Muchacho T. 2 de Emmanuel Lepage - 5 critiques

Série : Muchacho - T. 2
Edition : Dupuis
Collection : Aire Libre
Pages : 88 pages en couleurs
Parution : novembre 06
Auteurs : Emmanuel LepageScénaristeDessinateur

Ajouter une critique
 
Par : Coacho Voir les critiques de Coacho (30 sept. 2007)

Et voilà donc comment se conclue l’histoire trouble et troublante de Gabriel de la Serna.
Une histoire qui nous plonge dans cette dictature sandiniste violente qui réprime tout sentiment, toute idée, qui brise toute velléité et tout rêve.
Difficile de croire, de grandir, de s’élever dans un environnement aussi hostile.
Entre la fuite de la réalité et la volonté de se réaliser quand même, les personnages vont s’entrechoquer et rien ne laisse jamais indifférent. On ne sort pas indemne d’une telle leçon de bande dessinée.
C’est dû évidemment à un scénario de très grande qualité, où tout est bien campé, de l’environnement politique à la situation géographique en passant par les caractères des personnages. Mais c’est aussi le résultat inouï de la qualité de la mise en scène d’Emmanuel Lepage qui nous offre des planches d’une beauté proprement hallucinante.
Chaque page est le résultat d’un travail minutieux et le choix des ses couleurs est toujours parfait, toujours idéal pour souligner l’intensité de l’instant ou la force d’un sentiment.
On ressent la moiteur tropicale de la forêt, on ressent la peur des protagonistes traqués, on est plongé dans la même excitation des moments intenses, ou bien troublés par les même pulsions sexuelles que ces mêmes personnages ressentent…
Un époustouflante leçon graphique qui est au service d’une histoire forte et complète, qui permet d’aborder un grand nombre de thèmes aussi disparates que la création, la dictature, l’homosexualité, le meurtre… Tout d’une parfaite fluidité et d’une cohérence qui est al marque des grands.
Et derrière tout ça, un message fort, une conclusion idéale… L’espoir…
Diptyque à lire de toute urgence.

Par : Jean-Marc Lernould Voir les critiques de Jean-Marc Lernould (05 avr. 2007)

"Muchacho" T2, de Lepage. Dupuis.

On s'était assis le cul par terre en lisant le tome 1 et force est de dire que le volume 2 n'amène pas à se relever. Le dessin reste exceptionnel mais Lepage a franchi un sérieux cap dans les couleurs, un domaine qu'il maîtrisait pourtant déjà à merveille. Quant au scénario, s'il est plus déroutant, il est aussi dru et fouillé.

Cette fois, Gabriel, qui se destine à la prêtrise, peintre et dessinateur de talent mais rendu génial par le père Rubén qui lui demande de soulever la peau des choses et de croquer des scènes d'un village du Nicaragua en pleine révolution sandiniste. Rubén penche évidemment pour la théologie de la libération qui souhaite se ranger du côté des pauvres plutôt que des amis nantis du dictateur Somoza et Gabriel, chargé au départ de peintre la fresque d'un chemin de croix dans une église, devra choisir son camp, et ses amours..

Lepage multiplie les dialogues chocs : "L'avantage des dictatures sur les démocraties, c'est que dans les dictatures.. on sait sur qui tirer", ou bien "Les révolutionnaires et les chrétiens ont le même but : le bonheur de l'homme sur terre". Ce qui n'empêchera pas Jean-Paul II, pape adulé, de condamner la théologie de la libération en 1983. Mais "Je ne mélange pas la foi et la religion, laquelle relève de la sphère publique" précise Lepage.

Gabriel choisira donc son camp et donnera à son Christ les yeux d'un guérillero qu'il a croisé. La suite a pour cadre la jungle, décor magnifique et vrai chemin de croix pour les Sandinistes en fuite devant une guardia haineuse, malgré des paysages époustouflants. On notera au passage le rôle trouble des Etats-Unis, une fois de plus intrusifs en Amérique centrale.

Signalons enfin que la révolution triomphera en 1979, malgré une phrase d'un guérillero : "La révolution est un combat toujours perdant, mais toujours renaissant. Lutter, c'est vivre".

Par : yvan Voir les critiques de yvan (12 déc. 2006)

Deux ans après la parution de la première partie de ce diptyque, Emmanuel Lepage nous livre la suite des aventures du jeune Gabriel de la Serna sur 90 superbes planches.

Alors que Gabriel était venu pour peindre la Passion du Christ, c’est lui qui va commencer son chemin de croix à travers la jungle nicaraguayenne pour y découvrir, au milieu de ses doutes et de sa souffrance, cette foi qu’il recherchait vainement. Peintre observateur dans le tome précédent, il troque maintenant ses pinceaux pour les armes et se dédie corps et âme à cette cause de liberté qui l’anime : liberté d’un peuple, mais également la libre expression de ses désirs sexuels.

A travers les attirances sexuelles de Gabriel, Emmanuel Lepage va en effet aborder le thème de l’homosexualité avec pudeur et délicatesse. L’épilogue de ce combat révolutionnaire qui anime ce pays en quête de liberté viendra cependant démontrer qu’il est malheureusement plus facile de changer un régime que de changer les mentalités.

Virtuose du dessin et magicien de la colorisation, Emmanuel Lepage va réussir à nous plonger dans la moiteur de ce climat tropical, au milieu de protagonistes en sueur et dont l’expression des visages parvient à libérer des émotions qui deviennent quasi palpables. Des planches en parfaite symbiose avec l’environnement et les sentiments des protagonistes, des planches qui souffrent, transpirent et passionnent et élèvent le récit à un niveau proche de la perfection.

Bravo !

Par : géraud Voir les critiques de géraud (06 déc. 2006)

Il est de bon ton de dire que l'on aime cette bande dessinée, qu'elle est "forte", bien dessinée, émouvante, etc. C'est dans cet état d'esprit que j'ai entamé sa lecture.

Et bien à l'autopsie, j'avoue que je suis déçu. En effet, qu'est-ce que Muchacho en regard de ce que Lepage a réalisé avant ? Un mélange de ses thèmes favoris (la résistance, la découverte de soi-même à travers une épreuve, les relations humaines, l'homosexualité, etc...), de ses situations favorites (une traversée de la nature), de ses images favorties (jungle luxuriante, décors, couleurs, etc), que l'on trouve déjà présents dans ces autres bd. Ils sont en effet présents dans Névé, la Terre sans mal et ses carnets de voyages, comme si Muchacho était une sorte de "Best of" pour les fêtes...

Vous me direz: oui, mais c'est mieux réalisé, mieux construit, plus mature...Je vous répondrai: moins frais, éculé, peu émouvant (comparez avec névé et dans une moindre mesure avec la terre sans mal et vous verrez), peu novateur...Je préférais ses débuts et me lasse de cette bd qui n'apporte rien.

Par : herve Voir les critiques de herve (12 nov. 2006)

Deux ans... il aura fallu plus de deux ans d'attente pour connaître la suite des aventures de Gabriel.
Emmanuel Lepage nous gratifie ici d'une superbe couverture qu'il faut mettre en parrallèle avec le premier tome. Du jeune sémanariste, on peut en effet voir qu'il n'en reste rien.
Rien, sauf, l'idéal; celui que sa famille voulait qu'il mette en Dieu, il le place maintenant dans les hommes, ces révolutionnaires qui tôt ou tard, prendront inexorablement le pouvoir.
Mais ce second volume tourne surtout autour des attirances sexuelles d'un Gabriel désormais défroqué. Après s'être perdu dans le monde de l'Eglise, Lepage décrit là un jeune perdu dans le monde des hommes. Mais ce qui fait la force de cet opus, c'est sans nul doute le formidable dessin d'Emmanuel Lepage qui nous fait ressentir la moiteur de la fotêt vierge, la chaleur du climat tropical et les passions des hommes et des femmes.
Tolérance, beauté et rebellion sont les maîtres mots de cette bande dessinée.
Un diptyque incontournable pour tout amateur de bande dessinée.
Il faut de toute manière se replonger vers les "voyages d'Anna" édité par Daniel Maghen (en 2005) pour retrouver l'univers si particulier de Lepage, dessinateur tourné vers l'Autre.


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio