Forum : interventions des dernières 24 heures.


Attention : les interventions pour un sujet se lisent de haut en bas (contrairement aux forums !)
Vous pouvez changer le nombre d'heures via le paramètre NbHours dans l'adresse URL (max 200 heures !)

A paraître dans plus ou moins pas longtemps Vol. 5
 
froggy (Marcel) - 28/07 17:18
Je n'ai pas lu ces 55 planches (!), je n'ai pas acces a la partie payante du Monde. De toutes facons, je prefere attendre l'album. Un Cosey en noir et blanc est tres tentant.
marcel 28/07 17:37
Moi non plus, je ne suis pas abonne. Elles sont visibles par tous.
 
Gustave Caillebotte Un rupin chez les Rapins Chez Glénat. La preview.
 
froggy 28/07 17:15
Deja un yatta? Ca va vite!
torpedo31200 (marcel - post # 199) - 28/07 17:55
On va peut-être cesser de sortir des collections à la con pour les bibliothèques scolaires. Ou pour des réflexes marketings depuis longtemps obsolètes, même si présentées parfois comme modernes avec leur pseudo "référent" (un truc ne peut se vendre si il n' est déjà connu).

Déjà pénible il y a 10 ans quand Delcourt a sorti la collection Ex-Libris (dont le seuil d' amortissement des bouquins était calculé en grande partie sur un principe de pénétration -terme marketing de l' époque- des CDI...) Et les gamins en ont absolument rien à foutre.

Et d' une manière générale, faudrait détruire toutes ces collections thématiques qui affaiblissent encore plus le statut d' artiste (si c' est encore possible), si ce n' est ceux qui acceptent les doubles casquettes d' "auteur" et de "directeur de collections", la seconde pouvant se traduire par = je veux bien gagner un peu de fric mais sans trop travailler...
marcel 28/07 21:40
Ah mais je suis globalement d'accord. Je me posais juste la question de ce qui se passe dans la tete de l'editeur quand il prend ce genre de decision pour l'album de Laurent et le suivant. Quel est sa "strategie" ?...
 
Que venez-vous de lire et qu'en avez-vous pensé? (18)
 
Quentin 29/07 13:09
Chiisakobé, de Mochizuki, en 4 tomes au Lézard Noir. Je viens de lire le quadriptyque, sélectionné 2 fois de suite (en 2016 et 2017) dans la liste des incontournables d'Angoulème, et chaudement recommandé par mon libraire et par ma cousine (ca c'est rare). J'ai passé un excellent moment de lecture. Beaux dessins et belle histoire, bien construite et bien agencée. Ca fait un peu penser à Taniguchi, même si ca fait quand même plus "manga" et plus japonais (dans le rythme des chapitres, dans la pudeur et dans l'humour, par exemple). Je met Mochizuki dans ma liste des auteurs à suivre
 
Quel album achetez-vous (26)
 
froggy 28/07 17:25
Tout frais, tout chaud!

Michel Vaillant 6: Rebellion
XIII Mystery 11: Jonathan Fly
Yoko Tsuno 28: Le temple des immortels
Le Roux & Brunschwig: La memoire dans les poches 3e partie
Rani 6: Condamnee
Colonnier: Gustave Caillebotte
Fabcaro: Pause
Ceppi: Lady of Shalott
Caza: Scenes de la vie de banlieue, l'integrale
Barral & Benacquista: Le guide mondial des records
Les chevaliers d'Heliopolis 1: Nigredo, l'oeuvre au noir
Felix: Integrale tome 1
Valhardi: Integrale tome 3
Pilote special Valerian
 
Sandawe
 
torpedo31200 (suzix@bdp - post # 8) - 28/07 18:16
Il y a un gros souci là !
Si la mise en place librairie est de 1383 ex. et 403 souscripteurs, pourquoi l' imprimer à 3000 ex. ?
Tu l' imprimes à 1800 ou 2000 maximum !

En plus, de mémoire, le premier Hell West sorti qq années avant s' était vendu aux environs de 2000 ex. (peut-être + de souscripteurs à une époque où le crownfunding avait moins de concurrence)
torpedo31200 (Odrade - post # 16) - 28/07 18:33
3. Dès plus de 25% de retours, Hachette taxe 1 euro par album retourné pour "frais de tri". Qu'en tant qu'auteur libre c'est à moi de payer

Ouh là ! Ca c' est très bizarre !
Outre le fait que l' on peut se demander pourquoi Sandawe ne facture pas tous les frais aux auteurs (faudrait quand même pas qu' ils bossent pour gagner du fric !), il y a aussi un gros problème là.

Si ces gens ne sont pas des escrocs, ils ont dû t' expliquer que le taux de retour moyen d' un bouquin diffusé en libraire est aux alentours de + 25 %. Au dessus dans les grandes surfaces spécialisées qui centralisent parfois leurs achats (genre Fnac et Gibert Joseph). Et en dessous des 25% dans les librairies spécialisées.

Et c' est pour cette raison que certaines petites structures éditoriales (diffusé par Makassar ou Belles Lettres, les deux "petits" diffuseurs en France) refusent parfois d' être diffusé dans certains magasins. Car ils ne veulent pas que leur taux de retour explose et menacent leurs structures, souvent associatives.
suzix@bdp 28/07 18:40
je confirme que y'a des trucs un peu bizarre chez Sandawe mais qu'ils ont trouvé pas mal d'excellents albums.
marcel 28/07 21:46
Non, mais on parle pas de la qualite des œuvres, la, on parle du systeme de crowd funding applique a l'edition. La ou les éditeurs ont tendance a faire un tirage moindre que le premier pour un tome deux, pourquoi eux ils en impriment plus ?... Quel autre interet pourrait-il y avoir pour eux qu'un interet financier ?... Donc, une forme d'arnaque.
marcel 28/07 21:50
Et c' est pour cette raison que certaines petites structures éditoriales (diffusé par Makassar ou Belles Lettres, les deux "petits" diffuseurs en France) refusent parfois d' être diffusé dans certains magasins. Car ils ne veulent pas que leur taux de retour explose et menacent leurs structures, souvent associatives.
Et certains petits éditeurs refusent carrément les retours, ce qui fait que certains libraires ne prennent leurs albums que si un client en fait la demande (donc aucune presence en rayon).
Odrade 28/07 23:00
De nouveau, je ne parle que de ce que je connais.

En tant que projet libre, c'est comme si je prenais Sandawe à mon service pour sortir mon album.
Ce qui fait que contrairement à une sortie "classique" chez un éditeur, ils touchent beaucoup moins par vente d'album, alors que moi, en tant qu'auteur, je touche un plus gros pourcentage.
Mais par exemple si je dédicace en festival, ce ne sont pas eux qui sont contactés par les organisateurs (souvent) et ce ne sont pas eux qui paient les frais de déplacement (jamais).

De nouveau : c'est à la limite de l'autoédition en profitant des services d'un éditeur niveau promotion, impression, stockage, etc.

Une nouvelle manière de fonctionner.

De même, c'est moi, en voyant en janvier qu'on n'aurait pas d'albums dispos à Angoulème, qui ai décidé d'en faire imprimer 2000 de plus, à mes frais évidemment.

Après, les retours, c'est mon problème.
Je comprends que les petites structures veulent éviter les frais de retour. Perso, je trouvais trop important d'être PRESENTE pour considérer le risque des frais de retour. Il faut faire des choix.

On verra sur la longueur si j'ai eu raison ou pas.

Et je ne dis pas du tout que le système n'est pas perfectible !


O.
 

 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio