Forum : interventions des dernières 24 heures.


Attention : les interventions pour un sujet se lisent de haut en bas (contrairement aux forums !)
Vous pouvez changer le nombre d'heures via le paramètre NbHours dans l'adresse URL (max 200 heures !)

La politique, c'est nase, lisez plutôt des BD, tome 4
 
Piet Lastar 20/11 22:19
Media Part est pour la liberté d'expression, sauf quand c'est à ses dépends. Comme beaucoup de "démocrates"
suzix@bdp 20/11 22:24
il est où cet article? L'arroseur arrosé, j'adore!
Piet Lastar 20/11 22:42
Je ne parle pas d'article de fond. Media Part fait dans le sentiment sur twitter et à la télévision. Lamentable
pm 21/11 01:43
Plenel est une ordure et ça commence à se savoir.
 
Que venez-vous de lire et qu'en avez-vous pensé? (18)
 
Mr Degryse 20/11 14:33
Ar Men de Lepage

Sentiments contradictoires à la lecture de cette bd :

Tout d'abord un choc esthétique : purée que c'est beau. Qualité du dessin rehaussée par une superbe colorisation. Grande envie de me rendre dans ce coin de Bretagne dans des vacances futures.

D'un point de vue scénario :

Décidément je préfère quand Lepage assure seul ses scénarios. Ici thématiquement c'est très très riche. Il y a 4 histoires qui se racontent sur 96 pages. C'est donc assez dense dans les sujets traités mais aussi à mon sens très frustrants. Chacune des 4 histoires présentes dans le livre aurait mérité une bd complète

- histoire du gardien de phare 1960 ( même si cela aurait ressemblé à seul de Chabouté
- histoire de la construction du phare ( même si cela aurait ressemblé à 3 éclats blancs de Bruno le Floc'h)
- histoire de la cité d'Ys
- Histoire de la redécouverte du phare actuellement,t ( traitée dans le dvd)

Il y a donc un sentiment étrange d'à la fois d'un trop plein mais aussi de thématiques survolées trop rapidement.

Bonne lecture
marcel 20/11 15:49
Je ne suis toujours pas a la page avec Lepage. Je n'ai rien lu de lui. C'est grave docteur?
Je suis personnellement un peu emmerde pour te repondre. Je le connais depuis ses premiers albums, j'en ai aime beaucoup (Neve, La terre sans mal, Alex Clement est mort, ...) mais depuis quelques annees, ils ne sort plus que des BD-reportages, et ca ne me plait pas. Le dessin est sublime (c'est un emule de Pierre Joubert), mais je m'emmerde. J'ai toujours pas reussi a terminer Voyage aux Iles de la Desolation, au bout de 3 pages d'affilee, je m'endormais. Faut dire que, moi, la mer, la nature, les pingouins tout ca, j'en ai carrément rien a carrer. Alors son nouveau sur un phare breton, autant te dire que je m'en fous encore plus.
Mais beaucoup ici aiment enormement ces albums, je pense que c'est juste une question d'interet personnel.
C'est en tout cas un auteur digne d'interet, ne serait-ce que pour ses fictions.
herve (marcel) - 20/11 15:56
Pour ma part, ce sont plutôt ses bd "documentaires" qui m'enchantent.
J'ai relu "Muchacho" ce week-end, et bien j'ai beaucoup moins aimé.
marcel 20/11 15:59
Ben, pas pareil qu'herve, alors.
(Eh eh, 'faisait longtemps).
suzix@bdp 20/11 16:02
ni lu ni (encore) acheté ce dernier Lepage.
Parmi ses derniers albums celui que j'ai préféré c'est "Un printemps à Tchernobyl". Moi aussi les pingouins c'est pas trop mon truc. (;o)
marcel 20/11 16:10
Le dernier truc que j'ai lu de lui, c'était un truc d'une trentaine de pages sur Fukushima dans La revue dessinee. Donc, genre y a 3 ans.
C'était beau mais pas passionnant.
suzix@bdp 20/11 16:10
"Les voyages d'Ulysse" (paru en septembre l'an dernier), j'ai pas pu. J'ai aussi revendu "Oh les filles". C'était pas mal. Cela ressemblait un peu à du Brunschwig pas moments.
herve (suzix) - 20/11 16:36
pour "Oh les filles", pas lu, juste feuilleté
Cela ne m'intéressait pas.
marcel 20/11 16:43
J'avais bien aime Oh les filles !, que beaucoup avaient critique a l'epoque. Et je me souviens avoir beaucoup ri avec Alex Clement est mort.
Mais, bon, tout ca, c'est des albums qu'il faudrait que je relise... si j'avais le temps.
suzix@bdp 20/11 17:39
où l'on constate que Hervé et Marcel ont des goûts complètement opposés! (;o)
Lien Rag 21/11 10:39
Oh les filles! part très bien dans le tome 1 et s'écrase dans la platitude la plus totale au tome 2...
 
Quel album achetez-vous (26)
 
herve 20/11 18:41
Kriss de Valnor #7
 
Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk .
 
froggy (Marcel) - 21/11 01:14
J'ai decroche apres le debut de la deuxieme saison, apres le meurtre de la journaliste dans le metro. Cela devenait trop enorme. J'ai continue a regarder malgre tout a regarder parce que c'est amusant et distrayant et tres bien fait. Et puis, tu as raison sur ce point, le personnage de sa femme jouee par Robin Wright est tres bien ecrit. Il est meme devenu plus interessant que celui joue par Kevin Spacey. Elle est tellement glaciale.

nem° 21/11 06:19
Sharon Tate peut enfin reposer en paix. Ce grand malade est enfin en enfer. Charlie won't surf.
 
vous écris depuis ...
 
bert74 20/11 17:12
Dans le cadre professionnel, j'ai, pas plus tard que jeudi soir, fait un dîner sur un bateau de la Seine. ben que des Parisiens à bord faisant un truc de pur touriste, ça donne quand meêm une foule ébahie par la beauté qui l'entoure (ça a selfité à mort !).

New York, en location en famille pendant une dizaine de jour à Brooklyn-Caroll Gardens, l'année dernière, ça l'a bien fait aussi !!
suzix@bdp 20/11 17:37
les bateaux-mouche la nuit ça la fait grave! Tu partais d'où?
Tu as fait demi-tour entre les îles de la cité et Saint-Louis ?

Par contre le repas sur le bateau est strictement inutile. A la limite cela t'empeche de voir Paris sous un angle nouveau.
suzix@bdp 20/11 17:38
J'ai fait la même chose dans un trame à Rome. Jeudi soir également. Ben je préfère le tour en bâteau-mouche. Et de la vraie bouche italienne ...
suzix@bdp (EDIT) - 20/11 17:38
J'ai fait la même chose dans un trame à Rome. Jeudi soir également. Ben je préfère le tour en bâteau-mouche. Et de la vraie bouFFe italienne ...

... le gros lapsus! LOL!!

Piet Lastar (pm) - 20/11 22:25
"C'est comme ça, un fait reconnu par le monde entier"

Avec autant de nuances et de subtilités, ton monde doit être simple et facile à comprendre.
Quentin 21/11 00:28
"C'est comme ça, un fait reconnu par le monde entier"

Paris n'est pas reconnue comme la plus belle ville du monde; elle est plutôt fantasmée comme telle. On parle d'ailleurs du syndrôme de Paris pour qualifier le choc que les touristes éprouvent en visitant Paris, et la déception qui découle de la confrontation entre Paris idéalisée et la réalité qui est très loin de l'idéal :o)
pm (Piet Lastar) - 21/11 00:33
Non, le monde est très compliqué, unitile d'insérer de fausses complexités.
Les faits sont les faits, inutile d'épiloguer là dessus.
Il suffit de regarder le nombres de visites touristiques annuelles.
Mais peut- être que tout le monde a tort sauf toi et que Paris est d'une laideur repoussante.
pm (Quentin) - 21/11 00:36
Il me semble plutôt que c'est ton fantasme.
Je n'ai jamais rencontré un touriste déçu, si ce n'est par les parisiens, mais pas par la ville.
froggy 21/11 01:08
Quentin:

J'ai lu que cela s'appelait le Syndrome de Stendhal qui a eu du mal a se remettre de toutes les beautes artistiques qu'il a vues en Italie, a Florence surtout. Selon un article que j'ai lu, peut-etre dans le New York Times. cela frappe surtout les touristes japonais dont certains deviennent litteralement fous, parait-il. Des ames sensibles, mainfestement.

Philippe et Danyel:

Sincerement, je me demande comment j'ai pu supporter New York aussi longtemps. Je m'en suis rendu compte quand j'y suis retourne le mois dernier pour mon anniversaire. Il y a du monde PARTOUT, c'est hallucinant et cela donne presque le vertige. Les gens foncent sur vous, ne se souciant pas de votre presence. Heureusement que j'ai de la repartie et que je fus parisien. C'est bruyant et sale. Ici, a Washington, la ville est beaucoup plus calme encore que pour circuler, il vaut mieux prendre le metro mais le probleme de celui-ci est qu'il ne fonctionne pas tres bien et c'est un euphemisme. Le soir, apres 19 heures, les rues sont tres vides bien. Ce qui n'est pas du tout le cas a New York. La seule chose qui me manque vraiment la-bas est le Film Forum qui est la derniere salle, a part celle du MOMA et et de la BAM, a projeter des vieux films americains, europeens et japonais, l'Action local si vous voyez ce que je veux dire. Et puis, aussi, je pouvais y voir regulierement pleins de films etrangers dans les cinemas d'art et d'essai. Aux USA, les deux seules villes pour voir ce genre de films sont Los Angeles et New York. Ailleurs, c'est plus aleatoire. Et puis aussi, Washington est tres vert, il y a beaucoup de jardins, petits parcs et autres squares. Tres agreable, en definitive. A NY, il n'y a vraiment que Central Park et a moins d'avoir un appartment dont les fenetres donnent dessus, ce qui n'est pas le cas de tout le monde car l'immobilier ici est HORS DE PRIX, vous n'imaginez pas. Pour resume, j'ai retrouve une qualite de vie incomparable. C'est exactement comme pour Paris et la province. On y vit mieux que dans la capitale.

Mais toi, Danyel, vis-tu a Tokyo meme ou ailleurs? Parce que tu as raison sur la vie en ville. Et en plus, je crois qu'il y a encore plus de monde dans les rues de Tokyo que dans celles de New York.
pm (froggy) - 21/11 01:42
Je ne connais pas NY comme toi mais j'ai toujours trouvé les gens très gentils et serviables, comme partout aux USA en fait.
Quelqu'un qui vient spontanément te parler dans le métro,c'est impensable à Paris, quelqu'un qui se détourne de son chemin pour t'accompagner parce que tu es un peu perdu est totalement inimagnable à Paris ( au mieux on te fera un vague signe en te disant "c'est par là", au pire on passera son chemin sans répondre ), quelqu'un qui voit ma fille boiter dans un parc de l'ouest américain, retourne à sa voiture trouve un bandage et lui donne, sans qu'on n'ait jamais rien demandé, c'est à peu près impensable en France.
Ce que tu décris de DC ça fait quand même bien provincial. Des rues vides à 19h c'est assez rédhibitoire en ce qui me concerne Ce que j'ai aimé à Chicago c'est que sans faire ville super speed comme NY ça ne fait pas du tout provincial.
Je ne sais pas si ta réponse à Quentin était ironique mais il me semble qu'il tente de décrire un anti syndrôme de Stendhal, que les touristes seraient cruellement déçus par la ville de Paris qu'ils imaginaient beaucoup plus belle. Ce à quoi je ne crois pas du tout, j'imagine que ça se saurait et que le tourisme serait en chute libre ( il l'a été après les attentats de 2015 mais c'est bien remonté).
Quentin (pm) - 21/11 07:59
Ce n'est pas moi qui ai inventé le syndrome de Paris. Je l'ai découvert en lisant le courrier international. Je te met plus bas un article qui en parle.

Et s'il fallait mesurer la beauté d'une ville au nombre de touristes, cela ferait quelques années maintenant que Londres et Bangkok seraient plus belles que Paris. Je n'y peut rien si ce genre de statistiques complètement con reste en travers de la gorge de certains Francais et de leur amour propre démesuré ;o)


Tourisme. Le “syndrome de Paris”

Quand ils arrivent dans la Ville lumière la tête pleine de rêves, les touristes russes accumulent les déceptions.

Certes, Paris n’est pas la France, pas plus que Moscou n’est la Russie : une capitale reste une capitale. Ville énorme, distances gigantesques, force d’attraction superpuissante. Tout ce qui est crucial se passe dans la capitale : elle concentre l’argent, le travail et les distractions. Les rapports de la France avec Paris sont comme ceux que la Russie entretient avec Moscou : un mélange de haine, de mépris et d’envie. Un individu normal n’a absolument rien à y faire. Les embouteillages y sont monstrueux, les automobilistes conduisent Dieu sait comment.

La pollution bat des records, l’air est irrespirable. Il y a trop de monde, on s’entasse dans le métro, tout est hors de prix. Et, si on peut à la rigueur supporter la ville elle-même, les Parisiens sont tout simplement exaspérants. Ce sont d’affreux snobs, des parvenus et des goujats qui s’enrichissent au détriment du reste du pays. Les Parisiens, quant à eux, méprisent ces hordes de visiteurs, tous ces gens si peu raffinés, en tout cas bien moins qu’eux. A propos, où sont-ils, ces autochtones ? Dans la capitale, non seulement on ne voit pas de Parisiens, mais on ne rencontre pas de Français non plus. Il n’y a que des touristes. Paris est sans doute la ville la plus attractive du monde pour les étrangers.

C’est pour cela qu’on y a construit Disneyland – aucun rapport ni avec Paris, ni avec la France, ni avec l’Europe, mais le parc est terriblement lucratif. Bien sûr, les touristes viennent voir Paris, pas Disneyland. Or que viennent-ils voir exactement ? Pour son malheur et pour sa chance, la littérature, la musique et le cinéma ont totalement mythifié Paris. Or, si l’on s’y rend dans l’espoir de voir les rues célébrées par les impressionnistes, la déception sera aussi cruelle que celle du pauvre gars qui cherche à Moscou une cour dans le style d’un tableau de Polenov.

Il existe d’ailleurs une maladie psychiatrique, le “syndrome de Paris”, qui frappe des touristes ? ? violemment déçus par Paris, surtout des Japonais. Le type arrive la tête farcie de rêves, découvre le vrai Paris et a une crise de folie. Les victimes de cette affection ne sont pas très nombreuses, mais suffisamment pour que les psychiatres français en aient dressé le tableau clinique et la fassent figurer dans des ouvrages de référence. Les Russes ne sont pas si sensibles, il n’est pas nécessaire de les interner. En général, leur trouble se limite à un pincement de lèvres et à un triste commentaire : “Ça ne casse pas des briques, votre Paris…” Joe Dassin disait qu’on ne trouve pas tout ce qu’on veut sur les Champs-Elysées.

On n’y trouve plutôt rien, à part des magasins de luxe et toujours les mêmes touristes. Amélie [Poulain] pas plus que Picasso ne vivent à Montmartre, et la tour Eiffel n’est pas si haute. Maupassant aussi a menti : on ne la voit pas de partout. Enfin, ce n’est pas lui qui a menti, ce sont les temps qui ont changé. Mais, quoi qu’il en soit, pour réussir à prendre la photo de rigueur “Moi devant la tour Eiffel”, il faudra y aller spécialement, puis marcher longtemps et ensuite vous faire photographier. Mais impossible de s’orienter par rapport à elle, elle est presque toujours cachée par les immeubles.

Le plus souvent, les Russes sont offusqués de voir beaucoup de Noirs et d’Arabes dans les rues de la capitale française. La composition ethnique de la population parisienne inquiète étrangement nos concitoyens. A tel point que beaucoup estiment que cela gâche leurs vacances. Les Parisiens eux-mêmes en sont fiers. Et cela se comprend : une véritable capitale doit se situer au croisement de plusieurs mondes. D’où le bruit, les bouchons, la saleté, et tout ce qui déplaît aux provinciaux. Paris grouille de monde, mais c’est tout le charme des grandes villes, temples de l’anonymat.

Dans la foule on ne se fait pas remarquer, et il est difficile de surprendre les habitants de la capitale. Il existe en France des villages où un nouveau venu occasionnel sera regardé par toutes les fenêtres. A Paris, qui que vous soyez, quelle que soit votre origine, quels que soient vos buts, il est peu probable qu’on se retourne sur votre passage. Les touristes s’offusquent de la mauvaise humeur des Parisiens ?

Une fois encore, c’est la conséquence d’attentes démesurées. Les gens veulent de belles histoires, ils s’envolent pour une ville mythique et débarquent dans une mégapole contemporaine ordinaire. Il n’y a rien à reprocher à Paris. Vous devez oublier que “Paris est une fête” et ne pas emporter avec vous tous vos préjugés, vos rêves inassouvis et l’universelle mélancolie. C’est juste une bien belle ville. Et les gens y sont normaux. Tous différents. —Irina Soloviova
Publié le 19 août 2013 dans Moskovskié Novosti Moscou
suzix@bdp (quentin) - 21/11 09:10
J'ai lu "ton" texte jusqu'au bout parce qu'il était vachement bien écrit! "Ton "style" m'a bluffé! ... et puis j'ai lu le nom de la journaliste ... russe de surcroit! (;o) C'est une trad? Parce que c'est vraiment très joliment écrit.
Quentin (Suzix) - 21/11 09:53
Oui c'est une traduction. Clique sur le titre et tu auras les références
Piet Lastar 21/11 09:55
Raisonnablement, on peut dire que Paris est la plus belle capitale française du Monde.
suzix@bdp (piet) - 21/11 10:00
LOL !
pm (Quentin) - 21/11 10:35
Ton classement est celui des villes accueillants le plus de visiteurs et il est évident qu'économiquement actuellement Paris est moins attractive que Londres.
Les visiteurs ne sont pas tous des touristes, loin s'en faut.
Sinon l'article n'est pas inintéressant même s'il faut toujours se méfier des media russes toujours prêt au bashing.
Ce qui est intéressant c'est de voir que les quartiers cités ne sont presque pas fréquentés par les parisiens. J'ai dû visiter la tour Eifel une fois en soixante ans et il ne me viendrait plus à l'idée d'aller me promener sur les champs élysées depuis une bonne quinzaine d'années. Même la perspective carousel/ concorde/arc de triomphe/arche de la défense est cassée par la grande roue, qu'ils doivent enfin enlever.
Paris se découvre en prenant son temps, en se promenant tranquillement dans des quartiers qui regorgent de belles surprises et pas des touristes qui visitent la capitale en 24h.
suzix@bdp 21/11 10:41
J'aime bcp Paris malgré tout le mal que j'en dis. Ses façades haussmanniennes (cela en fait des "n" et des "s"!) sont superbes. Il y a des monuments ou des ba^timents remarquables bien différents les uns des autres dans chaque quartier. Un musée à ciel ouvert. J'aime bcp Notre Dame, La Tour Eiffel (j'y suis encore monté au printemps (à ne pas faire car queue du diable!) ... c'est vraiment très haut! ... malgré ce qu'en dit cette journaliste russe), Montmartre évidemment et son Sacré-Coeur également (cela ne surprendra personne étant donné que mon mauvais goût n'est plus à prouver), le pont des Arts et la façade de la Samaritaine en face! Par contre je n'aime pas Le Centre Pompidou, l'Arc de Triomphe, Le Louvre.
Danyel 21/11 10:41
Ça me fait marrer cette histoire de syndrome de Paris.
C'est un avatar du syndrome de Stendhal (l'un de mes écrivains préférés). Le premier à avoir décrit la déprime qui l'avait saisi devant le trop plein de beautés de Florence.

Et c'est vrai que le docteur Ota, seul médecin qui officie à Saint-Anne, traite le syndrome chez les Japonais qui développent une paranoïa. J'ai une amie japonaise qui a travaillé comme assistante dans son service. Son taf était de raccompagner les patients au Japon car ils ne veulent pas en général quitter la France. Mon ami a écrit son mémoire de psycho sur ce sujet. Elle devait aussi se rendre chez les malades pour rassembler quelques affaires avant leur départ. C'était pas triste.

Froggy,

J'habite pas loin du centre de Tokyo (cinq stations).
8 millions d'habitants.
Je ne sais même pas où s'arrête la ville.
Le bruit est ce qui m'incommode le plus. Il faut rajouter du bruit au bruit pour se faire entendre.
En ce moment, les stations de la Tokyu line, par exemple, font précéder les annonces par les premières notes tonitruantes de… Star Wars (avant, c'était celles de La Marseillaise !!!!!). Après tu as l'annonce proprement dite, avec en fond sonore les employés sur les quais qui hurlent que le train va partir, et le chauffeur qui fait de même dans son microphone incompréhensible. Ces trois couches de sons simultanés rebondissent sur les parois des stations et le vacarme est terrible.
A mon avis, il n'y guère que les Chinois qui soient encore plus bruyants.

Cela dit, chez nous, on prend le même chemin, il faut se coltiner des stations de radio sur les quais dans certaines gares.
J'ai juste envie de tirer au fusil sur les haut-parleurs pour ne plus subir cette bouillasse.
A croire que le silence ou le calme terrorisent. Se retrouver un moment seul avec ses pensées est devenu absolument insuportable pour beaucoup de gens. Pas étonnant que certains aillent passer leurs vacances dans des monastères.
suzix@bdp 21/11 10:50
Paris sans qq garçons de café mal-accueillants n'est pas Paris. Tout comme un bouchon lyonnais non bondé et sans nappe à carreaux n'est pas un bouchon, pour sûr on y mange mal. Comme Rome sans ses klaxons et ses gesticulants "va fan culo" n'est pas Rome. NYC sans ses taxis? LA sans ses étoiles? SF sans ses sea lions puants ?
suzix@bdp 21/11 10:53
de même que Paris sans sa banlieue ne serait qu'une grosse ville de province, n'est-ce pas Madame Hidalgo!?
 

 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio