Forum : interventions des dernières 24 heures.


Attention : les interventions pour un sujet se lisent de haut en bas (contrairement aux forums !)
Vous pouvez changer le nombre d'heures via le paramètre NbHours dans l'adresse URL (max 200 heures !)

Que venez-vous de lire et qu'en avez-vous pensé? (19)
 
froggy 19/05 23:45
Davodeau & Kris, Un homme est mort

Ceci aussi n'est pas vraiment une nouveaute car cet album date de 2006. Cela faisait longtemps que j'avais envie de le lire et grace a Suzix qui me l'a gentiment offert, j'ai pu combler cette lacune.

Cela raconte les greves qui ont eu lieu a Brest au printemps 1950, greves qui evidemment etaient accompagnees de manifestations dans les rues de la ville, une manie bien francaise. Malheureusement, lors de la demonstration qui eut lieu le lundi 17 avril, la police tire sur la foule et un des manifestants est tue. Son nom est Edouard Maze. Le cineaste Rene Vauthier qui etait arrive la veille a l'invitation du syndicat CGT pour temoigner de ces greves utilisera sa camera comme une arme pacifiste afin de filmer non seulement les piquets de greve, les demonstrations de solidarite entre les grevistes et d'autres elements de la population qui les soutiennent mais aussi les funerailles de la victime. Il en resultera un petit film qui durera une dizaine de minutes, ce film sera illustre par le poeme de Paul Eluard, Un homme est mort poeme qu'il avait ecrit en hommage au resistant de la 2e Guerre Mondiale, Gabriel Peri.

De Kris, je n'avais que l'album qu'il avait ecrit pour la serie Destins, album dont je ne me souviens plus tres bien du fait que j'ai decide de ne pas me rappeler de cette serie qui s'etait averee plus decevante qu'enthousiasmante. Pour en revenir a cet homme mort, d'une maniere generale, j'ai bien aime son scenario qui evidemment prend partie pour la cause ouvriere. J'ai aime sa description du gigantesque chantier que fut la reconstruction de la ville qui avait ete quasiment entierement detruite par les bombardements allies du fait de sa position strategique tel Le Havre ou Royan. La greve paralyse ce chantier car les ouvriers reclament des meilleurs salaires, ce que refuse evidemment la direction. Kris decrit en detail ce mouvement avec ses petites reunions syndicales, l'entraide et la solidarite des grevistes et de ceux qui les supportent, tous des petites gens. Il decrit aussi l'emotion de la foule qui assiste a l'enterrement de Maze mais egalement celle des assistances en train de voir le petit film de Vauthier lors de ses differentes representations. Cela m'a rappelle Le crime de Mr Lange, le film de Jean Renoir qui decrit si bien le milieu populaire. Malheureusement, ce parti pris limite considerablement la portee de l'histoire. Quitte a etre du cote des grevistes, je pense qu'il aurait ete bon de montrer aussi le cote oppose, c'est a dire les autorites administratives et les dirigeants des societes et compagnies en charge de cette reconstruction en les decrivant de la meme maniere que le fit Emile Zola pour la famille Hennebeau dans Germinal ou Costa-Gavras et Jorge Semprun pour les colonels dans Z au cinema. Il n'y a qu'une seule scene, celles des circonstances entourant la signature de l'arrete municipal interdisant la manifestation du 17 avril. Ce n'est pas assez. En effet, il y avait beaucoup plus a developper telles les arrestations de personnalites elues, deputes et syndicalistes. Je ne savais pas cela, cela m'a beaucoup surpris de la part du gouvernement francais qui n'hesitait pas pour le coup a employer des methodes dignes d'une dictature. Cela aurait donne plus de force a l'ensemble qui pour le coup fait figure d'une hagiographie de la classe ouvriere.

J'aime bien le dessin de Davodeau bien qu'il soit rempli de defauts, ses personnages etant souvent tres raides. Il est realiste et il ne l'est pas en meme temps, c'est vraiment de la re-creation, c'est a dire qu'il recree un monde meme contemporain en le dessinant completement, il n'est pas comme l'ecurie des dessinateurs de la collection Troisieme Vague du Lombard qui sont interchangeables a gogo. Son dessin a de la personnalite et est original bien qu'il manque de vigueur et de puissance tel celui de Boucq par exemple. Il plait ou non, c'est seulement une question de gouts. Par contre, il sait composer une planche et ses cases sont bien equilibrees, j'ai beaucoup apprecie la case unique qui fait toute la planche de la foule silencieuse suivant le cortege funeraire lors de l'enterrement, ce silence est assourdissant.

Note finale, 3/5. Ce n'est pas aussi bien que ce que j'en esperais mais c'est tout de meme un bon album. Je pense que Davodeau n'est jamais aussi bon que dans ses documentaires et recits tires de faits reels et non dans ses fictions.
Quentin 20/05 21:41
L'âge d'or, de Pedrosa et Moreil, chez Aire Libre. J'avais fait une croix sur Pedrosa depuis pas mal d'années. Son côté youplaboum m'horripilait. Sur les conseils pressants de Laurent et de Froggy, j'ai quand même acheté ce pavé de 230 pages (une première chez Aire Libre, qui aurait normalement saucissoné cet album en 2 ou 3 parties). Mon verdict? Des dessins superbes, quoique déroutants avec certaines planches coloriées comme des négatifs de photos couleurs. Ce n'est pas toujours très lisible, notamment les scènes de transes ou de rêves. L'histoire est relativement classique: une princesse usurpée qui doit reconquérir son trône avec l'aide d'un carré de fidèles serviteurs. Seul le côté révolte des gueux contre les puissants semble relativement novateur et prometteur, mais il faudra attendre le second tome pour voir où tout cela va aboutir. Le grand défaut (outre l'inévitable côté youplaboum) est que c'est inutilement long et bavard. Les 20 premières pages sont tout à fait superflues, par exemple et le reste est à l'avenant, même si ca s'accélère un peu par la suite.

Bref, à part pour les dessins, je n'ai pas été emballé, et je ne suis pas certain que j'achèterai la suite.
 
A paraître dans plus ou moins pas longtemps Vol. 6
 
froggy 19/05 23:47
Tu crois que l'on peut qualifier les premiers Spider-Man de SF?
heijingling 20/05 01:16
Bah, un jeune scientifique qui se fait piquer par une araignée radioactive et en acquiert des super pouvoirs, et se fabriques des gadgets genre super glue, je sais pas ce qu'il e faut.
Après, ses aventures ressemblent plus à des polars hard boiled (comme pour beaucoup de super héros, à commencer par Batman) un peu simplets, teintés de comédies de mœurs, mais la base est là.
marcel 20/05 01:53
En soi, le genre super-heroique est souvent de la SF, matinee de fantastique. Mais ce n'est pas de l'anticipation (ou rarement). Spider-Man, Hulk, Iron-Man, Ant-Man, Les 4 fantastiques doivent leur pouvoirs a la science. Thor ou Dr Strange, par exemple, c'est un autre genre.
Mais, bon, tu parles de Spider-Man en te referant aux annees 60, ca a beaucoup change depuis. Et, par exemple, il y a une quinzaine d'annees, Marvel a fait un spin-off dans sa gamme pour les nouveaux lecteurs, venus aux comics par les films, qui s'appelait Ultimate Spider-Man. Le scenariste, Bendis, a cree un nouveau heros pour remplacer Peter Parker pour etre Spider-Man, Miles Morales, et en reprenant les bases : c'est un lyceen, avec des problèmes d'ado d'aujourd'hui qui apprend a maitriser et bien utiliser ses pouvoirs. Et c'est tres bon.
heijingling 20/05 11:41
L'Homme araignée ultime*Ultimate Spider man est peut-être très bon, mais je ne vois pas où "ca a beaucoup change depuis" la première version.
C'est un lycéen, alors que le premier était étudiant ? Je préfère Spirou au Petit Spirou, Gaston à Gastoon , les Schtroumpfs aux Petits Schtroumpfs,...et Superman à Superboy.
Il a des problèmes d'ados d'aujourd'hui, mais en quoi ceux-ci sont diffèrents de ceux des années 60 ? '"Spiderman a moins d'amis sur facebook que le Bouffon vert", ça promet d'être passionnant.
Il apprend à maîtriser et bien utiliser ses pouvoirs, quoi de neuf depuis ce que lui enseignait son oncle riziculteur "avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités" ? Et il décide de reprendre le costume de Spiderman parce qu'il culpabilise après la mort de celui-ci. Pour un nouveau super héros, on ne peut pas dire qu'il fasse dans la super nouveauté, c'est le départ de Batman il y a bien longtemps déjà.


*Je reviens sur le fait qu'on a bien fait de garder les noms originaux, traduits, ils apparaissent vraiment ridicules. Imaginerait-on ici un héros s'appelant Gérard Bradefer, Luc Dacier, Michel Lefort ou Benoit Vaillant ?


Bert74 (heijingling) - 20/05 12:18
Me semble que dans ma jeunesse, je lisais (dans le journal de Mickey) les aventures de Guy L'Eclair et que ça passait pas mal...
Bert74 (froggy # 744) - 20/05 12:20
C'est la position tenue par Alan Moore, au point de rebaptiser ses propres personnages "science-heroes" plutôt que "super-heroes".
marcel (glingling) - 20/05 13:36
D'abord, je répondais plus a froggy qu'a toi.
Ensuite, desole, ma phrase etait mal ecrite, je disais d'une part que la serie avait beaucoup change (je parle de Peter Parker), et c'est normal en 50 ans, et d'une autre part, je notais que USM etait une vraie reussite de modernisation avec les meme ingrédients que dans les annees 60. Je ne voulais pas joindre ces deux elements.
heijingling 20/05 14:02
marcel: Ouais, mais si on va par là, c'est à moi que froggy posait la question au départ.
Mais sinon, on est d'accord, une base S.F. pour beaucoup de personnages (mais pas de l'anticipation), plus mythologique pour d'autres, et les aventures en elles-mêmes sont plus inclassables, du super héros quoi (du polar aventure technologie avec un peu d'existentialisme pour débutants)

Bert74 # 749 @froggy 744 ('tain, ça devient complexe, la numérologie): merci pour l'info sur Moore, une petite recherche Ecosia m'a amenée à cette interview
https://www.theguardian.com/books/2013/nov/22/alan-moore-comic-books-interview

Et dedans, je trouve exactement ce que je pense: "I hate superheroes. I think they're abominations. They don't mean what they used to mean. They were originally in the hands of writers who would actively expand the imagination of their nine- to 13-year-old audience. That was completely what they were meant to do and they were doing it excellently. These days, superhero comics think the audience is certainly not nine to 13, it's nothing to do with them. It's an audience largely of 30-, 40-, 50-, 60-year old men, usually men. Someone came up with the term graphic novel. These readers latched on to it; they were simply interested in a way that could validate their continued love of Green Lantern or Spider-Man without appearing in some way emotionally subnormal. This is a significant rump of the superhero-addicted, mainstream-addicted audience. I don't think the superhero stands for anything good. I think it's a rather alarming sign if we've got audiences of adults going to see the Avengers movie and delighting in concepts and characters meant to entertain the 12-year-old boys of the 1950s."

Il est un peu plus concerné que moi, et donc plus virulent; je ne pense pas qu'ils soient une abomination, mais c'est quand même un truc pour les gamins.
Et ça ramène à ce que tu dis, "je lisais (dans le journal de Mickey) les aventures de Guy L'Eclair et que ça passait pas mal..."
Pour un gosse, c'est un super nom d'aventurier. Quoique je ne lisais pas Mickey, mais Pif, puis Spirou, et des noms comme Rahan ou Loup noir, ça a quand même plus la classe :)
Et Benoit Brisefer, au moins, c'est rigolo.
Bert74 20/05 15:14
et des noms comme Rahan ou Loup noir, ça a quand même plus la classe :)

... et aussi (un jour il sera connu sous le nom de) CAPITAINE APACHE !
heijingling 20/05 15:30
Non, ça c'est naze. Comme Docteur Justice. C'était un de mes héros préférés, mais son nom est quand même bien naze. À la limite, Docteur Fatalis est plus amusant dans sa grandiloquence.
D'ailleurs, je viens d'apprendre que ce n'est pas son nom en V.O. Fatalis sonne mieux que Doom, je trouve.
Bert74 20/05 16:23
Tu déconnes, ça pétait Dr Justice !

froggy 20/05 16:45
745. heijingling - 20/05/19 01:16
Bah, un jeune scientifique qui se fait piquer par une araignée radioactive et en acquiert des super pouvoirs, et se fabriques des gadgets genre super glue, je sais pas ce qu'il e faut.
Après, ses aventures ressemblent plus à des polars hard boiled (comme pour beaucoup de super héros, à commencer par Batman) un peu simplets, teintés de comédies de mœurs, mais la base est là.


C'est pour cela que je posais la question. Si evidemment, le point de depart et l'origine des super pouvoirs de Peter Parker est science-fictionnelle, le developpement ne l'est pas, ce sont seulement de histoires de gendarmes et de voleurs un peu plus delirantes. Je n'ai jamais considere Spider-Man comme une serie de SF. Alors que c'est ce que je pense des X-Men et autres 4 Fantastiques.

Bertrand: j'ai l'impression que la photo est extraite de Peur sur la ville, me trompe-je?
heijingling 20/05 16:51
L'imparfait est ici parfaitement à sa place. Quand j'avais 8 ans, je trouvais que ça en jetait, oui (moins toutefois que Rahan, le fils des âges farouches, ou Loup Noir, je maintiens), mais maintenant...
marcel 20/05 16:57
Docteur Octopus, Le vautour, Mysterio et bien sur le Bouffon vert : les ennemis de SM ont souvent des origines scientifiques aussi.
heijingling (froggy) - 20/05 17:10
C'est bien ça, base S.F. , puis aventures polar un peu délirantes (surtout quand on voit la tronche de ses ennemis, un bouffon vert, un "Docteur" Octopus - apparté: j'ai l'impression que chez les super héros sont plus souvent des méchants que des gentils), mais on ne peut pas le catégoriser aussi simplement, en opposition aux FF par exemple, d'abord parce qu'ils vivent souvent des aventures ensemble, et dès lors comment les qualifier, ensuite parce que comme le suggérait marcel, les super héros sont un genre en eux-mêmes, mélangeant tous les genres de littérature populaire, S.F., fantastique, romance, polar, etc.
heijingling (marcel) - 20/05 17:19
SM, c'est Spider-man, je suppose. En général, cela signifie autre chose :)
froggy 20/05 17:25
Pour Herve (et les autres amateurs mais qui n'osent pas l'avouer ici)
herve (froggy) - 20/05 21:26
merci pour le lien :-)
 
BD & séries TV, season 2
 
froggy 20/05 18:26
Le dernier episode de Games of Throne a ete diffuse hier soir ou comme on dit en Allemagne, Mein GOT!
marcel 20/05 21:48
Vu ! Il y a d'ailleurs un clin d'œil aux X-Men (que j'avais vu venir) dont je ne sais pas s'il est volontaire.
C'etait vraiment une tres bonne serie.
 
Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (2e partie)
 
froggy 20/05 00:05
Il vient de recevoir une Palme d'Or pour l'ensemble de sa carriere. Palme d'Or bien meritee a mon avis, il a quand meme quelques chefs d'oeuvre du cinema a son actif et pas des moindres, Rocco et ses freres, Plein soleil, Le guepard, Le samourai, Mr Klein pour ceux que j'ai vus.

Cela vaut bien ce petit portrait realise par Arte il y a quelques annees.



Et dire qu'il etait beau, ce n'est rien de le dire.
heijingling (froggy) - 20/05 01:03
Dans ta précipitation à annoncer cette palme, tu en as oublié les 3/4 des lettres.
(Palme d'Honneur, pas d'Or).
Ou alors, c'est un jeu de mots que je ne comprends pas...:)
marcel 20/05 01:41
C'est amusant, ta maniere de le presenter, car tu ne dis pas qu'il le merite parce que c'est un bon acteur, mais parce qu'il a joue dans des bons films.
Et sa beaute d'antan etait bien sont seul talent : lorsqu'elle a commence a se faner, il n'a plus tourne. Sans compter ses choix désastreux sur la fin de sa carriere, avec des films auto-produits a sa propre gloire, pour aller avec son boulard sans nom.
Et inutile de te dire ce que je pense de l'homme public (et de ce que j'en ai lu, prive). Fasciste, homophobe, tyrannique avec son (ses) fils. Oui, vraiment une personne qu'il fallait recompenser.
lobabu (marcel) - 20/05 07:58
Euh, Marcel! Tu exagères un peu. Je ne suis pas fan de Delon (toujours préféré Belmondo), m'enfin dire qu'il doit sa carrière à son seul physique, non. Cela aide sans doute mais c'était aussi un grand acteur avec une vraie présence. Gabin ou Signoret n'auraient pas joué plusieurs fois avec lui si il avait été un branque. Après sur le plan personnel, il est ce qu'il est (plutôt anar de droite que fasciste à mon sens) mais ce n'est pas cela qu'on récompense...
suzix@bdp 20/05 11:43
et fan de Schwarzenegger ?




Incroyable, 1 minute après, il est assis peinard et termine les photos ... quand le boydbuilding, hollywood et la politique se retrouvent dans un seul homme. Sans froid indestructible! C'est bien Terminator.
Bert74 20/05 11:52
D'accord avec Lobabu.
Et rien que pour tout le glamour et le magnétisme qui transpire du couple qu'il forme avec Romy Schneider dans La Piscine (le film ne repose que là-dessus), il se doit d'être honoré.
marcel 20/05 13:30
Eh eh. Je savais que je provoquais. Mais je maintiens : une expression, pas plus, ca fait pas un acteur.

Et rien que pour tout le glamour et le magnétisme qui transpire du couple qu'il forme avec Romy Schneider dans La Piscine (le film ne repose que là-dessus), il se doit d'être honoré.
Probablement pour ca que j'ai trouve ce film nullissime.
suzix@bdp 20/05 13:52
Définition d'un bon acteur ?
Est-ce un acteur qui disparait derrière son personnage ou bien un style reconnaissable ?
heijingling 20/05 14:14
Définition d'un bon dessinateur ?
Est-ce un dessinateur qui disparait derrière son personnage ou bien un style reconnaissable ?
suzix@bdp 20/05 14:29
je ne crois pas que cela soit transposable entre BD et cinéma. Un acteur ne joue q'un personnage lorsque le dessinateur fait même le décor.
suzix@bdp 20/05 14:30
à la limite réalisateur et dessinateur serait plus proche s'il fallait comparé.

Et je n'ai pas d'opinion sur ce qu'est un bon acteur.
heijingling 20/05 14:48
Dans ma boutade, j'avais plutôt en tête les dessinateurs qui reprennent un personnage, comme un acteur interprète un personnage créé par d'autres.
froggy 20/05 17:01
J'adore Delon, l'acteur aussi bien que l'homme bien que je ne partage pas du tout beaucoup de ses idees. Je n'ai pas mentionne ses qualites d'acteur qui sont indeniables, il n'aurait pas fait une telle carriere si il ne l'etait pas. Il a quand meme tourne avec certains des plus grands cineastes europeens du 20e siecle: Visconti, Melville, Antonioni, Godard. Losey etait americain meme si la majeure partie de sa carriere s'est faite en Europe.

Je le trouve fascinant. Je l'ai vu sur scene au theatre avec Huster dans Variations enigmatiques et il a une incroyable presence. Quant a l'homme, j'adorais quand il parlait de lui-meme a la troisieme personne, je comprenais tres bien pourquoi. Il a tellement de casquettes aussi bien publiques que privees, qu'il tenait ainsi a differencier laquelle il portait quand il s'exprimait. Je n'ai jamais trouve cela pretentieux, au contraire, cela me permettait de savoir quel role il jouait. Il a aussi beaucoup d'humour, mais pas un humour noir, c'est un humour tres froid, tres sarcastique et tres pince-sans-rire. On peut le constater dans le premier film qu'il a realise, Pour la peau d'un flic, il y a des scene de pure comedie que je trouve tres drole et qui m'ont bien fait rire.

Et puis, il a eu un jour une tres jolie phrase alors qu'il etait l'invite du Jeu de la verite, une sinistre emission de l'encore plus sinistre Patrick Sabatier. Il s'exprimait au sujet de son fils, Anthony, il a dit "Il est tres difficile d'etre le pere du fils d'Alain Delon". Et il a tout a fait raison.
froggy (Heijingling) - 20/05 17:03
Ah j'oublais, il a recu une Palme d'Or d'Honneur. Nous avons donc tous les deux raison.
Lobabu (Marcel) - 20/05 17:16
Quel petit canaillou tu fais ! A propos d'expression, tu connais la fameuse réponse que Robert Mitchum avait faite à un journaliste lui demandant de définir son jeu: "une fois je regarde à gauche, une fois je regarde à droite, une fois je regarde face caméra"...
marcel 20/05 22:04
Il s'exprimait au sujet de son fils, Anthony, il a dit "Il est tres difficile d'etre le pere du fils d'Alain Delon". Et il a tout a fait raison.
Ce qui justifiait de l'enfermer dans une cage avec des chiens pour "l'endurcir" ?...
 

 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio