Le cimetière des autobus de Julien Neel - 5 critiques

Série : Lou - T. 3
Edition : Glénat
Collection : Tchô ! la collec..
Pages : 48 pages en couleurs
Parution : juin 06
Auteurs : Julien NeelScénaristeDessinateur

Ajouter une critique
 
Par : Coacho Voir les critiques de Coacho (30 sept. 2007)

J’aime quand ce genre de petit miracle se produit…
Lou, c’est d’abord l’histoire d’une magnifique petite fille blonde qui est une enfant de famille décomposée. Une petite fille qui a la tête bien sur les épaules et qui doit prendre en charge sa maman, dépassée par sa vie et dont les attitudes puériles tranchent avec la grande maturité dont elle fait preuve.
Dans ce 3° tome, Julien Neel nous emmène à la période charnière de chaque individu, de chaque enfant : l’adolescence…
Je ne me pose même plus la question du sexe de l’auteur même si le fait qu’un homme parle en ces termes de ces moments là me paraît merveilleux de justesse…
Julien Neel a une petite fille, mais elle n’a pas l’âge de Lou, et on peut se douter que ce papa poule transpose ses angoisses, ses pensées, ses idées, ses craintes, ses peines et ses joies, dans son personnage de papier…
Lou me semble être une sorte de personnage dont l’origine est l’enfance même de l’auteur, puis de sa proche famille, puis de son épouse, et est le résultat de projections qu’ils doivent évidemment faire… Mais bon sang ce que c’est beau, doux, tendre, et juste !
Petite fille fragile et forte en même temps, perdue dans ses sentiments en permanents mouvements, Lou va voir sa mère devenir heureuse et amoureuse, tandis qu’elle va se perdre, se chercher, douter, pour tenter de mieux se retrouver dans les méandres biochimiques de cette épuisante période de la vie !
Les allégories sont fortes, touchantes, et à chaque fois que Julien Neel s’approche du danger d’un quelconque cliché, il s’en éloigne habilement ou nous fait profiter d’une pirouette d’une grande intelligence et d’une merveilleuse sensibilité…
Les couleurs pastels, le sujet, tout est réuni pour donner dans la guimauve et pourtant, non, ça reste tout simplement cristallin…
Alors bien entendu, je suis peut-être moi-même un peu fleur bleue et le fait d’avoir une petite fille et de m’inquiéter de son évolution joue-t-il un rôle important dans mon appréciation ? Oui… Peut-être… Mais au moins me dis-je que je suis sur la même longueur d’onde de l’auteur et que je me retrouve ainsi bercé parfaitement par le canevas qu’il borde avec cette magnifique série qu’est « Lou »…
J’ai même vu Boulet courir pour aller aux toilettes dans la cour de l’école, c’est dire !
Des planches admirables aux couleurs adéquates, les historiettes se suivent sans être dans le simple gag en une planche classique…
La trame est plus complexe, plus fine, et parfois, à la fin d’une page, même si rien n’arrive, ce qui est décrit prend tout son sens en se révélant à la lumière d’une page suivante qui lie le tout…
J’avoue, lorsque j’ai refermé ce livre, je ne me suis pas endormi tout de suite…
J’ai réfléchi, les larmes aux bords des yeux, à l’enfance qui passe, à ce que nous représentons pour eux et à ce qu’ils représentent pour nous… Julien Neel avait mis en image certaines de mes craintes, et je lui en sais gré…
La planche muette de Lou, qui repasse elle-même sur les points forts de son enfance, que chaque parent s’applique à rendre merveilleux pour son enfant, est un truc qui m’a complètement frappé au cœur…
Enfin, je vais arrêter de m’épancher plus que de raison sur cet album parce que je ne voudrais pas tourner mièvre ! Mais lisez Lou, c’est vraiment le monde magique de l’enfance rendu au public en toute simplicité et en grande sensibilité… Magique !


Par : noum (01 mars 2007)

J'ai acheté toutes les bd de Lou, je les adore toutes. Je n'ai pas de préférence. Le tome 3 était génial comme tous les autres et à chaque fois, je prends plaisir à les relire. Quand je lis "Lou", je m'envole dans un autre monde et je suis contente.
J'ai une question pour Julien Neel : Y aura t'il un tome 4 ?
C'est une bd qui change de toutes les autres, qui sont si banales !!

Par : FatalJack Voir les critiques de FatalJack (15 sept. 2006)

Lou, petite bd découverte par une amie du même nom qui m'en a parlé un petit peu. Puis, je me lance dedans.
C'est vrai que c'est super sympa. Trés agréable, très drôle, très frais, souvent juste, parfois mélancolique, parfois triste. Beau.
Et le tout servi par de très beaux dessins et de très belles couleurs qui c'est vrai ont un coté dessin animé qui n'est pas non plus pour me déplaire. Un tome à mettre entre toutes les mains, des plus petites aux plus grandes.

Par : Philippe Belhache Voir les critiques de Philippe Belhache (07 août 2006)

"Le cimetière des autobus", Lou 3 de Julien Neel. Glénat, collection Tchô!

Troisième tome, troisième succès, tant populaire que critique. Cette nouvelle tranche de vie de l'adorable "Lou", imaginée et mise en images par Julien Neel, est entrée dans le classement des meilleures ventes Livres Hebdo-Ipsos. Et se maintient en troisième semaine dans le "top 5", derrière "Les naufragés d'Ithaq" (Soleil), les "Blagues de Toto" (Delcourt) et le dernier tome de la saga SF de Denis Bajram, "Universal War One" (Quadrant solaire). Le premier tome de la série, "Journal infime" avait été justement récompensé du Prix jeunesse des 9-12 ans au Salon international de la bande dessinée d'Angoulême en 2005. Ce "Cimetière des autobus" démontre, un an après "Mortebouse", qu'il ne s'agit en rien d'un feu de paille mais bien d'une série avec laquelle il faut compter.

Lou franchit de nouvelles étapes, perdant ses repères dans une vie qu'elle pensait normalement cadrée : sa mère vit intensément ses nouvelles amours et le succès de son premier livre, elle-même doute de ses amours et se voit séparée de sa copine Mina au collège... Pour couronner le tout, l'immeuble qu'elle passait son temps à observer pour tenter d'apercevoir le garçon dont elle s'était entichée est détruit pour laisser place à un espace de stockage pour véhicules municipaux, le fameux cimetière des autobus. Lou perd pied, va droit au devant de la crise d'adolescence. Julien Neel amène son propos avec ce mélange de douceur, d'humour et de pertinence qui est la marque de fabrique de la série. S'il ne modifie pas ses partis pris graphiques - un album structuré planche par planche, un encrage en couleurs qui adoucit les contours - il intègre des personnages typés, qui échappent petit à petit à la simple caricature. Marie-Emilie, gothique pleine aux as, et K-Rine, rappeuse en crise, viennent aérer l'univers de Lou et lui servent de passerelle vers un nouvel univers. Bref, un titre mignon tout plein, mais sans excès de guimauve. Que du bonheur.

Par : eddy Voir les critiques de eddy (14 juin 2006)

Alors voilà : j'adore Lou. C'est tout mignon, tout frais, et pourtant, c'est pas vraiment gnan-gnan.. Ce n'est pas du "Yo Zyva NTM!" ou un quelconque remake de Titeuf pour fille.
Non, Lou, c'est super sympa. Ca a peut-être le défaut d'idéaliser un poil le monde des adultes, mais c'est pas désagréable de sortir de sa quotidienneté avec un "Tiens! Et si on disait que tout est simple ???"
Les dessins sont très rigolos et les couleurs créent une ambiance dessin-animé-du-dimanche-matin qui n'est pas déplaisante.
Bref, une Bd toute en guimauve et pourtant, j'aime bien. (J'ai horreur de la guimauve !)


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio