Les 95 critiques de FatalJack sur Bd Paradisio...

Album sorti en mai 2005, La chronique des immortels n'est pas une BD d' heroic-fantasy comme les autres. Elle se démarque des autres productions par la férocité de son intrigue, somme toute assez classique (une histoire de vengeance familiale), qui prend place dans un moyen-âge ténébreux, où les non-dits prennent une place toute particulière et donnent une dimension d'autant plus inquiétante et mystérieuse aux différents protagonistes. L'esthétisme de cet album est également surprenant : des décors fouillés et détaillés sont de véritables tableaux sur lesquels se greffent les personnages (fort bien typés de type "semi-réalistes") sortis tout droit d'une sorte de dessin animé. C'est ce mélange qui donne toute la particularité de cet album unique.
Vraiment très bon album que le dernier Raghnarok de Boulet. Bon je suis passé directement du 1er au dernier album donc je ne sais pas ce que donnent les albums entre mais je préfère largement le traitement graphique et scénaristique de cet album au premier. Je n'étais pas entièrement satisfait des gags en une planche (malgré quelques très bons), je préfère une aventure qui dure tout le long de l'album, ce qui est le cas ici. Bien que sa mise en couleur informatique - sur le tome 1 - n'était pas déplaisante et même plutôt agréable, ici on a le droit à ce que je suppose être des couleurs directes (aquarelles ou encres...) à la manière de son blog, et j'aime beaucoup le rendu. On a le droit vraiment parfois à de belles choses, de très bons plans (l'arrivée fracassante de Roxane...)... Et pour l'humour même si l'aventure est déclinée sur tout l'album, ca n'empêche pas d'avoir le sourire aux lèvres tout le long de l'album ponctué de quelques éclats de rires et gros sourires béats (je ne connaissais pas Bamboudou...) Bref j'ai été agréablement surpris par ce dernier tome parce que le tome 1 ne m'avait pas entièrement conquis.
Je m'étais jamais encore plongé dans le Donjon, j'ai décidé de m'y plonger, comme il n'y avait pas d'autres tome 1 des différentes branches du Donjon, j'ai donc pris celui-là et tant mieux. Il permet de s'immiscer pleinement au monde du Donjon, on en découvre les personnages principaux (du moins quelqus uns), le fonctionnement, les délires et donc l'humour du Donjon. Je me demande comment j'ai pu résister si longtemps au Donjon, ce tome pourtant d'une petite trentaine de planches, est parfaitement dosé. On ne s'ennuie pas une seconde. On sourit plus qu'à son tour aussi bien pour le dessin de Larcenet au travail sur ces épisodes du Donjon, que pour les situations imaginer par Sfar&Trondheim. Bref, un petit régal qui va me ruiner (y a 30 tomes quasiment de Donjon?)
Je trainais depuis longtemps sur l'excellent blog de Boulet sans jamais m'être pencher sur ses travaux (j'avais lu quelques Tchô il y a maintenant quelques années et je ne me rappelle pas d'avoir vu Boulet à l'ouvrage). Donc j'ai pris le temps, chez mon libraire, de chercher une de ses Bds, c'est tomber sur cet album ci. Donc pour ce qui est du dessin, je rejoins les avis précédents, c'est du très bon dans son genre et les couleurs sont vraiment très bonnes elles aussi. Après au niveau des situations, je suis un peu moins enthousiastes que les autres, certains gags ne me touchent pas ou presque (le comique de répétition sur les chutes de ce cher dragon vert marchent moins chez moi) et c'est un peu dommage mais j'ai tout de même assez souri - voir même presque ri (notamment les gags "Jokari", "La petite poucette", le classique mais très efficace "Self Service", "Fée un voeu" ou encore "Ping Pong") -pour retenter ma chance et j'ai donc acheter en plus de ce tome ci, le tome 5 de ce cher dragon pour voir si je vais continuer à remplir ma bdthèque avec.
Allez on met les 4 étoiles pour ce tome ci. Parce que l'histoire est pleine de rythme (actions...), on ne s'ennuie donc pas une minute et pourtant l'histoire avance bien, on sait enfin ce qu'il s'est passé au début de l'histoire, et on en apprend plus sur les personnages, etc. Donc c'est plutôt du tout bon. Pour le dessin, je commence à être enfin bien conquis, l'encrage me plait enfin, moins d'erreurs et de "baclage" (les jambes parfois super fines...sinon rien à signaler). L'action est bien mise en scène, les combats, etc... Bref, un dessin qui est donc très bon et des couleurs bien agréables, donc là je commence à vraiment bien apprécier la série, on verra si avec le prochain (et dernier?) tome les auteurs continuent ainsi.
Petite critique sur cet album que je viens de relire pour je ne sais plus quelle occasion (le plaisir de le relire?). Ce one shot, raconte l'enfance et surtout la fin de l'adolescence de Dragan. Ce tome révèle certaines choses sur Dragan, mais guère, et nous fait poser plus de questions qu'on reçoit de réponses...mais on peut avoir autant de One shot que l'on veut pour développer la personnalité et les zones d'ombres de la vie de Dragan. Sur le plan du dessin, Mitric nous sert une petite pépite, qui doit encore plus prendre de son éclat dans sa version N/B. La planète de glace est magnifique de même que les personnages, Mitric sait mettre en scène (à moins que ce ne soit Crisse au Story Board) mais la mise en scène est efficace. Reste les batailles dans l'espace que je ne trouve pas terribles, voire bâclées... Heureusement doit y en avoir deux pages réparties sur les 46... Bref j'aime beaucoup ce tome qui peut permettre, je pense, pleinement à l'immersion dans l'univers originel (et original) de Kookaburra
Je suis un peu de l'avis précédent pour le niveau du rythme de l'histoire (et de l'originalité, les points forts du tome 1 car pour moi le dessin, ca n'était pas tout à fait encore au point...). Mais bon l'ambiance générale steam punk - western - etc... reste bonne et agréable... je suis aussi d'accord avec la première critique de nous ramener au début du premier tome, seul passage réellement interessant (du moins le plus fort). Pour moi, malgré une évolution nette dans l'encrage et le trait, je ne suis pas encore tout à fait satisfait par le dessin, parfois un peu trop "simple" (et des perspectives pas totalement réussies)... Reste encore une couverture magnifique (ça les couvertures de la série assure plutôt un max). Bref une série somme toute à la fois distrayante et intéressante et pour moi, si le dessin était à mon goût, la série trouverait très bien sa place dans ma Bdthèque (elle la trouvera sûrement mais ce n'est pas dans mes priorités, loin de là)...
Je sais pas malgré une très bonne et même la meilleure couverture de la série pour l'instante (celle du 4 à venir est aussi très bonne), malgré une évolution du trait, malgré quelques rebondissements inattendus, je ne sais pas, j'ai été un peu déçu à la lecture de cet album par rapport à ce que je pensais pouvoir lire pour ce tome. Sur le plan de l'histoire, ça va encore, c'est à dire que la narration change par rapport aux deux premiers tomes linéaires, ici on a le droit à des flashbacks, et ça marche bien, ça change de rythme. //Attention Spoiler// Je trouve cependant le fait de se faire enfermer dans la prison pour aller chercher la clef un peu abusé pour qu'ils sortent pile quelques heures avant le cataclysme...//fin du Spoiler// On apprend la personnalité du personnage inconnu qui rendait visite à Galin, personnalité attendue mais dont on ne sait pas encore tout. Et la fin est particulièrement réussie et on se demande comment cela peut continuer. Et pour le dessin malgré une évolution nette du trait, je regrette moins de détails parfois dans ses décors, et les visages qui parfois aussi font enfantin. Mais on a tout de même le droit à des beaux passages et de belles couleurs. Bref une petite série bien sympathique, bien que j'en attendais un peu plus.
Alors cette BD est une petite bombe pour peu qu'on adhère au principe. Bon alors d'accord, il est à la mode de voir des sujets tourner autour de la religion et de suivre des personnes à la recherche d'un secret qui remettrait l'Eglise en question. Certes, c'est à la mode, mais il semble qu'ici ça soit à la sauce fantastique et l'équipe -constitué de monseigneur Marchesi avec un passé pas tout à fait honnête, la jeune Sofia et le garde du corps-tueur à gage-looser avec les filles, Angelo - part à la recherche d'un évangile qui aurait pu être écrit par Judas. Voila, donc ce tome a beau être un tome de mise en place de tous les protagonistes (du moins les principaux), on s'ennuie pas une seconde, la scène d'introduction digne d'un James Bond. Les fusillades avec des plans originaux et efficaces. Enfin bref l'action est magnifiquement mis en scène. Pour le reste aussi, graphiquement y a presque rien à redire, les couleurs sont très belles, bref. Le duo Sofia-Angelo marche à merveille et je me régale de voir Angelo se prendre des vestes. J'aime ce mélange dans le trait de manga et de tradition franco-belge. J'aime ce mélange d'humour (con-con genre City Hunter) et de sérieux... La fin promet un début de tome 2 explosif. Bref un vrai régal!
Oupanishads (Aster) par FatalJack
Boué boué boué... Pas convaincu autant sur le plan du dessin que de l'histoire, qui, il est vrai, est trop classique (mais ce n'est que le début, il peut tout de même y avoir par la suite des surprises - d'ailleurs il vaut mieux...) et un peu lente mais passons si au moins le dessin me plaisait, le problème c'est que je le trouve pas terrible, trop simple voire simpliste, puis la mise en couleur (certainement informatique) n'arrange guère les choses (par exemple, parfois la bestiole verte - j'ai oublié son nom - semble être "ajouté" sur les cases et ne semble même pas appartenir à l'ensemble) Je lirais le second tome pour voir mais pour l'instant, ça ne me donne pas envie de continer
Suite de cette petite saga (4ème et dernier tome prévu pour cette fin d'année je crois). Alors, on continue sur une route déjà tracée mais qui semble vouloir prendre une bifurcation au lieu d'aller tout droit. On verra sur le tome 3. Mais ce tome est plus intéressant que le premier car plus sombre et complexe (encore que là, la complexité n'est pas poussée, on s'en doutait un peu mais faut voir le tome 3). Introduction, enfin, du méchant de l'histoire. Méchant qui est plutôt charismatique (plus que les héros, soit dit en passant). Tout est loin d'être parfait mais c'est déjà plus efficace que le premier tome. Et les apparitions du méchant sont vraiment bonnes et bien foutues. Sur le plan du dessin moins d'erreur et plus de sureté donc c'est du régal pour moi. On a le droit à quelques beaux passages! Bref du tout bon si on a adhéré au premier tome.
Louis (Belladone) par FatalJack
Je note la série dans son ensemble, j'ai légèrement surnoté (la série est à la limite du 4 étoiles pour moi) parce que ca se lit très bien, on est vraiment pris dans l'histoire et quand on est lancé on ne s'ennuie en lisant les 3 tomes à la suite et ca se lit vite (ce qui n'est pas un point négatif)... Cette histoire de tueuse à gage au service secret de sa majesté est vraiment interessante, surtout avec ses flashbacks et une intrigue secondaire (pour un prochain cycle) qui nous menera aux Indes et qui sera certainement bien prometteuse. Puis des combats à l'épée assez bien foutu qui me fait bien plaisir en grand fan (et ancien escrimeur^^) d'histoires de capes et d'épées, retrouver tous ses personnages qui sont De Nevers enfant, notre cher d'Artagnan. Toutes les relations entre les personnages sont bien pensées et sonnent vraies (bien que des fois on les prévois un peu). Sur le plan du dessin peu d'évolution sur les 3 albums, toujours ce trait dynamique, un peu carré, parfois un peu simple mais pas simpliste, ca envoie plutot très bien... Les couleurs des deux premiers tomes sont plutot unies dans des tons orangés ou de nuit, qui nous donne parfois de belles choses... La couleur du tome 3 change mais c'est plutot reussi... J'attends le prochain cycle pour voir si on nous ressert encore de bonnes choses.
Alors que penser de ce tome 1 ? J'ai lu ici sur une critique du tome 1 d'Aster, que cette série ci, c'était pareil. Oui et non. Alors oui, ca fait gros stéréotype, on a vu ça 10 000 fois, des gamins qui sont des élus pour sauver un monde au bord de la destruction, oui les gamins sont trop forts, sont super balèzes, et son amis du premier coup, l'animal de compagnie quasi obligatoire est là - mais cet animal est plutôt sympathique et sert même dans l'histoire - etc. Mais c'est dynamique, si on adhère et que se laisse entrainer, c'est presque bon. Le dessin est lui aussi dynamique et fluide, on voit les influences - le trait de Valente me fait penser à celui de Floch (Slhoka) qui me plait beaucoup, et malgré quelques défauts (c'est un premier album) l'ensemble est bon et agréable. Les couleurs sans être exceptionnelles servent bien l'histoire. Bon la couverture de la réedition est moins bonne que l'original je trouve. Bref un bon tome d'histoire de HF pour peu qu'on entre dans le trip.
Devant les bonnes critiques que j'avais lues ici et n'ayant pas grand chose à faire, je me suis donc lancé dans la lecture de cet album les yeux plutôt fermés... Alors oui, l'histoire est plutôt originale et rappel un mélange "les mystères de l'ouest" (que j'aimais beaucoup étant gosse) et autres Jules Vernes. Elle est prenante et donne envie de lire la suite (qu'ont donc vu ces mexicains au début ?). Mon problème vient pour le dessin avec lequel j'ai un problème, certainement l'encrage que je ne trouve pas à mon goût (peut-être cela va changer par la suite, je l'espère) mais cela reste tout de même plus que convenable. Les couleurs quant à elles sont fort réussies. Bref une série B à lire tout de même.
Encore hésitation entre le 3 et 4 étoiles... Et cette fois-ci, j'en mets que 3. Parce que le côté grandiloquent et pompeux, c'est vrai qu'il fatigue un peu (les monologue d'Attila entres autres) surtout quand on lit les albums à la suite. Le dessin, quant à lui, malgré une ou deux erreurs d'anatomie au début de l'album (jai mal au dos pour Flavia), reste toujours aussi beau à regarder, bien que les scènes de batailles auraient pu être plus épiques (elles le sont mais ça aurait pu être mieux je pense), reste tout de même des planches/cases tout à fait splendides. La couverture me plait plutôt beaucoup. L'histoire ici nous sert le grand combat entre Flavia et Attila, et la fin, à laquelle je ne pensais pas, montre à quels points Flavia et Attila sont liés et peut parfaitement relancer la fin de cette aventure... On espère.
J'ai hésité le 3 et 4 étoiles pour ce tome ci. Parce que je le trouve plus lent que les autres albums, beaucoup trop de blabla et le style un peu pompeux ici est un peu lourd (alors que sur les autres albums alternaient avec d'autres types de scènes, ce qui rendait cette impression comme quasi inexistante) et aussi en effet le personnage du maitre de l'empereur un peu trop stéréotypé... mais ptet parce qu'il est un peu tard quand je viens de la lire. Mais bon ces explications sont nécessaires (même si pour certaines on l'imaginait très bien) et certains points sont bien intrigants (notamment la fin). Le dessin est toujours aussi, moins d'erreurs (quelques unes), la couleur est toujours aussi bien trouvé et je suis toujours autant fan des planches dans les tons très clairs. Bref une série de SF peut-être pas indispensable (à ce point là de l'histoire) comme UW1 mais qui mérite amplement un peu d'attention
Même note pour ce second opus... Pourquoi? Parce que l'histoire est un petit peu moins prenante que le précédant tome, bien qu'annoncant du changement (la déesse Kerka qui se retourne contre Attila et ce dernier alternant des phases de cruauté sans faille et de "faiblesses") pour le prochain tome. Mais ca reste tout de même assez bon (pour peu que l'on ait adhéré au premier tome sans quoi ça risque toujours de ne pas plaire). Mais Gajic c'est amélioré, moins d'erreur, moins d'effets spéciaux, des couleurs plus variées et plus jolies et on a le droit parfois a de magnifiques planches (notamment celles du début avec la visite de Sirmium en ruine - planches 5 et 6 - et l'invincibilité de Kerka planches 32 et 33, etc.). La couverture n'est aussi bonne que celle du premier tome mais retranscris assez bien ce tome. Bref ca continue assez bien
Hop deuxième tome de la série (qui j'espère ne fera pas trop attendre le prochain Soda)... Alors que dire, c'est dans la continuité du premier album aussi bien pour le dessin que pour l'histoire, c'est à dire que l'intrigue principale n'avance pas du tout (juste une révélation de quelques lignes d'un gamin qui décuvait) mais l'histoire m'a parue bonne, peut-être parce qu'un peu moins "gamin" (d'ailleurs pas sûr qu'ils comprennent l'histoire) et les relations et le comportement des enfants restent interessants (surtout dodji)... Le dessin, quant à lui, est encore du sous-Gazzotti, dans le sens que comme pour le premier tome, je trouve qu'il manque quelque chose par rapport aux Soda, manque de profondeur, c'est plus froid (peut-être que les couleurs y sont pour quelque chose?)... Mais ca doit certainement mieux plaire aux plus jeunes.
Encore un très bon Spirou, ces nouveaux Spirou valent le détour (par rapport à ceux de Morvan et Munuera quoique j'avais bien apprécié "L'homme qui ne voulait pas mourir" mais passons), j'espère que ca continuera comme ça. Ces aventures de Spirou et Fantasio vues par ces différents auteurs méritent à chaque fois une attention particulière. Ici Le Gall nous sert un nouveau graphisme pour Spirou, entre Hergé et Franquin, et c'est franchement réussi. En tout cas, tout cela m'a bien plu. L'histoire quant à elle est loin des Spirou habituels, guère d'action (y en a t-il vraiment ?), plein de "blabla" mais ça n'en reste pas moins prenant bien qu'un peu long mais bon... Un Spirou original qui ne plaira pas forcement à tout le monde mais qui vaut pourtant qu'on s'y attarde.
J'avais découvert cette série dans les pages d'un magazine de BD pour la sortie du tome 2 et j'avais été plutôt bluffé par certains plans, mon frêre aussi et je profite de son anniversaire pour lui offrir l'intégrale et donc de pouvoir me replonger dedans. Alors l'histoire, l'idée du moins, est très bonne, les guerres des Huns contre les Romains dans l'espace, fallait oser et c'est plutôt réussi, du moins j'ai trouvé ce tome interessant et je ne me suis pas ennuyé. Sur le plan du dessin, malgré quelques défauts (c'est un premier album?), c'est plutôt interessant, surtout avec la mise en couleur (un peu trop sombre et des effets de fumée informatique et de lumière parfois pas trop réussi à mon goût)... Bref un premier tome de SF-"historique" qui change par rapport à des histoires plus "classiques" et qui plaira pour peu qu'on entre dans cet univers. Un très bon point : la couverture est tout simplement splendide.
20 suivants
 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio