Les gens honnêtes - 2ème partie de Christian DurieuxJean-Pierre Gibrat - 2 critiques

Série : Les gens honnêtes - T. 2
Edition : Dupuis
Collection : Aire Libre
Pages : 64 pages en couleurs
Parution : septembre 10
Auteurs : Christian DurieuxDessinateurJean-Pierre GibratScénariste

Ajouter une critique
 
Par : Philippe Belhache Voir les critiques de Philippe Belhache (17 oct. 2010)

Changement total de perspective pour le duo Gibrat-Durieux. Les deux hommes avaient tricoté, avec « Les gens honnêtes », un récit gentiment cynique et amoral, mettant en scène un cadre ruiné par le dépôt de bilan de sa boîte, spolié de ses droits, qui rebondit au moment de devenir grand père pour finalement repartir de zéro en arnaquant un promoteur véreux. Le second volume prend une toute autre direction. Philippe croise la route d’un libraire épicurien pour qui une lecture ne peut se concevoir sans le vin assorti et d’une barmaid de TGV qui fait bien plus que lui donner un coup de main. Un ami, un amour. Un changement radical d'univers alors même qu’il décide, après avoir accompagné son fils dans un lycée du Bordelais, de devenir… coiffeur ferroviaire. Durieux et Gibrat font de cet épisode tragicomique un récit chaleureux et haut en couleurs, une fable sans morale, souriante et solaire, qui voit un Philippe plus désinvolte que jamais, porté par un culot monstre, papillonner de rencontre en rencontre, tester son aptitude au bonheur et finalement échapper à la mesquinerie du quotidien. Le personnage - les auteurs à travers lui - nous gratifie d'un joli pied de nez à la société bien pensante, système aux codes dévoyés, devenu avec les années une véritable machine à broyer. Une lecture euphorisante.

Par : herve Voir les critiques de herve (27 sept. 2010)

Deuxième et dernier volume consacré à Philippe,un honnête homme.
Pourtant, je ne l'attendais pas cette suite tant le premier opus se suffisait à lui-même. Alors qu'est-ce que Gibrat et Durieux allait inventer pour "allonger la sauce?".
Et bien, les auteurs ont tout bonnement mis en avant un personnage truculeux et bon vivant, "Robert Vitaly", libraire et oeunologue convaincu.Ah! ces incipit lancé par ce diable d'homme, qui m'ont enchanté, tant ils me rappelaient des souvenirs . Certains incipit restent inoubliables (celui de Vivant Denon est d'une beauté....), d'autres passages (Victor Hugo ou Proust) sont certes classiques mais Robert Vitaly en fait des livres indissociables d'un Sauterne 1989, par exemple.
Car le talent des auteurs réside dans le fait de placer des gens ordinaires dans des situations extraordinaires: Philippe garçon coiffeur dans le TGV; Robert, libraire atypique; et Camille , barmaid par hasard.
Même si cette bd n'est pas une bd inoubliable , elle m' a fait passer un agréable moment.
Une petite bouffée d'oxigène.
Bref, un régal.


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio