L'enfer, le silence de Juan Diaz CanalesJuanjo Guarnido - 5 critiques

Série : Blacksad - T. 4
Edition : Dargaud
Pages : 56 pages en couleurs
Parution : septembre 10
Auteurs : Juan Diaz CanalesScénaristeJuanjo GuarnidoDessinateur

Ajouter une critique
 
Par : Zou (07 janv. 2011)

La série "Blacksad" ne fléchit pas en qualité avec cet album de haut-vol. Grâce à un dessin toujours aussi expressif et ahurissant, une ambiance "polar" bien typée et des personnages vite attachants, la série reste au top-niveau des séries policières (animalières ou pas d'ailleurs).
Un album bien dans la veine des précédents (encore que le tome 3 est un peu atypique selon moi) qui ravira les amateurs du genre. Et même pour les non-fans de polar, je leur conseille quand même cet album, au moins pour les superbes dessins de Guarnido, vraiment époustouflants (on ne le dira jamais assez !).

Par : yannick Voir les critiques de yannick (05 déc. 2010)

Après un troisième tome surprenant où les auteurs nous présentent une histoire fondée sur la guerre froide, J. Diaz Canales et Juanjo Guarnido nous proposent avec « L’Enfer, le silence », un album qui reprend plus ou moins les bases du premier tome de la série (« Quelque part entre les ombres »).

La grosse différence de cet album par rapport aux autres tomes de « Blacksad » est sa situation à La Nouvelle-Orléans. Les auteurs expliquent ce choix par leur coup de foudre pour cette ville à l’occasion d’une visite effectuée sur place. Il en résulte une histoire qui fait la part belle au Blues de La Nouvelle-Orléans et à la pratique du Vaudou.

Bref, je pense que vous l’avez compris, « L’Enfer, le silence » met l’accent sur l’atmosphère si particulière de cette contrée au détriment de l’histoire qui se résume en quelques lignes. En effet, l’enquête policière menée par Blacksad et Weeky m’est apparue très linéaire.

Pour le reste, encore une fois, Juanjo Guarnido a fait un magnifique travail sur le dessin (regardez un peu la pleine page sur le carnaval de La Nouvelle-Orléans !). Il suffit de feuilleter rapidement l’album pour s’apercevoir et imaginer à quel point cet auteur a peaufiné son trait, a réalisé de nombreuses recherches sur la mise en page et en couleurs pour réaliser cet album ! Aucune mauvaise surprise n’est à déplorer sur la représentation animale des protagonistes et le bédéphile découvrira de nouveaux visages.

Pour moi, il est clair que sans le coup de crayon de Juanjo Guarnido, « L’Enfer, le silence » aurait été un album banal. En effet, le scénario est sans originalité. De toutes les bds de la série parues à ce jour, j’ai une préférence particulière pour « Artic-Nation » et « Ames rouges » dont les récits me sont apparus riches et pleins d’intérêts.

Note finale : 3,5/5

Par : JMC (12 nov. 2010)

Je n'avais absolument pas aimé le précédent album qui n'avait guère de sens (de bon sens?).
J'étais donc circonspect. Je dois dire que j'ai rapidement oublié mes préventions. Voici une histoire certes classique mais bien menée avec des personnages accrocheurs. Les dessins sont toujours aussi maîtrisés, même les pleines planches. Surtout l'atmophère poisseuse de la Louisianne est bien rendue,presque palpable. De ce point de vue, j'ai pensé au film "Angel heart" avec de Niro qui se passait durant les mêmes années 1950. Bref, c'est à lire...

Par : froggy Voir les critiques de froggy (14 oct. 2010)

Cet album est parait-il un des evenements de la rentree 2010. Apres tout, l'attente a ete longue (5 ans) et de fait la demande du public se faisait de plus en plus insistante. Apres l'avoir lu et apprecie comme il se doit, il faut bien admettre que la montagne a accouche d'une souris. Ce n'est plus exceptionnel, Blacksad est devenue une serie comme un autre mais aux sorties rares. Le choc ressenti par de nombreux lecteurs (dont moi) apres le deuxieme album s'est considerablement attenue. J'avais ete enthousiasme par les 2 premiers en etant subjugue par le dessin de Guarnido, Blacksad se presentait alors comme un bel hommage aux films noirs de la Warner et de la Fox des annes 30, 40 et 50 allie a une modernite de ton seyant plus aux lecteurs de ce debut de 21eme siecle. En ce sens, c'etait mieux que Canardo, la serie de Sokal, a laquelle on ne pouvait pas ne pas penser du fait de la tete d'animaux posee sur un corps d'etre humain dans une atmosphere de BD policiere au ton tres noir et qui fait egalement dans l'hommage mais avec un ton plus distance.
Pour en revenir a ce 4eme opus, le dessin est toujours aussi somptueux avec quelques audaces dans le decoupage, le scenario toujours aussi plaisant malgre quelques trous dans le deroulement de l'histoire. Je crois que quelques pages supplementaires auraient ete de bon aloi. Mais il n'y a plus l'enchantement ressentie a la lecture des 2 premiers. On se rappelle que le 3eme etait de deja qualite nettement inferieure. "L'enfer, le silence" est du meme niveau que le premier, c'est a dire excellent. De toutes facons, je suis partant pour le 5eme, c'est nettement mieux que la moyenne generale. C'est pour cela que ce rythme de parution plutot lent ne me derange pas.


Par : herve Voir les critiques de herve (21 sept. 2010)

La sortie d'un "Blacksad" reste toujours un évenement, malgré le jeune âge de la série.
Les auteurs nous amènent à la Nouvelle-Orléans, avec son jazz mais sans son bayou.
L'enquête policière est certes classique mais narrée de manière assez désordonnée, ce qui peut nuire à la lecture.Des indications scénaristiques du genre "deux jours plus tôt" aurait été d'un bon secours sur certaines pages (page 6, par exemple). Une autre réserve réside dans le rôle joué par le sauveur de notre bien aimé détective.(page 41)ou bien dans le baiser volé pendant la parade.
Hormis cela, l'album est de très grande qualité, et bien au dessus du précédent, à mon humble avis, avec quelques innovations comme les pleines pages oniriques ou encore la scène du carnaval.
Et je suis resté admiratif des couleurs employées, et surtout du changement de ton d'une page à l'autre (admirez la scène du restaurant-pages 20 et 21- où lumière et ombre se marient parfaitement; histoire de nous faire baver d'impatience avant la sortie du tome 2 de "l'histoire des aquarelles", ).
A lire et à dévorer d'urgence.


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio