Ile Bourbon 1730 de AppolloLewis Trondheim - 2 critiques

Edition : Delcourt
Collection : Shampooing
Pages : 48 pages en couleurs
Parution : janvier 07
Auteurs : AppolloScénaristeLewis TrondheimScénaristeDessinateur

Ajouter une critique
 
Par : Coacho Voir les critiques de Coacho (30 sept. 2007)

Quand un duo pareil se rencontre pour faire un livre, nul besoin de vous dire combien la sphère BD est en ébullition ! Les plus folles expectations étaient de mise ! Et puis l’album est enfin sorti, libérant chaque lecteur de ce carcan d’attente contraignant.
En 6 chapitres, les auteurs vont nous conduire à la découverte du crépuscule des pirates.
Avec une galerie de portraits truculents, et avec grande habileté, Appollo va tisser des liens subtils entre chacun d’entre eux, et entre chaque chapitre, s’appuyant sur des échos subtilement disséminés, et rendre toujours plus alléchante notre lecture.
Une lecture riche, dense, qui se voit complétée par un superbe cahier de notes qui nous en apprend beaucoup mais qui est aussi un peu lourde par moment, voulant parfois trop en donner, ou pas assez, je ne sais pas…
Lewis Trondheim est à l’aise dans son noir et blanc, et s’amuse de la foisonnante forêt réunionnaise, mais je le sens beaucoup moins à l’aise qu’à l’accoutumée.
Justement peut-être à cause du respect mutuel de l’autre, il s’est un peu bridé ou bien pas assez approprié les personnages. Je peux me tromper, mais c’est en tout cas un ressenti personnel. Ceci étant, on sent la moiteur et l’humidité, la crasse, l’odeur du poulet boucané, la poussière, le soleil, les embruns ! Bref, il s’éclate quand même là-dedans !
Un album qui est intéressant, enrichissant, graphiquement plaisant, mais qui me laisse ce petit goût impersonnel au fond de la bouche, quelque part… Mais à lire tout de même hein ?!

Par : yannick Voir les critiques de yannick (05 févr. 2007)

Ces derniers temps, sur le site de Lewis Trondheim, le lecteur est invité à suivre les péripéties (Les Petits Riens) de l’auteur à La Réunion. Ce n’est donc pas un hasard si Lewis y rencontra Appollo, un auteur réunionnais qui a scénarisé « la grippe coloniale » et dernièrement Biotope avec Brüno. Suite à cette entrevue, nos deux auteurs vont sympathiser et réaliser "Ile Bourbon 1730". Voici mes impressions pour le nouvel album de ces deux auteurs.

"Ile Bourbon 1730" est un gros pavé ! 276 pages ! C’est étonnant de la part d’un auteur qui récemment voulait arrêter la bd et qui vient juste de sortir une bd reprenant ses « aventures » au quotidien (Les Petits Riens). Il est aussi étonnant de voir que l’auteur ait accepté ce récit à mille lieues de ce qu’il a réalisé jusqu’à maintenant.

Pour ma part, la lecture d' "Ile Bourbon 1730" me fut très laborieuse par la longueur de certaines séquences, surtout au début. Il m’a fallu atteindre la fin du premier tiers du livre pour commencer enfin à trouver ce scénario intéressant et instructif. Je conseille donc aux lecteurs rebutés par ce début de poursuivre leur lecture jusqu’au moins la moitié du livre.

La bd aborde les thèmes de l’esclavage et de la fin de la piraterie en situant l’action dans l’île de La Réunion (anciennement appelée « L’île Bourbon »), d’une façon assez romancée et humoristique. La présence d’une équipe composée d’un ornithologue et de son assistant qui recherchent un dodo apporte une légère touche d’humour bienvenue à cette bd.
J’ai éprouvé quelques difficultés à m’attacher aux héros car la plupart des personnages sont énigmatiques et hauts en couleurs à l’image de Ferraille.

Je suis admiratif devant le travail de Trondheim, je ne sais pas en combien de temps il a réalisé cette bd mais ses décors sont très fouillés et retransmettent bien l’ambiance de la jungle : chapeau l’artiste !
Les personnages semblent sortis tout droit de la série Les formidables aventures de Lapinot et ne dépayseront donc pas les fans de Trondheim.
Cependant, j’aurais aimé que Lewis fasse une mise en couleurs en aquarelle comme il le fait magnifiquement avec Les Petits Riens car certaines planches manquent de lisibilité.
Le découpage est excellent malgré quelques longueurs dues au scénario.

Finalement, "Ile Bourbon 1730" est une bd intéressante à lire sur le thème de la fin de la piraterie et la situation des esclaves au XIIIème siècle.
Le dessin de Lewis Trondheim est tout de suite reconnaissable, ses décors de jungle sont remarquables pour du noir et blanc. Sa narration est bonne.
Cependant, il faudra se forcer à feuilleter le premier tiers de la bd qui me semble ennuyeux à suivre par la faute de séquences assez longues n’apportant pas grand-chose à l’histoire.
"Ile Bourbon 1730" est un album qui devrait plaire aux lecteurs qui aiment les faits historiques et qui, à mon avis, déconcertera les fans de Trondheim car celui-ci aborde un thème très inhabituel par rapport à ses autres bds.


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio