La fabrique des mères éplorées de Matteo Zidrou - 4 critiques

Série : Protecto - T. 1
Edition : Dupuis
Collection : Empreinte(s)
Pages : 48 pages en couleurs
Parution : juin 06
Auteurs : MatteoDessinateur ZidrouScénariste

Ajouter une critique
 
Par : Coacho Voir les critiques de Coacho (03 déc. 2006)

Recadrage de cette série pour une parution dans un album plus grand et plus adulte. Vu l’histoire traitée par Zidrou, c’est rassurant.
La Mort, appelée Madame, s’empare des vivants à tour de bras.
Une entreprise angélique, Protecto, est chargée d’envoyer des anges gardiens auprès de certains specimen humain. Et parfois, elle est obligée de laisser Madame faire quelques excès.
Intelligemment entamé en diptyque, la genèse nous offrait une transposition du phénomène vie/mort très prenant. Dans cette suite, ou nouveau cycle, les auteurs font la part belle au personnage le plus puissant de l’histoire : la Mort.
Et les mises en situations ne manquent ni de sel, ni d’humour, ni de cruauté !
Une très bonne série dont on a hâte de découvrir la suite.

Par : herve Voir les critiques de herve (23 août 2006)

Changement de format, changement de collection et c'est à présent chez "empreinte(s) Dupuis" qu'il nous faut suivre la suite des aventures de Kim, "mèche rebelle".
Changement de ton aussi, puisque la trame est beaucoup plus tragique que dans le dyptique précédent. Les courses poursuites assez racambolesques des deux premiers albums laissent place à des courses contre la montre voire contre la mort ici. Et contrairement au cinéma, les morts ne se relèvent pas dans le scénario de Zidrou. Et la famille Valence est en mauvaise posture et c'est assurement Madame, personnage éminement détestable qui vole la vedette dans cet album.D'ailleurs le prochain album aura pour titre "Madame". J'ai l'impression qu'en glissant de la collection "repérages" à "empreinte(s)", les auteurs ont également axé l'aventure vers un public plus adulte (moins école" Spirou").
En ce sens, "Protecto" acquiert tout pour rester une bonne série dramatique.

Par : Nicolas Grappin (21 juin 2006)

Protecto.. Ce nom vous dit quelque chose ? Normal car c'est la société évoquée dans les albums de "Mèche Rebelle". Les personnes qui ont apprécié les 2 tomes de Mèche Rebelle seront ravies car cette série en est la suite.
Pour les personnes qui ne connaissent pas "Mèche rebelle", je vous conseille de lire le tome 0 de Protecto (la Genèse, réédition de Meche Rebelle).
Cette bande dessinée a tout d'une grande. Le scénario est toujours aussi efficace, truffé d'action sauce Zidrou avec une bonne dose de suspense. Le dessin de Matteo a évolué et est beaucoup plus fluide, réaliste.
Cette métamorphose accompagnée des couleurs de Matteo offre une nouvelle vision pour cette histoire fantastiquement... éblouissante.
Vous l'avez compris, Protecto est un must de la nouvelle bd belgo-italienne.
A découvrir sans attendre.... Excellent !!!!

Par : Jean-Marc Lernould Voir les critiques de Jean-Marc Lernould (20 juin 2006)

"Protecto", "la Genèse" suivie du tome 1 "la Fabrique des mères éplorées", de Matteo et Zidrou. Dupuis.

"La Genèse" est le faux tome un de la série "Protecto", en fait une nouvelle édition intégrale de "Mèche rebelle". On y fait la première rencontre avec la Mort sous les traits de "Madame", aussi séduisante que cruelle et plutôt caractérielle et qui est toujours bien accueillie dans les hôpitaux lorsqu'il s'agit de libérer des lits. Car Madame doit tenir à jour son carnet de route et règle physiquement et radicalement les décès programmés puisque les destins (passé et avenir) sont écrits sur les scriptors, sortes d'ordinateurs portables. On retrouve là la roue du destin chère à Jean Ray. Bien sûr il fallait un pendant à ce mal absolu et c'est la société "Protecto" qui est chargée de faire respecter ce destin en employant d'anciens suicidés en tant qu'anges gardiens des "élites", des personnages clés de l'humanité. Mais l'accord tacite entre le Bien et le Mal peut aussi être.. mis à mal. Quand Madame rate son coup, elle l'a plutôt mauvaise, tout comme l'ange Lorenzo que des sentiments amoureux égarent.

Ce classique aller et retour entre la vie et la mort est servi par un dessin pourtant très réaliste et par un scénario bien tourné puisqu'il n'était pas évident de retomber sur ses pieds, et par un humour très cynique. Le tome un "la Fabrique des mères éplorées" voit Madame poursuivre de sa vengeance la jolie Kim, non sans dégâts collatéraux. A suivre dans le tome deux qui s'appellera tout simplement "Madame".

Le programme du jour :
"Madame m'a promis de résorber
son retard d'ici la fin de la semaine"
(ça sent le souffre..)


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio