Les coeurs solitaires de Cyril Pedrosa - 2 critiques

Edition : Dupuis
Collection : Expresso
Pages : 56 pages en couleurs
Parution : janvier 06
Auteurs : Cyril PedrosaScénaristeDessinateur

Ajouter une critique
 
Par : okilebo Voir les critiques de okilebo (20 févr. 2006)

La première chose que je constate c'est que la collection Expresso n'est vraiment pas à négliger. Un ton et une couleur artistique sont bien présents, ici et ce n'est pas cet album qui me démentira.
Cyril Pedrosa nous offre un récit tout en douceur où se mélange poésie, intelligence et subtilité. L'auteur nous conte les mésaventures de Jean-Paul, un célibataire qui, étant etouffé par sa mère et ses amis, décide de prendre le large. J'ai été très touché par cette histoire. Le personnage principal est vraiment attachant et Pedrosa réussi parfaitement à nous faire ressentir la solitude et les doutes de notre héros. En plus de cela, nous avons droit à une galerie de personnage haut en couleur.
Les Coeurs Solitaires est un one shot où réalisme et justesse ne sont pas des moindres mots mais aussi où l'humour n'est pas oublié.
Le graphisme de l'auteur est vraiment réussi, j'aime beaucoup son coup de crayon qui met bien en valeur les moments de déprimes ainsi que les notes positives du récit. Ce savoir-faire donne beaucoup de crédibilité à cette histoire, ce qui n'est pas pour me déplaire. Cet album est un one-shot de toute beauté et c'est bien évidement à conseiller de toute urgence ! Mon coup de coeur du moment !

Par : Philippe Belhache Voir les critiques de Philippe Belhache (23 janv. 2006)

« Les coeurs solitaires », par Cyril Pedrosa. Dupuis, collection Expresso.

Changement d'éditeur, changement de ton. En prenant pied dans la très respectable collection Expresso de Dupuis, Cyril Pedrosa marque d'une pierre blanche, avec ce premier album solo, son entrée dans la fiction sentimentale contemporaine. Et impose une nouvelle facette de son talent, jusque là exprimé dans l'animation chez Disney, ou dans le récit fantastique comme « Ring Circus » ou « Shaolin Moussaka », ses deux collaborations avec David Chauvel chez Delcourt. S'attachant aux pas de Jean-Paul, jeune homme renfermé coincé entre un mère possessive et l'image d'un père défunt, Pedrosa compose un jolie fable sur le thème de la solitude et de l'incommunicabilité entre les êtres. Une solitude commune à la presque totalité des personnages. Une mère « amputée » d'un mari qu'elle continue à entendre, une jeune femme abandonnée par son homme, une ex-militaire dont l'amour n'est jamais rentré du front, une bombe sexuelle qui provoque son compagnon en multipliant les aventures... Engoncé dans un carcan familial trop rigide, miné par ses fantasmes inassouvis, Jean-Claude pense trouver son bonheur dans la fuite, sur un paquebot pour célibataires. Et finit par y réaliser son apprentissage sentimental, avec ses rejets, ses demi-succès, ses humiliations... Et sommes toutes, gérer malgré tout son passage à l'état d'adulte. Cyril Pedrosa amène le tout en finesse, mettant tout son talent graphique au service des personnages, dans une alternance de scènes intimistes, de superbes séquences de visages et de passage quasi-hallucinatoires. Avec cette morale qui pourrait résumer l'album. « Il n'y a pas d'amour à trouver ici, mon garçon. » Hautement recommandable.


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio