Etoile rouge de Vincent BrugeasRonan Toulhoat - 2 critiques

Série : Block 109 - T.
Edition : Akileos
Pages : 56 pages en couleurs
Parution : février 11
Auteurs : Vincent BrugeasScénaristeRonan ToulhoatDessinateur

Ajouter une critique
 
Par : yannick Voir les critiques de yannick (14 févr. 2011)

Apparemment, « Block 109 » semble avoir eu des critiques très positives au vu des commentaires sur les blogs et médias bds. Cet album a aussi eu un bon succès commercial, c’est donc assez logique que l’éditeur Akiléos ait décidé de publier une autre bd de cette série.

« L’étoile rouge » n’est pas la suite de « Block 109 », c’est en fait un récit qui se déroule dans un autre lieu et en parallèle aux péripéties de la série mère. Ainsi, les lecteurs y découvriront une histoire mettant en scène la célèbre escadrille « Normandy-Niemem » (qui a réellement existé et qui opéra en URSS pendant la seconde guerre mondiale) à travers trois pilotes français. L’originalité de ce récit est qu’il se passe après la mort d’Adolf Hitler par assassinat en 1941. Il se situe dans une période où l’Allemagne nazie possède la bombe atomique et des avions à réaction…

Grosse différence par rapport à « Block 109 », « L’étoile rouge » se présente en grand format avec une couverture cartonnée d’une cinquantaine de pages. Le résultat donne une histoire beaucoup moins dense que dans « Block 109 ». L’action est centralisée sur les trois pilotes qui composent l’escadrille. En fait, les auteurs ont voulu rendre hommage à ces aviateurs français qui avaient rejoint l’armée soviétique en 39-45 pour combattre les allemands. A défaut d’être moins riche en réflexions que « Block 109 », « L’étoile rouge » m’est apparu plaisant à lire grâce notamment à sa bonne narration et au fait que cette histoire comporte des séquences assez émouvantes. A titre de comparaison, cet album m’a fait rappeler les bds de Romain Hugault (notamment « Au-delà des nuages ») par leur similitude au niveau de la vivacité des séquences d’action et la présence de scènes dramatiques.

J’ai aimé le coup de crayon de Ronan Toulboat et les magnifiques double-pages présentés dans cet album. Le grand format de cette bd m’a permis de mieux apprécier le style de ce dessinateur par rapport à « Block 109 ». Contrairement à la série mère, les différents protagonistes sont assez facilement identifiables au premier coup d’œil, il faut dire aussi qu’il y a moins de personnages à représenter dans le second album (par conséquent, il est plus facile pour nous lecteurs de savoir qui est qui).

Dotée d’un scénario moins dense et riche que « Block 109 », « L’étoile rouge » m’est apparu comme une bd plaisante à lire et à contempler. J’y ai apprécié le coup de patte de Ronan Toulboat, la vivacité des scènes d’action et la présence de séquences qui me sont apparu touchantes.
« L’étoile rouge » est –à mon avis- un bel hommage à l’escadrille « Normandy Niemem ».

Par : herve Voir les critiques de herve (11 févr. 2011)

Les deux auteurs nous avaient offert une des bande-dessinées les plus remarquées de l'année, à mon humble avis, "block 109" . Cette oeuvre m'avait subjugué et j'étais impatient de découvrir ce nouveau one shot.

Sans doute ,la barre étant placée très haute,je m'attendais à un nouveau chef d'oeuvre. Changement de format,changement de pagination obige(après le pavé de 200 pages,nous revenons à l'album cartonné classique de 56 pages), je me suis senti un peu frustré dans la lecture.
En outre, l'aspect uchronie de l'histoire est beaucoup moins présent que dans le précédent album et nous retombons dans une aventure plus classique, celle de la vie de l'escadrille Normandie-Niemen durant la seconde guerre mondiale (avec évidemment des dates différentes), avec ses combats aériens, ses doutes et ses pertes.

Par contre, le graphisme est toujours aussi époustouflant, entre le crayonné et le dessin.Les doubles pages sont d'une beauté à couper le souffle, vraiment Ronan Toulhoat possède un talent indéniable.

A signaler que Canal Bd a sorti une édition à tirage limité (800 exemplaires) qui est de très bonne qualité, avec une couverture faisant songer à une affiche de propagande soviétique de la seconde guerre mondiale.

Cet album est à lire non comme une uchronie (car sur ce terrain, j'ai été décu) mais comme l'histoire d'une amitié entre soldats.

Un livre qui mérite le détour


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio