L'Héritage du Kaiser - Allemagne, 1936 de Trevor HairsineHerik Hanna - 2 critiques

Série : Le casse - T. 6
Edition : Delcourt
Collection : Conquistador
Pages : 56 pages en couleurs
Parution : novembre 10
Auteurs : Trevor HairsineDessinateurHerik HannaScénariste

Ajouter une critique
 
Par : Philippe Belhache Voir les critiques de Philippe Belhache (10 janv. 2011)

« L’héritage du kaiser » est le dernier opus d'une série thématique initiée par David Chauvel. Une série dotée d'un principe simple : six albums, six one-shots, six « casses ». Le contexte est libre. Le duo Hanna-Hairsine a opté, pour sa part, pour l’Allemagne Nazie. Une nouvelle variation sur le trésor perdu du IIIe Reich ? Perdu. L’homme s’intéresse au contraire à cette période charnière que constitue la montée en puissance du nazisme, entre l’accession d’Hitler à la Chancellerie et le début du conflit mondial. Une époque qui voit les valeurs de la Wehrmacht bousculée par l’idéologie hitlérienne. Un officier du renseignement décide alors de prendre du champ d’avec la nouvelle gouvernance… à sa manière. Le scénario d’Hérik Hanna est malin, un poil tordu mais pas trop, très ancré dans la réflexion du personnage principal, un espion mystérieux, ténébreux à souhait. Le scénariste, dont c’est le galop d’essai, évite au maximum les trop grosses ficelles pour nous servir un canevas plutôt roublard. On pourrait sans doute lui reprocher l’usage intensif de la voix off en cartouches, mais le procédé passe finalement plutôt bien, largement compensé par des scènes d’action réussies. Trevor Hairsine y est pour beaucoup. Le graphiste britannique, qui a travaillé sur Judge Dredd et Cla$$war, avant de prendre en main plusieurs séries Marvel labellisées X-Men et/ou Ultimate, signe là son premier album « franco-belge ». Et passe le cap haut la main, avec un traitement graphique au confluent de diverses influences, comics et cinéma, flirtant parfois avec le réalisme photographique. Le duo fonctionne plutôt bien. Avec un joli coup de main de Sébastien Lamirand aux couleurs, la dominante vert-de-gris (c’est de circonstance) mettant en valeur la violence des rouges. Un album entre action et ambiance, carré et bien foutu.

Par : yannick Voir les critiques de yannick (13 déc. 2010)

« L’Héritage du Kaiser » est incontestablement l’album le plus sombre de la collection « Le Casse », il a été réalisé par deux auteurs qui me sont inconnus : Trevor Hairsine au dessin et Herik Hanna au scénario.

Comme on peut le deviner en lisant le titre de l’album, le récit se déroule avant la seconde guerre mondiale, le lecteur est invité à suivre les péripéties d’un espion nazi.

Le moins qu’on peut dire en suivant cette histoire, c’est que le personnage principal est un homme extrêmement énigmatique ! Et le récit aussi puisqu’on ne saura ce que cet espion charismatique voudra que dans les dernières pages ! Pendant tout le long de ses « aventures », je me suis demandé ce que je voulais cet homme, pourquoi il faisait telle ou telle chose. D’ailleurs, certaines de ses actions resteront dans le flou une fois la lecture terminée : c’est pour ça que j’en suis ressorti avec un sentiment mitigé car j’aurais aimé savoir davantage sur ce personnage et ceux qui ont cherché à l’éliminer. L’autre raison de mon impression moyenne sur cet album est sur la façon dont cet espion arrive assez facilement à se tirer des situations difficiles, la dernière séquence m’a sidéré : sans aller jusqu’à exprimer des spoilers, je dirai qu’il ait impossible –à mon avis- de prendre l’identité d’une autre personne de cette façon !

Pour le reste, l’ambiance malsaine, noire et étrange y est particulièrement bien transcrite grâce au coup de patte et à mise en couleurs de Trevor Hairsine ! Pour moi, au niveau graphisme, cet album est le plus réussi de la collection grâce notamment au le style de cet auteur qui m’est apparu très personnel (les autres bd de cette collection était soit réalisées par des dessinateurs connus ou par des auteurs au style classique).

Bien que je n’aie pas été convaincu par ce sixième et dernier album de la collection « Le Casse », je vous demande vivement l’achat de cet assortiment car les bds me sont apparues dans l’ensemble suffisamment originales et captivantes pour que les lecteurs y passent un excellent moment de lecture.
Mais revenons un peu sur « L’Héritage du Kaiser », à mon avis, cette bd aurait pu être une des meilleures de cette collection si le scénario avait été plus démonstratif et le personnage principal plus convaincant. Parmi ses qualités, son graphisme et son ambiance particulière m’ont charmé mais pas assez pour que j’appréciasse pleinement cet album.


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio