Décès d'auteurs 2, le retour qui tue!

Les 248 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5


198. pm - 19/01/22 17:11
Plus qu’un simple facho, c’est un assassin avide de meurtres ( aller traquer, et donc assassiner, les juifs dans la forêt, juste par haine). Ce type aurait mérité le conseil de guerre.

197. marcel - 19/01/22 17:07
Non, mais pas la peine de tenter de faire de l'analyse de texte : c'était un vieux facho, voila tout. Il le disait pas trop fort a l'epoque parce qu'il voulait continuer a bosser, mais au moment de l'interview, il en avait plus rien a foutre.

196. suzix@bdp - 19/01/22 16:22
Le fait qu'il raconte sa guerre avec les yeux d'un ado, c'est un peu dérangeant mais bon, il le sent comme ça, après tout cela permet d'avoir la vérité de l'époque. Par contre cette phrase-là est tellement lourde qu'elle en est presque loufoque ... "On a chargé Hitler de tous les maux ! Absurde. C’était un sentimental. Arno Breker, le sculpteur intime d’Hitler, m’a raconté après guerre qu’il était un rêveur, un poète, un type extraordinaire. Je le crois toujours.".
Des millions de morts au front et des millions de civils massacrés pour "l'espace vital des allemands" c'est pas tellement poétique!

195. thierry - 19/01/22 16:09
l'interview en question

il est on ne peut plus clair sur ses sympathies

194. torpedo31200 - 18/01/22 17:04 - (en réponse à : heijingling - post #193)
Mort il y a qq jours, ils feront un truc sur lui.

193. heijingling - 18/01/22 09:26
Ron Goulart (1933-2022), un auteur bien plus important pour les comics que sa seule œuvre de scénariste peut le laisser supposer, comme historien et écrivain. Pourtant, ils n'en parlent pas dans The Comics Journal.

192. pm - 15/01/22 10:53 - (en réponse à : Glingling)
C’était une boutade hein ! Bien sûr qu’il n’y a pas de lien , c’est la classique confusion entre corrélation et causalité…Sauf qu’il reste injuste que des salopards qui ont tué des gens jeunes vivent aussi longtemps.

191. heijingling - 15/01/22 10:43
Hypothèse: la saloperie doit conserver.
Contres exemples d'humanistes qui ont vécu aussi vieux.
Nouvelles hypothèses: l'humanisme conserve aussi bien que la saloperie, ou bien la conservation n'a pas de lien avec la morale.

190. pm - 15/01/22 10:32 - (en réponse à : Heijingling)
Encore des problèmes de logique ! La réciproque n’est pas équivalente à l’énoncé initial. Je n’ai pas dit que tous les vieux étaient des salopards mais que curieusement les salopards vivaient souvent vieux.
J’aime beaucoup Manuel de Oliveira.

189. heijingling - 15/01/22 10:09
Manoel de Oliveira (1908-2015), cinéaste dont l'humanité se voit dans ses œuvres, Willy Ronis (1910-2009), Sabine Weiss (1924-2021), photographes humanistes, Run Run Shaw (1907-2014) producteur et philantrope.

188. pm - 15/01/22 09:49
La vraie question que je me pose est «  Pourquoi les salopards comme Mouminoux/Dimitri ou lepen père meurent bien vieux de leur belle mort ». Il y a un truc, la saloperie doit conserver.

187. heijingling - 15/01/22 08:47
Günter Grass a caché son passé, et a eu le prix Nobel, Dimitri La Hache (impressionnant pseudo) l'a révélé et a eu des emmerdes, Mitterand l'a caché et est devenu président.

186. Victor Hugo - 15/01/22 01:24
tzynn semble avoir lu son bouquin:

"Il l’a décrit lui-même dans son bouquin en tournant un peu autour du pot, durant ses perms du front de l’Est, il rejoignit des sections SS pour éliminer les juifs retranchés dans les forêts polonaises. Et ses dessins réalisés ces dernières années pour la galerie Napoleon ne laissaient pas énormément de doutes sur la nostalgie qu’il pouvait avoir pour ses jeunes années.

Il aurait juste dû être jugé comme criminel de guerre"

185. Victor Hugo - 15/01/22 01:22
Ils en parlent sur BDgest. Y'a pas vraiment les sources mais voilà:

Extrait d'une interview en 2012 avec une question sur Hitler :

-"Aviez-vous une affection particulière pour lui ?"
Dimitri:"A nos yeux, il était le bienfaiteur de l'Allemagne. Il a totalement remonté le pays. moi, j'étais rassuré par son régime. Je venais d'une France qui vivait dans un bordel invraisemblable. L'Allemagne était carrée', tout était précis, on savait ce qu'on avait à faire. Je n'étais pas maltraité. Il me semble qu'avec l'Allemagne j'avais retrouvé des parents qui géraient. On a chargé Hitler de tous les maux ! Absurde. C'était un sentimental. Arno Brecker, le sculpteur intime d'Hitler m'a raconté après guerre qu'il était un rêveur, un poète, un type extraordinaire. Je le crois toujours."

184. pm - 15/01/22 01:03 - (en réponse à : Quentin)
Bien sûr qu’on peut changer, évoluer et faire un virage à 180 degrés. Mais SS c’est quand même autre chose, ce n’est pas juste un engagement idéologique comme Mitterrand qui était cagoulard dans sa jeunesse. Les SS ont des crimes de guerre sur les mains, ils ont participé à une entreprise de destruction humaine, ce n’est pas pardonnable.
Si Gunter Grass avait révélé son passé il n’aurait jamais reçu le prix Nobel.

183. pm - 15/01/22 00:56
Je n’ai pas beaucoup de compassion pour les malgré-nous, de nombreux jeunes étant passés dans la clandestinité pour éviter l’enrôlement ( un peu comme les réfractaires du STO). Ce n’est pas facile la clandestinité mais le courage était bien de coté.
Par ailleurs certaines familles alsaciennes ont quitté leur région pour éviter l’annexion, et ont fait de la résistance à un haut niveau comme Laure Diebold, une des très rares compagnons de la libération femme ( 6 sur 1038 ce qui au passage est très injuste ).
Non, ce n’est pas juste le hasard d’être dans le mauvais camp, certains gamins ont préféré ne pas trahir leur pays, ne pas pactiser avec l’envahisseur nazi.

182. Quentin - 15/01/22 00:47
Günter Grass a été dans les SS. Faut-il lui enlever son prix Nobel à cause de cette révélation tardive? Les erreurs de jeunesse sont une chose. Ce qu'on fait par la suite en est une autre. Je n'ai pas lu les BD de Mouminoux, donc je m'abstiens d'en juger.

181. LienRag - 15/01/22 00:36
Je ne me réjouis pas de sa mort (quel mal pouvait-il encore faire ?) mais ses BDs sont clairement - ou moins clairement selon les cas - la continuation de son engagement de jeunesse.
Mais oui, il avait du talent.

Et s'il est vrai que Gilles Perrault (dont les parents étaient résistants) raconte comment un de ses amis, à 15 ans (de mémoire) en 1944 est venu lui dire qu'il s'engageait dans la Milice parce que sa maman venait d'être bousculée, Guy Moquet n'était pas beaucoup plus vieux.

La bande dessinée "Malgré Nous", en tous cas dans ses deux premiers tomes, montre assez bien à la fois comment c'étaient des gamins emportés par une Histoire dont ils ne comprenaient pas grand chose, mais aussi comment leurs affects en étaient transformés, et pas toujours pour le mieux.

180. Victor Hugo - 15/01/22 00:06
Si tu regardes sur le net qui parle de sa mort, à part les sites sur la BD, il n'y a que des sites et des blogs d'extrême droite, la fachosphère, ce n'est pas pour rien.

179. Quentin - 14/01/22 23:47
Pas certain que l'article d'ActuaBD soit fiable. D'après ce que j'ai compris, il a été versé dans la Grossdeutchland, qui était une unité d'élite mais pas une unité SS (même si elle a combattu aux côtés d'unités SS).

J'ai lu quelques extraits de son livre qu'on trouve sur le net. C'est surtout le témoignage d'un soldat qui garde son nez dans le guidon du quotidien et ne voit pas le contexte plus général de ce qui se passe autour de lui. Il y a les problèmes triviaux à régler (la bouffe, le logis, les vêtements, l'hygiène), les missions quotidiennes à remplir (déblayer la neige, réparer la route, acheminer l'approvisionnement), et puis il y a des scènes de combats apocalyptiques, où la moitié de son unité meurt dans des souffrances indescriptibles, et où l'autre moité, lui y compris, devient folle d'angoisse et de peur primaires après des heures de bombardements d'une violence extrême où ils s'attendaient tous à mourir d'un moment à l'autre (Tardi a montré le même genre de réaction dans les tranchées de 14-18). Il paraît que Paul Verhoeven a voulu en faire un film.

C'est clair qu'il était fasciné par l'Allemagne Hitlérienne, comme beaucoup de gens à l'époque, et qu'il rêvait à 16 ans de gestes héroïques sur le champ de bataille. Il a choisi le mauvais camp et il ne montre pas de regrets dans son livre, mais le lui reprocher est en quelque sorte passer à côté de ce qu'il essaye de décrire. Je ne crois pas que la description qu'il fait de la guerre aurait été tellement différente s'il avait combattu du côté des Russes, par exemple. Ceci dit, on ne lui a jamais pardonné son mauvais choix, et ca l'a poursuivi le reste de sa vie. Ca continue d'ailleurs de le poursuivre même après sa mort.

178. suzix@bdp - 14/01/22 19:01
OK.
Pour les "malgré-nous" dans la SS, ayant passé mon enfance à côté d'Oradour-sur-Glane, on sait que tous n'étaient pas volontaires. On sait aussi que les gamins étaient saoulés par les officiers pour faire le sale boulot. Les soldats allemands passaient d'un régiment à l'autre en fonction des besoins. Je ne sais juste pas si certains "redescendaient" de la SS vers la wehrmacht.
Ayant été marqué pendant mon enfance par le massacre SS d'Oradour (dans ce coin du Limousin, on connait tous le déroulé dans le détail ... et avec des précisions horribles), on sait que ce n'est pas si simple. Peut-être que Mouminoux a eu des idées nazies en 42-45 (comme une bonne partie de la population allemande et même comme une bonne partie de la population européenne et française), peut-être a-t-il combattu dans une division SS (ils ne faisaient pas que des massacres de civils, c'étaient des divisions mieux équipées que les autres et donc elles é&taient utilisées aussi pour combattre les armées russes et alliées) et peut-être même qu'il a assisté à des massacres ou qu'il en a commis. Peut-être que sous cet uniforme il a été une ordure et peut-être qu'il en est resté une dans sa tête après guerre. Mais il faut y mettre bcp de "peut-être" parce qu'un gosse de 15/16 ans (de mère allemande de surcroit, sur une terre devenue allemande) ne peut pas s'opposer à tout cela. Il n'a pas les moyens matériels et intellectuels pour dire non. Et même s'il est passé chez les SS à la fin de la guerre genre vers 44 ou 45, il n'avait que 17/18 ans! Oublier cela c'est à mon sens manquer de discernement et d'humanité ... puisque c'est de cela dont on parle.

PS: je n'ai pas lu son autobio mais s'il avait indiqué avoir commis des crimes de guerre, il aurait été poursuivi.

177. marcel - 14/01/22 18:34
L'article d'ActuaBD dit :
Le tournant de sa carrière a lieu en 1967, lorsqu’il publie dans la collection Vécu de Charles Ronsac chez Robert Laffont ses mémoires de guerre, Le Soldat oublié sous le pseudonyme de Guy Sajer, du nom de jeune fille de sa mère sous lequel il est enrôlé dans la Wermacht. On y découvre un soldat envoyé à 16 ans sur le front de l’Est, racontant sans filtre son amitié avec ses camarades de combat, son passage dans la SS, les derniers combats de l’armée allemande face à l’avancée des Russes, et enfin sa reddition en 1945 qui lui vaut d’être renvoyé en France où il peut poursuivre sa vie tranquillement.


176. suzix@bdp - 14/01/22 18:18
174. pm - 14/01/22 18:06 - (en réponse à : marcel)
Vu sue suzix a été élevé à coups d’Astérix tu imagines la déviance si le projet avait abouti ? On aurait pu avoir un deuxième Larry Underwood …


oui enfin quand Goscinny est décédé, il avait déjà publié la majorité des Astérix que j'ai lus enfant. Il n'y a que 2 Astérix que j'ai lus enfant qui ne sont pas de Goscinny. "Le grand fossé" dont j'avais (il me semble, c'est loin) une édition spéciale de France Loisir. Et puis "Le fils d'Astérix". J'ai râté "L'odyssée". Et après, même en 1987 alors que je n'avais pas encore 14 ans quand c'est sorti, j'ai renié "Astérix chez Rahazade" ... comme quoi j'ai toujours eu bon goût! (;o)

175. suzix@bdp - 14/01/22 18:10
Il est vraiment passé de la Wehrmacht aux SS ? Ce n'est pas ce que wiki justement.
Donc faut avoir lu son autobio pour savoir. Qui l'a lue?

174. pm - 14/01/22 18:06 - (en réponse à : marcel)
Vu sue suzix a été élevé à coups d’Astérix tu imagines la déviance si le projet avait abouti ? On aurait pu avoir un deuxième Larry Underwood …

173. pm - 14/01/22 17:59
Ça vient de Wikipedia, ce n’est pas la bible mais ce sont rarement des plaisantins.

172. marcel - 14/01/22 17:53
C'est une blague ou c'est vrai ?...

171. pm - 14/01/22 17:38
Il avait été pressenti pour remplacer Goscinny sur Astérix ( ils ne manquaient pas d’air chez Dargaud!), et bien évidemment il avait fait d’Astérix et Obélix des collabos ( convaincus par la civilisation romaine ils s’engagent comme légionnaire ). Heureusement que le projet a été abandonné.

170. marcel - 14/01/22 17:36
Je crois que c'est quand son autobio est sortie sous le nom de Sajer, et qu'on a decouvert que c'était lui. Il s'est aussi fait virer de Bayard a ce moment-là.

169. pm - 14/01/22 17:11
De mémoire quand Charlier a découvert le passé du bonhomme il l’a viré de Pilote, ou un truc comme ça.

168. pm - 14/01/22 17:10 - (en réponse à : Suzix)
Il aurait pu ne pas en être fier, ni être fasciné par le nazisme, par exemple.
Oui, c’était un nazi.
Des milliers d’alsaciens ont préféré entrer dans la clandestinité pour ne pas servir dans la wehrmacht.

167. Lien Rag - 14/01/22 17:06
À un nazi qui dessine des petits moineaux mignons (avec un indéniable talent), il sera beaucoup pardonné ?

166. suzix@bdp - 14/01/22 14:43
Il a raconté ça ?

165. Victor Hugo - 14/01/22 14:42
Il n'était pas obligé de passer chez les SS et de perpétuer des massacres, ni de rester une grosse ordure fasciste toute sa vie.

164. suzix@bdp - 14/01/22 14:35
oh purée j'avais pas fait le lien avec Dimitri de "Le goulag" !

J'avais acheté d'occas, à Guéret, à noël 1987 (c'était la sortie de Full Metal Jacket), cela ne s'invente pas, une rééd. du tome 4 que voici:


T'es vache Laurent avec ce passé dans la Wehrmacht. Il a été enrôlé forcé en 1942 (43?) parmi les "malgré-nous" alsaciens. Il n'avait que 15/16 ans! Et il a été envoyé sur le front de l'Est. C'est chaud de mettre sur ça sur le dos d'un gosse de 15/16 ans! De surcroit de père allemand, et vivant sur un territoire annexé par l'Allemagne. Je n'ai pas lu son livre mais comment reprocher cet enrôlement à un gamin !? Il aurait pu faire quoi exactement?

163. Victor Hugo - 14/01/22 14:13
Un vieux nazi qui crêve, ça fait toujours plaisir. Bon débarras, une ordure de moins.

162. Chloro - 14/01/22 06:26
Moi, j'aimais bien Rififi dans le journal Tintin au début des années 70. Les aventures de ce petit moineau étaient agréables à lire, même si elles ne me faisaient pas rire aux éclats.

161. froggy - 13/01/22 06:08
Maintenant que Guy Mouminoux est decede, certains vont devoir enterrer la hache de guerre.

160. Piet Lastar - 12/01/22 23:15
Je ne connais que ses Valhardi, pas les meilleurs

159. heijingling - 12/01/22 22:31
Mouminoux 1927-2022. Cela va faire plaisir à certains.
Dans ses œuvres moins connues, j'aime bien l'absurdité douce de Goutatou et Dorochaux.

158. froggy - 31/12/21 22:53

157. Victor Hugo - 24/12/21 18:37
Hors sujet, Carlos Nine c'est de la merde illisible qui se la joue arty.

156. torpedo31200 - 24/12/21 17:58
Carlos Nine vendait peu, hors Donjon Monsters (merci à Sfar & Trondheim de lui avoir accordé au moins un succès aux environs des 30 000 ex).

155. pm - 24/12/21 13:53 - (en réponse à : heijingling)
Je crois que tu te trompes. Le dessin particulier comme tu dis , de Follet( pas si particulier de mon point de vue), est très plaisant et je l'aime beaucoup, ce sont ses narrations qui sont souvent perfectibles, excepté quand il avait un scénario en béton.
Donc je maintiens que tout en aimant énormément son dessin, c'était un meilleur illustrateur qu'un auteur de BD, et ce n'est pas une insulte ni même une critique.
Il y a inversement des tas de bons dessinateurs de BD qui n'ont pas de grand talent d'illustrateur.
Tu as tout à fait le droit de penser le contraire, ce que je trouve déplaisant, c'est de renvoyer dans ses cordes celui qui n'est pas d'accord, en gros en lui écrivant qu'il n'a rien compris parce qu'il est trop formaté.

154. pm - 24/12/21 13:45 - (en réponse à : Quentin)
Malgré toutes les rééditions et une reconnaissance mondiale, Moebius vendait peu. N'importe quel Moebius s'est beaucoup moins vendu que n'importe Blueberry.
Il y a évidemment des tas d'artistes géniaux qui n'ont eu une reconnaissance publique que très tardive. Généralement c'est pour des raisons d'abord un peu difficile. Je ne suis pas sûr que Francis Masse vendait beaucoup( il n'est pas mort mais je ne crois pas qu'il produise encore grand chose), or, de mon point de vue, c'est un auteur majeur et génial. Est-ce que Forest vendait beaucoup ? Il était reconnu par ses pairs et Barbarella a dû avoir un certain succès mais probablement bien moins que n'importe quelle production de JVH, et tout le reste ce sont des succès d'estime avec des ventes finalement assez faibles. Or, c'est mon auteur de bandes dessinées préféré, un des rares qui sache à la fois dessiner et écrire.

153. Lien Rag - 24/12/21 10:21
"meilleurs illustrateurs que dessinateurs de B.D."

Pour Hausmann, ça a longtemps été vrai, il a fallu son passage à Aire Libre pour qu'il réussisse à raconter une histoire (et d'ailleurs Laÿna finit un peu n'importe comment).

152. heijingling - 24/12/21 09:09
Ah oui, Hausman et Follet étaient des auteurs de B.D. de grand talent qui n'ont jamais eu beaucoup de succès, dont le dessin était trop particulier pour entrer dans la catégorie B.D. des lecteurs à la vision stéréotypée, et que ceux-ci jugent en conséquence, avec aveuglement, "meilleurs illustrateurs que dessinateurs de B.D."

151. heijingling - 24/12/21 09:05 - (en réponse à : Quentin)
"Si tu veux me contredire, tu devrais donner des exemples d'auteurs géniaux qui n'ont pas eu de succès ;-)"

La B.D. est parmi les arts relativement récents celui qui a été reconnu le plus tardivement, et auquel la notion de génie est peu appliqué par rapport au cinéma par exemple.
Par ailleurs, étant un art populaire (comme le cinéma, et au sens le plus commun du mot), une forte proportion des auteurs apparus avant les années 80 avaient assez de succès pour que leurs séries soient connues du public, et donc, en B.D., la poignée d'auteurs en général reconnus comme génie ont eu du succès.
Mais ce n'est absolument pas le cas en peinture, en littérature, en cinéma, etc.
Ta question, Quentin, est donc faussement innocente, et biaisée.
Toutefois, elle a une réponse sous la forme de George Herriman, dont le succès a été très relatif, surtout comparé à ses camarades de l'époque.
Par ailleurs, toujours compte tenu du caractère populaire de la B.D., il y a un nombre considérable d'auteurs sans aucun génie, voire au talent limité, dont les séries ont beaucoup de succès.
Donc, le lien génie/succès est trop distendu pour que l'on puisse en tirer une quelconque information.
Enfin, pour en revenir au problème initial, je n'ai jamais dit que Forton avait du génie, mais seulement que c'était un bon dessinateur classique. Et il a eu bien plus de succès que Follet, bien que moins bon que lui, entre autre avec Teddy Ted, ou sa production pour les comics.

150. froggy - 24/12/21 05:31 - (en réponse à : Philippe)
Si il est evident que Giraud etait le gagne pain de Moebius, je suis supris que tu ecrives cela car des que L'Incal est sorti, Moebius a commence a se vendre et a etre connu et surtout reconnu. Bien que n'etant pas au fait des chiffres de vente, tu as au moins raison sur un point, Blueberry se vendait mieux que John Difool.

149. egoes - 23/12/21 23:40 - (en réponse à : Quentin)
Andreas ?
(qui n'est donc pas mort, mais qui a du génie sans avoir de succès)
;-)



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio