Le corps et le sang (volume I de II) de David SalaJorge Zentner - 1 critique

Série : Nicolas Eymerich, inquisiteur - T. 3
Edition : Delcourt
Collection : Conquistador
Pages : 48 pages en couleurs
Parution : avril 06
Auteurs : David SalaDessinateurJorge ZentnerScénariste

Ajouter une critique
 
Par : Jean-Marc Lernould Voir les critiques de Jean-Marc Lernould (24 avr. 2006)

"Le Corps et le sang", "Nicolas Eymerich inquisiteur" tome 1 de 2 de Jorge Zentner et David Sala. Delcourt

Voici la suite de la mise en images des aventures de Nicolas Eymerich, lequel a réellement sévi en tant qu'inquisiteur au XIVème siècle et dont l'écrivain Valerio Evangelisti a transformé la vie en saga de plusieurs romans (1). Le premier cycle étant achevé, un autre débute avec ce qui en fait un tome 3, avec toujours des allées et venues entre cette fin du Moyen-Âge et une époque future, cette fois en 1952 et dans le sud des Etats-Unis.

Nommé grand inquisiteur en Aragon, notre Nicolas est appelé en renfort à Castres, plaque tournante de gros enjeux politiques mais également le théâtre de sombres agissements des membres du Masc, une secte qui aime un peu trop le goût du sang. En parallèle, toutes les cinq ou six pages le lecteur bascule dans l'autre intrigue où, cette fois, c'est un savant fou au point d'effrayer même certains membres du ku klux klan qui veut contaminer les nègres par une maladie du sang. Ici, dans cette ère Kennedy, l'inquisiteur est remplacé par un agent de la CIA qui a infiltré le KKK, pour des motifs plus nobles que ceux de l'odieux Nicolas. Mais comme pour le premier cycle, il faudra patienter pour réunir les pièces d'un puzzle compliqué.

La partie moyenâgeuse n'est pas sans laisser un goût du "Nom de la Rose" en bouche, un ouvrage qui avait d'ailleurs fait l'objet d'une douzaine de toiles du regretté Breccia exposées en 1992 à Angoulême, peu avant la mort de l'artiste argentin. Argentin tout comme Jorge Zentner, le scénariste de la BD, qui, lui aussi, a subi l'inquisition moderne de la dictature militaire. Il réussit avec brio à transposer l'oeuvre d'Evangelisti, servi de main de maître par le dessin ou plutôt les véritables peintures de David Sala avec lequel il a également conçu la série "Replay".

Il ne faut surtout pas se laisser abattre par la complexité du récit car c'est un petit bijou qu'on a dans les mains, même s'il faut attendre le prochain volume pour s'éclaircir l'esprit..

(1) On peut voir un résumé des divers romans sur le site http://rernould.club.fr/zzEvangelisti

Le constat du jour :
"Si les petits cochons sont nombreux..
on ne peut pas tous les brûler."

(Chaud ! l'inquisiteur..)


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio