Noa de Collignon Daphné - 2 critiques

Série : Coelacanthes - T. 1
Edition : Vents d'Ouest
Collection : Equinoxe
Pages : 48 pages en couleurs
Parution : janvier 06
Auteurs : Collignon DaphnéScénaristeDessinateur

Ajouter une critique
 
Par : Jean-Marc Lernould Voir les critiques de Jean-Marc Lernould (15 mars 2006)

"Noa", "Coelacanthes" tome 1 de Daphné Collignon. Editions Vent d'Ouest.

C'est un petit bonheur qui nous arrive avec ce qui semble être le premier album réalisé de A à Z par Daphné Collignon. Illustratrice ("par exemple pour "Bo, l'enfant de la pluie" sur des contes de Gunter Preuss), dessinatrice et coloriste avec Isabelle Dethan ("Rêve de Pierre, Pétra") la demoiselle vient de prouver avec brio son talent d'auteur à part entière.
Photographies, extraits de journal intime, dessins en noir et blanc, croquis ou couleurs forment un puzzle qui ébauche peu à peu la vie du personnage principal Noa. Cette femme, artiste peintre, Daphné Collignon lui a donné les plus beaux yeux du monde, mais pas la vie la plus facile. A la veille d'un vernissage important son amie (amante ?) Magda part en voyage, la laissant désemparée. C'est vrai que Magda, la brune, vêtue de rouge et de noir, à de quoi faire regretter sa présence. Prémices d'une rupture ? La solitude devient insupportable pour Noa la rousse dont le pinceau trace les traits noirs d'arbres orphelins de leurs feuilles. La rencontre de Noa avec l'un de ses ex n'arrangera pas les choses..
La capacité de Daphné de passer aux pages couleurs ocre à un bleu glacial est magnifique. Pour ceux qui voudraient feuilleter l'album rendez-vous à la page 38, impeccable par son découpage. Une feuille que l'on a du mal à ne pas découper au cutter pour la mettre sur son mur.
"J'ai toujours peint je crois..
..la seule manière de me sentir en vie" avoue Noa.
En tous cas avec Daphné Collignon, le dessin vient de l'intérieur.

Le témoignage du jour :
"M'sieur, je l'ai vu partir en courant
Avec un cutter dans une main
Et la page 38 de l'autre !"

Main courante du commissariat d'Agen, le 13 mars.

Par : herve Voir les critiques de herve (06 mars 2006)

Assez difficile d'accès cette bande dessinée. Elle débute comme un journal intime, puis mélange planches en noir et blanc et planches en couleur.
Assez mystérieuse aussi cette bande dessinée, tout comme le titre ; et le parti pris d'un scénario non linéaire est certes audacieux mais peut désorienter certains. Beaucoup de questions restent en suspend dans cet opus, qui se lit tout de même vite. J'ai l'impression que Daphné Collignon a privilégié ici, l'aspect esthétique par rapport à l'histoire. D'ailleurs,les couleurs ne sont pas sans rappeler parfois celles de "Candélabres" d'Algésiras.
Daphné Collignon, auteur déjà d'un remarqué "rêves de pierres" (toujours chez Vents d'Ouest) prend un pari risqué avec cette première bd en solo mais l'audace peut-être payante. A découvrir.


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio