Volume 2 de Paul DuffieldWarren Ellis - 1 critique

Série : Freak Angels - T. 2
Edition : Lombard
Pages : 146 pages en couleurs
Parution : octobre 10
Auteurs : Paul DuffieldDessinateurWarren EllisScénariste

Ajouter une critique
 
Par : Philippe Belhache Voir les critiques de Philippe Belhache (08 nov. 2010)

Les britanniques seraient-ils les meilleurs scénaristes de comics au Monde ? Les seuls à nous livrer des œuvres originales d’une telle puissance, en tout cas. Alan Moore a acquis un statut d’icône. Mark Millard (« Kick Ass », « Wanted », « Civil War ») et Warren Ellis (« Authority », « Planetary », « Red », « Fell » et de nombreux « Ultimates ») devraient bientôt l’atteindre. Le Lombard a eu la bonne idée d’acheter les droits de l’un des derniers nés d’Ellis. L’expérience « Freak Angels », réalisé avec Paul Duffield aux pinceaux, n’est certes pas sa réalisation la plus étrange, mais elle mérite largement le détour. Le pitch ? « Il y a vingt-trois ans, en Angleterre, douze enfants étranges naquirent au même moment. Il y a six ans, ce fut la fin du Monde. Voici ce qu’il s’est passé ensuite… »

Ce n’est pas trahir un secret que révéler que les douze ont quelque chose à voir avec l’apocalypse pré-citée. Mais le propos d’Ellis n’est pas là. Il se concentre sur les réactions à différents stimuli de ces surdoués aux personnalités aussi différentes que codifiées par fonctions, au sein de la petite communauté qu’ils ont refondé à Whitechapel, au cœur d’un Londres dévasté. On peut toujours reprocher à Ellis un rythme lent et l’usage du compte-goutte dans le timing des révélations. Mais la maîtrise du propos est superbe. Ellis évolue en outre dans un contexte de totale liberté. L’homme a en effet choisi de développer « Freak Angels » sous forme de web comics ouvert, rencontrant un véritable succès public (Avatar Press revendique plus un million de lecteurs sur www.freakangels.com) et critique.

La série prend donc doucement forme, ce second tome permettant d’investir plus avant les secrets de cette communauté, d’en saisir les contours, alors même qu’elle se prépare à franchir un nouveau cap. Paul Duffield accompagne avec talent cette mutation. Son style épuré, ses couleurs informatiques aux modelés parfois minimalistes, sa mise en page aérée (quatre cases maximum par page) prennent tout leur sens dans la parution web. Ses compositions conservent cependant leur impact sur papier, même si les visages des différents protagonistes, à force de stylisation, en deviennent stéréotypés. Ce récit diablement intrigant est prévu pour être bouclé en six tomes. Cinq sont d’ores et déjà parus outre-Manche. Et les derniers épisodes mis en ligne mettent l’eau à la bouche.

Nota Bene : Le Lombard a interverti les couvertures des tomes 1 et 2 par rapport à la version originale option « hard cover ». Un petit pincement au cœur pour les puristes. Pour les autres, incidence zéro.


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio