La politique c'est naze, lisez plutôt des BD, tome 10

Les 1501 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


1001. suzix@bdp - 30/03/22 11:41
Aucune idée. Je ne sais pas comment marchent les taxes sur les successions. Autant je trouve raide de prendre bcp à qq'un qui bosse de lui-même, autant ponctionner une bonne part sur un héritage important ne me choque pas. Il y a une grosse différence entre ces deux façons de gagner sa vie. Dans un cas, la personne vit avec ce qu'elle gagne avec son activité propre, dans l'autre cas, la personne vit avec ce qu'ont gagné ses parents ou grand-parents ou arrière-grand-parents. Or il n'y a aucun mérite à être bien né, au contraire.
Personnellement, je travaille pour gagner ma vie, assurer celle de ma famille, éventuellement prendre en charge un jour mes parents mais certainement pas pour assurer un avenir financier à mes gosses. Jamais. Ce n'est pas ma vision de la vie. De même je ne travaille pas pour ma retraite. Rien à foutre de placements qui rapporteront dans 30 ans. Une fois on avait rdv avec un conseiller financier qui voulait nous vendre des trucs pour notre retraite. J'ai fait savoir à l'avance que cela ne m'intéresse pas. Lors de l'entretien, le gars commence par ça. Je l'écoute 5 minutes et je lui dis que cela ne m'intéresse pas. Il n'écoute pas et continue à vouloir nous faire mettre dans la thune pour dans 30 ans. Je lui redemande s'il n'a pas autre chose à proposer. Il insiste sur la rentabilité ... je me suis levé et je suis parti. Je n'ai pas une vision à long terme, ni pour moi, ni pour ma famille. A court et moyen terme oui. Donc la succession de mes parents ou beau-parents, niet, pas mon problème. Et encore moins la mienne de succession! (;o)

1000. totom - 30/03/22 11:04
A mon avis macronn va faire le même principe pour les droits de succession en tendant à ne les laisser que pour l’immobilier

999. suzix@bdp - 30/03/22 08:58 - (en réponse à : quentin)
L'IFI ne prend pas en compte pas les placements financiers ni mobiliers, ni l'épargne. En gros, ça taxe uniquement l'immobilier. Donc certains ne paient pas l'IFI mais sont très riches.
L'IFI c'est à partir de 1,3M€ net taxable cad valeur immobilier des biens - dettes (prêts) et la résidence principale est calculée à 70%. Donc pour atteindre le premier seuil de l'IFI, effectivement, il faut un jolie patrimoine immobilier.
L'IFI a été fait pour encourager l'investissement financier dans des entreprises au détriment de l'immobilier. L'autre intérêt est que les contribuables qui paient l'IFI peuvent revendre pour ne plus le payer, ce qui aurait tendance à faire baisser les prix de l'immobilier ... enfin en théorie parce que cela ne s'est pas tellement vu! (;o)

998. Quentin - 30/03/22 08:38 - (en réponse à : Suzix)
Et comme Hollande avait dit à partir de 4000€ on est riche

Ce qui ne fait pas débat, c'est qu'on est certainement riche à partir du moment où on tombe dans la catégorie de ceux qui doivent payer l'impôt sur la fortune. A 4000€ par mois, tu en es sans doute loin, à moins d'avoir fait un bel héritage.

997. suzix@bdp - 30/03/22 08:37
994. Piet Lastar - 29/03/22 20:16
Sinon, vous demandez à McKinsey.


Cette "affaire" McKinsey pourrait faire pschiit. Ce matin sur France Info (media plutôt à gauche), ils expliquaient leur rôle et aussi que ce n'est pas et de loin la boite de consulting la plus utilisée. Par contre, ils ont bien menti en disant payer des impôts en France.

996. heijingling - 29/03/22 22:39 - (en réponse à : pm#991)
C'est bien ça, il n'y a aucune différence, puisque en théologie A est l'existence de dieu, qui est pour le moins incertaine, ou encore indécidable, en théologie gödelienne.

995. pm - 29/03/22 20:22 - (en réponse à : Piet)
Ça fait trop augmenter les impôts de suzix.

994. Piet Lastar - 29/03/22 20:16
Sinon, vous demandez à McKinsey.

993. pm - 29/03/22 20:13 - (en réponse à : Suzix)
On parle d’économie pas d’impôts ( ce n’est pas le seul sujet du monde).

992. suzix@bdp - 29/03/22 18:53
Il y a qd même de bonnes bases de réflexion en économie. Des stat's notamment. Et des évolutions dans le temps. Je ne pense pas que ce soit la discipline qui est faussée mais l'introduction de notions politiques et humaines. Ce sont ces notions qui fixent les bornes. C'est pour cela que certaines notions n'ont pas de sens comme "justice fiscale". C'est quoi ? Que plus tu as de revenus, plus tu contribues en %. OK. Combien plus ? En fait c'est sans fin car sauf à faire du communisme (et encore), il y aura toujours des inégalités même si on a une "justice fiscale" selon le critère le plus strict (celui à 90% d'impôt pour >100.000€ / mois). Ensuite viendra la "justice sociale"? Et ensuite ? C'est sans fin. Le monde est injuste. Certains naissent avec des facilités intellectuels ou physiques ou artistiques. Ceux-là aussi il faut les ponctionner plus?



Si on est cynique, l'intérêt principal de l'impôt est de conserver la situation en l'état à savoir que les personnes modestes acceptent leur vie sans faire une révolution.

991. pm - 29/03/22 18:26 - (en réponse à : Heijingling)
C’est exactement ça, et quand tu regardes un peu c’est parce que le point de départ est différent, ce qui change évidemment tout. Les économistes construisent des raisonnements qui peuvent être rigoureux sur une hypothèse de départ invérifiable. Quand je dis que A implique B est vraie, c’est l’implication qui est vraie, si A est vraie B est vraie. Mais si A est faux l’implication est toujours vraie ( que B soit vrai ou faux), le seul cas où l’implication est fausse c’est A vraie B faux. En économie le A est incertain, ce qui rend le raisonnement vain.

990. suzix@bdp - 29/03/22 18:04
oui enfin y'a des "types d'économies" qui ont très vite montré leurs limites parce qu'à la différence de la religion où on saura une fois décédés, pour l'économie, à l'échelle d'une vie, on sait quez certains trucs ne fonctionnent pas.

989. heijingling - 29/03/22 18:01
-pm: "Sinon, je pense que tous les économistes sont des charlots, c’est de la fausse science qui se base sur des prérequis invérifiables. En tout cas jusqu’à présent les économistes se sont toujours trompés."

Pour ma part, je pense que l'économie est à notre époque ce qu'était la théologie au moyen-âge, des débats infinis sur tout ce qui concerne l'humain, avec force jargon, permettant de parvenir à des conclusions diamétralement opposées sur un même sujet et de justifier tout et son contraire selon les circonstances.

988. pm - 29/03/22 17:55 - (en réponse à : suzix)
Moi c'est simple, je paie toujours tout et j'ai toujours droit à rien.

J'ai droit à rien non plus, mais même quand j'y ai droit je n'en profite pas. Pendant le covid j'était encore en activité , tout en étant retraité ( oui, c'est possible si on a toutes ses annuités), mais je liquidais mon stock peu à peu. Forcément je vendais moins et de moins en moins. Mais j'ai reçu comme tous les indépendants un mail me disant que j'avais droit à une aide conséquente si j'avais une baisse de mon chiffre d'affaire ( je ne me souviens plus du pourcentage ) calculé sur l'année précédente ou sur 2018, j'ai oublié. Evidemment c'était le cas mais pour raison de covid, pas directement en tout cas ( j'aurai peut-être poursuivi un peu plus longtemps mon cumul emploi-retraite sans covid), donc j'ai laissé tomber ce mail. La mesure était mal ciblée, pourquoi ne recoupent-ils pas les fichiers ?

987. totom - 29/03/22 17:51
Tu as aussi une baisse des impôts importante qui peut être mis en place sans attendre avec macronn, les soins pris en charge si gros pb se sante
Pour peu que tu puisse mettre ton prêt en pause 2 ans, ce système ne résoud pas tout mais peut permettre de s’en sortir sans avoir le couteau sous la gorge

986. suzix@bdp - 29/03/22 17:46
Et comment il amortit le système français si tu perds ton job? Avec 57% du salaire ça va suffire à payer un gros prêt ? ... pas certain.

985. totom - 29/03/22 17:38
Faut pas prendre tous ces impôts et aides uniquement à l’instant t
Dans une famille tu peux bien avoir par exple un couple où les deux travaillent avec un bon salaire, pas de problème d’enfants et un gros prêt immobilier en cours récent
Il suffit d’une grosse merde qui arrive : gros pb de santé d’un des membres de la famille, un des deux qui perd son job ... pour se retrouver vite ds une situation critique où le système social français aide grandement à s’en sortir en jouant un rôle d’amortisseur

984. pm - 29/03/22 17:35
Moi c'est simple, je paie toujours tout et j'ai toujours droit à rien.

Je crois que ça a toujours été mon cas, mais je trouve que c'est finalement une chance.
Je n'ai même pas eu droit au chômage quand ma boîte a fermé car j'en étais devenu le responsable. J'avais pourtant cotisé pendant 15 ans pour un job salarié que j'avais gardé dans la même boîte mais comme j'en avais un autre qui se cumulait, ça a tout annulé, alors que logiquement ils auraient dû scinder puisque j'avais deux fiches de paie. J'ai dû prendre une assurance privée qui a bien fonctionné et qui avait l'avantage, comme toutes les assurances, de n'être pas imposable à la sortie.

983. pm - 29/03/22 17:27 - (en réponse à : Suzix)
Faut pas exagérer, les allocations et le QF encouragent la natalité, pas tellement la scolarisation gratuite et obligatoire. La plupart des pays n'ont ni allocs ni Qf et ils ont une école publique, gratuite et obligatoire qui fonctionne( oui, plus nous, je sais).
Si l'école devenait payante elle ne pourrait plus être obligatoire, tu aurais des bataillons d'analphabètes...comment ça c'est déjà le cas !

982. suzix@bdp - 29/03/22 17:24
Moi c'est simple, je paie toujours tout et j'ai toujours droit à rien. Une fois que t'as intégré ça, tu gagnes du temps et du stress.

981. pm - 29/03/22 17:22
Les enfants à charge rentrent également dans le calcul de la taxe d'habitation. Curieusement le calcul ne se fait pas s'ils habitent ou non la même habitation que leurs parents mais s'ils sont fiscalement à charge ou pas. Du coup je suis passé très vite aux 20% qui la payent alors que pendant deux ans je ne la payais plus.
Bon, en principe 2022 c'est la dernière année.

980. suzix@bdp - 29/03/22 17:18 - (en réponse à : pm)
ben c'est pareil pour les allocations et le quotient familial! Une fois que le gosse est là, autant qu'il puisse avoir une vie décente.

979. pm - 29/03/22 17:17
Pas d'allocation familiale évidemment mais je ne vois pas de rapport avec l'école payante. Si l'état n'a pas à prendre en prendre une quelconque part au fait d'avoir ou non des enfants, une fois que l'enfant est là l'intérêt de tous est de l'éduquer convenablement.

978. suzix@bdp - 29/03/22 17:15
Sous Macron, gain en % pour les moins favorisés et gain en absolu pour les plus riches.






977. Mr Degryse - 29/03/22 17:10
pour les enfants, je suis pour le gel du quotient si tout le monde a accès aux aides, aux bourses, ou au salaire pour étudiant. Comme au danemark.

Sinon je trouve qu'une 1/2 part pour 2 enfants comme actuel n'est pas mal. Par contre, 1 part par enfant après, c'est effectivement trop et une incitation à faire des gosses alors qu'effectivement actuellement il faudrait se limiter à 2 max voir 1 ou pas.

976. Mr Degryse - 29/03/22 17:06
4 à 6 fois plutôt.

4 fois à l'année de fermeture covid.

975. Mr Degryse - 29/03/22 17:05
si c'est 20 fois le Smic par tête de pipe j'en suis loin.

5 à 6 fois selon les années.

974. suzix@bdp - 29/03/22 16:49
972. pm - 29/03/22 16:32
[...]
En ce qui concerne l’impôt sur le revenu je trouve qu’il faudrait déjà bazarder ces histoires de quotient familial qui réduisent drastiquement l’impôt si on a des enfants. Avoir des enfants est un choix personnel, ce n’est certainement pas à l’état de le financer, c’est même indécent car ça revient à marchandiser les enfants.


Mouais ... pas convaincu. Dans ce cas, l'état ne prend pas du tout en charge tout ce qui est lié à l'enfance. Pas d'allocations familiales non plus! Ben oui logique. Ecole payante itou du coup! Et pas d'aide à la rentrée scolaire forcément.

973. suzix@bdp - 29/03/22 16:46
969. pm - 29/03/22 16:01
Il est évident que les écarts de revenus sont difficilement acceptables au delà d’un certain seuil. Je dirai que personne n’a de raison de gagner plus de 20 fois le smic ( M Degryse n’y est pas encore), objectivement à part pour amasser ça ne sert à rien.


20 fois le smic net avant IR c'est 20x1269=25000€ soit 305.000 € net annuel avant impôt sur l'IR soit dans les 380.000 brut annuels. C'est bcp d'argent effectivement.

Personnellement mes revenus fluctuent bcp. Pratiquement du simple au double d'une année à l'autre par exemple 2021 par rapport à 2020. Et un jour cela s'arrêtera. Soit je me ferai virer, soit je changerai de job pour souffler.

972. pm - 29/03/22 16:32
Si tu gagnes 1000 fois le smic tu vas payer pas mal d’impôts sur le revenu mais proportionnellement pas beaucoup plus que si tu gagnes 20 fois le smic pour la bonne raison que dans les deux cas on entre assez rapidement dans labtranche marginale la plus élevée. Et les deux personnes vont consommer à peu près pareil donc vont payer autant de tva en valeur absolue mais pas du tout autant en pourcentage de leur revenu. C’est la raison de la baisse en pourcentage des prélèvements pour les très hauts revenus.
En ce qui concerne l’impôt sur le revenu je trouve qu’il faudrait déjà bazarder ces histoires de quotient familial qui réduisent drastiquement l’impôt si on a des enfants. Avoir des enfants est un choix personnel, ce n’est certainement pas à l’état de le financer, c’est même indécent car ça revient à marchandiser les enfants. De plus avec la surpopulation mondiale actuelle, cause première du réchauffement climatique, c’est tout sauf raisonnable d’encourager la procréation. Et tant pis pour ma retraite.

971. suzix@bdp - 29/03/22 16:18
968. Quentin - 29/03/22 15:09 - (en réponse à : Suzix)
Je ne suis pas spécialiste et je ne peux pas te donner les données que tu veux, mais à lire ce qu'Oxfam en dit en 2022, les inégalités sociales ont explosé pendant la pandémie.

[...]

Tu as l'air de trouver injuste que les riches contribuent plus qu'ils ne coûtent au système. A te lire, on dirait que les ultra-riches méritent l'argent qu'ils ont gagné et ne doivent rien à personne. Tu oublies que cet argent leur vient des autres, grâce à un système qui leur permet de s'enrichir, et que donc quelque part, ils sont redevables aux autres et au système. Les riches ne vivent pas sur mars. Ils vivent ici, avec nous, en société, dans une démocratie qui décide comment gérer les resources et les inégalités. C'est pour le bien commun qu'ils paient plus et payer plus ne les prive de rien. Tout le monde en profite, y compris les riches eux-même (système de santé et d'éducation performants, sécurité, etc).

Oxfam c'est de gauche également non? J'aimerais bien des stat' différentes. J'en ai trouvé mais je crains qu'on vienne me dire que c'est abusé.
Bref, non, je ne trouve pas anormal que les riches ou hyper-riches ou ultra-riches paient plus. C'est d'ailleurs ce qu'ils font largement en valeur absolue. Et oui je trouve anormal que les ultra-riches paient moins en %. De là à savoir s'ils doivent contribuer plus, j'en sais rien. Là où je ne suis pas d'accord c'est dire que les "riches" paient moins. Comme dans le lien de Danyel. En fait les "riches" ça ne veut rien dire. Si on découpe de vingtiles ou lieu de déciles, jusqu'au 19e vingtile, ça paie plus et ça touche moins. Et souvent ça pose aussi moins besoin d'intervention additionnelle de l'état (forces de l'ordre, juridique, assistance sociale, ...). Et même si on découpe en centième, c'est vrai jusqu'à 98 ou 99%. C'est ensuite que cela pose problème. Et cela monte exponentiellement pour reprendre tes termes. Et comme Hollande avait dit à partir de 4000€ on est riche ... ces 2 infos mises en parallèle, ça donne de fausses information. A 4000€ net avant impo^t on est juste au début du 10e décile. Et clairement à 4000€ soit début du 10e décile (90%) tu es pile en haut de la courbe des prélèvements ... donc en faisant ce parallèle, on voit bien qu'il est difficile de dire à la fois, "on est riche à partir de 4000€" et "les riches paient moins d'impôts que les pauvres" ... merci Piketti pour ce graphique.

970. pm - 29/03/22 16:04
Sinon, je pense que tous les économistes sont des charlots, c’est de la fausse science qui se base sur des prérequis invérifiables. En tout cas jusqu’à présent les économistes se sont toujours trompés.

969. pm - 29/03/22 16:01
Le problème c’est la TVA pas l’impôt sur le revenu qui est progressif. Or la TVA c’est ce qui rapporte le plus à l’état, les gens aisés consomment plus que les pauvres mais pas beaucoup moins que les gens vraiment riches. Comme je ne vois pas comment on pourrait faire une tva différenciée selon les revenus il fadrait trouver une autre solution.
Il est évident que les écarts de revenus sont difficilement acceptables au delà d’un certain seuil. Je dirai que personne n’a de raison de gagner plus de 20 fois le smic ( M Degryse n’y est pas encore), objectivement à part pour amasser ça ne sert à rien.

968. Quentin - 29/03/22 15:09 - (en réponse à : Suzix)
Je ne suis pas spécialiste et je ne peux pas te donner les données que tu veux, mais à lire ce qu'Oxfam en dit en 2022, les inégalités sociales ont explosé pendant la pandémie.

Le graphe de Picketty est "faussé" pour la bonne raison que ce qui se passe dans le dernier 1% est hors proportion avec ce qui se passe ailleurs. Il montre que la fiscalité des plus grands revenus est la plus injuste. D'un autre côté, si le revenu moyen des 1% les plus riches est 10 fois plus élevé que celui des moins aisé, il me semble assez légitime de gonfler leur catégorie. Tu aurais eu un truc plus ou moins semblable si Picketty avait pris une échelle logarithmique.

Le système de santé rééquilibre un peu les choses, tu as raison, mais parce qu'en France il est financé en grande partie par la fiscalité. Si chacun devait payer plein pot, sans aucune assurance, le système de santé serait inégalitaire et seuls les riches auraient les moyens de se soigner (et les soins seraient de qualité médiocre car qui irait développer de nouveaux médicaments et de nouvelles technologies ou infrastructures pour les 0,01% d'ultra riches?).

Tu as l'air de trouver injuste que les riches contribuent plus qu'ils ne coûtent au système. A te lire, on dirait que les ultra-riches méritent l'argent qu'ils ont gagné et ne doivent rien à personne. Tu oublies que cet argent leur vient des autres, grâce à un système qui leur permet de s'enrichir, et que donc quelque part, ils sont redevables aux autres et au système. Les riches ne vivent pas sur mars. Ils vivent ici, avec nous, en société, dans une démocratie qui décide comment gérer les resources et les inégalités. C'est pour le bien commun qu'ils paient plus et payer plus ne les prive de rien. Tout le monde en profite, y compris les riches eux-même (système de santé et d'éducation performants, sécurité, etc).

967. suzix@bdp - 29/03/22 14:29 - (en réponse à : quentin)
Ton lien comme tous ceux que j'ai trouvé en lien avec ce graphique date de 2012. Entre temps il y a eu 2 quinquennat.
Par contre je veux bien un graphique actuel sur le delta entre contribution et prestations touchées en fonction des décile ou vingtiles. Puisque toi tu es un spécialiste, j'imagine que tu as cela.

966. suzix@bdp - 29/03/22 14:22
Ce graphique, il faut aussi y rajouter les prestations sociales touchées. Et en % forcément. Parce que le "riche", quand il va se faire soigner, il ne coute pas plus cher que le "pauvre".
Il faut aussi regarder les contributions et prestations touchées en valeur absolue. Et on verrait que certains (et pas uniquement les ultra-riches) contribuent très largement au delà de ce qu'ils reverront un jour. Et en plus on leur chie à la gueule en permanence.

965. suzix@bdp - 29/03/22 14:18 - (en réponse à : quentin)
Tu devrais lire mes explications surtout. Le graphique est faussé.
La représentation est faussée. Elle laisse penser que 1/4 des français les plus riches paie moins d'impôts alors que c'est plutôt de l'ordre de 0,1% ... j'ai pas fait des études d'économie mais des maths et de la physique oui. Et ce graphique là, il pue l'arnaque. Alors pas si les mecs parlent entre spécialistes (et encore, j'ai un doute sur le niveau en math de certains) mais ces graphiques sont ensuite balancés un peu partout et les gens lambda en concluent des choses fausses. Il est là le pb.
Et le "plus grand économiste français vivant", il est très à gauche. Donc déjà y'a suspicion. Et oui j'ai lu son best-seller. Enfin en partie.

964. Quentin - 29/03/22 14:12 - (en réponse à : Suzix)
Tu n'y connais pas grand-chose et à ta place, je serais un peu plus prudent avant de balancer que le plus grand économiste Francais vivant biaise ses analyses et est démagogue. D'ailleurs, je ne sais pas si tu t'en rends compte, mais tu dis le contraire de ce que montrent tes graphiques.

L'injustice fiscale, c'est bien entendu quand les riches payent moins d'impôts que les pauvres. Mais c'est aussi quand tout le monde paye le même taux.

La justice fiscale, c'est l'impôt progressif, quand ceux qui gagnent plus payent plus d'impôts et que chacun contribue en fonction de ses moyens.

Sur tes graphes, on voit que la fiscalité est progressive en decà du 5e décile, puis stable et dégressive au delà. Donc au total, la fiscalité est injuste. Ce n'est pas un leurre. Logiquement, tu devrais trouver juste de payer plus que ceux qui gagnent moins que toi, et injuste de payer plus que ceux qui gagnent plus que toi. Bizarrement, tu penses tout le contraire.

Tu peux lire un peu plus d'explications ici

963. suzix@bdp - 29/03/22 12:00
L'injustice sociale en France est autant un leurre démagogique que populiste. Il ne faut pas appeler cela ainsi. C'est un leurre et un mensonge. Je n'ai pas trouvé de courbe plus récente (apparemment tout le monde fait référence à une courbe de Piketty) datant de 2011/2012 que voici et qui existe sous différents formats. Si 'lun d'entre vous trouve l'équivalent pour 2020 ou 2021, je suis preneur.



J'aime bien montré cette courbe car elle illustre très bien comment un économiste de renom (Piketty) biaise ses analyses pour faire croire ce qu'il veut. Déjà il y a une représentation trompeuse puisque la moitié du graphique de droite concerne 90% des gens et celle de gauche 10% !! Ensuite il y a en plus des chiffres mensongers. Par exemple, le début de la dernière tranche débute à 99% mais englobe tout de suite les 99,9%. Donc même à 0,1% des plus riches on est encore autour de 40% de prélèvement comme le 1er décile tout à gauche (mais sans les presta sociales). C'est donc plutôt les 0,1% le plus riches dont on voit baisser les prélèvements en %. Cependant, en numéraire, ça flambe forcément. OK, ça on a vu. Par contre Piketty écrit "1%" les plus riches dans la dernière zone alors que les 0,1% voire les 0,01% représentent les 3/4 de la zone. Donc Piketty (au le gars qui l'a reproduit) fausse l'analyse. A dessein bien évidemment.
Meêm chose ici:



voilà voilà ... donc à droite comme à gauche, on s'arrange des réalités.

962. Mr Degryse - 29/03/22 11:32
voilà.

J'ai bien conscience d'être dans la partie de la population aisée, riche diront certains. Le truc c'est que dans c'est 5 % des plus riches , il y a une énorme disparité. Tu ne peux pas me comparer avec certains directeur de banque, gros commerçants et je ne parle pas des sportifs, acteurs ou grands patrons.

J'ai un peu l'impression d'être dans la bouche des politiques mis au même niveau de richesse que Renaud ou Depardieu.

C'est loin d'être le cas. IL y a moins d'écart entre le revenu de mon couple et celui d'un couple gagnant le smic qu'avec celui de Renaud ou de sportif.
Que cela soit en valeurs absolues ou en pourcentage.

Et mon niveau d'imposition est le même car je n'ai pas les moyens ni l'envie de trouver les moyens de payer moins contrairement à eux.

961. suzix@bdp - 29/03/22 11:27
Pour résumer, s'il y a injustice fiscale elle se situe entre les 10% les plus pauvres et les 0,1% les plus riches.
Les études montrent clairement que la différences de richesse entre le 1er décile et le 9e décile ont fortement baissé depuis les années 70 passant de x4,5 à x3,5. Ensuite les études montrent que sous Macron si le 1er vingtile a un peu pâti, les 18 suivants ont été favorisés au détriment du 19e ... le 20e ayant bcp gagné.



https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/les-classes-moyennes-plutot-favorisees-par-les-recentes-mesures-fiscales-1006855

960. suzix@bdp - 29/03/22 11:11 - (en réponse à : Danyel)
Ce n'est pas une question d'être nul en économie. C'est une question politique. Ensuite, Raphaël Pradeau fait exactement ce qu'il reproche aux économistes libéraux. Par exemple lorsqu'il explique qu'on prend comme raison qu'il y aurait des exilés fiscaux pour baisser les impôts sur certains revenus (financiers notamment) mais qu'en fait c'est minime, hé bien il fait de même lorsqu'il explique que les plus pauvres sont plus taxés que les plus riches. Ce n'est vrai que pour les 10% des plus pauvres comparé au 1% voire 0,1% les plus riches. Donc en fait il compare 6 millions de personnes à 60.000 ! Et en plus il oublie (volontairement) la redistribution et les aides sociales dans l'équation. Il en parle mais ailleurs.
Le pb principal est que lorsqu'il dit "riche" ou "pauvre", il ne dit pas ce que c'est. Je vais peut-être chercher et lire le livre d'Attac dont il est question pour avoir les réponses mais en fait, sous ses airs honnête, il biaise son analyse pour la faire entrer dans sa théorie fiscale.
Mélenchon avec sa proposition d'imposition, il s'en prend à monsieur tout le monde. Moi il prend 1,5 mois de plus de salaire (après IR) de mon ménage. Ma femme est ingénieur de production et moi cadre commercial ... voilà voilà. Et je t'assure que je ne vis pas comme un prince.

959. suzix@bdp - 29/03/22 10:55 - (en réponse à : Mr D.)
Effectivement. Donc le % indiqué sur le site de Mélenchon est faux?

958. Mr Degryse - 29/03/22 10:18 - (en réponse à : danyel)
Je n'ai jamais demandé OU ESSAYER DE payer moins d'impots. Par contre, en payer plus cela me ferait mal. Surtout à ce niveau de hausse. 6000 euros de plus c'est 2 mois de salaire de ma femme en plus par an à donner. Je trouve cela énorme.

957. Danyel - 29/03/22 09:42 - (en réponse à : Economiste de comptoir)
N'écoutez pas ce droitard, nul en économie (et en presque tout).


956. Mr Degryse - 29/03/22 09:41 - (en réponse à : suzyx)
Je passerais de 36000 euros d’impôts à 42500 euros.

Je compte que 6500 euros c'est 18 % de 36000.

955. suzix@bdp - 29/03/22 09:29 - (en réponse à : Lien)
Vote pour qui tu veux gars. Et pense ce que tu veux de moi. Mais je t'assure que Mélenchon n'est pas la solution. A rien.
La France Insoumise, ce n'est pas du socialisme car le socialisme n'était pas populiste. Hollande a commencé à y mettre un pied en expliquant qu'à 4000€ on est riche. Les gens se trompent. Tu peux taxer, taxer, taxer encore, cela ne les rendra pas plus riches. Cela ne marche pas ainsi. Enfin pas dans le monde de Mélenchon, et ni chez les socialistes. Cela rendra 5 à 10% des français moins riches. Mais 1€ pris à l'un ce n'est pas 1€ qui va à un autre. Il y a bcp de déperdition. A tous les niveaux de l'état. Et puis si tu prends plus à 10% de la population, la thune va devoir être divisée par 9 pour les 90% restant. Ces augmentations impôts financeront des services de l'état. Dans quel cas, en France, les services publics fonctionnent bien? Sachant qu'on a eu 50% de socialisme depuis 40 ans qui les ont modelés tels qu'ils sont ? Le travail au bon vouloir ne fonctionne pas. Si ceux qui se décarcassent n'obtiennent pas mieux ou plus que les autres (et là je parle de l'aide soignante, du prof, de la petite secrétaire, du gars aux espaces verts ...), au bout d'un moment lui aussi il lache la rampe. Et la solution sera alors de taxer encore plus pour avoir encore plus de monde démotivé ? Toujours plus en %? Toujours plus de monde ? Je n'y crois pas un instant.

954. suzix@bdp - 29/03/22 09:17 - (en réponse à : Tom & PM)
Effectivement j'avais mal interprété.
Je suis également contre le "vote à 3 bandes", surtout si c'est contre nature. Si c'est à trois bandes et donc pas une évidence, combien de votants le feront ? ... donc ce sera ni un vote "utile" ni un vote conforme au attente de l'électeur ni un vote du coeur.

953. totom - 29/03/22 08:20
En fait je parlais du principe du vote utile mais personnellement je trouve ça tout pourri
Ça risque pourtant d’être le sujet du premier mais surtout du second tour

952. totom - 29/03/22 08:08
Un peu comme mlp qui est en train de profiter à droite du vote utile de personnes qui étaient intéressés par zemour ou ciotti
Ce qui est assez fou vu que le programme de mlp est très à gauche sur certains points
En fait plus l’écart se creuse entre le troisième et les autres plus le vote utile va entrer en jeu
C pas complètement con pr qq un qui ne veut surtout pas avoir un deuxième quinquennat macronn, ou qui pense que mlp a des chances de le battre



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio