Angoulême 2022

Les 414 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9


264. froggy - 19/03/22 22:04
Palmares avec presentation des albums.

On peut remarquer que la 2eme Guerre Mondiale est a l'honneur cette annee. Si je demandais aux auteurs de Bd quelle est leur occupation preferee? Je m'entendrais repondre, l'occupation allemande bien sur.

263. froggy - 19/03/22 21:53
Le palmares complet:

Grand Prix : Julie Doucet

Fauve d’or Prix du meilleur album : Ecoute, Jolie Marcia de Marcello Quintanilha aux éditions çà et là

Prix spécial du jury : Des vivants de Raphaël Meltz, Louise Moaty et Simon Roussin aux éditions 2024.

Prix de la série : Spirou, l’espoir malgré tout T.3 - Émile Bravo - Dupuis.

Prix de l’audace : Un visage familier de Michael DeForge. - Atrabile

Prix Jeunesse 8-12 ans : Bergères guerrières de Jonathan Garnier, Amélie Fléchais - Glénat

Prix Jeunesse 12-16 ans : Snapdragon de Kat Leyh - Kinaye

Fauve Révélation : La vie souterraine de Camille Lavaud Benito

Fauve des Lycéens : Yojimbot de Sylvain Repos - Dargaud

Prix du Public France Télévision : Le grand vide de Léa Murawiec - 2024

Fauve Patrimoine : Stuck Rubber Baby d'Howard Cruse.

Eco-Fauve Raja : Mégantic, un train dans la nuit d’Anne-Marie Saint-Cerny, Christian Quesnel - écosociété

Prix de la bande dessinée alternative : Bento par le collectif RADIO AS PAPER

Fauve Polar SNCF : L’entaille d’Antoine Maillard - Cornélius

Prix Goscinny - Meilleur scénario : Jean-David Morvan pour Madeleine, Résistante - Dupuis

Prix Goscinny - Prix jeune scénariste : Raphaël Meltz et Louise Moaty - 2024

Prix de la Bande Dessinée du Musée de l'histoire de l'immigration : Kei Lam, pour Les saveurs du béton - Steinkis.

Prix Konishi pour la traduction de manga japonais en français : Nathalie Lejeune pour la traduction de Blue Period de YAMAGUCHI Tsubasa - Pika

Le Grand Jury est composé de Fanny Michaëlis (autrice et présidente du jury), Florence Aubenas (journaliste), Pierre Alary (auteur), Romain Brethes (journaliste Le Point), Laurent-Marc Touitou (libraire Bulles de Salon) et Michel Hazanavicius (Réalisateur, scénariste et producteur).

Des commentaires?

262. froggy - 19/03/22 21:40
Le Fauve d'or a ete attribue a Ecoute, jolie Marcia de Marcello Quintanilha aux editions Ca et La.

Qui connait ici?

261. froggy - 19/03/22 21:10
Voici, l'Elvis d'Or, un nouveau prix pour Angouleme cree par Philippe Maneuvre pour recompenser la meilleure BD rock de l'ecoulee.

Hervé Desinge, Philippe Manœuvre, Laetitia Coryn et Tanino Liberatore ont élu l'Elvis d'Or de la meilleure BD rock de l'année : Cool parano de Benoît Cardonnel, paru aux éditions Même pas mal.

Je ne sais pas ce que vous pensez de la statuette mais je ne suis pas sur qu'elle puisse plaire a la fonation qui gere la succession du King of Rock. Ou alors, c'est pour faire plaisir a l'ami Suzix, un Elvis Zombie! :-)

260. froggy - 19/03/22 19:31 - (en réponse à : Odrade)
C'est dommage, j'ai une contrepeterie pour toi mais je n'ose pas la faire tellement elle est grossiere, tu risquerais de mal la prendre.

259. Odrade - 19/03/22 18:25
C’est cool les magnolias en fleur et les terrasses au soleil.
Si seulement ils pouvaient garder ces dates !

O.

258. suzix@bdp - 19/03/22 13:26
ou pas.


https://m.youtube.com/watch?v=z8tI8Cw1SeE

257. torpedo31200 - 19/03/22 12:02 - (en réponse à : froggy - post #256)
Blanche Gardin est humoriste, et c' est juste un trait d' humour. Pas à prendre au premier degré, elle aurait probablement gagné sans ce type de pensée.

256. froggy - 19/03/22 00:15
J'aime aussi beaucoup le commentaire de Blanche Gardin sur son Moliere. C'est tout a fait ca. Cela s'applique tres bien a ce grand prix. Je presume que tres bientot, on va entendre parler de la sous-representation des minorites dans la BD, ou sont les noirs, les gays et lesbiens, les transgenres, les enfants d'immigres, les musulmans, les provinciaux, les gilets jaunes, les allergiques au gluten, que sais-je encore? Je propose que chaque annee les 3 finalistes appartiennent a une de ces categories afin qu'un auteur de BD y appartenant ait enfin sa recompense supreme. Cela ne serait que justice non? Vive la discrimination positive comme cela se pratique ici.

Comme disait si bien Corneille dans Le Cid, "A vaincre sans peril, on triomphe sans gloire."

Je trouve cela triste et consternant. C'est aussi devalorisant pour le grand prix que le copinage des annees d'avant.

255. heijingling - 18/03/22 23:01 - (en réponse à : pm#237)
Je ne confirme rien, je n'ai pas d'oreille derrière la porte, je constate juste une expression un peu pitoyable d'un air du temps.

254. suzix@bdp - 18/03/22 22:12
On peut aussi imaginer qu’un groupe organisé veuille couler cette remise de prix et vote tous pour les 3 mêmes auteurs afin de discréditer Angoulême.

253. torpedo31200 - 18/03/22 20:54 - (en réponse à : Victor Hugo - post #251)
Ou on peut l' interpréter différemment, les auteurs seraient tellement attachés à leur droit de vote qu' ils auraient choisi la plus punk et légitime, quitte à ne pas connaître son oeuvre car certains ne voulaient pas amener leurs voix à Bagieu ou Meurisse...

(Donc comme dans la vraie vie si tu fais voter des centaines ou milliers de personnes pour récompenser un ou une artiste)

Par contre, ça suppose que les artistes votants ne savent pas s' organiser pour défendre leur finaliste.

(Donc comme dans la vraie vie, les artistes ne savent pas s' organiser en collectif ou groupe d' expression)

252. torpedo31200 - 18/03/22 20:46 - (en réponse à : Victor Hugo - post #251)
C' est un influenceur tout au plus, ou un appel à voter, mais ce n' est pas du lobbying.

251. Victor Hugo - 18/03/22 18:00 - (en réponse à : torpedo31200)
Pas vu ou entendu de lobbying. Même si, on s' en fout, ce sont les auteurs qui votent.

C'est ce gros connnard de mael rannou (une vraie merde ce sale type) de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image d'Angoulême qui s'est occupé de cette manip.
Tape mael rannou julie doucet dans google tu verras son lobbying

https://actualitte.com/article/103826/humeurs/julie-doucet-for-president

250. pm - 18/03/22 17:43
Après le sujet politique je vais être obligé d’attendre une page avant de pouvoir lire.

249. suzix@bdp - 18/03/22 17:41
J'imagine qu'en votant pour aussi insignifiant qu'elles.eux, il y a un.e double.e sentiment.e de vengeanc.e et d'espoir.érance.

248. torpedo31200 - 18/03/22 17:33 - (en réponse à : pm - post #246)
Les artistes ne sont pas des marmottes malgré une inclinaison à la procrastination.
Un mot d' ordre, c' est le meilleur moyen de les braquer.

247. torpedo31200 - 18/03/22 17:30 - (en réponse à : Victor Hugo - post # 241)
Pas vu ou entendu de lobbying. Même si, on s' en fout, ce sont les auteurs qui votent.

246. pm - 18/03/22 17:28 - (en réponse à : Yannick)
Sans aucune pression ? Il n’y avait pas de mot d’ordre d’élire une femme ?

245. suzix@bdp - 18/03/22 16:55
A.Au (la) premier.ère tour.née on.e pouvait voter pour qui.e on.e voulait (sauve.f autrice.teur déjà élu.e).

244. suzix@bdp - 18/03/22 16:44
ouaip, surtout que Claire Bretecher étant décédée il y a 2 an, il n'y avait plus que Florence Cestac donc les é.e.s ou je ne sais quoi est un peu ridicule. Elle va se sentir moins seule.

243. marcel - 18/03/22 16:12
Raaaaaaaaaaaaah ! Mes yeux ! Mes yeuuuuuuuux !
(Putain d'ecriture inclusive).

242. yancomix - 18/03/22 15:46 - (en réponse à : pm #237)
Au premier tour on pouvait voter pour qui on voulait (sauf auteur·trice déjà élu·e)

241. Victor Hugo - 18/03/22 12:27 - (en réponse à : torpedo31200)

Si les organisateurs choisissaient, on peut supposer que ça ne serait pas ces trois là.

Tu rigoles???? Le CIBD a même fait du lobbying pour que ce soit Julie Doucet le Grand Prix.

240. torpedo31200 - 18/03/22 12:15 - (en réponse à : marcel - post #236)
Si les organisateurs choisissaient, on peut supposer que ça ne serait pas ces trois là.

239. torpedo31200 - 18/03/22 12:13 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 238)
Les armées soviétiques sont historiquement les plus féminisées au 20ème siècle. Le plus grand sniper de l' histoire est une femme, par exemple.
(Je te conseille Sara de Garth Ennis et Steve Epting, traduit par Panini.)

Après vous vous énervez pour pas grand-chose. On laisse les auteurs et autrices s' exprimer, ils et elles choisissent de l' expression de leurs votes.

238. suzix@bdp - 18/03/22 11:04
235. Quentin - 18/03/22 10:00
Ils essaient de se dépatouiller comme ils peuvent de la volée de bois vert qu'ils se sont pris il y a quelques années, donc oui, c'est une sorte de session de rattrapage
Ce ne sont pas les organisateurs du festival qui choisissent les trois nominés. Ceux-ci sont élus par leurs pairs. Peut-être que la nomination de 3 femmes cette année ne fait que refléter la féminisation croissante de la profession.


Au point qu'il n'y ait pas un homme sur les 3 nominés ?
C'est juste risible. C'est de la démagogie. C'est une insulte à la bande dessinée tout simplement. C'est la confiscation d'une expression par une minorité.

Quelle volée de bois vert ? ...

Ca me fait penser aux émissions actuelles, guerre en Ukraine aidant, où on honore les femmes combattantes de l'histoire ou de notre histoire. Oui il y en a eu. Considérer cela comme un fait historique majeur c'est du révisionnisme. On compare l'incomparable. Des millions d'hommes morts dans les tranchées en 14-18 ou sur tous les champs de bataille de la seconde guerre mondiale et on met en avant qq noms féminins!? ... Ce serait comme donner le nom de qq hommes qui se sont occupés de leur foyer comparé aux milliards de femmes qui font le job depuis l'éternité. Bizarrement on ne le fait pas.
Dès que la guerre a débuté en Ukraine on a expliqué que l'armée ukrainienne est une (la?) des plus féminisées au monde. Et ensuite on a vu la réalité : les hommes ont été empêchés de sortir du pays ... l'égalité aurait voulu qu'on demande à chaque famille quel adulte reste pour défendre le pays : la mère ou le père. Et vous savez quoi!? Ben c'est pas ce qu'il s'est passé. Et je n'ai entendu aucune féministe protester et aucune ligue de défense des hommes non plus. Bref, cette tendance à vouloir absolument donner de l'importance aux femmes quel que soit le domaine est insupportable. C'est le cas pour le Grand Prix 2022.

237. pm - 18/03/22 10:32 - (en réponse à : Heijingling)
Tu confirmes qu’on ne pouvait voter que pour des femmes cette année ? Ou c’était juste un sous entendu ?

236. marcel - 18/03/22 10:28
Ce ne sont pas les organisateurs du festival qui choisissent les trois nominés.

Mouahahahahahah !
(C'est bon de rire parfois).

235. Quentin - 18/03/22 10:00
Ils essaient de se dépatouiller comme ils peuvent de la volée de bois vert qu'ils se sont pris il y a quelques années, donc oui, c'est une sorte de session de rattrapage

Ce ne sont pas les organisateurs du festival qui choisissent les trois nominés. Ceux-ci sont élus par leurs pairs. Peut-être que la nomination de 3 femmes cette année ne fait que refléter la féminisation croissante de la profession.

234. pm - 18/03/22 09:54
Avec un look très sage elle balance de ces trucs…

233. marcel - 18/03/22 09:51
Oui. Drole et intelligente.

232. pm - 18/03/22 09:39 - (en réponse à : marcel)
C’est exactement ça ( Blanche Gardin est très drôle ).

231. marcel - 18/03/22 09:37
Ca me rappelle le commentaire de Blanche Gardin quand elle a recu son Moliere : "L'annee de #metoo, je suis la seule femme nommee, c'était sur qu'il était pour moi. C'est tout moi ca : la seule fois ou je gagne un truc, il a aucune valeur".

230. heijingling - 18/03/22 00:47
Ils essaient de se dépatouiller comme ils peuvent de la volée de bois vert qu'ils se sont pris il y a quelques années, donc oui, c'est une sorte de session de rattrapage.
Je me fiche totalement des résultats de n'importe quel prix, cela m'intéresse seulement pour ce que ça dit de l'époque à laquelle il est attribué.
Reste qu'il vaut tout de même mieux Julie Doucet que Pénélope Bagieu.

229. pm - 18/03/22 00:33 - (en réponse à : Heijingling)
Pour quelle raison ces contingences ? C’est une session de rattrapage ? Je trouve ça insultant pour les femmes. C’est aussi idiot que si on disait que cette année la palme d’or de Cannes doit être attribuée à une femme.

228. heijingling - 17/03/22 22:43
@froggy: les deux, ce prix est mérité, et Dirty plotte a servi de piqûre de rappel.

@pm: tu oublies les contingences, telle que cette année, c'est une femme qui devait être élue.

227. torpedo31200 - 17/03/22 19:38
Une pensée émue pour Jade.

226. froggy - 16/03/22 23:27
Est-ce que c'est la reedition de Dirty plotte l'automne dernier qui a remis l'autrice dans le radar des votants? Ou est-ce une coincidence et ce prix est grandement merite et aurait du li etre donne il y a longtemps?

225. pm - 16/03/22 21:45
Non, mais je suis d’accord avec tou que des trois c’est le plus crédible.
Mais il y a tellement d’autres auteurs que j’estime plus important, Baudoin par exemple.

224. heijingling - 16/03/22 21:26
Non, je me fiche des prix. Après, si ça lui fait plaisir, c'est tant mieux pour elle. Et ça va permettre à L'Assiciation de vendre des exemplaires de Dirty plotte en plus, en ce sens, mieux vaut un auteur de petits éditeurs qu'un de Média paricipation.
Dommage que ça n'ait pas été un auteur Vide cocagne, au moment où l'éditeur ferme, c'aurait été d'une belle ironie.

223. pm - 16/03/22 21:04
Heijingling va être content, c’est bien Julie Doucet.

222. Odrade - 15/03/22 23:09
"et pour les auteurs qui sortent de leur trou et se rencontrent."
Absolument !
Et les expos. Et les rencontres en troisième mi-temps.
Et cette année, le soleil sur les terrasses en regardant les chasseurs de dédicaces passer en trombe.
Ca va faire bizarre. J'espère qu'ils vont garder les dates dorénavant. Le (presque) printemps à Angoulême, ça va être sympa.

J'y serai, doncques. Avec quelques séances de dédicaces sur le stand Réseau BD Suisse au Nouveau Monde.

O.

221. heijingling - 13/03/22 14:13
Je parle des livres auto édités, des fanzines, des micro tirages, comme ceux d'Ibn al Rabin pour citer un type célèbre qui en fait. Même à Paris cela ne se trouve pas facilement.
Et si on est sociable, on a une occasion de discuter avec leurs auteurs et éditeurs.

220. pm - 13/03/22 13:36 - (en réponse à : Heijingling)
Ben justement, à l’époque je n’avais pas trouvé pour les livres difficiles à trouver, et ça m’avait déçu. Faut dire qu’à Paris on trouve quand même à peu près tout.

219. heijingling - 13/03/22 13:12
C'est aussi intéressant pour les expos, les conférences, et surtout, si on lit autre chose que du DelsSolGlé participation, on peut tomber sur des bouquins difficiles à trouver ailleurs, ou dont on ignorait même l'existence, et avoir le temps de discuter avec leurs auteurs et éditeurs, ce qui n'est pas le cas pour les fans de XIII et les dédicaces à la chaine.

218. pm - 13/03/22 11:24 - (en réponse à : Heijingling)
J’ai été une fois à Angoulême, aller-retour dans la journée, je me suis passablement fais chier malgré l’expo Ferraille qui était sympa et j’ai trouvé ça épuisant.
Je pense que ça a un intérêt pour les chasseurs de dédicaces et pour les auteurs qui sortent de leur trou et se rencontrent.

217. heijingling - 13/03/22 10:02
Quelqu'un y va, cette année? Je me tâte, pour une fois que je suis en France au bon moment, et qu'il n'y fera pas trop froid.

216. froggy - 12/03/22 14:55

215. LienRag - 08/03/22 10:41 - (en réponse à : post 198)
Ah tiens, y'a pas que moi qui trouve Bechdel illisible ?
Je me disais qu'il fallait que je réessaye vu qu'elle est considérée comme un auteur important, mais apparemment c'est pas la peine...



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio