Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (4e partie)

Les 1312 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27


912. suzix@bdp - 22/07/21 11:31
remarque pour voter aussi mais là c'est bien encadrer.
Et pour aller chercher un colis à la poste et même en relai colis. Et même si cela se fait peu, les commerçants demandaient parfois la CI pour les chèques.

911. torpedo31200 - 22/07/21 11:31 - (en réponse à : pm - post # 907)
Mais qu' est-ce que t' en sais ?
T' y vas jamais au cinéma (2-3 films en 18 mois ?), t' as peur de tout. Et c' est un des endroits où je croise le plus de gens disciplinés. Une seule rame de métro me semble 1000 fois plus à risque qu' une salle culturelle.


910. suzix@bdp - 22/07/21 10:53 - (en réponse à : marcel)
Je connais mal la loi mais seules certaines personnes et dans certaines conditions peuvent demander une pièce d'identité. En gros les flics et gendarmes tout le temps. Les autres c'est niet ... sauf pour certains commerces pour vérifier la majorité mais je ne sais pas quel(s) article(s) de loi permet(tent) de faire cela. Et comme la loi n'a pas eu le temps de changer depuis la semaine dernière, les restaurateurs, cafetiers, cinémas et autres ne peuvent vérifier ton identité. Bon une fois mon gamin qui avait 11 ans n'a pas pu entrer voir un film interdit au moins de 12 ans (c'était Labyrinthe 3) mais je ne me souviens plus si j'avais montré une pièce d'identité. De toute façon il y a peu de chances que je l'avais sur moi. Mais dehors des ados attendaient parce qu'un pote (qui avait 13 ans en plus donc lui il était véner) revienne avzc sa CI ... donc je suppose que les cinémas peuvent contrôler les identités pour vérifier l'âge ... comme les vendeurs de tabacs, d'alcool et de jeux à gratter mais amha, pas encore dans le cadre du passe sanitaire.

909. marcel - 22/07/21 10:15
C'est le film Onoda qui est sorti hier ici.

Sinon, j'ai teste le pass sanitaire hier. C'est n'importe quoi : ils scannent le QR code et… c'est tout. Tu prends le pass sanitaire de n'importe qui d'autre du meme sexe, ca passe, vu qu'ils verifient pas que c'est bien toi.

908. froggy - 22/07/21 05:06 - (en réponse à : suzix #894)
Quelle est cette video, s'il te plait? J'ai un ecran noir ici.

907. pm - 22/07/21 01:01 - (en réponse à : Suzix torpy)
La culture a été massacrée face au covid. Bien sûr il y a eu des aides non négligeables mais massacrée coté création et exploitation. C’est compréhensible dans une certaine mesure car se retrouver deux heures dans un lieu fermé avec des mesures barrières invérifiables dans le noir peut être dangereux, mais forcément moins qu’au resto en salle.
Torpedo, le fait qu’il n’y ait pas de cluster répertorié au cinéma ne veut rien dire. D’abord les clusters représentent une part infime de l’épidémie, ensuite comme on n’a pas l’identité des spectateurs on ne peut pas savoir. Je suis pour ma part persuadé qu’il peut y avoir des contaminations au cinéma ou au théâtre déjà parce que les gens portent le masque n’importe comment ( sous le nez, sous le menton, au bras…) quand ils le portent.

906. suzix@bdp - 21/07/21 20:43 - (en réponse à : Torp')
Sur BFM radio ou FranceInfo j'ai entendu un représentant des cinémas indiquer ne pas comprendre cet acharnement. Je pense qu'ils se sont plaints mais ils sont juste 100 fois moins nombreux (à vue de nez) que les restaurants. Ca fait forcément moins de bruit.

905. torpedo31200 - 21/07/21 19:09 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 901)
C'est couillon pour un amateur de cinéma.

Je rebondis juste sur cette phrase, qui sera aussi mon premier argument pour me faire vacciner.
A ma connaissance, pas un cluster dans une salle de cinéma au niveau mondial. Peu ou pas relayé par les médias, mais il y a eu un recours au procureur de la République pour décaler et s' aligner sur les restaurants au 1/08 (comme il y avait eu aussi un recours, refusé fin décembre).

Et je n' ai pas entendu un seul exploitant chouiner, alors que le gouvernement leur a clairement craché à la gueule (fin 2020, rétrogradés au niveau des restos, juillet 2021 en dessous). Bravo à eux !

904. suzix@bdp - 21/07/21 19:07
sinon sans rire, on a trouvé un rdv sans pb pour mon fils sous 1 jour ou 2 ... alors que je ne voulais pas faire piquer. Marre d'assumer pour les autres. Qu'ils crèvent s'ils en ont envie. Et je le pense réellement. Chacun sa life. Et puis merde, si même les ministres font vacciner leurs gosses (soit-disant, je suis pas allé vérifier) ben je me dis que c'est clean même à long terme. Mais qd même ça me gonfle de devoir vacciner mes gosses pour protéger des types et des gonz qui ont l'âge ou le poids ou la santé les rendant à risque ... j'essaie de positiver en me disant qu'on ira au ciné et au restau moins serrés dans qq jours.

903. suzix@bdp - 21/07/21 19:02
nan mais tu fais ce que tu veux hein! Tu peux te coller des étoiles de toutes les couleurs où tu veux, c'est ton droit!








(;o)

902. torpedo31200 - 21/07/21 19:00 - (en réponse à : suzix@bdp - post #901)
Prévu de le faire en septembre, j' essaierais peut-être début août sans rv si c' est possible.
Il y a deux mois, je n' étais pas éligible ou prioritaire... Et je pense que certains pays souffrent plus du Covid19 (pour rappel 1 % des doses de vaccins à destination des pays dits pauvres au niveau mondial)

901. suzix@bdp - 21/07/21 18:51 - (en réponse à : Torp')
Tu fais de la résistance à Pfizer!? (;o) C'est couillon pour un amateur de cinéma. A ton âge (entre 40 et 45?) tu risques bien plus à ne pas être vacciné que les qq effets secondaires possibles ... sauf à faire son complotiste.

900. torpedo31200 - 21/07/21 18:46 - (en réponse à : marcel - post # 897)
Le Alexandre Astier ne passe pas dans une salle sans pass sanitaire près de chez moi. J' attendrais début août avec test PCR.

Mais il y a une bonne grosse dizaine de films qui sortent ce jour, comme chaque mercredi depuis la réouverture des salles. Outre Onoda et Kaamelott, Kuessipan (canadien ça a l' air bien), Bonne Mère (de Hafsia Herzi j' irais peut-être), A l' abordage (de Guillaume Brac), reprise d' In the Mood for Love (en numérique restaurée), Spirale l' héritage de Saw, Bloody Milkshake, Old (adaptation du Chateau de sable par Night Shyamalan), Louxor (égypto-britannique), La conspiration des belettes (argentin), Space Jam 2.
Et j' en oublie peut-être, évitant les cookies sur le web.

899. suzix@bdp - 21/07/21 18:32 - (en réponse à : Torp')
Oui j'ai vu que c'est un peu long. C'est bien je trouve pour décrire 30 ans d'une vie tumultueuse.

898. torpedo31200 - 21/07/21 18:22 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 896)
Le film est français et dure 2h46 pour info. J' irais peut-être dans la semaine (mes salles préférées réinstaurant une jauge à 49 spectateurs/salle plutôt que le pass sanitaire)

897. marcel - 21/07/21 18:01
Non, mais aujourd'hui, y a que Kaamelott qui sort au cinema. Rien d'autre.

896. suzix@bdp - 21/07/21 17:11 - (en réponse à : Torp')
Le sujet et le fait que les japonais aient toujours eu des scrupules à en parler m'attirent mais la BA me laisse perplexe.

895. torpedo31200 - 21/07/21 16:04 - (en réponse à : post # 894)
Ce jour en salles. Très bon accueil critique ("Un certain regard" à Cannes 2021)

894. suzix@bdp - 21/07/21 12:34

893. suzix@bdp - 21/07/21 12:25
vu pas mal de films sur juin/juillet. Pas mal de comédies.
La dernière c'est "Mauvaise foi" de et avec Roschdy Zem et Cecile de France (2006). Le titre porte un jeu de mot. Plutôt bien joué. Des situations et des réactions très plausibles et pas surjouées. Des revirements de situations, cela raconte l'histoire d'amour entre une jeune femme juive et un jeune homme maghrébin. Ils viveent ensemble depuis 4 ans de façon athée. Et puis arrive le bébé et là ça part en couille avec le besoin de présenter l'autre aux familles pourtant plutôt ouvertes, le futur prénom du bébé et sa ... religion. Très bien écrit. Juste la fin est un peu convenue. Le reste bien.

Vu aussi "Flight plan" avec Jodie Foster (2005). Film à huis clos psychologique et presque fascinant. Jodie vient de perdre son mari dont elle rapatrie le corps par avion avec sa petite fille. Sous calmants, elle parle parfois avbec lui comme dans un rêve. Elle embarque avec sa fille, s'endort puis à son réveil sa fille a disparu. Elle et le personnel de bord vont la chercher partout jusqu'à ce qu'arrive la mauvaise nouvelle : elle a embarqué seule parce que sa fille est ... décédée avec son mari. Mais Jodie n'est pas folle. Triste, larguée par ce décèus oui mais pas folle. Elle qui connait parfaitement l'avion pour avoir participer à sa conception va s'échapper des griffes du flic chargé de la sécu à bord et fouiller partout ... j'ai adoré.




Vu aussi "Vivarium" de 2019 avec Jesse Eisenberg (Zombieland 1&2, American Ultra ...). Deux jeunes adultes souhaitant acheter une maison suivent un promoteur très étrange en banlieue pour visiter un lotissement. Toutes les maisons sont identiques. Au cours de la visite, le promoteur disparait. Ils cherchent en vain à sortir du lotissement en voiture mais retombent en panne d'essence juste devant "leur" maison. Le lendemain on leur livre un bébé qu'on leur demande d'élever. Régulièrement leur est livrée de la nourriture mais elle est insipide. Ils sont nourris et d'abord inquiet que le carton ne soit pas là à temps puis ils s'y font. Ils vont chercher à s'échapper de là, en coupant à travers les jardins, en creusant le sol du jardin. Le couple se distend. Le bébé grandit très vite et hurle pour avoir à manger. Il regarde une télé que les parents ne comprennent pas. Il devient un homme, étrange, cynique. Le père meurt d'épuisement, le fils trouve que c'est dans l'ordre des choses lorsqu'il jette son corps dans le trou qu'il a lui-même creusé au fil des années. Tout cela pour quoi? ... pour recréer un nouveau promoteur bizarre à costard ... L'idée globale est attirante et les réactions des 2 acteurs principaux sont très cohérentes. Et puis j'ai été fasciné par cet isolement "moderne". On est dans la "4e dimension". On est presque aussi sur du Walking Dead qq part ... sans les zombies ... quoi que le fils leur suce le sang qq part. Ce film semble avoir été dezcendu par la critique qui l'a trouvé creux. Moi pas. Et quand je lis les critiques j'ai l'impression que la majorité des spectateurs n'ont pas vu l'hyperbole sur la vie. Bien évidemment ce film est une critique de la vie moderne, uniforme, conditionnée, normée. Mais pas uniquement. On voit Tom et Gemma tenter de se sortir de ce lotissement impersonnel, sans relation avec le voisinage sans y parvenir. On peut imaginer la parallèle à prendre un crédit trop lourd qui contraint de rester là même si cela hante de se barrer, même en y mettant bcp de moyens. En vain. Piège du crédit, piège de la vie en banlieue éloignée. Et puis le bébé qui grandit très vite, c'est aussi une hyperbole de la vie qui passe trop vite. Un enfant qui noous semble parfois un étranger, dont on ne comprend pas la langue et les outils de communication et qui finit par enterrer ses parents qui se sont dévoués pour lui ... et tout ça pour quoi? ... pour produire un "promoteur à costard bizarre, froid et sans scrupules". Chienne de vie. (;o)


892. Stefan - 21/07/21 09:40
Ça fait longtemps que je n'ai pas vu l'espion qui m'aimait, j'étais peut-être dans un mauvais jour là dernière fois, petit je l'avais adoré, en particulier grâce à requin et à la voiture sous marin. Revu beaucoup plus tard, il me semble que j'avais trouvé l'humour particulièrement lourd. Je crois aussi que le roman qui porte ce titre est sans doute le plus surprenant et le plus marquant de la série et que ça avait généré un certaine frustration de réaliser qu'ils n'en avaient rien gardé dans le film du même nom.

Avec Roger Moore j'aime beaucoup vivre et laisser mourir, l'homme au pistolet d'or, Octopussy et même Rien que pour vos yeux avec Carole Bouquet et la 2cv jaune.

891. froggy - 21/07/21 04:55 - (en réponse à : Stefan)
Tu n'aimes pas L'espion qui m'aimait, je le considere comme le meilleur Moore et un des meilleurs de la serie.

Par contre, je suis entierement d'accord avec toi au sujet de Dangereusement votre malgre la presence de Christopher Walken et Grace Jones. Mais Roger Moore est manifestement trop age pour le role et la pauvre Tanya Roberts qui est la pire James Bond Girl de toute la serie.

Quant a Moonraker, j'en avais parle lors du deces de son meteur en scene, Lewis Gilbert; le prologue est absolument phenomenal, probablement le meilleur de la serie, la scene de la mort de Corinne Clery est magnifique et une de mes scenes preferees de tous les filsm que j'ai vus (c'est vous dire a quel point je la trouve exceptionnelle) et puis bien sur, Michael Lonsdale, un des meilleurs mechants de la serie. Mais je suis un peu de parti pris, j'ai toujours aime cet acteur.

890. LienRag - 20/07/21 20:28 - (en réponse à : Marcel)
Black Panther, le message est absolument puant, mais techniquement le film est quand même franchement bon non ?

889. Stefan - 20/07/21 08:57 - (en réponse à : Froggy)
Pour moi Moonraker est sans doute le pire de la série avec dangereusement votre et l'espion qui m'aimait, qui lui disputent sérieusement le titre.

J'ai lu un autre article où le scénariste de Black Widow expliquait que Moonraker avait été choisi, avant tout,, après pas mal d'hésitations, à cause de la scène de cascades en parachute d'intro qui a l'époque était une des plus spectaculaire jamais réalisée, Black Widow se terminant sur une improbable scène de chute libre avec combats et échanges de parachutes au milieu de débris volant.

888. froggy - 20/07/21 05:16
Merci Stefan, mais cela continue a rien me dire. Et puis, le choix de Moonraker comme reference evidente a James Bond me laisse dubitatif, ce n'est pas le meilleur de la serie et de tres loin.

887. marcel - 20/07/21 01:15
Moi, j'ai lutte contre le sommeil (comme pour un James Bond, du coup). Pas desagreable mais sans interet, avec un mechant en bois. Je le classe meme en-dessous de Captain Marvel, c'est dire. Mais au-dessus de Black Panther et Falcon, quand meme, faut pas deconner.
Mais apres Loki, ca descend de plusieurs marches.
(C'est horrible, je me rends compte que j'ai pas aime les quatre trucs qui ont pour heros un black ou une femme... Je suis un raciste misogyne... Ou bien Marvel sert moins bien les noirs et les femmes).

En revanche, Comment je suis devenu un super-héros, un film français, est je trouve tres reussi, avec bien moins de moyens, bien sur.

886. Stefan - 19/07/21 23:58
J'ai vu Black Widow, dernier film en date du MCU sur la super héroïne/super espionne du même nom jouée par Scarlett Johanson, film que j'ai trouvé plutôt réussi.

Le film est un grand hommage à James Bond, il y a notamment une scène plutôt chouette où l'héroïne en planque regarde Moonraker dont elle connait par coeur les répliques qu'elle récite en même temps que le film se joue.

Au casting du film : David Harbour et Olga Kurylenko qui ont tous deux joué dans Quantum of Solace, et Rachel Weiz dont la mari à la ville est un certain Daniel Craig.

ICI, un article qui liste les clins d'oil de Black Widow à James Bond

Cela sera-t'il suffisant pour donner envie à Froggy d'aller voir un film du MCU et pour l'apprécier... rien n'est moins sûr.
Mais j'ai trouvé le film plutôt sympa et intelligent globalement.

885. froggy - 10/07/21 05:04 - (en réponse à : Suzix)
Ce n'est pas si terrifiant que cela, il y a une scene tres impressionnante a mon avis et une autre un peu plus gore. Et encore, c'est du gore de 1976, on n'est pas dans un film de zombies.

884. suzix@bdp - 08/07/21 20:12
Film d'épouvante qui a l'air assez terrifiant effectivement.

883. froggy - 08/07/21 19:55
Il n'y pas que les maitres au cinema, les Hitchcock, Renoir, Fellini, Kurosawa, Kubrick et Wilder entre autres il y a aussi les bons faiseurs, ceux qui ne peuvent pretendre aux grands honneurs, Oscars, Palmes d'Or et retrospectives en cinematheque a moins d'un miracle, il y en a regulierement. Ces cineastes sont de tres bons techniciens, ils savent faire des films, certans ont meme plutot bons et meme excellents, ils se sont specialises dans le cinema de pure distraction, ou ils allient stars et gros budgets et generalement des sujets ou l'action domine sur la reflexion. Leurs noms sont le plus souvent inconnus du grand public mais des que vous commencez a vous interesser au cinema, vous les reperez et attendez regulierement leurs nouveaux films car un bon film d'action est aussi divertissant qu'un film intimiste. C'est un genre plus difficile a realiser qu'on ne le pense, ce n'est pas donne a tout le monde, il n'y a rien de plus triste et de desesperant qu'un film d'action mal mis en scene et mal edite, j'en ai vu certains ou je me suis ennuye au bout de 5 minutes alors que le film commencait par une poursuite en voitures qui s'averait emmerdante au possible car incomprehensible. Je peux meme dire qu'entre un mauvais Resnais, il y en a, et un bon film d'action, pour moi, il n'y pas photo, je choisis l'action.

Ces metteurs en scene ont pour nom entre autres John Badham, Tony Scott, Doug Liman, Paul Greengrass et quelques autres. Il y en a un qui vient de deceder cette semaine au tres respectable age de 91 ans, il s'agit de Richard Donner. On le connait surtout pour le Superman de 1978 et la serie des Armes Fatales. Sa carriere a connu des hauts et des bas, je n'ai pas vu tous ses films dont certains ne furent pas distribues en France quand j'y etais encore. Outre le premier Arme fatale et Superman, j'aime bien de lui Maverick. Par contre, je n'aime pas du tout un film devenu culte parait-il avec le temps, Les goonies, peut-etre que je l'ai vu alors que j'etais deja trop age pour l'apprecier, j'avais 24 ans.

Je voudrais mettre l'accent sur ce que je considere son meilleur film qui se trouve etre son premier pour le cinema, La malediction avec Gregory Peck et Lee Remick. Surfant sur le phenomenal succes de L'exorciste produit par la Warner, la Twentieth Century-Fox repondit par celui-ci. Le budget etait parait-il minimal mais grace a sa mise en scene et au choix des acteurs principaux, Donner reussit a faire de ce film un excellent film fantastique avec une scene assez horrifique quand meme qui m'avait fortement impressionne quand je l'ai vu la premiere fois. Avec tout cela, il y a une des meilleures musiques ecrites par Jerry Goldsmith tres inspire, il eut l'Oscar cette annee la pour ce film et vous avez en resultat final, deux heures de tres grand spectacle. Evidemment, vous oublierez les suites, qui ne sont pas du tout a la hauteur du premier sauf bien sur, les musiques de Goldsmith toujours. Manifestement, l'Antechrist fut une muse pour lui. J'oubliais que le film datant de 1976, les effets speciaux ne sont pas numeriques et certains sont tres impressionnants, plus que si ils avaient ete realises par ordinateur.

Je vous en mets la bande annonce, si vous ne l'avez jamais vu, je vous recommande chaudement.


882. suzix@bdp - 06/07/21 19:18
Connais pas. Et le 1,4/5 de bedetheque n'est pas très engageant! (;o)

... cependant j'aime bcp cette page où des jeunes plongent depuis une fenêtre dans ce qui semble être une cour d'immeuble remplie d'eau formant une piscine! Idée génialissime ! (;o)


881. heijingling - 06/07/21 19:01 - (en réponse à : marcel)
Merci, connaissais pas non plus. Il a fait une B.D. chez Casterman, Pigeons verts, selon le résumé, c'est du post-apo (suzix ? )

880. suzix@bdp - 06/07/21 18:32
ou fassent un film muet! (;o)

879. marcel - 06/07/21 18:23
Apres, faut aussi que les mecs parlent un minimum anglais...

878. marcel - 06/07/21 18:22
L'affiche est de Javi Aznarez, que je ne connaissais pas.
Pour le casting français, c'est surtout qu'Amalric et Seydoux avaient déjà joue avec Wes Anderson dans Grand Budapest Hotel (comme beaucoup des anglophones). Apres, j'ai pas l'impression que Cecile de France, Galienne ou Hippolyte Girardot jouent beaucoup a l'international.
J'ai l'impression qu'Anderson est un peu devenu le nouveau Woody Allen, dans le sens ou toutes les stars veulent jouer dans ses films.

877. Bert74 - 06/07/21 18:13 - (en réponse à : marcel 875)
Même dans ceux qui ne sont pas dessinés il y a quand même un paquet de beau monde.

En revanche, ils ne se sont pas trop foulé pour le french casting (que de l'habitué de l'international).
Pour un truc censé se passer à Paris, pfff...

876. heijingling - 06/07/21 18:05
De qui est l'affiche ? J'aime bien les affiches dessinées, trop rares par rapport aux photos.

875. marcel - 06/07/21 17:27
Et merde, c'est pas passe.


874. marcel - 06/07/21 17:25
Le film de Wes Anderson presente a Cannes cette annee a quand meme un sacre casting…


873. suzix@bdp - 06/07/21 14:14
ah ah ah! (;o)
Alors il y a bien 2 ou " plans suggestifs au début mais c'est tout. De mémoire, un plan sur sa poitrine lorsqu'elle referme sa combinaison avant d'aller surfer et ensuite lorsqu'elle s'éloigne pour aller à l'eau. C'est tout. Bon, pour les sado-maso ou les fétichistes, il y a le plan où elle se recoud la cuisse avec ses boucles d'oreille mais c'est qd même assez spécial comme trip! (;o)

872. Victor Hugo - 06/07/21 13:57
je ne suis pas tellement rentré dedans

C'est dommage de ne pas tellement rentré dans Blake Lively...

871. suzix@bdp - 06/07/21 13:01
vu hier soir "Instinct de survie" , The shallows pour le titre original de 2016 avec Blake Lively.

Il s'agit donc d'un film dit d'horreur même si je ne le classe pas ainsi qui raconte la lutte d'une jeune surfeuse pour survivre à un requin tueur. C'est plutôt bien fait comparé à de nombreux films de série B. Le pb est que les plus de 40 ans qui ont eu la frousse dans leur jeunesse avec "Les dents de la mer" en seront pour leur compte car si la photographie (clin d'oeil à ceux qui se reconnaîtront) et les effets spéciaux sont impeccables, on est très loin de l'angoisse générée par le monument de Spielberg de 40 ans son ainé! ... comme quoi la technique ne peut pas tout.



J'ai été déçu par l'intensité et la dramaturgie qui sont trop légères. Ca fait un peu qq part un peu "Martine se fait pincer par un crabe". Et puis aussi la fin est complètement improbable. Bref, je ne suis pas tellement rentré dedans. Trop gentillet.
Par contre ce qui est sympa ce sont les bonus du DVD qui expliquent la difficulté à tourner en mer et la manière d'incruster un faux requin ainsi que la recherche de la plage paradisiaque.

870. Danyel - 29/06/21 12:16
Oui, c'est pas bien.
Trop de blabla, pas tenu jusqu'au bout alors que Rohmer est mon cinéaste français préféré (mais vous l'aurez déjà deviné).

869. Victor Hugo - 29/06/21 11:54
Trop de non-professionnels, par moment on dirait du Groland en pas drôle.

868. suzix@bdp - 29/06/21 11:40
d'autant que j'ai une nouvelle télé, l'ancienne ayant rendu l'âme 10 minutes avant le premier match de l'EdF contre l'Allemagne!

867. marcel - 29/06/21 11:37 - (en réponse à : suzy)
Oui, ben au moins, grace aux Suisses, tu peux revenir au cinema.

VH : Ah, il est naze, celui-là ?...

866. Victor Hugo - 29/06/21 11:34 - (en réponse à : marcel)
Tu n'auras pas d'excuse pour ne pas te faire chier (c'est une purge).


865. suzix@bdp - 29/06/21 11:13
hier c'était foot de tout façon ! (;o)

864. marcel - 29/06/21 11:10 - (en réponse à : suzy)
Putain, j'arrive toujours apres la bataille : hier soir, y avait L'arbre, le maire et la mediatheque, de Rohmer et avec Lucchini sur Arte. Je l'ai pas vu, celui-là.
Donc, comme la derniere fois, replay possible.
C'est moi ou il font un cycle Lucchini ?...

863. Danyel - 28/06/21 03:42 - (en réponse à : Danyel)
Je ne parlais de repousser les limites dans les films dont la violence ou le sexe sont la justification même, mais des œuvres mainstream à large diffusion comportant ce genre de scènes éruptives dérangeantes.
Les films de Scorcese ou Tarantino entrent dans cette catégorie.
Côté français, ce sont les scènes de cul non simulées qui semblent tenter les réalisateurs, Bruno Dumont, Alain Guiraudie ou Gaspar Noé par exemple, chacun avec ses motivations propres.

Quant à la contestation côté italien, l'agitation révolutionnaire a duré bien plus longtemps et avec bien plus d'ampleur que par chez nous. Elle s'est diffusée dans la société et a largement influencé la culture populaire.
Elle a été également fortement soutenue par une part de la population, au moins jusqu'à ce que les Brigades Rouges commencent à déconner et que l'opinion se retourne, largement aidée par la répression et le déchaînement médiatique.
Les réalisateurs italiens surfaient donc sur l'air du temps avec plus ou moins de sincérité. Pasolini étant le plus ambi gu, s’empêtrant dans ses contradictions.

Blier ira un cran plus loin que Les Valseuses dans la provocation avec Calmos, film de mon point de vue tout à fait déplaisant.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio