Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (4e partie)

Les 1312 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27


962. froggy - 29/07/21 18:11
Comme disait Francis Huster qui l'a fait tourner dans le deuxieme film de l'actrice, On a vole Charlie Spencer; Le cinema c'est que Dalle!

Tant mieux pour toi que tu aies autant aime La belle histoire. Je ne l'ai vu qu'une seule fois, a sa sortie et c'est le dernier Lelouch que j'ai vu avant de quitter le pays, je n'en garde pas un tres bon souvenir, un film foutraque et particulierement indigeste, je n'en voyais plus le bout tellement c'est long.

Autrement, le metteur et en scene et son actrice ne se sont pas tres bien entendus sur le plateau d'une maniere generale.

Par contre, j'aime bien Patrick Chesnais, je trouve son phrase tres agreable a entendre et une facon de jouer qui me plait beaucoup, comme si il ne jouait pas. Si tu veux bien te rendre compte par toi meme de ce que je veux dire, je te recommande Je ne suis pas la pour etre aime ou il tient le role principal, c'est une tres bonne comedie romantique. Je l'avais repere dans de nombreux films ou il n'avait que des seconds roles jusqu'a ce que je le remarque vraiment avec La lectrice de Michel Deville.

961. suzix@bdp - 29/07/21 12:01
Je continue à voir les Lelouch. J'ai pratiquement chopé en DVD tous ceux qui m'attirent. Il me manque certains des plus anciens et les plus récents. Hier c'était "La belle histoire" de 1992 avec Gérard Lanvin et surtout Béatrice Dalle, 28 ans, sublime qui crève l'écran. Comme explique Lelouch, ce n'est une histoire qui se raconte, c'est une histoire qui se montre. Et je suis d'accord vu que l'histoire est complètement déstructurée. Comme plusieurs Lelouch que j'ai déjà vus. Il s'en tire d'ailleurs très bien. On suit plutôt très bien le fil. On est embarqué dans le flot de petites histoires humaines, de passions, de malheurs sur 2000 ans. Il y a des dizaines de plans différents. Lelouch s'amuse. Et moi cela m'amuse. Il fait ce qu'il a envie et constate ensuite si cela a fonctionné. Il s'en cogne des critiques qui l'ont bcp chargé. Par exemple pour "Le genre humain" (2004) que j'ai pôurtant adoré. Comme quoi, mieux vaut parfois se fier à son instinct et pas trop lire les critiques avant de voir un film, personne pour t'éventer le film, pour te dicter ton ressenti. Bref, j'aime bcp ces Lelouch "choral" même si je ne les ai pas tous encore vus. Parfois je souris par plaisir. Et ça cela n'a pas de prix. Danyel nous a dit que Lelouch est un con (ou c'est Laurent!?) ou les deux. Et je sens vraiment de la retenue, peut-être pour éviter d'être trop méchants. C'est gentil les amis. (;o) N'étant pas cinéphile de longue date, possible que je ne vois pas les défauts de ces films. Peut-être que certains des effets de cadrage sont inutiles et cabotins. Mais moi j'aime bcp.
Et puis je trouve différents niveaux de lecture à ces Lelouch. Notamment celui-là. Lanvin en Jésus, c'est énorme qd même. Les parias ou personnes atypiques de notre société en lépreux. Le massacre, les chants tsiganes, les plans et époques qui s'enchaînent, ce n'est pas une histoire, c'est un flot d'émotion ce film. Je regrette juste 2 à 3 longueurs. Le film fait 210 minutes ... d'ailleurs j'avais pas fait gaffe et j'ai été surpris de l'heure très tardive où j'ai éteint. C'est l'une des 2 ré&serves que j'ai sur ce film. Lelouch s'est parfois trop étalé. Sur 2 ou 3 séquences, il aurait gagné 5 ou 10 minutes par-ci par-là, cela aurait été plus dynamique. Le choix des acteurs ne m'a pas emballé mais c'est rattrapé par Dalle qui est sublimement bien filmée et qui joue à merveille ni dans l'excès ni dans la facilité. Elle éclipse presque tous les autres. Lanvin s'en sort bien mais Lindon (que j'aime moyen en général) et Chesnais (que je trouve quelconque) sont à leur niveau cad pas bien hauts. J'aime ni leur façon de jouer ni leur gueule. Quant à Marie-Sophie L., elle est toujours larmoyante (bonne actrice mais même quand elle est sensée être gaie, on dirait qu'elle va chialer). Lelouch a bcp fait tourner ses copines et épouses mais il aurait peut-être parfois pu s'en passer. Reste un film marquant et sur lequel je me suis très peu ennuyé malgré ses 3h30 !! Une prouesse sur un amateur de post-apo pour une histoire de sentiments.

960. froggy - 28/07/21 05:22
Au revoir Jean-Francois Stevenin.



Un tres beau texte de Francois Truffaut tres bien dit par l'acteur.

959. Stefan - 27/07/21 11:49
Réalité de Quentin Dupieux avec Alain Chabat vaut le coup aussi, un côté très Lynchien.

958. suzix@bdp - 27/07/21 10:37
Pas vu "Buffet Froid" mais les qq Blier que j'ai vus récemment m'ont laissé un goût d'inachevé que ce soit le très récent "Convoi exceptionnel" (2019; très bonne idée, développement approximatif et pas de fin) ou "Combien tu m'aimes" avec la sublime Monica qui est très bien jusqu'à ce que Blier ait besoin de conclure et là, ça part en couille. Vu aussi "Les valseuses" évidemment mais je ne me souviens plus de la fin, faut que je le revoie. "Tenue de soirée" et "La femme de mon pote" (forcément!! ... merci Lhermitte à la neige 5 ans après!) m'ont laissé de très bon souvenirs et je crois que Blier a su les terminer mais ça fait longtemps même si je crois les avoir revus à la téloche y'a pas trop longtemps. "Trop belle pour toi", pareil, très bon souvenir mais j'ai un doute sur sa conclmusion. Fauidrait que je les revoie.

Pour "La femme de mon pote", ce film me fait la même impression que quand je lis les premiers "Hans" de Rosinski. Ce sont comme des Thorgal inédits en somme. Ce Blier est pour moi une sorte d'inédit des Bronzés font du ski qui est l'un de mes films préférés (on a les références qu'on peut) ... je peux bien en avoir qq 'uns vu que Froggy a un film préféré par semaine (;o)

957. froggy - 27/07/21 00:53
Je viens de verifier sur Imdb, Rubber n'est sorti ici qu'en VOD. Il va falloir que je vois ca pour voir si c'est disponible sur les plateformes que j'ai.

956. marcel - 27/07/21 00:46
Sinon, Rubber fait partie de ses quelques films "américains" (production francaise mais cast et tournage US), que tu aurais donc du avoir plus de facilite a voir.

955. marcel - 27/07/21 00:44
Adele Exarchopoulos fait decouvrir depuis pas tres longtemps une veine comique qu'on ne lui connaissait pas, et elle y est tres bonne, je trouve.
J'ai pas vu Le daim, mais Au poste, le precedent, faisait tres Blier, ca m'a fait penser a Buffet froid (en moins bien, hein !).

954. froggy - 27/07/21 00:37
Non seulement je l'ai vu en salles ici mais ce qui est encore plus etonannt, en plein mileu de la banlieue de Washington, a Fairfax exactement. Le genre d'endroits ou les multiplexes ne jouent que les blockbusters hollywoodiens; MCU, The fast and the furious etc. Dans la salle d'a cote, il jouait La daronne avec Isabelle Huppert. Si j'ai le temps et si il joue encore la semaine prochaine, j'irais le voir, le film s'appelle Moter Weed.

Je ne connaissais qu'Adele Exarchopoulos parmi les acteurs. Quant a Dupieux, Le daim devait sortir l'annee derniere mais la pandemie a fait qu'il est sorti uniquement sur une plateforme a laquelle je n'ai pas acces.

953. marcel - 27/07/21 00:14
T'as pu voir ca aux US ?... Cool.
Les deux (anti-)heros sont connus en France pour leurs sketches sur internet (le Palmashow) et sont assez habitues aux roles de débiles. Max et Leon, qu'ils avaient ecrit, etait plutôt une bonne petite comedie.
Dupieux fait habituellement des films courts. Et celui-là n'est pas le plus zarbi. Je suis loin de les avoir tous vus, mais Rubber reste mon prefere.

952. froggy - 26/07/21 23:58
Ca y est! Je suis enfin retourner au cinema apres 18 mois d'absence. Le dernier que j'avais vu etait J'accuse de Roman Polanski.

Je suis donc alle voir Mandibules de Quentin Dupieux. J'ai beaucoup aime le scenario qui va au bout de sa logique, les deux types sont au bord d'etre demeures mais ils sont tres attachants dans leur nullite, les deux acteurs sont excellents de bout en bout et ils ne tentent pas de sauver leurs personnages. Le film est zarbi, c'est sur, il n'est pas pour tout le monde assurement, et il est tres court, 80 mn. Ce qui signifie que Dupieux n'a pas tente de prolonger l'itineraire de ces deux perdants en leur rajoutant d'inutiles deboires.

951. torpedo31200 - 26/07/21 15:00 - (en réponse à : pop corn et confiseries)
Pas de chiffres récents mais faut bien distinguer la part du CA et la part du bénéfice. En France, un cinéma à 10-12 salles pouvait faire jusqu' à +35% de son CA en popcorn, boissons et confiseries il y a 15 ans. Mais la marge moyenne sur ce type de produits pouvait osciller entre 84 et 86 %...
Le popcorn et assimilé payait le loyer des multiplexes, même à 15% du CA.

950. suzix@bdp - 26/07/21 11:34
Vu "Jeux d'enfants" de Yann Samuell avec Guillaume Canet et Marion Cotillard (2003).

C'est une pure "comédie dramatique" mais complètement fantaisiste, presque irréelle. Le réalisateur assume le traitement enfantin. J'aime bcp Canet mais là je ne l'ai pas trouvé bon à la différence de Cotillard qui souvent m'horripile que j'ai trouvée touchante, juste et jolie. J'en conclus que Canet a progressé au fil des années et que Cotillard non. (;o) J'attendais plus de ce film. J'ai été déçu par la diction et le jeu du jeune "Julien". Il mange un mot sur deux et il est cabotin et cela se voit. Dommage d'^tre déjà formaté à 10 ans non? La jeune "Sophie" est bien meilleure. Ensuite j'ai été déçu par certaines des "gages donnés" qui sont pourtant centraux dans ce film, pas tellement pas le gage lui-même mais la façon dont c'est amené. On dirait que cela tombe du ciel. Ce doit être voulu mais c'est perturbant. Si on rajoute une fin bizarre, cela en fait un film original mais décevant. Ah, et je me suis demandé tout le film où cela avait pu être tourné. Apparemment à Bruxelles avec décors 60's je dirais. Pour un français cela donne un exotisme visuel intéressant.

949. suzix@bdp - 26/07/21 11:22
J'adore le popcorn! Mais je sais me tenir, je le mange en silence! (;à)

948. froggy - 26/07/21 05:11 - (en réponse à : Danyel)
Une fois de plus, je te remercie, tu es un veritable puits de science, je ne connaissais pas le nom du compositeur de ce morceau.

947. Danyel - 26/07/21 04:16
Gershon Kingsley.
Merci de nous avoir épargné la version d'Yvette Horner ou celle d'Antoine !

946. Danyel - 26/07/21 04:11
Un jour, dans une salle aux Etats-Unis, j'ai subi pendant toute une séance, le bruit d'un type qui plongeait la main à intervalle régulier dans son seau de pop corn et qui le mâchait la bouche ouverte !
Je crois que je l'aurais tué. En plus, le film était tellement nase (j'accompagnais des amies américaines et leur avais laissé le choix du film), que j'ai quitté la salle une demi heure pour me détendre. Hélas, quand je suis revenu, le film n'était toujours pas terminé et l'autre con nard n'avait pas fini sa bassine de pop corn.

Je crois l'avoir déjà écrit, mais les gros consortiums de cinémas américains sont aussi propriétaires de champs de maïs.
J'ai lu ça dans "Softpower" un excellent livre qui décortique les réseaux d'influence et de propagande idéologique qui utilisent le cinéma, la TV et l'industrie du divertissement comme vecteurs principaux (USA, Japon, pays arabes et Chine, en particulier). Son auteur a une émission hebdomadaire qui porte le même titre sur France Culture.
Le cinéma américain comme arme de propagande idéologique sournoise ne date pas d'hier. Mais cela n'a jamais été aussi évident que depuis une vingtaine d'années.

945. froggy - 26/07/21 00:30
Danyel a entierement raison au sujet de la vente des pop-corns dans les salles de cinema americaines, c'est leur principale source de revenus. Si me souvenirs sont bons, cela represente plus de 50% du CA d'un multiplexe.

Il faut aussi savoir que les exploitants recoivent aussi la majorite des recettes pour la premiere semaine et que leur pourcentage diminue au fur et a mesure des semaines. Par exemple, en semaine 1, la salle prend 60% des recettes; en semaine 2, 50% et ainsi de suite. Les chiffre sont differents bien entendu mais vous avez compris le principe. J'avais lu tout cela en lisant un long article dans le New York Times il y a longtemps et j'avais ete tres surpris des chiffres pour la vente des pop-corns et sodas.

A propos de pop-corn, vous vous rappelez de ca?



L'air qui rend fou!

944. Danyel - 25/07/21 04:16
Toujours avoir à l'esprit que les films américains s'adressent à des spectateurs de 12 ans (âge réel ou âge mental) avec pour but principal de vendre des friandises. Les exploitants de salle font une marge supérieure dans la vente du pop corn par rapport à celle des billets d'entrée.
Il faut donc prendre soin 1) de livrer toutes les explications de l'histoire. 2) qu'elle finisse bien 3) que le quota Noir/Asiatique soit respecté (au cas où ils leur prendraient l'envie de boycotter le film et, donc, le pop corn).

943. marcel - 25/07/21 03:53
Shyamalan expands on the book in the way one would expect an American filmmaker to — among other things, eventually offering a sort-of explanation that the source material doesn’t.

C'est exactement la crainte que j'avais en voyant la bande-annonce. C'est confirme.
Apres, on peut trahir une œuvre en l'adaptant, si c'est pour faire un bon film (Cf. La planete des singes).
La, faut voir...

942. froggy - 24/07/21 23:41
Je vous mets la critique parue dans le New York Times de ce matin de Old, le dernier Shyamalan, adapate de la BD de Peeters, Chateau de sable.

En anglais dans le texte bien sur.

"In the opening pages of “Dino,” a 1992 biography of Dean Martin by Nick Tosches, the author cites a haunting Italian phrase: “La vecchiaia è carogna.” “Old age is carrion.”

When some vacationing families are deposited on a secluded beach recommended to them by a smarmy resort manager in “Old,” the new movie written and directed by M. Night Shyamalan, we see a trio of vultures atop a tree take to the sky.

Not long after that, unusual things begin happening. The young children of Guy and Prisca (Gael García Bernal and Vicky Krieps, both superb, as is the entire cast) feel their bathing suits tightening. An epileptic psychologist (Nikki Amuka-Bird) unexpectedly finds herself without symptoms. The elderly mother of the trophy wife of a tetchy physician just up and dies. A moderately famous rap star (Aaron Pierre), who had come to the beach some hours before, wanders around befuddled, with an incurable nosebleed. The corpse of his female companion is discovered in the water, prompting the physician (Rufus Sewell) to accuse the rapper of murder.

In time — not too much time, because, as it happens, it is of the essence in this situation — the beachgoers figure out that they are aging at an accelerated rate. One half-hour equals about a year.
And the beach that is aging them won’t let them leave.

Some vacation. Shyamalan adapted his disquieting tale from the graphic novel “Sandcastle,” by the French writer Pierre Oscar Lévy and the Swiss illustrator Frederik Peeters. As is frequently the case with French-produced bandes dessinées, “Sandcastle” is a stark existentialist parable. (It is perhaps no coincidence that the book Krieps’s character attempts to read on the beach is a dual biography of Jean-Paul Sartre and Simone de Beauvoir.) Shyamalan expands on the book in the way one would expect an American filmmaker to — among other things, eventually offering a sort-of explanation that the source material doesn’t.
Being PG-13, “Old” does not dwell, as the graphic novel does, on how rapid aging affects the children of this ensemble in the hormonal department once they hit their teens, although one pregnancy does occur during the victims’ shared life-in-a-day. Instead, the movie buckles down on the considerable anxiety and dread felt, and amplified, by the frequently bickering adults. Because time is accelerated here, wounds heal incredibly quickly. The director exploits this for a couple of weirdly harrowing knife fights and an impromptu surgery scene. The horrific potential of bones breaking, then instantly resetting themselves incorrectly, does not go unnoticed.

Shyamalan’s fluid filmmaking style, outstanding features of which are an almost ever-mobile camera and a bag of focus tricks, serves him especially well here. Sometimes the camera will pan back and forth in a ticktock pendulum fashion (get it?) and return to its starting point to reveal a terrifying change. The way he switches out his actors as their characters age is seamless. (The filmmaker’s work in the verbal department is not so felicitous. He names Pierre’s rap star “Mid-Sized Sedan”; early on one character complains to another, “You’re always thinking about the future, and it makes me feel not seen.”)

If old age is carrion, it’s also, as a “Citizen Kane” character put it, the one disease you don’t look forward to curing, which provides the impetus for the movie’s finale. While Shyamalan is often cited for his tricky endings, it’s arguable that he doesn’t quite stick the landing with this one. He adds to the story a dollop of that much-venerated Hollywood commodity, hope, and also doles out some anti-science propaganda that couldn’t be more unwelcome at this particular time in the real world."


941. Mr Degryse - 24/07/21 21:00
C'est même les très tres grandes surfaces.genre euralille chez nous. Et avec obligation de laisser un couloir et passage sans contrôle pour les produits de nécessité.dont faisaient partie les livres aux derniers confinements.

940. marcel - 24/07/21 20:47
Mais, pour les magasins, c'est uniquement les grandes surfaces, pour l'instant du moins... Ou j'ai rate une info ?...

939. torpedo31200 - 24/07/21 18:16 - (en réponse à : marcel - post #938)
La plus proche de chez moi avait une jauge à 120 personnes lors du 1er déconfinement.
Vu que ces magasins accueillent habituellement + de 200 personnes, je suppose que la question du pass ou jauge va se poser.

938. marcel - 24/07/21 16:27
Gne ?... Elles sont pas concernees, les Fnac, si ?... C'est pas des assez grandes surfaces.

937. torpedo31200 - 24/07/21 11:10 - (en réponse à : Mr Degryse - post # 934)
Suis curieux de voir comment les Fnac vont gérer le pass. Jauge 49 ou test pcr/pass sanitaire ?
(J' opterais très légèrement pour la jauge 49, mais pas certain que ce soit rentable)

936. torpedo31200 - 24/07/21 11:07 - (en réponse à : Mr Degryse - post # 935)
C' est un teaser de studio, perso je n' y accorde aucune importance.
Et la grosse faute de goûts amha, c' est les tambours/basses...

935. Mr Degryse - 24/07/21 08:20 - (en réponse à : Victor Hugo 931)
Je trouve cela générique au possible. La photo est froide dans un univers désertique.Cela fait pub pour parfum. J'ai du mal avec Chalamet. Zendaya est mignonne mais semble jouer très mal comme la plupart des mannequins.

Je ne suis pas fan du film de Lynch mais j'y trouvais une personnalité. Les rares plans qui me plaisent ans la BA semblent d'ailleurs être des clones du film de Lynch

Et il y a déjà une faute de goût : Aie, l'humour à deux balles type Marvel que lance Aquaman à Chalamet... :|


934. Mr Degryse - 24/07/21 08:17 - (en réponse à : Pm)
Il me semble que cela a été finalement remodifie et que la jauge abaissée â 49 est acceptée.

Cela change toutes les 2 heures. On n'y comprend rien

933. pm - 23/07/21 22:13 - (en réponse à : Torpedo)
Apparemment tes cinémas sont dans l’illégalité, c’est la capacité qui compte pas la jauge.

932. torpedo31200 - 23/07/21 18:25 - (en réponse à : post # 931)
15/09 si Warner conserve la date décidée en février.
Et Villeneuve est rarement décevant (pas vu ses premiers)

931. Victor Hugo - 23/07/21 16:12
Ca n'a pas l'air mal du tout.


930. marcel - 23/07/21 15:54
Alors, a la seance ou j'etais, a pres de 22h, pas tant que ca, mais celle d'avant était pleine. On avait essaye de prendre des places une semaine avant mais y avait plus que des places excentrees, et j'aime pas trop.
Mais je pense qu'il risque d'y avoir une baisse de frequentation des grands multiplex a cause du pass, oui.

929. torpedo31200 - 23/07/21 15:45 - (en réponse à : marcel - post #928)
Merci. Je suppose qu' il y avait du monde, en 1er jour d' exploitation malgré le pass sanitaire ?

(Sur les 6 cinémas que je fréquente régulièrement, 4 ont réinstauré la jauge 49/salle et 2 exigent le pass sanitaire)

928. marcel - 23/07/21 15:14
Globalement, j'ai ri et bien aime.
Cependant, contrairement a ce que dit Astier, je ne suis pas persuade que ca puisse etre apprecie par quelqu'un qui ne connaitrait pas la serie. Certes, le scenar se tient en lui-même mais le sel vient surtout des personnages, et il vaut mieux les connaitre, surtout qu'ils y a des gags auto-references. Mais j'ai été seduit par les nouveaux aussi, particulièrement celui de Guillaume Galliene.
L'histoire en elle-même est assez simple (pour pas dire simpliste), ca pave plus la route pour la suite qu'autre chose.
Et, pour un fan comme moi, le film a le defaut de ses qualites : j'ai trouve ca trop court. Ca veut dire que je me suis pas ennuye, mais aussi que, vu le tres grand nombre de personnages a faire revenir (ils y sont presque tous), on aurait envie pour beaucoup d'entre eux d'un plus grand developpement, surtout qu'on ne sait pas exactement ce qu'ils ont fait pendant 10 ans.
Les dialogues sont toujours tres bons, les quelques effets spéciaux sont tres corrects. Je ne suis en revanche pas persuade que les flashbacks sur la jeunesse d'Arthur soient tres nécessaires, meme si j'ai compris ce qu'ils etaient censes indiquer sur le personnage.

927. torpedo31200 - 23/07/21 14:38 - (en réponse à : marcel - post # 897)
Et sinon, ton avis (même succinct) sur Kaamelott ?

926. suzix@bdp - 23/07/21 12:05
925. Odrade - 22/07/21 21:32 - (en réponse à : Suzyx 904)
"ça me gonfle de devoir vacciner mes gosses pour protéger des types et des gonz qui ont l'âge ou le poids ou la santé les rendant à risque"

Ca s'appelle faire partie d'une société.



Merci pour la leçon de civisme! (;o)
Alors je complète ma phrase : "ça me gonfle de devoir vacciner mes gosses pour protéger des types et des gonz qui ont l'âge ou le poids ou la santé les rendant à risque" ... et qui refusent pourtant de se faire vacciner !

Ce que je veux dire c'est que y'en a marre d'assurer le cul des autres. Je pense que les suisses sont plus civiques, disciplinés, moins roublards et profiteurs que les français et peut-être plus bosseurs. On le voit quand on va installer des machines en Suisse. L'implication est maximale (enfin comparé à ce qu'on voit en France, en moyenne bien entendu), la conscience citoyenne et professionnelle nous semble bien au dessus de ce qu'on voit en France, même si bcp de français sont très impliqués, tout est une question de masse, de %. Bref. Le pb est qu'il y a un mal qui ronge les français. Et c'est contagieux. Il y a en France une désespérance de faire "société". Cela touche bcp de monde et toutes les classes sociales. Les moins aisés n'y arrivent pas, scotchés en bas par un système cynique qui te laisse juste la tête hors de l'eau et dont il faut tellement de résilience pour voir le bénéfice de ses efforts que cela n'en vaut pas la peine. Les classes moyennes qui bossent se jugent entre elles et franchement, le système sociale et d'imposition rend aussi l'effort peu valorisé donc pareil, à quoi bon!? Et les plus aisés sont les plus taxés d'Europe donc ils ont l'impression, peut-être fausse d'être les cons de l'histoire, de la SOCIETE, si tu veux. Au final, c'est chacun pour sa gueule pour bcp de monde. Il y a certes plein de bonnes volontés, plein de monde dans les assoc' mais globalement, on n'a pas vraiment l'impression de faire partie d'un tout. Alors à quoi bon se faire vacciner pour les autres!? ... je crois qu'on en est là dans un pays pourtant tellement social avec l'une de redistribution les plus forte au monde. On devrait être fiers de cela mais ça gangrène tout en fait car l'effort ne paie pas assez. Le résultat pour une bonne partie de la société, des GJ aux bourgeois héritiers du 16e c'est "allez vous faire foutre".

925. Odrade - 22/07/21 21:32 - (en réponse à : Suzyx 904)
"ça me gonfle de devoir vacciner mes gosses pour protéger des types et des gonz qui ont l'âge ou le poids ou la santé les rendant à risque"

Ca s'appelle faire partie d'une société.


O.

924. torpedo31200 - 22/07/21 19:39 - (en réponse à : pm - post # 923)
Mais en quoi ça concerne spécifiquement les restaurateurs ?
Des escrocs et des gens qui refusent des aides, il y en a dans tous les secteurs.

923. pm - 22/07/21 18:24 - (en réponse à : Torpedo)
Articles, reportages, expérience personnelle.
En fait tu as tous les cas de figure et des situations aberrantes à cause des rigidités de l’administration. Pendant la pandémie j’ai décidé d’arrêter mon activité, pour plusieurs raisons ( sans la pandémie j’aurai probablement continué un an ou deux). J’ai reçu des messages de l’administration pour recevoir des aides si mon CA était en nette baisse par rapport à 2019( ou 2018 je sais plus). Evidemment qu’il était en baisse puisque j’arrêtais mon activité jusqu’à épuisement du stock. Mais je n’ai pas répondu à ce message, je trouvais ça indécent. Je sais en revanche que beaucoup ne se sont pas gênés, au bord de la faillite ils ont bien profité des aides. Inversement celui qui avait une affaire récente l’a eu bien profond.
Il aurait fallu aller davantage dans le détail mais l’administration n’est pas conçue pour ça.

922. torpedo31200 - 22/07/21 17:26 - (en réponse à : pm - post # 921)
Ah bon ? Source ?
Sur toutes les prévisions éco que je lisais en début d' année, ils tablaient minimum sur 20 % de fermetures à court terme (début 2022). Et sur mes contacts réguliers, j' entends parler de suicide, de gens qui se sont endettés de 100 ou 200 000 euros et qui ne supporteront pas un 4ème ou 5 ème confinement même assoupli.
A 200 m de mon activité professionnelle, sur 15 restos, 3 n' ont pas réouvert, 2 ou 3 ont changé de proprio.

921. pm - 22/07/21 17:07 - (en réponse à : Torpedo)
Les restaurants ont été massivement aidés, à tel point que certains, mal en point avant la pandémie, en ont profité. Il y aura de la casse mais sans doute pas tant que ça à court et même moyen terme.

920. torpedo31200 - 22/07/21 15:53 - (en réponse à : pm - post # 919)
La moyenne médiane des places en restaurants doit être plutôt aux alentours des 40-45, sauf si ça a beaucoup changé en 20 ans.
D' après mes anciens contacts de restaurateurs (je ne trouve pas d' étude récente sans cookies).

Et j' espère que c' est toujours 40-45 car sinon loyers plus élevés et ce ne sont pas 20 % des restaurants qui ne se relèveront pas du Covid mais plutôt 40-50 %

919. pm - 22/07/21 14:30 - (en réponse à : Danyel Torpedo)
Comparaison flatteuse mais non, mes enfants ne me racontent pas les films que j’espère toujours voir( sauf les MCU qui m’indiffèrent) mais ils répondent à mes questions concernant les consignes sanitaires. Comme Torpedo ils trouvent que j’exagère mais ils me disent également que les gestes barrières sont à peu près respectés avec un certain nombre d’exceptions, en particulier sur le masque qui s’abaisse parfois à mesure que le film avance. Ensuite selon les salles la ventilation est sûre ( renouvellement continu) ou pas( en circuit fermé).
Torpedo, je suis parfaitement d’accord que les salles intérieurs des restaurants sont beaucoup moins sûres (je ne vais qu’en terrasse, la saison s’y prête), et probablement le métro, que je ne prends pas ( je me déplace en scooter à Paris ) et les centres commerciaux que je ne fréquente pas non plus ( je privilégie les petits commerces et les marchés). Je trouve également injuste que le pass sanitaire ne soit pas en vigueur dans les restaurants de plus de 50 couverts, c’est à dire la majorité.

918. Danyel - 22/07/21 12:23
J’ai des enfants qui vont beaucoup au cinéma, dès la réouverture, et qui me racontent.

Un peu comme Jean-Patrick Manchette qui a tenu des années durant une rubrique critique de cinéma dans Charlie Hebdo sans voir vu aucun des films qu'il chroniquait. C'est "Doug Headline", son fils, qui allait les voir et les lui racontait.
Et pourtant ses chroniques étaient rudement bien. Manchette a vendu la mèche à demi mots dans son tout dernier article. Même la rédaction du journal n'était pas au courant.
Il était agoraphobe et ne sortait plus de chez lui à l'époque.

917. torpedo31200 - 22/07/21 12:22 - (en réponse à : pm - post # 915)
J' espère qu' ils ne te mentent pas pour te confiner dans tes craintes...
De tous les lieux rassemblant plusieurs personnes, les salles de cinéma que je fréquente le plus régulièrement, sont les endroits où je me sens le plus en sécurité et où les gestes barrières sont les mieux appliqués.
Je ne dis pas que c' est parfait et entièrement stérile à 100 %. Mais comparé aux restaurants, gdes surfaces, transports en commun, y a pas photo !

916. torpedo31200 - 22/07/21 12:07 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 894)
Vu Onoda d' Arthur Harari hier, excellent. Précis, juste, ample. Gros travail "invisible" sur la photo et le son.
Et pas une minute inutile sur les 2h46. Suzix tu aimeras (tes filles moins)

915. pm - 22/07/21 11:55 - (en réponse à : Torpedo)
J’ai des enfants qui vont beaucoup au cinéma, dès la réouverture, et qui me racontent.

914. suzix@bdp - 22/07/21 11:40
De toute façon il va y avoir des pb d'applications pour ce passe sanitaire. Exemple en entreprise. L'entreprise n'est pas informée des raisons des arrêts maladie. Elle constate et ne peut demander de précisions. Mais là, certains chef d'établissements vont devoir contrôler des éléments de santé de leur salariés puis les sanctionner sur cette base ? Actuellement c'est infaisable car pas dans la loi. Bien ça passe dans la loi. L'employé explique ne pas être vacciné pour raisons médicales ... il peut donc produire un document médical ... mais est-ce que cela n'empiétera pas sur la confidentialité médicale ? ... bien sûr que si! Donc on tourne en rond.
On a déjà vu KFC Antilles (ou un truc dans le genre) être montré du doigt avec menace de boycotte à l'appui parce qu'une note interne a été publiée sur la nécessité de se faire vacciner pour les employés! ... on n'est qu'au début du merdier. On voit bien que l'état ne connait pas la problématique de licencier ses fonctionnaires et encore moins le fonctionnement hallucinant des prud'hommes et des "transactions". Les lois sociales ont mis des décennies à arriver là où elles sont avec des dizaines d'articles milliers de jurisprudence. Or là le passe sanitaire, son application, ses vé'rifications, les sanctions induisent un putain de gros merdier. Perso, je veux pas y mettre un doigt de pied.

913. torpedo31200 - 22/07/21 11:37 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 910)
Plus complexe car la loi protège aussi les lieux privés de commerce. Où ils font un peu ce qu' ils veulent (comme demander des PI pour paiement par chèques, par exemple).



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio