Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (4e partie)

Les 1312 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27


1112. helmut perchu - 15/09/21 10:43 - (en réponse à : suzix)
Tom Hanks > Je n'ai pas spécialement une dent contre lui mais je ne sais pas pourquoi c'est un acteur qui ne me donne pas envie, et sa filmographie non plus d'ailleurs.

Forrest Gump > L'idée que je me fais de ce film (en n'aynat vu que quelques extraits et bande-annonces) est un concentré de niaiserie dégoulinant de bons sentiments.

Cinéma > Je vais très peu au cinéma donc mes lacunes cinéphiles sont énormes et en plus je suis très mauvais public et il y a plein d'acteurs qui me rebutent, bref je suis pas cinéphile.

Film préféré > Puisque c'est le sujet, là sans réfléchir je dirais The bi g Liebowsky (mais si tu me reposes la question demain je dirai surement autre chose).

1111. suzix@bdp - 15/09/21 10:27
1109. marcel - 15/09/21 10:12
J'ai deteste Forrest Gump.


Ouf, au moins toi tu l'as vu ! (;o)
Je ne vois pas ce qu'on peut reprocher à ce film qui est vraiment très complet : c'est l'aventure d'une vie, une critique des USA, une ode à la bienveillance contre les jugements et le mépris, il y a de l'actions, des sentiments forts, de la complicité, de la tristesse, des rebondissements, un détachement et tout cela sans prétention.

1110. suzix@bdp - 15/09/21 10:23
1107. helmut perchu - 15/09/21 09:49
Jamais vu Forrest Gump. Ni aucun film avec Tom Hanks je crois.

1106. heijingling - 15/09/21 09:45
Jamais vu, mais d'après ce que j'en avais entendu, je suis étonné d'apprendre que Forrest Gump est du zombie post-apo...



alors là, j'en reste coi! Pour moi ce film est une telle évidence. Et puis c'est pas comme s'il n'avait pas été reconnu! (;o)
Oscars 1995
Oscar du meilleur film
Oscar du meilleur réalisateur pour Robert Zemeckis.
Oscar du meilleur scénario adapté pour Eric Roth.
Oscar du meilleur acteur pour Tom Hanks.
Oscar du meilleur montage pour Arthur Schmidt.
Oscar des meilleurs effets visuels.

J'adore Tom Hanks. Ne rien avoir vu de lui il faut presque le faire exprès non ? Avoir une cdent contre lui!? (;o)
Entre Forrest Gump, Apollo 13 (qui ne fait pas partie de mes favoris), Il faut sauver le soldat Ryan, La ligne verte, Seul au monde (énormissime qd même!), Le terminal et plus récemment Le pont des espions et Pentagone papers de Spielberg, Cloud Atlas ou même The circle (2 films que je trouve très moyens), il y a quand même du lourd.

1109. marcel - 15/09/21 10:12
J'ai deteste Forrest Gump.

1108. suzix@bdp - 15/09/21 10:09
J'aime bcp le post-apo et le western pour les mêmes raisons : les codes de la société et les espaces sont complètement remis à plat et les personnages pensent en terme de survie. Et puis l'absence d'humain rend les paysages sauvages et les situations captivantes. Bien entendu, j'ai donc aussi un "western préféré". C'est "Danse avec les loups". Pareil, vu plein de fois. J'ai bcp de tendresse pour ces 2 films mais comme il ne faut qu'un seul préféré, c'est FG! (;o)

J'ai aussi des préférés en zombies, post-apo hors zombies, et en apo mais aucun qui ne soit aussi important que FG pour moi.

1107. helmut perchu - 15/09/21 09:49
Jamais vu Forrest Gump. Ni aucun film avec Tom Hanks je crois.

1106. heijingling - 15/09/21 09:45
Jamais vu, mais d'après ce que j'en avais entendu, je suis étonné d'apprendre que Forrest Gump est du zombie post-apo...

1105. suzix@bdp - 15/09/21 09:07
Me voilà rassuré! (;o)

Bon, maintenant que tu t'es dévoilé, je peux le faire. C'est moins classe mais mon film "préféré" est "Forrest Gump". Je l'ai vu de nombreuses fois. Avec mon fils (de 14 ans) on a des expressions qui en viennent (comme d'autres). J'ai même racheté le DVD ... 2 fois. Je l'ai prêté mais je n'ai pas noté à qui et il n'est jamais revenu. Du coup voulant le revoir il y a qq mois et constatant son absence, je l'ai racheté en version "spéciale" ... sauf que j'ai été trompé par la pochette donc je l'ai re-racheté dans la version voulue. Voilà voilà.

1104. froggy - 15/09/21 01:05 - (en réponse à : Suzix)
Je comprends mieux ce que tu veux dire maintenant. J'ai bien sur un film prefere qui pour moi est la perfection absolue au cinema, je l'ai deja ecrit souvent ici, c'est Sueurs froides de Hitchcock.

En fait, lorsque j'ecrit "Mes films preferes", je veux dire les films que j'aime le plus, ceux, ainsi que je l'ai ecrit precedemment, que je revoie a chaque fois avec enormement de plaisir ou que j'ai immediatement range dans cette categorie si je les ai vus qu'une seule fois jusqu'a present.

C'est plus court d'ecrire "mes films preferes" que d'ecrire "les films que j'aime le plus". :))

1103. suzix@bdp - 14/09/21 16:37 - (en réponse à : Torp')
je comprends bien et je sais que vous êtes des amateurs compulsifs mais ma définition de "préféré" concerne qqchose d'unique. Donc avoir 100 ou 200 films préférés ça colle pas. Soit il faut trouvé un autre terme soit il faut trouver qqchose au-dessus de "préféré". Parce que bien qu'en tentant d'être attentif, c'est pas facile de suivre Froggy dans sa liste de "préférés"! (;o)

1102. torpedo31200 - 14/09/21 16:31 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1101)
Il n' y a pas à se justifier sur des préférences. Sur les meilleurs, les critères sont toujours discutables. Sur tes préférés, tu choisis tes critères et l' importance que tu leur accordes.

Plus jeune, j' ai participé à des Top 100, 200, 350 avec parfois des règles strictes. Et plusieurs participants refaisaient leur classement sans arrêt car ils avaient oublié untel ou telle oeuvre.

Tu es entouré de gens qui ont du voir 5000, 8000, 10 000 ou + long-métrages (en grande partie sur de petits écrans), suzix !

1101. suzix@bdp - 14/09/21 08:58 - (en réponse à : mon pote froggy)
Oui ta passion pour le cinéma et la BD est sans doute la plus évidente sur BDP. Et forcément avec les milliers de films que tu as vus, il y en a forcément un bon paquet que tu as adorés. C'est sur le terme "préféré" que tu dois t'expliquer alors! (;o) Parce que dans mon esprit, on ne peut pas avoir trop de films préférés. Il n'y en a qu'un seul. Après c'est divisible à l'infini genre un préféré par genre, un préféré par acteurs, par réalisateur, par décennie parce que sinon les "préférés" s'ils sont trop nombreux deviennent la norme. Mais il peut aussi y avoir un film au dessus des autres. Moi j'en vois un que je place au dessus de tous les autres et je dirais que je dois être capable de désigner mon "préféré" pour certains genre comme western, apo, post-apo, guerre, SF, intimiste, aventure mais c'est vrai que j'ai sans doute vu 10 fois moins de films que toi donc y trouver un seul "préféré" est plus évident! (;o)

1100. froggy - 14/09/21 08:03
Philippe, j'ame bien ce que tu as ecrit, etre virtuose parfois, c'est etre simple. C'est un bon point de vue qui s'applique tres bien a Chaplin.

Marcel, je ne dirai jamais a quelqu'un "vas-y ou n'y vas pas" car on ne sait jamnais avec le sgens meme ceux qu'on croit bien connaitre. Quand je parle de mes films preferes, il y a implicitement une recommandation, c'est evident et j'essaye d'en parler de telle maniere et avec suffisamment d'enthousiasme pour que cela soit contagieux, j'espere sincerement que mon audience meme si elle se limite a une seule personne sera receptive. Apres on peut en discuter plus ou moins longtemps selon le film.

Suzix:

Oui, j'ai un coeur gros comme ca des qu'il s'agit de films. Je presume que Philippe et Torpedo sont dans le meme cas que moi, vous devez bien avoir quelques centaines de films chacun parmi vos preferes. Le cinema existe depuis tellement longtemps et nous sommes tous suffisamment ages pour avoir vus quelques milliers de films et donc de selectionner les filsm de nos vies. Un grand lecteur eprouvera la meme chsoe pour des livres et rien que pour la BD, j'ai le meme sentiment, j'ai des centaines de preferees.

1099. marcel - 13/09/21 22:36
Pour moi, avoir des œuvres "preferees" (en cinoche, BD ou autre) et les conseiller a quelqu'un sont deux choses différentes. Pour conseiller, il faut un minimum connaître sont interlocuteur. Je ne sais combien de fois, parlant d'un film, j'ai dit a quelqu'un "J'ai adore, mais toi n'y va pas, ca va te gonfler". Ou l'inverse.
Il peut bien sur y avoir des surprises (en bien ou en mal) mais sur le nombre, ca marche plutôt bien.

1098. heijingling - 13/09/21 20:20
Vu que froggy aime beaucoup le cinéma, c'est normal qu'il aime beaucoup de films (ou vice-versa). A contrario, qelqu'un qui n'aimerait pas beaucoup le théatre n'aurait pas beaucoup de pièces préférées...

1097. suzix@bdp - 13/09/21 20:01
et puis on peut avoir des choses préférées et ne pas les conseiller. En BD c'est souvent mon cas. Déjà parce que je n'ai pas l'apanage du bon goût (n'est-ce pas!?) et ensuite parce que conseiller qqchose à qq'un c'est risqué un jugement négatif en retour. C'est bcp de risque pour peu d'espérance non?

1096. suzix@bdp - 13/09/21 19:57 - (en réponse à : heijingling)
Alors, certes mais Froggy parle de ses films préférés. Il n'y a pas de notion de conseil derrière cela, simplement d'une notion de grande proximité artistique et émotionnelle. Et donc ma question est plus philosophique que cela. Oui je sais vous êtes pas habitués! (;o) En gros, est-ce qu'avoir plein de films "préférés" est réellement possible émotionnellement ? A-t-on le coeur assez gros, les yeux assez grands et les oreilles assez larges pour aimer à ce point 100 films ?

1095. froggy - 13/09/21 19:56 - (en réponse à : Suzix)
On a droit à combien de films préférés ?

Beaucoup! :))

Torpedo a raison, j'ai vu beaucoup de films, il y en a donc beaucoup que j'aime beaucoup.

1094. heijingling - 13/09/21 19:41
C'est en fonction du nombre de films que tu as vu. Un type qui n'aurait vu que 100 films dans sa vie et m'en conseillerait 50 dans le tas, soit il a eu la chance de tomber par hasard sur les meilleurs films du monde, soit il n'est pas difficile et en ce cas je ne me fie pas à lui. Quelqu'un qui aurait vu 10 000 films et saurait en parler pourrait en revanche m'en conseiller 500 sans problème je lui ferais confiance.

1093. suzix@bdp - 13/09/21 18:28
On a droit à combien de films préférés ?

1092. pm - 13/09/21 17:54 - (en réponse à : froggy)
L'art n'est pas que virtuosité, loinde là, le sublime s'atteint par la grâce ( l'art rejoint en ce sens la religion dont il est issu), et Chaplin c'est la grâce.
Je suis incapable dire à quoi est dû techniquement l'art de Chaplin , si l'oubli de la mise en scène l'est par subtilité ou par simplicité, toujours est-il que ça fonctionne parfaitement, dans tous les milieux, à travers le vaste monde et à travers les époques. Par exemple dire qu'un Chaplin a vieilli n'aurait aucun sens.

1091. froggy - 13/09/21 17:30
J'ai vu beaucoup de films et c'est vrai que j'ai beaucoup de preferes quelqu'en soit le genre. Je ne connais rien de plus revigorant que de voir un bon film.

Sur le meilleur cineaste du monde, je ne peux pas ecrire qu'il y en ait un qui dominerait tous les autres. Je suis en train de decouvrir les films de Robert Bresson par exemple que je connaissais pas, TCM diffuse regulierement ses films. Force est d'admettre que je me suis enormement trompe quand je pensais que c'etait le genre beau mais chiant, le pire au cinema est de s'ennuyer en voyant un film. J'ai ete conquis par des films comme Journal d'un cure de campagne, Pickpocket, Au hasard Balthazar, c'est extraordinaire et je les immediatement mis dans la categorie de mes preferes. :))

Est-ce a dire que Bresson serait meilleur qu'Hitchcock? Pas du tout bien sur, les deux sont des maitres et des incontournables. Leur approche respective du cinema est differente mais le resultat est le meme, ils ont fait des chefs d'oeuvre et des films inoubliables. C'est comme compare Proust et Celine, est-ce que l'un est meilleur que l'autre? Je serai incapable de repondre a une telle question car j'ai autant adore La Recherche que Mort a credit qui sont deux romans extraordinaires mais au style d'ecriture foncierement different. C'est la meme chose pour Franquin et Herge, lequel serait le meilleur? Je vous le demande.

Philippe, je reconnais que Chaplin est extraordinaire mais etait-il un extraordinaire metteur en scene? Le comedien l'est assurement, ses sujets aussi mais sa mise en scene est tres simple entierement au service du scenario, Chaplin comptait sur lui et sur ses acteurs pour faire passer les emotions. De ce cote la, Hitchcock etait meilleur car on ne compte plus le nombre de fois ou c'est la position de la camera et le montage qui font arriver au meme but que Chaplin.

1090. suzix@bdp - 13/09/21 13:19
1087. froggy - 12/09/21 19:07
[...] Truffaut etait plus Jean Renoir cependant qui pour lui avait resolu tous les problemes de mise en scene. C'est d'ailleurs en son hommage qu'il avait baptise sa societe de production, Les Films du Carrosse, en reference a son film Le carrosse d'or. Ce qui me donne l'occasion de vous inciter a le voir, c'est extraordinaire et bien sur, un de mes films preferes,


Bien sûr! (;o)

MouuaaaaAAAAAAHHHH! Mon froggy tu as vu trop de films! Tu as trop de préférés! Tu es une sorte de 'Prévert du cinéphile amoureux'!
Tes contrepèteries sont ses jeux de mots!


1089. pm - 13/09/21 02:16 - (en réponse à : Bert)
Pour moi le p’us grand cinéaste de tous les temps n’est pas Hitchcock, même si je l’adore.
J’en ai deux à proposer, Chaplin et Mizoguchi parce qu’ils sont universels.

1088. pm - 13/09/21 02:14 - (en réponse à : Froggy)
Tu as probablement raison mais je n’ai pas ce livre.

1087. froggy - 12/09/21 19:07
Je crois que le cineaste prefere de Tavernier etait John Ford ou Raoul Walsh, je ne sais plus. Hitchcock est definitivement un incontournable, quand on veut faire du cinema, on ne peut que l'admirer.

Truffaut etait plus Jean Renoir cependant qui pour lui avait resolu tous les problemes de mise en scene. C'est d'ailleurs en son hommage qu'il avait baptise sa societe de production, Les Films du Carrosse, en reference a son film Le carrosse d'or. Ce qui me donne l'occasion de vous inciter a le voir, c'est extraordinaire et bien sur, un de mes films preferes, cela va sans dire mais cela ira mieux en le disant. Et si vous ne connaissez pas, cela vous donnerea aussi l'occasion de voir une actrice extraordinaire, une des meilleures de tous les temps et bien trop tot disparue, Anna Magnani.

1086. Bert74 - 12/09/21 17:58
Marrant que Tavernier et Truffaut, avec des positions aussi éloignés, vénéraient tous deux à ce point Hitchcock.

Peut-être bien que cela en fait le plus grand cinéaste de tous les temps... ?

1085. froggy - 12/09/21 17:33 - (en réponse à : Philippe)
Je crois que tu te trompes au sujet de cet article, je l'ai lu dans un de ses livres, peut-etre est-il dans Le plaisir des yeux? Je ne peux pas verifier, mon exemplaire est reste en France. Tu ne l'as pas?

1084. pm - 12/09/21 11:52
Truffaut avait 22 ans, lexte est là http://nezumi.dumousseau.free.fr/trufcahier.htm

1083. pm - 12/09/21 11:45 - (en réponse à : Froggy)
Numéro 31 de janvier 2954 des cahiers du cinéma.
Je ne suis pas sûr que ce texte ait été repris dans un livre.

1082. froggy - 12/09/21 00:27
Dans quel livre de Truffaut peut-on lire son celebre article des Cahiers du cinema, Une certaine tendance du cinema francais ou il descend en flammes quelques pointures du cinema d'alors, dont les scenaristes Jean Aurenche et Pierre Bost et leur metteur en scene, Claude Autant-Lara.

Cela explique pourquoi Bertand Tavernier pour bien se demarquer de la Nouvelle Vague engagea regulierement les deux scenaristes et ce des son premier film, L'horloger de St Paul en 1974. Ce qui a bien fait jaser tous les professionnels de la profession de l'epoque.

1081. froggy - 12/09/21 00:21
TV5 diffuse regulierement des films francais des annees 50 nouvellement restaures. Je les regarde quasiment tous, je n'en connaissais que tres peu et je dois dire que c'est hallucinant de mediocrite. Il y avait bien entendu les grands, Clouzot, Becker, Autant-Lara, Ophuls, et Renoir. Je dois en oublier un ou deux. Quand on voit la production en general, ce n'est vraiemnt pas terrible, il ne faut pas s'etonner que les trublions des Cahiers du Cinema preferaient de lui les films americains, Hitchcock et Hawks en tete. Compares a Hollywood, la production francaise faisait bien pale figure.

Il n'est pas etonnant que Les 400 coups et A bout de souffle ont ete des tremblements de terre dans une industrie sclerosee et difficile d'acces a cause du nepotisme et du copinage ambiant. Il n'est pas etonnant que Belmondo malgre tout son talent n'avait pas un physique qui plaisait aux producteurs, ceux-ci preferant de loin le tout aussi talentueux mais tellement plus beau, Alain Delon.

1080. froggy - 12/09/21 00:01
Sur les conneries que Truffaut a pu sortir, il y a celle enorme sur le fait que reunir les mots "anglais" et "cinema" est un oxymoron. Je ne me souviens plus de la citation exacte mais il disait en substance que le fait d'etre anglais empechaient les britanniques de faire du bon cinema. Par exemple, il detestait Breve rencontre de David Lean et adorait grace a cela 7 ans de reflexion de Billy Wilder car celui-ci se moquait des gens qui avaient vu le film et pensaient que le 2eme concerto pour piano de Rachmaninov est tres romantique selon l'utilisation que Lean en avait dans son film. C'est peut-etre pour expliquer le depart d'Hitchcock pour Hollywood.

Quoi qu'il en soit, il s'est excuse ulterieurement et a reconnu lui-meme que ce qu'il avait ecrit ce jour la etait stupide.

1079. torpedo31200 - 11/09/21 19:50 - (en réponse à : pm - post # 1078)
Oui j' avais précisé "hors recueil".
Mais il pouvait être très cruel et idiot.

1078. pm - 11/09/21 15:59 - (en réponse à : Torp)
Pas dans Les films de ma vie.

1077. torpedo31200 - 11/09/21 15:53 - (en réponse à : pm - post # 1076)
Pour avoir lu des extraits de critiques assassines de Truffaut, hors recueil, il pouvait aisément verser dans le "fumeux" ou fantaisiste.

1076. pm - 11/09/21 15:40 - (en réponse à : Froggy)
Dans les films de ma vie, livre que j’adore, il n’y a, et pour cause( le titre du livre), pratiquement que des critiques positives de Truffaut, sauf deux ou trois assassines comme celle du Ballon rouge. À chaque fois Truffaut argumente simplement et clairement, ce n’est jamais fumeux comme sont devenus les cahiers par la suite.

1075. froggy - 11/09/21 01:23
Suzix: Si cela t'interesse, je te recommande de lire le livre de Francois Truffaut, Les films de ma vie ou il avait collige ses critiques de films ecrites pour Les cahiers du cinema et un hebdomadaire aujourd'hui disparu, Arts. Ce n'etait pas un tendre, loin s'en faut. Et Philippe a raison, il ecrivait tres bien.

Celles de Godard n'ont pas ete encore reunis a ma connaissance.

1074. pm - 10/09/21 08:54 - (en réponse à : Suzix)
Les critiques des cahiers du cinéma de Godard et surtout Truffaut datent des années cinquante voir tout début des années soixante et ne peuvent concerner les films postérieurs.

1073. torpedo31200 - 09/09/21 20:45 - (en réponse à : froggy - post #1071)
Merci de m' avoir corrigé.
Il n' y a qu' une seule Grande illusion et deux Grande évasion (High Sierra - Walsh et Sturges)

1072. suzix@bdp - 09/09/21 18:37
"Suzix:

Avec Rene Clement, Henri Verneuil etait une des betes noires de Godard. Pour lui, c'etait un de ses plus grandes insultes. Il a meme traite de Verneuil, Francois Truffaut apres que celui-ci ait tourne La nuit americaine, ce qui est une des raisons de leur rupture.



LOL.

Dans les grandes lignes que reprochait Godard à
Verneuil? De faire de mauvais films et de les dire populaires pour faire passer la pilule ? C'est qd même vachard parce qu'il y a qd même des films marquants qui ont traversé les décennies (dont "les Marfallous" que j'aime bien) et cela ne peut se faire sans qualités. Le grand public ne va pas faire de la grande philosophie mais il est capable de voir quand on se fout de sa gueule en essayant de leur faire bouffer de la merde en prétendant que c'est du caviar. Le peuple n'a pas assez d'argent pour le gâcher.

1071. froggy - 09/09/21 18:23
1068. torpedo31200 - 09/09/21 13:25 - (en réponse à : pm - post # 1066)
La dernière fois que je l' ai vu, je le reliais carrément à La grande évasion de Renoir (qui comporte déjà 3 films en 1) et on peut le voir comme une suite alternative.


Rendons a Cesar ce qui est a Cesar et La grande evasion a John Sturges et La grande illusion a Jean Renoir.

Suzix:

Avec Rene Clement, Henri Verneuil etait une des betes noires de Godard. Pour lui, c'etait un de ses plus grandes insultes. Il a meme traite de Verneuil, Francois Truffaut apres que celui-ci ait tourne La nuit americaine, ce qui est une des raisons de leur rupture.

Philippe:

Je te trouve tres severe avec Verneuil, trop severe meme. Il a fait de nombreux films insipides et indigents, mais ecrire qu'il ne sait pas placer une camera est injuste et surtout ce n'est pas vrai, il n'aurait pas fait une telle carriere et faire tourner une telle pleiade de stars devant ses cameras jusqu'a son dernier film. D'ailleurs, Bertrand Tavernier, avait commence un travail de rehabilitation du cineaste sur certains de ses films.

Des films de lui que j'ai vus, en bas du tableau, je mets 100.000 dollars au soleil, Week-end a Zuydcoote, La 25eme heure, Le clan des siciliens, Le casse et le pire de tous Les morfalous.

Par contre et certains sont parmi mes preferes, (LOL), c'est a dire ceux que je revois avec grand plaisir quand je le peux, il y a La vache et le prisonnier, Le president, Un singe en hiver, Melodie en sous-sol, Le serpent, Peur sur la ville, Le corps de mon ennemi, I... comme Icare et Mille milliards de dollars. Ceux la sont vraiment tres bien et la fin devenue legendaire de Melodie en sous-sol a ete ecrite au dernier moment. Pour les deux derniers que j'ai cites, je suis certain que si ils avaient ete realises par Alan Pakula aux USA ou Francesco Rosi ou Elio Petri en Italie, tout le monde se serait pame devant eux.

Le film avec Dewaere est une terrible charge contre les multinationales americaines, il est fonde sur des faits reels et manifestement inspire de ITT, qui avait finance le putsch qui a renverse Salvatore Allende au Chili le 11 septembre 1973. Quant a I... comem Icare, il y a mis en scene pendant une tres longue scene qui dure pres de 20 minutes, l'experience de Stanley Milgram sur la soumission a l'autorite, experience qui tentait d'expliquer comment les sous-fifres de l'administration nazie ont pu commettre de telle atrocites dans les camps de concentration.

Je voudrais terminer ce petit dythirambe sur Verneuil avec un film de lui que j'ai decouvert recemment sur TV5, c'est Des gens sans importance. Il date de 1956 et c'est vraiment tres, tres bien. Comem son titre l'indique, il parle de petites gens et de leurs petites vies et malgre cela, c'est passionnant. Quand tu le vois, il est difficile d'ecrire que c'est un mauvais metteur en scene parce que c'est tres difficile de filmer la banalite au cinema. Comme Claude Sautet dans ses fims des annees 70, Verneuil avait reussi a magnifier le quotidien.

1070. suzix@bdp - 09/09/21 15:06
1064. torpedo31200 - 09/09/21 12:53 - (en réponse à : pm - post #1062)
J' adore La vache et le prisonnier, et je trouve que c'est un film très bien réalisé, toujours bien cadré et au service du récit.
Je rejoins donc le clan de Suzix.


houlà comme tu y vas. Je ne suis pas en capacité de former un clan cinéphile! (;o)

PS: La vache et le prisonnier est passé à la télé il y a qq semaines. Je dirais vers mai/juin.

1069. pm - 09/09/21 14:06 - (en réponse à : Torpedo)
Comparer Verneuil à Renoir il fallait oser.
Je me fiche un peu de l'avis de Truffaut, et j'ai toujours trouvé les films de Verneuil très mauvais, très emmerdant en fait, avec une mise en scène très molle ou inexistante. Je n'en ai vu qu'à la télévision et généralement je ne vais pas jusqu'au bout tellement je m'y ennuie.

1068. torpedo31200 - 09/09/21 13:25 - (en réponse à : pm - post # 1066)
La dernière fois que je l' ai vu, je le reliais carrément à La grande évasion de Renoir (qui comporte déjà 3 films en 1) et on peut le voir comme une suite alternative.

1067. torpedo31200 - 09/09/21 13:17 - (en réponse à : pm - post # 1065)
Truffaut a dit trop de conneries sur le cinéma pour que je prête attention à ses écrits. Sauf quand il apprécie les réalisateurs, comme Hitchcock ou Lubitsch.

Mais les classements post mortem, c' est un peu écoeurant.


1066. pm - 09/09/21 12:55
Je n'ai pas revu la vache et le prisonnier depuis mon enfance, et il ne m'en reste rien à part que je me souviens qu'il y a Fernandel. Je n'ai donc pas d'avis sur ce film.

1065. pm - 09/09/21 12:53 - (en réponse à : Torpedo)
Je crois que Truffaut sauvait Un singe en hiver. On peut sauver le roman de Blondin, les dialogues d'Audiard et le jeu des acteurs, ce qui en fait un film regardable, mais pas la mise en scène qui reste sans intérêt.

1064. torpedo31200 - 09/09/21 12:53 - (en réponse à : pm - post #1062)
J' adore La vache et le prisonnier, et je trouve que c'est un film très bien réalisé, toujours bien cadré et au service du récit.
Je rejoins donc le clan de Suzix.

1063. torpedo31200 - 09/09/21 12:42 - (en réponse à : suzix@bdp - post #1060)
Godard et Truffaut se sont fait d' abord connaître par leurs déclarations et textes très vindicatifs sur les vieux réalisateurs.
Et ils ont proféré un paquet de conneries, mais Truffaut écrivait mieux que Godard.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio