Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (4e partie)

Les 1312 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27


512. Victor Hugo - 21/04/21 14:04
Je sais que j'ai vu les Aristochats, j'avais presque 5 ans à Noël 71 mais je ne m'en souviens pas vraiment, j'ai aussi vu une ressortie de Blanche neige. Ce dont je me souviens c'est d'avoir vu le Robin des bois de Disney j'avais 7 ans, presque 8. C'est l'année d'après à 8 ans que j'ai vu en colo L'Île sur le toit du monde une production Disney qui m'avait marqué. Je me souviens avoir vu aussi (donc en 74 et 75) Les Quatre Charlots mousquetaires et Bons baisers de Hong Kong (avec les Charlots aussi).

511. Piet Lastar - 21/04/21 14:04 - (en réponse à : froggy)
Est-ce que vous vous rappelez du premier film que vous avez vu dans une salle de cinema?

Impossible... Je me souviens à peine des deux derniers. Indigènes et le Crime de l'Orient express, probablement.

510. marcel - 21/04/21 13:56
Je sais juste que comme à l'époque, les gens fumaient dans les salles de cinéma
C'est marrant, je ne me souviens pas du tout qu'on pouvait fumer au cinoche, je pensais que c'etait deja interdit a l'epoque. En revanche, je me souviens qu'ou on pouvait fumer dans les avions a la meme epoque.

509. marcel - 21/04/21 13:50
Je m'en souviens tres bien, de mon premier film dans un vrai cinema, parce qu'il n'y en avait dans mon village. J'ai donc profite des tres rares vacances qu'on a pu prendre en famile pour tanner mes parents pour aller voir... Superman 2. Je pense que eux se sont bien faits chier, c'etait vraiment pour me faire plaisir. Dans mon souvenir, j'avais 10 ans, mais ca colle pas avec la date de sortie. Mais j'ai vu ca en Corse, et a l'epoque, les sorties etaient etalees sur le territoire, donc c'est possible que ce soit bien apres 1980.
J'ai precise "vrai cinema" parce qu'il y avait des fois des séances au centre culturel, mais pas sur un vrai grand ecran. Je me souviens y avoir vu La planete sauvage et L'empire contre-attaque (mais sans avoir vu La guerre des etoiles).

Je n'ai d'ailleurs jamais revu ce premier film, et je ne pense pas du tout que ca me plairait aujourd'hui.

508. suzix@bdp - 21/04/21 12:20
marrant. Pour "Les dieux ..." j'avais 6 à 7 ans.

507. stefan - 21/04/21 12:05
Marrant moi aussi "Les dieux sont tombés sur la tête" est sans doutes un des premiers films que j'ai vu au cinéma.

Il y a aussi "E.T.", le "Robin des bois" de Disney, le "Roi et l'oiseau" et "Madame Brisby et le secret de Nimm". Parmis mes premières expériences cinématographiques. Comme à l'époque, les films pouvaient rester en salle plusieurs années, difficile pour moi de dire lequel j'ai vu en premier exactement. Je sais juste que comme à l'époque, les gens fumaient dans les salles de cinéma et du coup, ma mère n'aimait pas trop y aller, donc, on y allait peu, c'est une cousine de mon père qui elle fumait beaucoup qui m'a emmené voir mes premiers films en salle dans des nuages de fumée.

506. pm - 21/04/21 11:42
Oui, ça doit être ça. Je venais d’apprendre à lire mais c’était sans doute un peu juste pour la vostf...

505. suzix@bdp - 21/04/21 11:39
posts croisés. (;o)

504. suzix@bdp - 21/04/21 11:38
Il y a eu un 2e doublage en 1962 pour Blanche Neige. Ca colle.

503. pm - 21/04/21 11:38
D’après wikipedia c’est décembre 1962, j’avais donc 5 ans.

502. pm - 21/04/21 11:24
Je dirai entre 1960 et 1962, au pire 1963 mais je ne pense pas, fin d’année ça c’est sûr, c’était pour Noël, aux Champs Elysées. Ma mère nous y avait emmené avec ma soeur ainée et elle nous avait dit que pour elle aussi c’était son premier film au cinéma. Je me souviens que la sorcière m’avait fait peur.
Ensuite fin 64 on a vu Merlin l’enchanteur à sa sortie.

501. suzix@bdp - 21/04/21 11:04
maintenant que PM le mentionne j'ai dû aussi voir des Walt Disney mais je n'ai jamais apprécié donc je n'ai pas gardé de souvenir. Peut-être "Les 101 dalmatiens".

500. suzix@bdp - 21/04/21 11:03
498. pm - 21/04/21 11:01 - (en réponse à : Froggy)
Je pense que c’est Blanche-neige et je devais avoir 3 ou 4 ans, peut-être 5.


quelle année ?
peu de temps après le 2e doublage mi-60's ?

499. suzix@bdp - 21/04/21 11:01
497. froggy - 21/04/21 05:12
Cela me fait penser a un petit jeu. Est-ce que vous vous rapppelez du premier film que vous avez vu dans une salle de cinema?

Il faudrait que je demande à mes parents ou à ma tante qui m'emmenait au ciné "à la ville" une ou deux fois par an.

Mes premiers souvenirs sont "Les dieux sont tombés sur la tête" (1980), "Les Ewoks" (1984?) et "Astérix" (je suppose "et la surprise de César de 1985).
"Les dieux sont tombés sur la tête" au premier rang en famille avec ma mère, mon père mais peut-être pas ma soeur qui devait être bien jeune pour assister tout un film assise. Limoges, centre-ville, le plus gros ciné de l'époque (je crois qu'il existe toujours et même qu'il s'est bcp agrandi). Premier rang! Très impressionnant ... en gros plan les fesses des bushmen qui marchent en file indienne! (;o) On en parle encore prfois 40 ans après! Les Ewoks dans un petit cinéma de Limoges avec ma tante et ma soeur. Pour Astérix, avec ma mère, même cinéma que "Les dieux ...". Et ma mère m'a dit un jour (il y a longtemps) que j'ai dit en sortant que "les personnages n'ont pas les mêmes voix que dans la BD" ... oui je sais, un auteur connu aurait fait la même remarque. Faut croire que ce genre de sentiments peut être présent même chez des plus petits cerveaux! (;o) PS: je connaissais les Astérix par coeur à cette époque. Chez un ami qui avait une BDthèque fantastique (avec le recul je dirais dans les 300 à 400 BD), ils s'étaient amusés à prendre un album au hasard sans me le montrer et ils m'avaient simplement décrit la case. J'avais juste posé une question et j'avais trouvé l'album! Même maintenant cela me parait dingue ...

498. pm - 21/04/21 11:01 - (en réponse à : Froggy)
Je pense que c’est Blanche-neige et je devais avoir 3 ou 4 ans, peut-être 5.

497. froggy - 21/04/21 05:12
484. pm - 20/04/21 12:02
Ça fait plus d’un an que je ne suis pas allé au cinéma, ça ne m’était jamais arrivé.


Pour moi, cela ne m'est pas arrive depuis que la premiere fois que je suis alle au cinema, puisque j'avais 6 ans. Selon mes parents, j'etais avec eux pour Le corniaud. Mais je ne m'en souviens pas du tout, le premier film dont je me souviens tres bien serait donc mon deuxieme et c'est un film que j'aime enormement, Le vieil homme et l'enfant de Claude Berri avec Michel Simon vu au Pathe de Maisons-Laffitte ou nous habitions alors et les sieges etaient des strapontins en bois.

Sinon, le dernier film que j'ai vu est J'accuse vu a Paris a l'UGC Odeon, Carrefour de l'Odeon. Les sieges y etaient beaucoup plus confortables. lol

Cela me fait penser a un petit jeu. Est-ce que vous vous rapppelez du premier film que vous avez vu dans une salle de cinema?

496. pm - 21/04/21 00:16 - (en réponse à : Torpedo)
Je me suis mal fait comprendre. Plein de restos mais en vacances, été et octobre, un seul sur Paris.

495. torpedo31200 - 20/04/21 20:04 - (en réponse à : pm - post #487)
Merci de ta réponse. Même si ça me fait un peu peur pour la réouverture (à jauge 30, 60 et 100 %) des salles.
Perso, + de 20 films dont 2 reprises (un Lynch mais pas le même que Victor Hugo) et au moins 7 restos. Mais pas éligible au vaccin.

494. Bert74 - 20/04/21 18:00 - (en réponse à : Jérôme #492)
Bien d'accord. J'ai vu les deux : Calamity et Tout en Haut du Monde.
Peut-être parce que celui là je l'ai vu au ciné, mais j'ai trouvé Calamity encore plus abouti dans le style et dans l'animation (la course-poursuite en ville notamment). C'est très beau.

493. stefan - 20/04/21 17:49
Juste vu Tenet. J'aurais voulu en voir d'autres mais je me suis pas bien organisé, pensais pas que ça refermerait si vite...

492. Mr Degryse - 20/04/21 17:26
C'est excellent Calamity. Presque autant que son précédent film

491. pm - 20/04/21 14:50 - (en réponse à : Bert)
Adieu les cons il fallait viser juste, juste quelques jours à l’affiche avant l’arrêt.

490. Bert74 - 20/04/21 14:41
Précision : le titre complet du DA c'est Calamity, une enfance de Martha Jane Canary

489. Bert74 - 20/04/21 14:39
La période d'ouverture temporaire m'a permis de voir 2 films au ciné :
- Adieu les cons (avec ma femme)
- Calamity (avec ma fille de 10 ans et ses copines)

Avec le recul, je trouve que j'ai admirablement bien ciblé mes choix et de films et de compagnie.

488. suzix@bdp - 20/04/21 14:31
et aucune partouze non plus je suppose!? Pauvre France!













(;o)

487. pm - 20/04/21 14:09 - (en réponse à : Torpedo)
Non, pas été pendant les quatre mois d’ouverture, soixentenaire, pas confiance, pas vacciné à l’époque. De plus aucun film ne m’attirait énormément.
J’ai été au resto mais une seule fois à Paris et en terrasse.

486. Victor Hugo - 20/04/21 12:58
Pendant cette période j'ai été voir Elephant man, Tenet et Simplement noir.

485. torpedo31200 - 20/04/21 12:44 - (en réponse à : pm post # 484)
Les cinémas étaient ouverts de fin juin à fin octobre. En 4 mois et 1 semaine, pas une seule fois en salles ?
Si oui, c' est une impatience très mesurée.

484. pm - 20/04/21 12:02
Je suis impatient pour Annette, j’aime beaucoup Carax et Adam Driver. Ça fait plus d’un an que je ne suis pas allé au cinéma, ça ne m’était jamais arrivé.

483. pm - 20/04/21 11:55 - (en réponse à : Suzix)
Non, pas vraiment.

482. suzix@bdp - 20/04/21 10:35
478. pm - 19/04/21 23:01
C’était très beau Holy motors, mais pas pour suzix!



et pourquoi donc ? J'ai pas vu mais la BA vue il y a qq temps quand vous en aviez parlé me plait bien. On dirait un peu du Terry Gilliam avec Brazil ou Zero Theorem non?

481. froggy - 20/04/21 00:47 - (en réponse à : Philippe #466)
J'ai pense la meme chose que toi au sujet de Lola, le premier film de Jacques Demy, quand je l'ai vu pour la premiere fois comme toi apres tous les autres. C'est la clef pour mieux comprendre ses films a venir, ceux des annees 60. Cela rend l'ensemble comme une petite Comedie Humaine et rend encore plus ludique la vision des films.

480. froggy - 20/04/21 00:38
477. Victor Hugo - 19/04/21 22:34
Musique des Sparks oui.

476. marcel - 19/04/21 22:13
J'ai la berlue ou c'est les Sparks qui chantent en studio au debut ?...


Encore un film qui va faire des etincelles sur la Croisette!

->

479. Victor Hugo - 19/04/21 23:45
C'était bien de pouvoir revoir La Samaritaine vide avant qu'ils n'en fassent un hôtel de luxe.

478. pm - 19/04/21 23:01
C’était très beau Holy motors, mais pas pour suzix!

477. Victor Hugo - 19/04/21 22:34
Musique des Sparks oui.

476. marcel - 19/04/21 22:13
J'ai la berlue ou c'est les Sparks qui chantent en studio au debut ?...

475. Victor Hugo - 19/04/21 21:27
Un nouveau Leos Carax en ouverture à Cannes. J'avais bien aimé Holy motors


474. suzix@bdp - 19/04/21 21:09
J'ai vu récemment et "Il faut sauver le soldat Ryan" et "Le jour le plus long". J'aime bcp les deux. Ils ont presque la même longueur et je ne m'y ennuie jamais. Le second qui était donc le premier, suive qui pourra ! (;o) est moins trash et en N&B (je crois! ... j'ai un doute ... y'a des scènes en couleur?) Sais plus merde enfin bref, c'est pas comparable. Donc on peut aimer les deux je crois.

473. suzix@bdp - 19/04/21 21:06
OK j'y penserai que je regarderai "Boyz n the hood". Je peux aussi switcher si ça me gave dans un sens ou dans l'autre.

472. froggy - 19/04/21 20:31
Au sujet de Boyz n the hood, il FAUT que tu le voies en VO a cause du langage. Je ne sais pas ce que cela donne en VF mais j'ai peur qu'il ne restitue pas cet aspect du film qui est tres important ainsi que le jeu des acteurs et actrices.

Quand je l'ai vu ici en DVD, j'ai du mettre les sous-titres a cause d'un accent que l'on appelle "ghetto" ici (rien a voir avec les ghettos des juifs polonais durant la 2eme Guerre Mondiale), qui m'est tres difficile a saisir pour mes oreilles francaises et ne ressemble en rien a l'accent de New York auquel je m'etais habitue. Non seulement l'accent, mais aussi les mots employes, il y a beaucoup de slang et c'est une des richesses du film. J'ai adore ce film car il est formidable. A cote, les gens de La haine et des Miserables (2019) habitent le Faubourg St Germain.

J'avais adore Le jour le plus long la premiere fois que je l'avais vu. Je l'ai revu ensuite plusieurs fois et j'aimais toujours autant jusqu'a ce que je voie Il faut sauver le soldat Ryan de Spielberg qui a relegue le film de Zanuck au rang d'un film d'amateur. Je ne l'ai revu qu'une seule fois depuis et je m'y suis beaucoup ennuye.

471. froggy - 19/04/21 20:19 - (en réponse à : Suzix #470)
Les grands esprits se rencontrent, c'est bien connu.

470. suzix@bdp - 19/04/21 17:00
468. froggy - 19/04/21 16:52
Tu as surtout vu un film de Jacques Becker, un des meilleurs cineastes francais de l'apres-guerre [...]
Pour en revenir au sujet de Touchez-pas au grisbi, c'est le film qui remit la carriere de Jean Gabin sur les rails apres un hiatus de plus de 10 ans, le film a ete un tres gros succes. C'est aussi le premier film de Lino Ventura, une decouverte du metteur en scene, rien que pour ca, le cinema francais lui en est encore reconnaissant. Et puis, il y a la jeune et jolie Jeanne Moreau. Oui, c'est vraiment un tres bon film.

467. pm - 19/04/21 16:49
Touchez pas au grisbi est un bon film, réalisé par un excellent réalisateur ,Jacques Becker ( Casque d’or, le Trou...).




bon ... ouf! Pas fait de gaffe sur celui-là! (;o)

469. suzix@bdp - 19/04/21 16:56
vu plusieurs films "légers".

"La dilettante" avec Catherine Frot (1999). J'adore cette actrice mais sa présence ne permet pas de donner de l'intérêt à ce film. A quoi sert-il? En 1999 ? A la limite tu sors ça 30 ans plus tôt, allez même 20 ans plus tôt et c'est à mettre du côté des luttes féminines. Mais juste avant l'an 2000, qui va trouver extraordinaire une femme qui dit merde à sa vie et se prend en main ? ... plouf.

"L'amour dure trois ans" de Beigbeder (2011) avec la rafraîchissante Louise Bourgoin. Tiré de son roman que je n'ai pas lu. Vous allez trouver que c'est une obsession mais c'est une copie de Lelouch. Il parvient même à quasi parler de lui-même lorsqu'une groupie lui fait la liste de tous les "prix littéraires" avec lesquels elle a couché. Dans le lot elle doit bien cité le très bobo "Prix de Flore" ... faut que je réécoute cette scène car j'ai été distrait à ce moment-là. Du Lelouch avec un peu plus de cul et de grossièretés. Marrant mais pas marquant.

468. froggy - 19/04/21 16:52
Tu as surtout vu un film de Jacques Becker, un des meilleurs cineastes francais de l'apres-guerre bien que sa carriere ait commence durant celle-ci. Il est mort bien trop tot apres avoir realise ce qui est peut-etre son chef d'oeuvre, Le trou, il aurait pu faire encore de merveilleux films.

Il n'y a pas grand-chose a jeter dans sa carriere meme ceux realises apres Casque d'Or qui fut un tres gros echec commercial et mit a mal sa carriere et celle de ses deux acteurs principaux, Serge Reggiani mit du temps a revenir sur un plateau. Le film est encense de partout mais au risque de provoquer un etranglement chez Philippe, je ne l'aime pas, je n'y arrive pas et je ne sais pas pourquoi.

Il y a une anecdote que j'aime bien au sujet de Becker, TF1 avait programame comme film du dimanche soir, son premier film Goupi Mains-Rouges, je ne connaissais pas ce film et aimait bien ceux que j'avais vus de lui alors mais je fis cependant la fine bouche, un premier film, en noir et blanc, un film policier qui se passe dans une ferme avec des paysans, cela sentait le film chiant a 100 double radis l'heure. Bien loin des films francais en couleurs des annees 60 et 70 que la chaine programmait tout le temps dans cette case horaire et que j'aime tant. Je commence a regarder le film pas du tout convaincu et tres rapidement j'ai ete completement pris par le film et je l'ai regarde jusqu'a la fin et me dire qu'il etait vraiment tres bien. Tout ca pour dire qu'il est parfois bon d'ignorer ses prejuges. C'est ce film qui m'a permis de me rendre compte que Jacques Becker etait donc un tres metteur en scene, c'est le point de vue, le traitement qui fait la difference. Le sujet etait ce qu'il est et ne m'attirait pas du tout, Becker en avait fait un excellent film.

Pour en revenir au sujet de Touchez-pas au grisbi, c'est le film qui remit la carriere de Jean Gabin sur les rails apres un hiatus de plus de 10 ans, le film a ete un tres gros succes. C'est aussi le premier film de Lino Ventura, une decouverte du metteur en scene, rien que pour ca, le cinema francais lui en est encore reconnaissant. Et puis, il y a la jeune et jolie Jeanne Moreau. Oui, c'est vraiment un tres bon film.

467. pm - 19/04/21 16:49
Touchez pas au grisbi est un bon film, réalisé par un excellent réalisateur ,Jacques Becker ( Casque d’or, le Trou...).

466. pm - 19/04/21 16:41
Sur Netflix j’ai vu Lola de Demy, son premier film, celui-là non plus je ne l’avais jamais vu, et c’est un film formidable, toutes les thématiques de l’auteur sont déjà présentes.
Grouillez vous si vous en avez la possibilité, c’est un film assez rare ( négatifs perdus, reconstitué numériquement avec un internégatif d'après une copie ) n’est visible que jusqu’à début mai.

465. pm - 19/04/21 16:37 - (en réponse à : Suzix)
Le jour le plus long c’est pas terrible pourtant. C’est un film de producteurs pas de réalisateurs, qui sont multiples sur ce film. Malgré un casting prestigieux, pas d’unité, pas de rythme, mollesse de la mise en scène.

464. suzix@bdp - 19/04/21 16:12
en parlant de "vieux films", j'ai revu tard hier soir "Touchez pas au grisbi". Ca passait à la tv. Tombé dessus par hasard.
J'avais dû le voir mais il y a très longtemps parce que certaines scènes me parlaient comme l'attaque à la grenade, l'escapade sur les toits (toujours adoré m'y balader) ... mais c'était très vague. Et cela m'a plu. Déjà on ne voit pas venir les coups. Et puis il y a le "malin-Gabin" qui sort du bois alors qu'il fait l'endormi depuis le début. Et puis il y a l'aspect un peu "sulfureux" ... pas le fait qu'il y ait des jeunes femmes dont la plupart sont des prostituées mais le fait que le comportement de Gabin est vachement misogyne. Gaby les embrasse à la hussarde, attrape la poitrine d'une serveuse à pleines mains "Dis, ça te pèse pas d'avoir à porter tout ça?" (ou un truc du genre). Un tombeur mais pas très galant. Un vrai salaud miso mais qui a le beau rôle. Aujourd'hui on pourrait faire se comporter ainsi un mac ou un voyou mais il ne serait pas le "héros sympa du film". D'un autre côté c'est bien vu, hein rien à dire, les voyous de l'époque devaient faire bien pire. Ca en dit bcp sur l'évolution des moeurs. Et pas de petit texte en début de film ou de floutage ou de coupe comme pour certains ouvrages comme "Les dix petits nègres" ?
Bref, ce film m'a plus à la différence des "Tontons flingueurs" qui malgré ses scènes cultes, m'ennuie.

Rien que la BA est d'une autre époque. Les sous-titres !!! LOL.


463. suzix@bdp - 19/04/21 13:30
456. pm - 17/04/21 11:44
Citizen Kane c’est...26 ans pour la sortie du film.
P’us proche de nous, qu’on aime ou pas, Xavier Dolan a réalisé son premier film à 20 ans, Mommy à 25 ans, et on ne peut pas dire que ce soit des petites bluettes.



25 ou 26, je sais que je suis un pinailleur mais pas à ce point! (;o) Surtout qu'entre l'écriture, la préparation, la réalisation, le montage et la sortie du film, le réal n'a pas le même âge.


455. Victor Hugo - 17/04/21 11:43 - (en réponse à : suzix)
C'est quand même dommage qu'à ton âge canonique tu sois complètement passé à côté d'un film comme Le Fanfaron.



Je me souviens que PM m'a dit qu'avec ce film si je ne me marrais pas cela prouverais que je suis irrécupérable. Et je me souviens que tu m'as dit que tu me le prendrais au prix payé si je ne le garde pas. Et moi je te le donnerai qd on se verra si tu le veux toujours. Il sera mieux chez toi! (;o)
Je ne crois pas être passé à côté de ce film. Je lui ai mis 3/5 même si étant bon public en général c'est plutôt une note assez moyenne. Mais ce n'est pas une si mauvaise appréciation.
Bon déjà j'adore le N&B. Il m'arrive très souvent d'utiliser le N&B même pour des photos de famille car je trouve que tout est alors plus classe. Et au cinéma quand le film est encore bon ou a été restauré j'aime bcp également. Ensuite Dany m'avait clashé en indiquant qu'avant 1980, je refuse toute oeuvre, je pense qu'il parlait de la BD à ce moment là. Je crois que j'avais répondu que la scission est plutôt avant les 70's en BD. Et pour les films, c'est un peu pareil. Je ne suis pas un fan des "vieux" films. Même si je tente de ne pas les regarder uniquement comme du divertissement mais en y mettant un peu de recul notamment pour étudier les moeurs, avis, courants que je n'ai pas connus ou ressentis donc avant les 70's. Pour moi le patriarcat, les femmes à la maison, le différences de classe immuables, les "bandits" à la Gabin, cela n'a jamais fait parti de mon univers. J'ai "appris" cela en lisant des livres à l'adolescence (des trucs qu'on m'obligeait à lire pour être exact) mais c'était des trucs encore plus anciens. Pour moi les 40's c'était la guerre et c'était très clair car il y a bcp de livres et de films sur le sujet. Les 50's c'était l'après-guerre et c'était flou. Comme les 60's. La "guerre d'Algérie" mise-à-part mais ce n'était pas une évidence non plus. Pour moi la France que j'ai connue débute avec l'iconique mai-68. Donc je n'ai pas de connexion avec les films des 50's et 60's. Pour moi c'est une société poussiéreuse. Je n'y ai aucun code. Donc il faut vraiment que le sujet m'interpelle ou/et que le film aient du suspens et de l'action. Ce que je reproche à un certain nombre de films des 50's et 60's c'est leur lenteur et leur simplicité. Si on prend 1962, c'est l'année de deux films que j'adore "Le jour le plus long" et "La guerre des boutons". Ce sont deux films attractifs pour le sujet et leur dynamisme. C'est donc aussi l'année des "L'amour avec des si ..." et de "Le fanfaron". J'ai déjà dit ce que je pense du Lelouch qui n'est pas assez fouillé, complexe. C'est presque enfantin. Pour le Risi c'est différent. Je lui trouve plus d'intérêt. La fougue, la joie et l'insouciance de Vittorio Gassman est opposé à la retenue et l'indécision de Trintignant. Créer un duo d'acteurs opposés c'est assez classique comme principe du clown blanc et l'auguste, depuis Laurel et Hardy non? Risi rajoute à cela la virée en voiture, modernité de l'époque et puis il anticipe de qq années la liberté des couples qui se séparent et il met aussi en scène au début les constructions modernes impersonnelles et isolées du centre-ville. C'est très bien fait. Mais quel(s) est-sont) les messages de ce film? Qu'est-ce que la mort tragique de Trintignant alors qu'il se libère enfin (un peu) de son carcan nous dit ? ... en fait le film est à la fois moderne et libérateur mais moralisateur. Trintignant a payé de sa vie son "audace"? Ca veut dire quoi? Reste tranquille petit? Ou bien libère-toi mais c'est risqué !? ... je pense que cette fin étouffe le reste et c'est dommage. Et puis 2 choses sont crispantes : le klaxon qui retantit au moins 500 fois et le rire de Gassman. Chiant déjà au bout de qq minutes.



454. froggy - 17/04/21 05:10
Moi je dis qu'à 25 ans, il est difficile de faire un film profond.

Boyz n the hood de John Singleton, il avait 23 ans. Quand tu l'auras vu tu m'en diras des nouvelles.



J'ai vu le BA. Ca me plait. Je mets ça sur ma liste de courses. (;o)



453. heijingling - 17/04/21 00:27
>"Moi je dis qu'à 25 ans, il est difficile de faire un film profond. "

Citizen Kane.



Difficile, sans doute pas impossible, la preuve! (;o)



Il y a une vraie trajectoire dans le Risi, le trajet en voiture en étant une métaphore visuelle.


Oui bien sûr. Mais quoi d'autre ? Trop simpliste.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio