Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (4e partie)

Les 1312 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27


862. Victor Hugo - 28/06/21 00:09
Si vous n'avez jamais vu le génial documentaire de William Karel "Opération Lune" (2002), il est diffusé dans le cadre de Rembob'INA en replay ici

https://lcp.fr/programmes/rembob-ina/operation-lune-2002-de-william-karel


861. froggy - 27/06/21 17:37 - (en réponse à : Danyel)
Dans la liste de films que tu as mentionne, a part Claude Faraldo, qui a realise Themroc (que je n'ai pas vu), les metteurs en scene sont tous italiens; Bertolucci, Pasolini, Cavani. Il y avait aussi Marco Ferreri et sa Grande bouffe, je n'ai jamais vu Touche-pas la femme blanche! bien que j'en adore le titre. C'est a croire que c'est de l'autre cote des Alpes que la contestation avait vraiment lieu.

En France, on faisait les films erotiques, Emmanuelle ou politiques, ceux de Costa-Gavras et Yves Boisset. Seul Bertrand Blier et ses Valseuses etait plus dans l'air du temps en terme de contestation. Les films de Chabrol montrait une bourgeoisie pas tres reluisante alors que Luis Bunuel nous la montrait allant nulle part dans Le charme discret de la bourgeoisie.

Aux USA, les films devenaient de plus en plus violent avec Sam Peckinpah en tete, La horde sauvage, Les chiens de paille et Stanley Kubrick, Orange mecanique. Personne n'y disait roien, alors que si vous montriez un bout de sein ou une petite bistouquette, vous aviez droit a des cries d'orfraie et au classememt X.

Ca a change tout ca, les financiers ont pris le pouvoir a Hollywood et en France, il ne faut deplaire a personne. Bref, il s'agit de plaire a tout le monde. La violence a l'ecran s'est terriblement edulcoree, ou a emigre vers les films de gore, Saw, Hostel. Quant au sexe, maintenant que tout le monde peut voir du porno sur son portable, il en faut vraiment beaucoup pour deplacer les foules. Baise-moi! de Virginie Despentes ne fut qu'une tempete dans un verre d'eau. Certains regrettent encore le temps ou, en 1986, Marushka Detmers faisait une fellation a son partenaire dans Le diable au corps de Marco Bellcochio. Tiens, encore un italien! Hasard ou coincidence?

860. Danyel - 27/06/21 08:28
Le derner tango à Paris, 1900, Themroc, Saló ou les 120 jours de Sodome, autant de films aux thèmes ou séquences provocateurs de cette période qui m'étonnent surtout du fait que des artistes prestigieux n'avaient pas peur d'y participer et de grands réalisateurs de les mettre en scène.
Aujourd'hui les limites à repousser me paraissent surtout concerner la violence pour les films américains et le sexe pour les films français.

Le fait Portier de nuit ait été réalisé par une femme a beaucoup fait également pour le scandale. On ne manquait pas de le souligner.
Aujourd'hui, il y a Catherine Breillat que je vois dans cette veine.

859. froggy - 26/06/21 17:57
Je viens de voir Portier de nuit de Liliana Cavani avec Dirk Bogarde et Charlotte Rampling, deux acteurs que j'aime enormement.

Le film a fait couler beaucoup d'encre a sa sortie en 1974. Il faut dire qu'il y a de quoi considerant le sujet; se retrouvant par coincidence 12 ans apres, un ancien officier nazi reprend la relation sado-masochiste qu'il avait eu avec une prisonniere durant son internement dans un camp ou elle etait prisonniere.

J'avais un peu d'apprehension avant de commencer a le voir car j'avais peur qu'il y aurait des scenes complaisantes afin de satisfaire le voyeurisme des spectateurs. C'est mon premier film de Cavani. J'ai beaucoup aime grace a la mise en scene tres elegante, au traitement du sujet qui est en fait une histoire de passion entre deux etres et a la qualite de l'interpretation. Il est evident que ce n'est pas pour tout le monde.

Je me demande si ce genre de films est encore faisable aujourd'hui. Personnellement, j'en doute. De nombreux films des annees 70 ont eu des sujets audacieux aussi bien en Europe qu'aux USA, il y avait un public pour cela. Celui-ci n'existe plus ou s'est reduit a une peau de chagrin.

858. froggy - 24/06/21 19:10 - (en réponse à : Danyel)
Je ne sais pas si tu sais mais la partition de Sueurs froides d'Hitchcock ecrite par Bernard Hermann et consideree comme une des plus belles musiques de films jamais ecrites est tres inspiree de Tristan et Isolde de Wagner, il y a des moments, c'est flagrant. Il n'empeche que c'est magnifique.

Ce que je reproche aux decorateurs des films de Spielberg, c'est d'avoir voulu vendre Paris alors que c'est Budapest. Quiconque connait un peu Paris s'apercoit immediatement de la supercherie. Les films de Cronenberg peuvent se passer n'importe ou, ce n'est pas cela qui importe dans ses films, meme Maps to the stars, une villa luxueuse canadienne peut tres bien passer pour une villa luxueuse californienne puisque l'action se passe a Hollywood.

Brian de Palma a filme tout Scarface en Californie alors que l'action est censee se passer a Miami en Floride. Les palmiers sont les memes partout. Et ce n'etait pas pour faire des economies, le sujet du film depalaisait beaucoup aux refugies cubains vivant a Miami.

Le cinema est rempli de films censes se derouler a X et tournes a Y et Z.

Le cas de Kubrick est different puisqu'il tournait tous ses films en studio dans la banlieue de Londres ou on peut quasiment tout faire, il pouvait donc reconstituer le Vietnam sans problemes avec un chef decorateur competent et en faisant bien attention a ce que bi g Ben n'apparaissent pas au detour d'un plan.

C'est interessant que tu mentionnes Kubrick parce que pour son dernier film, Eyes wide shut, qui se passe a New York et a Long Island, cela a donc ete tourne en Angleterre, il a entierement refait un bloc de rues du Village newyorkais. J'ai vu le film alors que j'habitais toujours New York et il etait evident que cela n'etait pas Bleecker St qu'on voyait a l'ecran, malgre toute les talents du chef decorateur, il etait impossible que cela soit exactement comme la rue. Or, cela ne m'a pas derange du tout car cela rajoute a l'etrangete du film et a son atmosphere reveuse. C'est comme si le personnage joue par Tom Cruise revait et que ce qu'on voit a l'ecran est le reve en question, reve qui se passe dans un New York de reve presqu'a l'identique mais pas tout a fait, il y a quelques differences qui renforcent cette impression de reve. C'est tres bizarre comme sensation et je me demande si ce n'est pas un effet voulu par Kubrick qui est ne a New York et connaissait bien la ville. Cette impression de reve filme que j'ai a l'egard d'Eyes wide shut est renforce par le fait qu'il est tire d'une nouvelle d'Arthur Schnitzler, Traumnouvelle, La nouvelle revee, dans sa traduction francaise.

Kubrick, maniaque comme cela n'est pas permis, n'a pas pris une rue de Londres pour nous faire croire que c'en etait une de New York, qu'on lui accorde ce credit.

857. Danyel - 24/06/21 03:56
Je déteste les musiques de John Williams. C'est du sous Wagner, tout est sursignifié, il met de la musique partout. Il est donc parfait pour les films de Spielberg : j'en fais des tonnes, attention c'est du grand spectacle !

Froggy, Cronenberg n'a jamais tourné aux Etats-Unis, mais seulement au Canada. On ne voit pas réellement de différence. Et quand Kubrick reconstitue le Vietnam dans la banlieue de Londres, cela ne dérange personne.
A l'époque de "Munich", tourner en France était non seulement très cher, mais en plus très compliqué pour des raisons administratives, particulièrement dans Paris. Les démarches administratives ont été simplifiées depuis.

856. marcel - 23/06/21 20:58
Ah non, pas de mauvaise foi, je me suis vraiment fait chier ! J'ai trouve le scenario nullissime (comme tres souvent avec Spielberg, il aime faire des images mais se fout de la narration), les arnaques toutes crevees.

855. froggy - 23/06/21 20:43 - (en réponse à : Philippe)
Les meilleurs musiques de Williams pour Spielberg correspondent a ses meilleurs, ma preferee est celle des Aventuriers de l'Arche perdue avec des superbes themes que je trouve magnifique a part celui de la Marche des Aventuriers que je trouve idiot. Que serait Les dents de la mer sans le theme du requin? C'est comme pour le meurtre sous la douche de Psychose et la partition d'Hermann? Et j'aime beaucoup la musique d'E.T, l'extra-terrestre.

J'aime bien aussi le theme principal de La guerre des etoiles et de Superman, celui de 1978.

Celle de lui que je prefere le plus et qui est tres hermannienne est sa partition pour Furie de Brian de Palma. Le film ne serait pas aussi bon sans elle je trouve.

854. pm - 23/06/21 20:19 - (en réponse à : Froggy)
Pour Montrichard il a pris une ville qui existait vraiment, j’ai dû vérifier car je n’en avais jamais entendu parler.

853. pm - 23/06/21 20:16
Généralement je n’aime pas trop les musiques de Williams des films de Spielberg mais j’adore celle de celui-là. Ta da ta da…

852. suzix@bdp - 23/06/21 18:24 - (en réponse à : froggy)
J'ai le même genre de problème avec des films portant "fantastiques" en apo ou post-apo. Ce n'est pas parce qu'il y a des zombies (ou une invasion extra-terrestres ou n'importe quelle folie créant le chaos) qu'il ne faut pas rendre les situations et les réactions réalistes. Outre les décors et maquillages de grande qualité, c'est ce qui rend Walking Dead si prenant. Le travail des scénaristes rend toute chose complètement plausible.

851. froggy - 23/06/21 18:14
J'aime beaucoup Arrete-moi si tu peux pour de nombreuses raisons: d'abord comme l'a ecrit Philippe, c'est tres bien foutu, le scenario est roublard, le plaisir de voir deux stars dans le meme film diriges par une star de la mise en scene, avec Christopher Walken et Nathalie Baye en prime, (il faut savoir que Spielberg a eu tres peu de chances avec les acteurs francais qu'il a sollicites), un generique d'ouverture inedit dans la filmographie du realisateur et une bonne musique de John Williams. Franchement marcel, tu es de mauvaise foi quand tu ecris que tu t'y ennuies, il y a des Spielberg ennuyeux certes mais celui-la ne l'est pas.

Mon seul bemol et il est de taille est la fin puisque censee se passer a Montrichard, une petite ville du Loir et Cher sur le Cher d'ailleurs. Il se trouve que je la connais un peu pour l'avoir souvent traversee et la production a prefere tourne toute la fin au Quebec, pensant que cela ferait tres bien la France. Je ne suis meme pas sur qu'ils ont pris des photos de Montrichard tellement ce qu'on voit a l'ecran ressemble a tout ce qu'on veut mais pas a une petite ville de France. Il ne suffit pas de mettre une DS dans le decor pour faire croire qu'on est dans l'hexagone.

J'ai eu le meme probleme avec Munich, qui est chiant celui-la. Le film a ete tourne a Budapest alors que l'action est supposee etre a Paris et Rome. La capitale hongroise a servi pour de decor pour les capitales francaises et italiennes. Cela se voit comme le nez au milieu de la figure quand on connait les deux villes, l'urbanisme de chacune des villes est tres different. En ce qui me concerne, cela affecte la credibilite du film surtout que celui-la se veut realiste. Et tout cela pour faire des economies! Quand vous avez Tom Hanks et Steven Spielberg au generique, vous avez tout l'argent que vous voulez.

C'est la meme chose pour les films censes se derouler a New York et tournes a Los Angeles ou Montreal. C'est tellement visible.

850. pm - 23/06/21 12:43 - (en réponse à : marcel)
Ben oui, toi tu aimes les comédies françaises, qui me font juste l'effet d'être un long sketch, pas de ma faute.
Je me demande ce que tu regardes au delà de l'intrigue de base, l'écriture, la mise en scène...Mais c'est bien, il y en a pour tous les goûts.
J'ai également revu récemment l'échange d'Eastwood, film de facture classique, déchirant que je ne peux pas revoir sans chialer. J'ai un problème avec les histoires de violence sur les enfants.

849. suzix@bdp - 23/06/21 11:48 - (en réponse à : marcel & pm)
vous êtes en phase aujourd'hui! (;o)

848. marcel - 23/06/21 11:45
C'est chiant a crever, Catch me if you can. Et un Spielberg de plus que j'aime pas.

847. pm - 23/06/21 11:40
J’ai vu ou revu la discrète lundi soir, mouais mignon sans plus, bien joué mais mollasson.
J’ai revu catch me if you can hier soir et c’est quand même hyper bien foutu.

846. suzix@bdp - 23/06/21 11:39
en milieu de journée ça va pas le faire mais je vais étudier le coup.

845. marcel - 23/06/21 11:37
Il est rediffuse Ven. 25 juin à 13h35. Et avec une box, tu dois directement avoir acces au replay d'Arte pour le voir quand tu veux. Normalement, il y a meme une chaine TNT pour ca, mais j'ai pas teste, je sais pas comment ca marche.

844. suzix@bdp - 23/06/21 11:23 - (en réponse à : marcel)
Pas de regret pour lundi soir, j'avais pas de téloche de toute façon. La mienne a cramé semaine dernière. Je viens juste d'installer la nouvelle.

843. suzix@bdp - 23/06/21 11:16
Merci Marcel. Il va peut-être repasser.

842. marcel - 23/06/21 10:40
Suzy, desole de prévenir trop tard, mais La discrete est passe sur Arte lundi soir. Il doit etre disponible en replay.

841. LienRag - 14/06/21 23:00
Merci Danyel.
J'ai vu "Flower and Snake" mais j'avoue ne pas avoir trop compris la critique de la société japonaise dedans..
(bon, c'était il y a quelques années, j'ai pas trop de souvenirs)

840. Bert74 - 13/06/21 14:37
Ça vient de faire tilt dans ma tête (ça se dit ça encore ?), mais en fait c’est Besson et son Subway (et le perso joué par Anglade) que ça a pas mal inspiré, Warriors, en fait.

839. Danyel - 12/06/21 08:53
Oui, The Warriors est un film de baston bien bourrin.
Il sortirait aujourd'hui sans aucune interdiction. Je pense que c'est parce qu'il ne comportait aucune excuse intellectuelle qu'il a frisé le X. L'histoire était structurée comme un film musical ou un film pornographique : une séquence de dialogue alternait avec une séquence de baston, avec une intrigue ramenée à la portion congrue. Aucune effusion de sang.
Tout de même, dans les années précédant la sortie du film, en 1979, le cinéma américain avait déjà commis bon nombre d'œuvres bien plus violentes et glauques et qui n'ont pas connu de problème au moment de leur diffusion en France.
The Warriors est arrivé chez nous précédé de sa réputation de film à l'origine de bagarres de gangs qui se seraient reconnus. On a resservi l'argument au moment de la sortie de Colors de Dennis Hopper dix ans plus tard. Ce qui dans son cas me paraît plus crédible.
Je vois mal des gangs new yorkais s'habiller en joueurs de baseball montés sur patins à roulettes !
A mon avis, il s'agissait d'un buzz repris bêtement par les journalistes français. Ce qui a suffi à jeter la suspicion sur ce film.
Personnellement, j'aime bien les quelques autres films que j'ai vus de Walter Hill, honnête artisan un peu ignoré de la critique.

838. Danyel - 12/06/21 08:31 - (en réponse à : Danyel)
Les pinku eiga ou "films roses" ont été une véritable école pour nombre de jeunes réalisateurs japonais qui deviendront prestigieux par la suite (dont Oshima ou Kôji Wakamatsu).
Ce sont des films érotiques soft et souvent teintés de sado masochisme produits industriellement par les studios (la Nikkastu en particulier) dans les années 60-70.
Pour les meilleurs réalisateurs, il s'agissait souvent de faire passer des messages politiques subversifs sur la société japonaise d'alors et de se livrer à des expérimentations visuelles dans ces productions ultra cheap.
Du moment que le film contenait son lot de scènes de cul codifiées, les producteurs laissaient faire. Les jeunes réalisateurs en ont profité.
Arte en passe de temps en temps. J'en ai vu quelques uns la chaîne, mais je ne me souviens plus des titres.Il existe un coffret de cinq films édité par Carlota.
Les pinku eiga restent intéressants pour qui s'intéresse à la culture populaire du Japon. Après, la qualité des films varie beaucoup.

837. LienRag - 11/06/21 23:30 - (en réponse à : Danyel)
Sur un sujet proche (au moins dans sa perception), le Pinku Eiga ça vaut la peine d'être vu ?

836. Bert74 - 11/06/21 17:00
Le film sur le trou des Halles existe déjà. Il s'appelle "Touche pas la femme blanche", affiche de Gir. :-)

Ah mais c'est vrai, j'ai vu plusieurs reportages sur ce film.
Pour l'anecdote je faisais aussi une référence à Pierre Peret qui chantait : "C'est le Printemps ! Y a la tour Eiffel qui s'emballe et se penche vers le trou des halles pour lui faire un jardin d'enfant".

A part ça, tout ce que tu racontes me ramène à pas mal de souvenirs. Notamment la réputation d'hyper-violence qui tournait sur Les Guerriers de la Nuit. Ca et Cannibal Holocaust étaient les films légendaires des discussions ciné de nos cours de récré...
Bien plus tard, j'ai pu enfin voir Warrior-Les Guerriers de la Nuit et j'ai pu très nettement relativiser le battage qui en avait été fait.

Quel puit de savoir ce Danyel, quand même. Il devrait écrire des livres...

835. Danyel - 11/06/21 05:04
L’empire des sens est directement inspiré de l'art du shunga. Il a valu à son réalisateur un procès pour obscénité au Japon où le film est toujours interdit de diffusion.
Je l’ai vu plusieurs fois au cinéma quand il ressortait régulièrement et j’ai à présent le DVD. Ce film est un chef-d’œuvre. L’un des plus beaux films d’amour de l’histoire du cinéma. Le fait divers authentique à l’origine du scénario est toujours glorifié au Japon.
Le film suivant du réalisateur, abusivement titré « L’empire de la passion » pour surfer sur la vague, reprend le même acteur, mais n’est absolument pas un film érotique. L’actrice, a quant à elle disparu des radars. Elle était hôtesse de bar à l’origine.
Ai no korida, la corrida de l’amour, est le titre original de L’empire des sens.

La censure au Japon est assez bizarre. Que ce soit dans les manga, les photos ou au cinéma, on peut montrer un trou du cul en gros plan sans le couvrir d’une mosaïque ou le flouter. Par contre si un objet le pénètre, il faut mettre une mosaïque.
Les sexes, quels qu’ils soient sont toujours couverts de la mosaïque ou flouter.
Et cela n’a rien à voir avec la présence ou non de poils comme l’aiment à le prétendre ces abrutis de journalistes. Il existe par exemple des revues de photos avec des filles dont la retouche consiste à couvrir les sexes par une pilosité de Photoshop afin d’en dissimuler les détails, alors que leur trou de balle sera bien visible. Mais cette pudibonderie héritée de l’Occident et surtout de l’occupation américaine frappe également les manuels pour artistes. Les nus y sont retouchés.

En France, la loi sur le X englobe également les films ultra violents. Le premier Mad Max a failli en faire les frais, de même que « The Warriors » (Les guerriers de la nuit). Lui a d’abord subi un X qui lui a été par la suite retiré. Tous les films qui ont reçu le label X sont maintenant diffusés dans des festivals ou dans des salles spécialisées, voire à la télé avec une simple interdiction (je crois que la mention X n'existe plus en fait).
C’est par exemple le cas du célèbre « L’essayeuse » condamné à voir toutes ses copies détruites. Preuve qu’elles ne l’ont pas toutes été puisque le film a été montré au Festival du Forum des Images il y a quelques années.
Par contre sous le règne de Fleur Pellerin au ministère de la culture, un film gore américain sorti uniquement en DVD a bel et bien été retiré de la vente rétroactivement.
Les premiers films de Bruno Dumont, ceux de Larry Clark ou Short Bus, par exemple bien que montrant des actes sexuels non simulés sont sortis avec de simples interdictions (moins de 16 et moins de 18).


Je ne sais pas si je vous ennuie avec mes anniversaires de stars du 7eme art disparues.
Oui en ce qui me concerne, parce que je n’y apprends rien de plus que dans une fiche Wikipedia ou n’importe quel livre de cinéma.
Mais peu importe vu que je ne les lis plus.

Le film sur le trou des Halles existe déjà. Il s'appelle "Touche pas la femme blanche", affiche de Gir. :-)

834. Bert74 - 10/06/21 14:21 - (en réponse à : VH #832)
Bientôt un grand film épique sur la construction du trou des Halles par Jean-Yves Lafesse !

833. suzix@bdp - 10/06/21 13:51
Sympa. Ca devrait attirer du monde.
En plus j'aime bcp Romain Duris.

832. Victor Hugo - 10/06/21 12:59
Je mets ça là, car ce qui m'a fait marrer c'est que le réalisateur de ce film sur Gustave Eiffel s'appelle Martin... Bourboulon! Il était prédestiné.


831. torpedo31200 - 08/06/21 20:48 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 823)
Thanks

830. marcel - 08/06/21 20:10
Desole, j'ai trouve l'info qu'il avait ete clsse X en 1977 (pas a sa sortie) sur un site mais elle semble erronee.
Mais, pour revenir a L'empire des sens, oui, c'est clairement un film d'art et essai, pas un vulgaire porno. Apres, on aime ou pas, mais on peut pas le mettre dans le meme sac que les films Dorcel. Vois plus ca comme une version explicite du Dernier tango a Paris, ou de Lune de fiel, si tu veux.

829. froggy - 08/06/21 19:12
Belmondo n'a pas ete double pour la scene, les voitures etaient conduites par Gil Delamare, le cascadeur vedette des annees 60 avant que Remy Julienne ne lui succede, Delamare etant mort dans une cascade automobile en 1966.

A noter, que Jean Graton l'avait fait intervenir dans son propre role dans le Michel Vaillant, Les casse-cou. Apres son deces accidentel, l'auteur lui rendra hommage en appelant un modele de voiture, la Vaillante Gil.

828. froggy - 08/06/21 19:05
Desole Marcel, L'exorciste n'a pas ete classe X a sa sortie. Les films classes X etaient uniquement pour les films pornographiques avec restriction sur la publicite entre autres et nombre limite de salles. Je me souviens tres bien d'avoir vu les affiches du film a Paris a l'epoque, on en voit une d'ailleurs dans un plan de Peur sur la ville.

Emmanuelle n'a connu qu'une interdiction aux moins de 18 ans car considere comme erotique. Par contre, sa suite, Emmanuelle 2 avait ete classe X, ce qui a force le producteur Yves Roussset-Rouard a en reporte la sortie. Ce qui a bien embete Parafrance, la societe distributrice, qui a du re-sortir en vitesse et en catastrophe pour honorer les contrats avec les exploitants de salles, Les hauts de Hurlevent, le film de 1939 avec Laurence Olivier et Merle Oberon. Tu remarqueras que ce n'est pas du tout le meme genre de films. lol

Il ne faut pas confondre les films classes X en France et aux USA. Dans les annees 70, les americains etaient plus severes que les francais, des films comme Macadam cowboy, Le dernier tango a Paris, Salo ou les 120 jours de Sodome et L'empire des sens bien entendu. cela mettait dans le meme sac, les films etrangers plus audacieux de par leur contenus et leurs themes que les filsm americains et les films pornographiques. Ils ont donc cree la classification NC-17. Le premier fut Henry et June de 1990 de Philip Kaufman sur les annees parisiennes d'Henry Miller et d'Anais Nin dans les annees 30. Je l'avais vu a sa sortie, pas de quoi fouetter un chat comme disait ma mere. Ah, ces pudibonds d'americains!

827. suzix@bdp - 08/06/21 18:47
Les gens conduisaient vite à l'époque! (;o)
Si Belmondo a vraiment fait ces scènes d'automachie avec des voitures lancées c'était "vachement" risqué.

826. froggy - 08/06/21 18:40
Ma scene preferee de tauromachie au cinema:



En fat, il faut appeler cela tauromachine.

825. marcel - 08/06/21 18:24
Si je ne dis pas de betise, le Ministre de la culture de l'epoque etait intervenu pour que le film ne soit pas classe X mais juste interdit aux moins de 18 ans. Il est passe plusieurs fois sur Arte (apres 22h, bien sur).
Mais, pour l'avoir vu, on est loin du porno "masturbatoire", et c'est un bon film. Beaucoup de "perversions" y passent. Il est toutefois assez clair que ce film aurait beaucoup de problèmes aujourd'hui, surtout avec cette association a la con qui a fait classer X a posteriori quelques films (Baise-moi, par exemple).
Mais meme L'exorciste a ete classe X un temps; Est-ce que c'est un mauvais film ?...

824. froggy - 08/06/21 18:08 - (en réponse à : Marcel #819)
Je n'ai jamais vu L'empire des sens. Qui l'a vu ici?

Ce qui est ironique sur le film, c'est qu'on ecrit a son sujet que "les scenes de sexe n'y sont pas simulees" parce que le metteur en scene est Nagisa Oshima et qu'il a ete coproduit par Anatole Dauman, une pointure dans la profession. C'est donc un film d'art et d'essai. Si cela avait ete Marc Dorcel, cela aurait ete un simple film pornographique, avec un scenario toutefois.

Deux poids, deux mesures?

823. suzix@bdp - 08/06/21 08:58
en complément de mon poste 811 sur "Alice et le maire".

707. torpedo31200 - 21/05/21 15:55 - (en réponse à : suzix@bdp - post #706)
Tu pourrais adorer Alice et le maire, très bon film très bien écrit et très bien interprété. Mais surtout un des rares films français à dimension politique, tout en restant divertissant.



Alors pas adoré mais vraiment bien aimé. J'ai mis 4/5 sur mon appli sachant que bcp de films ont entre 2,5 et 3,5.

822. Victor Hugo - 08/06/21 01:51
Mais tant mieux pour toi, car tu n'es pas un tortionnaire.Eux tirent leur jouissance de l'anéantissement de leur semblable.

Moi aussi j'ai de l'empathie pour les animaux (surtout les mammifères, soyons francs). Mon chat est mort dans mes bras il y a 2 semaines, elle avait 17 ans et elle se sentait partir, j'ai vraiment lu du désarroi dans son regard dans ses derniers instants.

821. torpedo31200 - 08/06/21 00:24 - (en réponse à : Victor Hugo - post # 820)
Je ne comprends pas ta dernière phrase.
La seule fois où j' ai perçu de la terreur dans les yeux et les tremblements d' un être vivant, c' était un chien. Libéré illégalement d' un camp d' expérimentation scientifique au siècle dernier, quand la torture animale était pleinement autorisée.
(Genre commando 12 Monkeys pour rester raccord avec le topic)

Terreur que j' avais provoqué involontairement avec un léger bruit de clés, bien qu' il était en 3ème cercle de réintégration et presque cicatrisé.

820. Victor Hugo - 07/06/21 21:32 - (en réponse à : pm)
Tu prends le truc à l'envers, je ne dis pas que ceux qui se délectent de la torture humaine sont des adorateurs de la torture animale, mais que les adorateurs de la torture animale sont généralement peu révoltés par la torture humaine...

Ceux qui se délectent de la torture humaine veulent dominer et anéantir leur semblable, et l'animal pour eux n'est pas un semblable (sa conscience, s'ils lui en reconnaissent une, ne fonctionne pas pareille, ils ne peuvent pas comprendre ce qu'ils lisent dans le regard d'un animal, contrairement au supplicié humain).



819. marcel - 07/06/21 20:24 - (en réponse à : froggy)
Subtile reference a L"empire des sens, pour revenir au cinema.

818. pm - 07/06/21 19:53 - (en réponse à : VH)
C’est là où je ne rejoins pas, Hitler aimait son chien, Assad peut-être aussi, JM Lepen qui se vante d’avoir torturé des algériens également.
Encore une fois je ne comprends pas ces pratiques et je me fous de leur aspect culturel traditionnel ( mais c’est facile pour moi car ce n’est pas ma culture ), mais je pense que ce n’est pas sur le même plan que la torture humaine, qu’il n’y a pas de passage. Sinon on peut aller loin, devenir vegan car tuer une vache pour la manger se placerait sur le même plan que de tuer un être humain, refuser d’écraser des moustiques sur le pare brise de sa voiture ( toute vie est égale d’après Aymeric Caron ), ne plus couper de fleurs ( les plantes vivent ) etc.

817. froggy - 07/06/21 18:18
C'est le moment d'une petite chanson non?


816. Victor Hugo - 07/06/21 18:17
La torture animale n'a rien à envier à la torture humaine, les ressorts sont les mêmes ainsi que le plaisir qu'ils y trouvent. L'une comme l'autre sont indéfendables.

Il faut noter que les adorateurs de la torture animale sont généralement peu révoltés par la torture humaine... glissement progressif du plaisir abject.

815. pm - 07/06/21 17:58
Précisons que pour Arditi, Podalydès, Reno et Berling il ne s’agit pas de torture humaine mais de corrida. Rien ne m’attire dans la corrida que je ne comprends pas, comme la chasse, mais ce n’est pas Assad non plus.

814. suzix@bdp - 07/06/21 11:22
"me" plaisait plus.

813. suzix@bdp - 07/06/21 11:17 - (en réponse à : laurent)
merci pour ton commentaire sans concession. (;o)

"Rieur" mais plaisait plus avec 2 "L" ! (;o)



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio