Que venez-vous de lire et qu'en avez-vous pensé? (21)

Les 1501 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


301. herve - 21/03/21 16:50 - (en réponse à : zut pour le Yatta !)
Buck Danny # 57: opération Vektor

Pour la deuxième partie de cette aventure, le scénario tient toutes ses promesses. Avec l'intervention des armées russes, françaises et américaine, l'intrigue prend une dimension internationale et aventures, espionnages, et scènes aériennes rythment la lecture de cet opus.
Je ne me suis pas ennuyé une seconde, même si les retournements de situation sont un peu trop nombreuses ici.
J'ai l'impression que Gil Formosa maitrise mieux le trait de ses principaux personnages et les décors et aéronefs sont parfaits dans cet album.
Vivement la fin de cette histoire avec "le pacte !"

note:4/5


et Ratta !

300. herve - 21/03/21 16:23 - (en réponse à : froggy)
Non, je continue à les lire et les acheter, mais je me limite à l'édition de base.

299. froggy - 21/03/21 16:02
Je ne peux que constater qu'il n'y a plus grand monde ici qui continue a lire Largo Winch, Herve peut etre? Encore que je subodore que si c'est le cas, il les emprunte a sa mediatheque.

298. Stefan - 21/03/21 15:34 - (en réponse à : Stefan #296)
Ah ah je commence vraiment à me faire vieux et à radoter, j'avais l'impression de déjà avoir écrit plus ou moins la même chose sur BDP, après une rapide recherche, effectivement : http://www.bdparadisio.com/scripts/foritems.cfm?IdSubject=041029013956&StartPage=2 post #945.
(Au moins je reste d'accord avec moi même)

297. herve - 21/03/21 11:39
j'ai attendu la sortie du dernier album du triptyque pour me lancer dans :
Buck Danny #56 : Vostock ne répond plus

Cette 56ème aventure de Buck Danny renoue avec ce que j'aime dans cette série.
Tout d'abord, Formaosa renoue avec une mise en page plus académique, moins audacieuse et déstabilisante que sur les deux derniers titres, pour les vieux lecteurs de la série comme moi.
Et puis, je suis ravi de retrouver les décors polaires, comme dans "NC22654 ne répond plus", titre qui fait évidement écho à cet opus . De mémoire, je crois avoir découvert Buck Danny avec cette 15ème aventure, que m'avait offert un oncle.
Zumbiehl s'éloigne ici, des aventures à la James Bond du précédent diptyque , en nous présentant un colonel Dany, touchant, plus humain, et la main dans la main avec la belle Natalya. Il mêle adroitement des scènes d'aviation, et une intrigue scientifique d'une terrible actualité, bref j'ai beaucoup apprécié cet album dont l'histoire va se dérouler sur 3 tomes.

Attention toutefois, à ne pas user le lecteur avec le personnage de Lady X, que l'on retrouvera donc sur 5 albums à la suite.
On se souvient de la lassitude des lecteurs pour les personnages d'Olrik, de Zantafio dans d'autres séries classiques.

note:4/5

296. Stefan - 20/03/21 23:56 - (en réponse à : Marcel & Froggy)
Je crois que j'étais allé jusqu'au 10 et j'en avais feuilleté quelques uns après.
Les quatre premiers sont plutôt biens fichus au niveau de l'intrigue, plutôt originaux et bien menés, après les dessins me font franchement mal aux yeux, surtout cette façon de dessiner toutes les nanas comme des vieilles prostituées liftées et refaites de partout.
Et puis après chaque diptyque est exactement sur le même schéma : un complot machiavélique est mis en place pour voler à Largo tout son bel argent et le faire accuser d'un crime sordide. à la fin de la première partie, suspense, il est pourchassé et a perdu son argent. Dans la deuxième partie grâce à ses relations underground de sa vie d'avant et à son charme, il réussi à prouver son innocence et à retrouver son argent en lançant des couteaux.

295. marcel - 20/03/21 20:04
Franchement, quand tu as lu les quatre premiers Largo, tu les as tous lu.
Yep. J'ai arrete au 6.

294. pm - 20/03/21 18:53
Lu sur un air de Fado, pas grand chose à reprocher, c’est bien foutu. Il manque quelques ingrédients pour que ce soit un grand album politico-historique du niveau de Jonas Fink par exemple, mais c’est une très bonne lecture.

J’ai terminé aussi la série de Pastor No War, on est dans la politique fiction ( pays imaginaire ) et le fantastique, un coté comics prononcé, les premiers tomes étaient biens, je suis déçu par la fin, la part de fantastique est, je trouve, devenue trop importante.

293. froggy - 20/03/21 16:09 - (en réponse à : Piet)
Piet:
Tu dois faire partie des (tres) rares qui ont apprecie le diptyque, Golden Gate/Shadow, il est generalement considere comme le plus mauvais cycle de la serie. De mon cote, j'avais deteste le premier tome, ce fut une des mes premieres chroniques de lectures ici.

Stefan:
C'est vrai que ce sont les 4 premiers les meilleurs de tous. A mon avis, le dernier cycle vraiment bon est Le prix de l'argent/La loi du dollar. Apres, cela se sent que JVH ne sais plus trop quoi faire du personnage, les deux derniers qu'il a ecrits sont aux limites du foutage de gueule.

292. Piet Lastar - 20/03/21 12:47
Les derniers lus sont les 17-18 (Mer Noire et Colère Rouge)
Les derniers appréciés sont les 11-12 (Golden Gate et Shadow)

291. Stefan - 20/03/21 12:22
Franchement, quand tu as lu les quatre premiers Largo, tu les as tous lu.

290. froggy - 20/03/21 02:48
Toi aussi Piet, tu as arrete Largo Winch?

289. Piet Lastar - 20/03/21 02:29
Largo s'est perdu en Birmanie, il y a bien longtemps.

288. froggy - 19/03/21 23:22 - (en réponse à : suzix #281)
Cette Bd coche presque toutes les cases pour recevoir des prix:
- BD intellectuelle
- sur 2 thèmes actuels : égalité des sexes et tolérance
- un soupçon "subversif" (mais très bourgeois qd même hein faut pas exagéré): liberté sexuelle
- dessin chic, moderne graphique facile à lire, couleur pastelles


A toutes ces raisons, tu oublies le fait que le scenariste faisait partie d'une minorite sexuelle et qu'il est aussi decede. Cela aide et comme chacun sait, on est jamais trop aidé dans la vie.

287. froggy - 19/03/21 23:15
Helmut, Bertrand, Murakami, est-ce que vous m'autorisez a joindre votre club de ceux qui arretent Largo Winch apres ce dernier diptyque?

286. Mr Degryse - 19/03/21 18:12 - (en réponse à : PM 283)
Coup de coeur aussi pour moi. Lecture de ce début d'année et sur un air de fado de Baral

285. Murakami - 19/03/21 14:46 - (en réponse à : helmut perchu )
Tout à fait d'accord. C'est exactement le ressenti que j'ai eu. Largo Winch s'arrête ici pour moi avec ce dyptique.

284. Bert74 - 19/03/21 08:50 - (en réponse à : helmut # 282)

283. pm - 18/03/21 22:28
Le voyage du commodore Anson: très bon livre, j’aime beaucoup les histoires maritimes, la géographie et l’histoire. Excellente narration bien maîtrisée, gros travail de synthèse de Perrissin sur les différentes sources, dessin de Blanchin qui alterne les belles cases contemplatives, celles sans personnage, et les dessins nerveux des personnages où le mouvement est nettement privilégié à la précision. Très joli travail sur la couleur également.

282. helmut perchu - 18/03/21 16:10
Largo Winch T21 et 22 - Intrigue financière trop complexe, ou mal foutue, ou mal expliquée je sais pas mais j'ai rien pigé. Ajoutez à ça deux belles blondes qui ont des rôles bien différents mais des physiques bien similaires histoire qu'on s'emmêle encore plus les pinceaux. J'allais oublier le grand défaut des "repreneurs de série" qui se sentent obligés de caser un maximum de références aux tomes précédents pour bien montrer qu'ils sont légitimes aux commandes et vous obtenez une BD illisible Dommage.

281. suzix@bdp - 18/03/21 08:54
280. herve - 17/03/21 23:41
lu "Peau d'homme" Hubert & Zanzim

Je ne sais pas si cet album méritait le grand schelem au niveau des prix décernés par le monde de la bd.


Cette Bd coche presque toutes les cases pour recevoir des prix:
- BD intellectuelle
- sur 2 thèmes actuels : égalité des sexes et tolérance
- un soupçon "subversif" (mais très bourgeois qd même hein faut pas exagéré): liberté sexuelle
- dessin chic, moderne graphique facile à lire, couleur pastelles

Normalement on devrait voir des clones sur les 2 à 3 années à venir.

280. herve - 17/03/21 23:41
lu "Peau d'homme" Hubert & Zanzim

Fort de ses nombreux prix, je me suis finalement penché sur cette bande dessinée dont tout le monde parle y compris les média. Je dois dire que j'ai beaucoup apprécié le dessin expressif,naïf et simple de Zanzim. Certaines cases, avec le déplacement multiple de personnage m'ont sérieusement fait songer à "l'âge d'or" de Pedrosa.
D'ailleurs nous restons sur le même genre, celui du conte philosophique avec ici un thème plus appuyé sur la tolérance.
C'est amené de façon originale avec cette "peau d'homme" endossée par la très moderne et libérée Bianca, même si parfois j'ai trouvé le message un peu répétitif voire trop appuyé.
On comprend dès l'approche de Lorenzo auprès de Giovanni où en veut venir le regretté scénariste,Hubert.
Je ne sais pas si cet album méritait le grand schelem au niveau des prix décernés par le monde de la bd, mais pour ma part, j'ai beaucoup aimé cette histoire qui prône une certaine liberté sexuelle sur fond d'obscurantisme clérical, décrit de manière assez caricatural , il faut l'avouer dans cet album.

Une histoire plaisante sur fond médiéval mais qui renvoie à notre époque,servie sur près de 160 pages par un dessin expressif, dans un grand format, et qui se lit d'une traite, bref que demander de mieux à une bande dessinée? En outre, gage de réussite, le lecteur ressent une certaine empathie avec Bianca.
Très bel album.

note :4/5

279. torpedo31200 - 17/03/21 19:10
Je pense et j' espère que certains vont le ramener, j' attendrais avant de programmer une réimp.

278. froggy - 17/03/21 18:10
(Perso le plus mauvais truc que j' ai lu depuis très longtemps...)

Ce doit etre tres bien alors! lol

277. torpedo31200 - 17/03/21 16:22 - (en réponse à : post # 275)
Le retirage de 20 000 est programmé pour début avril. Le bouquin est en rupture depuis la semaine dernière.

(Perso le plus mauvais truc que j' ai lu depuis très longtemps...)

276. pm - 17/03/21 15:58 - (en réponse à : Froggy)
Mais le TL à 500 exemplaires, qui vait à peine plus cher que l’autre ne va pas être retiré. C’est collector de la mort qui tue...
Bon, c’est juste une jaquette et un frontispice inséré en début de cahier numéroté et signé.

275. froggy - 17/03/21 15:52
Au sujet du Ministere secret, je viens de voir sur BDzoom, que l'album se vend tres bien, il est classe No 5 des ventes de la semaine derniere, categorie BD et Dupuis a procede a un retirage de 20,000 exemplaires s'ajoutant au premier tirage de 25,000 afin de satisfaire une demande croissante.

Manifestement, le buzz est autour de cet album.

274. herve - 15/03/21 23:47 - (en réponse à : Froggy)
Cette bd faisait partie de mes coups de cœur l'an passé.
J'avais adoré.
Je l'avais lu dans le TL grand format.

273. froggy - 15/03/21 23:43
Boucq & Charyn, New York cannibals

Les auteurs ont repris les personnages principaux de Little Tulip, Pavel et sa fille adoptive, Azami. Le temps a passe, il est un tatoueur installe dans le quartier de Harlem. Elle est devenue policiere, culturiste ayant pris beaucoup trop de steroides et ferait presque passer Arnold Schwarzenegger pour un gringalet. Malheureusement, ces steroides l'ont rendus incapables de procreer. Or, un jour, elle trouve un bebe abandonne dans une ruelle sordide de Manhattan. Elle decide de l'adopter sur le champ. Ce faisant, elle va mettre le doigt sur un trafic absolument epouvantable. Parallelement a cela, Pavel va voir des gens de son passe revenir dans sa vie, ils ne lui veulent pas forcement du bien malgre des apparences gentilles et doucereuses. On va s'arreter la parce qu'evidemment, je ne veux pas vous gacher votre plaisir de lecture.

Il y a bien longtemps, en 1949, Jules Dassin avait realise un film que le distributeur francais avait intitule, Les bas fonds de Frisco. Boucq et Charyn auraient pu intituler leur dernier bebe de la meme maniere changeant le nom de Frisco pour celui de New York parce qu'ils nous montrent a voir les dessous peu reluisants de la bi g Apple. Je n'irai pas plus loin sur les comparaisons metaphoriques, je risquerai d'ecoeurer ce brillant et distingue areopage que sont ma lectrice (bonjour O.) et mes lecteurs.

C'est un voyage vers ses bas-fonds que nous convient les auteurs. On y rencontre toutes sortes de gens venus d'horizons divers et ayant connus beaucoup de coups du sort, heureux ou malheureux, il y a des gens bien, malgre des apparences contraires et des gens pas bien malgre des apparences tout aussi contraires. Le moins que l'on puisse dire est que tout ce petit monde est haut en couleurs, et je ne me refere pas a celle de leur peau, ce sont des gens qui ont beaucoup vecu.

Charyn a bien trousse sa double intrigue qu'il fait se rejoindre evidemment, il connait bien son affaire et nous amene a un rythme rapide vers la conclusion qui comme d'habitude chez lui, a des relents de fantastique ou de paranormal, au choix. On peut le lui reprocher puisque le recit strictement policier echappe ainsi au cartesianisme et devient onirique comme la fin de La femme du magicien des deux memes auteurs le fut. Cela ne m'a pas derange outre mesure et cela est meme logique vu l'etrange faune de ces bas-fonds que d'aucuns consideraient comme de la fange, cette faune tout aussi bizarre qu'etrange ne peut qu'emmener le recit dans cette direction.

Je crois l'avoir ecrit dans de precedentes chroniques, je n'ai decouvert le dessinateur que sur le tard avec sa serie Le Janitor sur scenario d'Yves Sente, ce n'est pas la serie la plus geniale qui soit, loin s'en faut mais elle a au moins le merite de me l'avoir fait connaitre. Depuis, je me suis rattrape bien que je n'achete pas les aventures de Jerome Moucherot dont l'humour m'echappe. Son dessin est une fois de plus absolument superbe mais pour la premiere fois, je l'ai trouve tres legerement different, un petit quelque chose en moins, je ne suis pas arrive a deceler ce que cela peut etre. Il est un tout petit moins accompli que ce a quoi il nous a habitue. Il n'empeche que cela continue a etre une fete pour les yeux et que meme avec ce petit quelque chose en moins, le dessinateur est un des meilleurs toujours en exercice, il n'est pas avare de son talent et il en fait profiter tous ses admirateurs.

Note finale, 4/5. Avec Charyn au scenario, ce Boucq sent bien bon.

272. froggy - 11/03/21 00:45

271. Mr Degryse - 10/03/21 10:30 - (en réponse à : froggy)
Y a un truc qu'actuabd, champion de la lèche n'aime pas.

270. Mr Degryse - 10/03/21 10:29
cule un mouton, je trouvais cela drôle

269. froggy - 10/03/21 01:06
Sapin, Comedie francaise, voyages dans l'antichambre du pouvoir

Ou Sapin admet qu'il a probablement atteint les limites de ses BD reportages mais cela ne l'a pas empeche d'en faire une nouvelle.

Apres avoir nous avoir raconte la campagne presidentielle de Francois Hollande, Campagne presidentielle puis la vie quotidienne a l'Elysee au temps de Hollande, Le Chateau, Sapin avait eu un intermede vers le show-biz avec un portrait haut en couleurs d'un homme encore plus haut en couleurs, Gerard Depardieu, Gerard, cinq annees dans les pattes de Depardieu. Dans celui-ci, Sapin revient a ses premieres amours, la politique, il suit Hollande durant les dernieres semaines de son quinquennat. Mais cela ne peut faire que quelques planches, alors il va essayer de convaincre le nouveau president, Emmanuel Macron, d'etre le sujet de sa prochaine BD. Apres tout, il connait un peu de monde a l'Elysee, cela ne devrait pas donc etre trop difficile, non?

Pour mieux remplir son album, Sapin ne va pas hesiter a se comparer a Racine, l'auteur de Phedre, Brittanicus, Iphigenie et autres grands classiques du theatre francais du XVIIe Siecle. Ainsi, cet ouvrage est divise en 2 parties, les tentatives de Sapin a suivre Macron au jour le jour, il y arrivera en partie, et la vie de Jean Racine, de sa naissance a sa mort. Je peux affirmer sans problemes que la partie de loin la plus interessante de cet album est assurement la vie de Racine. En effet, je ne la connaissais que tres peu, au gre de ce que j'avais lu dans les Classiques Larousse, la vie de Moliere m'est plus familiere. L'autre partie, la contemporaine est interessante aussi mais pas autant, il faut voir les agisssements des gens qui frequentent le Pouvoir, qui sont presque prets a tuer pere et mere pour etre remarque par le couple Macron, ceux qui restent dans l'antichambre. Sapin reconnait qu'il fait partie de ces gens la mais il est lucide sur son sort. C'est ce qui le differencie des autres, il va meme en jouer assez bien en faisant l'analogie de sa vie de futur courtisan de Macron et de celle de Racine qui lui avait les bonnes graces de Louis XIV, cette analogie est audacieuse et parfois un peu capillotractee. Entre nous soit dit, je ne pense pas que Sapin laissera une trace dans la culture aussi importante que celle de l'auteur d'Andromaque.

La seule chose qui m'est un peu agace et je reconnais que c'est peut etre mon cote vieux jeu et vieille France qui ressort, c'est le fait d'avoir raconte les debuts de la vie de Racine avec des anachronismes tout aussi bizarres qu'etranges. Est-ce de l'humour? Une maniere d'interesser ses jeunes lecteurs pour qui Racine est synonyme d'ennui ne comprenant pas les pieces ecrites, en vers, alexandrins et rimes? Je ne sais pas. Sapin y est ainsi assez iconoclaste en comparant Racine a Harry Potter. Il fallait y penser, je ne suis pas sur que j'aurais ose. Un peu plus loin, la chute de Nicolas Fouquet sera rapportee en direct par BFM-TV, bizarre ecrivis-je? Apres ces (grands) ecarts, Sapin reviendra vers des terrains plus surs ou il ne risque pas d'etre a l'origine de malaises cardiaques chez ses lecteurs aux gouts plus universitaires.

Est-ce que j'aime le dessin de Sapin? C'est une bonne question, je me remercie de me l'avoir posee. Oui et non. Je ne peux decemment pas vous laisser sur cette reponse de normand. Oui, je l'aime bien car il est sympathique a voir, pas pretentieux, Sapin ne fait pas dans le m'as-tu-vu. Il connait ses limites, elles sont nombreuses et n'essayent pas de les contourner. Mais c'est bien la le probleme, ses limites. Ce n'est pas un beau dessin qui plait instantanement, il a certes son charme mais par tant que ca. J'ai l'impression que l'auteur compte plus sur son sujet que sur son dessin. Ce en quoi, il n'a pas tort. Je ne le deteste pas, ecrivons qu'il est ce qu'il est. On s'habitue a ce style graphique car il n'y a pas moyen de faire autrement. Une derniere chose, ce qui est curieux quand on arrive a la conclusion de cet album, c'est de se dire que tout le monde est petit dans une BD de Sapin, tout le monde est rapetisse, a commence par lui-meme car l'auteur se met en scene, c'est lui qui a le premier role comme il en a pris l'habitude dans ses reportages. Mais il n'est pas du tout megalomane, bien au contraire, il sait se mettre en retrait et il s'autocaricature avec une tete legeremement difforme, un poil plus grosse large que ce qu'il en en ets reellement, et de petite taille donc. Sapin ramene tout le monde a son niveau. Je me demande si il est si petit que ca. Malheureusement, il n'a pas dessine Edouard Philippe dans son album, peut-etre parce que cela car cela lui posait des problemes d'echelle?

Note finale, 3,5/5. C'est amusant et ludique. Sapin a en partie reussi son album hybride, moitie biographie de Racine, moitie temoin des premiers temps de Macron a l'Elysee. J'ai prefere de loin la partie racinienne malgre les anachronismes a celle ayant trait aux tentatives de l'auteur a etre au plus pres du pouvoir. Le titre de cet album est bien trouve pour le coup, on est vraiment dans l'antichambre. Et c'est une comedie.


268. froggy - 10/03/21 00:17

267. marcel - 09/03/21 22:49
il faut m'expliquer en quoi c'est drôle.

'Cule un mouton. Drole.

266. Mr Degryse - 09/03/21 21:54
Aucune idée. Je ne suis pas hyper réceptif à l'humour en bd mais il faut m'expliquer en quoi c'est drôle. Moche cela est facile à voir mais drôle.

J'ai d'ailleurs été sidéré de sa publication dans spirou en me demandant ce que cela faisait la

265. pm - 09/03/21 19:40 - (en réponse à : Degryse)
Ils sont contagieux en face ?

Rares sont les albums récents que j’ai trouvé aussi drôles.

264. Mr Degryse - 09/03/21 19:13
Tenté de lire dans Spirou et j'ai trouvé cela très mauvais. ala fois moche et pas drôle

263. pm - 09/03/21 17:00
Ce qu'il y a de bien avec le site d'en face c'est qu'on est rarement (agréablement) surpris. Ils ont descendu l'album en flèche, qui est pourtant très drôle, alors qu'ils encensent la moindre merdouille.
Seul notre ex (green) a remis un peu les pendules à l'heure, le défaut de cet album est à regarder du coté du dessin de Sapin.

262. froggy - 08/03/21 04:21 - (en réponse à : Philippe)
J'ai inscrit celui-la sur ma liste des albums a acheter. Je suis tres intrigue de le lire surtout considerant les soucis actuels du petit Nicolas.

261. pm - 08/03/21 01:50
Ministere secret 1: pas fan du dessin de Sapin mais il faut reconnaître que cet album est vraiment drôle.

260. pm - 05/03/21 17:27
Non, je lis le premier tome pour voir si le scénario de départ me plait. ensuite j'ai beaucoup plus de plaisir à lire tout d'une traite.

259. froggy - 05/03/21 17:19 - (en réponse à : Philippe)
Tu veux savoir comment ca finit? lol

258. pm - 05/03/21 17:19
Sinon je fais souvent comme Piet, lire le début et attendre que ce soit terminé pour tout lire d'une traite.

257. pm - 05/03/21 17:18 - (en réponse à : froggy)
J'ai arrêté au 6 pour ma part. Je les revendrai probablement.

256. froggy - 05/03/21 16:57 - (en réponse à : Piet)
Tu fais ca toi?

C'est une demarche interessante. Tu procedes de la sorte sur de nombreuses series?

De mon cote, je ne pourrais pas. Ainsi, tu cites Alix Senator, j'ai arrete cette serie au septieme je crois. Cela avait tres bien commence et puis c'est parti dans une direction regerettable a mon avis. C'etait rapidement devenu insupportable et invraisemblable. Qui plus est, Alix rajeunissait au fur et a mesure des titres alors qu'il est cense avoir maintenant la cinquantaine.

255. herve - 05/03/21 13:37 - (en réponse à : froggy)
j'avais effectivement commencé cette série, et je me suis arrêté au tome 3 (revendus depuis), ayant découvert l'intégralité de l'histoire avec la série TV.

254. Piet Lastar - 05/03/21 09:04 - (en réponse à : froggy)
C'est le genre de série dont j'achète et lis les 2-3 premiers tomes. Ensuite, j'acquiers les autres livres avant de lire l'ensemble. Je fais ça actuellement avec Alix Senator et le Chat du Rabbin.

Pour Rani, il me semble que l'histoire est de Van Hamme (pour la TV à la base) et le découpage d'Alcante.

253. froggy - 05/03/21 00:55
Rani 8, Marquise

Voici enfin la conclusion de cette saga qui aura tenu en haleine ses lecteurs depuis le premier tome.

Dans l'episode precedent, Rani 7, les auteurs avaient laisse l'heroine dans un drole de pastis. En effet, son mari, le maharadjah l'avaient trouvee dans les bras de son amant de toujours, le bel anglais Craig. Il l'aime trop pour la tuer mais il la condamne a rester cloitree dans son harem. L'amant n'aura la vie sauve que pour des considerations politiques. Qui plus est, son demi-frere, l'infame Philippe, qui la hait et qui est aussi le responsable de tous ses malheurs, ourdit de sombres manigances car il est aussi fourbe que cupide. Et puis enfin, la jeune femme sera aussi le temoin de la fin de la presence francaise en Inde qu'elle laissera aux mains de la Perdide Albion. Au milieu de tout ca, la belle Jolanne de Valcourt trouvera t-elle finalement le bonheur?

La serie avait ete concue comme un strict divertissement et elle a bien atteint son but. Le probleme est que le rythme de parution a ete particulierement lent. Le premier album date de 2009, le dernier est donc sorti en 2020, un rapide calcul permet d'etablir que la moyenne de sortie fut d'un tous les 16 mois et demi (le demi est tres important et fait toute la difference), cela a ete beaucoup trop lent pour une serie d'aventures et je me demande qui a continue a la suivre durant tout ce temps. Si mes souvenirs sont bons, Herve nous a dit qu'il l'avait lachee au troisieme titre a cause de ce long delai entre chaque titre. Le fait est que la serie n'est pas geniale, loin s'en faut malgre le renom de son scenariste principal, Jean Van Hamme, qu'on ne presente plus. Alcante a participe a l'ecriture et c'est, Francis Valles, le dessinateur de la serie Les Maitres de l'Orge egalement de Van Hamme qui a eu la charge de cette saga. Du tres solide donc.

C'est une bonne serie mais ce n'est pas aussi palpitant que les premiers XIII et autres Largo Winch et Thorgal, les grandes series vedettes du scenariste, celles qui lui ont apporte gloire et fortune. Je me suis amuse en lisant les infortunes de la belle qui subit mille miseres et humiliations au gre de l'imagination plus ou moins fertile des scenaristes, Depuis le quatrieme ou le cinquieme, j'avais un peu decroche et n'attendait plus specialement le dernier titre, je le lisais quand il sortait et ne trepignait certainement pas d'impatience en attendant le prochain. C'est tout a fait le type de serie qui aurait du connaitre un rythme de parution plus rapide du fait de son contenu et du genre de BD dans lequel elle s'inscrit, un maximum de 9 mois entre deux albums auraient ete parfait. Je ne sais pas a qui est la faute? Les auteurs ou l'editeur? Ou les deux?

J'avais bien aime le dessin de Valles dans Les Maitres de l'Orge car cette serie est plutot statique. Je me demande si il etait le dessinateur le plus approprie pour Rani. Il dessine bien mais ce n'est pas un dessinateur exceptionnel, cela ne respire pas vraiment le mouvement tout ca. Cela est evidemment genant pour les quelques scenes d'action qui parsement ca et la cette histoire. Et puis la planche 36 est ratee, quand Rani est agressee par une foule de misereux qui croit qu'elle peut les guerir par des miracles et la jolie jeune femme de s'evanouir sur le coup de l'emotion. Je reconnais que ce n'est pas une scene evidente a reussir graphiquement. Je crois que la meme scene existe dans un des films de la serie Angelique, source et inspiration de la bande dessinee selon Van Hamme quand le premier album sortit.

Note finale, 3/5 aussi bien pour cet album que pour l'ensemble. je n'ai pas ete aussi enthousisate vis a vis de Rani que je le fus avec Les Maitres de l'Orge. C'est tout a fait la serie qui devrait etre lue sous la forme d'une integrale, le format ideal pour mieux l'apprecier.

252. Lien Rag - 04/03/21 09:43
"es personnages sont au fil des tomes finalement plus complexes qu'ils n'ont l'air au premier abord"
Nan mais pour ça il faut qu'ils survivent au fil des tomes comme tu dis, et dans cette série c'est plutôt le fil de l'épée qui gère leurs destinées...



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio