Que venez-vous de lire et qu'en avez-vous pensé? (21)

Les 1501 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


801. heijingling - 20/10/21 11:31
Je sais que c'est mythique, et hardi pour l'époque, la guerre des étoiles aussi est mythique, la plupart de mes copains adoraient, mais moi je n'ai jamais accroché. Albator un peu plus, bien que les tartines de romantisme de cuisine me gonflaient assez vite, je préférais le Surfer d'Argent dans le genre, déjà, dans le look, c'était plus space.

800. suzix@bdp - 20/10/21 09:19

799. suzix@bdp - 20/10/21 09:16
"Goldorak" pour ma génération (née début/mi-70's)c'est mythique au même titre que "Capitaine Flam" et "Albator".

Goldorak je regardais mais mes préférés étaient les 2 autres.

Allez, juste pour le plaisir, le générique tellement sublime de Capitaine Flam! Quel rythme, quel texte, j'en ai des frissons! ... et je ne plaisante même pas! (;o)



Le générique (français, celui qu'on a tous entendu des dizaines de fois) d'Albator est nul. Celui de Goldorak moins pire.
Par contre le vaisseau d'Albator!! LOVE§§§ !(;o)

Moi j'abvais ça:




Et cette dernière photo me téléporte il y a 35 ans me rappelant les petits disques que lançait le vaisceau. (;o)




798. heijingling - 20/10/21 07:33
Je n'ai jamais aimé Goldorak, même petit. La guerre des étoiles non plus, d'ailleurs. Par contre j'aimais Yoko Tuno, Khéna et le Scrameustache et Blake et Mortimer. Faut croire que je n'ai jamais été attiré par la S.F. pouf paf boum, qui aligne les bastons de vaisseaux spaciaux et de robots.

797. froggy - 20/10/21 04:31
Il y a des jours ou je ne regrette pas d'etre un peu plus age que vous messieurs. Goldorak! La honte!

796. herve - 19/10/21 00:20 - (en réponse à : Rétrolaser)
Je suis heureux de t'avoir convaincu.

795. Stefan - 18/10/21 23:38 - (en réponse à : Cornofulgure)
Ah ben ça me démangeait de l'acheter, en tant que quarantenaire (;)), je crois que tu m'as convaincu.

794. herve - 18/10/21 22:06
un gros coup de coeur avec "Goldorak" de Dorison,Bajram,Cossu, Sentenac et Guillo

Cinquantenaires de tous pays réjouissez-vous, Goldorak est de retour !
Nostalgiques de RecréA2, je vous invite à découvrir le nouvel album de Barjam, Cossu, Dorison, Sentenac et Guillo qui nous font revivre une nouvelle aventure de Goldorak.
Et quelle aventure !
Nous retrouvons nos héros vieillis, (la patrouille des aigles) presque désabusés pour certains (Actarus, étrangement barbu, particulièrement éprouvé au début de cet épisode), appelés, encore une fois, à sauver leur pays contre les Golgoths ; mais aussi Procyon,Rigel, Mizar,Banta
Le tour de force est tout de même de ne faire figurer Goldorak qu’à la moitié de l’album, qui compte 136 pages, sans pour autant dénaturer les souvenirs que l’on avait de ce dessin animé. Je dois avouer avoir eu des frissons, lorsque page 68, Actarus prononce le mythique « Goldorak Go ! », une véritable madeleine de Proust, vous dis-je, cet album. Et que dire du fameux « métamorphose ! » (Page 99), parfaitement dessiné par le trio Bajram, Cossu et Sentenac.
Justement côté dessin il faut souligner la qualité du travail, mais aussi les couleurs en parfaites adéquation avec celles du dessin animé et des pages parfois audacieuse (page 64) au niveau du découpage. Quelques clins d’œil sympathiques égrènent la lecture de l’album, comme le disque 45 tours que sort Procyon (page 60).
L’album est agrémenté d’un cahier de 16 pages sur la genèse de cette histoire, qui montre, s’il fallait encore le prouver, que les auteurs ont une passion dévorante pour Goldorak depuis leur plus tendre enfance. Cette passion s’est ressentie dans l’album qui, pour moi, est une de mes meilleures lectures de cette année.
Finalement, je retire ce que je disais en introduction « cinquantenaires de tous pays réjouissez-vous, Goldorak est de retour !», mes enfants de 20 et 21 ans m’ont emprunté l’album en faisant un « Waouh ! », au vu de la couverture.
« Goldorak » en définitive, n’appartient plus exclusivement aux gens de 50 ans ou plus, comme moi, et tant mieux.

Un grand merci aux auteurs.

note 5/5


793. herve - 10/10/21 18:09
Raven #2 Lauffray

Autant j'avais trouvé que le tome 1 était bien rythmé, avec un début accrocheur, autant j'ai eu du mal entamer le tome 2 où l'intrigue (la recherche du trésor) met du temps à se mettre en place.
Il faut arriver au milieu de l'album pour que l'action et l'aventure l'emportent sur des dialogues parfois inutiles.
L'auteur prend le parti de nous offrir une histoire de pirates se déroulant sur la terre ferme comme dans le film "le corsaire rouge" ou plus récemment dans la bd "Barracuda"(Dufaux/Jeremy), mais cela ne me dérange pas..
Le dessin de Lauffray nous fait oublier les petites faiblesses du scénario ou certaines facilités (comment le jeune Arthur a-t-il réussi à suivre le groupe de pirate dans la jungle hostile?), mais ne boudons pas notre plaisir avec cette série qui a le mérite de nous divertir.

note :3/5

792. froggy - 06/10/21 00:36 - (en réponse à : heijingling)
Tu as raison, j'aurais du preciser "en bandes dessinees"

Je crois que le cinema peut se permettre plus de licenses artistiques selon les desirs du metteur en scene et ce qu'il veut exprimer. En BD, la marge de maneuvre du dessinateur est plus limitee.

Le cas extreme d'une scene de bataille ratee a la television ou au cinema et qui est pleine de bruit et de fureur est celle finale de Games of Throne dans la derniere saison. Je presume que le producteur de la serie a du s'expliquer aupres des pontes d'HBO pour s'expliquer pour savoir ou l'argent etait passe uen fosi qu'ils e remis de leur apoplexie et autres malaises cardiaques. Si j'avais ete a leur place, je lui aurais demande de rembourser la chaine sur ses deniers personnels tellement cet episode est le plus enorme foutage de gueule de l'histoire de la television.

791. heijingling - 06/10/21 00:14
" on n'imagine pas une bataille silencieuse."

Il y a pourtant la célèbre scène de bataille silencieuse dans Ran (désordre en français), de Kurosawa.

790. froggy - 05/10/21 23:58
La fortune des Winczlav 1, Vanko 1848

Ou comment Largo Winch est devenu milliardaire a la mort de son pere adoptif. En effet, cette serie prevue en 3 volumes raconte les origines de l'immense fortune du jeune homme. Elle est ecrite par Jean Van Hamme et dessinee par Philippe Berthet. Pour moi, ce sont deux bonnes raisons d'acheter cet album. Une seule suffisait, ayant pris l'habitude de suivre ces deux auteurs depuis bien longtemps.

Cela commence au Montenegro en 1848 et finit en Oklahoma avant la fin du XIXe siecle. Entretemps, il s'est passe plein de choses. je ne vais pas vous faire le resume de touts les evenements et peripeties racintees dans cet album, je ne veux pas gacher votre lecture. En 56 planches seulement, le scenariste adopte un train d'enfer pour raconter son histoire. Si vous etiez au cinema et que vous vous absentiez au milieu de la projection pour aller aux toilettes, vous seriez perdus ne comprenant pas pourquoi en moins de 5 minutes, on est passe de l'arrivee a New York en 1848 a la fin de la Guerre de Secession en 1865.

C'est d'ailleurs le probleme de cet album, et j'ai bien peur qu'il en sera de meme pour les deux albums suivants, c'est qu'on n'a pas le temps de respirer et en privilegiant l'action au detriment des personnages, il empeche le lecteur de sympathiser avec eux. Ils ne sont que tres succinctement characterises, beaucoup trop en fait. A la limite, un heros de Charlier, grand chantre du heros monolithique s'il en est, a plus de chaleur que ceux qu'on voit ici, excepte Jerry Tumbler bien evidemment.

Il faut dire que d'avoir choisi Philippe Berthet n'ajoute pas a la folle joie. Bien que j'aime enormement son dessin, j'ai quasiment tout de lui, celui-ci ne respire pas la chaleur, ses femmes sont froides comme des glacons ambulants et ses hommes ne sont pas mieux lotis. Chez Berthet, tout le monde il est beau mais tout le monde il est pas gentil. Son scenariste lui a fait dessiner des scenes de batailles sanglantes. Or, plutot que de les faire pleines de bruit et de fureur, le dessinateur les a rendues silencieuses en omettant les onomotapees qui marquent le bruit en bandes dessinees. Cela fait bizarre en definitive. Quand on voit ces planches, il y manque quelque chose car on n'imagine pas une bataille silencieuse.

Note finale, 3/5. Malgre toutes ces reserves, j'ai bien aime car on ne s'ennuie pas uen seconde mais ce n'est pas aussi bien que ce que j'avais espere.

789. Bert74 - 29/09/21 18:12
Je confirme que j'aime toujours autant Amour et Interim.

788. suzix@bdp - 29/09/21 00:15
MouaaaaaAAAAAAAHHHHH excellent!

787. froggy - 28/09/21 23:59
783. pm - 28/09/21 12:31
J’ai l’impression que Froggy se suzixifie !…


Tout a fait, je viens de commencer a acheter des post-apo en pagaille. Et je suis en train de me debarrasser de tout ce qui est paru avant 1974. LOL

786. LienRag - 28/09/21 18:44
C'est très bien "Vacances de Printemps" !
Un des mailleurs Lapinot...

785. suzix@bdp - 28/09/21 12:59
pourquoi j'ai écrit "leur" !! "LUI" faire voir le beau. Ben oui, vous vous êtes trop réfractaires, j'ai renoncé! (;o)

784. suzix@bdp - 28/09/21 12:58
Oui je parviens petit à petit à leur faire voir ce qui est remarquable et beau!


MooouuuuuuuaaaaaaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH




Sinon y'a pire que se Suzixifier! Si le pote de Froggy était Tom Cruise par exemple! Se "Cruisifier" ça doit fait mal par où ça passe!

783. pm - 28/09/21 12:31
J’ai l’impression que Froggy se suzixifie !…

782. pm - 28/09/21 12:29 - (en réponse à : marcel)
Grâce à marcel vous avez la preuve que je suis cohérent avec mou-même, c’est déjà ça.

781. marcel - 28/09/21 11:41
Dans le sujet Trondheim, pm mais également Bert et Feldoe disent que c'est leur prefere. Perso, j'ai du mal a classer les aventures contemporaines, je les aime toutes, et ca forme un peu un tout pour moi.

780. marcel - 28/09/21 11:35
J'avais bien aime Amour et Interim aussi. Je peux comprendre qu'on ait plus de mal avec Vacances de printemps.

779. pm - 28/09/21 10:47
Personnellement j’adore Amour et Intérim qui est peut-être mon lapinot préféré de la première période.

778. torpedo31200 - 27/09/21 23:26 - (en réponse à : froggy - post # 777)
Vacances de printemps a ses fans, mais suis d' accord avec toi, pas les meilleurs de la série amha.

777. froggy - 27/09/21 23:08
Lapinot 4 et 5, Amour & interim; Vacances de printemps

Je continue sur ma lancee de completer la serie.

Je ne vais pas ecrire beaucoup sur ces deux albums car malheureusement, je les ai trouves tous les deux assez faibles compares aux precedents qui m'ont incite a lire tous les titres.

Ils ont pourtant les memes atouts que les autres ont mais cette fois ci, je les ai trouves assez vain. Le premier part du principe de savoir ce vous feriez si vous trouviez une valise avec un million dedans? Quant au deuxieme, il se passe dans l'Angleterre victorienne ou Lapinot se pose la question de savoir quels sont les symptomes de l'amour, lui qui est tant epris de Nadia, sa dulcinee d'album en album a qui il n'arrive pas a declarer sa flamme. Ce dernier a ete d'ailleurs ete coecrit avec Frank le Gall. On peut trouver des indices de sa patte dans certains elements du scenario.

Le dessin de Trondheim est egal a lui meme. Ne l'ayant pas suivi au fil des annees et au fil de ses albums non plus, je ne le decouvre qu'a travers cette serie et surtout je ne peux que constater son evolution dans le bon sens. A force de travail et d'aligner albums sur albums, le dessin du nouveau stakhanoviste de la BD, (avant lui, j'aurais mis Tibet qui a dessine plus de 150 albums sans compter les travaux accessoires) est devenu tres bien. la chrysalide de Lapinot et les carottes de Patagonie est devenu un bien joli papillon aux ailes multicolores butinant d'albums en albums. On ne peut plus decemment ecrire qu'il ne sait pas dessiner.

Note finale, 3/5. Bien mais pas plus que cela.

776. froggy - 26/09/21 20:34 - (en réponse à : Philippe)
Tres bien, faisant partie des gens bons, je vais le feuilleter.

775. pm - 26/09/21 19:20 - (en réponse à : Froggy)
De mon coté la bio en BD d’Hitchcock ne m’intéresse pas du tout. Pour le coup je n’en voit guère l’intérêt, vu la forme c’est nécessairement superficiel, et je n’aime pas le dessin.
Charly 9, que je n'ai pas lu, c’est autre chose. Tout le monde sait que Teulé interprète l’Histoire pour en faire une oeuvre romanesque, et comme tu le sais, je ne suis pas très friand des adaptations des romans en BD.
Le livre de Dytar n’a vraiment rien à voir, ce n’est pas un résumé ni une adaptation en BD de l’affaire, la forme est très intéressante et très originale, et l’approche également. Je te suggère tout de même de le feuilleter pour te rendre compte de ce que c’est réellement.

774. pm - 26/09/21 19:12 - (en réponse à : Froggy)
Ah oui, j’ajoute qu’il s’agit bien d’un livre …

773. pm - 26/09/21 19:11 - (en réponse à : Froggy)
Habituellement je serai d’accord avec toi, la bande dessinée n'est pas le medium le plus adapté à une analyse historique de fond.
En fait je me suis plutôt mal exprimé quand j’ai parlé de livre d’Histoire en BD car ce n'est pas vraiment ça mais plutôt une revue de presse chronologique de toute l’affaire et c’est plutôt très bien fait. On est immergé dans le quotidien de la presse de l’époque de 1894 à 1899, comme un citoyen de cette fin de 19 ème siècle qui n’a pas notre recul, ce qui en fait tout l’intérêt. À part dans l’appendice final il n’y a pas d’analyse ni de jugement ce qui permet de comprendre la mécanique de l’époque.
Ce livre complète sans le concurrencer des livres références comme celui de Bredin.

772. froggy - 26/09/21 16:36 - (en réponse à : Philippe)
Si la BD reste mom medium de lecture prefere pour de nombreux genres et bien que tu enfasses une bonne critique, je ne lirai pas cet album. Pour ce genre d'ouvrages, je trouve qu'une BD ne peut pas etre aussi complet qu'un livre. J'ai d'ailleurs l'intention d'acheter lors de mon prochain sejour en France L'affaire de Jean-Denis Brodin.

C'est pour cela que je n'avais pas aime Charly 9 de Guerineau et Teule qui ne developpe pas assez tout ce qui se passe autour du personnage. J'accepte mieux la publication en ce moment du Hitchcock d'He et Simsolo car j'ai deja lu deux biographies du metteur en scene et le scenariste a rajoute deux ou tgrois cjhsoes interessantes sur le personnage. Cette biographie en BD ne me sert que de complement a un sujet que je connais deja tres bien.

771. pm - 26/09/21 14:12
J’accuse de Jean Dytar

Très bel objet éditorial, l’affaire Dreyfus raconté quasi au jour le jour, présentée comme des pages d’écran d’ordinateur. Se mêlent des extraits d’articles d’époque et des pages de bandes dessinées racontant les détails de l’affaire via les personnages principaux ( le frère Mathieu Dreyfus, Bernard Lazare, Clémenceau, Jaurès, Zola …). Connaissant assez bien cette épisode tragique de notre Histoire j’avais un peu peur d’une vision un peu trop superficielle, or il n’en est rien. Dytar fait oeuvre d’historien en bandes dessinées et c’est très réussi, les 310 pages se lisent avec passion. L’ensemble montre bien les enjeux et les péripéties, la forme choisie permet d’envisager des parallèles avec notre époque.
J’ai tout de même été parfois frustré que certains extraits d’articles de presse soient un peu rapidement coupés. J’ai bien compris qu’un scan de la page via l’application Delcourt/Soleil permet d’accéder à l’article complet et à divers compléments, je l’ai fait une ou deux fois mais cela coupe trop la fluidité de lecture du livre.
Graphiquement, l’auteur a utilisé un style à la fois épuré et plein de hachures, qui rappelle bien la fin du 19 ème siècle.
Un excellent livre que je conseille à tout amateur d’Histoire et de bandes dessinées.

770. pm - 26/09/21 13:55 - (en réponse à : Achab, Degryse)
Le pitch ( rois maudits, guerre des deux roses…) ce n’est pas très important, tout est dans le traitement. La plupart des histoires sont basées sur quelques sentiments humains basiques ( amour, jalousie, puissance…), ce qui en fait leur intérêt réside quasi uniquement dans la façon de les raconter, ce qu’on appelle le style.

769. Achab - 26/09/21 10:32 - (en réponse à : Degryse)
Plutôt la Guerre des 2 Roses (York versus Lancaster)…

768. Mr Degryse - 25/09/21 21:38 - (en réponse à : Servitude)
Le tome 4 est le meilleur de la série.

Le tome 1 le moins bon. Le moins bien écrit est clair.

Et effectivement il faut lire les appendices et texte sinon on passa à côté de la mythologie.

La série progresse de tome en tome jusqu'à l'excellent tome 4.

Les tomes finaux sont bien aussi.

L'ensemble formé une série hf plutôt pas mal.

Et george r martin n'a rien inventé. Got c'est juste les rois maudits

767. egoes - 25/09/21 19:34 - (en réponse à : pm)
Si tu n'as lu que les tomes 1 à 3, je comprends d'autant plus tes remarques.
C'est clairement la partie la plus hermétique du récit.
Après, les routes se rejoignent, pour un final que je trouve personnellement plus que satisfaisant et même émouvant sur les ultimes pages).
En ce qui me concerne, je ne pense en effet pas être plus ou moins exigeant, mais je m'arrête tout de même devant moins de choses, parce qu'il y a souvent un air de "déjà vu".


766. pm - 25/09/21 13:58 - (en réponse à : egoes)
Je crois que malgré quelques réserves Achab a apprécié.
De mon coté je n'ai pas trouvé "autre chose", juste un récit que j'ai trouvé mal construit, probablement très ambitieux mais pas au point narrativement et qui m'a complètement laissé sur le bas coté. Je n'en ai lu que la moitié mais je m'y suis ennuyé ferme.
D'après le site d'en face tu n'es pas le seul à avoir apprécié, et eux sont carrément dans le fan service.(TT, dédicaces, quand sort le suivant etc...)
Sinon, je ne suis pas sûr d'être plus exigeant qu'il y a dix ou vingt ans.

765. egoes - 25/09/21 10:34 - (en réponse à : pm)
Hello pm !
Je comprends parfaitement ton ressenti et celui d'Achab sur Servitude. Vos arguments ne manquent -je trouve- aucunement de fondement, mais les éléments qui ont pu susciter vos réserves / votre décrochage sont passés "crême" chez moi, tellement j'étais heureux de trouver "autre chose" en bd (comme le dit Suzix, on devient de plus en plus difficile avec l'âge). Même cette distance avec les personnages s'est progressivement estompée, à partir du tome 4, même s'il est vrai que le récit se concentre plus sur l'Histoire que sur l'histoire.

764. pm - 23/09/21 00:02 - (en réponse à : Mr Degryse)
J’ai le Lepage mais je ne l’ai toujours pas lu…

763. froggy - 22/09/21 23:46 - (en réponse à : Jerome #759)
May be an image of 1 person and text that says 'GORAFI endredi juin 2077 magazine VACANCES OÃ PARTIR SANS CROISER DE PAUVRES'

762. Mr Degryse - 22/09/21 20:24 - (en réponse à : Pm )
Tu n'avais pas lu voyage aux îles de la desolation de Lepage ? On en parle dedans.

C'est effectivement un point de détail qui m'a juste interpelé car je suis au taquet sur ce voyage. J'ai bien dit que cela avait failli ME sortir de l'histoire. C'est la ère planche. La suite m'a fait passer la dessus.

J'aime bien le trait de Gaultier et le scénario est bien sympa. C 'est juste que cela commence avec un côté documentaire avant de basculer dans la fiction.

Je ne sais rien de l'histoire avant de commencer ma lecture


761. pm - 22/09/21 19:46 - (en réponse à : Degryse)
Honnêtement, même si je peux comprendre que cela puisse unnpeu gêner celui qui s’est intéressé à la question, j’en ai un peu rien à faire du coté réaliste du point de départ. Limite je ne savais pas que ce bateau existait vraiment.
Ça n’a guère d’importance pour nous emmener là où l’auteur nous emmène.
Personnellement, sans que ce soit le chef d’oeuvre du siècle ou même de l’année, cette lecture m’a beaucoup plue.
Et je n'ai pas trouvé l’édition n&b plus belle, au contraire, j’aime beaucoup les couleurs.
Bref, on n’est pas d’accord…

760. Mr Degryse - 22/09/21 15:55 - (en réponse à : La désolation)
Sinon je conseille la version noir et blanc de cette bd. Edition limitée signée par l'auteur avec une couverture bien plus belle.

759. Mr Degryse - 22/09/21 15:54 - (en réponse à : la désolation)
La désolation :Lecture sympathique mais qui commence sur un point de détail qui a failli me faire sortir du livre surtout que c'était dans la partie quasi documentaire.

On n'embarque pas comme çà au débotté sur le Marion Dufresne pour disparaitre. Surtout quand on embarque comme touriste.

Mon père et moi sommes de des bobos touristes qui ont depuis plusieurs années ce voyage en rêve. Déjà parce que le tarif fait que tu dois préparer cela en amont à part si tu es très à l'aise niveau argent.
Si tu voyages en duo, cela coute 8789 euros. Si tu as une cabine individuelle : 17340 euros.
Donc c'est déjà le voyage d'une vie qui nécessite des économies.

De plus, il n'y a que 8 à 12 touristes par rotation ( 4 par an ). Tu dois remplir un formulaire de motivation. Tu es sélectionné ou non. Tu dois passer des examens médicaux ( cardiaque etc). On a même demandé à mon père un examen dentaire.

Quand tu es sélectionné, il faut aussi avoir la possibilité d'être dispo quand on te le demande car tu es prévenu de ta rotation 3 à 4 mois à l'avance. Il faut pouvoir décaniller quand on te le demande cela n'est pas toujours facile avec ton employeur.

Et puis parfois ton départ est décalé ou au contraire anticipé si il y a une annulation. bref tu es sur liste d'attente.

Pour que mon père puisse partir, j'ai dû par exemple renoncé à ce voyage car lui étant à la retraite il pouvait plus facilement partir alors que notre départ à 2 mettait trop de contrainte.

Le fait qu'il soit seul a fait qu'il a été appelé en remplacement d'une annulation. Il devait partir à une rotation en 2020. Malheureusement le covid est passé par là. Le Marion Dufresne n'embarque plus de touriste durant cette période. A chaque rotation, il est sur liste d'attente. on lui dit qu'il part si les conditions sanitaires le permettent. Il était encore appelé pour la rotation de cet été puis la 4 ème vague à la réunion a empêché tout cela.

Bref pour dire que c'est galère d'aller au Kergelen et sur le Marion Dufresne. Il est impossible d'acheter un billet 5000 balles un soir comme çà, de disparaitre en un mouvement comme le laisse entendre la 1 ère page de la bd.



758. torpedo31200 - 22/09/21 14:03 - (en réponse à : Bert74 - post # 757)
Il a mal tourné et est devenu enseignant (avant Asterios Polyp)

757. Bert74 - 22/09/21 10:51 - (en réponse à : Torpedo)
Pas lu mais j' y voyais un côté Mazzucchelli période Asterios Polyp.

Oui, on peut dire ça, renforcé surtout par l'utilisation de la quadrichromie, faut dire.

En parlant de Mazzucchelli et de ses périodes : il est passé à autre chose depuis Asterios Polyp ?

756. pm - 22/09/21 10:36 - (en réponse à : Achab)
Merci pour ta réponse.
Je précise que je ne reproche pas l’univers HF médiéval mais son traitement. J’ai lu que le projet est antérieur à la série BD, peut-être un jeu de rôle ou quelque chose comme ça. À mon sens les auteurs n’ont pas réussi l’adaptation et n’ont pas su raconter une histoire.

Sinon, j’ai lu hier soir La Désolation scénarisée par Appollo ( BDparadisien historique-à l’époque il était juste prof de français s’occupant d’un fanzine réunionais-) et dessiné par Gautier. Bi
Evariste, mais son vrai nom est Jean-Louis, décide de tout larguer sans rien dire à ses proches et d’embarquer depuis la Réunion sur un bateau le menant aux îles Kerguelen, la principale étant l’île de la désolation. Cette île n’est théoriquement pas habitée avec seulement une base d’étude de quelques dizaines de scientifiques, même si les vestiges d’une ancienne base de baleiniers norvégiens subsistent. Arrivé sur l’île Evariste et deux autres voyageurs décident de faire une promenade…
Ce périple est vécu comme un retour aux sources à la nature sauvage et se transforme en fable écologique tragique. On peut y voir une critique de cette extrémisme.
Le récit est très bien mené, la nouvelle d’Appollo est bien adaptée avec un beau dessin bien adapté au récit.
Une heure de bonne lecture.

755. Achab - 22/09/21 01:02 - (en réponse à : pm #743)
Une partie de ce que j’apprécie dans Servitude est justement ce que tu reproches à cette série : un univers HF, plus médiéval que fantastique, ambitieux, réfléchi et cohérent mais qui nécessite un effort de la part du lecteur (y compris lire des annexes et des cartes de fiction) pour recoller les morceaux.
Toutefois, si j’adhère globalement au projet, je reconnais qu’il n’est pas vraiment réussi. Au final on ne ressent d’empathie ni pour les personnages, ni pour leurs combats, et l’ordre ancien peu bien s’écrouler pour libérer les hommes d’un joug déjà bien vermoulu, ça nous fait une belle jambe…

754. torpedo31200 - 21/09/21 23:48 - (en réponse à : Piet Lastar - post # 753)
Suffirait de les vêtir différemment. Ou par des couleurs dominantes.

753. Piet Lastar - 21/09/21 22:25 - (en réponse à : 5 terres)
L'intérêt majeur du choix d'animaux, plus que les questions de fécondité, est qu'ils sont identifiables à un peuple visuellement pour les autres personnages et pour le lecteur. Avec des humains, ce n'est pas possible.

752. torpedo31200 - 21/09/21 19:01 - (en réponse à : Bert74 - post # 749)
Pas lu mais j' y voyais un côté Mazzucchelli période Asterios Polyp.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio