Que venez-vous de lire et qu'en avez-vous pensé? (21)

Les 1501 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


1051. herve - 08/12/21 18:47
Negalyod #2 Vincent Perriot

J'ai acheté cette deuxième aventure de Negalyod dès sa sortie, et puis devant certains avis négatifs lus ici ou là, j'ai hésité à me lancer dans la lecture .
Quelle erreur !
J'ai commencé à le lire et je ne l'ai pas lâché jusqu'à la fin.
J'avais adoré le premier tome, avec une petite réserve sur un final un peu trop vite expédié. Et là, je suis resté sous le charme. Le dessin est toujours aussi bon, avec des pleines pages voire des doubles pleines pages d'une beauté renversante. Des scènes maritimes aux scènes aériennes, Vincent Perriot nous offre un magnifique travail.
J'ai suivi les aventures de Jarri et de Korienzé , et de leurs enfants, avec intérêt. Même le côté chamanique développé ici ne m'a guère dérangé, contrairement à certains.
Malgré une pagination importante (192 planches) l'histoire se lit assez vite, certaines planches étant muettes.
Bref une suite réussie .

note:4/5

1050. herve - 07/12/21 18:55
The Kong Crew # 2 Eric Hérenguel

Avec ce tome 2 , d'une série qui en comptera 3, Eric Hérenguel continue à nous offrir sa vision délirante mais jubilatoire d'un New York dévasté par notamment un King Kong qui défie toute l'armée américaine. Cela peut paraître glauque dit comme cela, mais pas du tout. Le récit est drôle, les dialogues bien enlevés et Eric Hérenguel nous présente ici un certain nombre de personnages et de telles aventures qu'on se demande comment il va boucler son récit. C'est un véritable feu d'artifice : de Spit,le teckel à Virgil, en passant par Jonas et Irvin, Betty, la fille du colonel, les mystérieuses amazones, sans oublier King Kong, nous suivons avec intérêt leurs aventures.
Décomposé en 4 chapitres (dont les 2 premiers ont déjà été publiés en n&b et en anglais dans un format comics), cet album m'a enchanté.
Un récit drôle, surprenant et intriguant, le tout avec un superbe dessin, bref que demander de plus , à part....la suite.
Jubilatoire vous dis-je !

Note:4/5

1049. herve - 07/12/21 18:33
Buck Danny Classic #8 : le repère de l'aigle
Cet album conclut un diptyque commencé avec "Sea Dart", paru en octobre 2020. Les auteurs tiennent donc la cadence pour nous offrir une suite dans des délais relativement rapides. Un petit coup de gueule contre les éditions Dupuis pour commencer. J'ai pour habitude d'acheter le coffret avec le second volume des aventures de " Buck Danny classic" mais là, vu le prix prohibitif dudit coffret, j'ai passé mon tour.
Sinon, j'ai beaucoup aimé cet album, qui mêle adroitement l'Histoire avec un grand H, avec une histoire d'espionnage. Frédéric Marniquet et Frédéric Zumbiehl s'appuient en effet sur des faits avérés voire supposés pour étayer l'intrigue (la fuite de certains dignitaires nazis, et la préparation d'armes secrètes) Certes les ficelles sont parfois assez grosses mais cela se laisse lire avec plaisir. Les auteurs ont en outre réussi un équilibre entre les scènes d'aviation et les scènes d'aventures.

Encore une fois, la collection "Buck Danny classic" arrive aussi bien sur la forme (une couverture digne des années 50) que sur le fond à contenter les nostalgiques de l'âge d'or de cette série.

note:3/5

1048. froggy - 07/12/21 05:42
Duhamel, Fausses pistes

Un titre approprié pour cet album qui ne vous emmène pas du tout là où vous pensiez qu'il irait.

Pour une fois, je ne vais pas vous résumer cet album. Je vais simplement vous en raconter le point de départ. Frank Paterson Jr, joue le rôle du célèbre Marshal Johnson dans un spectacle quotidien qui a lieu à Woodstone, une petite ville de l'ouest américain dont le clou est une fusillade. Mais après 15 ans de bons et loyaux services, il est devenu trop âgé pour le rôle et est licencié. En plus de ses indemnités, on lui offre un ticket pour un voyage organisé dans la région du Grand Canyon, de Monument Valley et de la Vallée de la Mort. On lui a aussi permis de garder son précieux et authentique Colt 1880.

A partir de là, Duhamel, que je ne vais plus présenter, (LOL), va faire coincider dans son récit différents aspects de la vie américaine au moyen des différents touristes du voyage organisé, chacun représentant plus ou moins une image d'un des groupes sociologiques qui constituent la sociéte du pays, l'ex-marine victime de traumatismes liés à ce qu'il a vu lors de ses missions, les libéraux démocrates, mais aussi la guide en situation irrégulière dans le pays et plus surprenant, les indiens, on dit maintenant americains natifs qui ne sont pas forcément de doux autochtones et quelques autres bien entendu. L'auteur en profite pour critiquer le mode de vie du pays et ses enormes et effrayantes contradictions, que meme ses habitants n'arrivent pas a expliquer. Le mensonge est roi dans le pays, tout le monde ment, à commencer par soi-même. Ce n'est pas un joli constat du pays que l'auteur fait la. Il faut dire que cela est justifié par le devenu célèbre dialogue du film de John Ford, L'homme qui tua Liberty Valance, "quand la légende dépasse la réalité, alors, on publie la légende!". Pour l'auteur, c'est un ouest terne.

J'aime bien le dessin de Duhamel qui est plutot comique. Cela gêne un peu avec ce scénario qui est plus sérieux que celui du precedent, #nouveaucontact qui était manifestement une fable. L'auteur a renforcé l'aspect réaliste de son dessin pour aller de pair avec l'aspect "constat amer et desabuse sur les USA vu par un francais" mais cela ne suffit pas à insuffler toute la force dont le scénario tel qu'écrit avait besoin. Les visages ont beau être durs et on a beau ne pas y sourire beaucoup, je ne suis pas sur que le dessinateur était le plus à méme pour illustrer cette histoire. Il y a de belles cases cependant, les décors somptueux qui entourent les touristes sont bien rendus, il y a une belle douple page d'un paysage nocturne avec son ciel qui fourmille de millions d'étoiles scintillantes. Je donnerai aussi une mention spéciale à la couverture nettement meilleure que celle du prochain Duke d'Hermann avec une bien meilleure perspective et un bien meilleur rendu d'un désert.

Note finale 3,5/5. C'est très bien, le scenario est très bien écrit. C'est seulement le dessin qui ne colle pas tout a fait au sujet.

1047. LienRag - 04/12/21 22:10
Il est très bien le Barral en effet.
Et un des points pour lesquels il est utile actuellement est de montrer comment une dictature féroce comme celle de Salazar est une réalité, et diffère largement d'une caricature de dictature : même sous une dictature, le pouvoir est toujours négocié en permanence avec le peuple, et des marges de contestation existent (ce qui m'a un peu perturbé au début de l'album, avant de comprendre que c'est moi qui était en tort du fait des clichés absorbés via le discours mainstream, pas Barral qui manquait de documentation sur la période qu'il décrit).
Corollaire logique : l'existence de possibilités de contestation dans un pays ne signifie pas l'absence de dictature (ou de marche vers la dictature) dans ce pays.

1046. marcel - 03/12/21 18:18
Perso, j'ai perdu un demi-point sur un rendu a la fac parce que j'avais oublie un accent sur une majuscule (mais je les avais mises sur certaines autres, c'était vraiment un oubli). Depuis, je me venge sur BDP.

1045. marcel - 03/12/21 18:15
Je me demande si tu ne confonds pas majuscule et capitale.
Tout a fait. Mais ma remarque tient : ca fait des annees qu'on lit des BD avec des accents sur les majuscules, et toutes les autres lettres capitales.

1044. heijingling - 03/12/21 18:00
Beaucoup de gens confondent, mais comme dit dans l'article que tu as mis en lien, "il est vrai qu’elles se chevauchent très souvent en pratique".
Le fait est que la plupart des auteurs du F.B. classique écrivent en capitales (Peyo est une exception), et mettent les accents.
Je suis la voie esthétique et donc éthique de ces maîtres, plus que celle de ceux de mon école primaire, je mets donc les accents sur les capitales, et ce serait du plus haut ridicule de les mettre sur les capitales et pas sur les majuscules.

Macherot dans Chlorophylle met les accents et les cédilles mais pas les points sur les i. Vu ce que signifie cette expression, je trouve que cela va bien à cet esprit anar.

1043. froggy - 03/12/21 17:46 - (en réponse à : Philippe #1041)
+ 1.

1042. pm - 03/12/21 17:39 - (en réponse à : marcel )
Je me demande si tu ne confonds pas majuscule et capitale.

1041. pm - 03/12/21 17:37
https://www.antidote.info/fr/blogue/enquetes/faut-il-accentuer-les-majuscules-et-les-capitales
Je fais partie de ceux qui ont appris à l’école qu’il ne fallait pas accentuer les majuscules ( je ne parle pas d’une écriture en lettres capitales ).

1040. pm - 03/12/21 17:31
Je parle des majuscules de début de phrase, des caractères typographiques et de l’écriture manuelle dite cursive.

1039. heijingling - 03/12/21 17:29
Le fameux travelling de Kapo. Et avant, bien entendu, « l'éthique et l'esthétique sont une seule et même chose » (Wittgenstein, Tractatus, proposition 6421).

1038. froggy - 03/12/21 17:17 - (en réponse à : heijingling)
Tu me fais penser a Jean-Luc Godard disant qu'"un travelling est une question de morale". :))

1037. heijingling - 03/12/21 15:29
Par exemple Macherot, auteur politique selon certains, mettait les accents sur les lettres capitales, ne pas les mettre est donc une prise de position politique.

1036. marcel - 03/12/21 15:21
Euh… On est tous bien places pour savoir que ca fait des décennies qu'on lit des BD avec des accents sur les majuscules...

1035. pm - 03/12/21 14:58 - (en réponse à : Heijingling)
Sur les majuscules c’est beaucoup plus discutable. Jusqu’à une période assez récente, années 70/80 peut-être même 90, ils étaient systématiquement omis sur les journaux qui faisaient référence, comme Le Monde. C’était une règle typographique communément admise et qu’on retrouvait en écriture manuscrite cursive.
Cela a changé avec l’apparition du numérique.

1034. heijingling - 03/12/21 14:19
Qui te demande d'utiliser un azerty? Fais comme moi, tu tapes ton texte avec ton clavier qwerty sur cet écran https://www.lexilogos.com/clavier/francais.htm
sur lequel tu as directment tous les signes diacritiques nécessaires en français, bien plus que sur un azerty, y compris les presque toujours omis cédilles et accents sur les lettres majuscules, et tu fais un copier/coller.

1033. froggy - 03/12/21 05:19
Barral, Sur un air de fado

En 1968, le président Salazar qui est à la tête du pouvoir politique au Portugal, est victime d'une attaque cérébrale. Ce petit événement marque le début de la fin pour la dictature. Mais le pays n'en est pas encore là.

Le docteur Pais est médecin généraliste et se soucie peu du régime politique en place, il a choisi de vivre tranquillement s'occupant de ses patients. Régulièrement, il va à la préfecture de police traiter un policier, il ne peut qu'y constater en passant devant des cellules occupés par des opposatns au régime que les mauvais traitements y sont legion quand il ne s'agit pas de tortures. Cette vie bien tranquille aurait pu continuer si le hasard n'avait pas mis sur son chemin un jeune garçon un peu turbulent mais bien attachant. Et les fantômes du passé du docteur de resurgir.

J'aime beaucoup les récits qui raconte une petite histoire sur fond de la grande. Quand ils sont réussis, et c'est le cas ici, cela peut etre formidablement divertissant. En lieu et place de nous raconter l'histoire de la chute de la dictature salazariste; ce qui n'a qu'un interêt que très limité je trouve, Barral a opté pour une histoire qui a lieu 6 années avant la Révolution des Oeillets en nous montrant comment cette révolution était inéluctable parce que l'oppression devient insupportable pour la population. Par petites touches, ici et là, l'auteur fait avancer son récit intelligemment en faisant croiser au personnage principal de son histoire différents autres personnages qui influeront sur son existence

Qui est Barral? C'est la question que je ne me cesse de me poser à son égard considérant les différents styles de dessin qu'il a. Je l'ai découvert avec sa courte mini-série pastiche et hommage de Blake et Mortimer, Les aventures de Philip et Francis. De lui, j'ai lu ensuite ses Nestor Burma dans lesquels il s'était glissé avec aisance dans le style de Tardi. Puis ce fut encore un autre genre avec Le guide mondial des records. Cet homme est surprenant dans son inconstance, on ne peut pas le cataloguer et je trouve cela très bien. C'est un dessin très doux et très sûr de soi. Barral raconte une histoire simple tout simplement, sans fioritures. Il n'y a pas d'esbrouffes ou d'effets graphiques, cela ne peut qu'en renforcer le propos et surtout n'atténue pas le livre. La seule coquetterie qu'il s'est offerte est d'avoir choisi le visage de l'acteur Benicio del Toro, cela ne m'a pas du tout dérangé durant ma lecture car il a donné a notre heros un visage empreint de tendresse.

Note finale, 5/5. Cet album dégage un charme incroyable entre les douceurs respectives du dessin et du scenario. Il restera longtemps dans ma memoire.

PS: c'est la dernière fois que j'écris une chronique en utilisant la fonction azerty. Vous n'imaginez pas le temps que j'ai passé à la taper. Ce ne sont pas les lettres qui posent vraiment problèmes; à part le a/q et le m/'; c'est retrouver les touches pour le é, le ' et toutes les ponctuations; virgules; points, etc...

LOL

1032. Stefan - 01/12/21 12:51 - (en réponse à : Mine d'enseignement indeed)

1031. suzix@bdp - 01/12/21 09:51
1029. froggy - 01/12/21 00:39 - (en réponse à : Torpedo)
Ton film prefere, ne serait-il pas Split par hasard? :))


si je peux me permettre, le profil de Torp ne correspond pas à celui du personnage de "Split". Plutôt à "Fight club"! (;o)

1030. Danyel - 01/12/21 02:33 - (en réponse à : BDP, mine d'enseignements.)
Merci pour vos retours pleins d'humour.
J'ai bien ri aussi.
(taulier et non tôlier, je le note)

1029. froggy - 01/12/21 00:39 - (en réponse à : Torpedo)
Ton film prefere, ne serait-il pas Split par hasard? :))

1028. torpedo31200 - 01/12/21 00:22 - (en réponse à : Pour créer 2 comptes BDGest)
Suffit d' avoir accès à 2 adresses IP (boulot + perso) et 2 adresses mail. Ensuite pour alimenter les discussion numériques, je vous conseille d' organiser un profil bienveillant envers les auteurs et administrateurs. Et un autre un peu moins...

Et n' utilisez pas trop les 2 en même temps, on pourrait vous reconnaître sur un autre forum.

1027. torpedo31200 - 01/12/21 00:12 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1023)
Sur BDGest, j' ai été banni plusieurs fois avec différents pseudos à différentes périodes.
Mais la dernière fois où j' ai demandé à être banni pour longtemps, j' avais encore 2 pseudos de secours valides (où je m' amusais à modifier ma grammaire, ponctuation et utilisation des smileys pour enfants, mon 3ème pseudo avait été créé pour demander à bannir éventuellement mon premier)

C' est fou comme Nexus pouvait se prendre au sérieux à l' époque. Le bannissement était pour lui une punition, pour moi c' était devenu un objectif pour le conforter dans son rôle. Une forme d' assistanat social.

1026. Piet Lastar - 30/11/21 23:13
Des tics de langages ? Un style, le froggisme !

1025. froggy - 30/11/21 22:46
Comment je vais faire maintenant pour mes chroniques de lecture puisque Danyel a revele mes tics de langage? :))

1024. LienRag - 30/11/21 21:58 - (en réponse à : Danyel)
Est-ce que par hasard la phrase sur deux que tu comprends pourrait être celle où je demande ton avis d'expert graphique ici ?
(post 275 puisque visiblement je n'arrive pas à faire une ancre)

1023. suzix@bdp - 30/11/21 20:39 - (en réponse à : Torp')
mouuuaaAAAAAHHH, je ne savais pas que tu avais été banni de BDGest! En fait sur BDP qui n'a jamais été banni/viré/auto-viré même temporairement d'en face?


1022. torpedo31200 - 30/11/21 20:22 - (en réponse à : Danyel - post # 988)
Pendant un moment, je croyais que tu avais "relevais" de vieux échanges avec le premier Torpedo (sans chiffres après).
Beaucoup l' ont oublié, hors Marcel, mais il y a eu 3 Torpedo au siècle dernier (et j' ai prêté le mien pendant qq mois)

Petites rectifications, un stock de Noël, ça se prépare en juillet pour info. Et Nexus ne m' a pas banni à vie mais pour 200 ou 400 ans. Suffirait que je prête mon pseudo à la descendance du meilleur d' entre nous PierreCédric. Les algorithmes feront le reste...

1021. suzix@bdp - 30/11/21 18:29
1019. Piet Lastar - 30/11/21 18:18 - (en réponse à : suze)
Tu prononces toujours aussi mal... Aucun effort


C'est mon accent limousin du sud.
Et puis une private joke sur BDP qui est déjà très réduit, c'est à conserver!

1020. suzix@bdp - 30/11/21 18:28
1017. herve - 30/11/21 18:15
Je boude ....


Tout-à-fzit! (;o)

1019. Piet Lastar - 30/11/21 18:18 - (en réponse à : suze)
Tu prononces toujours aussi mal... Aucun effort

1018. suzix@bdp - 30/11/21 18:15
et Piet qui n'a toujours pas de pot!

1017. herve - 30/11/21 18:15
Je boude ....

1016. suzix@bdp - 30/11/21 18:13 - (en réponse à : Dany)
attends y'a Hervé aussi qui a pas eu droit à sa caricature! ...


Dany, tu vas devoir faire une saison 2 de ta satyre.


1015. suzix@bdp - 30/11/21 15:02
MouaaaaaaAAAAAAHHH!
Les tauliers sont partis en laissant la porte ouverte!





1014. Stefan - 30/11/21 14:54
C'est surtout que je suis pas un taulier moi ici, juste un touriste qui parasite parfois un peu, juste.

1013. pm - 30/11/21 14:07
En fait il me reste trois « petit psykopat illustré » des années 80.

1012. pm - 30/11/21 14:03
J’ai quelques psychopat mais je ne crois pas avoir d’album d’Edika.

1011. pm - 30/11/21 14:01
Et je n’ai aucune dédicace d’Edika…

1010. suzix@bdp - 30/11/21 12:58 - (en réponse à : Stefan)
exact pourtant y'avait matière sur ton compte! (;o).
Même chose pour Bert et ses comics ... mais naaaannn!!
Vous trois avec Helmut, vous êtes les chouchous de Danyel. Je suis sûr que vous étiez assis au premier rang en ayant toujours fait vos devoirs 3 jours avant et ayant réviser la leçon précédente!! Jamais un reproche, jamais un sarcasme, jamais collé le mercredi! ... mais je suis sûr, nuls en gym! yek yek yek!!

1009. Stefan - 30/11/21 12:53
Très bon bravo

Moi il m'a même pas demandé, je fais que des critiques de BDs dont personne n'a entendu parlé par des auteurs inconnus qui sont en fait des potes, chez des éditeurs obscurs.

1008. Victor Hugo - 30/11/21 12:09
Au passage j'ai lu Toajêne de Grégory Panaccione... what the fuck? c'est vraiment pas ordinaire, j'ai pas vraiment aimé, et d'habitude j'aime beaucoup le dessin de Panaccione, mais là non (pour les parties humaines).

1007. Victor Hugo - 30/11/21 12:06 - (en réponse à : 988. Danyel )
Excellent, je me suis bien marré (en particulier avec la partie murakami), mais je ne crois pas avoir jamais utilisé l'expression "pisser à la raie" et très peu "ducon".

1006. suzix@bdp - 30/11/21 11:11
sauf que nous ne sommes 10.000 que dans nos têtes! (;o)

1005. suzix@bdp - 30/11/21 11:09
Je crois que "The sound of silence" de Simon & Garfunkel illustre assez bien le retour de Danyel sur BDP!


1004. suzix@bdp - 30/11/21 10:59
je me suis autorattaté!
La loose !

1003. Danyel - 30/11/21 10:48
C'est Marcel qui coiffe Suzix au poteau.

1002. Danyel - 30/11/21 10:48
Et pour le ratta ?
Un volontaire ?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio