La politique c'est naze, lisez plutôt des BD, tome 9

Les 1501 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


151. suzix@bdp - 29/10/20 11:35 - (en réponse à : Longshot)
On en compare pas les malheurs humains entre eux.
De plus dire "Il faut aussi affirmer avec force que l’islamisme radical, malgré les crimes abominables qu’il peut susciter, est un péril secondaire par rapport à la catastrophe écologique planétaire en cours" est lamentable. C'est un total manque de compassion envers les victimes. Mais cela se saurait si les écologistes avaient de la compassion pour le genre humain. On voit trop souvent leur prédisposition à imposer sans concertation partout où ils ont un peu de pouvoir. Franchement s'ils arrivent au pouvoir en 2022, ce que je souhaite, je pense qu'ils peuvent réprimer fortement toute contestation. Possible que écologie ne rime pas du tout avec consensus et respect des droits. Je les vois bien pour le bien de l'humanité ... réprimer l'humanité.
La suite est aussi lamentable de bassesse et d'arguments tordus pour arriver à la conclusion qui l'arrange et dont les chiens hurlants du moment négligent si opportunément l’existence. Car en fait, leur hargne si bruyante ne vise qu’à couvrir la radicalisation de la politique des capitalistes. Ceux-ci, tout en stimulant le désastre écologique, poursuivent le projet néolibéral de privatisation généralisée et veulent un déploiement illimité des techniques numériques." ... tout en oubliant que le communisme a rendu les gens pauvres et tristes et que c'est le capitalisme qui lui a permis de vivre libre et dans la prospérité. Ces mecs là me font gerber.

150. longshot - 29/10/20 11:28 - (en réponse à : 148)
Et m…

149. longshot - 29/10/20 11:06
@pm

Traiter Taguieff de réactionnaire, sans le moindre débit de commencement d’argumentation, c’est assez balèze également.

Enfin pm, on parle d'un collaborateur régulier de dreuz.info — le fan-club de George Bush, qui se décrit comme « le site de chrétiens américains francophones, conservateurs et pro-israéliens » et s'assume ouvertement réactionnaire. Un mec qui dénonce « la religion du progrès » à longueur de livres et d'articles. Qu'est-ce qu'il te faut de plus ? Évidemment qu'il est réac !

voir le bouquin de Daeninckx qui explique comment le PC arrive à conserver des mairies dans le 93

C'est rigolo que tu dises ça, parce que l'autre jour le Canard pointait justement les liens entre le maire LR de Mantes-la-Jolie et les Turcs de Millî Görüs… Je peux te retrouver l'article si tu veux…

Du coup ouais, « complice des islamistes », c'est déjà plus clair, merci.


@suzix : Je m'étonne que tu n'en aies jamais entendu parler d'Hervé Kempf et de Reporterre, ça fait trente ans qu'il est un des principaux journalistes à suivre les sujets écolo, il a collaboré au Monde, à France Inter… Je ne l'apprécie guère, parce qu'il tombe beaucoup trop facilement dans toutes les lubies pseudo-scientifiques de l'aile la plus perchée du mouvement écolo, tendance Rivasi.

Mais pour le passage que tu cites, je dois bien reconnaître que je me trouve plutôt d'accord avec lui : partis comme on est et si on continue comme ça on va vite avoir des problèmes autrement plus graves que l'islam radical — surtout si par islam radical on entend la question du voile à l'école ou les rayons halal au supermarché…

Et j'ai moi-même posté l'article de Samuel Hayat plus bas, et son analyse me semble plutôt pertinente, donc pour le coup, à mon avis c'est moins eux qui sont borderline que toi qui es de droite…

Donc oui Longshot la gauche est coupable.

« Mais son avocat vous en convaincra mieux que moi. »


@ heijingling :
pour longshot: cela ne signifie pas simplement se mèler de politique, cela toutes les religions le font, mais tenter d'instaurer un pouvoir religieux

T'es gentil, mais j'ai l'impression que Darmanin a une autre définition : pour lui, l'assassinat de Samuel Paty est le premier attentat mené par l'islam politique.

Quand à savoir ce qu'il veut dire par là…

148. suzix@bdp - 29/10/20 10:37
3 morts et plusieurs blessés à Nice dans une église. L'interpellé a crié "Allahou akbar" quand il a été emmené à l'hôpital. Encore un déséquilibré ...

147. suzix@bdp - 29/10/20 10:07 - (en réponse à : O!)
Vous êtes aussi reconfinés en Suisse ?

146. Odrade - 28/10/20 23:22
Bon, ben on va continuer à annuler plein de trucs et à s'abstenir de faire des plans.

O.

145. suzix@bdp - 28/10/20 20:43
et merde ... marre.

144. suzix@bdp - 28/10/20 17:16 - (en réponse à : pm)
je suppose qu'on va nous expliquer qu'on est tombé "par hasard" sur les rares exceptions de gauche qui sont borderline. Enfin ça en fait qd même bcp ... vu la facilité avec laquelle on tombe sur leurs textes. Pareil pour Hafas Askar ... des exceptions. Cambadélis aussi apparemment lorsqu'il valide les réunions excluant en fonction de la couleur de peau ...

143. suzix@bdp - 28/10/20 17:11
Je ne sais pas qui est cet Hervé Kempf mais il est tout ce qui me fait vomir à l'extrême gauche ... j'ai appris il y a peu le terme de "gauche pastèque" que ce texte ne peut pas mieux illustrer.
De plus il est telleemnt aveuglé par sa connerie qu'il ne se rend même pas compte que son texte qui condamne le terme "islamo-gauchisme" permet surtout de confirmer que c'est plus qu'une lubie du FN puisque ce qu'il dit lui-même confirme sinon la complicité tout au moins la bienveillance d'une certaine gauche avec les islamistes : "Il faut aussi affirmer avec force que l’islamisme radical, malgré les crimes abominables qu’il peut susciter, est un péril secondaire"

142. pm - 28/10/20 16:56
Apparemment c’est un indigéniste proche des GJ.
Une espèce de Zemour inversé.
Pas très intéressant.
Si le terme islamo-gauchisme est dévoyé on peut changer en « complice des islamistes », ça a le mérite de la clarté.

141. pm - 28/10/20 16:27
Il est gonflé ce Samuel Hayat, de faire l’amalgame entre islamo-gauchisme et judéo-bolchevique, c’est du grand n’importe quoi et d’une très grande malhonnêteté intellectuelle.
Traiter Taguieff de réactionnaire, sans le moindre débit de commencement d’argumentation, c’est assez balèze également.

140. pm - 28/10/20 16:11
Alors que bien évidemment les vrais alliés objectifs des islamistes c’est l’extrême droite dont elle partage la plupart des valeurs ( rejet de l’autre, antirépublicanisme, antisémitisme ), ce sont les deux faces d’une même pièce, qui se nourrissent mutuellement.
L’extrême gauche complaisante ne sont que les idiots utiles.

139. pm - 28/10/20 16:07
Le concept d’islamo-gauchisme, même s’il est sans doute dévoyé, n’existe que parce qu’il existe une compréhension voir une connivence et parfois une complicité entre une partie de la gauche et l’idéologie fasciste des islamistes.
Cela puise ses sources dans le sentiment de culpabilité du colonialisme , dans l’anticapitalisme primaire, et cela se poursuit dans l’électoralisme ( voir le bouquin de Daeninckx qui explique comment le PC arrive à conserver des mairies dans le 93) mais historiquement cela me rappelle surtout Doriot ou Déat respectivement membre du PC et du PS qui se sont vautrés dans la collaboration la plus extrême par ...anticapitalisme. Tu ajoutes une bonne dose d’antisémitisme et le compteby est.

138. suzix@bdp - 28/10/20 15:24 - (en réponse à : heijingling)
celui là est moins révoltant mais complètement parano

Pour le chercheur en science politique Samuel Hayat, le concept d’islamo-gauchisme est « un épouvantail créé pour unir ceux et celles qui veulent stigmatiser les musulmans, s’opposer à la gauche et délégitimer les sciences sociales ».

137. suzix@bdp - 28/10/20 15:01 - (en réponse à : heijingling)
gratiné l'article ... rien qu'avc ça tout est dit "Il faut aussi affirmer avec force que l’islamisme radical, malgré les crimes abominables qu’il peut susciter, est un péril secondaire par rapport à la catastrophe écologique planétaire en cours, et dont les chiens hurlants du moment négligent si opportunément l’existence. Car en fait, leur hargne si bruyante ne vise qu’à couvrir la radicalisation de la politique des capitalistes. Ceux-ci, tout en stimulant le désastre écologique, poursuivent le projet néolibéral de privatisation généralisée et veulent un déploiement illimité des techniques numériques."

... hallucinant.
Donc oui Longshot la gauche est coupable.

136. heijingling - 28/10/20 14:48
Un article sur l'islamogauchisme auquel je souscrirais ne seraient-ce deux points.
https://reporterre.net/Islamo-gauchisme-et-capitalo-fascisme

Il a tout à fait raison de rappeler l'énorme responsabilité des gouvernements occidentaux, États-unis en tête, dans la montée de l'islam politique (pour longshot: cela ne signifie pas simplement se mèler de politique, cela toutes les religions le font, mais tenter d'instaurer un pouvoir religieux, une théocratie, comme en Iran en 1979), et du terrorisme.

Mais il exhonère trop vite l'extrème gauche française de sa propre responsabilité: elle a systématiquement soutenu tout pouvoir extrèmiste (Staline, Mao, Pol-pot, Khomeiny, Sadam Hussein, et j'en passe, jusqu'aux militants islamistes) du moment qu'il est anti-américain.

Et surtout, les epithètes du début sont insoutenables. Il compare ses adversaires politiques à des chiens, et la métaphore animale est une pratique typique des extrèmes, de droite ou de gauche (staliniens ou maoistes, pour être précis), et pis, il les compare à des chiens enragés ("Meute hurlante, babines retroussées, bave en gueule, crocs brandis"), et que fait-on des chiens enragés ? Ce texte pue la haine, et c'est pourquoi je ne puis le soutenir, et il me confirme que l'islamo-gauchisme, malgré les dérives de l'utilisation du terme, est une constellation véritablement dangereuse.

135. suzix@bdp - 28/10/20 14:44
bon ... pour faire plaisir à Quentin; ça c'est fait!

134. longshot - 28/10/20 14:43
Oui ça existe, bien sûr, mais enfin une ex-sous-responsable d'une antenne locale de l'Unef, on peut quand même penser que c'est peu représentatif de « la gauche ».

Et l'extrême droite écrit régulièrement des horreurs, pas besoin de « si ».

133. suzix@bdp - 28/10/20 13:56
Il y a (ou a eu) des comportements déviants au sein de la gauche. Des choses pas bien au non de je ne sais quel dogme anti-raciste. Les preuves existent. Si la droite ou l'extr^me droite ou certains de ses membres avaiznt écrit sur twitter des horreurs identiques contre les blacks ou les maghrébins cela aurait fait l'objet d'un dénonciation officielle jusqu'au plus haut de l'état. Et pourquoi certains se permettent cela? Parce que les positions de la gauche qui ont largement infusé dans toute la société laissent penser à certain(e)s qu'ils peuvent tout se permettre même les pires horreurs. Il y en a certains que je n'aimerais pas voir au pouvoir ...

132. suzix@bdp - 28/10/20 13:51 - (en réponse à : Longshot)
pas d'amalgame stp! (;o)

131. longshot - 28/10/20 13:49 - (en réponse à : suzix)
Je ne suis pas aussi cultivé que toi mais les mots ont le sens qu'on leur donne au moment où ils sont employés.
[…]

... c'est ça qui est dénoncé derrière "islamo-gauchisme".


Oui, c'est exactement ce que je dis : islamogauchisme, tel qu'il est employé aujourd'hui, c'est un mot qui signifie : le terrorisme, c'est la faute aux antiracistes.


Ben je vais te dire, j'ai pas l'impression que ce sont les laïcards qui ont commencé. Eux ils étaient peinard au bistrot pendant la messe (je l'ai fait avec mon mec, mon oncle et mon grand-père ... communiste ... à une époque c'était être progressiste! (;o) et on vient les relancer avec des revendications islmaniques à la con.

Ah ben non, les laïcards, les vrais, ils ont juste été instrumentalisés par les politiques qui ont cherché à récupérer le discours raciste du FN en le faisant passer pour un discours laïc.

Les gens qui aujourd'hui, Blanquer en tête, dénoncent l'islamogauchisme, c'est les mêmes qui font les beaux yeux à la manif pour tous, ils n'ont rien de laïc.

130. suzix@bdp - 28/10/20 13:44 - (en réponse à : Longshot)
pour info Hafsa Askar (ancienne de l'UNEF qui a lancé de nombreux cadres au PS actuel) a aussi écrit à plusieurs reprises des tweets racistes anti-blancs violents les traitant de sous-race et souhaitant qu'ils ne se reproduisent plus voire souhaitant les gazer ou aussi tous les tuer selon les tweets ... . j'en reviens toujours pas. Est-ce de vrais tweets ou ce sont des fakes !?? ... à ce point je me dis que c'est faux. Je ne sais même pas si elle a été inquiétée juridiquement pour cela ...
Et l'UNEF a organisé en 2016 des réunions "non mixtes racisées" cad interdites aux blancs ... et des cadres du PS avaient exprimé leur approbation ... si ça pour la gauche ce n'est pas se compromettre, je peux comprendre le terme "islamo-gauchisme" qui peut s'étendre à "l'indigénisme anti-blancs" actuel. Mais comme le racisme anti-blanc n'existe pas, on est sauvés. Circulez y'a rien à voir.

129. suzix@bdp - 28/10/20 13:42 - (en réponse à : quentin )
Tu inverses systématiquement les rôles. Je ne crois pas que la France ou les français aient fait du mal à ces balourds qui hurlent dans les rues au Bangladesh ou au Pakistan. Les France n'avait aussi rien fait au tchétchène Abdouallakh Anzorov, au contraire il a été accueilli avec sa famille ... pareil pour l'assaillant pakistanais dans l'ancienne rue de Charlie Hebdo. Zaheer Hassan Mahmoud a été accueilli en France, logé ... La France n'a jamais bombarbé le Pakistan ni la Tchétchénie pourtnt Ramzan Kadyrov critique Macron et la France pour les caricatures. Moi j'ai l'impression qu'on se fait continuellement encu.er par des malfaisants et franchement je m'en fous que ces mecs-là nous déteste.

128. Quentin - 28/10/20 13:22 - (en réponse à : Suzix)
Pourquoi tant de haine? Ca me rappelle le discours de Georges Bush: https://www.youtube.com/embed/-PKRHgmHzK0



127. suzix@bdp - 28/10/20 12:57
126. longshot - 28/10/20 12:16 - (en réponse à : pm)
L’islamo-gauchisme, le terme, vient des manifestations anti israéliennes qui avaient rapproché une gauche type npa très pro palestinienne et des musulmans radicaux.

C'est de là que ça vient, mais l'usage contemporain du terme a largement dépassé ce sens original, et il « ne cesse de perdre en précision qu’il gagne en efficacité » comme l'écrit Samuel Hayat dans l'Obs. Aujourd'hui c'est un marqueur de droite voire d'extrême droite assez clair, qui met à peu près toute la gauche et les universitaires dans le même sac que les terroristes.

Même Taguieff est forcé de reconnaître que ce terme à complètement dépassé la signification qu'il lui avait donnée.

(Et la fin de l'article montre que Taguieff lui-même est complètement dépassé par l'analyse contemporaine — et tout à fait pertinente àmha — du racisme comme problème systémique.)


Je ne suis pas aussi cultivé que toi mais les mots ont le sens qu'on leur donne au moment où ils sont employés.
Pour moi (et bcp d'autres qui eux sont cultivés et pas seulement des mecs d'extrême droite), la gauche est coupable de la montée de la défiance de ce qu'est la République française et de la montée de l'islam radical en France. D'une part en étant passé de l'anti-racisme "touche pas à mon pote" à qqchose qui s'apparente à "touche pas à leur islam". Ils ont donc fait l'inverse de ce que tu critiques à savoir que bon nombre de racistes s'en prennent à l'islam pour ne pas dire "arabes". Et cela s'est fait sans condition envers l'islam. Sans se rencontre compte ou vouloir se rendre compte ou pire en le sachant qu'il y a bcp d'aspects liberticides et anti-républicains dans de nombreuses branches radicales de l'islam. Et cette position de la gauche a notamment conduit à Hafsa Askar, responsable régionale à l'UNEF, d'écrire l'esprit libre sur twitter :juste après l'incendie de Notre Dame : «Je m'en fiche de Notre-Dame car je m'en fiche de l'histoire de France»
Puis enfonçant le clou «Jusqu'à les gens (sic) ils vont pleurer pour des bouts de bois wallah vs aimez trop l'identité française alors qu'on s'en balek objectivement c'est votre délire de petits blancs»

... c'est ça qui est dénoncé derrière "islamo-gauchisme".


Ceci dit sans nier du tout les problèmes liés au terrorisme ou à un certain antisémitisme. Mais au-delà même de la montée de l'extrême droite, sur la question seule de l'islam et du terrorisme je crains que la réaction laïque ou disons plutôt laïciste (au sens où la « laïcité » qui est défendue va bien au-delà des principes de la loi de 1905) ne nourrisse ce qu'elle croit combattre : comme le nationalisme musulman au Pakistan ou au Bangladesh, dont parle suzix, a été largement nourri du nationalisme Indou, ou comme les talibans en Afghanistan ont été largement nourris de l'athéisme soviétique, je crains que le discours anti-religieux actuel n'aboutisse qu'à renforcer son opposition.

Ben je vais te dire, j'ai pas l'impression que ce sont les laïcards qui ont commencé. Eux ils étaient peinard au bistrot pendant la messe (je l'ai fait avec mon mec, mon oncle et mon grand-père ... communiste ... à une époque c'était être progressiste! (;o) et on vient les relancer avec des revendications islmaniques à la con. Ah un moment, faut pas pousser mamie dans les orties surtout si elle est en short.

126. longshot - 28/10/20 12:16 - (en réponse à : pm)
L’islamo-gauchisme, le terme, vient des manifestations anti israéliennes qui avaient rapproché une gauche type npa très pro palestinienne et des musulmans radicaux.

C'est de là que ça vient, mais l'usage contemporain du terme a largement dépassé ce sens original, et il « ne cesse de perdre en précision qu’il gagne en efficacité » comme l'écrit Samuel Hayat dans l'Obs. Aujourd'hui c'est un marqueur de droite voire d'extrême droite assez clair, qui met à peu près toute la gauche et les universitaires dans le même sac que les terroristes.

Même Taguieff est forcé de reconnaître que ce terme à complètement dépassé la signification qu'il lui avait donnée.

(Et la fin de l'article montre que Taguieff lui-même est complètement dépassé par l'analyse contemporaine — et tout à fait pertinente àmha — du racisme comme problème systémique.)

Ce qui prouve bien que ce n’est pas un problème religieux mais de simple liberté d’expression.

L'un n'empêche pas l'autre… C'est aussi un problème de racisme. Et d'électoralisme : pour moi, le discours « laïc » actuel, c'est le discours de Le Pen sous une double couche de vernis — la première, pour éviter les accusations de racismes en remplaçant Arabe par musulman, et la deuxième, pour éviter les accusations d'islamophobie en remplaçant islam par religion. Avec l'idée chez les responsables politiques qui l'emploient, que si ça a convaincu les gens qui votent Le Pen, en reprenant ce discours qui défend une culture française fantasmée et menacée, on les fera revenir. Mauvais calcul, et dangereux.

Ceci dit sans nier du tout les problèmes liés au terrorisme ou à un certain antisémitisme. Mais au-delà même de la montée de l'extrême droite, sur la question seule de l'islam et du terrorisme je crains que la réaction laïque ou disons plutôt laïciste (au sens où la « laïcité » qui est défendue va bien au-delà des principes de la loi de 1905) ne nourrisse ce qu'elle croit combattre : comme le nationalisme musulman au Pakistan ou au Bangladesh, dont parle suzix, a été largement nourri du nationalisme Indou, ou comme les talibans en Afghanistan ont été largement nourris de l'athéisme soviétique, je crains que le discours anti-religieux actuel n'aboutisse qu'à renforcer son opposition.

125. suzix@bdp - 28/10/20 11:14
Kaboul années 70


124. suzix@bdp - 28/10/20 11:12
Iran 1979 après l'arrivée au pouvoir de Khomeini


123. suzix@bdp - 28/10/20 11:00
Quand j'étais gosse, passaient à la télé les manifs en Iran avzc des mecs (et des femmes il me semble) dans la rue qui hurlaient leur foi. Je suis consterné de voir qu'une voire deux générations plus tard la situation ne s'est pas améliorée (pas certain que les hommes défilent avec les femmes au Bengladesh ou au Pakistan pas exemple) mais qu'en plus elle semble avoir empiré.
Je comprends (un peu) le besoin de croire pour la vie éternelle mais connaissant l'être humain, je comprends très bien l'envie de violence vis-à-vis de ceux qui s'opposent complètement à tes aspirations. Du coup je suis à la fois consterné par l'obscurantisme qui recouvre toujours un peu plus l'islam et aussi peu surpris par ce déferlement de haine envers l'occident et a fortiori envers la France, les français et Macron.
Quand on voit la haine de ces foules au Pakistan et au Bengladesh, je me demande comment il est encore possible de croire en un apaisement des relations entre l'islam et l'occident. J'ai l'impression que quand on est dans l'échange avec les 8 millions de musulmans français, il y a une masse de centaines de millions de musulmans ailleurs qui attisent le feu de la haine.

122. pm - 28/10/20 10:45
Erdogan n’aime pas les caricatures, que ce soient celles du prophète ou les siennes, et prend très mal la une de charlie hebdo ( je ne sais pas insérer d’image avec un iphone ).
Ce qui prouve bien que ce n’est pas un problème religieux mais de simple liberté d’expression.

121. froggy - 28/10/20 04:15

120. suzix@bdp - 27/10/20 17:30 - (en réponse à : heijingling)
119. heijingling - 27/10/20 17:12
Le fait que ce soient au contraire eux les plus susceptibles en général ne fait que prouver l'immaturité mentale et psychologique des religieux en général.


ouh le vilain coup bas! Mdr!!!
MouuaaaAAAAHHH.

PS: si vous voulez connaître l'avis de bon nombre de musulmans "lambda", rdv sur FB. Par exemple sur les FB parlant de PSG. C'est une avalanche d'insultes et d'images dégradantes : Macron les yeux fermés avec une croix rouge dessus et des commentaires laissant entendre qu'il faut le supprimer, des mecs qui pissent sur le drapeau français ... bon on peut alors se dire que ce ne sont que qq illuminés. Mais en fait c'est le nombre de pouces bleus et de bonhomme qui se marre qui vont avec qui font peur ...
Alors le plus débile c'est que Macron est pro-OM et pas dutout pro-PSG. Ces débiles ne sont pas à ce niveau de finesse dans la critique. Je crains que ça finisse mal. Certains ne renonceront jamais à la merde qu'on leur a mis dans la tête.

119. heijingling - 27/10/20 17:12
pm: "Je ne vois pas pourquoi je pourrai me moquer de lepen ou Macron et pas des religions ? Il y en a beaucoup qui croient à l’un comme à l’autre. Il n’y a rien qui puisse justifier cette différence de traitement."

C'est en effet quelque chose que je ne comprends pas. On peut se moquer, et exprimer son mépris, de tout, la politique, le sport, l'art, les régimes alimentaires (genre, les socialistes sont de gros c.onnards, le foot espagnol est vraiment pourri, la bouffe anglaise est immonde, les Allemands sont lourds et vulgaires, les cinéma américain est debile, les parisiens sont des c.onnards prétentieux, etc.), ça passe, je ne vois pas au nom de quoi la religion serait la seule activité humaine a avoir droit à un régime de faveur.

Je dirais même plus, les gens n'ont que la loi pour les protéger, les croyants ont, eux, leur dieu, qui de leur propre opinion est plus puissant que, et passe devant la loi. À ce titre, ce devraient être les derniers à pouvoir se plaindre des insultes ou moqueries. Le fait que ce soient au contraire eux les plus susceptibles en général ne fait que prouver l'immaturité mentale et psychologique des religieux en général.

Et personnellement, la foi, quelle qu'elle soit, est la chose que je respecte la moins au monde.

118. suzix@bdp - 27/10/20 11:41
111. longshot - 27/10/20 11:00 - (en réponse à : suzix 82)
Je sais bien que nous on est les gentils, mais justement, si on se le permet, comment s'indigner que les autres en fassent autant ? Donc ouais, je maintiens : à leur place, on en fait autant.


Je ne crois pas qu'il y ait bcp de monde pour s'indigner. Je valide même ces "représailles" qui justifient la crainte de l'ingérence d'un islam étranger en France voulant imposer son dogme radical et ses idées moyenâgeuses. S'opposer à ces appels montre la frontière de ce qui est accepté en France. Et c'est une bonne chose de le rappeler. Pour conclure, je suis pour une opposition frontale. Y'en a marre de se laisser marcher sur les pieds. Il y a des lois et des usages de la République. Il faut tout accepter dans sa globalité. On ne peut pas utiliser la moitié pour démolir l'autre.

117. pm - 27/10/20 11:23 - (en réponse à : Quentin)
Ce n’est pas le gamin que je veux criminaliser mais enquêter sur sabfamille ou ses proches.

116. pm - 27/10/20 11:20 - (en réponse à : Longshot)
Par contre je pense que tu surrinterprètes complètement ce terme.
De même qu’islamo-gauchisme veut dire compréhension voir connivence entre certaines personnes de gauche et islamisme et pas du tout de faire attention à ne pas opprimer les musulmans.
L’islamo-gauchisme, le terme, vient des manifestations anti israéliennes qui avaient rapproché une gauche type npa très pro palestinienne et des musulmans radicaux. Ces manifs ont débordé et certains slogans inacceptables comme «  mort aux juifs » y ont été entendu.

115. suzix@bdp - 27/10/20 11:17 - (en réponse à : Longshot)
il est clair que la gauche et l'extrême gauche ont choisi leur camp. Les catholiques, on peut taper dessus à la moindre manif gentillette. Les musulmans, il faut les comprendre, abonder dans leurs demandes même quand elles vont contre l'esprit laïc et républicain et surtout, surtout leur trouver des excuses et NE PAS FAIRE D'AMALGAME.

Le pb avec l'amalgame c'est que les musulmans eux-mêmes ont très souvent des comportements qui n'aident pas à éviter d'y penser ... encore une fois avec le président du Conseil français du culte musulman qui donne presque ses directives à l'école de la République ... j'imagine même pas les commentaires et le déchainement de la gauche si l'archevêque de Reims qui est le pendant demandait un truc du même genre.

114. pm - 27/10/20 11:14 - (en réponse à : Longshot)
Sur un plan strictement lexical tu as raison, toute religion est politique, dans ma jeunesse on disait d’ailleurs que tout est politique et que ceux qui prétendent le contraire font de la politique...de droite. Islam politique veut dire qu’il y a un projet politique de séparatisme ou d’hégémonie, ce que n’ont pas tellement les autres religions en France, en ce moment.

113. pm - 27/10/20 11:11 - (en réponse à : Longshot)
Ne nous battons pas sur les mots on peut dire islam radical si tu préfères.

112. Quentin - 27/10/20 11:09
Ah mais je suis Samuel Paty. Je pourrais très bien montrer ces caricatures en cours si je devais parler d'islamophobie ou de liberté d'expression (et je ne penserais même pas à demander à ceux que ca choque de quitter la classe ou de fermer les yeux). Qu'on décapite un collègue pour ca, je trouve ca inimaginable. Je suis même d'accord avec quasi tout ton 2e paragraphe. Le problème c'est qu'avec la communication qu'on a aujourd'hui, ce qui se passe en France a aussi un impact hors de France.

Mais que tu demandes à des élèves de montrer du respect pour des mecs qui leur ont craché à la gueule (c'est comme ca qu'ils le comprennent en tout cas), là tu pousses trop loin. Le respect, ca se mérite et ca doit être réciproque sinon ca n'a pas de sens. Et qu'en plus tu veuilles criminaliser la réaction des élèves, qui n'est après tout que la manifestation de leur liberté d'expression, je trouve ca un peu contradictoire. Ce sont des gamins qui demandent un minimum de respect, pas des terroristes en puissance.

111. longshot - 27/10/20 11:00 - (en réponse à : suzix 82)
Je ne soutiens évidemment pas le Qatar, la Turquie et consorts. Mais leur droit à dire ce qu'ils pensent de la politique de la France ? Leur droit à boycotter si ça leur chante ? Ça ça me paraît d'autant plus légitime que la France et l'Union Européenne prennent régulièrement des sanctions économiques à l'égard des pays dont elles condamnent la politique.

Je sais bien que nous on est les gentils, mais justement, si on se le permet, comment s'indigner que les autres en fassent autant ? Donc ouais, je maintiens : à leur place, on en fait autant.

(Et même à titre personnel, dans la mesure du possible j'essaie d'éviter le Qatar…)

Enfin surtout je réagissais à ce terme d'islam « politique » : c'est idiot, quelles que soit les conclusions qu'on en tire en matière de règles de conduite, toutes les religions sont politiques. Là manifestement le mot est surtout là pour dire pour dire « politique du camp opposé », et en l'occurrence ça permet d'englober à la fois le terrorisme et… la gauche, qui reste attachée à une liberté d'expression au sens large, qui inclut la liberté d'expression religieuse — les fameux islamogauchistes. Et au passage on insinue que le terrorisme et le totalitarisme sont l'expression « politique » normale ou naturelle de l'islam — autrement dit, que les musulmans sont tous, potentiellement, des soutiens du terrorisme, et la gauche avec eux.

Et c'est particulièrement hypocrite dans la bouche de responsables politiques comme Valls ou Sarkozy ou les membres de notre gouvernement, qui n'ont eu aucun scrupule à faire copain-copain avec des pays comme le Qatar.

Je n'ai pas oublié non plus les sorties islamogauchistes (?) de Sarkozy sur la laïcité positive (au Vatican…) et comment l'instituteur ne remplacera jamais le curé.

L'islam politique, le gauchisme et la laïcité c'est quand ça les arrange, hein.

110. pm - 27/10/20 10:44 - (en réponse à : Quentin)
Ce n’est pas une question de respect c’est une question de débusquer l’ennemi.
Un enfant qui ne respecte pas la minute de silence ça ne vient pas de nulle part , c’est signe que d’une certaine façon, la famille ou des proches sont d’accord avec un terroriste qui décapite les gens dans la rue.

Ni Samuel Paty ni Macron n'ont fait l’apologie du blasphème et n’ont blasphémé, ils ont juste expliqué qu’en France, pour des raisons historiques, la liberté d’expression allait jusque là, que les croyances religieuses sont des opinions ( contrairement au racisme ) et qu’à ce titre elles sont critiquables.
Encore une fois si les musulmans laissaient pisser personne ne feraient ce genre de caricatures pas très drôles en soi. Le problème est que le seul fait de dire que ce n’est pas interdit provoque des réactions démesurées.
Au point où nous en sommes, si un gouvernement de la république remettait l’interdit du blasphème cela serait vécu à la fois comme une capitulation face à l’ennemi et un recul des libertés fondamentales, une soumission comme disent certains.
La seule solution est que les musulmans comme les autres respectent la loi, et les caricatures qui de fait sont des tests ou des manifestations de solidarité, disparaitront aussitôt.

109. suzix@bdp - 27/10/20 10:16

108. suzix@bdp - 27/10/20 10:14

107. suzix@bdp - 27/10/20 09:45
Le président du Conseil français du culte musulman "ne souhaite pas" que les caricatures de Mahomet soient montrées dans les écoles. "Il y a d'autres moyens d'expliquer le respect mutuel, le respect des libertés des uns et des autres", plaide Mohammed Moussaoui. "Le devoir de la fraternité impose à tous de renoncer à certains droits".

Et renoncer à fermer ta gueule c'est trop demander?

En fait il n'a rien compris et à mon avis il n'est pas le seul ... donc après c'est quoi la prochaine demande? Qu'on dispense certains des cours de musique? Puis qu'on interdise la musique à l'école?

106. suzix@bdp - 27/10/20 09:32
Je validerai ta comparaison lorsque le gars qui ne respecte pas une minute de silence ou siffle une hymne national sera menacé de décapitation.

105. Quentin - 27/10/20 07:43
Et je ne vois aucun problème à ce qu’un canard religieux fasse une caricature de l’athéisme.

Tu vois un problème dans le fait que des élèves refusent une minute de silence. Le respect, ce n'est pas un truc qui va à sens unique.

104. Quentin - 27/10/20 07:38 - (en réponse à : pm)
Dingue d’écrire ça

Moi je trouve ca dingue de ne pas écouter l'OIC, qui représente 57 pays et plus d'un milliard de personnes, quand elle dit que les caricatures de Mahomet (dont certaines le décrivent comme un terroriste) alimentent les sentiments de haine contre les musulmans.

Je trouve ca dingue qu'après chaque attentat islamiste, la haine se déferle contre ces musulmans barbares qui rejettent nos valeurs et qu'il faudrait renvoyer "chez eux".

Et je trouve ca dingue de me faire traiter de collabo fasciste parce que je ne souscris pas à cette islamophobie ambiante.

103. Piet Lastar - 26/10/20 23:52
Une caricature de l'athéisme, je demande à voir. Un non-impact total.

102. pm - 26/10/20 23:47
(je ne vois d'ailleurs pas bien comment tu peux te moquer d'une religion sans te moquer des gens qui la pratiquent).
Dingue d’écrire ça.
Enfin, une caricature de Jésus-Christ, du pape, de Moïse ou de Mahomet ça n’a rien à voir avec une blague antisémite ou raciste ! Il n’y a aucun rapport.
Et bien sûr que les religieux n’ont généralement pas le moindre respect pour les athées. Et je ne vois aucun problème à ce qu’un canard religieux fasse une caricature de l’athéisme.
Il faut que la sécularisation de la société soit vraiment poussée pour qu’une religion ne prenne pas le pas sur une autre, et le blasphème en fait partie. C’est pour ça que finalement il protège les musulmans de France. Si le blasphème était interdit en France c’est que le poids du catholicisme serait resté très fort, trop fort, et il n’admettrait pas du tout qu’une part croissante et non négligeable de la population soit des musulmans, comme il n’a pas admis les protestants en son temps ni même les juifs qui ont pourtant toujours été très minoritaire.
Ce droit est donc très important même s’il est assez théorique. À vrai dire on s’en foutrait complètement s’il n’y avait pas de réaction derrière.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio