La politique c'est naze, lisez plutôt des BD, tome 9

Les 1501 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


201. longshot - 03/11/20 15:09 - (en réponse à : pm)
Pour longshot and Co si tu en restes là tu es réactionnaire, voir raciste.

Euh, non, attends : je parlais de Taguieff, qui est supposé savoir de quoi il parle, et fricote avec tous les médias réacs voire d'extrême-droite en effet. Que le péquin lambda fasse des contre-sens sur ce genre de terme, c'est tout à fait autre chose.

200. longshot - 03/11/20 14:53 - (en réponse à : pm)
Sauf que c’est lui qui a théorisé ce que tu appelles le racisme systémique pour le différencier. Il le nomme autrement mais ça revient au même. Sa fiche wikipedia est suffisante sur ce point.

Suffisante pour quoi ? Il n'y a rien sur le racisme systémique sur sa page. Il y en a un peu plus sur le court article Discriminations systémiques, mais c'est essentiellement un renvoi à l'article de Marianne que tu as cité… Et qui montre qu'il n'a aucune idée de ce dont il parle, je suis désolé. Que toi tu fasses un contre-sens sur ce sujet j'ai envie de dire, c'est normal, vu comment il est traité dans les médias. Mais c'est indigne d'un type comme lui.

Non, vraiment quand je dis réac je suis gentil… Tu as lu ce qu'il écrit sur le mouvement Black Lives Matter (liens au bas de l'entretien à Atlantico) ? « La police n'est pas raciste (elle est juste infiltrée par les suprémacistes blancs au point de travailler avec les néo-nazi mais c'est rien — en France, la moitié des flics vote Le Pen), non non, d'abord les noirs c'est surtout des délinquants, et d'ailleurs c'est aussi ce que dit la jeune conservatrice afro-américaine Candace Owens, ça prouve bien que j'ai raison ? »

Candace Owens, pour situer, c'est une jeune afro-américaine, en effet, et conservatrice, on peut le dire, connue pour son soutien à Trump. Elle souscrit à toutes les théories du complot, par exemple elle pense que George Soros est derrière les manifs pour George Floyd. Il y a quelques mois encore elle a déclaré que Satan était derrière « le mouvement trans ». Je t'épargne son opinion de Hitler. Mais bon puisqu'elle est noire, je ne peux rien dire. Haha, tu m'as bien eu, Taguieff !

Il me fait penser à ces universitaires dépassés par l'évolution de leur domaine de recherche et qui combattent de toutes leurs forces les approches nouvelles ou concurrentes — Raoult avec l'épidémiologie, certains climatologues avec la modélisation… Et Taguieff avec le racisme systémique, voilà. C'est triste mais ça a l'air assez fréquent…

Bref. Ah et sur le climat, c'est tout à fait la rhétorique climatosceptique — qui n'ose plus trop la ramener sur le fond, et concentre ses efforts sur la forme, tout pour retarder la réduction des émissions de gaz à effets de serre. Taguieff est trop prudent pour aller plus loin, mais ce qu'il dit est complètement aligné sur les positions climatosceptiques, et complètement incompatible avec la réalité de la recherche : des gens comme Jean Jouzel et Valérie Masson-Delmotte ont fait l'éloge de Greta Thunberg, les chercheurs sont nombreux parmi les membres et les soutiens d'Extinction Rebellion. Le GIEC averti des conséquences rapides et sévères pour l'humanité… Et Pierre-André dénonce l'alarmisme ? Il va encore nous dire que Candace Owens est de son avis ?

Réfléchir au lieu d'avoir des postures toutes faites ? Ouais, ça fait longtemps qu'il a arrêté, on dirait.

il faudrait que tu expliques pourquoi déconstruire l’imposture du racisme systémique serait réac

Déconstruire l'imposture de l'anti-racisme systémique est réac parce que l'antiracisme systémique n'a rien d'une imposture — mais là je n'ai plus le temps, l'essaierai de développer demain.

199. Quentin - 03/11/20 14:14 - (en réponse à : pm)
Les races n'ont peut-être aucun fondement génétique mais elles sont une construction sociale (encore un terme que Taguieff rejette, et pourtant...) et elles ont un poids en tant que tel. Ce n'est pas un problème en soi. Le problème vient d'une éventuelle discrimination. Je ne suis pas raciste si je dis qu'il y a des noirs et des blancs et toute une gamme intermédiaire mais je suis raciste si je traite les gens différemment en fonction de leur couleur de peau. Et si je tiens un poste influent dans une administration, et que moi et mes collègues discriminons les citoyens en fonction de leur couleur de peau, alors on peut parler de racisme systémique. Un truc qui est très difficile à documenter de manière objective, mais que les citoyens discriminés ressentent très fort subjectivement.

Bref, c'est une chose d'être raciste (et il existe bien sûr du racisme anti-blanc). Mais c'est autre chose d'être raciste et de tenir un poste officiel et influent en représentant l'état ou l'administration (là, le racisme anti-blanc est généralement absent). Après, il y a aussi une gradation dans le racisme. Il y a loin entre un simple préjugé (qui n'en a pas?) et la haine. Bref, pas besoin d'être noyauté par des racistes haineux. Il suffit que le système soit représenté par une catégorie sociale très homogène de la population pour qu'il y ait automatiquement des comportements discriminatoires qui se développent. C'est quasiment inévitable. Et c'est pour ca qu'il y a des appels à plus de mixité sociale à tous les niveaux. C'est vrai pour les races, les religions, les sexes/genres, etc. Si tous les patrons sont des hommes, il y aura des pratiques discriminatoires envers les femmes, et on pourra parler de discrimination systémique (on peut la mesurer dans l'écart salarial homme/femme, entre autres). D'où les appels à avoir au moins 1/3 de femmes dans les postes de direction, au gouvernement, au parlement, etc. On retrouve le même genre d'arguments pour lutter contre le racisme systémique.

Le multiculturalisme n'est pas l'apanage des indigènes de la république. La plupart des pays d'Afrique et d'Asie sont multiculturels. La Belgique et la Suisse sont des pays multiculturels. Le multiculturalisme est souvent un fait, pas un problème en soi. Mais il peut devenir un problème en fonction de comment tu le traites ou comment tu l'instrumentalises. Le rejet pur et simple du multiculturalisme, par contre, amène systématiquement des problèmes.

198. pm - 03/11/20 13:13 - (en réponse à : Quentin)
Ton post est intéressant car tu commences à définir ce qu’est un système, notion a priori très floue et paresseuse.
Je ne sais pas encore quoi en penser mais je préfère parler de racisme systématique que systémique. Et si un corps de métier est noyauté par des racistes, par exemple la police, est ce qu’on ne peut pas lutter concrètement par la loi , éventuellement en l’améliorant ? Je pense que c’est possible.

197. pm - 03/11/20 13:00
Il y a plusieurs écueils à la notion de racisme systémique, le premier et le plus évident c’est qu’il dédouane la responsabilité individuel du raciste. Ce n’est presque plus de sa faute puisque c’est la société sui est comme ça pour continuer à imposer le mâle ( le mal ) blanc de plus de 50 ans, dont son représentant ultime est le juif. Bullshit absolue !
Le second c’est que son corollaire est d’accepter les supposées spécificités des communautés, et donc qu’il converge vers une racialisation de la société, dérive assez commune dans les sociétés anglo-saxonnes qui vantent le multiculturalisme et qui aboutit chez nous aux absurdités que sont les indigènes de la république, groupuscule antiraciste raciste, antisémite, misogyne et homophobe.
Il m’est incompréhensible da savoir qu’un biologiste qui sait que la notion de race humaine n’existe pas tombe dans ce travers.
Pour ma part , sans méconnaître les discriminations qui existent bel et bien, j’en reste à l’anti-racisme de Touche pas à mon pote.
Pour longshot and Co si tu en restes là tu es réactionnaire, voir raciste. Pour ma part je suis resté simple, le raciste c’est celui qui méprise l’autre, qui le discrimine pour son apparence ( couleur de peau ) ou pour ce qu’il «  cache » ( l’antisémitisme ). La responsabilité individuelle reste essentielle.

196. Quentin - 03/11/20 12:45
En gros d'accord avec la critique de Taguieff sur les dérives d'un certain anti-racisme. Et il a raison de dire qu'il n'y a pas que des discriminations ethno-raciales.

Mais pas d'accord quand il dit que les discriminations à l’embauche, au logement, dans l'éducation, ou par les violences policières ne sont le fait que de quelques individus isolés et qu'on peut très bien lutter contre ca en appliquant simplement la loi. Ce n'est pas aussi simple. Quand un groupe particulier est fortement discriminé sur une longue durée, il faut oser parler d'une discrimination systématique, et donc aussi systémique. Dans le pire des cas, le système contribue activement à la discrimination. Dans le meilleur des cas, le système n'arrive pas à lutter contre les discriminations et à garantir l'égalité des chances. Dans un cas intermédiaire, le système est complice des discriminations en fermant les yeux. Dans tous les cas, on peut parler de discriminations systémiques. Refuser ce terme, c'est refuser de voir que le système joue dans (la lutte contre) les discriminations. Le système, ce n'est pas juste un corpus de lois aveugles et non discriminatoires (si c'était le cas, on ne pourrait sans doute pas parler de racisme systémique en France). C'est aussi un corps d'état; des gens en chair et en os, avec leurs préjugés, leurs pratiques, etc. C'est là que le bas blesse et qu'on peut parler de racisme systémique.

195. suzix@bdp - 03/11/20 11:29 - (en réponse à : Longshot & PM)
Cette définition du racisme est surtout très éloignée de ce qu'en pense le peuple qui n'a pas fait d'études de sociologie! (;o)
De plus cela cache mal la position de plus en plus intenable des organisations anti-racistes.
Je vois la position de ces "penseurs du racisme" mais je ne la comprends pas. Pour eux et c'est aussi un fait notamment dans les statistiques, en France, les principales victimes du racisme sont les populations immigrées d'Afrique et les 2e voire 3e et maintenant 4e générations. Donc il faut à TOUT PRIX continuer à les rendre uniques dépositaires du racisme quitte à débouter tout autre communauté, par exemple les asiatiques. Ils prennent cher et assez souvent (encore ces derniers jours où il y aurait eu (ps constaté moi même) des appels (débiles) à la vengeance par ce qu'ils seraient responsables d'avoir répandu un virus plus virulent pour cette 2e vague (ou un truc débile dans le genre). Les asiatiques prennent régulièrement cher mais aucune organisation antiraciste ne monte au créneau pour les défendre. Tu fais la même avec les blacks ou les beurs, ça fait la une des JT pendant 1 semaine avec manifs et indignations politiques à l'appui ...
Dans les 80's et "Touche pas à mon pote", le racisme contre les blacks et les beurs était présent partout à la vue de tous : insultes, parole décomplexée, actions racistes violentes ... c'était clair, il fallait que cela cesse et ce racisme de rue a cessé. C'était cela le racisme de "Touche pas à mon pote" et SOS Racisme. Il fallait stopper le racisme "physique". Et sauf à être un gros démago cela a fonctionné et presque disparu, au moins de façon frontale. Du coup, hop, le racisme de rue n'est plus du racisme. Nan nan c'est autre chose. Dans les 80's quand on était traité de "sale b..." ou "bana..." c'était du racisme. Au XXIe siècle, "sale français" (sous entendu "sale blanc") ce n'est plus du racisme ... du coup je demande "sale b..." non plus? Ce que comprennent les français non rebeu ou blacks c'est "circulez y'a rien à voir". Oui vous avez été insulté en faisant référence à votre couleur de peau mais ça compte pas ... parce que "les blancs" (et les asiat) dans leur grande majorité ne sont pas discriminés parce que blancs (ou asiat). Pour les organisations antiracistes le terme "racisme" a donc changé ... mais ce n'est pas le cas dans la majorité de la population. Pourquoi avoir changé de définition? Pour éviter de tout mélanger et de laisser croire qu'un "sale blanc" ou "sale gaulois" prononcé soit égal à la discrimination dont sont objectivement victimes certaines populations. Il a fallu théoriser le "racisme", le faisant passer d'un truc simple évident direct à un truc compliqué, systémique et surtout injuste. Il fallait trouver un autre mot mais pas celui-là.

194. pm - 03/11/20 10:27 - (en réponse à : Longshot)
Toujours sur cette notion de racisme systémique, qui me tient à coeur car j’ai un fils qui est universitaire-chercheur à Chicago et qui baigne dans cette mouvance.

Il y a un risque à ne pas distinguer le racisme des "inégalités de réussite entre races", rétorque Samuel Kronen. "En menant une guerre culturelle contre une force structurelle, intangible et généralisée, on se prive de la possibilité d’identifier les actes de racisme et d’en faire honte à leurs auteurs. "Racisme systémique" est une idée de peu d’usage, qui refuse de reconnaître les progrès accomplis dans la stigmatisation des préjugés et la promotion de normes de respect mutuel et de tolérance."

193. pm - 03/11/20 01:35 - (en réponse à : Longshot)
J’allais dire en te faisant confiance que si Taguieff est climato-sceptique je ne le suis pas là dessus mais ton propos n’est pas très honnête car dans l’article il critique le catastrophisme comme une facilité intellectuelle ( je le sais bien car j’en use et abuse souvent ) mais ne parle pas du fond. Et il s’agit d’un article plutôt léger qui encore une fois demande qu’on réfléchisse plutôt que d’avoir des postures toutes faites.

192. pm - 03/11/20 01:21 - (en réponse à : Longshot)
Et j’ai bien lu en son temps, il y a près de 20 ans, le livre de Taguieff sur la nouvelle judéophobie. Il me semble qu’il parlait même davantage d’une espèce d’alliance rouge-brune pour expliquer les liens entre fachos et certains gauchistes concernant l’antisémitisme.

191. pm - 03/11/20 01:08 - (en réponse à : Longshot)
Et je suis à 90% d’accord avec Plancher , il n’y a que le rapprochement avec judéo-bolchevique que je contesterai, d’ailleurs il n’insiste pas trop dessus et préfère aller vers les socialo-papal. Je suis même d’accord quand il dit que la dérive sémantique est telle qu’on est toujours l’islamo-gauchiste de quelqu’un.
Pour cerner un peu les choses les islamo-gauchistes ( = complaisant avec les islamistes ) connus ce sont par exemple Danièle Obono ( proche des indigènes ) ou Edwy Plenel ( islamo-gauchiste bobo dans son cas ) , je pense que cette mouvance, l’est assez clairement.

190. pm - 03/11/20 00:50 - (en réponse à : Longshot)
Ben en fait tout ce que je pense il le dit en mieux dans l’interview de ton lien, qui est un peu plus approfondi que celle de Marianne.
Tu peux donc me classer dans le camp des réactionnaires.

189. pm - 03/11/20 00:37 - (en réponse à : Longshot)
Dans ton dernier paragraphe il faudrait que tu expliques pourquoi déconstruire l’imposture du racisme systémique serait réac ( je pense exactement le contraire ) et «  hallucinant de bêtise ». Ça me semble au contraire assez intelligent de montrer l’imposture d’une pensée dite antiraciste qui de fait est par essence raciste.

188. pm - 03/11/20 00:31 - (en réponse à : Longshot)
Et ton dernier paragraphe te rapproche des indigénistes qui selon moi sont racistes, antisémites, homophobes et totalitaires. Si tu cautionnes vraiment cela, cet antiracisme racialiste, donc raciste, vous rend complice de toute sorte de monstruosités qui n’ont plus rien à voir avec les valeurs universelles de la gauche et in fine vous devenez bel et bien complices des terroristes.

187. pm - 03/11/20 00:22 - (en réponse à : Longshot)
Une interview de Taguieff sur Marianne avec laquelle je suis assez d’accord et qui je pense nous opposera puisque je pense que le racisme tient d’abord d’une responsabilité individuelle ( le rejet de l’autre si on le juge trop différent ).
https://www.marianne.net/societe/pierre-andre-taguieff-ce-pseudo-antiracisme-rend-la-pensee-raciale-acceptable

186. pm - 02/11/20 20:50 - (en réponse à : Longshot)
Sauf que c’est lui qui a théorisé ce que tu appelles le racisme systémique pour le différencier. Il le nomme autrement mais ça revient au même. Sa fiche wikipedia est suffisante sur ce point.

185. froggy - 02/11/20 17:59
En Turquie ça risque d'être dur, mais sinon je trouve ça très bien et tout à fait normal que des étrangers s'intéressent à la vie politique du pays où il vivent, y compris de manière critique.

Tu as entierement raison, tout le monde en France et ailleurs a beaucoup apprecie les critiques des auteurs des attentats de Conflans Ste Honorine et de Nice. Le premier n'etait-il pas tchetchene et le deuxieme tunisien?

184. longshot - 02/11/20 13:39 - (en réponse à : PS)
Au passage, j'ai découvert Jean-Yves Pranchère et j'aime beaucoup ce qu'il dit.

Tu as lu le bouquin dont il parle, pm ? La Promesse et l'Obstacle, de Danny Trom ?

183. longshot - 02/11/20 13:04


@ pm

Tiens, tu sépares la forme du fond, maintenant ? ;)

Je suis sûr qu'il a publié des trucs très intéressants avant, mais vu où il s'exprime aujourd'hui (Dreuz déjà cité, Le Figaro bien sûr, Valeurs actuelles, les éditions Ring — qui publient Marsault…), il s'inscrit clairement dans le camp des réacs.

Ceci dit, je n'ai rien lu de lui à part sans doute quelques articles dans la presse. Je suis sûr qu'il a plublié des trucs très intéressants, hein, mais à lire la critique de Joseph Confavreux sur Médiapart (ou à l'écouter sur France culture), il a effectivement l'air bien réac.

(Par curiosité j'ai regardé s'il s'était exprimé sur le changement climatique, et ça n'a pas manqué. Faudrait qu'il lise un peu les rapports du GIEC, au lieu de s'alarmer d'un soi-disant alarmisme. Parce que la situation est réellement alarmante.)

Ce qu'il écrit dans « Les Racines de l’imposture décoloniale » montre qu'il en est resté à une grille de lecture du racisme comme idéologie qui se traduit par la haine de l'autre, et qu'il rejette entièrement la notion contemporaine d'un racisme systémique. C'est non seulement réac, c'est hallucinant de bêtise, et de la part d'un intellectuel respecté sur ces questions, assez dangereux.



@heijingling

La problématique du racisme est assez loin de mon domaine d'étude, mais il se trouve qu'en biologie j'utilise, et je défends, justement, une approche « systémique », dont je retrouve assez d'échos dans ce que je peux lire sur le racisme systémique pour penser qu'il s'agit bien des mêmes outils d'analyse.

En biologie c'est une approche assez ancienne mais qui a fait son retour ces dernières années, en partie grâce aux progrès de l'informatique, en partie en réaction au réductionnisme génétique qui s'était nourri des progrès de la biologie moléculaire.

En gros, c'est l'idée que « le tout est plus que la somme des parties » et qu'on ne peut comprendre le fonctionnement d'une cellule ou d'un organisme en se contentant d'analyser ses composants un à un, sans prendre en compte les interconnections, la dynamique et même l'histoire de l'ensemble, du « système ».

En pratique on utilise des modèles proches de ceux des sciences du climat (du système climatique…), et on fait appel à des notions mathématiques liées à la théorie du chaos : attracteurs, états stationnaires, cycles, boucles de rétroaction, effets de seuil, point de bascule… La notion d'émergence aussi.

Et dans le racisme « systémique », on retrouve l'idée que la structure de la société, les institutions, peuvent maintenir une organisation raciste, à travers des mécanismes de reproduction sociale ou à travers l'accumulation de petits biais qui aboutit à de grosses défférences.

Un bon exemple, très simplifié mais qui illustre bien le type de raisonnement je trouve, c'est La parabole des polygones de Nicky Case, d'après le travail de l'économiste américain Thomas Schelling. Très simplifié parce que les deux populations sont parfaitement homogènes, sans aucun rapport de pouvoir entre elles notamment, et sans qu'on explique l'origine de leurs différences. Mais alors même que chaque individu tolère voire préfère un environement diversifié, le fait que personne ne souhaite être trop minoritaire dans son « quartier »… conduit à une répartition complètement ségrégée.

Et ça, l'analyse du seul racisme idéologique me semble à peu près incapable de l'expliquer…



@ froggy

En Turquie ça risque d'être dur, mais sinon je trouve ça très bien et tout à fait normal que des étrangers s'intéressent à la vie politique du pays où il vivent, y compris de manière critique.

182. froggy - 31/10/20 16:51
Image may contain: drawing and text

181. heijingling - 31/10/20 06:45
Macron, avec le reconfinement, essaie de faire d'une pierre deux coups, stopper le covid, et stopper les attentats terroristes.
Blague à part, je suis sûr qu'il y en a au gouvernement qui y ont pensé.

En tout cas, pour la Chine, c'est un prétexte en or pour accentuer le contrôle du Xinjiang (région à large population musulmane de l'ouest de la Chine, en Asie centrale. Géographiquement, pas grand chose à voir avec le Si-kiang, pour ceux qui ont lu Gil Jourdan, même si Jiang est la transcription actuelle de l'ancien Kiang.) https://news.cgtn.com/news/2020-10-26/Why-are-the-new-COVID-19-cases-in-Xinjiang-s-Kashgar-asymptomatic--UUplHEUpDa/index.html

180. heijingling - 31/10/20 06:00 - (en réponse à : Quentin)
"Les discours de Bush et de Macron sont excellents. Ils créent de l'unité face à l'ennemi et évacuent les questions qui dérangent. Par exemple: Samuel Paty et les 3 victimes de Nice seraient-elles encore en vie si Charlie n'avait pas republié les caricatures Danoises de Mahomet? Ou encore: le voile et autres caricatures ne seraient-ils que des prétextes? (n'casciata #64)

Marrant que Suzix pose ce genre de question quand c'est Bush qui parle mais pas quand Macron pompe le discours de Bush."


Tu veux dire que c'est suzix qui pose ce genre de questions, et que c'est lui (et n'casciata #64) qui les estime dérangeantes, alors qu'elles ne le sont pas selon toi ?

Ou bien tu exprimes ton opinion ?

En tout cas, dérangeantes, elles ne le sont pas pour moi, la première parce qu'elle n'a aucun intérêt, car on ne peut connaitre la réponse, et surtout que ce ne sont que deux attentats de plus, donc la cause directe est peu importante (à part pour les victimes et les psy), ils s'inscrivent dans un contexte plus large. Et la seconde parce que la réponse est simple, les caricatures sont largement des prétextes.


179. froggy - 30/10/20 16:58
J'aime beaucoup ceux qui protestent en France contre leur pays d'accueil pour defendre leur terre d'origine ou religions d'origine alors qu'ils ne le pourraient pas la-bas.

Pourquoi n'irions-nous pas en Turquie et y defendre nos valeurs francaises dans la rue? Qu'en pensez-vous?

178. suzix@bdp - 30/10/20 16:32
Les politiques et les autorités sont très forts pour "condamner avec le plus grande fermeté". Dommage que la justice et l'administration ne voient pas les choses de la même manière. Les turcs et les arméniens responsables de ces troubles, tout comme les Tchétchène de ... Dijon déjà ?, retour dans leur pays. Les turcs pourront notamment y crier autant qu'ils le veulent "Allah Akbar" et ils seront même appréciés pour cela!! Qu'ils se barrent ces mecs. Et les tchétchènes auront droit à la bise poilue de Kadirov.

177. froggy - 30/10/20 15:55

176. suzix@bdp - 30/10/20 11:41
y'a pas à dire qd même l'extr^me droite française c'est du sérieux. Pas comme les terroristes islamistes pouilleux. Au moins eux ils ont de quoi payer un flingue même à un gars à moitié dingue. Bon par contre ils sont moins efficaces, c'est une évidence. On a qd même un vrai problème de concurrence sur le rendement de la main d'oeuvre française notamment par rapport à la Tchétchénie, la Tunisie ou encore le Pakistan.

175. suzix@bdp - 30/10/20 11:25
voilà qui va arranger bcp de monde ... la gauche et l'extr^me gauche en tête mais sans régler le pb ni ramener les victimes à la vie.

174. suzix@bdp - 30/10/20 11:18
171. Quentin - 30/10/20 07:52 - (en réponse à : Heijingling #169)
Marrant que Suzix pose ce genre de question quand c'est Bush qui parle mais pas quand Macron pompe le discours de Bush.


Je n'ai pas commenté le discours de Macron. D'ailleurs je ne l'ai pas écouté ni en live ni après. Donc je ne l'ai pas commenté non plus. Quand à Bush ... purée, je serais bien incapable de commenter ses discours de l'époque que je n'avais sans doute pas écouté non plus.
Je commente déjà plein de choses et forcément pas toujours à bon escient alors stp ne va pas charger ma mule.

173. pm - 30/10/20 09:17 - (en réponse à : Quentin)
Je citais Churchill évidemment.

172. pm - 30/10/20 08:16
Heijingling: non, je ne parlais plus de Macron en particulier mais des personnes. Le présent et l’avenir sont tellement bouchés qu’il fait être carrément solide et bien entouré pour ne pas sombrer dans le désespoir complet. Et pour les jeunes c’est encore pire, ne serait-ce que pour créer des rencontres.

Quentin: avec les accords de Munich vous avez cédé au déshonneur pour éviter la guerre, vous aurez les deux. Les circonstances sont assez semblables.

171. Quentin - 30/10/20 07:52 - (en réponse à : Heijingling #169)
"Ils nous attaquent parce que nous sommes bons/gentils et qu'ils sont mauvais/méchants". Les discours de Bush et de Macron sont excellents. Ils créent de l'unité face à l'ennemi et évacuent les questions qui dérangent. Par exemple: Samuel Paty et les 3 victimes de Nice seraient-elles encore en vie si Charlie n'avait pas republié les caricatures Danoises de Mahomet? Ou encore: le voile et autres caricatures ne seraient-ils que des prétextes? (n'casciata #64)

Marrant que Suzix pose ce genre de question quand c'est Bush qui parle mais pas quand Macron pompe le discours de Bush.

170. heijingling - 30/10/20 03:28
pm: "Parfois je me demande si Macron n’est pas poursuivi par un chat noir."

Il est surtout complètement dépassé par tout ce qui arrive, il est peut-être bon financier, mais comme responsable politique, il est mauvais. À sa décharge, il n'est pas le seul, je dirais même qu'il est assez bien entouré (et pas qu'en France, cf. Italie, U.K., U.S.A., et j'en passe).

"Pour résister au suicide il faut être assez solide parce que l’avenir est quand même bien sombre."

Tu parles toujours de Macron ? Les politiques sont souvent psychologiquement blindés.
Et à propos https://www.ejinsight.com/eji/article/id/2612753/20201022-Dictators-are-immune-to-criticism:-Carrie-Lam-says-she-is-immune

Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong, est une des pires crapules politiques, et est complètement imbécile, (c'est une born again christian, elle est persuadée que dieu l'inspire et la soutient dans tout ce qu'elle fait et dit, et elle est donc incapable de même s'imaginer pouvoir se remettre en question sur quoi que ce soit) mais elle a énormément de chance, facteur capital en affaires comme en politique.
Pour le gag: Le 10 septembre 2015, elle reçoit la médaille d'officier de la Légion d'honneur des mains du consul général de France à Hong Kong, Arnaud Barthélemy, qui salue alors ses « exceptionnelles qualités de négociatrice ».
Pour info, c'est elle qui a causé les manifs les plus grandes, longues,et violentes de l'histoire de Hong Kong :)

169. heijingling - 30/10/20 03:07 - (en réponse à : Quentin)
163. Quentin (en réponse à : Suzix #129) Tu reprends ma méthode réthorique du message #80. Mais tu n'argumentes pas.

168. heijingling - 30/10/20 02:05 - (en réponse à : longshot)
"l'analyse contemporaine — et tout à fait pertinente àmha — du racisme comme problème systémique.)"

Ha, ben, tu vas pouvoir m'éclairer, alors, parce que je ne comprends pas du tout ce concept. À quel système commun aux lieux où il est appliqué (soit les démocraties occidentales) fait-il référence, la démocratie, l'éducation, le patriarcat, le colonialisme, ou autre chose ?
Si tu pouvais m'expliquer en quelques mots, ou avec un lien vers un article, je t'en serais bien gré.

167. pm - 30/10/20 00:58 - (en réponse à : Piet Lastar)
Mouais, peut-être. Et le pakistanais des anciens locaux de Charlie, mineur de 25 ans il est venu et resté plusieurs années dans le seul but de faire un attentat dans des locaux qui n’ont p’us rien à voir avec Charlie Hebdo depuis 5 ans ?

166. Piet Lastar - 29/10/20 22:58
ça me semble évident, il n'est pas venu pour s'installer. Il nous l'a prouvé d'ailleurs.

165. pm - 29/10/20 22:39
Je ne vois pas ce qu’on peut reprocher au contenu de cette phrase.

Par ailleurs il y a un truc que j’ai du mal à comprendre: si tu détestes un pays et la façon dont les gens vivent, pourquoi tu fais le forçing pour t’y installer ( j’ai cru comprendre que le terroriste de Nice est un migrant tunisien passé par l’Italie )?
Personnellement les pays qui ne m’attirent guère je n’y vais pas. Le truc qui est bien sur Terre c’est qu’il y a du choix.

164. pm - 29/10/20 22:31 - (en réponse à : Quentin)
Et alors ? Si lepen dit qu’elle aime le chocolat tu te prives de ce met jusqu’à la fin de tes jours ?

163. Quentin - 29/10/20 20:44 - (en réponse à : Suzix #129)
Macron: "Si nous sommes attaqués une fois encore, c'est pour les valeurs qui sont les nôtres, pour notre goût de la liberté, pour la possibilité sur notre sol de croire librement et de ne céder à aucun esprit de terreur"

C'est presque mot pour mot ce que Bush déclarait après le 11 septembre.

162. suzix@bdp - 29/10/20 18:38
LOL. Et après ça on cherche à nous expliquer que la gauche (à peine extrême ici) ne cherche pas à tout prix à masquer et excuser quoi qu'il se passe. Ca les arrange de ouf que ce soit pas un islamiste mais un dingue ou encore mieux un mec d'extrême droite qui aurait voulu se faire passer pour un terroriste islamiste! ...

161. pm - 29/10/20 18:04
L’attaque d’Avignon ne serait pas due à un terroriste islamiste. Certains sites parlent d’un déséquilibré, seul mediapart parle d’unterroriste d’extrême-droite.

160. pm - 29/10/20 17:07
Que tu cites ( quand ça veut pas)...

159. pm - 29/10/20 17:06
Que cites...

158. pm - 29/10/20 17:02 - (en réponse à : Suzix 151)
La phrase que tu cotes de l’écolo de mes deux est quand même surtout d’une insondable bêtise. Il faut être vraiment borné et aveuglé par l’idéologie pour écrire ça. Je lui retire illico son statut d’intellectuel pour le remplacer par roi des abrutis.

157. pm - 29/10/20 17:00
Je ne sais pas ce que vous en pensez mais le climat actuel est vraiment dingue.
Parfois je me demande si Macron n’est pas poursuivi par un chat noir.

Pour résister au suicide il faut être assez solide parce que l’avenir est quand même bien sombre.

156. pm - 29/10/20 16:57 - (en réponse à : Longshot)
Taguieff: ce n’est pas où il écrit mais ce qu’il écrit qui m’intéresse. Taguieff est probablement l’intellectuel qui a le mieux théorisé le racisme et l’antiracisme, qui le premier a vu la résurgence de l’antisémitisme ( pour rappel il n’est pas juif ). Il est dans la continuité de Poliakov sur ce sujet et peut-être de Raymond Aron pour le reste. Aron a longtemps été classé comme réactionnaire parce qu’il critiquait le stalinisme et l’URSS jusqu’à ce qu’on s’aperçoive qu’il avait entièrement raison.
Si tu me trouves un écrit réactionnaire ( = retour en arrière ) de la part de Taguieff je suis tout prêt à changer d’avis.

Mantes: oui, le clientélisme est assez bien partagé et n’est pas l’apanage de la gauche.

155. suzix@bdp - 29/10/20 12:27
Attaque au couteau devant le consulat de Djeddah en Arabie Saoudite. Encore un déséquilibré.

154. suzix@bdp - 29/10/20 12:17
Attaque au couteau aux cris d'Allah Akbar contre des policiers Avignon. Encore un déséquilibré.

153. suzix@bdp - 29/10/20 12:11
C'est tiré par les cheveux. Les 2 derniers terroristes étaient Pakistanais et Tchétchène ...
De toute façon la majorité de son texte est de la merde. Je vois même pas pourquoi on devrait argumenter.

152. Quentin - 29/10/20 11:55 - (en réponse à : Suzix)
Un des arguments de Kempf est que la transition écologique, outre le bénéfice évident pour la planète et les générations futures, est aussi un bon moyen de s'affranchir de notre dépendance aux monarchies pétrolières, et par là, d'affaiblir l'islamisme radical soutenu par ces mêmes monarchies. Quand tu roules avec ta bagnole diesel, en fait tu finances l'islamisme radical et tu es donc un collabo fasciste - bienvenue au club ;-)



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio