Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (2e partie)

Les 1341 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27


841. torpedo31200 - 21/03/19 18:02 - (en réponse à : Mr Degryse - post # 840)
Mais t' es parisien ?

Et froggy va revenir sur Paris, dans le seul but d' aller à La Cinémathèque ? (Ce que je pourrais concevoir aisément pour un spectateur aux 2000 films annoncés vu en salles...)
Si oui, tu peux attendre 2020 pour De Funes

840. Mr Degryse - 21/03/19 17:58 - (en réponse à : froggy)
Aucun des 2, j'espère. Les 2 sont loins d'être d'excellents acteurs. Je trouve Di Caprio souvent très médiocre et Brad Pitt s'est pas beaucoup mieux mais mon coefficient de sympathie est supérieur pour lui. j'ai moins l'impression qu'il a le melon ou qu'il choisit des films juste pour faire grand acteur.....

839. torpedo31200 - 21/03/19 17:38 - (en réponse à : froggy - post # 838)
Les rétrospectives consacrées à des acteurs ou actrices sont assez rares à la Cinémathèque. Cette année, ce sera Joan Crawford (24/04 au 27/05)

838. froggy - 21/03/19 15:51
Il n'y a pas que de Funes au cinema.

A votre avis, lequel des deux acteurs principaux aura droit a une retrospective de ses films a la Cinematheque de Paris? Et je suis certain que tous les Ferrari parisiens ne trouveront rien a redire a cela.




837. froggy - 21/03/19 15:49 - (en réponse à : Torpedo)
Comme dit un de mes amis, "Je donne tout Visconti pour Pouic-Pouic.

836. torpedo31200 - 20/03/19 20:33 - (en réponse à : marcel - post # 835)
Tout est basé sur l' art de De Funès. Des gens qui s' embrouillent pour des détails insignifiants...
Après ça reste une inspiration.

835. marcel - 20/03/19 20:31
Si, y a moi. Et meme si je sais qu'Astier est fan, j'ai jamais vu le MOINDRE rapport. Audiard, c'est evident, mais De Funes... J'ai beau chercher, je vois pas.

834. torpedo31200 - 20/03/19 20:27
Je me demande si il y a des gens ici qui détestent l' oeuvre de De Funès et adorent Astier (Kaamelott).
Car la principale influence d' Astier a toujours été De Funès, voir la toute fin de la dernière saison et l' utilisation géniale de la musique de Jo.

833. torpedo31200 - 20/03/19 20:24
J' avais oublié Pouic Pouic... (oui, j' assume) L' autre a été cité depuis.
Et la scène de La traversée de Paris.

832. froggy - 20/03/19 19:19
Ni vu, ni connu a du beaucoup vieillir parce qu'il montre une France qui a quasiment disparu, si ce n'est completement. Mais je me souviens de la scene de la peche a la ligne et celle ou il vend des champignons au marche du village.

La grande vadrouuille est un meilleur film que Le corniaud malgre sa scene d'ouverture anthologique avec l'accident de la Rolls et de la 2CV. En effet, les deux acteurs sont plus souvent ensemble dans le premier cite que dans le deuxieme. Dans Le corniaud, de Funes suit constamment Bourvil qui conduit la cadillac mais ils ne jouent pas ensemble a part quelques scenes. Des qu'ils sont enfin reunis dans La grande vadrouille, ils ne se quittent plus et l'effet est magique, la scene de la kommandantur est innenarrable tellement ils sont bons tous les deux.

831. pierrecédric - 20/03/19 18:40
Astérix et Cléopâtre en anime, c'était bien, mieux que le précédent me semble t-il.

830. suzix@bdp - 20/03/19 18:36
La grande vadrouille et le Corniaud sont de bons fils.

829. bert74 - 20/03/19 18:29
heu.... Ni vu, ni connu, c'est le truc avec le gag récurrent du chien qui s'appelle "Fous-le-camps" ("Viens ici Fous-le-camp") ? Pas vu depuis longtemps, mais c'était bien naze quand même...

Mais effectivement la Grande Vadrouille, ça reste impeccable. Les seuls répliques cinématographique de De Funes à retenir ("C'était pas mauvais, c'était très mauvais !", "But alors you are french ?!", "Pas d’hélice, hélas... C'est là qu'est l'os.").

828. froggy - 20/03/19 17:45
Tel Marcel, j'ai deteste de Funes pendant tres longtemps. Je n'allais jamais voir un film de lui, mes parents nous avaient emmene voir par des apres-midi pluvieux a la campagne voir Le gendarme a New-York et Hibernatus, je n'ai pas souvenir d'y avoir ri beaucoup tellement ces deux films sont mauvais.

Cependant, apres revu quelques gendarmes a la tele et d'autres, (comme Torpedo, je pense que le meilleur est Le gendarme se marie), je me suis a reviser mon opinion sur l'acteur et pas qu'un peu puisque je le considere comme un genie comique, vous voudrez bien excuser ce cliche mais je n'en vois pas d'autres. Je le considere maintenant comme un acteur absolument extraordinaire. Le probleme est que les films qui ont fait sa gloire dans les annees 60 et 70 sont pour le plus souvent tres mauvais, Jean Girault n'est pas le meilleur metteur en scene de cinema, loin s'en faut. Dans tous ses films, il a des scenes ou il est carrement sublime, celle du nez dans Oscar par exemple est monumentale et combien, combien d'autres. C'est l'acteur qui fait le film et non l'inverse, ils sont encore regardables grace a lui, independemment de toute autre consideration purement cinematographique, mise en scene, photographie, montage etc. Le seul cineaste qui l'a bien compris est Gerard Oury, pas le meilleur du monde lui aussi, mais qui a si bien reussi a canaliser cette energie explosive au service de ses films. Le plus faible des 4 est sans conteste La folie des grandeurs malgre Montand, probablement a cause du scenario, mais la aussi il est extraordinaire dans quasiment toutes ses scenes. Pouvait-on diriger de Funes? C'est une bonne question. Peut-etre que Claude Zidi pourrait le dire.

Dans l'avion de l'aller, il y a deux semaines, j'ai revu La grande vadrouille, ce qui ne m'etait pas arrive depuis longtemps. J'ai beau connaitre le film tres bien, la scene d'introduction du personnage joue par l'acteur est toujours aussi drole, je riais autant aux eclats en la revoyant, et mes voisins de siege devaient se demander quel etait ce doux dingue riant comme une baleine.

Sinon, si le but d'une cinematheque est de montrer toutes les cinematographies du monde, les films de de Funes y ont autant leur place que ceux avec Maggie Cheung, James Stewart, Marlene Dietrich ou Bruno Ganz. Je n'ai pas lu un tel article quand, il y a deux ans, il y a eu la retrospective Goscinny. Parce que si Le viager est un excellent film, on ne peut pas en dire autant des deux premiers dessins animes d'Asterix realises dans les annees 60, Asterix le gaulois et Asterix et Cleopatre.

Torpedo, tu ecris que le travail de ce Ferrari est tres bon. Je ne le connaissais pas jusqu'a present. Cependant, la, je le prends en flagrant delit de snobisme, et meme de parisianisme, jamais sorti de son peripherique. Ce genre d'opinion m'exaspere.

Pour en revenir a de Funes, il y a un film qui date de la fin des annees 50, quand les gens de la profession savaient qu'il etait genial, Robert Dhery et Yves Robert en tete, ce film est justement de Robert, c'est Ni vu, ni connu ou il joue le role d'un braconnier. C;est son premier ou il est en tete de la distribution. Si vous ne l'avez jamais vu, je vous le recommande. Malgre le succes du film, il devra encore attendre 5 ans avant de devenir une veritable tete d'affiche.

827. suzix@bdp - 20/03/19 17:26 - (en réponse à : marcel)
on a un point commun pour une fois : De Funès ne m'a jamais fait rire non plus.

826. Mr Degryse - 20/03/19 17:13
Bourvil a à mon sens une meilleure filmo ( et j'ai plus de sympathie pour lui ) mais là aussi je trouverais abusé une retro à la cinémathèque.

Le but pour moi de la cinémathèque est de montrer des films invisibles ailleurs. Hors les De funès, nonobstant leur qualité) sont multi rediffusés à la télé. quel est l'intéret ?

825. Mr Degryse - 20/03/19 17:09
De Funès a joué dans 2 films qui résistent au temps : la grande vadrouille et Jo ( si on aime le téhatre).

Le reste va de moyen à franchement mauvais. Alors oui parfois le talent de l'acteur sauve des scènes mais même rabby jacobs ( la scène de danse ou la scène solomon vous êtes juifs mais le reste) ou même la folie des grandeurs ( j'aimais quand j'étais gamin mais c'est quasi non regardable maintenant).
Le grand restaurant ça va au déput ( tout =ce qui concerne le restaurant mais dès que le truc d'espion apparait c'est nul)

824. torpedo31200 - 20/03/19 16:22 - (en réponse à : marcel - post #822)
Je peux comprendre même si je l' aime beaucoup dans 5 ou 6 films (Jo, le 2nd Fantomas, Jo, Le gendarme se marie, La grande vadrouille et je dois en oublier 1 ou 2).

Mais le vrai problème, c' est que La Cinémathèque a vocation à faire découvrir essentiellement l' oeuvre de réalisateurs, de genres cinématographiques ou de nationalités peu diffusées. Et parfois des acteurs sur plusieurs décennies quand ils changent de registres.
Là, hors objectifs économiques, je ne comprends pas trop.

Et je pense que le titre de l' article fait référence à la rétrospective Woody Allen qui avait fait beaucoup parler début 2018, si je me souviens bien.

823. torpedo31200 - 20/03/19 16:13 - (en réponse à : post # 820)
Il oublie peut-être néanmoins la dimension économique de La Cinémathèque française (de Paris donc !) Si c' est comme celle de Toulouse, la quasi-moitié des spectateurs sont jeunes ou étudiants (10 €/mois pour un étudiant en formule Libre-Pass, 11,9 pour les autres adultes).
Et ils ont même (sur Paris) une carte Ciné Famille de 12 €/an qui permet d' avoir des tarifs à 3 € pour les mineurs et 5 € pour les majeurs.

822. marcel - 20/03/19 16:12
Moi, meme gamin, De Funes ne me faisait pas rire. Et, franchement, a part un ou deux Oury, c'était quand meme bien de la merde. C'est vrai qu'on a oublie que, de son vivant, il était considere comme le pire des ringards de l'humour gras. Et puis la patine du temps, les gens qui ont grandi avec (et donc les ont vus a un moment ou ils avaient un gout de chiotte, comme pour les Disney) trouvent ca "genial". M'enfin, revoyez Les gendarmes, La soupe aux choux (des mecs qui petent pendant une heure et demi), L'avare…
Alors De Funes a la cinematheque, pour moi, c'est comme une retrospective Les Charlots. Oui, ca a fait des millions d'entrees, mais c'est pas des chefs-d'oeuvres. Et dans 20 ans, c'est Dany Boon.

821. torpedo31200 - 20/03/19 16:06 - (en réponse à : post # 820)
Le travail de Jean-Christophe Ferrari est souvent très bon, et l' article se justifie aisément amha (à l' exception de la fin où je crains qu' il ne leur donner des idées...).

Il y a peu d' acteurs qui ont droit à des rétrospectives à La Cinémathèque, et je ne vois pas l' intérêt de choisir De Funès (même si j' aime bien) dont l' oeuvre est de plus facilement accessible et diffusée.

820. froggy - 20/03/19 15:45

819. suzix@bdp - 16/03/19 13:02 - (en réponse à : marcel)
j’étais curieux de voir ce qui pourrait être raconté et ce que Eastwood pouvait en faire. J’ai la réponse : rien.
Pour les critiques, tu sais que j’ai des goûts particuliers donc je préfère me faire ma propre opinion ... quitte à être déçu.

818. lobabu - 16/03/19 11:50
Je viens d'acheter à la Fnac deux Kitano: "Sonatine" et "Jugatsu" (un des rares exemples que j'ai réussi à faire partager à ma fille avec certains films de Belmondo)et un film de Deray que je ne connaissais pas: "Symphonie pour un massacre" avec Rochefort en méchant...

817. marcel - 16/03/19 01:14
Comme quoi, ca sert de lire deux, trois critiques avant. Meme les fans d'Eastwood (dont je ne suis pas) ont dit que c'etait une daube.
Et puis quand tu connais le fait divers, tu sais deja qu'il n'y a pas de quoi faire un film.

816. suzix@bdp - 16/03/19 00:20
vu « Le 15h17 pour Paris » de Clint Eastwood.
Cela raconte l’attaque du Thalys Amsterdam Paris pendant laquelle trois jeunes américains se sont distingués. Mis à part le fait que les 3 jeunes jouent (plutôt bien) leur propre rôle, ce film n’a aucun intérêt. C’est nul. On les voit enfants puis ados puis jeunes adultes pendant 1/4 du film. Ça ça va. Puis on les suit en vadrouille à Venise puis en Allemagne et finalement à Amsterdam faire les touristes de base. Sans intérêt. C’est la moitié du film. Et puis vient l’attaque. Ça dure max 10 minutes et puis police, secours, Hollande avec des images d’archives couplées avec des raccords avec un faux Hollande pas ressemblant.
Bref film sans intérêt. Nul. A fuir.

815. suzix@bdp - 15/03/19 12:22



814. suzix@bdp - 11/03/19 19:51
hasard des choses du cinéphile "The revenant" est passé hier sur la 2. 'tain ça donne même au deuxième visionnage! Au ciné cela a dû être terrible!

813. Mr Degryse - 09/03/19 09:57 - (en réponse à : jeremiah)
Il y a une similitude car ce sont deux westerns humanistes.

Par contre, le traitement est radicalement différent. Little bi g man est une fresque picaresque ou l'humour est grandement présent alors que chez Jeremiah , il y a une histoire humaniste teintée de poésie naturaliste avec le sérieux de Sydney Pollack. On est plus proche dans le fond de danse avec les loups.
Jeremiak Johnson, c'est le père de Buddy Longway

812. suzix@bdp - 09/03/19 02:00 - (en réponse à : lobabu)
je ne sais pas si ce rapprochement est juste n’ayant pas vu Jeremiah Johnson. Mais les extraits et le synopsis me le laissent imaginer.
PS : j’aime bcp Danse avec les loups.

811. Lobabu - 08/03/19 23:51 - (en réponse à : Suzix 807)
C'est curieux, je n'avais jamais fait le rapprochement entre les deux films.

810. suzix@bdp - 08/03/19 20:37
Ouaip. Un grand film. Je l'ai aussi en DVD.

809. Mr Degryse - 08/03/19 20:27 - (en réponse à : Mr Degryse)
C'est très bien Jeremiah Johnson.
Mais little bi g man est d'un autre niveau. 'est un chef d' oeuvre

808. suzix@bdp - 08/03/19 20:00
Contemporain aussi de "Little bi g Man" qui est extraordinaire.

807. suzix@bdp - 08/03/19 19:58
cela manque clairement à ma culture western. Je crois que je vais me délecter. C'est contemporain de "Le convoi sauvage" (1971) qui a été relooké en "The revenant" de Di Caprio. J'imagine une sorte de "Danse avec les loups" avec 20 ans d'avance. J'ai bon ?

806. lobabu - 08/03/19 18:55 - (en réponse à : suzix)
Très bon choix "Jeremiah Johnson". Je l'ai vu il y a très longtemps et j'avais beaucoup aimé.

805. suzix@bdp - 08/03/19 10:46
promos à la FNAC. J'ai pris 16 DVD pour 93€. Moins cher qu'une place de ciné mais moins bien qd même. Pris "Les croix de bois" que j'avais déjà repéré et dont Lobabu m'a rappelé l'existence. Et puis "Jeremiah Johnson" (1972 avec Robert Redford jeune) que je n'ai jamais vu.

804. pierrecédric - 07/03/19 12:17

Comme quoi les attaques cardiaques ne veulent pas toujours dire grand chose.

803. heijingling - 06/03/19 23:27 - (en réponse à : P.S.)
Torpedo31200: les gens qui travaillent dans le cinéma, en tant que critique, exploitant ou comité de sélection ont des périodes de pic à 5/6 films/jour (à Cannes notamment).

Hahaha, les petits joueurs! Mon record, en festival, c'est 11 films en moins de 30 heures :)

802. heijingling - 06/03/19 23:21
793. suzix@bdp - 06/03/19 13:02
des spécialistes du cinéma peuvent donc presque tout regarder. Alors qu'un BDphile ... hé ben nan!Lui il doit être malin et choisir! La voilà la véritable différence! Même si je suis prêt à parier que presque tous les BDphiles sont cinéphiles.

Si tu comprends l'anglais et le japonais, cela te fait des milliers de films que tu peux voir chaque année (les films indiens sont souvent sous-titrés en anglais), donc cela devient limite mission impossible si tu es completiste. Mais moins de 5000 je dirais.
Par contre, en B.D., si tu peux lire les comics et les mangas en V.O., je dirais que cela dépasse les 10000 par an, donc, même 24/7, c'est pas possible.

Si en plus tu rajoutes les courts-métrages et les webcomics, magazines, et B.D. en lignes, tu deviens fou :)

801. heijingling - 06/03/19 23:07 - (en réponse à : torpedo 2 en 1 (798 et 799))
suzix demandait pour les films traduits, donc des films qui sortent au cinéma en france, qui sont plusieurs centaines. Parce que sinon, je vis en Chine, et je vois effectivement, ou bien j'entends parler, lors de festivals de cinéma à hong kong, ou simplement en salle, de tout un tas de films, notamment japonais, chinois, hong-kongais, coréens ou thais, et je ne parle même pas des films indiens, qui ne sortent jamais en France. Rassurez-vous, pour la plupart, ce n'est pas une grosse perte :)

Par contre, la France, Paris surtout mais pas que, reste le meilleur endroit au monde si on est cinéphile ou cinéphage. Films actuels ou anciens. Genre, les films dont parle Lobabu, "Pièges" et"Mollenard", je les avais vus, je ne sais plus si c'est au ciné club de la télé , ou dans une cinémathèque.

800. suzix@bdp - 06/03/19 21:55
yatta

799. torpedo31200 - 06/03/19 21:45 - (en réponse à : heijingling - post # 792)
En moyenne oui, mais les gens qui travaillent dans le cinéma, en tant que critique, exploitant ou comité de sélection ont des périodes de pic à 5/6 films/jour (à Cannes notamment).
Donc si tu veux presque voir tout ce qui est susceptible d' être diffusé en France, vaut mieux que ce soit ton métier.
Mais si c' est ton métier, t' en materas rarement + d' 1/jour en salles de cinéma. les autres seront en fichiers web ou video (avec parfois d' affreux chronos en bordure d' écran)

798. torpedo31200 - 06/03/19 21:37 - (en réponse à : heijingling - post #792)
Des milliers, pas des centaines. Des centaines diffusés en France sur grand écran mais un nombre non négligeable de films américains, indiens et asiatiques que tu ne verras jamais.

797. suzix@bdp - 06/03/19 18:40
J'ai cherché il y a qq temps "Les croix de bois".

796. Lobabu - 06/03/19 18:37
Comprendre "par conformisme" à la fin de la phrase.

795. Lobabu - 06/03/19 18:35 - (en réponse à : Marcel)
La série est thématique : les réalisateurs de chevet, les méconnus, les oubliés, le cinéma sous l'occupation, etc. Il évoque des réalisateurs allemands venus en France pour échapper au nazisme. Par ex. R. Siodmak dont il passe des extraits de films comme "Mollenard" qui a été considéré comme un des plus grands film du front populaire ou "Pièges" qui est un film noir. Je n'avais jamais entendu parler de ces films. Il évoque aussi des réalisateurs comme Raymond Bernard dont le seul film qui passe encore parfois est "Les croix de Bois", ou P. Chenal qui était très célèbre dans les années 30 et totalement oublié après-guerre, il vivait dans une chambre de bonne quand P. Brion l'a programmé au "Cinéma de minuit" et lui a permis de gagner un peu d'argent. Il parle d'une réalisatrice qui s'appelait Jacqueline Audry qui dans les années 50 faisait des films sur des lesbiennes ou qui évoquaient ouvertement le plaisir sexuel féminin. Quand il explique pourquoi certains films sont invisibles, il évoque des histoires de droits (par ex., il n'a pas pu se servir d'un seul extrait des films de Chabrol parce que c'est un micmac pas possible), parfois des problèmes de copies perdues, endommagées mais le plus souvent, c'est l'oubli simplement. Il commence avec Grémillon qu'il considère comme l'un des plus grands cinéastes, malchanceux toute sa vie au point de mourir le même jour que Gérard Philipe(!) : à part "Remorque" parce qu'il y a Gabin, aucun de ses films n'est susceptible de repasser. En regardant cela, je me disais qu'on avait un patrimoine de films phénoménal qu'on ne mettait pas suffisamment en valeur par manque d'argent, de curiosité et certainement de conformisme.

794. marcel - 06/03/19 14:26
Ça permet surtout de constater le nombre incalculable de films invisibles depuis des années y compris sur les chaînes cinéma et pas forcément de cinéaste mineurs.
Tu peux developper, steup ?... Genre quoi ?... Le film donne une raison ?...

793. suzix@bdp - 06/03/19 13:02
des spécialistes du cinéma peuvent donc presque tout regarder. Alors qu'un BDphile ... hé ben nan!Lui il doit être malin et choisir! La voilà la véritable différence! Même si je suis prêt à parier que presque tous les BDphiles sont cinéphiles.

792. heijingling - 06/03/19 12:55
Quelques centaines, bien moins que de B.D., en voyant 2-3 films par jour, tu pourrais tout voir, pour les B.D., il faudrait en lire une dizaine par jour, ce qui est plus difficile, sauf si on ne fait que cela.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio