Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (2e partie)

Les 589 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12


589. marcel - 04/12/18 09:49
Apres France 3 qui a diffuse Le dernier empereur, France 5 a decide hier soir de rendre également hommage a Bertolucci en diffusant... Le dernier empereur. Ah c'est beau la direction commune de la tele publique.

588. froggy - 01/12/18 19:39
Vous ne le savez peut-etre pas mais j'aime beaucoup le cinema. Un des plaisirs que j'eprouve lorsque debute un film reside dans les generiques de certains films. Cela doit dater de ma vision de La mort aux trousses d'Hitchcock, film qui m'a fait tomber dans cette marmite, dont le generique a ete concu par Saul Bass, le premier maitre du genre. Parmi ses confreres specialises dans cet art de mettre le spectateur dans le ton du film, il y a aussi Maurice Binder qui a realise ceux de tous les James Bond jusqu'a son deces en 1989. Vous ne connaissiez peut-etre pas leurs noms mais a leur maniere, ils ont contribue a l'histoire du cinema.

Je viens d'apprendre que le concepteur de generique, Pablo Ferro vient egalelement de deceder. Les journaux francais n'ont pas relaye cette inoformation. Il en a realise pres d'une centaine et il est impossible que vous n'en ayez pas vu au moins quelques uns, Men in Black au moins. Son style est different des deux autres que j'ai cite mais il n'en est pas moins marquant. De tous ceux que j'ai vus et remarques, il y en a deux que j'aime particulierement, celui de Dr Folamour du au lettrage completement dingue et celui de L'affaire Thomas Crown, version 1968 avec son split-screen. Ce que je ne savais pas et que j'ai decouvert en lisant sa necrologie dans Le New York Times est que Kubrick lui avait confie la realsiastion de la bande annonce d'Orange mecanique qui est une des meilleures jamais realisees.

Pour le plaisir donc:






587. froggy - 29/11/18 17:07
J'avais oublie Andre Ferreol. Honte sur moi!

J'aime beaucoup cette actrice, elle a une des repliques les plus droles et les plus osees de L'incorrigible de de Broca avec Belmondo. Rien que d'y penser, j'eclate toujours de rire.

586. heijingling - 29/11/18 09:05
Mais je te crois, froggy, et c'est justement pour cela que je m'étonnais, parce que dans tous les films italiens que j'ai vus dans lesquels ils jouent, ils se doublent eux-mêmes. A moins que ce soit une version faite aux Etats-Unis pour le marché italo-américain...

585. froggy - 29/11/18 05:43
Je peux vous assurer que Noiret et Piccoli sont doubles en italien dans la version que j'ai vue, ce ne sont pas du tout leurs voix.

Dans un registre cinematographique totalement different, j'ai aussi vu Le casse de Verneuil ici et entendre les voix americaines de Belmondo et d'Hossein est tout aussi etrange quand on est habitue a leurs veritables voix. Seule Nicole Calfan s'est doublee elle-meme dans la langue de Shakespeare.

A l'oppose, il m'a fallu un peu de temps a m'habituer a la veritable voix de Tony Curtis tellement j'etais habituee a sa voix francaise, l'acteur Michel Roux, qui lui collait si bien

584. heijingling - 29/11/18 02:52
Oui, c'est bien ce que je pensais, c'est pour cela que je m'étonnais de la remarque de froggy :"J'ai vu le film dans une version italienne a New York, c'etait bizarre d'entendre Noiret et Piccoli avec une autre voix."

583. pm - 29/11/18 02:35
Tous les films italiens de cette époque sont post synchronisés, souvent par les acteurs eux-mêmes mais pas toujours. Noiret et Piccoli pouvaient très bien se doubler eux-mêmes et l'ont fait dans de nombreux films italiens.

582. heijingling - 29/11/18 02:25
Tiens, je pensais que, comme Noiret et Piccoli ont tourné dans pas mal de films italiens, ils étaient bilingues, donc pas besoin de les doubler (surtout Piccoli en fait, vu son nom et ses origines.)

581. pm - 29/11/18 02:19
La nourriture n'est qu'un symbole mais que le monde se suicide par ultraconsommation ne me parait pas dépassé mais plutôt prémonitoire.
C'est cette consommation qui engendre les problèmes de pollution et de réchauffement climatique, qui eux-mêmes sont et seront liés aux guerres par le biais des migrations qui engendrent un repli sur soi des pays refuges et qui ne peut aboutir qu'à une grande violence. Ah oui, tu vis justement dans un de ces pays.
Mais c'est vrai qu'Andréa Ferreol c'est quelque chose! Ah, les Galettes de Pont-Aven !

580. marcel - 29/11/18 01:12
Et Andrea Ferreol ?... C'est de la merde, Andrea Ferreol ?...

579. froggy - 29/11/18 01:05
Je ne la connaissais pas. Mais j'ai vu en googlant que c'est tire d'une de ses chansons, Le viol. Je ne la connais pas celle-la.

Sinon, pour en revenir a La grande bouffe. J'ai vu le film dans une version italienne a New York, c'etait bizarre d'entendre Noiret et Piccoli avec une autre voix. Mais pour la version francaise, je presume que c'est Tognazzi qui est double, Mastroianni etant bilingue. Je n'ai pas vu beaucoup de Ferreri mais j'ai trouve que le propos de la fin de la bourgeoisie qui se suicide par une ultraconsommation de nourriture etait vraiment depasse 35 ans plus tard. Comme chacun sait, beaucoup des contestataires des annees 70 sont devenus eux-memes bourgeois. Jacques Brel l'a tres bien chante.

Aujourd'hui, le propos serait plutot celui de la disparition de l'espece humaine tout entiere non plus a cause de la guerre, comme Cameron l'a fait pour ses Terminator mais plutot a cause de la pollution et du rechauffement climatique, il doit bien y avoir deja quelques films sur la question.

Ce qui sauve le film de Ferreri, ce qui permet encore de le voir aujourd'hui, ce sont les quatres acteurs principaux. C'est bien simple, ce sont 4 Rolls-Royce, ni plus, ni moins. Et puis, comme toutes les occasions sont bonnes pour glisser du Reiser dans ce forum, c'est lui qui en avait signe l'affiche:

Image result for affiche de la grande bouffe

578. Lobabu - 28/11/18 19:16 - (en réponse à : Marcel)
Le genre de blague que tu ne pourrais plus faire maintenant...

577. marcel - 28/11/18 18:54
Il a fallu que je la cherche sur Google, celle-là. Je la connaissais pas. Ou alors, je l'ai entendue gamin, et forcement pas comprise.

576. Lobabu - 28/11/18 06:48 - (en réponse à : Froggy )
Je vais éviter la blague de Coluche sur le dernier tango mais j'y pense sans arrêt depuis hier.

575. froggy - 28/11/18 04:22
Je pense qu'il faut etre un petit peu beurré pour aimer Le dernier tango a Paris.

574. Lobabu - 27/11/18 22:25
Il avait un film pour la télé italienne il me semble qui s'appelait "La stratégie de l'araignée" que j'avais bien aimé.

573. heijingling - 27/11/18 19:39
D'accord avec marcel, et Ferreri en général cela passe toujours très bien.

572. marcel - 27/11/18 15:48
J'ai vu sur le tard le Dernier tango et j'ai bien aime (meme si le souvenir est vague). Et je ne suis pas d'accord pour La grande bouffe, ca reste un excellent film.
Forcement, France 3 a choisi hier soir de diffuser Le dernier empereur. C'est un tres bon film, mais il a été multidiffuse au fil des annees, j'aurais prefere un truc un poil moins connu.

571. torpedo31200 - 27/11/18 15:23 - (en réponse à : post # 570 - Bertolucci)
De ceux que j' ai vu, Prima della rivoluzione est son meilleur. Surtout pour sa seconde partie.

570. froggy - 26/11/18 21:42
Un geant du cinema italien est parti aujourd'hui, Bernardo Bertolucci. C'etait un homme complexe ainsi que ses films le sont.

Je ne les ai pas tous vus malheureusement. Il en est ainsi de Prima della rivoluzione et La strategie de l'araignee, qui sont parmi ses premiers. Par contre, j'ai vu, revu et rerevu un des mes films preferes, Le conformiste ou Bertolucci allie cinema d'auteur exigeant et budget consequent. C'est un des plus beaux roles de Trintignant. C'est le prototype du film intelligent qui ne prend pas ses spectateurs pour des cons et qui pose des questions. Le tout en etant distrayant et surtout pas chiant. Il y a en outre une tres belle musique de Georges Delerue qui a signe la une de ses plus belles partitions. Ce film, c'est du bonheur sur pellicule.

Je n'ai vu Le dernier tango a Paris, film o combien scandaleux si il en est et surtout si il en fut, que plus de 20 ans apres sa sortie. Il etait evident qu'il etait hors de question que j'aille voir cela quand j'avais 12 ans, surtout que mes attraits cinematographiques se portaient ailleurs a cette epoque la, je n'en avais strictement rien a faire des problemes existentialistes de Marlon Brando. Decouvert beaucoup plus tard, trop tard peut-etre, j'ai ete effroyablement decu par le film. Tout ca pour ca! me dis-je en sortant de la salle. C'est long, interminable, penible, chiant, pretentieux. J'en esperais tellement surtout qu'il venait juste apres Le conformiste que j'adore. Ce qui est amusant au sujet du Dernier tango est qu'avec les trois autres films qui ont eu tous enormement de succes en France entre 1973 et 1974, deux italiens et deux francais et qui ont fait l'objet de scandales, La grande bouffe, Les valseuses et Emmanuelle. Tous a part le Blier dans une certaine mesure, ont mal vieilli et sont terriblement dates. Le propos post-68 est vraiment loin et les audaces erotiques d'Emmanuelle sont bien gentillettes aujourd'hui.

Pour en revenir a Bertolucci, son film suivant est un veritable pensum de 5h20 a la gloire du parti communiste italien, 1900, ce qui est cocasse au sujet de ce film est qu'il a finance en majorite par des majors americaine, la Paramount, United Artists et la Fox. Ce qui est evidemment impensable aujourd'hui, autres temps, autres moeurs, me direz-vous et vous aurez bien raison. La distribution de ce film est plus que brillante, de Niro et Depardieu en tete suivi de Donald Sutherland, Dominique Sanda, Stefania Sandrelli, Sterling Hayden, Alida Valli et dans le role du patriarche bourgeois, Burt Lancaster. Je suis certain tellement cela parait evident que le cineaste l'a choisi car c'est lui qui jouait le guepard dans le film du meme nom de Visconti. C'est d'autant plus manifeste quand on voit ce que le scenario reserve au personnage. Je suis tres loin des idees du parti de Joseph Staline et du parti qui ecrasa les revoltes de Budapest en 56 et de Prague en 1968, je n'aime donc pas ce film malgre sa beaute, il faut dire que le DP est Vittorio Storaro, un des plus grands directeurs de la photo de l'histoire du cinema. Autant j'ai adore l'anti-fascisme du Conformiste, autant j'ai deteste la propagande lourdingue de 1900.

Je n'ai pas vu les deux suivants mais je n'ai certainement pas rate Le dernier empereur ou Bertolucci retrouve le miracle du Conformiste, film d'auteur a gros budget. Et pour une fois les americains ont eu le nez fin et ne se sont pas trompes, le film a ete recompense par 9 Oscars dont un du meilleur metteru en scene pour l'italien. Admirable de bout en bout, c'est le genre de film que j'aimerais voir plus souvent sur les ecrans mondiaux. L'intelligence du scenario et de la mise en scene en fait un spectacle inoubliable.

Apres, c'est moins bien, je trouve. Un the au Sahara est chiant, Little Buddha va sur les pas du Dernier empereur mais sans en retrouver l'aspect magique. On y note cependant Keanu Reeves dans un role interessant. Son dernier que j'ai vu est Beaute volee, un film gentillet si je peux me permettre qui permet d'admirer la tres belle plastique de Liv Tyler et une joli villa en Toscane sous le soleil. Ce qui est tres leger pour un Bertolucci.

Il faut faire remarquer qu'il a coecrit un des plus grands et meilleurs westerns du cinema, Il etait une fois dans l'ouest et c'est lui qui a impose pour la premiere fois dans un film de Leone, le metteur en scene, un personnage principal feminin, celui jouee par Claudia Cardinale. On l'en remercie encore pour cela.

Pour vous mettre en appetit:



569. froggy - 09/11/18 00:46
Francis Lai? Ben, l'est plus.



J'adore ce film quoiqu'en pense les gens aux coeurs de fer. Et la musique n'y est pas pour rien dans mon appreciation sur ce film.

568. froggy - 12/10/18 00:19 - (en réponse à : pc)
Avec un dernier plan d'anthologie.

567. pierrecédric - 11/10/18 21:35
"Mon nom est personne", il est vraiment pas mal ce film là.

566. marcel - 11/10/18 02:35
Manifestement, tu confonds "malsain" et "glauque".

565. froggy - 11/10/18 01:19
Ca tombe aussi pour les producteurs, bye-bye Arnold Kopelson qui avait produit quelques bons comme Platoon, Le fugitif et L'associe du diable, le premier film notable de Charlize Theron, ou on decouvrit son extraordinaire beaute comme cela etait arrive a Catherine Zeta-Jones dans le film de de Broca, Les mille et une nuits. Bon, il a aussi produit des merdes mais a qui cela n'est pas arrive. Sinon, il est l'homnme qui a produit Seven, un film que je n'aime pas du tout car extraordinairement malsain, il n'y a que le generique qui est absolument sublime, un des meilleurs de l'histoire du cinema, rien de moins.

De l'autre cote de l'Atlantique, c'est Raymond Danon qui a casse sa pipe. On lui doit parmi les meilleurs films francais des annees 70 realises par Sautet, Tavernier, Rappeneau, Girod (son premier), Granier-Deferre et des films plus barres comme Liza de Ferreri. C'est entre autres grace a leurs films que j'aime le cinema. Avant que TF1 ne soit privatise, c'etait souvent ce genre de films qui passait le dimanche soir sur la chaine. Je les ai vus et revus et je ne me lasse jamais d'en revoir certains.

564. Bert74 - 10/10/18 11:23
Adieu le bè-bè-bè-bègheu...

563. lobabu - 09/10/18 20:05 - (en réponse à : froggy)
C'est ça!


562. froggy - 09/10/18 19:02
Ca y est , il n'y a plus d'esprit fantassin...

561. Lobabu - 09/10/18 18:46
Suite à une erreur de sujets, je recommence à m'epancher sur la mort Venantino Venantini, dernier des tontons flingueurs...

560. froggy - 09/10/18 16:26 - (en réponse à : Correction)
Mamma mia 2. J'adore Meryl mais pas au point d'aller voir cela car JE NE SUPPORTE PAS ABBA. Mais alors pas du tout! Une musique qui me donne de l'urticaire au minimum.

Quand je pense qu'ils ont ete appeles les nouveaux Beatles!. Je crois rever. Quelle insulte pour les Fab Four.

559. froggy - 09/10/18 16:25
Mamma mia 2. J'adore Meryl mais pas au point d'aller voir cela car JE NE SUPPORTE PAS ABBA. Mais alors pas du tout! Une musique de l'urticaire au minimum.

Quand je pense qu'ils ont ete appeles les nouveaux Beatles!. Je crois rever. Quelle insulte pour les Fab Four.

558. marcel - 08/10/18 21:06
Elle aura certainement sa nomination aux Oscars et selon les autres concurrentes, elle devrait enfin l'avoir.
Ca depend, elle a joue dans quoi cette annee Meryl Streep ?...

557. froggy - 08/10/18 18:09
De toutes facons, que vous aimez ou non Glenn Close, cela n'a aucune importance car le film est excellent et son interpretation y est evidemment pour quelque chose. Il faut dire que son partenaire n'est rien d'autre que Jonathan Pryce, cela aide beaucoup a la qualite d'un film quand il est joue par des acteurs d'un tel calibre.

Je recommande donc.

556. Mr Degryse - 08/10/18 17:04
J'aime aussi beaucoup Glenn Close même si elle n'a pas toujours eu des rôles à la mesure de son talent

555. froggy - 08/10/18 16:41 - (en réponse à : Bertrand)
Ah, c'est toi!

Alors, c'est bien simple, va voir le film quand il sort chez vous. Tu me diras ce que tu en penses apres visionnage.

554. bert74 - 08/10/18 16:40
C'est moi, le fan de Glenn...

553. froggy - 08/10/18 16:37
Du coq a l'ane.

Je ne sais plus ici qui aime beaucoup Glenn Close. Je suis alle voir son dernier film qui vient de sortir ici, The Wife ou elle joue l'epouse d'un ecrivain qui vient de recevoir le Nobel de litterature. Elle y est superbe. Elle aura certainement sa nomination aux Oscars et selon les autres concurrentes, elle devrait enfin l'avoir.

Sinon, le film est tres classique et c'est tres bien. On devine la fin tres vite mais ce n'est pas le plus important. Je ne vous en dit pas plus.

552. Bert74 - 08/10/18 09:52 - (en réponse à : nem #546)
Pourquoi tlm dit ça?

Hé bé, parce que c'est vrai tiens !
T'en fais toi même la démonstration en résumant en 2 lignes les différentes trames narratives qui (dans ta propre exposition) présentent au moins 25 perso différents avec chacun une participation marquante à l'intrigue. Tout ça pour un film de 2h30.

551. Stefan - 08/10/18 08:43 - (en réponse à : Nem° #546)
Peut-être parce que les gens ont à l'esprit les X-Men de Brian Singer, où tu as moitié autant de personnages et où il y en a pas plus de six qui sont vraiment développés sur quatre films.

550. pierrecédric - 07/10/18 23:10
Franchement j'aime bien celle-là:

549. torpedo31200 - 29/09/18 11:01 - (en réponse à : Danyel - post #548)
Ms Marvel, 2nde version (ou 3ème costume).

548. Danyel - 29/09/18 09:51
Sans compter qu'ils vivent chacun leur propre histoire.
Ensuite, c'est Captain Marvel, c'est ça ? Il a changé de sexe en passant, le Captain ou bien c'est Miss Marvel en fait ?

547. nem° - 29/09/18 01:18
C'est là que je me rends compte qu'un des persos les plus bavards, au final, c'est... Hulk! Enfin Banner. Mais lui qui passe plutot son temps à beugler d'habitude, là il parle à tlm.

546. nem° - 29/09/18 01:16 - (en réponse à : bert)
La gestion des multiples personnages est quand même impressionnante dans Avengers Infinity War, il faut reconnaître cette prouesse.

Pourquoi tlm dit ça? Je comprends pas. Y'a plein de perso (Falcon, Black Widow, War Machine) qui ont trois mots de dialogues pendant le film et le gros des troupes, au Wakanda, c'est une dizaine de personnes, en comptant Black Panther, sa sœur et sa générale. Dans l'espace y'a deux équipes, une avec deux avengers + Strange + GotG, et la deuxième équipe c'est Thor + 2 GotG qui rencontrent... un nain. Bon, un très très gros nain, okay. Mais c'est pas surpeuplé, faut arréter.

545. froggy - 29/09/18 00:18
Et puis pourquoi ils sont tous barbus, maintenant ?

Peut-etre parce que ce ne sont pas des films de super heros en definitive? La preuve:


544. torpedo31200 - 28/09/18 20:09
Il existe une légende numérique urbaine, comme quoi 0,1% des posts ou interventions sur réseaux sociaux seraient constitués des classements hiérarchiques des films de super-héros...

543. marcel - 28/09/18 16:49
Et moi en milieu de gamme.

542. Mr Degryse - 28/09/18 16:45
Ah moi je le mets dans le top pire

541. Bert74 - 28/09/18 14:14 - (en réponse à : bert74)
La gestion des multiples personnages est quand même impressionnante dans Avengers Infinity War, il faut reconnaître cette prouesse. Les concessions à la mode hypsters barbus m'ont aussi fait sourire, mais c'est anecdotique. Ca va juste dater le film un peu plus vite. Ca m'a d'ailleurs fait immédiatement penser au Superman à la coupe mulet du début de 90s...

Je viens pour ma part juste de voir Thor-Ragnarok. J'ai trouvé ça très sympa dans le style pop-acidulé-cabotinage obligatoire (Arf! Golblum : énorme potentiel comique ; et même Karl Urban s'y est mis). J'avais beaucoup aimé le film Vampires en toute intimité du même réalisateur Taika Waititi et je suis content qu'il ai pu conserver son style un peu décalé rafraîchissant. Et pis une bataille au son d'Immigrant Song ça a quand même de la gueule !

Sûrement dans mon top 5 du MCU (avec Iron Man-1, Captain America First Avenger, Spiderman-Homecoming et Antman 1)

540. torpedo31200 - 28/09/18 12:44 - (en réponse à : Danyel - post # 539)
Pas vu le film mais plusieurs personnages ont connu des périodes barbus (Thor il y a 30 ans, Captain America il y a 8 ans)



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio