La politique, c'est nase, lisez plutôt des BD, tome 5

Les 1329 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27


1279. Quentin - 14/09/18 11:42
Je pense que la différence se fait surtout au rapport à la nourriture. Certains voient la bouffe pour son côté fonctionnel: on bouffe pour se remplir la panse et prendre de l'énergie, et on boit de l'alcool pour se saouler la gueule, point. D'autres voient la bouffe comme un plaisir (plaisir qui, soit dit en passant, est considéré comme un péché dans le puritanisme) ou comme un moment de socialisation. On trouve bien sûr des Francais dans la première catégories, mais je pense qu'ils sont en moins grande proportion qu'au Danemark. Je vous renvoie d'ailleurs au film "Le festin de Babette": beaucoup de choses ont changé en 250 ans, mais un peu du fond reste encore le même.

1278. suzix@bdp - 14/09/18 11:37
Tiens encore un trait très français et bcp moins présent ailleurs : le self-bashing. Et après vous venez me dire qu'on est arrogant ... faudrait savoir les gars! (;o)

1277. Mr Degryse - 14/09/18 11:26
Le français a longtemps était un gros con, pas du tout ouvert à la cuisine étrangère. Il réclamait son petit déj traditionnel, sa baguette ( dans des pays ayant une autre sorte de pain)etc Cela s'améliore un peu.

Enfin, je pense surtout que la bouffe s étant normalisé dans le monde ( burgers, pizza), le français dont le goût pour les bons produits et la bonne cuisine a disparu, n'est pas plus nul qu'un autre.

1276. pm - 14/09/18 11:24 - (en réponse à : Suzix)
En fréquentant des milieux plus hétérogènes tu constaterais tout autre chose. Ce que tu constates c’est le formatage d’une certaine culture d’entreprise à un certain niveau de compétences, ça n’a rien d’universel.

1275. pm - 14/09/18 11:21 - (en réponse à : Quentin)
L’image du français qui bouffe avec plaisir la cuisine locale ne me semble pas justifiée, j’ai tellement d’exemples contraires.

1274. pm - 14/09/18 11:19
Mais c’est n’importe quoi, il y a énormément de français qui mangent n’importe quoi, des plats industriels avec des tas de produits transformés bien dégueulasses et qui ne vont jamais au marché ni même au rayon produits frais du supermarché. Et je connais bien des américains, réputés inventeurs de la malbouffe, qui font très attention à ce qu’ils mangent.
Ensuite qu’il y ait des différences culturels culinaires selon les régions c’est évident. Au bord de la méditerannée on ne va peut être pas trouver les mêmes produits frais locaux qu’au Danemark.

1273. Quentin - 14/09/18 11:02
Il suffit de reprendre ce que dit Suzix sur l'image du Francais qui mange avec plaisir la bouffe locale. C'est vrai à condition que la bouffe locale soit bonne. Parce que si elle est dégueu comme dans les pays anglo-saxons, le Francais il retombe bien vite dans son arrogance sur la supériorité de sa cuisine. Je m'inclus d'ailleurs volontiers dans cette image du Francais arrogant même si je suis citoyen belge (on a beaucoup en commun au niveau bouffe). J'ai un peu de cette arrogance et on me la reproche d'ailleurs régulièrement.

1272. suzix@bdp - 14/09/18 10:53
je pense l'inverse. Et je le constate très régulièrement.

1271. pm - 14/09/18 10:50
Des cultures différentes, oui, qui induisent une certaine façon d’aborder les choses dans le travail, des traits de caractères nationaux je n’y crois pas du tout.

1270. suzix@bdp - 14/09/18 10:34 - (en réponse à : pm)
je travaille très régulièrement avec des allemands, des américains et des anglais. Parfois avec des italiens, des néerlandais, des polonais, des suédois, des espagnols et des suisses. Il y a qd même des tendances communes bien caractéristiques pour chaque pays. D'ailleurs, nous suivons parfois des formations pour apprendre à travailler ensemble (genre "Business across cultures") et je peux te dire que ce qui est décrit n'est quasi pas remis en cause par les participants des différents pays alors que pourtant cela peut presque apparaitre caricatural tellement les différences sont stupéfiantes. Et pourtant ...

1269. pm - 14/09/18 10:25 - (en réponse à : Piet)
Mais c’est juste un lieu commun, pas un avis. Il y a des français arrogants, d’autres pas du tout, des belges mauvais perdants, d’autres qui ne le sont pas, ça n’a pas grand sens. Je ne crois guère aux traits de caractère nationaux.

1268. suzix@bdp - 14/09/18 10:24 - (en réponse à : piet)
Les belges ont effectivement joué un football plus beau que celui des français. Les français ont longtemps eu une vision romantique du football comme les néerlandais de Cruyff. Cela allait bien avec notre vision "gauloise" de l'affrontement. Le pragmatisme anglais nous l'a souvent fait payé : des archers et des piétons pour égorger les chevaleresques français ... on a toujours un peu cela en nous mais cela passe, notamment à cause des défaites. En football on a longtemps été les champions de monde des matchs amicaux et nous avons bcp pleuré face à la rigueur allemande (82 & 86) et même admiré le catenaccio italien qui les faisait gagner. Les années 2000 ont été sous le signe de la possession de balle notamment avec les 3 titres consécutifs de l'Espagne biberonnée au "tiki-taka" qui a été vu comme du beau football, un football de mouvement, de pression haute et surtout de passes. Cette coupe du monde a détruit cette tactique qui s'était mise à ronronner (Espagne, Allemagne ...). La possession n'est plus la règle pour gagner. Ce qui compte c'est la "transition rapide vers l'avant". Deschamps, l'a compris avant les autres et sans doute poussé par les caractéristiques de certains de ses joueurs et les choisissant ainsi aussi a tout basé là-dessus. Il n'a pas copié. Il a innové et il a eu raison. C'était quoi le style de la Belgique? Du beau jeu? C'est pas un style. L'équipe de France a juste détruit le football belge dans ce match. Y'a qu'à voir les statistiques du match France/Belgique:
Tirs 13/8
Tirs cadrés 5/3
Coups-francs 17/7
Corners 4/5
Arrêts 3/4
Fautes 6/16
Possession de balle 39%/61%

Oui les belges auraient pu gagner mais les stats parlaient pour la France comme le résultat final ... quand les belges disent qu'ils ont perdu contre une équipe qui ne leur était pas supérieure, c'est à la fois vrai (1-0 ce n'est pas une grosse diff) et complètement faux. La France a été dominée mais elle s'est laissée dominée. Si elle avait été menée 0-1, peut-être aurait-elle trouvé les ressources tactiques, physiques et mentales pour s'imposer. On ne le saura jamais ... on a pas besoin; on est champions de monde pour 4 ans et demi! (;o)

1267. Piet Lastar - 14/09/18 07:50
"Ca c'est vraiment un truc que j'entends souvent chez les belges de parler de l'arrogance des français. Or cette généralité, comme toutes les généralités, ne veut absolument rien dire.
Et parfois c'est le contraire"

Absolument d'accord avec toi, cependant, nous sommes voisins et nous parlons la même langue, la vôtre d'ailleurs... Nous regardons vos télévisions et vos films, lisons vos livres, écoutons vos débats politiques et les interviews de vos sportifs, nous allons visiter votre magnifique pays : on vous adore ! Donc balayer notre avis d'un revers de la main me semble inopportun.

1266. pm - 14/09/18 01:38
Mais de là à dire que les Francais s'intègrent mieux dans une autre culture grâce à leur curiosité gustative, je ne pense pas. Leur arrogance, leur suffisance, leur sentiment de supériorité font souvent pencher la balance dans l'autre sens.

Ca c'est vraiment un truc que j'entends souvent chez les belges de parler de l'arrogance des français. Or cette généralité, comme toutes les généralités, ne veut absolument rien dire.
Et parfois c'est le contraire.
Au football par exemple, l'équipe belge a semblé beaucoup plus arrogante que l'équipe de France en n'étant pas capable de reconnaître sa défaite.
Ceci étant dit je ne reconnais pas trop le français qui voyage et qui a plutôt tendance à regretter son steak-frites qu'à être curieux des plats exotiques dans les commentaires de suzix.

1265. suzix@bdp - 13/09/18 18:45
en parlant de mets raffinés, Aimez-vous la cuisine amazonienne?

1264. marcel - 13/09/18 16:16
Question de proportion et d'habitude. Du chili sans piment ou des sushis sans wasabi, ca n'a pas le meme gout. Si c'est bien prepare, ca ne doit pas faire disparaitre le gout pour autant.
Perso, j'aime bien que ca pique un peu si la recette le demande, mais pas que ca emporte la bouche.
Dans certains pays, on trouve que c'est l'ail qui "gache le gout".

Au passage, je suis toujours etonne de cette habitude d'utiliser "epice" a la place de "piquant". On peut mettre plein d'epices dans la bouffe sans que ca pique du tout (cf. la bouffe afghane).

1263. froggy - 13/09/18 15:58
Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous mais mon education culinaire francaise m'empeche de manger epice (a propos vous arrivez a faire cela a faire en meme temps?).

Ce que j'aime dans un plat, c'est gouter aux ingredients qui le compose, la viande, les legumes, les sauces, les saveurs et assisonnements etc. Or, quand il y a trop de piments et que cela vous met la bouche en feu, je trouve d'abord, cela tres desagreable mais surtout on ne goute plus rien puisque le piment couvre tout le reste. Aucun interet pour moi.

1262. suzix@bdp - 13/09/18 14:51
Voilà! C'est pour ça que je me faisais préciser les choses!

1261. marcel - 13/09/18 14:38
fade avec du goût, un nouveau concept sans doute!?
Un peu comme le one-shot qui fait partie d'un cycle.

1260. marcel - 13/09/18 14:38
Ca a vachement de gout, la viande de cheval.
C'est pour ca que je suis contre le PMU et le rodeo : on ne joue pas avec la nourriture.

1259. suzix@bdp - 13/09/18 13:25
fade avec du goût, un nouveau concept sans doute!?

1258. pierrecédric - 13/09/18 13:05
Je n'aime pas la viande d'équidé, c'est trop fade.
Pourtant j'aime ce qui est très peu ou pas du tout salé, mais cette viande à aussi un de ces goût...

1257. pierrecédric - 13/09/18 13:04
Je n'aime pas la viande d'équidé, c'est trop fade.
Franchement le plus dégueux pour moi c'est bien la cervelle, quelle qu'elle soit, le boudin noir ou blanc et le museau sont pas mal dans le genre aussi.

1256. bert74 - 13/09/18 11:07
Outre les escargots et les grenouilles, il y a déjà pas mal de monde à nous reprocher la viande de cheval... Pourtant c'est bon...


1255. marcel - 13/09/18 10:26
Je crois qu'il y a un os qui change entre les deux, mais faut etre veto ou un truc comme ca pour le reperer.

1254. longshot - 13/09/18 09:18
C'est d'ailleurs pour ça — paraît-il — que quand on achète un lapin chez le boucher, il est toujours vendu avec la tête.

1253. pierrecédric - 13/09/18 06:08
C'est d'ailleurs pas les plus dégueux comparer à manger de la cervelle de veau ou autre.

1252. pierrecédric - 13/09/18 06:07
C'est pourtant pas mauvais les escargots et les huitres.^^'

1251. suzix@bdp - 12/09/18 23:36 - (en réponse à : marcel)
c’est tellement particulier que ça ressemble à Jeux Interdits selon Adlard et Kirkman ! (;0)

1250. marcel - 12/09/18 23:09
Et le chat? Il se raconte qu'en ville durant certaines guerres les chats étaient bouffés en les faisant passer pour du lapin. C'est faisable ou bien ça n'a carrément pas du tout le même goût ou la même texture. Ce serait assez normal que cela ne se ressemble pas vu qu'il y a un herbivore et un carnivore.

Temoignage de premiere bourre : durant la guerre, ma mere a mange SON chat.
Periode de grosse disette, mon grand-père a demande a un de mes oncles (ils etaient 7 enfants) d'attraper discrètement Pompon et de surtout rien dire aux autres. Ma grand-mere a cuisine la bete (j'imagine facon civet) et, durant le repas, mon oncle n'a rien dit... il a juste miaule a plusieurs reprises. Les autres n'ont rien calcule, c'etait plutôt le marrant de la famille alors ils ne s'etonnaient plus de ses betises, trop contents de revoir de la viande.
A la fin du repas, mon grand-père lui a dit "Allez, c'est bon, tu peux leur dire". Ben, je peux te dire que pas un ne l'a vomi de degout.

1249. suzix@bdp - 12/09/18 22:53
De base, les allemands n'ont jamais tort. Tant qu'on ne leur a pas prouvé preuves à l'appui, ils n'ont aucun doute que l'erreur ne peut venir d'eux. Si ça c'est pas de l'arrogance ...

De base, les américains sont centrés sur leur propre pays ne connaissant que peu le reste du monde et ils nous prennent pour des moins que rien ... tiens encore hier.

Et les anglais avec leur brexit !? C'est pas de l'arrogance ça?

Et le suisses à vouloir restés séparés de l'Europe, t'appelle ça comment?

1248. suzix@bdp - 12/09/18 22:49
parce que les allemands, les américains, les anglais, les néerlandais, les suisses, les japonais et pas mal de peuples de l'est de l'Europe ne sont pas arrogants à leur manière ...

1247. Quentin - 12/09/18 21:51
En tout cas je vois bien ca au Danemark. Entre moi et ma femme, on n'est pas d'accord sur ce que signifie une bonne nourriture. Pour moi, ce qui est bon, c'est ce qui a bon goût. Pour elle, ce qui est bon, c'est ce qui est bon pour la santé (sans sucre, sans sel, sans graisse, complet, bref, le plus souvent sans goût). Ce que je trouve bon, elle le trouve mauvais, et vice versa.

C'est ici que je me suis rendu compte que l'éducation au goût est aussi importante que l'éducation à la culture, à la musique, etc. Avant, je prenais ca comme une évidence. Plus maintenant.

Mais de là à dire que les Francais s'intègrent mieux dans une autre culture grâce à leur curiosité gustative, je ne pense pas. Leur arrogance, leur suffisance, leur sentiment de supériorité font souvent pencher la balance dans l'autre sens.

1246. suzix@bdp - 12/09/18 21:50 - (en réponse à : Mr D.)
et du rat, tu as fait?

1245. suzix@bdp - 12/09/18 21:50
ça se rapproche de quoi le chien?
Et le chat? Il se raconte qu'en ville durant certaines guerres les chats étaient bouffés en les faisant passer pour du lapin. C'est faisable ou bien ça n'a carrément pas du tout le même goût ou la même texture. Ce serait assez normal que cela ne se ressemble pas vu qu'il y a un herbivore et un carnivore.

1244. Mr Degryse - 12/09/18 21:13
Le chat s'est pas bon.

Le chien s'a va. ( Chine et triangle d'or)

Le serpent grillé, cela passe (kenya)

Le cochon d'inde ou cobaye s'est trop gras et il n'y a rien à manger (equateur)

Coléoptère géant grille : pas bon mais pas mauvais non plus (thailande)

Bref, le plus degueux que j'ai mangé ce sont escargots, huître, etc
.

1243. suzix@bdp - 12/09/18 21:01
Lors de mon voyage au Vietnam j'ai regretté de ne avoir eu l'opportunité de manger du chien. Insectes c'est facile car ils sont frits dnoc à part la forme y'a pas grande différence à manger n'importe quel apéro un peu croustillant. Je me rappelle pas si j'ai déjà mangé du serpent. Du chat j'aurais pu faire aussi mais le chien a l'air clairement plus appétissant! (;o)

1242. suzix@bdp - 12/09/18 20:57
voilà! Et ça influence tout un peuple sur l'acceptation des coutumes de l'autre et sur l'envie de les partager.

1241. Quentin - 12/09/18 20:52
Je pense que l’apprentissage du goût est beaucoup plus important en France et dans les pays méditéranéens que dans les pays anglo-saxons. Et puis, quand on bouffe des grenouilles er des escargots, on a normalement moins d’a priori vis à vis des serpents, des termites, et autres mets exotiques

1240. suzix@bdp - 12/09/18 19:44
m'en fous des coincés du cerveau. Je préfère ma version! (;o)

1239. Piet Lastar - 12/09/18 18:32 - (en réponse à : suze)
Les généralisations sont risquées. J'ai beaucoup de contre-exemples vécus ou racontés avec des Français perdus devant un menu à l'étranger.

1238. suzix@bdp - 12/09/18 18:02
pour rebondir sur le "courage des français" au vu de leur bouffe, je crois que justement cela a bcp d'incidence sur notre appréhension du monde. C'est lorsque j'ai vu mes parents (qui habitent un petit village dans un coin de France déjà lui-même peu peuplé et voyageant peu à l'étranger) se balader à NYC peinards sans appréhension aucune, mangeant (important!) avec plaisir la bouffe locale, parlant avec les serveurs (comme ils peuvent pourtant) comme à des potes que j'ai compris pourquoi les français sont chez eux partout. On a cette faculté à tout manger et de là découle notre capacité à nous fondre dans une culture. Les français se sont par exemple mêlés aux indiens créant même des populations métissées. Les "coureurs" des bois étaient français et s'étaient enfoncés bien plus loin que n'importe quel "anglais" en territoire indien, se vêtissant comme eux. Le français a cette capacité à faire sien la culture qui l'entoure. Je pense que cela vient en partie de nos habitudes culinaires ... y'a pas une thèse sur le sujet pour aller dans mon sens!? (;o)

1237. pierrecédric - 12/09/18 17:53
Ah oups, j'ai oublié de précisé que je parlais de Mc Do.

1236. pierrecédric - 12/09/18 17:53
Le truc, heureusement qu'ils font leur frites autrement qu'avec de l'huile ordinaire, je fini par bien moins aimer les frites cuites de cette façon.

1235. bert74 - 12/09/18 17:22 - (en réponse à : change de sujet)
La viande de tortue ça doit se laisser tenter...

Ca me fait penser à la citation :
"Ne mettez jamais en doute le courage des Français, ce sont eux qui ont découvert que les escargots étaient comestibles."

1234. bert74 - 12/09/18 17:19
Tiens pour ce qui est du choix de vie en province parce que tout est plus près... Mouais...

Moi, jeune, j'habitais à 5 km de mon bahut et le vélo, vu le dénivelé, c'était même pas la peine, hein.
Mes fils (1ere / prépa) sont à 200 m à pied de leur lycée, la petite à 300 m de son école. Hôpitaux, centre commerciaux, cinémas, théâtre ne sont pas très compliqués à rejoindre non plus.

1233. froggy - 12/09/18 17:17 - (en réponse à : Suzix)
C'est une campagne sponsorisee par McDonald. Il est evident qu'un bi g Mac avec des frites accompagne d'un milk shake a la fraise est nettement meilleur, plus sain et plus digeste qu'un ragout de chien et son riz complet avec son verre de biere.

1232. bert74 - 12/09/18 17:14
Tu as raison concernant les liaisons banlieues/banlieues qui sont catastrophiques en RP.
Mais Bert s'occupe d'arranger ça


Hé, j'avais pas vu la conversation !

Effectivement, on y travaille, on y travaille (=> 2023 pour les premières lignes banlieues/banlieues.... ? On y crois, on touche du béton !).
Après, comme mes petits camarades ici présent du Grand Paris (faut dire comme ça maintenant), je pense aussi que les préoccupations de circulation sont différentes à Paris et ailleurs. Pour avoir assisté à plusieurs conférences sur l'urbanisme, il semble que les spécialiste sont unanimes sur le fait que les solutions d'une ville s'exportent très difficilement dans une autre (même NY, Londres et Paris entres elles).

Ce qui est privilégié à l'heure actuelle, c'est la multi-modalité c-à-d plusieurs moyens de transports différents pour un même trajet. La région IDF a mis en place un grand plan pour équiper les gares de banlieues de garages à vélos sécurisés, par exemple. Personnellement, je fais 4 km chaque matin (et chaque soir) en trottinette électrique (facile à embarquer avec soit dans la rame), pour rejoindre une station de RER qui m'évite un changement, et je gagne 15 à 20 mn par trajet par rapport au seul choix RER ou au seul choix bagnole. Bon, c'est plus rock'n roll quand y pleut...
Mais je crois que j'ai déjà raconté tout ça...

1231. Piet Lastar - 12/09/18 16:51
les grenouilles sautées !

My god ! Et pourquoi pas des moules ! Ils sont fous ces Vietnamiens !

1230. suzix@bdp - 12/09/18 16:46
... ou de la connerie de la société occidentale effarouchée par sa propre ombre. Connärds d'européens et d'étatsuniens! On en a terminé avec la colonisation physique alors stoppons aussi la colonisation culturelle castrante ... si en plus ce sont des toursites qui se plaignent, je tombe de ma chaise. Ils veulent qioi ces gros cons : un lagon, du sable blanc, des palmiers, un daiquiri et de la bouffe sous plastique!? Qu'ils aillent en Floride.

Les Vietnamiens priés de ne plus manger de viande de chien.

La viande de chien est couramment mangée au Vietnam avec du vin de riz ou de la bière.

Les autorités veulent améliorer la réputation de la capitale, Hanoï. Les autorités vietnamiennes ont demandé mardi aux habitants de Hanoï de cesser de consommer de la viande de chien, soulignant que ce plat populaire ternissait l’image du pays auprès des étrangers et comportait des risques de propagation de la rage.

Rôtie, bouillie ou cuite à la vapeur, la viande de chien est vendue dans les marchés et les commerces alimentaires de Hanoï, connue pour les préparations appétissantes que l’on peut acheter dans la rue. Ce plat est traditionnellement consommé avec du vin de riz ou de la bière.

Il les a également appelés à cesser de manger de la viande de chat, moins populaire que la viande de chien, mais que l’on peut toujours se procurer dans les zones rurales.

Le Comité a souligné qu’il s’agissait de préserver la réputation de Hanoï en tant que « capitale civilisée et moderne » auprès des étrangers. « Le commerce, le meurtre et la consommation de viande de chien et de chat ont suscité des réactions négatives chez les touristes et expatriés vivant à Hanoï », a indiqué le communiqué.
93 00 chiens et chats à Hanoï.

Connue pour ses plats vendus dans la rue, la capitale offre également des aventures culinaires comme les grenouilles sautées, des embryons de canard fertilisés ou la viande de tortue en ragoût.



... connärds de touristes.





 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio