La politique, c'est nase, lisez plutôt des BD, tome 4

Les 1312 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27


812. suzix@bdp - 12/06/17 10:57
Oui il y a des "socialistes" mais ils sont divisés entre "sociaux-libéraux" et "sociaux-sociaux". Par contre le PS est lui très très très malade. On ne sait pas encore s'il est en phase terminale mais on n'est pas loin de le placer en soins palliatifs. Les français ont botté le cul de ces gros nuls qui ont gouverné la France pendant 5 ans. Et franchement, cela me fait un bien fou. Surtout si on rajoute à cela l'élimination dès les premier tour de pas mal de "frondeurs", Hamon et Fillipetti en tête. Et ça j'aime. En tout cas, les français ne veulent plus d'eux. Le message est clair : les bobos qui n'ont que leur écharpe qui soient rouge, peuvent retourner se planquer dans des postes de complaisance. On veut plus d'eux.

Sinon je ne suis pas satisfait du résultat de ce premier tour. Avoir une assemblée autant dominée par un seul "parti" ce n'est pas souhaitable. J'aurais préféré que REM ait une majorité confortable mais pas à ce point. Pour qu'il y ait des voix audibles dans l'opposition parlementaire afin de soulever des problématiques. Cette hégémonie n'est pas une bonne chose, surtout pour REM qui est pluriel. Les troupes se soudent toujours face à l'adversité. Là, ils vont débattre entre eux et je crains des divisions du fait qu'ils n'auront pas besoin de faire bloc.
Je ne suis pas satisfait non plus par la participation. Les perdants prennent l'abstention comme étendard. Mais ce sont les couleurs de leur nullité. Car les français ne sont mobilisés ni pour contrer REM ni à l'inverse pour faire gagner FN ou FI ou PC. A défaut d'être la victoire de Macron, c'est la défaite de Le Pen et Mélenchon. Les classes populaires ne se sont pas déplacées pour aller voter ni contre le projet qu'ils peuvent voir comme "libéral" de Macron ni pour des projets qu'ils doivent estimer comme leur étant plus favorables. C'est triste. J'en veux à tous ceux qui ne sont pas aller voter. Surtout ceux qui sont dans la mouïze. Mais putain qu'ils en parlent autour d'eux, dans leur famille, leur entourage, leur ville, leur village, leur quartier, leur usine. Qu'ils aillent tous voter. Parce que là, ils vont avoir ce qu'ils méritent! Et encore, ils ont du cul parce que contrairement à ce qu'affirment presque tous les opposants, Macron a une sensibilité de gauche. Mais est-ce que ces abstentionnistes auraient fait de même si cela avait été Fillon et son programme anti-social qui avait gagné la présidentielle? ... que signifie le message des 51% d'abstentionnistes? ... on ne saura jamais. Est-ce :
- vas-y mon gars, t'as été élu maintenant démerde toi pour nous sortir de la merde mais cela se fera sans ma voix parce que faut pas déconner non plus.
ou bien:
- rien à branler de toute façon rien ne peut me sortir de là ...
Le "petit peuple" pourtant si nombreux doit reprendre en main son destin et arrêter de le laisser aux bourgeois, qu'ils soient plutôt bienveillants à leur égard ou complètement cyniques. Merde ça c'est le boulot du PC, de FI, des syndicats. Ce n'est pas le taff de LR ou de REM en tout cas.

811. froggy - 11/06/17 20:44
Y a-t-il encore un socialiste dans la salle?

810. pierrecédric - 08/06/17 15:25
Monsieur steack haché le teubé, pause caca le glorifié:

809. pierrecédric - 07/06/17 15:11
Rho le malaise, la conférence de presse avec vieux bonnet et Nolan, le gars à gauche de lui qui s'appelle vraiment Frédéric Haziza...^^'
Aucune ambi guïté si le journaliste avait vu ça.
Bon faudrait quand même bien vérifier à fond si il s'appelle vraiment comme ça mais je crois n'en pas douter.

Le malaise total.

808. suzix@bdp - 07/06/17 09:36 - (en réponse à : Tillierton)
quand tu dis "chez nous", tu parles des USA?
Non parce que c'est un carnage le droit à acheter des armes. Donc cela n'est pas une solution. Par contre enseigner l'autodéfense, les bons réflexes et les premiers secours ce serait déjà un grand pas faire une société moins aisée à terroriser.

807. suzix@bdp - 07/06/17 09:34 - (en réponse à : piet)
Certes mais ce serait comme dire que le malade n'est pas responsable. ... ben des fois, on se demande! Le proche-orient a chopé une maladie qui est le fondamentalisme islamique. C'est devenu purulent et a gangréné nos sociétés occidentales. Il nous faut des défenses plus efficaces.

806. Piet Lastar - 07/06/17 07:42 - (en réponse à : suze)
Je crois que tu poses la question à l'envers. Le problème ne me semble pas être nos sociétés...

805. TILLIERTON - 07/06/17 04:42
Et aussi essentiellement instiller des notions de secourisme à la population

804. TILLIERTON - 07/06/17 04:40
Faudrait peut-être revoir la législation sur le port d'armes comme chez nous et organiser des séances pratiques sur leur utilisation. Finalement c'est pas si mal que ça

803. totom - 06/06/17 21:09
Faudrait des formations renforcées un peu comme dans le pouvoir des innocents non ?

802. suzix@bdp - 06/06/17 18:33
Exemple : les 3 jeunes soldats US qui ont stoppé un terro dans un train ... sans eux, c'est certain cela aurait fini en boucherie. Eux sont formés. Et ils sont su faire face.

801. suzix@bdp - 06/06/17 18:31
Je ne dis pas que les témoins sont coupables. Je dis que notre société moderne où tout est aisé, aseptisé, automatisé, délégué, assuré, garanti nous rend fragile. Tous.
Je ne dis pas qu'en tout temps, il y a eu des paniques, des fuites, des personnes "spectateurs" de la violence mais les individus étaient moins victimisables. Déjà, ils étaient rompus aux travaux extérieurs, à la marche. Les hommes avaient tous reçu une instruction militaire. Et à certaines époques, ils avaient dans leur grande majorité combattus. Ce traumatisme était bien plus important que le nôtre mais eux n'auraient sans doute pas fuit devant des couteaux. Peut-être qu'ils auraient su aussi préserver la vie le temps que les secours arrivent.
Je pense qu'il serait inconscient de ne pas prendre cela en compte. Il faut que les français, les européens apprennent à faire face. Pas forcément en se lançant face à des kalachnikov mais en sachant quoi faire dans ces situations. A n'en pas douter, ces 3 terroristes auraient pu être très vite stoppés par la foule une fois qu'ils ont crashé leur bagnole. On ne change pas drastiquement une société en qq mois, ni même en qq années mais on peut au moins tenté de limiter les dégâts. Former déjà 5 à 10% de la population, devrait suffire.

800. Odrade - 06/06/17 18:31
Oui. Pourtant, on est gavés de séries où les gens se défendent. Où il ramassent un piquet de clôture ou une roue de poussette pour se battre...

O.

799. Piet Lastar - 06/06/17 18:21
Surtout que ça va durer encore longtemps.

798. lobabu - 06/06/17 18:10 - (en réponse à : suzix)
Cela fait un certain temps que c'est comme cela. Je me rappelle d'un truc à Paris dans les années 1980: un mec avait violé une femme sur le quai du métro à une heure de pointe sans que personne n'intervienne...
Maintenant, je ne te garantis pas que face à des tarés armés de couteaux, je n'aurais pas le réflexe de me barrer; je ne sais pas, c'est très perturbant comme situation.

797. suzix@bdp - 06/06/17 13:22
L'attaque au couteau à Londres est d'une telle tristesse. Des apprentis terroristes jouant avec leurs couteaux et courant à l'aveuglette après des dizaines, des centaines de personnes apeurées, s'acharnant parfois sur les victimes qu'ils ont pu mettre au sol. Que sommes-nous devenus? Des idiots et des agneaux à la fois. Trois types avec des couteaux qui en font fuir des centaines? Nous sommes faibles. Nous ne savons ni nous protéger ni venir en aide aux blessés. Nous sommes comme des enfants. Cette société nous a rendu dangereusement dépendants. Elle nous a castré. Il est temps qu'on relève tous la tête.

796. nem° - 04/06/17 14:05 - (en réponse à : PC)
Je sais pas. Franchement, je crois que je vais déconnecter une bonne fois pour toute de cette merde.

795. pierrecédric - 03/06/17 14:53
Wow, bravo Micron cette blaguounette sur les Comoriens.

794. pierrecédric - 30/05/17 15:18
Tiens au fait nem°, il s'est excusé le Valls quand son gorille s'est jeté sur Nolan et qu'il a fait valsé la petite vieille qui était devant, parce que là c'est pas possible, c'était un peu pénible à voir, merci à Greg Tabibian de m'avoir fait remarquer ce petit détail.

793. totom - 30/05/17 06:13
Article plus nuancé sur l'affaire Ferrandd
http://www.liberation.fr/france/2017/05/29/l-affaire-ferrand-en-trois-questions_1573080

792. pierrecédric - 29/05/17 17:37
Mouais, ça reste en suspend cette affaire Ferrand, faudra en attendre d'avantage à l'avenir.
Sinon nem° je m'amuse toujours autant de rapprochement Valls/Minos.^^

791. totom - 29/05/17 07:51
Prochaine etape , une plainte des adhérents de la mutuelle ?
http://www.bfmtv.com/politique/affaire-ferrand-l-avocat-a-l-origine-du-montage-immobilier-choque-par-la-manoeuvre-1174391.html

790. froggy - 29/05/17 01:16
Image may contain: 8 people, people smiling, people standing

789. nem° - 28/05/17 10:58
Si, je te jure, on faisais un chat avec lui sur son discord, et j'ai balancé une ou deux images de Minos, il a éclaté de rire et annoncé qu'il volait l'idée. Je suis son ame damnée.
Sinon tu trouveras mon compte dans le sujet Jeux vidéos, j'avais posté une preview du remake d'Omikron.

788. pierrecédric - 28/05/17 06:57 - (en réponse à : nem°)
Naaaaaaaaaaan.^^
Mais c'est génial le rapport.
Tiens sinon, je me demandais, tu as quel pseudo sur youtube, juste comme ça ?

787. nem° - 28/05/17 02:16 - (en réponse à : PC)
C'est moi qui ai filé l'idée à Greg pour Minos :)

786. TILLIERTON - 27/05/17 19:52
C'est tout un vocabulaire qui fout le camp. Dorénavant, ne subsiste plus que le terme homosexuel, abrégé en homo. Exit les "tafiole, tarlouze, et autre lopette " qui avaient une consonnance poétique . Ça claquait . Ça nous manquera . Pas vous? Ah bon!

785. pierrecédric - 26/05/17 18:57
Raphael du trente, toujours aussi inutile...

784. TILLIERTON - 26/05/17 18:32
Arrête de faire ta fofolle, merde, quôaa !!!
On a compris que tu vivais mal tes déplacements outdoor étant victime (?)de harcèlement par les lopettes des trottoirs ou alors c'est dans ta tête

783. pierrecédric - 26/05/17 14:17
J'ai déjà dis que je n'était pas une filles...
M'enfin bon connerie sur connerie on en est pas à ça près.
Ou alors y une autre connerie cachée derrière.
Alors je ne vais pas répondre, juste à longshot au cas où mais les emmerdeurs de ce genre faut que j'oublie.

782. torpedo31200 - 26/05/17 14:12 - (en réponse à : pierrecédric - post # 774)
Autre question, te fais-tu accompagner par ce genre de mecs ?

781. pierrecédric - 26/05/17 13:50

780. Victor Hugo - 26/05/17 13:42
Encore eût-il fallu que vous l'exprimassiez!

779. pierrecédric - 26/05/17 13:08
Mouai, je pensais la même chose de toi vieille crasse.

778. Victor Hugo - 26/05/17 13:05
Faudra quand même penser à l'euthanasier le débilos pénible.

777. pierrecédric - 26/05/17 12:52
Hashtagueur ou l'art de faire à peu près la même chose que sucette.

Eh bé, la connerie des questions est consternante.

776. torpedo31200 - 26/05/17 12:23 - (en réponse à : pierrecédric - post # 775)
Tu te fais harceler ?

775. pierrecédric - 26/05/17 12:13
Et personnellement le harcèlement dans les rues, ça me fait plus rire que le harcèlement dans les métros.

774. pierrecédric - 26/05/17 09:35
Oui euh, ou alors la fille pourrait se faire accompagnée d'un ou quelques mec(s) qui en a/ont dans dans les burnes...

773. longshot - 26/05/17 09:24 - (en réponse à : PC)
Voilà ce qu'écrit De Haas :

On connaît les solutions, à La Chapelle comme ailleurs : 1. la prévention et l'éducation (les moyens ne cessent de se réduire du côté des centres sociaux) 2. les sanctions (elles existent mais ne sont jamais appliquées, essayez d'aller porter plainte pour harcèlement de rue) 3. l'aménagement de l'espace urbain (plus d'espace, de l'éclairage). Pourquoi ne les met on pas en place ?

Après, si tu préfères réduire ça à un « il faut agrandir les trottoirs à La Chapelle », après tout, c'est ton problème, hein.

772. pierrecédric - 25/05/17 17:15
Si cette teubé de De Haas veut réduire les harcèlements de rue partout en France, elle devrait sonder ailleurs qu'au 18ème.
Là le projet d'Hidalgo mes fesses c'était pour les espaces verts il me semble.

771. longshot - 25/05/17 17:06
@Quentin :

Le tirage au sort sans vote préalable, bof. Tirer au sort des gens qui n'ont aucune envie d'être élu, c'est délicat, non ?

En France on a des scrutins de listes aux municipales (pour les villes de plus de 1000 habitants) et aux Européennes, et dans aucun des cas on ne peut panacher, rayer de nom ou voter pour un seul des candidats de la liste : c'est du tout ou rien. Il faudrait que je vérifie mais je serais surpris qu'il en ait été autrement pour les législatives de 86 (qui avaient eu lieu à la proportionnelle, avant qu'on rechange le mode de scrutin).



@ PC : je cite la page que je liais plus bas : Une association, Action Barbès [...] plaide depuis des années pour l’aménagement d’une "coulée verte", une promenade urbaine entre La Chapelle et Barbès. Le projet a été repris dans les programmes des deux maires (PS) des Xe et XVIIIe et par Anne Hidalgo lors des dernières élections municipales de 2014. Nous sommes en 2017 et… toujours rien.


770. pierrecédric - 25/05/17 15:47
Tiens longshot, je te laisse regarder les beaux travaux qu'il y aurait à faire à La Chapelle.


.

769. Quentin - 25/05/17 15:26 - (en réponse à : Longshot)
Quitte à tirer au sort, autant y aller carrément, sans passer par les élections, comme le préconise Van Reybrouck. Ca a l'avantage de régler le problème des listes, et également celui de l'abstention et du vote blanc/nul (certains sur ce forum vont apprécier... ou carrément détester puisque ca pourrait potentiellement les forcer à se bouger le cul et à se salir les mains).

Sinon, les partis et les listes ont des inconvénients, mais aussi des avantages. Un parti, c'est une sorte de label avec une condensé d'idéologie. Ca simplifie le choix des électeurs entre quelques options bien distinctes. Les partis imposent une certaine discipline à leurs membres, ce qui limite les sorties intempestives des politiques les plus extrêmes, les plus cons, ou les plus charismatiques. Les listes simplifient également le choix lors du vote tout en laissant de la place pour un choix des candidats (je ne sais pas comment c'est en France, mais dans les élections à la proportionnelle, on peut choisir de voter soit pour une liste, soit nominalement pour un certain candidat sur la liste). Il est parfois difficile de pouvoir être sur une liste, mais la loi peut mettre des gardes fous, en imposant par exemple une certaine proportion de femmes, y compris en "ordre utile".

768. pierrecédric - 25/05/17 14:17 - (en réponse à : longshot)
Moui, mais là apparemment ça concerne exclusivement La Chapelle car c'est pas vraiment dans la rue qu'il y a harcèlement d'ordinaire.
Là je vois mal comment n pourrait élargir les rues à La Chapelle vu comment c'est foutu, ils vont rire tout ces gugus trafiquants chais plus quoi...

767. longshot - 25/05/17 14:14
@ Quentin : sur le mode de scrutin actuel, c'est un des pire qu'on puisse imaginer, rien à ajouter là-dessus.

Le problème pour moi avec la proportionnelle par listes, c'est les listes. Ça implique généralement, d'une part que les partis peuvent caser qui ils veulent en position éligible ou non ; et d'autre part, que les petits partis, pour avoir ne serait-ce qu'un élu, doivent présenter des listes complètes, ce qui est souvent hors de leur portée.

Mon « système idéal » : on conserve les circonscriptions, on fait un premier tour classique, chacun vote pour son favori... Et une fois le décompte terminé, on tire au sort les élus, en pondérant les chances des candidats par leur score. Dans chaque circonscription, le résultat est aléatoire, mais au niveau national on arrive statistiquement à la proportionnelle, sans passer par un scrutin de liste.

Quant au vote par note et à la question du centre : oui et non. D'une part le « centre » varie à la fois selon les circonscriptions, selon les époques et les candidats en présence. D'autre part, comparé au système actuel qui donne une vision complètement biaisée des préférences des électeurs (au sens où un « petit » parti peut finalement défendre, sans que ça se reflète dans son score, des positions à la fois novatrices et plutôt consensuelles mais qui, à cause de son score, sont considérées comme ultra-minoritaires — je pense notamment à l'écologie), les votes par notes donnent une vision beaucoup plus juste de la popularité de ces idées, et facilitent donc la progression éventuelle du parti qui les porte, ce qui permet à terme de faire évoluer l'offre politique — et la définition du « centre » avec.

Après, je n'ai aucune donnée pour appuyer mon intuition, mais je suis assez convaincu que le vote par note donnerait une plus grande diversité que le système actuel. Moins que la proportionnelle, sans doute (et encore) mais ça serait clairement un progrès.

@ pc : si tu as le choix, tu préfères passer par une ruelle sombre et salle aux trottoirs étroits sur lesquels empiètent des véhicules mal garés et où s'entassent ceux qui n'ont nulle part ailleurs où aller, ou une rue piétonne, bien éclairée et aménagée ? Dans laquelle tu te sentirais le plus en sécurité ?

766. pierrecédric - 25/05/17 12:25

765. Quentin - 25/05/17 12:24 - (en réponse à : Longshot)
Le système uninominal majoritaire, tel que pratiqué en France, en Grande Bretagne, ou en Amérique du Nord, est très inique en ce sens que les grands courants majoritaires rafflent tout et que les courants minoritaires ne sont pas représentés du tout. Pendant longtemps, ca a bien arrangé tout le monde car ca mettait le FN sur la touche. Ca permet aussi de dégager des majorités claires, qui ont les coudées franches pour gouverner comme elles l'entendent.

La proportionnelle est beaucoup plus démocratique en ce sens que tout le monde est représenté (sauf les absentionistes et les votes blancs, mouaahahaha). Mais ca requiert que les politiques sachent faire des alliances et des compromis. Pas évident (surtout en France). Notons quand même que c'est le système le plus courant, pratiqué dans la pupart des démocraties d'Europe.

Après, c'est aussi une question de dosage. Macron parle d'injecter "une dose" de proportionnelle. Ce que ca veut dire n'est pas clair mais ca laisse en tout cas penser que ca ne sera pas un système proportionnel comme on en trouve ailleurs.

Je ne comprend pas bien ton système idéal, mais le vote par approbation ou par note me semble favoriser le plus consensuel (le centre) et défavoriser les idées les plus révolutionnaires ou les extrêmes. C'est sans doute plus efficace pour contrer le FN, mais est-ce plus juste pour autant?

764. pierrecédric - 25/05/17 10:29 - (en réponse à : longshot)
Parce que tu crois qu'élargir les trottoirs et éclairer les allées sombres règlera un peu plus le problème du harcèlement de rue ?!

Bon, bah libre à toi hein, moi ça me fait juste rire.

763. longshot - 25/05/17 10:26
@ suzix :

Donc franchement, je comprends pas ce qu'on reproche à l'élection de Macron. Il y a des règles et il a gagné.

Voilà : dans « Il y a des règles et il a gagné. » il y a deux parties. Peut-être que Macron était effectivement le meilleur candidat, mais le problème n'est pas vraiment là, le problème c'est que les règles ne permettent même pas de s'en assurer. De même qu'en 2002, Chirac aurait pu perdre contre Jospin. En outre on sait que ce mode de scrutin entraîne une vision déformée du paysage politique (cf l'argument bidon « mauvais score = les Français rejettent ce candidat / son programme » qui a copieusement servi contre Hamon, contre Joly et les écolos avant lui, et tant d'autres, ou le fait de traiter le FN comme un succès politique et les stratégies d'imitation que ça induit chez LR et une partie du PS) qui à mon avis nuit clairement à la qualité du débat.

Et Fillon a été élu candidat par une primaire organisée selon ce même mode de scrutin toxique. Va savoir qui on aurait eu s'ils avaient fait ça par approbation ! Les critiques sur l'élection de Macron sont tout aussi valables pour celles de Fillon et Hamon lors de leurs primaires respectives. Encore une fois, quoi qu'on pense du vainqueur, il y a un problème de règles, et c'est un vrai problème. Si le choix du président ne dépendait que de moi, je serais toujours satisfait du résultat, mais je trouverais quand même la méthode assez peu démocratique.

Quant au vote « utile », difficile de dire qui en a le plus bénéficié. En pourcentage de voix, c'est peut-être Macron, c'est peut-être Mélenchon... Mais ce n'est pas forcément la bonne mesure : si Macron y a gagné moins de voix, mais que ces voix lui ont permis de l'emporter, c'est surtout ça qui compte, non ?

Et Le Pen a bénéficié du vote utile également — directement, via quelques électeurs qui lui auraient préféré Dupont-Aignan, et indirectement, parce que malgré le vote utile la dispersion des voix demeure (c'est la cause même du vote utile, en fait), et que c'est sans doute Le Pen qui en a le moins souffert vu que face à elle, comme le 2e tour l'a montré, la plupart des électeurs, abstentionnistes compris, sont un peu dans le même camp et donc souffrent de la dispersion. Elle se retrouve au second tour, alors qu'avec un vote par note elle aurait fini... Il faudra attendre les résultats de l'expérience Voter autrement pour le savoir, mais en 2012 l'effet était très clair :

L'image ne s'affiche pas. Cliquer ici.

(Cliquer pour voir la source.)

(Bon, bien sûr, avec un autre mode de scrutin, les stratégies de campagne s'adapteraient, donc « peut-être » que le FN réussirait à se classer mieux que ça, mais... j'en doute.)

Bref, Macron était peut-être le « meilleur » choix possible vu l'offre, mais la méthode, le mode de scrutin reste assez peu démocratique, indépendamment du vainqueur. (Et sans compter que le mode de scrutin influence l'offre : avec un vote par note, Jadot aurait pu se présenter par exemple...)


@ Quentin : Ouais enfin, c'était aussi une promesse de campagne de Hollande, alors j'attends un peu avant de sauter de joie. Puis je ne suis pas très fan de la proportionnelle, du moins au sens où on l'entend habituellement, c'est à dire un scrutin de liste qui je le crains ne peut guère que renforcer le poids des partis sur le choix des candidats. Je serais plutôt pour la proportionnelle, mais par un vote suivi d'un tirage au sort pondéré, dans chaque circonscription, par le poids électoral des candidats mesuré par son nombre de voix. Au niveau national ça donnerait, statistiquement, une représentation très proche de la proportionnelle, mais avec un vrai choix pour l'électeur entre les candidats d'un même parti / d'une même liste, qui sont loin d'être interchangeables. Sinon, le vote par approbation ou par note, comme pour la présidentielle.

@ PC: Caroline de Haas, qui est loin d'entrer au gouvernement, dit en fait des choses plutôt justes à mon avis, que je t'invite à lire dans cette tribune (ainsi que ce témoignage cité par de Haas à propos du cas particulier de La Chapelle) sans te contenter du mépris trollesque et prêt-à-l'emploi du gars de « J'suis pas content »



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio