Que venez-vous de lire et qu'en avez-vous pensé? (18)

Les 1419 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29


1369. froggy - 24/12/17 21:40
Largo Winch 21, L'etoile du matin

Voici donc le premier Largo post Van Hamme et est-il aussi bien que ceux ecrits par le createur du personnage? Non et oui.

Non, il n'est pas aussi bien. En effet, le nouveau scenariste de la serie, Eric Giacometti, que Philippe Francq est alle cherche pour succeder au Maitre, n'a pas le talent de celui-ci pour rendre palpitante cette histoire. Dans cette histoire, le probleme de Largo, car Largo a TOUJOURS un probleme du fait de l'adage que les gens heureux n'ont pas d'histoires, est qu'une employee d'une des societes de son groupe aurait pirate les ordinateurs du New York Stock Exchange et aurait fait chuter le Dow Jones de facon spectaculaire pour le faire remonter un demi-heure apres. But de l'operation; la belle se serait fait $100 millions durant cet intermede. Pas mal non? Evidemment, la commission de surveillance de Wall Street, la SEC (Securities and Exchange Commission) ou comme on l'appelle en France, le gendarme de Wall Street ne peut qu'enqueter sur ce qui s'est passe. Paralellement, a cela, Largo decide de transferer les fameux 10 titres de propriete de la societe liechtensteinienne elle meme proprietaire du Groupe W. Comme si cela ne suffisait pas, le scenariste a rajoute a ce menu deja copieux pour un 44 planches, les alter mondialistes qui adorent manifester lors de reunion du type Forum de Davos. Dans le cas present, le forum a lieu au Mexique, a Chichen Itza, dans la presqu'ile du Yucatan, pres des fameuses pyramides azteques. Et puis, comme manifestement, il faut aussi revenir aux valeurs sures, c'est a dire a ce qui a contribue au succes du premier diptyque, on a droit a un retour en arriere sur la jeunesse de Largo avec son pere adoptif Nerio ou comment celui-ci lui apprend comment gerer une delocalisation d'usine des Etats-Unis vers Taiwan. Et derriere tout cela, il y a un mysterieux russe resident a St Petersbourg qui exerce une vengeance sur le pauvre Largo. Je crois que c'est tout et que je n'ai rien oublie. Comme vous pouvez le constater, c'est bien rempli. Un peu trop peut-etre car tous ces elements ainsi combines font que cela ressemble a un pudding plutot etouffe-chretien et lourd a digerer. Une des characteristiques des scenarios de JVH etaient de simplifier au maximum des operations financieres complexes, de les rendre accessibles au commun des mortels (dont je suis) et de s'en servir comme pretexte a ecrire un recit d'aventures totalement invraisemblables mais tres amusantes et divertissantes ou les scenes d'action se succedent a cadence reguliere, tels les films de James Bond (que j'adore comme vous le savez probablement tous deja ici meme). Or ici, l'operation financiere se fait par piratage informatique, pas de quoi donner lieu a des folles scenes d'action. De fait, il n'y en a qu'une seule qui utilise les fameuses pyramides mexicaines suivant ainsi le bon principe hitchcokien qu'est l'utilisation dramatique de monuments celebres. On peut eventuellement rajouter la scene de l'attaque du fourgon blinde, je laisse juge mes chers et adorables lectrices et lecteurs pour decider si c'est vraiment une scene d'action. Le livre nous promene un peu partout dans le monde, de St Petersbourg au Mexique en passant par Chicago, New York, et les alpes suisses autour de Lucerne. C'est un peu trop de decors et cela n'incite pas avoir une intrigue tres serree. Le dernier bemol est le flagrant manque d'humour aussi bien dans certaines situations que dans les dialogues. Fini de rire les gars! C'est dommage car ces pointes d'humour apportaient un peu de legerete dans cet univers de multi-milliardaires qui n'ont qu'un desir, etre plus riche aujourd'hui qu'ils ne l'etaient la veille. C'etait une des meilleures characteristiques des scenarios de JVH qui n'oubliait pas ainsi que sa bande etait strictement concue pour distraire.

Oui, ce Largo est mieux que le le diptyque precedent qui marquait un franc desinteret de JVH pour la serie puisque le milliardaire n'y faisait quasiment que de la figuration. On voit aussi revenir le personnage de Freddy Kaplan, le pilote personnel de Largo. Silky a ainsi disparu des ecrans radar, cela nous evite la sempiternelle scene de lesbianisme si chere a l'auteur mais lassante a force de la revoir sans cesse alors qu'elle etait si originale a ses debuts car c'etait du jamais vu dans l'univers si sclerose du FB comme celui-ci pouvait l'etre en 1990 quand la serie BD fut creee.

Cote dessin, il reste egal a lui-meme. Les filles sont toujours aussi anorexiques, les hommes ne changeant pas. Le rendu des decors est toujours aussi aseptise a cause de l'utilisation trop abondante de la table lumineuse. Je ne dis pas que le dessin de Francq est laid, il ne l'est pas du tout. Ses personnages sont bien types, ses cases et planches bien composees, les angles varient beaucoup et la lecture est aisee. Le probleme de Francq est qu'il ne cree pas, il ne fait que recreer. Cela laisse une impression de froideur generale. C'est un dessin sans saveur sans veritable personnalite. Pour ceux qui ont deja lu l'album, vous aurez remarque qu'il utilise les visages des acteurs Robin Wright et Peter Stormare pour certains personnages, c'est une idee comme une autre mais cela me gene toujours un peu car je ne peux m'empecher de penser a la veritable personne et non a un anonyme protagoniste. Je ressentais la meme chose dans Ric Hochet ou Tibet a longtemps place des acteurs francais connus dans la serie. Par contre dans Asterix, cela ne me derange pas du tout, bien au contraire, puisque cela rajoute dans l'aspect franchement humoristique de la bande.

Vous savez que je m'apesantis rarement sur les couleurs dans un album. Il se trouve qu'ici, cela n'est pas possible car elles sont franchement horribles et ce des la premiere case de la premiere planche. C'est difficile a decrire car il faut le voir pour le croire mais ce melange de rouge rosatre, de mauve et de verts aux tons tout aussi bizarres qu'etranges fait tres mal aux yeux. C'est bien simple, cela donne envie de vomir tellement c'est laid. Quand a celles de la scene finale, il vaut mieux ne pas trop ecrire dessus. C'est encore pire. On a des couleurs psychedeliques mais sans le cote psychedelique de ce que l'on pouvait voir ala fin des annees 60 et au debut des annees 70. Pour le coup, je me demande si l'edition en noir et blanc ne serait pas plus agreable a lire. Mais, le dessin de Francq est concu pour la couleur. Que faire?

Note finale, 3/5. C'est bien mais ce n'est pas aussi divertissant que ce que JVH pouvait et savait faire a son meilleur. (NB; 0 absolu pour les couleurs, ce sont parmi les pires qu'il m'ait ete donne a voir dans un album de BD)

1368. suzix@bdp - 24/12/17 19:16
Lu Les Dalton #2/2 de Alonso & Visonneau chez EP Media (novembre 2017)

Western classique et sympa. On voit les Dalton mal tourner jusqu'au casse final. Une bonne lecture du genre.
Note 4,5/5.

Décidément, de bien belles lectures en cette fin d'année.
Et le top ... il m'en reste plein! (;o)

Bon réveillon à tous. Là j'y vais!

1367. suzix@bdp - 24/12/17 19:12
Lu Ar-Men, l'enfer des enfers de Lepage chez Futuropolis (novembre 2017)

Excellentissime. On ne présente plus les dessins de Lepage. C'est à nouveau sublime. L'histoire à la fois dure et attendrissante tient en haleine. A lire absolument.
Note 5/5.

1366. suzix@bdp - 24/12/17 19:08
Lu Ces jours qui disparaissent de Le Boucher chez Glénat (septembre 2017)

Lubin est un jeune adulte acrobate. Sa vie c'est le spectacle. Lors d'une représentation, sa tête heurte le sol et sa vie va changer. Il ne vit plus q'un jour sur deux. L'autre jour c'est une autre personnalité qui vit à sa place. Il ne se souvient de rien. Ils parviennent à communiquer par message video ou emails. Lui est bordélique et idéaliste. L'autre est organisé et ambitieux. Finalement ils se complètent mais les intérêts trop divergents vont les séparer. Et un jour, Lubin l'idéaliste s'aperçoit qu'il a raté deux jours ...

Acheté et lu car présent dans la sélection officielle (cet adjectif présomptueux me fait toujours autant marrer!) d'Angoulême.
Il y a une interview de l'auteur sur BDGest.
L'une de mes meilleures lectures de 2017: Note 5/5.

1365. suzix@bdp - 24/12/17 18:55
Lu Crépuscule de Perrodeau paru chez 2024 (septembre 2017)

Une planète où l'Homme a implanté la vie. Des phénomènes étranges s'y passent. Il faut y descendre. Les connexions sont coupées par un très fort champ magnétique et l'aventure commence dans un monde en perpétuelle évolution. Au final la boucle est bouclée.
Il y a un peu de F. Peeters dans ce récit et vraiment bcp de Aâma.
Les pages en bichromie variée avec parfois des jeux de sc-nes à cheval sur plusrieurs cases sont les bienvenus pour donner une atmosphère comme suspendue à cet album.
Acheté et lu suite à sa présence dans la sélection "officielle" d'Angoul^me, je n'ai pas été déçu.
Note 4/5.


1364. marcel - 23/12/17 15:51
Moi aussi, j'adorais Gully. Malheureusement, la relance qui avait ete faite il y a quelques annees n'a pas fonctionne.

1363. feldoë - 23/12/17 12:13
Sur le JKJ Bloche ...
C'est je pense ma série actuelle préférée. Je la suis depuis ses débuts dans un Spirou Festival, et après quelques épisodes moins aboutis, elle vogue depuis de nombreuses années sur les crêtes des vagues, sans baisse de qualité. Certains épisodes peuvent emballer plus que d'autres, mais on n'est jamais déçu.
Ce dernier épisode m'a beaucoup plu, comme les autres épisodes se passant sous ce ciel bas et lourd des côtes dunaires de la mer du Nord. Il y a en effet, dans les épisodes provinciaux en particulier, un côté Simenon dans les histoires de Dodier.

1362. froggy - 23/12/17 01:15
Jerome K. Jerome Bloche 26, Le couteau dans l'arbre

C'est toujours avec enormement de plaisir que j'entame la lecture d'une nouvelle aventure d'un des heros les plus sympathiques du FB. Et je ne suis pas le seul, car au fil des albums, il est devenu une veritable star. Et ce malheureusement au detriment de la serie Gully que Dodier avait cree concomitamment il y a de cela 35 ans aujourd'hui, serie qui ne remporta pas autant les faveurs du public manifestement et c'est bien dommage car je l'adore.

Pour en revenir a notre ami Jerome, cette fois-ci, l'auteur nous le fait retourner sur la terre de son enfance, dans le nord de la France. En effet, son oncle l'a appele en urgence afin qu'il aide a retrouver une jeune adolescente qui a fugue. Cette jeune adolescente est la fille de son patron, celui qui dirige l'usine de la petite ville et qui est donc le potentat local que tout le monde doit respecter. Cet appel au secours empeche Jerome et son amie Babette de partir en vacances a Venise.

Est-ce que l'adolescente s'est enfuie de chez elle? Ou bien, a-t-elle ete enlevee? Et si elle a fugue, pour quelles raisons? Bien entendu, Jerome resoudra cette tenebreuse affaire et la verite ne viendra pas forcement de la ou il la cherchait. Parallelement a cette enquete, Jerome se rememorera certains episodes cles de son enfance quand il jouait avec Adrien, le premier enfant du potentat local, ne d'un permier mariage. Charlotte, la fille objet des recherches, est nee d'un deuxieme lit.

Avec les derniers albums, il semble que Dodier s'ecarte de plus en plus des canons du roman policier classique et a l'ancienne a la Agatha Christie, ou la question centrale est de savoir qui est le coupable pour aller lorgner du cote de Simenon ou l'intrigue policiere n'est qu'un pretexte a raconter une histoire ou atmosphere et ambiance ne sont la que pour faire des portraits d'etres humains. C'est manifestement le cas ici, les divergences que s'octroient l'auteur sur l'adolescence de Jerome au pays des ch'tis ne font pas vraiment avancer le recit. En lisant l'album, le seul suspense que je ressentais etait de savoir si la petite Charlotte etait toujours vivante mais comme Dodier n'a pas bati son recit de cette maniere, l'ayant construit de telle sorte que les personnages ne sont pas inquiets sur elle de cette facon-la, j'ai donc cesse de m'inquieter a son sujet et je me suis laisse emporter par l'histoire.

J'ai beaucoup aime cet album, ou Dodier tient bien le lecteur en haleine. Cela avance plus ou moins lentement mais toujours surement, les revelations se succedent les unes aux autres en toute coherence et avec parfois des surprises, les personnages sont bien types, aussi bien ceux de la famille de Jerome que de celle du potentat. Le seul qui a ete mis en retrait par l'auteur est celui de Babette qui pourtant aurait du plus souvent s'exprimer du fait qu'elle se retrouve sous le ciel sombre et gris du nord de la France plutot que d'etre dans une gondole a Venise en train de roucouler avec son tourtererau sous le Pont des Soupirs. Je n'ai pas trouve l'explication donnee par Dodier a ce comportement tres convaincante. Ma deuxieme reserve concerne l'explication de la fugue de Charlotte, elle ne me parait pas assez forte meme si elle l'est deja suffisamment. Je ne peux pas ecrire a quoi je pense exactement car cela serait reveler la fin de l'histoire, je me refererai tout simplement a un des elements cles de l'intrigue touffue du film de Polanski, Chinatown, ceux qui l'ont vu comprendront aisement ce que veux dire. Je pense que le fait que la serie soit prepubliee dans Spirou (ami, partout, toujours!) ait empeche l'auteur d'aller dans cette direction, ce serait en effet probablement inapproprie pour de tout jeunes lecteurs. De mon cote, cela me semble une evidence. On pourra toujours en discuter ici si vous le desirez.

Le dessin est egal a lui meme, il ne change pas et il reste toujours aussi clair et lisible. Le St Bernard est particulierment bien reussi et Dodier l'a rendu tres vivant, il y a des moments ou j'avais presque envie de fondre devant ses yeux mourant d'amour.

Note finale, 4/5. Un excellent album de bout en bout en bout. Et Jerome est toujours aussi sympathique.

1361. Victor Hugo - 21/12/17 22:29
J'ai lu Opération Copperhead, c'est pas terrible du tout. En plus le mec se fait pas chier il pompe Searle en particulier, mais pour faire du caca.

1360. pierrecédric - 21/12/17 20:08
M'sieur Maurice
Taper taper taper...
Excusez pour l'espèce d'allusion à la noix.

1359. froggy - 21/12/17 18:26
1358. pm - 20/12/17 20:36
Si c'est froggy qui fait les jeux de mot pourris ça passera sans problème.


Tu as raison, pour les jeux de mots vaseux, rien ne vaut une grenouille.

1358. pm - 20/12/17 20:36
Si c'est froggy qui fait les jeux de mot pourris ça passera sans problème.

1357. Piet Lastar - 20/12/17 19:15
Stop ! On peut faire des hommages (Crêve saucisse, M'sieur Maurice, ...) mais pas de Gil Jourdan. Impossible.

1356. pm - 20/12/17 18:55
Hebergeur d'image

1355. froggy - 20/12/17 18:18 - (en réponse à : Philippe)
Connais pas.

1354. pm - 20/12/17 17:55 - (en réponse à : Froggy)
Ou Bazile.

1353. marcel - 20/12/17 16:35
Dimberton ou Walthery.

1352. froggy - 20/12/17 16:29 - (en réponse à : Philippe)
Suggestion interessante mais il y a un peit probleme, Yves Rodier a quitte le metier. Que faire?

1351. pm - 20/12/17 15:41 - (en réponse à : froggy)
Tu devrais relancer Gil Jourdan, tu as le niveau. Tu demandes à Yves Rodier pour le dessin ( tu remplacerais avantageusement Corteggiani) et le tour est joué.

1350. marcel - 20/12/17 10:27
Je crois me souvenir que la prepub devait se faire en continu, sur plus ou moins un an.

1349. froggy - 20/12/17 02:02 - (en réponse à : Philippe)
En 4 tomes? J'en ris!

->

1348. pm - 20/12/17 00:43 - (en réponse à : Piet lastar)
Dixit le forum d'en face, le nouveau Spirou de Bravo est tellement énorme qu'il sera dispaché en quatre tomes, le premier doit sortir à la fin de l'année prochaine avec une prépublication dès octobre 2018.

1347. froggy - 20/12/17 00:42
Spirou et Fantasio, Les folles aventures de Spirou

Le hasard de mes lectures fait que cette chronique intervient lors d'une discussion sur la serie.

Ce recueil est constitue de courtes histoires parues dans des numeros a theme du journal de Spirou (ami, partout, toujours) dans lequel la serie parait. Ah bon? Vraiment? Incroyable! Comme c'est curieux, comme c'est bizarre et quelle etrange coincidence me direz vous en constatant que la serie Spirou et Fantasio parait dans un magazine intitule justement et avec un un rare esprit d'a-propos Spirou.

Il y 6 histoires dessinees et 2 courts recits ecrits illustres par Yoann evidemment. Leurs themes relevent pour la plupart de la science-fiction tels que voyage dans le temps et univers parallele mais aussi des fantaisies sur Dupuis car il ne faut pas oublier que Fantasio travaille au Moustique, une autre publication de la maison d'edition. La derniere histoire met en scene Spirou habille d'un costume de super-heros, costume qui le fait prendre le nom de Supergroom. D'apres ce que j'ai lu en face, les auteurs ont l'intention de developper ce personnage pour en faire une serie parallele a la serie-mere, une de plus, me direz-vous comme si elle avait bien besoin de cela! On n'y est pas encore et on verra cela quand cela sortira.

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, j'ai trouve cet album comme le meilleur S&F du tandem Yoamm & Vehlmann. Ce n'est pas que ces histoires soient d'une folle originalite, loin s'en faut, mais elles sont bien ecrites et pleines de fantaisie. Vehlmann amuse plus son lecteur en quelques planches que dans les longues histoires qui precedent ce titre. La plus faible est celle qui s'intitule Batguy qui fait ouvertement reference a Batman pour ceux qui n'auraient pas bien saisi. ("Hou, hou, hou, je pouffe" comme disait si bien Desproges.)

Ne sachant pas trop quand ces histoires ont ete dessinees, il faut bien se rendre a l'evidence, Yoann n'est pas Franquin. Malheureusement pour lui, il n'est pas Fournier et encore moins Janry et je ne traite que des dessinateurs qui ont dessine la serie le plus longtemps. Je mets de cote Rob-Vel et Jije pour des raisons evidentes ainsi que les noms de Nic et de Munuera qui sont restes aux manettes de la serie trop peu de temps. Il y a quand meme une bonne nouvelle, le dessin de Yoannn est meilleur que celui de Nic. Mais vous connaissez le proverbe aussi bien que moi, "A vaincre sans peril, on triomphe sans gloire".

Il faudrait que je relise ses premiers titres afin de mieux me rendre compte de la chose mais dans mon souvenir et bien que Yoann ne soit pas un foudre du dessin (pas encore diront les optimistes dont je fais partie), les longues histoires etaient beaucoup mieux dessines que cela. On le sait, les premieres planches des histoires en question sont mieux dessinees que les dernieres. Je soupconne beaucoup l'editeur de dire a son dessinateur qu'il doit se depecher, ce qui fait que les dernieres planches sont baclees, et quand j'ecris dernieres, c'est souvent a partir du milieu de l'album que cela arrive. Est-ce que ces histoires courtes ont ete dessinees a la va-vite et au dernier moment par Yoann afin de remplir les pages du journal? J'en ai bien l'impression, decors succincts, erreurs manifestes dasn les proportions des personnages, cela pique pas mal les yeux. Par contre, je trouve la couverture tres bien reussie dans sa composition mais aussi dans le dessin. Manifestement, faire un effort, cela paye et le lecteur remarque immediatement la difference. Est-ce pour cette raison que cette annee, il n'y a eu que cet album dans la collection officielle meme si il est qualifie de hors-serie, afin de donner plus de temps a Yoann de peaufiner son dessin? Esperons-le car ce n'est pas trop tot.

Une derniere chose, la premiere edition de cet album comprend un supplement intitule Spip Magazine, c'est un petit livret de 16 pages, comme le livret A de la Caisse d'Epargne, qui comprend entre autres une histoire courte ayant Spip seulement pour heros. Soyons franc et honnete, les acheteurs des edtions ulterieures ne rateront pas grand chose. C'est mauvais pour l'exprimer crument.

Note finale, 3,75/5. Malgre les faiblesses du dessin, cet album est d'excellente facture et est tout a fait digne de ses plus glorieux predecesseurs quant a son humour

1346. Piet Lastar - 19/12/17 23:56
Bravo n'a-t-il pas prévu un second Spirou ? Qu'est-ce qu'il fout ce pei ?

1345. Lien Rag - 19/12/17 23:40
Oui, le journal d'un ingénu bien sûr, c'est la même chose...
(mais en fait j'en ai très peu de souvenirs, j'ai plus été marqué par la suite)

1344. herve - 19/12/17 21:05 - (en réponse à : marcel & Lien Rag)
J'ai revendu tout mes "Spirou & Fantasio" période post Tome & Janry. Il n'y a rien à retenir.
Je n'ai conservé que "le journal d'un ingénu" et " le groom vert de gris"

1343. Quentin - 19/12/17 18:13 - (en réponse à : marcel)
Je peux te revendre cet album, si tu veux. Ou t'envoyer des photos des couvertures que tu veux voir.

1342. pm - 19/12/17 17:19 - (en réponse à : marcel)
J'ai déjà eu en rayon l'album des couvertures, de mémoire c'était sympa.

1341. marcel - 19/12/17 16:24
Lien : J'ai relu ton post, on parle peut-être pas de la meme chose. Mes desol'.

1340. marcel - 19/12/17 16:18
Lien : Non, c'est La tristesse du Marsupilami, la couverture de Geerts. C'était dans un album appele 20 couvertures pour Spirou et Fantasio.



J'aimerais d'ailleurs bien pouvoir feuilleter un jour cet album...



Il y avait d'ailleurs a l'epoque Le fetiche des Marolles, mais illustre par Le Gall, qui a bien plus tard donne La femme-leopard, avec Schwartz (sachant qu'a la base, ca avait été ecrit pour Chaland).


1339. marcel - 19/12/17 16:02
Et Le journal d'un ingenu, c'est de la merde ?...

Sinon, pour te repondre MMAMQJA, j'aime beaucoup Vehlmann, j'aime bien Yoann, mais il faut bien avouer que, pour le moment, leur reprise de Spirou n'est pas geniale. En fait, je crois que celui que j'ai prefere, c'est celui qu'ils avaient fait avant leur reprise officielle, Les geants petrifies.

1338. Lien Rag - 19/12/17 12:44
De mémoire la Colère du Marsupilami c'était juste une couverture (très réussie d'ailleurs) lors d'un suppplément qui regroupait tout un tas de couvertures imaginées par différents auteurs.
Elle était tellement bien que j'ai beaucoup espéré qu'il y aurait un album, mais d'après ce que tu dis j'aurais pas dû...
Globalement les Yoann/Vehlmann que j'ai lu ne sont ni bons ni mauvais, de manière gnérale le seul "Spirou par" vraiment intéressant c'est le "Groom Vert de Gris" (je ne compte pas l'Accélérateur Atomique).

1337. helmut perchu - 19/12/17 10:24 - (en réponse à : Piet)
Merci du conseil mais je connais quand même mes classiques. Et puis je suis pas spécialement fan du Marsupilami. Je l'interrogais plus sur la reprise de Spirou par les auteurs actuels.

1336. Piet Lastar - 18/12/17 18:11 - (en réponse à : helmut)
Je te conseille plutôt Les Voleurs du Marsupilami ou Le Nid du Marsupilami

1335. Suzix@bdp - 18/12/17 17:36
Aucun souvenir désolé!

1334. helmut perchu - 18/12/17 17:34
C'est pas tout tout récent, mais pas très très vieux en même temps mais je viens de lire le Spirou #55 La Colère du Marsupilami de Yoann et Vehlmann et heu... c'est moi ou cet album n'est qu'une succession de référence à tout va (le Marsu, Prunelle, Lebrac, Zantafio, Champignac, les habitants du village, Zorglub même si on le voit pas, de Mesmakaer, Gaston, Seccotine même si on la voit pas...) et au final sans intérêt ? Les autres albums de ce duo (Spirou #52, #53 et #54) sont dans la même veine ?

1333. suzix@bdp - 15/12/17 16:59
Revenons au sujet :

Lu BUG - Livre 1 de Bilal chez Casterman (octobre 2017)

Excellent album. L'une de mes meilleures lectures de l'année.
Toutes les données informatiques ont disparu. C'est le chaos sur terre et dans l'espace. Des astronautes tentent de revenir sur terre sans les programmes de pilotage qui ont aussi disparu. C'est de la vraie BD ... je précise parce que certains ont par le passé accusé Bilal de faire des tableaux commentés. (;o). C'est tout à fait une ambiance si caractéristique "à la Bilal". Entre SF et expérience mentale. A lire.
Note 5/5.

1332. pm - 13/12/17 15:23 - (en réponse à : danyel)
Sinon tu as parfaitement raison concernant les machines de la Poste. D'ailleurs ils ont peu à peu retiré celles qui te permettaient d'affranchir au tarif que tu veux, ce qui permettait de payer directement le tarif "Livres et brochures". Et ils ont retiré plusieurs guichets avec caisses, justement pour obliger les gens à faire tout par eux-mêmes. Bien évidemment je refuse ce truc et je passe au guichet, ce qui pose parfois des problèmes parce qu'avec ma carte pro je coupe la file, ce qui ne plait guère aux usagers particuliers. je précise qu'avant ces changements il y avait un guichet réservé aux pros, alors qu'il s'agit maintenant d'un guichet normal, et unique, avec priorité aux pros.

1331. pm - 13/12/17 15:17 - (en réponse à : Danyel)
J'envoie une bonne centaine de colis par mois et l'usage du "Livres et brochures" pour l'étranger est très efficace.
On est effectivement limité à 5 kilos mais de toutes les façons je n'aime pas trop faire de très gros colis, beaucoup plus délicats à résister aux manipulations de la Poste donc quand c'est trop lourd je n'hésite pas à scinder. Franchement à peine 15 euros par tranche de 5 kilos ça va, et comme tu le dis, généralement ça ne met pas vraiment plus de temps qu'un colissimo.
Mon fils habite les USA et je lui envoie tout le temps ses colis comme ça ( parfois il n'y a pas que des livres dedans...), et comme je blinde un maximum, les bouquins arrivent nickels, le plus difficile étant généralement d'ouvrir mon colis.
Globalement je n'ai pas plus de problèmes avec les envois en "Livres et brochures" qu'avec les colissimo, même s'il y a des pays ( genre amérique latine ou même certains pays d'Europe du sud) où il faut éviter ces envois économiques qui n'ont aucun suivi.
Actuellement la tendance lourde des acheteurs est de se déporter systématiquement vers les points relais genre Mondial relay, via ebay ça coûte deux à trois fois moins cher qu'un colissimo et la fiabilité est du même ordre. C'est très intéressant dès que c'est un peu lourd car la progressivité est bien moindre qu'à la Poste mais évidemment ça ne concerne guère que la france, La Suisse et le Luxembourg ( l'Espagne aussi je crois avec des tarifs un peu différents).
Au fait je me demande si tu ne confonds pas Colissimo et Chronopost, Colissimo est un service de la Poste, qui d'ailleurs est maintenant plus ou moins prové, alors que Chronopost est privé il me semble.

1330. Danyel - 13/12/17 13:15
Ouaip ! Pourquoi s'emmerder à livrer quand le client peut aller chercher lui-même son colis ? Moins de personnel, moins de carburant, moins de plein de choses.
Cela s'appelle le travail du consommateur. Une tendance qui se développe de plus en plus, sous couvert de praticité. Ce travail a un coût chiffrable et nous payons deux fois. La marchandise, et la partie de livraison qui devrait être faite par le magasin. Après, le marketing nous fait croire que c'est très bien.

Lors de mon dernier vol sur Air France, c'est bien simple, j'ai tout fait moi-même : achat du billet, enregistrement, réservation du siège, pesée des bagages, étiquetage. Je n'ai pas mis le kérosène dans l'avion ou piloté moi-même, mais cela ne saurait tarder. Et vous savez pourquoi j'ai tout fait ? Parce qu'il y avait seulement deux personnes au comptoir Air France de l'aéroport, donc une attente phénoménale. Normal, c'est étudié pour, comme dirait l'autre.
Où passent ces économies ? Pas dans ma poche, en tous cas, puisque le billet est toujours au même prix.

La bonne nouvelle est que quelques mouvements de consommateurs (surtout américains pour l'instant) se rendent compte de la supercherie et ont commencé une contre-offensive par des sabotages ciblés sur les machines. Il va falloir en passer par là. Sinon on va bosser de plus en plus pour les compagnies, sans être rémunérés et retirer le boulot de leurs employés.

1329. suzix@bdp - 13/12/17 12:27
J'achète mes accessoires photo chez MissNumerique. Ils ont de très bons tarifs et l'expé est gratuite en 48h dans un relai effectivement. Et il me semble que c'est du colissimo donc rapide.
Cela peut jouer.

1328. pierrecédric - 13/12/17 11:56
Je ne prends pas colissimo moi quand je prends quelque chose sur ldlc par exemple (on attend un peu mais la livraison est gratuite avec relai colis), même si je dois attendre je m'en fous.

1327. suzix@bdp - 13/12/17 10:26
Il y a pas mal de nouvelles possibilités avec Colissimo et je vous invite à en prendre connaissance parce que certaines nouveautés peuvent s'avérer contreproductives.
Vous avez maintenant la possibilité d'aller chercher votre Colissimo directement à la poste et (il me semble) même dans un autre relai. Et c'est moins cher. Intéressant car livraison sous 48h qd même! Et y'a bcp moins la queue dans les "realsi" qui sont très souvent ouverts sur des plages horaires plus importantes que la poste.
Si c'est un colissimo "normal" alors il y a un premier passage sous 48h. Si vous n'êtes pas là pour réceptionner, il repasse maintenant (depuis qq temps déjà) systématiquement le lendemain en mettant un document dans votre BAL au premier passage. Sur ce document il est expliqué comment choisir une remise différente. En allant sur le net vous pouvez choisir un autre jour de remise. Mais faut le faire bien entendu le jour du premier passage et avant minuit sinon il repasse le lendemain et vous êtes obligé d'aller chercher le colis à la poste (pas de 3e passage!) et en plus souvent pas avant le lendemain du lendemain soit déjà 48h (premier transit) + 24h (2e passage)+ 24h (retour en poste après 10h du matin voire 13h). Là où cela se complique c'est si le week-end tombe au milieu de ces jours là. En clair les 48h c'est valable seulement si vous êtes chez vous quand le livreur passe sinon cela prend bien plus longtemps. Un peu comme la valide RTL! Faut l'écouter DE CHEZ VOUS! Donc on paie pour une expé rapide mais on est contraint par des horaires de passage en journée. Bref, ce second passage c'est une bonne chose ... sauf si vous êtes pressé de récupérer le colis à la poste ... mais que vous avez mal lu le papier remis dans votre BAL ... parce que finalement vous perdez un jour de plus. Et si c'est avant le week-end et que vous aviez besoin du colis pour le week-end ben vous êtes niqués. Donc lisez bien le papier mis dans votre BAL.
Exemple du dernier colissimo reçu (pour un anniversaire donc c'était chaud) : premier passage jeudi. Je suis au boulot donc pas de remise. Si je ne fais rien, il repasse vendredi et ne trouve personne (puisque je suis aussi au taf!) et le colis est alors annoncé comme disponible uniquement samedi à partir de 13h à la poste ... qui ferme à midi jusqu'au lundi! J'ai donc demandé une livraison samedi et j'ai pu donner le cadeau à temps samedi soir. ...

1326. Danyel - 13/12/17 05:18 - (en réponse à : pm)
Le tarif "livres et brochures" pour l'export est effectivement le top. Mais les colis sont malheureusement limités à cinq kilos. Quand je suis de passage en France, je m'envoie systématiquement les romans et essais sous cette forme. S'ils arrivent un peu abîmés, ce n'est pas trop grave.
J'ai constaté que ces envois font râler les postiers qui préfèrent vendre leurs Colissimo. Pour me décourager, ils me disent toujours : "Vous savez, ça va prendre au moins trois mois pour le Japon". En réalité, ça met seulement cinq jours.
La Poste française est devenue une sorte de Monoprix. Les postiers poussent à la vente et on doit faire le boulot soi-même. Pour moi, la palme revient à la poste de Denfert-Rochereau. Un immense espace vide, avec tout au bout un seul type pour vous accueillir assis à un minuscule comptoir. Tous les autres ont été démontés. On pourrait faire du skate-board sans problème dans cette poste.
Résultat, attente systématique d'au moins un quart d'heure. Le but est de pousser les clients à utiliser les machines. Personnel en moins et simplification des tarifs par le haut (plus de machines ne fait jamais baisser les prix, c'est le contraire qui se produit).
Au fait, saviez-vous que Colissimo est une entreprise privée ?

1325. torpedo31200 - 12/12/17 16:32 - (en réponse à : marcel - post # 1319)
Oui il a signé cet été.
Non, mais c' est du fric qui rentrera facilement.
Non, pas de collection pour l' instant.
Non, rien édité.

Mais on verra rien avant fin 2018 au plus tôt.

1324. Quentin - 11/12/17 22:27 - (en réponse à : Lien Rag)
Narration franchement médiocre. C'est tellement mauvais que je pensais que c'était un truc américain ou japonais mais non, c'est pourtant bien un auteur Francais. Beaucoup d'histoires sont incompréhensibles et pas drôles, mais ma fille adore les dessins.

Je vois que ca a été financé par 825 mécènes de Patreon. Je comprends mieux que tu connaisses. Tu lui a donné combien d'euros? ;o)

1323. Lien Rag - 11/12/17 20:23 - (en réponse à : Quentin)
Elle s'est améliorée, la narration de Pepper&Carrot?
David Revoy est un illustrateur au talent extraordinaire (je ne sais pas si vous avez vu ce qu'il a fait pour Framasoft par exemple) mais j'avais lu ses premières BDs sur son site et il ne savait pas ce qu'est un découpage...

1322. suzix@bdp - 11/12/17 17:54
oui je sais que c'est une rééd. C'est pour ça que je te demandais de "confirmer". J'ai pas pas pris du coup mais si cela avait été l'EO (on ne sait jamais dans l'édition des trucs space sur les DL et impression ça existe) ben hop j'y retournais dès ce soir ... mais nan! Bon déjà je progresse! En 2 jours je suis passé de la 3e édition à la 2e édition !! (;o)

1321. torpedo31200 - 11/12/17 17:43 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1320)
Rééd. Mais impression avril et DL en mars auraient dû te mettre sur la piste.

L' EO a une erreur sur le code-barre, sticker impossible à enlever collé à la place avec code-barre bon.

1320. suzix@bdp - 11/12/17 17:00 - (en réponse à : Torp')
"La horde du contrevent" je l'avais listé mais j'ai pas été convaincu en feuilletant.
Bon sinon j'ai trouvé un exemplaire dans un seconde FNAC : DL mars 2017 (comme l'EO ... et les rééd.) mais aussi impression avril 2017. Et le code barre est imprimé sur la couv' , pas de sticker supplémentaire. Tu me confirmes que c'est une rééd. ?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio