Magie & transhumanisme 4 : la BD et le futur 4

Les 1161 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24


61. nem° - 23/12/13 15:37
Splendens! C'est pas ton ver préféré?

60. pierrecédric - 23/12/13 12:37
Bon, ça ne doit vraiment pas être difficile d'en faire un:

15 millimètres en admettant que l'air sec a un effet disruptif d'environ 3600 volts par millimètre et que son condo fait environ 0,0000000001 farad ça nous fait:
w=(1,2)xCxU²
Environ 145,8 milliwatts en 5 ou 8 secondes.

59. dens - 23/12/13 10:18
non c'est quoi spendens?

58. nem° - 22/12/13 22:13
Spendens, y'a pas un jeu de mots?

57. dens - 22/12/13 22:12
tu viens de comprendre quoi?

56. nem° - 22/12/13 15:17
Ah putain splen-dens, je viens de la comprendre!

55. nem° - 22/12/13 15:04
Bon allez, je balance : dens est passé à la télé ce midi! Quatorze années d'études permettent-elles de gagner? Vous le saurez en regardant cette passionnante émission!

54. Odrade - 20/12/13 20:30
Zürich ?

COOL !!! j'en veux un !


O.

53. dens - 20/12/13 16:13


la table de krabs sera plus jamais la meme...

52. longshot - 16/12/13 16:17

51. nem° - 15/12/13 00:01
Quand je vous dis que ce sera bien d'être cyborg!

50. Odrade - 14/12/13 16:37
Ah les TED.
Merci, encore une intervention très intéressante et rafraichissante.

O.

49. pierrecédric - 14/12/13 12:12
Personne n'aurait une machine Wimshurst à me vendre ?

48. longshot - 14/12/13 08:27

47. Lien Rag - 11/12/13 17:14 - (en réponse à : Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn)


Au moins ils sont clairs sur leur allégeance...

46. nem° - 09/12/13 00:53 - (en réponse à : dens)
T'étais au courant pour ça?

http://en.wikipedia.org/wiki/HeLa#Complete_genome_sequence

45. pierrecédric - 06/12/13 21:22
résultante d'équation:
-de la force de gravité=0
-de la force magnétique=0
-de la force mécanique=0
-de la force de Laplace électriquement diff 0, magnétiquement=0
-de la force de Lorentz diff 0
-de la force de frottement diff 0
-de la force de pression diff 0

44. pierrecédric - 30/11/13 11:30
Lord Kelvin replenisher (Électrostatique)
1-sans frottement (hormis un bref contact avec une lame métallique arrondie à chaque demi-tour)
2-ni recours aux dispositifs encombrants de roues en verre des autres machines à influence
3-ni va-et-vient fastidieux de décharge d'un objet chargé à l'intérieur d'un cylindre métallique isolé

Et une autre vidéo très instructive:

43. nem° - 22/11/13 14:19
QUAND TE REVERRAI-JE, PAYS MERVEILLEUUUUUUUUX?



OU CEUX QUI SAVENT, ONT DE GROS YEUUUUUUUUUUX!


42. pierrecédric - 17/11/13 14:53
J'ai l'impression qu'il y a tout un camembert sur ce reopen 911.

Je m'étais visionné un petit dessin animé discret assez marrant par moment qui s'appelle CO2 et je suis tombé sur certaines pages un peu farfelus parlant de parodie.

Ah ces négationnistes, ils ont aussi pas mal de quoi rendre parano...

41. nem° - 08/11/13 17:53
Primer, j'ai surtout le souvenir de la migraine qu'il m'a collé. Faudrait que je le revoie à l'occas'.
Sinon pour votre débat, on considère que c est une constante fondamentale ou pas?

40. dens - 08/11/13 10:50 - (en réponse à : haaa ouais )
hum bon...
c'est bvien ce qu'il me semblait...

Hier soir j'ai vu le film Primer (2004) independant filmé avec un budget de 7000€ sur le voyage dans le temps...

Fascinant mais j'ai du lire le script sur wikipedia apres pour capte ce que je venais de voir ...
Faudrait le revoir ... c'est tres interessant et je le recommande quand meme chaudement

39. Achab - 07/11/13 16:53 - (en réponse à : Longshot & Dens)
En fait, dans la mesure où tu connais tous les termes de l’équation D = c x T, tu ne peux effectivement pas louper une variation de c.

Par exemple, la distance Terre-Lune est effectivement mesurée en balançant un laser sur un parterre de coins de cube et en enregistrant le temps que met la lumière pour revenir. Si ce temps augmente, c’est soit que la Lune s’éloigne (ce qui pourrait évidemment être mesuré par d’autres phénomènes), soit que la lumière décélère.

Supposons que la vitesse de la lumière soit divisée par deux ; pour que cette variation soit invisible avec une telle mesure, il faudrait que la durée de l’aller-retour soit elle-même doublée sans qu’on s’en rende compte (évidemment en prenant un facteur deux, c’est improbable, mais c’est juste pour faciliter le raisonnement qui tient aussi pour un facteur très proche de 1).
Ne pas se rendre compte d’une variation de l’unité de temps supposerait de le mesurer avec une horloge elle-même basée sur un mécanisme impliquant la vitesse de la lumière comme constante connue (ou que la variation soit dans les incertitudes de mesure, mais dans ce cas autant pisser dans un violon).

Or si une seconde est effectivement désormais définie comme un multiple de la période de radiation d’une raie du césium (mesure qui peut s’exprimer en dépendance de c puisque cette période est définie comme Tau = Lambda/c), en pratique, les appareils de mesure du temps ne sont que rarement basés directement sur cette période, et même les horloges atomiques au césium 133 fonctionnent en fournissant une mesure par rétroaction de la fréquence de la radiation sans a priori faire intervenir le moindre calcul impliquant c.

Plus fondamentalement d’ailleurs, si c venait à varier, il faudrait soit que le rapport entre énergie et longueur d’onde d’un photon E = h x c / Lambda devienne faux, soit que E ou Lambda subissent cette même variation. Ce qui supposerait que tous les éléments chimiques verraient leurs niveaux d’énergie subitement redistribués, et/ou que tous les lasers commenceraient à émettre dans des couleurs inhabituelles, voire ne fonctionneraient plus du tout…

En fait, on voit qu’il est difficile d’imaginer que c ne soit pas une constante sans devoir remettre également en cause les relations qui font intervenir c, ce qui reviendrait à faire mine d’ignorer que tout ce qui marche… marche. Ou alors il faut imaginer que c ne peut varier qu’en souscrivant toujours à toutes ces relations en même temps, c’est-à-dire en fait… que c ne varie pas…

38. nem° - 07/11/13 02:02 - (en réponse à : PC)
On a trouvé ça dans ta poubelle. C'est pas très sérieux.

37. longshot - 06/11/13 13:48
...

J'n'en sais rien non plus, à vrai dire. Ce n'était qu'un exemple au pif. Mais il doit bien y avoir des distances qu'on mesure à l'aide de la lumière (les GPS, peut-être ?), et celles-là se retrouveraient « doublées ».

36. dens - 06/11/13 11:39
ben je sais pas bien comment on peut mesurer la distance entre terre et soleil d'ailleurs ...
mais il me semble qu'on la calcule plus qu'on la mesure...

35. longshot - 06/11/13 01:15 - (en réponse à : dens)
la distance resterait la meme par contre on changerait sa mesure ..."

Oui c'est ce que je voulais dire. La distance physique ne changerait pas, mais le soleil serait à 300 millions de kilomètres (de « nouveaux kilomètres ») au lieu de 150, donc il faudrait bien qu'on s'aperçoive qu'il s'est passé un truc.

34. nem° - 05/11/13 23:49 - (en réponse à : dens)
Excellente la photo!

33. dens - 05/11/13 15:46
Ben non longshot dans ton exemple si la lumiere du coup relentissait de 50% du coup le metre deviendrait moitié plus petit et on en caserait deux dans un metre etalon mais on serait pas plus proche du soleil pour autant... on remesure pas la distance tous les jours et ton trajet pour aller au boulot serait pas divisé par deux non plus ...

la distance resterait la meme par contre on changerait sa mesure ... peut etre ?
Peut etre on verrait qie le soleil se leve 4 minutes plus tard que prévu ? (si la lumiere arrive en retard ?)

Mais il me semble que l'ordre de grandeur dont il parle pour les variations est trop minime pour etre perçu en dehors d'experiences à base de synchrotrons on de laser ...

32. dens - 05/11/13 15:46
Ben non longshot dans ton exemple si la lumiere du coup relentissait de 50% du coup le metre deviendrait moitié plus petit et on en caserait deux dans un metre etalon mais on serait pas plus proche du soleil pour autant... on remesure pas la distance tous les jours et ton trajet pour aller au boulot serait pas divisé par deux non plus ...

la distance resterait la meme par contre on changerait sa mesure ... peut etre ?
Peut etre on verrait qie le soleil se leve 4 minutes plus tard que prévu ? (si la lumiere arrive en retard ?)

Mais il me semble que l'ordre de grandeur dont il parle pour les variations est trop minime pour etre perçu en dehors d'experiences à base de synchrotrons on de laser ...

31. dens - 05/11/13 15:34 - (en réponse à : it's V day)

30. nem° - 01/11/13 14:03

29. pierrecédric - 18/10/13 17:44
Qu'est-ce que c'est chiant, j'ai essayé ça marche pas, soit il faut un moteur plus petit pour une inertie plus petite soit ce gars prends les autres pour des billes, il dit qu'il va faire un thèse, je me demande vraiment si il n'essaie pas d'amadouer les gens.
Ce que j'aimerai que ce soit vrai pour fermer une bonne fois pour toute le sifflet des détracteurs les plus endurcis.
J'ai encore mon petit moteur mais cet espèce d'étoile de merde qu'i y a sur l'embout me gène pour le fixer avec l'embout d'un autre moteur.
Gugustor tattersall

Une expérience montre mais ne démontre pas ; pour le prouver un faudrait passer par du théorique.? Je suis en train de faire ma thèse là dessus, j'ai déjà pas mal avancé. L'erreur récurrente est de négliger les variations de pression de l'air au sein du rotor du moteur, pour le moment je vais dans cette direction là. Ils s'opposent à la force de Laplace non conservative !

Moais... :(

28. nem° - 05/10/13 15:25

27. nem° - 29/09/13 00:02
*jouer

26. nem° - 29/09/13 00:01
Argh, je viens juste de regarder la soirée spéciale Langues en danger sur Arte. Très intéressant, quoique passablement déprimant, mais le dernier docu m'a dégoûté! Il prouve que la science est devenue une vraie religion, avec ses papes, ses dogmes, ses interdits, etc. Noam Chomsky! Noam Chomsky putain, le mec considéré comme un des plus grands théoriciens en linguistique, a fait joué ses relations pour détruire une culture unique, tout ça parce que la grammaire de leur langue contredisait sa théorie majeure sur la récursivité du langage.
Un type, Dan Everett, qui a passé 25 ans à aller voir ces amérindiens paumés au fond de l'Amazonie, les Pirahas*, a vécu avec eux, a appris leur langue étrange sans chiffres, sans couleurs, sans temps, le mec a démarré comme un c0nnard de missionnaire et le bonheur simple des ces gens l'a complètement fait douter de sa foi, a bousillé son mariage, ses enfants ne lui ont plus adressé la parole pendant deux ans, ce mec courageux est maintenant interdit de visite chez les Pirahas*. Cette phrase était super récursive, pour le coup. Vous l'aurez compris, ce docu m'a bcp touché, parce qu'il tape dans des choses très profondes, une conception du bonheur, de l'humanité même. Et ces c0nnards de soi-disant scientifiques ont DETRUIT ces gens! C'est méprisable. Rien à foutre si dens me traite de Lalanne, pour moi la science doit être humaine et irréprochable. Sinon c'est de la merde.

*pirayas? Haha, pirayas!

25. nem° - 28/09/13 11:14 - (en réponse à : longshot)
Oui, tout est question d'échelle. Damned! Tu viens juste de prouver la résonance morphique! :D

24. nem° - 28/09/13 10:55 - (en réponse à : Achab)
On est bien d'accord, tout ça n'est qu'une convention Star trek à la solde du grand capital faux-maçon, pour nous fourguer des niveaux à bulles de BD. Et donc il a raison de dire en substance que chacun doit être libre d'exprimer son hypothèse, à la condition expresse qu'elle cadre avec la méthode scientifique et qu'elle soit validable/réfutable. Sinon on fait du chercheur d'emmerdes un martyr, une victime, un Dieudonné. Ce qui tend à corroborer la célèbre formule du professeur Gassama, doué de pouvoirs ancestraux :

Si, pour un dieu donné, on a 1 000 000 de followers, multipliés par la racine bourrée de l'énergie du vide, alors le monde est cinglé.

Démonstration est faite, je pense.

23. longshot - 27/09/13 18:33 - (en réponse à : Achab, nem°)
La redéfinition du mètre en fonction de la vitesse de la lumière répond au besoin de remplacer une unité basée sur un bout de métal dans un musée par une donnée scientifique fiable, mais pour le coup, je trouve que son argument qui dit qu’on ne peut en principe plus mesurer d’éventuelles fluctuations est théoriquement recevable.

Moi ça me paraît complètement con. OK, le mètre est défini en fonction de la vitesse de la lumière, de la distance parcourue par la lumière pendant un temps donné. Bon. Supposons que la lumière ralentisse : tout d'un coup, paf, elle va deux fois moins vite. Donc dans le même temps, elle parcourt une distance deux fois moindre, qui vaut toujours un mètre. Bon, bah je crois qu'on remarquerait vite que tout d'un coup, la distance terre-soleil, la distance terre-lune et toutes les autres distances, longueurs et dimensions ont soudain été multipliées par deux.

Non ?

22. Achab - 27/09/13 13:10 - (en réponse à : nem°)
Mais toute la physique n'est qu'une convention qui reflète la réalité observable à un instant t de la connaissance humaine. Tout physicien sait qu'une théorie même étayée par de nombreuses preuves tangibles, n'est convenable que tant qu'elle n'a pas atteint ses limites.

Pourquoi crois-tu que la mécanique quantique et la théorie de la relativité ont été conçues ? Si la mécanique classique avait été plus qu'une simple manière de décrire et d'anticiper des faits observables, elle n'aurait pas besoin d'être suppléée.
Et en même temps, cela ne la disqualifie pas pour comprendre et calculer la chute d'un corps.
Elle n'est ni vraie, ni fausse. Elle est suffisante ou pas.

Feynman - encore lui - disait que l'électron est un théorie qui fonctionne si bien qu'on pourrait presque dire qu'elle est réelle...

21. nem° - 26/09/13 18:13 - (en réponse à : Achab)
Il me semble que la théorie des cordes n'est pas universellement adoptée par la communauté non?

Chaque fois que j’ai eu à reculer un miroir en salle de manip’ pour retarder une impulsion laser par rapport à une autre, je l’ai fait avec une vis micrométrique pré-étalonnée (donc indépendante de la vitesse de la lumière au moment de l’expérience) et ça marchait quand même.

Mais il ne dit pas que ça marche pas, il dit que la mesure marche PARCE QUE c'est basé sur une convention qui ne reflète pas la réalité. Ce serait ridicule s'il parlait de maths, mais là on parle du monde physique.

20. Achab - 26/09/13 17:22
Bon ben la première chose, c’est que son hypothèse – à savoir : les physiciens ne remettent pas en cause la constance des constantes universelles – est fausse.
La théorie des cordes a pas mal conduit à envisager l’évolution des constantes au cours du temps, et même sans aller jusque-là, les scientifiques pensent depuis longtemps que les interactions électro-forte et électro-faible se sont dissociées dans les premiers âges de l’univers par exemple. Preuve s’il en est que la communauté scientifique établie ne considère pas les lois de l’univers comme invariables.

Sur ses relevés bibliographiques concernant la détermination définitive de la vitesse de la lumière, je ne saurais m’étendre sans connaître le contexte de ces mesures, mais je peux facilement envisager qu’il n’était pas si évident de mesurer cette vitesse précisément avant le premier laser (1960 pour mémoire)… autant dire très tardivement. Présenter ce genre de constatation sans même dire un mot de l’évolution des outils et techniques de mesure me semble pour le coup assez malhonnête.

La redéfinition du mètre en fonction de la vitesse de la lumière répond au besoin de remplacer une unité basée sur un bout de métal dans un musée par une donnée scientifique fiable, mais pour le coup, je trouve que son argument qui dit qu’on ne peut en principe plus mesurer d’éventuelles fluctuations est théoriquement recevable. Sauf qu’en pratique la majorité des mesures métriques ne nécessitent pas de recalculer le mètre en fonction de la vitesse de la lumière. Chaque fois que j’ai eu à reculer un miroir en salle de manip’ pour retarder une impulsion laser par rapport à une autre, je l’ai fait avec une vis micrométrique pré-étalonnée (donc indépendante de la vitesse de la lumière au moment de l’expérience) et ça marchait quand même.

Cela dit, cela ne contredit pas son hypothèse selon laquelle les lois de la nature agissent par habitude. Supposons que la lumière de mon laser femto-seconde avait pris l’habitude d’aller à la vitesse qui m’arrangeait… Si je l’avais su avant, j’aurai tenté de l’habitué à aller encore moins vite pour avoir moins de distance à faire parcourir à mon miroir… humm…

Et pour finir sur la constante de gravitation, voilà bien une mesure sur laquelle il peut facilement confronter sa théorie à l’expérience. Pour le coup, c’est sans doute l’une des constantes les plus facile à mesurer par diverses méthodes peu coûteuses. Ce ne serait pas sorcier de voir si des fluctuations sont observables et si elles vont toujours dans le même sens pour des systèmes de mesures différents. C’est une occasion inespérée de prouver ce qu’il avance. Il semble attendre que d’autres le fasse pour lui. Rejeter sur les autres la faute de sa propre légèreté sur le sujet me paraît fallacieux. C’est quand même avant tout à lui de prouver sa théorie en la confrontant à la méthode scientifique.

Comme disait Feynman : « It doesn't matter how beautiful your theory is, it doesn't matter how smart you are. If it doesn't agree with experiment, it's wrong. »

19. nem° - 26/09/13 15:52
Une nouvelle bataille rhétorique et théorique s'annonce. Je sors donc mon sabre-laser. Et c'est un vrai!

Via Axolot

18. nem° - 26/09/13 15:10 - (en réponse à : achab)
El transcripto :

0:16The science delusion is the belief that science already understands the nature of reality
0:23in principle, leaving only the details to be filled in. This is a very widespread belief
0:29in our society. It's the kind of belief system of people who say "I don't believe in God,
0:35I believe in science." It's a belief system which has now been spread to the entire world.
0:43But there's a conflict in the heart of science between science as a method of inquiry based
0:48on reason, evidence, hypothesis and collective investigation, and science as a belief system
0:55or a world view. And unfortunately the world view aspect of science has come to inhibit
1:02and constrict the free inquiry which is the very lifeblood of the scientific endeavour.
1:09Since the late nineteenth century, science has been conducted under the aspect of a belief
1:15system or a world view which is essentially that of materialism; philosophical materialism.
1:22And the sciences are now wholly owned subsidiaries of the materialist world view. I think that
1:30as we break out of it, the sciences will be regenerated. What I do in my book The Science
1:37Delusion, which is called Science Set Free in the United States, is take the ten dogmas,
1:45or assumptions of science, and turn them into questions. Seeing how well they stand up if
1:53you look at them scientifically. None of them stand up very well.
1:59What I'm going to do is first run through what these ten dogmas are. And then I'll only
2:04have time to discuss one or two of them in a bit more detail. But essentially the ten
2:09dogmas, which are the world view of most educated people all over the world are:
2:16First, that nature's mechanical or machine-like. The universe is like a machine, animals and
2:22plants are like machines, we're like machines. In fact, we are machines. We are lumbering
2:27robots, in Richard Dawkins' vivid phrase. With brains that are genetically programmed
2:33computers. Second, matter is unconscious. The whole universe
2:38is made up of unconscious matter. There's no consciousness in stars, in galaxies, in
2:45planets, in animals, in plants, and there ought not in any of us either, if this theory's
2:51true. So a lot of the philosophy of mind over the last hundred years has been trying to
2:56prove that we're not really conscious at all. So the matter's unconscious, then the laws
3:04of nature are fixed. This is dogma three. The laws of nature are
3:09the same now as they were at the time of the bi g bang and they'll be the same forever.
3:14Not just the laws; but the constants of nature are fixed, which is why they are called constants.
3:20Dogma four: The total amount of matter and energy is always the same. It never changes
3:26in total quantity, except at the moment of the bi g bang when it all sprang into existence
3:31from nowhere in a single instant. The fifth dogma is that nature's purposeless.
3:38There are no purposes in all nature and the evolutionary process has no purpose or direction.
3:47Dogma six, the biological hereditary is material. Everything you inheret is in your genes, or
3:55in epigenetic modifications of the genes, or in cytoplasmic inheritance. It's material.
4:02Dogma seven, memories are stored inside your brain as material traces. Somehow everything
4:09you remember is in your brain in modified nerve endings, phosphorylated proteins, no-one
4:14knows how it works. But nevertheless almost everyone in the scientific world believes
4:19it must be in the brain. Dogma eight, your mind is inside your head.
4:25All your consciousness is the activity of your brain, nothing more.
4:30Dogma nine, which follows from dogma eight, psychic phenomena like telepathy are impossible.
4:36Your thoughts and intentions cannot have any effect at a distance because your mind's inside
4:41your head. Therefore all the apparent evidence for telepathy and other psychic phenomena
4:47is illusory. People believe these things happen, but it's just because they don't know enough
4:52about statistics, or they're deceived by coincidences, or it's wishful thinking.
4:59And dogma ten, mechanistic medicine is the only kind that really works. That's why governments
5:05only fund research into mechanistic medicine and ignore complementary and alternative therapies.
5:12Those can't possibly really work because they're not mechanistic. They may appear to work because
5:17people would have got better anyway, or because of the placebo effect. But the only kind that
5:24really works is mechanistic medicine.Well this is the default world view which is held
5:31by almost all educated people all over the world. It's the basis of the educational system,
5:37the national health service, the medical research council, governments and it's just the default
5:45world view of educated people. But I think every one of these dogmas is very, very questionable.
5:53And when you look at it, they fall apart.I'm going to take first the idea that the laws
6:01of nature are fixed. This is a hangover from an older world view, before the 1960s, when
6:07the bi g bang theory came in. People thought that the whole universe was eternal, governed
6:13by eternal mathematical laws. When the bi g bang came in, then that assumption continued,
6:20even though the bi g bang revealed a universe that's radically evolutionary, about fourteen
6:25billion years old. Growing and developing and evolving, for fourteen billion years.
6:32Growing and cooling and more structures and patterns appear within it. But the idea is
6:37all the laws of nature were completely fixed at the moment of the bi g bang like a cosmic
6:41Napoleonic code. As my friend Terrence McKenna used to say, modern science is based upon
6:48the principle "give us one free miracle, and we'll explain the rest". And the one free
6:52miracle is the appearance of all the matter and energy in the universe and all the laws
6:56that govern it, from nothing, in a single instant.
7:00Well, in an evolutionary universe, why shouldn't the laws themselves evolve? After all, human
7:08laws do, and the idea of laws of nature is based a metaphor with human laws. It's a very
7:14anthropocentric metaphor; only humans have laws. In fact, only civilised societies have
7:19laws. As C.S. Lewis once said, to say that a stone falls to earth because it's obeying
7:25a law makes it a man, and even a citizen. It's a metaphor we've got so used to we forgot
7:32it's a metaphor. In an evolving universe, I think a much better idea is the idea of
7:37habits. I think the habits of nature evolve; the regularities of nature are essentially
7:42habitual. This was an idea put forward at the beginning of the twentieth century by
7:48the American philosopher C.S. Pierce, and it's an idea which various other philosophers
7:54have entertained, and it's one which I, myself have developed into a scientific hypothesis;
8:00the hypothesis of morphic resonance, which is the basis of these evolving habits. According
8:07to this hypothesis, everything in nature has a kind of collective memory, resonance occurs
8:12on the basis of similarity. As a young giraffe embryo grows in its mother's
8:18womb, it tunes in to the morphic resonance of previous giraffes. It draws on that collective
8:25memory, grows like a giraffe, and it behaves like a giraffe, because it's drawing on this
8:30collective memory. It has to have the right genes to make the right proteins. But genes
8:35in my view are grossly overrated. They only account for the proteins that the organism
8:41can make, not the form or the shape or the behaviour. Every species has a kind of collective
8:47memory. Even crystals do. This theory predicts that if you make a new kind of crystal for
8:53the first time, the very first time you make it, it won't have an existing habit. But once
9:00it crystallises, then the next time you make it, there'll be an influence from the first
9:04crystals to the second ones, all over the world by morphic resonance, it'll crystallise
9:09a bit easier. The third time, there'll be an influence from the first and second crystals.
9:14There is, in fact, good evidence that new compounds get easier to crystallise all round
9:20the world, just as this theory would predict. It also predicts that if you train animals
9:26to learn a new trick, for example rats learn a new trick in London, then all round the
9:31world rats of the same breed should learn the same trick quicker just because the rats
9:35had learned it here. And surprisingly, there's already evidence that this actually happens.
9:42Anyway, that's my own hypothesis in a nutshell of morphic resonance. Everything depends on
9:48evolving habits not on fixed laws. But I want to spend a few moments on the constants
9:53of nature too. Because these are, again, assumed to be constant. Things like the gravitational
10:00constant of the speed of light are called the fundamental constants. Are they really
10:06constant? Well, when I got interested in this question, I tried to find out. They're given
10:12in physics handbooks. Handbooks of physics list the existing fundamental constants, tell
10:18you their value. But I wanted to see if they'd changed, so I got the old volumes of physical
10:24handbooks. I went to the patent office library here in London - they're the only place I
10:29could find that kept the old volumes. Normally people throw them away when the new values
10:33(volumes) come out, they throw away the old ones. When I did this I found that the speed
10:38of light dropped between nineteen twenty-eight and nineteen fourty-five by about twenty kilometres
10:43per second. It's a huge drop because they're given with errors of any fractions of a second/decimal
10:50points of error. And yet, all over the world, it dropped, and they were all getting very
10:56similar values to each other with tiny errors. Then in nineteen fourty-eight, it went up
11:02again. And then people started getting very similar values again. I was very intrigued
11:08by this and I couldn't make sense of it, so I went to see the head of metrology at the
11:13National Physical Laboratory in Teddington. Metrology is the science in which people measure
11:20constants. And I asked him about this, I said "what do
11:24you make of this drop in the speed of light between nineteen twenty-eight and nineteen
11:28fourty-five?" And he said "oh dear", he said "you've uncovered
11:32the most embarrassing episode in the history of our science."
11:36So I said "well, could the speed of light have actually dropped? And that would have
11:41amazing implications if so." He said "no, no, of course it couldn't have
11:44actually dropped. It's a constant!" "Oh, well then how do you explain the fact
11:51that everyone was finding it going much slower during that period? Is it because they were
11:55fudging their results to get what they thought other people should be getting and the whole
12:00thing was just produced in the minds of physicists?" "We don't like to use the word 'fudge'."
12:07I said "Well, so what do you prefer?" He said "well, we prefer to call it 'intellectual
12:12phase-locking'." So I said "well if it was going on then, how
12:21can you be so sure it's not going on today? And the present values produced are by intellectual
12:27phase-locking?" And he said "oh we know that's not the case."
12:30And I said "how do we know?" He said "well", he said "we've solved the
12:34problem." And I said "well how?"
12:35And he said "well we fixed the speed of light by definition in nineteen seventy-two."
12:41So I said "but it might still change." He said "yes, but we'd never know it, because
12:45we've defined the metre in terms of the speed of light, so the units would change with it!"
12:50So he looked very pleased about that, they'd fixed that problem.
12:56But I said "well, then what about bi g G?" The gravitational constant, known in the trade
13:01as "bi g G", it was written with a capital G. Newton's universal gravitational constant.
13:06"That's varied by more than 1.3% in recent years. And it seems to vary from place to
13:14place and from time to time." And he said "oh well, those are just errors.
13:19And unfortunately there are quite bi g errors with bi g G."
13:23So I said "well, what if it's really changing? I mean, perhaps it is really changing."
13:29And then I looked at how they do it, what happens is they measure it in different labs,
13:33they get different values on different days, and then they average them. And then other
13:38labs around the world do the same, they come out usually with a rather different average.
13:42And then the international committee of metrology meets every ten years or so and average the
13:47ones from labs all around the world to come up with the value of bi g G. But what if G
13:53were actually fluctuating? What if it changed? There's already evidence actually that it
13:58changes throughout the day and througout the year. What if the earth, as it moves through
14:03the galactic environment went through patches of dark matter or other environmental factors
14:09that could alter it? Maybe they all change together. What if these errors are going up
14:14together and down together? For more than ten years I've been trying to persuade metrologists
14:19to look at the raw data. In fact I'm now trying to persuade them to put it up online, on the
14:23internet. With the dates, and the actual measurements, and see if they're correlated. To see if they're
14:29all up at one time, all down at another. If so, they might be fluctuating together. And
14:34what would tell us something very, very interesting. But no-one has done this, they haven't done
14:38it because G is a constant. There's no point looking for changes. You see, here's a very
14:44simple example of where a dogmatic assumption actually inhibits enquiry. I, myself think
14:50that the constants may vary quite considerably. Well, within narrow limits. But they may all
14:56be varying, and I think the day will come when scientific journals like Nature have
15:01a weekly report on the constants, like stock-market reports in the newspapers. You know, "this
15:05week, bi g G was slightly up, the charge on the electron was down, the speed of light
15:11held steady, and so on." So that's one area where I think thinking
15:22this dogmatically could open things up. One of the bi ggest areas is the nature of
15:27the mind. This is the most unsolved problem as Graham just said, that science simply can't
15:33deal with the fact we're conscious. And it can't deal with the fact that our thoughts
15:39don't seem to be inside our brains. Our experiences don't all seem to be inside our brain. Your
15:46image of me now doesn't seem to be inside your brain, yet the official view is that
15:51there's a little Rupert somewhere inside your head. And everything else in this room is
15:56inside your head; your experience is inside your brain. I'm suggesting actually that vision
16:01involves an outward projection of images, what you're seeing is inside your mind but
16:05not inside your head. Our minds are extended beyond our brains in the simplest act of perception.
16:12I think that we project out the images we're seeing, and these images touch what we're
16:18looking at. If I look at you from behind, you don't know I'm there. Could I affect you?
16:24Could you feel my gaze? There's a great deal of evidence that people can. The sense of
16:29being stared at is an extremely common experience, and recent experimental evidence actually
16:35suggests it's real. Animals seem to have it too, I think it probably
16:39evolved in the context of predator/prey relationships. Prey animals that could feel the gaze of a
16:44predator would survive better than those that couldn't. This would lead to a whole new way
16:48of thinking about ecological relationships between predators and prey.
16:53Also about the extent of our minds. If we look at distant stars, I think our minds reach
16:59out in a sense to touch those stars, and literally extend out over astronomical distances. They're
17:05not just inside our heads. Now it may seem astonishing that this is a topic of debate
17:11in the twenty-first century. We know so little about our own minds that where our images
17:16are is a hot topic of debate within consciousness studies right now.
17:21I don't have time to deal with any more of these dogmas, but every single one of them
17:27is questionable. If one questions it, new forms of research, new possibilities open
17:32up. And I think as we question these dogmas that have held back science so long, science
17:39will undergo a reflowering, a renaissance. I'm a total believer in the importance of
17:44science. I've spent my whole life as a research scientist, my whole career. But I think by
17:51moving beyond these dogmas, it can be regenerated. Once again, it can become interesting, and
17:57I hope, life-affirming. Thank you.

17. nem° - 26/09/13 14:35 - (en réponse à : PC)
Je pense que c'est une question de moment inertiel. Demande à un spécialiste pour vérifier.

16. nem° - 26/09/13 14:30 - (en réponse à : achab)
Je vois, une sorte d'indice. Tu fais référence à la catastrophe ultraviolette? Sinon je crois qu'il y avait le transcript sous la vidéo, je vais te le copier ici.

15. Achab - 26/09/13 14:20
En fait, c'est pas que je ne sais pas où elle est, cette vidéo, c'est que je ne peux pas la voir (parce que je suis au boulot et que les vidéos sont bloquées).

Par ailleurs, j'ai un passé de physicien, mais il commence à être loin derrière moi donc je ne vais pas être capable de vous donner les dernières nouvelles de la constante de structure fine (qui porte le sobriquet alpha et qui vaut grosso-modo 1/137).

En gros, elle a été introduite lorsque qu'une spectroscopie (i.e. mesure des longueurs d'onde de la lumière absorbée/émise) plus sensible de l'atome d'hydrogène a fait apparaître des raies mitoyennes fines (auparavant indifférenciées et considérées comme une seule et même raie) que le modèle en vigueur à l'époque (modèle de Bohr) ne permettait pas d'expliquer. En appliquant, une correction (i.e. en prenant en compte une influence électro-magnétique jusqu’ici négligée) dont la forme fait intervenir cette constante alpha, on a pu décrire et expliquer cette observation (et généraliser le phénomène à d’autres cas).

Voilà, c’est juste une donnée mesurable, qui fournit la même valeur en toute circonstance et dont on se demande si cela a toujours été le cas.

14. pierrecédric - 26/09/13 14:17
Je viens de me rendre compte d'un certain constat, certains moteurs électrique refusent de démarrer quel que soit la tension et l'ampérage, c'est le cas par exemple de mon petit Braun KD138801 4-713-005, dès que je le court-circuite avec un autre moteur, on peut les alimenter avec n'importe quel voltage et intensité celui-ci ne démarrera pas, l'autre oui.
Alors je vais essayer de voir avec un moteur solaire qui peut démarrer à 0,3 volt.

13. nem° - 26/09/13 14:06
dens, tu m'as pas répondu sur les phonons!

12. nem° - 26/09/13 14:05 - (en réponse à : longshot)
La réponse, en l'occurrence. Si j'ai bien compris l'article lié, on va nourrir les voitures avec du sucre et faire le plein des humains avec de l'amidon? J'ai bon? Ca tendrait plutôt à renforcer l'idée-force transhumaniste que c'est justement l'humain qu'il faut modifier, on a pas le choix. Parce qu'à 7,5 milliards et en hausse (moins rapide, certes), la coupe sera bientôt pleine. Ou vide, c'est selon. Bref, ce sera moins risqué pour la biosphère que de bidouiller tout l'environnement pour l'adapter aux besoins délirants des primates "intelligents" que nous sommes. Au pire, on servira de fertilisant. Bio.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio