Quelles BDs avez-vous relues récemment ?

Les 1239 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25


1039. Quentin - 29/03/21 17:22 - (en réponse à : froggy)
Le héros de la série est Charles Lafleur, un type qui travaille pour le quai des orfèvres et est envoyé pour enquêter sur des affaires d'états à l'étranger. Dans les 2 premiers tomes, Lafleur enquête sur la tentative d'assassinat de la femme de l'ambassadeur d'une république bananière des Antilles. Une affaire de coeur imbriquée dans un renversement de régime téléguidé par Washington. Dans le troisième tome, ca traite du meurtre d'un boxeur noir à New York, de matchs truqués, de mafia, etc. (Lafleur enquête à son compte dans ce tome). Dans les 2 derniers, c'est un mélange de traffic de statues pillées sur le site d'Angkor (Malraux n'est pas loin), mélangé à un traffic d'opium, avec une lutte entre le quai des orfèvres et le quai d'Orsay en toile de fond. A chaque fois, de sombres pouvoirs sont aux manoeuvres en dessous de la surface. Lafleur est un peu une sorte de Lou Cale (autre série médiocre de Warnauts et Raives) mais en plus international, et fréquentant une plus grande panoplie de jolies dames. Je suis a priori partant pour ce genre d'histoire se passant sous les tropiques, mais je trouve que Warnauts et Raives ont mal joué les quelques bonnes cartes qu'ils avaient en main au début de la partie.

1038. froggy - 29/03/21 16:43 - (en réponse à : Quentin)
De quoi parle ces BD? Tu ne l'as pas mentionne.

1037. Quentin - 29/03/21 13:30
Les 5 tomes de l'Orfèvre, de Warnauts-Raives, chez Glénat. Aussi mauvais que dans mon souvenir. Les personnages, y compris Lafleur, manquent de présence ou de profondeur psychologique. Les intrigues sont à la fois très minces et artificiellement alambiquées. On passe des Antilles à New York puis au Cambodge, avec quelques détours par la France, sans aucun lien entre les différents lieux, comme si les auteurs voulaient juste se faire plaisir à dessiner des décors et des maisons de rêves, sans faire aucun effort pour construire une série digne de ce nom. On retrouve bien ce parfum de nostalgie et d'érotisme colonial fantasmé dans lequel Warnauts-Raives excellent, mais qui ne suffit pas à sauver les albums du naufrage. Warnauts-Raives s'en seraient mieux sortis s'ils s'étaient cantonnés aux one-shots dans (A Suivre).

1036. herve - 22/03/21 23:04
relu ce week-end:
- l'ensemble des albums de "Kriss de Valnor"
- Victor Hugo, aux frontières de l'exil
- La lune est blanche (Lepage)

1035. marcel - 08/03/21 16:56
Non, pas vu.

1034. helmut perchu - 08/03/21 16:51
Je viens de voir qu'il existait une adaptation en film animé (qui a l'air moisi) et aussi une en prise de vue réelle (qui a l'air assez réussi), quelqu'un les a vu ?

1033. marcel - 08/03/21 16:35
Oui, et bizarrement, l'auteur a fait tres peu de choses depuis. Il a attaque une serie appelee Reiri, qui compte 6 volumes, je ne sais pas si c'est fini, et je crois pas que ca soit traduit.

1032. helmut perchu - 08/03/21 14:00
Relecture en cours > la série manga Parasite, j'adore.

1031. herve - 03/03/21 14:02
relecture récente :
- bi g Bill est mort (édition paquet)
- la frontière invisible (2 volumes)

1030. froggy - 01/03/21 00:51
Ca y est, il va dire que c'est de ma faute! LOL

Pourtant, quel beau metier professeur! (oui, c'en est une!)

1029. pm - 28/02/21 09:35 - (en réponse à : Heijingling)
Erreur de ma part, je me suis emmêlé avec la chronologie donnée par Froggy.

1028. heijingling - 28/02/21 01:16 - (en réponse à : pm)
>"Bravo les brothers est antérieur à QRN"

Comment cela ? QRN est paru bien avant Bravo les Brothers, a débuté dans Spirou en 1961, et le Gaston de 1961 ne correspond pas du tout à celui de Bravo, qui est similaire graphiquement à celui de 1965-66, soit la date de parution de Bravo.

1027. froggy - 28/02/21 00:38
Ah bon? Je ne savais pas cela.

1026. pm - 28/02/21 00:21
Surtout que le 19 est partiellement fait avant le 18 puisque Bravo les brothers est antérieur à QRN.

1025. froggy - 28/02/21 00:19
Ou l'art et la maniere de ne pas perdre la face. Bravo, je m'incline respectueusement.


1024. pm - 28/02/21 00:16 - (en réponse à : Froggy)
Quand on parle d’album on parle de publication il me semble, peu importe si l’album suivant a été réalisé avant.

1023. heijingling - 27/02/21 22:12 - (en réponse à : pointillisme)
Si on veut être vraiment pointilleux, c'est froggy et herve, sans majuscule ni accent.
La plupart des pseudos ici (et peut-être dans d'autres forum, j'ai pas vérifié) n'ont pas de majuscule, je me demande pourquoi quand il s'agit de noms.
Le mien est un mot chinois, et il n'y a pas de majuscule en chinois, j'ai juste transposé cette forme.

1022. froggy - 27/02/21 20:42
Desole Herve, j'ai occulte ton nom.

Philippe, il y a des fois ou ton cote ancien professeur ressort brutalement dans tes interventions, cela fait sourire, tu es parfois un peu trop doctoral.

On parle de la meme chose mais on ne l'exprime pas de la meme maniere car la chronologie des histoires de S&F dessinees par Franquin ne respecte pas la parution des albums dans la serie ordinaire. Je recapitule:

1959: Tembo tabou parait en feuilleton dans Le Parisien Libere
1961-1963: Publication de QRN sur Bretzelburg dans Spirou
1965: Bravo les Borthers dans Spirou
1966: Sortie de l'album QRN sur Bretzelburg, No 18 de la serie
1967: Publication de Panade a Champignac dans Spirou
1967: Franquin annonce qu'il quitte la serie. Il ne la reprendra jamais.
1969: Sortie de l'album Panade a Champignac combine avec Bravo les Brothers, No 19 de la serie
1971: Publication pour la premiere fois dans Spirou de l'histoire de 1959, Tembo tabou
1974: Publication de l'album Tembo tabou No 24 de la serie.

Donc dans un strict ordre chronologique, QRN sur Bretzelburg est l'antepenultieme aventure, Bravo les Borthers, la penultieme et Panade a Champignac, l'ultime dessine par Franquin.

Pour les albums, meme position pour QRN sur Brtezelburg, mais Panade a Champignac devient le penultieme, l'lultime est donc Tembo Tabou.

Jusque la tout va bien, j'espere.

Le probleme de tout cela est que l'album 24 n'EST pas le dernier Spirou dssinne par Franquin, c'est l'album 19. Donc, le 18 est evidemment l'avant-dernier. C'est en considerant la chronologie des histoires telles que creees dans le temps que j'ai prise en consideration, pas celle des albums. L'integrale Dupuis respecte la chronologie dans le temps, pas celle de publication des albums.

Quant au Faiseur d'or, le marsupilami y a ete effectivement ete dessine par Franquin ainsi que quelques cases mais on ne peut pas le considerer comme un S&F de Franquin, d'ailleurs, il ne l'est pas, son nom n'apparait meme pas sur la couverture, il n'est mentionne qu'en participation sur la page de titre. C'est donc un album de Fournier.

En fait, si on veut etre un puriste, Franquin a continue a dessiner Spirou tres souvent avec les petis dessins accompagnants le grand de la couverture dans le journal.

J'espere que cette fois nous sommes enfin d'accord.

Est-ce que j'ai enfin droit a 20/20, Monsieur le Professeur? Tous mes respects Monsieur le Professeur.

1021. pm - 27/02/21 19:13 - (en réponse à : Froggy)
Alors d’une je ne suis pas Hervé, c’est lui qui t’a questionné sur la version Niffle, pas moi. Pour la version N&B le VO est le plus intéressant, et de loin, il n’était pas si cher que cela pour une telle version ( 100 ou 120 euros) mais il est maintenant introuvable à prix décent ( il faut compter trois ou quatre fois ce prix ). À défaut le coffret que tu as est dix fois plus intéressant que la version Niffle qui n’est pas en fac-similé.

Si tu te relis tu verras que tu as bien parlé d’avant dernier album et pas d’autre chose, le fait que Tembo Tabou ait été réalisé avant est donc hors-sujet, et QRN n’est que l’avant avant dernier, antépénultième album de Spirou et Fantasio signé Franquin, et encore en omettant sa participation marsupilamiesque + une case au Faiseur d’or.

1020. froggy - 27/02/21 17:23 - (en réponse à : Philippe)
Non, je n'ai pas la version Niffle. Pour l'avoir regulierement ecrit ici meme, j'ai toujours tres mal critique cette initiative avec des albums en format a l'italienne car coupant chaque planche en 2, et les commentaires insignifiants, insipides et parasites de Hugues Dayez qui n'apportent absolument rien de nouveau aux albums.

Et oui, tu as raison dans un sens, QRN n'est pas l'avant-dernier, c'est Panade a Chapignac, le dernier est Tembo tabou. Mais tu sais aussi bien que moi que chronologiquement, QRN est l'antepenultieme aventure de S&F par Franquin. Tembo Tabou est paru pour la premiere fois dans le quotidien Le Parisien Libere en 1959 dans une salve de 3 histoires, Spirou et les hommes-bulles et Les petits formats. Ce n'est quand meme pas moi qui vais t'apprendre l'histoire de la serie j'espere?

1019. pm - 26/02/21 19:30 - (en réponse à : Froggy)
Petite erreur: ce n’est pas l’avant dernier album signé par Franquin.

1018. herve - 26/02/21 19:08 - (en réponse à : froggy)
et tu n'as pas QRN, version Niffle (2015)?

1017. froggy - 26/02/21 18:33
Franquin et Greg, QRN sur Bretzelburg, edition speciale CanalBD

Aussi curieux que cela puisse paraitre, ce n'est pas mon Spirou et Fantasio de Franquin prefere, c'est Le nid des marsupilamis qui detient cette place d'honneur. Pourtant, QRN sur Brtezelburg est maintenant l'album dont j'ai le plus d'editions differentes; la normale dans la collection ordinaire, l'edition speciale integrale de 1987, le tome 8 de l'integrale et maintenant celle-ci qui reprend l'edition de 1987 et surtout, ce qui a justifie mon achat, une version noir en et blanc montrant le dessin de Franquin dans son jus authentique. Cela fait donc 5. Je crois que je m'arreterai la en ce qui concerne cet album.

Cette version est composee d'un etui composant de deux livres, le premier est la version originale en couleurs telle que parue dans Spirou entre et 1961 et 1963, les couleurs ont cependant ete remasterisees; dans le deuxieme recueil, on trouve la meme version originale mais cette fois ci en noir et blanc, c'est un fac-simile des planches originales. L'etui est illustre par le dessin realise par Franquin pour l'edition speciale de 1987, l'ensemble est a 40 euros, le prix est trop raisonnable pour que je laisse passer cela. En outre, ils ont ajoute un exlibris numerote reprenant la premiere demi-planche, en couleurs pour le tome en couleurs et en noir et blanc pour son equivalent. Je ne vais pas vous faire l'insulte de resumer cette histoire que tout le monde doit connaitre ici, je vais surtout m'attacher a la version noir et blanc.

Jusqu'a il y a quelques annees, je ne connaissais les oeuvres de Franquin qu'en couleurs a part les Idess Noires bien sur concues specifiquement pout etre en noir et blanc. Je n'etais pas curieux de voir ce qu'il en etait pour ces planches de S&F et Gaston. Tout cela a change apres avoir lu la derniere edition de Chronologie d'une oeuvre que j'ai chronique. Si vous vous en rappelez, je vous avais fais part de ma stupefaction en voyant la reproduction de la couverture du Gaston 9, Le cas Lagaffe qui tout d'un coup m'a dessille les yeux sur le talent de Franquin. Je ne connaissais ce dessin que pour l'avoir vu sur la couverture, le voyant cette fois-ci pour la premiere fois en noir et blanc dans une superbe reproduction du dessin original, je suis presque tombe a la renverse devant. Ce fut une veritable revelation, tout d'un coup je considerais que les couleurs en amoindrissaient la beaute brute. Plus de fioritures, plus d'ajouts, de parasites qui m'empechaient d'en voir la supreme beaute. C'est surtout evident avec la tete du chat dingue qui y est extraordinaire. Gentiment, Laurent, avait mis ce dessin tel quel juste apres cette chronique car je n'en avais pas trouve de photos sur Internet. Si le coeur vous en dit, je vous invite a aller voir ou revoir cela.

Je n'ai pas evidememnt pas les moyens de pouvoir m'offrir un original du Maitre, quant aux grandes editions, les versions originales en grand format, elles sont tres cheres et je ne peux pas tout acheter, mon budget BD n'est pas extensible a l'infini. Cette edition me convient parfaitement pour decouvrir un album entier de Franquin dans une version fac-simile des planches originales avant la mise en couleurs.

Je presume que vous savez tous que cet episode de S&F, qui s'averera etre l'avant-dernier album de Franquin, a ete enfante dans la douleur. Au depart, Franquin avait envisage la presence de Zorglub, mais Charles Dupuis y mit son veto, il n'aimait pas le personnage et pas specialement les deux albums ou Zorglub etaient presents. Il en etait reste au gentil Nid des marsupilamis et voulait que Franquin continue la serie dans cette voie. En catastrophe, Franquin appela Greg qui avait ecrit les deux Zorglub. Rapidement, il changea la direction du scenario et imagina l'histoire du radio-amateur voisin des heros correspondant du roi du Bretzelburg dont les communications sont brouillees par le transistor coince dans le nez du marsupilami. La suite vous la connaissez. Ensuite, Franquin tomba malade, suffisamment pour que la serie vedette du journal s'interrompit. L'aventure n'y reprit que pres de 16 mois plus tard. On dira plus tard au sujet de cet episode qu'il marque le debut du desinteret de la part du dessinateur vis-a-vis de la serie, ce qui est confirme par le serieux ralentissement des S&F, il n'en fera plus que deux en 4 ans alors qu'il en livrait au minimum 1 par an auparavant. Son interet s'est deplace vers le personnage de Gaston car celui-ci lui appartient, ce qui n'est pas le cas de S&F, excepte le marsupilami.

Pour en revenir a QRN sur Bretzelburg, cet album marque ausi la premiere fois ou il reprend entierement le dessin de l'aventure, il n'utilisera pas Jidehem qui avait dessine les decors des 2 Zorglub. C'est peut-etre aussi une raison supplementaire pour laquelle, il a eu tant de peine a le finir. Toujours est-il que la vision de ces planches fut un plaisir bien que selon certains specialistes de Franquin, ce n'est pas son meilleur S&F du strict point de vue du dessin. C'est possible mais je n'ai pas bouder mon plaisir. Je me suis regulierement attarder pour mieux contempler certaines cases. Il est manifeste que les couleurs cachent parfois des details, pas des details importants bien sur, mais des details qui denotent la meticulosite de Franquin travaillant sur sa planche a dessin. Il n'etait pas avare de son talent, j'ai ainsi mieux vu certains details dans ce que je considere etre la meilleure scene de l'aventure, la course des autobus a pedales, on voit bien sous chacun des bus les ombres des chaines qui font fonctionner les engins. Un autre ne se serait pas donne la peine de le faire. Idem du bateau sur la riviere souterraine. Les exemples sont nombreux. Grace a tout cela, je ne regrette pas du tout mon achat.

Ce qui serait bien maintenant, c'est que la meme initiative soit prise pour les 5 Gaston, les albums 6 a 10 de la premiere serie. Ca serait vraiment formidable.

A l'epoque, on avait vivement reproche a Franquin la scene de torture a laquelle le pauvre Fantasio est soumis. En effet, malgre l'humour omnipresent qui en desamorce la violence, elle est en effet atypique dans la serie qui a toujours ete tres sage. Quand j'avais lu cette histoire plus de 10 ans apres sa parution, je ne m'en etais pas emu specialement, beaucoup d'eau avait coule sous les ponts.

Note finale, 4/5. Cette edition vous permettra de redecouvrir cette aventure sous un autre jour. Ne ratez pas cette occasion.

1016. froggy - 24/02/21 21:57 - (en réponse à : Herve)
Le film tire de la mort de Staline etait tres bien aussi, peut-etre meme mieux que la BD. Je recommande chaudement a certains qui pourraient l'aimer.

1015. herve - 24/02/21 20:57
Relu :
"La mort de Staline" vraiment bien, même le second volume que certains avaient trouvé plus faible.

Et je me refais la série "Jeremiah " d'Hermann, dans la collection Niffle petit format parue en 1998. Je n'avais pas remis le nez dans cette série depuis 1998!. Une belle redécouverte !

1014. froggy - 24/02/21 01:30
Je n'avais jamais pense que je pouvais relire mes premiers Ric Hochet avec les yeux de l'amour. Tu m'as revele a moi-meme.

Merci Philippe.

1013. pm - 23/02/21 14:32 - (en réponse à : Froggy)
Tu ne verras jamais ce type d’erreurs dans Tintin par exemple, dont les partis pris de départ sont assez voisins. Je pense qu’Hergé était beaucoup plus rigoureux et n’aurait pas cédé à ces facilités permettant un beau dessin ou un cliffanger.

1012. pm - 23/02/21 14:00 - (en réponse à : Froggy)
C’est parce que tu les relis ou y repenses avec les yeux de l’amour, parce que je t’assure que ça n’a strictement rien à voir avec les exemples que tu cites et qui ne sont que des parti pris , des points de départ. Mais à l’intérieur du parti pris, ici l’invincibilité de Ric qui s’en sortira toujours, il doit y avoir une grande cohérence, ce qui n’est pas le cas avec les exemples que je t’ai cités. Je ne crois pas du tout à l’argument de la fraicheur, Tibet et Duchâteau n’étaient pas des gamins, et comme je ne les pense pas plus bêtes que d’autres, par ces « facilités » ( je mets des guillemets car c’est davantage ) j’y vois non seulement de la paresse de la part du scénariste mais finalement un certain mépris pour leurs jeunes lecteurs.

1011. froggy - 23/02/21 00:52 - (en réponse à : Philippe)
Les incoherences scenaristiques ne me genent pas du tout dans les premiers Ric Hochet et pour moi, c'est du pareil au meme avec les exemples de series que j'ai citees dans mon intervention precedente. Ces premeirs albums ont ete realises avec fraicheur et une certaine naivete.

Par contre ce n'est plus le cas dans quelques titres beaucoup plus recents dont le notoire Ric Hochet contre Sherlock ou la scene du meurtre dans la piscine est strictement invraisembable et ne peut que choquer tous les cartesiens du monde entier (et ils sont nombreux!) tellement la solution que Duchateau a imaginee est totalement ridicule.

1010. herve - 22/02/21 11:30
Relu ce week-end :
"Les garde-fous" Bezian

1009. pm - 22/02/21 00:11 - (en réponse à : Froggy)
Ce que tu réponds n’a rien à voir, dans ce que tu cites il s’agit de parti pris scénaristique, de règle du jeu comme tu dis. Que Ric Hochet ait toutes les qualités, intelligent, loyal, fort, riche etc. et se sort de toutes les situations c’est le parti pris. Dans les exemples que je t’ai cité, et il y en a d’autres, il s’agit de tout autre chose, d’erreurs scénaristiques vraiment grossières. Un plan pour tuer son ennemi où on ne peut en sortir vivant que si le plan échoue ça pose un petit problème.
Ce qui me gêne c’est que les auteurs ont dû se dire que comme c’était pour des gosses ça passerait crème.

1008. froggy - 21/02/21 20:16
Si je dois remettre toutes les incoherences scenaristiques qui existent dans toutes les fictions en roman, au cinema, en BD, je n'en finirai pas d'abord et ensuite, cela voudrait dire que je ne devrais plus lire et voir que des biographies et documentaires, c'est a dire rien de fictionnel.

Les heros de BD ont des qualites surhumaines, on peut les jeter dans la mer pieds et poings et lies et survivre, ils peuvent piloter un avion de chasse dans une meteo epouvantable alors que l'avion bat de l'aile et atterrir sans trop de mal pour eux, ils peuvent avoir des capacites pulmonaires hors du commun au risque que leurs poumons vont eclater, ils peuvent avoir une vision exceptionnelle qui permet de deceler l'indice qui va reveler le coupable etc. Cela fait partie des regles du jeu, le monde des series en est une ou tout est permis ou presque: un employe de bureau foutraque et incompetent sevit pendant plusieurs decennies dans une maison d'edition sans etre renvoye, une tortue est amoureuse d'un chien, un cheval dialogue avec son maitre, des petits lutins bleus apparaissent en plein milieu du Moyen-Age, un village gaulois resiste a son occupant romain grace a une potion magique, un reporter qui n'a jamais ecrit qu'un seul article parcourt le monde entier et va meme sur la Lune alors que c'etait encore de la science-fiction, un jeune garcon habille d'un costume rouge de groom d'hotel parcourt aussi le monde sans que l'on sache de quoi il vit, etc.

Non,les incoherences scenaristiques dans Ric Hochet ne me genent pas quand on accepte tout cela.

1007. pm - 21/02/21 18:27 - (en réponse à : Froggy)
Et tu n’étais pas gêné par les incohérences scénaristiques ? Même un gamin doit trouver ça bizarre.
Dans une histoire le méchant le sauve d’une chute de l’hélicoptère pour pouvoir le tuer ensuite ! Dans une autre pour éliminer Ric Hochet une voiture le ralenti et une autre arrive en sens inverse lorsqu’il double cette première voiture, ce qui est évidemment absurde car si ça marche ( évidemment Ric évitera l’accident ) ceux qui lui rentrent dedans se tueraient également.

1006. froggy - 21/02/21 18:03 - (en réponse à : Philippe)
En 1963, je ne faisais que jouer avec mon hochet.

J'ai commence a lire Ric Hochet au dixieme titre, Les 5 revenants sorti au premier semestre 1970 et que j'ai achete en septembre de la meme annee. C'est meme mon premier album de BD et il n'est pas du tout en bon etat car je l'avais prete a mon cousin qui n'etait pas le petit garcon le plus soigneux du monde a l'epoque, tu aurais une crise cardiaque en le voyant.

J'ai acquis les 9 premiers apres et relativement rapidement a part Rapt sur le France qui ne fut reedite qu'en 1975 avec une nouvelle couverture moins belle a mon avis. En meme temps, j'achetais les nouveaux a leur sortie a partir du Monstre de Noireville, quinzieme de la serie.

Comme toi, j'aime beaucoup la grande case qui ouvrait les aventures. Tu auras remarque qu'on en voit une en planche 31 de l'album Mystere a Porquerolles et Defi a Ric Hochet. Pour le premier titre cite, c'est parce que l'aventure fut publie en 2 parties dans Tintin, la deuxieme s'y appelait meme Le signe de Ric Hochet. Quant au deuxieme, l'histoire est manifetsement concue en deux parties, je presume que l'intention initiale de Duchateau etait egalement une publication en deux parties mais que cela a du etre change en cours d'elaboration de l'histoire. Les deux premieres grandes aventures ne faisaient que 30 planches chacune, les auteurs respectaient ce format.

Mes preferes sont defintivement dans les premiers, je dirais que le meilleur est Le monstre de Noireville pour son atmosphere tres simenonienne avec sa pointe de fantastique en la presence du loup-garou, la descrition des notables de la petite ville de province est tres reussie a mon avis et la replique finale est une des plus ambi guees que je connaissse non seulement dans la serie mais aussi dans tout le FB que j'ai lu. C'est aussi un album charniere ou on verra le heros faire de moins en moins de cascades et d'exploits en tout genre, ce qui etait la marque de fabrique de la serie qui etait une tres distrayante combinaison de scenes d'action en tous genres, poursuites diverses, combats a l'epee, cavalcades a cheval, etc et bandits defrayant la chronique, une combinaison imparable a mon avis quand on est un jeune garcon qui va sur ses 15 ans. Je les aime tous en bloc a part Mystere a Porquerolles et Alias Ric Hochet que j'estime faibles.

Apres Le monstre de Noireville, les vraiment tres bons sont Epitaphe pour Ric Hochet, Hallali pour Ric Hochet et finalement donc Tribunal noir. Pour les autres, c'est seulement une question de gouts, la serie devenant de plus en plus une aventure pepere sans scenes d'action ou si peu. Loin de ce que j'avais tant aime quand j'etais petit.

1005. pm - 20/02/21 20:53 - (en réponse à : Froggy)
À mon avis tu ne devais pas être très adolescent lors de la sortie des premiers albums. Le premier date de 1963 et je t’imagine plutôt du genre bébé cette année là !

1004. pm - 20/02/21 20:49 - (en réponse à : Froggy)
Après les 9 premiers, je les lis dans l’ordre, mon préféré doit être piège pour Ric Hochet.
Sinon j’aime beaucoup le premier grand dessin de chaque album.

1003. froggy - 20/02/21 16:57
Ric Hochet, on me demande?

Herve, tu descends dans mon estime alors que Philippe monte d'un cran dans mon echelle de valeur. lol

Pour Ric Hochet, une serie que j'aime beaucoup pour les nouveaux qui ne le sauraient pas encore (MouuuuuuaaaaaaaaaaAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHH !!!), les premiers titres sont vraiment tres bons.

Je vous rappelle que mon opinion est biaisee du fait que j'etais un jeune adolescent quand je les ai lus pour la premiere fois et contemporain de leurs sorties. Je ne peux donc decemment pas savoir ce qu'il en est quand on les decouvre 50 ans apres et a un age plus avance. A mon avis, le dernier vraiment tres bon est Tribunal noir malgre quelques tres faibles titres dont Alias Ric Hochet. Apres cela devient dispensable bien que je sois completememnt irrationnel au sujet de la serie. C'est bien que vous la lisiez mais je ne vois vraiment pas un jeune adolescent d'aujourd'hui seduit par elle et tomber dans la marmite de la BD ainsi que cela se passa pour moi.

1002. suzix@bdp - 20/02/21 12:27
1001. pm - 20/02/21 11:13 - (en réponse à : VH)
J’ai toujours trouvé les goûts d’Hervé pour le moins étranges, faisant presque passer ceux de suzix comme le bon goût incarné.


ah! je savais que mon esthétisme artistique et intellectuel finirait par être reconnu à sa juste valeur.

1001. pm - 20/02/21 11:13 - (en réponse à : VH)
J’ai toujours trouvé les goûts d’Hervé pour le moins étranges, faisant presque passer ceux de suzix comme le bon goût incarné.
Hauteville house est une série vraiment nullissime, que j’avais commencé, sans doute attiré par la couverture, et très vite revendue.
De mon coté je suis aussi entrain de (re) lire les premiers Ric Hochet ( je ne sais plus si j’en ai déjà lu mais je n’en ai gardé aucun souvenir ), j’en suis à Alias Ric Hochet, à petite dose ce n’est pas désagréable même si les scénarios sont souvent tout à fait incohérents. C’est quand même ce qui me gêne le plus, le dessin de Tibet et Mittéi passe mais Duchâteau est quand même un faible auteur d’histoires policières.

1000. Victor Hugo - 20/02/21 01:35
YATTTTTTTTAAAAAAAAA!!!!!!!


- Hauteville House (le 1er cycle) => vraiment bien, scénario et dessin

Tu peux pas dire ça, le dessin intérieur est absolument dégueulasse. En revanche les couv de Fu Manchu sont très chouettes (ce qui est trompeur).

999. herve - 20/02/21 01:03
j'ai relu cette semaine:
- Hauteville House (le 1er cycle) => vraiment bien, scénario et dessin
- Ric Hochet #70 (dans l'édition TL 50 ans d'enquête, que j'ai retrouvé dans ma bibliothèque) bof!bof! J'ai du lire 2 voire 3 albums de Ric Hochet et j'avoue que cet opus m'a laissé de marbre. Daté, figé voire grotesque...bref je ne suis pas client de cette série.

998. longshot - 30/01/21 14:22
Fables, volumes 10 à 22, en anglais, soit 12 à 25 pour la VF je crois. Après la fin du premier grand arc, la série devient de plus en plus chaotique, j'ai trouvé. Outre le cross-over avec Jack of Fables et quelques autres passages un peu du même genre — l'arc Super-Team est aussi assez meta — il y a des passages sympas (Cubs in Toyland / Au pays des jouets), et les opinions politiques du scénariste s'y font plus discrètes, mais on saute un peu du coq à l'âne, et la fin est bizarre, comme précipitée. Les personnages agissent de manière complètement incohérente, avant de finir par s'en rendre compte et, oh ! c'est la fin. Un peu dommage. Ça reste une (très) chouette série, quand même.

997. n'casciata - 30/01/21 08:35
C'est dommage que ce soit écrit "histoire" et non "histoires" de France vu le nombre d'erreurs qu'on y trouve. C'est vraiment le "roman national". Mais il y avait Manara ou Poivet comme dessinateurs. C'est le vrai intérêt.

996. Piet Lastar - 29/01/21 22:50 - (en réponse à : herve)
J'ai sauvé les 4 premiers tomes d'un déchiquetage (presque un autodafé) dans mon école.

Sauvés mais jamais lus comme des Timour sauvés pour une raison semblable mais des Dos Ronds !

995. herve - 29/01/21 22:25
je viens de me replonger dans l'histoire de France en bandes dessinées (Larousse,1976), que j'ai découvert quand j'avais 7 ans!
J'ai récupéré les 24 volumes de cette collection à la mort de mon père, celui-ci les avait conservé précieusement dans sa bibliothèque dont j'ai hérité en partie.

994. pm - 28/01/21 19:55
J’en ai déjà eu dans des lots, c’est vrai qu’ils font solides mais quand même pas très beaux. En revanche pas chers et prennent peu de place.

993. suzix@bdp - 28/01/21 19:43
Je confirme que les 2 albums que j'ai de cette "collection" sont de très bonne facture ... même s'ils ne sont pas facturés chers.

992. torpedo31200 - 28/01/21 19:13 - (en réponse à : pm - post # 991)
Je crois discerner une légère méprise.
heijingling faisait remarquer que les Aire libre brochés étaient vraiment souples, au sens où on pouvait les feuilleter, lire, ouvrir et légèrement maltraiter sans que de tels comportements altèrent les bouquins.
Je tenterais moins sur les Jeune Europe.

991. pm - 28/01/21 15:02 - (en réponse à : Heijingling)
J’aime beaucoup certaines collections d’albums brochés souples comme les albums de la collection Jeune Europe, en particulier ceux du début au 4 ème plat jaune. En état neuf c’est magnifique. J’aime bien également les brochés issus des éditeurs indépendants comme l’Association ou Cornélius. Pour les brochés Dupuis c’est variable, certains sont très beaux mais petit à petit , milieu/fin des années 60, c’est devenu vraiment cheap, je n’aime pas du tout les eo belges souples Pilote ( les débuts d’Astérix, Barbe-Rouge, Tanguy, Blueberry et même Achille Talon).
Globalement le broché est très fragile, à cause du pli de lecture que cela induit souvent. Par exemple je peux difficilement lire mes eo de Lucky Luke ou Gil Jourdan car le risque de les abimer est très important, alors que lire une eo de Tintin ne me pose pas de problème.
Pour des albums initialement parus autrement, en cartonné, une réédition brochée les dénature, bibliophiliquement parlant, même si je comprends l’intérêt lorsqu’un prix très modeste accompagne l’opération.

990. heijingling - 28/01/21 14:18
-pm: "juste du Aire Libre broché( pas bien beau)"

J'ai une faiblesse pour les albums souples, et ceux-ci le sont vraiment, de là sans doute notre différence d'appréciation de ces albums, que j'aime bien.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio