Quelles BDs avez-vous relues récemment ?

Les 690 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14


640. froggy - 18/07/17 16:29 - (en réponse à : Lien Rag)
L'epilepsie, traitee dans L'ascension du haut-mal n'est pas une maladie mentale, c'est une maladie neurologique. Je ne connais pas les autres BD que tu as mentionnees.

639. Lien Rag - 18/07/17 14:30 - (en réponse à : froggy)
la maladie mentale dont a souffert sa mere. Pas vraiment de quoi faire une BD.
Sans parler de Sainte Famille, l'Ascension du Haut-Mal, Mal de Mère, etc...

638. froggy - 18/07/17 00:40 - (en réponse à : Philippe)
Je te remercie de tes renseignements, je connais le Gaumer, je l'ai bien sur. Il y parle de sa mere evidemment mais il ne s'etend pas longuement sur la question tres sensible pour lui, on le comprend.

D'apres ce que je sais, il a ete beaucoup plus disert dans le livre dont j'ai parle. J'en ai oublie le titre, j'avais lu ca au moment de son deces.

637. pm - 18/07/17 00:26 - (en réponse à : froggy Tibet)
Il y a la bio de Gaumer sur Tibet "La fureur de rire" qui n'est pas du tout confidentiel, sinon en plus confidentiel "Conversation avec Ben Durant" et des deux ( Tibet et Ben Durant) "Mon Papa, le safari d'Hemingway et moi " que vous trouverez là http://www.ebay.fr/itm/Mon-Papa-le-safari-dHemingway-et-moi-Tres-Rare-HC-Tibet-Ben-Durant-/122014353567 . Très rare mais c'est pas une bio.

636. maxproducts - 14/07/17 11:44
Je viens de finir le "colossal" volume géant de "L'attaque des Titans" N°1 de Hajime Isayama à 19,95 euros. Le format manga dans ce gros volume est intéressant pour tester la résistance de vos rayons de bibliothèque.
Superbe, audacieux est complètement incohérent sur l'histoire:" Des géants asexués dévorent les humains par pur plaisir" Un véritable besoin du public de voir et lire ces histoires. Cette peur ancestral d'être dévoré par des géants, sans doute la faute à Speilberg et son Tyrannosaure du " Jurassic.". Pour moi le rapprochement avec les Sentinelles des X-MEN dessinées par John Byrne ne fait aucun doute, mais ces Titans pourraient être la représentation des Riches et Bourgeois de notre monde qui se régalent de l'humanité...

635. froggy - 11/07/17 00:50 - (en réponse à : Lien Rag)
D'apres ce que j'ai lu sur ce livre, il y traitait beaucoup de la maladie mentale dont a souffert sa mere. Pas vraiment de quoi faire une BD.

634. Lien Rag - 10/07/17 01:14 - (en réponse à : froggy)
J'ignorais, merci pour l'info.
Mais il aurait dû la faire en BD, s'il voulait qu'on la lise...

633. froggy - 10/07/17 00:31
Lien:

Tibet a ecrit une autobiographie qui a connu un tirage tres confidentiel. Je ne sais meme pas si le livre a ete diffuse en France, peut-etre que Philippe ou Torpedo le savent.

Cedric:

J'adore cette serie qui est tres riche, 71 albums quand meme. Elle est injustement tres sous-estimee. N'en deplaise a Laurent, Greg y a ecrit quelques uns de ses meilleurs scenarios, Le reveil du Patratomac entre autres. A mon avis, la serie comprend un authentique chef d'oeuvre, La bande a Kid Ordinn mais je sais que cet avis n'engage que moi. En deuxieme, vient L'arme secrete de Kid Ordinn

Sur la fin, Tibet a mis son gout du calembour dans quasiment tous les titres, mes preferes sont Le convoi rouge, L'hideux Zorpheline et L'homme qui a tempêté. Comme chacun sait ici, j'adore les jeux de mots laids pour gens bêtes.

Si le coeur t'en dit, va lire le sujet Chick Bill qui traine quelque part sur le forum. J'y ai deja ecrit tout ca.

632. Lien Rag - 09/07/17 01:06
Je n'ai lu que le premier Aldo Remy et si la BD aurait été très intéressante dans les années 60 ou même 70 elle vient ici bien trop tard et reste bien trop sage...
Tibet aurait mieux fait d'écrire une vraie autobiographie (il a été plus ou moins mac dans son jeune âge, non? ou au moins a vécu parmi eux) puisqu'apparemment il avait des choses à dire - mais soit je suis aveugle soit il ne les dit justement pas dans Aldo Remy.
A moins que ce ne soit Colonnier qui écrive cette autobio, bien sûr! Cela pourrait avoir de la gueule, non?

631. cedricd - 08/07/17 18:22
Je n'ai pas parlé de Chick Bill, tout simplement parce que je ne les ai encore jamais lu. J'espère en avoir l'occasion un jour. Je suis d'accord sur le côté un peu niais qu'on retrouve dans Aldo Remy, et comme tu dis, qui n'est pas si niais que ça finalement. Disons que Tibet enfonçait un peu des portes ouvertes sur cette série, mais au final ça reste très sympa à lire et lui permettait de mettre en avant son côté humaniste.

630. froggy - 08/07/17 17:36 - (en réponse à : Cedric)
Je ne les ai pas relus depuis leurs sorties mais le meilleur est le premier dans lequel Tibet s'est beaucoup libere en exprimant beaucoup de ses preoccupations sur le monde. Il vaut mieux rapprocher Aldo Remy de Chick Bill que de Ric Hochet. Chick Bill etait sa serie la plus personnelle et il y a dit beaucoup de choses essentiellement a travers le couple constitue de Dog Bull et de Kid Ordinn, le premier etant un total cretin et le deuxieme un type sympa un peu simplet parfois masi pas si con que cela en definitive. J'ai toujours eu l'impression que Tibet a cree Aldo Remy pour dire ce qu'il pensait vraiment sur un certain nombre de choses qui le faisait raler dans le monde et qu'il ne pouvait pas inserer ses idees dans un scenario de Chick Bill a cause du cadre dans lequel la serie s'inscrivait, un western.

629. Cedricd - 07/07/17 17:24
Je viens de relire les trois tomes de la dernière création de Tibet : Aldo Rémy. Une série bien marrante, parfois dure, avec une ambiance très éloignée de Ric Hochet.
Dans le tome 1, Aldo, sans emploi qui vit dans un bas quartier, se loue comme homme à louer afin de se faire un peu de sous. Cette activité le conduira dans une aventure aussi mouvementée que périlleuse, il n'en sortira d'ailleurs pas indemne.
Dans le second tome, il devient amnésique suite à un accident, et se retrouve hébergé dans le domaine de celui qui a causé son accident, et qui tente de le faire disparaître par tous les moyens.
Enfin, dans le troisième et dernier tome en raison du décès de Tibet, Aldo, qui n'a pas retrouvé la mémoire, commence une nouvelle vie, mais tombe sur un trafic humain ou une bande exploite des filles de l'est.
Raconté comme ça, ça n'a pas l'air très marrant, et comme je le disais, c'est assez dure comme série, mais avec l'humour omniprésent de Tibet, qui signe dessins et scénarios, ça reste avant tout une série d'aventures humorstiques.

628. froggy - 21/03/17 18:24 - (en réponse à : Lien Rag)
J'aimerai bien lire cette BD pour toutes les raisons que vous savez mais le dessin de Sattouf est vraiment trop rebutant a mon gout.

627. Lien Rag - 21/03/17 17:35
Je viens de relire No Sex in New York de Sattouf, que j'avais lu il y a longtemps sans avoir compris la démarche de Riad S.
Et donc, à la relecture, certes sans casser trois pattes à un canard, il faut avouer que cette tranche de vie de la communauté expatriée française à New York est plutôt bien faite...

626. herve - 04/03/17 15:27
Gringos Locos

Loin des polémiques qui ont accompagnées la sortie de cet album, j'ai pris un réel plaisir à relire cette aventure américaine de Jijé, Franquin et Morris.
Je connaissais cet épisode dans la vie des dessinateurs mais Yann réussit à le rendre vivant et surtout drôle. Que certaines anecdotes soient inventées ou non, ce n'est pas grave, suivre ces pieds Nickelés au pays de l'Oncle Sam et au Mexique (ah ! les scènes de saloon) m'ont fait rire. Le dessin de Schwartz y est pour beaucoup : vif, et rendant hommage aux maîtres de la bd franco-belge.
A travers cet album, vous revivrez un pan de la petite histoire de la bande dessinée franco-belge, sur un mode humoristique.
Bon album, et dommage qu'aucune suite ne verra le jour, vu l'attitude des ayants-droits.

note:3/5

625. Lien Rag - 01/03/17 10:19 - (en réponse à : Peter Pan)
Le premier tome est génial mais le second laisse retomber le soufflé (un peu comme le Voyage en Italie, mais en pire)...

624. herve - 28/02/17 16:14
Pendant mes vacances, je me suis replongé dans les albums de Cosey:

- "A la recherche de Peter Pan" =>cela fait au moins 8 ans que je ne l'avais pas relu et le charme opère toujours
- "Le Voyage en Italie" => la dernière page m'émeut toujours autant
- "le Bouddha d'Azur" => de très belles planches sur un fonds historique

623. herve - 06/02/17 20:50 - (en réponse à : froggy)
Pour mes relectures,je ne suis pas l'ordre chronologique des B&M
Il s'agit en effet de ma énième relecture, donc l'histoire je la connais :-)
Je vais à présent me replonger dans "l'affaire Francis Blake", après avoir relu de week-end l'excellent "SOS Météores".

622. froggy - 06/02/17 18:12 - (en réponse à : Herve)
Je me demande pourquoi tu as relu Les sarcophages du 6eme continent apres Le sanctuaire du Gondwana alors que ce dernier est la suite directe du diptyque. Ne relis-tu pas tes BD dans l'ordre chronologique?

Sinon, il est certain que cette histoire en 2 albums est tres penible a lire. Et je dirai meme plus, encore plus penible a relire!

621. Lien Rag - 06/02/17 15:53
J'avais bien aimé Figurec, en effet...
Mais j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi ce n'est pas Fabcaro qui l'a dessiné? Pas que De Metter soit mauvais, loin de là, mais l'histoire aurait aussi bien convenu au style de Fabcaro qui sait très bien faire du réaliste.

620. TILLIERTON - 06/02/17 11:56
Ça décline, ça décline, jusqu'à la chute finale dans ce "sanctuaire" grand-guignolesque, excusez du peu où l'on intervertit les enveloppes corporelles avec les cerveaux. Partant de ce postulat, on peut faire n'importe quoi..

619. Victor Hugo - 06/02/17 11:53
Il faudrait surtout à ces albums un vrai scénariste, et pas ce gros con de Sente qui n'a rien d'un scénariste.

618. herve - 06/02/17 11:44
Blake et Mortimer: Les Sarcophages du 6e continent - Tome 2


Derrière une couverture ratée, se cache le dénouement de l'histoire débutée avec "la menace universelle".
Et je dois bien avouer que j'ai été assez déçu par cet opus ". En effet, "le duel des esprits" n'a pas pris. Autant, j'adhère au côté science fiction des autres albums de "Blake et Mortimer" (qui s'appuie souvent sur des explications scientifiques très longues dans la bouche des personnages), autant cet affrontement dématérialisé entre Olrik et Philip Mortimer m'a semblé hautement improbable voire risible.
En outre, des couleurs trop criardes viennent nuire à la lecture du récit.
Comme pour le précédent volume, le retour sur l'aventure indienne reste appréciable.
Reste les dernières pages où Yves Sente introduit de façon très habile la trame de ce que sera le prochain album "le sanctuaire du Gondwana".
Décidément, le format en deux volumes ne réussit pas aux aventures de Blake et Mortimer.

note :2,5/

617. herve - 05/02/17 20:31
je continue ma relecture de mes B&M avec Les Sarcophages du 6e continent - Tome 1

L'intérêt principal de cet opus réside sans nul doute dans la première partie , celle retraçant un épisode important de la jeunesse de Philip Angus Mortimer en Inde.Pour cela, Yves Sente s'est inspiré du curriculum vitae de Mortimer laissé par Edgar P. Jacobs dans son livre autobiographique "Un opéra de papier, les mémoires de Blake et Mortimer" . Le scénariste y puisera d'autres éléments pour le parcours militaire de Francis Blake pour écrire "le bâton de Plutarque", quelques années plus tard.
Pour cet intermède en Inde, le dessin de Juillard, mais aussi les couleurs de Madeleine DeMille sont parfaits. Côté scénario, Yves Sente réintroduit avec brio le personnage de Nasir, qui avait mystérieusement disparu au cours de "La Marque Jaune" et nous présente une nouvelle venue, Miss Sarah Summertown, amenée à jouer un grand rôle dans la vie de Philip Mortimer .
Mais d'autres personnages refont leur apparition dans cet album: le professeur Ramirez, le major Varitch mais aussi le professeur Labrousse. Bref Yves Sente essaie d'imiter ce qu'avait fait Hergé avec "Coke en Stock" où il faisait revenir une pléiade de personnages secondaires.
La seconde intrigue qui se déroule lors de l'exposition universelle de 1958 à Bruxelles (notons qu'au passage,que Jacobs ne laissait jamais de dates précises dans ses albums, alors qu' Yves Sente n'a de cesse d'ancrer les deux héros dans la réalité en datant ses récits) est assez confuse. Dans un contexte de guerre froide, nous passons d'un continent à l'autre, du trafic d'uranium sur fonds d'indépendance du Congo, à une machination orchestrée par Açoka avec Olrik comme agent.
Il faut avouer que cet album, comme le tome suivant "le duel des esprits" qui clôt cette aventure, est un de ceux que je relis le moins de la période post-Jacobs, vu la faiblesse du scénario.

=> note 3/5

616. TILLIERTON - 05/02/17 19:37
J'ai gardé près de moi quelques albums à relire (une dizaine) pour le mois de Février avec pour débuter "Figurec" de Christian De Metter illustrant un roman de Fabrice Caro. L'idée est vraiment originale et l'auteur nous emmène au royaume de l'"Absurdie" avec un certain bonheur .Assurément un album à marquer d'une pierre blanche. Ajouté un graphisme qui fait tilt et s'accorde à merveille au thème choisie. Figurec as bi g brother is watching you

615. TILLIERTON - 15/12/16 08:59
Le sanctuaire du Bostwonga est l'album le plus abracadabrantesque qu'il m'est été donné de lire. Rien à sauver . Il a quité les rayons direction poubelle

614. froggy - 13/12/16 17:43 - (en réponse à : Herve)
Je suis ravi de m'apercevoir que je ne suis pas le seul a apprecier Le sanctuaire du Gondwana. Je me sentais un peu isole dans mon coin, cet album etant fort decrie sur le forum d'en face, concurrent mais neanmoins ami.

613. herve - 12/12/16 22:49
relecture de quelques Blake et Mortimer:

Blake et Mortimer (Éditions Blake et Mortimer) - Tome 19 - La Malédiction des trente deniers - Tome 1

Ma lecture du "Testament de William S." m'a donné envie de me replonger dans d'autres albums de "Blake et Mortimer".
J'ai eu envie de relire "La malédiction des trente deniers" pour son côté aventure mouvementée qui fait défaut au dernier album signé Sente & Juillard.
Ce premier opus intitulé "le manuscrit de Nicodémus" fait une part belle, une fois de plus, au personnage de Philip Mortimer.
Jean Van Hamme, dans l'admirable ouvrage "l'héritage Jacobs", avoue alterner les aventures de nos célèbres héros anglais entre le genre policier, fantastique et archéologique. En choisissant la Grèce comme lieu, Jean Van Hamme nous entraine, dans cette première partie, dans une des passions de Mortimer (déjà abordée dans "le mystère de la grande pyramide), à savoir l'archéologie.
Mais, ce qui m'a réellement enthousiasmé dans cet opus, est de retrouver Olrik dans un rôle enfin à sa mesure. Je regrette toutefois quelques longueurs narratives: le côté guide touristique des pages 36 et 37 en est un exemple.
En confiant le dessin à René Stern; l'éditeur prenait un pari risqué (succéder aux repreneurs Ted Benoit et André Juillard était casse gueule), mais un pari réussi. Même si le côté "ligne claire" de René Stern est beaucoup moins orthodoxe que celle de ses prédécesseurs, il s'en sort bien. Malheureusement, la mort le surprend alors qu'il travaillait sur la planche 29.
Sa compagne,Chantal de Spiegeleer, aidé d'Etienne Schréder, achèvera l'album. Même si l'on sent le changement de style, son travail reste de grande qualité. (même si je trouve parfois le visage d'Olrik, raté)
Cette première partie est rythmée et on ne s'ennuie pas entre l'évasion d'Olrik, les courses poursuites ou la croisière sur l'Arax.
En outre, la dernière page, éclairée par la seule lune, offre un superbe cliffanger

note:3/5

Blake et Mortimer (Éditions Blake et Mortimer) - Tome 15 - L'Étrange Rendez-vous

Il faut se faire à une évidence: "L'étrange rendez-vous" est certainement le meilleur album de reprise de Blake et Mortimer qu'il m'est été donné de lire. E.P Jacobs n'aurait certes pas renié cette histoire qui reprend les canons de la série : de la science, du fantastique, un gouffre et un Olrik royal qui reprend son uniforme de colonel de l'armée de Basam Damdu, l'empereur qui fait une réapparition surprenante.
Le scénario de Jean Van Hamme ne souffre d'aucun défaut, et apporte un souffle nouveau à la série en y introduisant des personnages inédits (que l'on retrouvera plus tard) comme le professeur Ramirez ou Jessie Wingo , rare présence féminine dans les aventures de Blake et Mortimer.
La scène de "l'exécution" de Philip Mortimer (pages 42 et 43) m'a particulièrement marquée et les références au "secret de l'Espadon" sont remarquables.
Mais un scénario ne fait pas tout. Il faut souligner le formidable dessin du regretté Ted Benoit, qui pour moi était le meilleur successeur d'Edgar Jacobs (avec Antoine Aubin, malheureusement celui-ci ne sera pas servi par un aussi brillant scénario), tant il a su s'inscrire dans le style du maître.
Je prends toujours un très grand plaisir à relire cet opus, qui avec "la machination Voronov" et "le bâton de Plutarque" ; demeure pour moi un des meilleurs albums post Jacobs.

Note :4/5


Blake et Mortimer (Éditions Blake et Mortimer) - Tome 18 - Le Sanctuaire du Gondwana

Après un diptyque assez moyen, "les sarcophages du 6ème continent", Yves Sente et André Juillard nous présentent des nouvelles aventures de Blake et Mortimer qui se déroulent essentiellement sur le continent Africain.
Cet opus reposant essentiellement sur une confrontation entre Olrik et Mortimer, peut, une fois que l'on connait la fin, s'apparenter à une suite logique des "sarcophages du 6ème continent".
Yves Sente introduit , avec habileté, dans cette aventure des personnages que l'on avait déjà croisé dans les albums de Jacobs (le Benzedjas, et ce vieux gredin de Youssef) ou encore Nastasia (héroïne malgré elle de "la machination Voronov")et David Honeychurch, qui au fil des albums, finit par rejoindre la grande famille de "Blake et Mortimer". Sans compter cet hommage au mythique album "la Marque Jaune" avec la scène où le mystérieux Mister Bowler se glisse dans l'appartement du 99 bis Park Lane.

Même si le final de cet album peut paraitre complétement irréaliste (mais pas plus que celui du "piège diabolique" ou de de "l'énigme de l'Atlantide"), cette aventure est parfaitement mise en valeur par le dessin de Juillard, qui sur certaines scènes m'a fait songer à l'ambiance qui se dégage du film "Hatari!" de Howard Hawks qui se déroule aussi dans l'ex- Tanganyika.
D'ailleurs André Juillard avoue dans " les coulisses de Blake et Morimer' (ouvrage paru en 2008) qu'Olrik porte la même tenue de brousse que John Wayne...au bouton près!

Bref, un album de reprise plus que correct et qui a le mérite de nous faire retrouver une pléiade de personnages de l'univers de "Blake et Mortimer".

Note: 3,5/5

612. Piet Lastar - 14/11/16 13:19 - (en réponse à : pm )
Je suis entièrement d'accord avec toi. Je remarque que j'ai oublié la Pierre de Lune dans mon classement. C'est un très bon album.

611. pm - 14/11/16 01:55
Je précise, une des meilleures séries de tous les temps par Peyo, la reprise n'a aucun intérêt, faites comme si elle n'existait pas.

610. pm - 14/11/16 01:54
J'ai vérifié, Piet a raison pour le lettrage mais il faut que je vérifie pour m'en rendre compte tellement ça n'a aucune importance en ce qui me concerne.
Peyo a cette facilité de cadrage étonnante, tellement fluide avec sa "caméra" toujours au bon encroit, qu'on comprend tout sans lire, et que du coup ça se lit dans une fluidité parfaite.
Sans doute un moins grand virtuose du dessin que Franquin mais un conteur parfait.

609. pm - 14/11/16 01:44
Le 3 s'appelle encore "Une aventure de Johan", le 4 ( Pierre de lune) "Une aventure de Johan...et Pirlouit" et à partir du 5 ( Serment ) Johan et Pirlouit.

Une des meilleures séries de tous les temps.

608. Piet Lastar - 12/11/16 13:10
Je classerais les Johan & Pirlouit comme ceci :
Chefs-d'œuvre : La Source, La Guerre et Le Pays
Indispensables : Le Lutin et La Flûte
Très bons : Le Serment, L'Anneau et Le Sortilège.
Patrimoine mais dispensables : Le Châtiment et Le Maitre
Inconfort de lectures et album plus faibles : La Flèche (lettrage en italique et en minuscule) et le Sire (lettrage en minuscule)

Alakazam !

607. Lien Rag - 12/11/16 01:21
Le dessin des trois premiers est effectivement nettement moins maîtrisé, mais je les aime beaucoup malgré tout, presque plus que la suite (enfin, différemment).
Et j'adore le dernier, hilarant de bout en bout, avec sa tirade épique "est-ce que je chante pour réveiller les coqs, moi?"...

606. froggy - 11/11/16 23:20
Johan et Pirlouit

J'ai relu les 13 albums de Peyo durant mon sejour chez mes parents la semaine derniere. J'avais besoin de quelque chose de leger, intelligent, distrayant, amusant, drole, spirituel et de connu. Johan et Pirlouit reponds a tous ces criteres et en depit des circonstances, cette relecture a satisfait mes attentes.

Je ne les avais pas relu depuis plus de 20 ans et je trouve que la serie n'a pas pris une ride, c'est extraordinaire. Je devrais ecrire, presque pas une ride en fait, car le dessin des 3 premiers albums montre le dessinateur debutant. Cependant, des le quatrieme, La pierre de lune, Peyo a acquis suffisamment d'aisance et de confort pour atteindre la perfection qui ne descendra jamais dans les derniers titres. Le dessin de celui-ci est en tres net progres compare au precedent, Le lutin du Bois aux Roches. Album a marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de la serie en particulier et dans celle de la BD en general puisque c'est celui ou Peyo introduit le personnage de Pirlouit. Auparavant, la serie ne s'appelait que "Johan", j'ignore a partir de quand l'auteur la rebaptisera "Johan et Pirlouit", sur ce point je suis sur que Philippe nous renseignera, mais cette arrivee si tot dans la collection de ce personnage truculent a apporte une bouffee de drolerie et de rire grace a ce personnage haut en couleur.

C'est bien connu, les faire-valoir des heros titre volent souvent la vedette et tirent volontiers la couverture a eux. On l'a vu avec Haddock dans Tintin, Obelix dans Asterix qui sont les exemples les plus cites. Il ne faut pas du tout oublier Pirlouit car la limite on pourrait appeler la serie, "Pirlouit et Johan" tellement il s'est accapare la premiere place petit a petit et sans que personne ne s'en offusque et ce pour la plus grande joie des lecteurs. J'avais lu quelquepart que Peyo avait mis beaucoup de lui meme dans Pirlouit, cela veut donc dire que ses diners avec Franquin et tous ses amis du journal de Spirou (ami, partout, toujours!) ne devaient pas etre tristes.

C'est donc avec beaucoup de joie que j'ai relu ces albums dont mon prefere reste La guerre des 7 fontaines mais cela ne veut pas dire que les autres sont mauvais, loin de la. J'ai litteralement admire la maniere racontait ses histoires, c'est remarquable et on ne s'ennuie pas une seconde car il n'y a aucun temps morts, cela va vite, parfois tres vite et certaines scenes sont superbement bien decoupees et construites telle celle de l'evasion de Pirlouit alors qu'il va etre pendu dans Le sire de Montresor, et il y en a de nombreuses autres.

Les albums que j'aime un peu moins sont les 3 derniers meme si les premiere pages du Pays maudit sont parmi les meilleures que Peyo aient jamais ecrites ou il decrit si bien l'ennui du roi que rien ne distrait. Le fait que je les aime un peu moins ne veut pas dire qu'ils sont mauvais, loin de la, Johan et Pirlouit est une serie exceptionnelle qui se doit d'etre dans toute bonne bibliotheque de BD qui se respecte et elle ravira aussi bien les petits et les grands.

Mon seul regret est que Peyo l'ait arretee en 1968, pris par le succes de la premiere serie derivee de la BD FB, les schtroumpfs, qui comme chacun sait naquirent dans la serie dans La flute a 6 schtroumpfs. Il avait dit dans l'interview parue dans Les cahiers de la BD en 1982 qu'il avait ecrit un scenario complet pour un quatorzieme episode mais qu'il n'avait pas le temps de la dessiner accapare par le succes toujours grandissant des schtroumpfs qui venait de conquerir le marche nord-americain. Si vous aimez cette serie, ne lisez pas les 4 titres parus bien apres sa mort, restez sur ceux qu'il a fait lui-meme, ils sont merveilleux.

Note finale, 20/20. Sans aucune hesitation

605. Victor Hugo - 19/08/16 14:58
Si c'est paradoxal, mais le fait d'avoir 1000 pages entre les mains changent le regard sur ce qu'on est en train de lire et du coup sur l'état d'esprit dans lequel on le lit. Le format est chiant à lire au lit, mais si on lit assis dans un fauteuil ou à une table ça doit être plus pratique. J'aime bien le marque page fait d'un ruban jaune, c'est pratique et ça donne comme un petit cérémonial quand re-ouvre le bouquin pour poursuivre la lecture (chose qu'on a pas en lecture à l'écran). Je ne pousse pas à l'achat, moi-même je ne l'ai pas acheté, et après on a un gros volume de plus à caser dans sa biblio, mais si on aime ce que fait David ce serait dommage de ne pas le lire.

604. helmut perchu - 19/08/16 14:44
Victor Hugo > Quand tu dis "on perd quelque chose à le lire en numérique", c'est en particulier pour cet album là, ou c'est finalement la même chose pour -quasi- tous ? Et c'est pas un peu paradoxal vu que juste avant tu dis que le format dictionnaire est pas pratique ?

Casa > je vais regarder ça de plus près.

603. Victor Hugo - 19/08/16 14:11
Je suis en train de lire La Proie, c'est chouette. Rien à voir avec les Carottes de Patagonie, pas du tout dans le même esprit, et puis le Tron fait seulement 500 pages (Trondheim petite bite!!!!).
Problème, le format dictionnaire n'est pas du tout pratique à lire au lit, mais l'objet est beau, en toilé bleu c'est classe, je pense qu'on perd quelque chose à le lire en numérique. Mais faut sortir 49 euros, c'est pas rien, moi mon éditeur me l'a envoyé, sinon faites-le acheter par une bibliothèque près de chez vous.

602. casa - 19/08/16 11:41
J'ai bien aimé "le corps à l'ombre", un genre de polar dans l'univers animalier bien particulier de De Thuin. Une lecture sympathique.

601. helmut perchu - 19/08/16 11:36 - (en réponse à : marcel)
J'ai vérifié la totale reviens à 30€ (au lieu de 50€ pour la version papier), soit la rapport de prix numérique / papier assez classique.

600. marcel - 19/08/16 11:28
Yep !
(Fais quand meme gaffe au prix au chapitre, que ca te revienne pas plus cher que la version papier...).

599. helmut perchu - 19/08/16 11:23 - (en réponse à : marcel)
La poie est dispo en numérique découpé par chapitres, je vais me laisser tenter par les premiers, je te dirais ce que j'en pense...

598. marcel - 19/08/16 11:12
Non. Il fait mille pages parce que je crois me souvenir que c'etait pour l'anniversaire du label 1000 feuilles. Une sorte de super-Carottes de Patagonie. J'ai pas eu la foi de la prendre a l'epoque.

597. helmut perchu - 19/08/16 11:01 - (en réponse à : marcel)
Nan pas lu, et en fouillant je vois qu'il a aussi sorti un sacré pavé qui s'appelle la proie; t'as lu ça ?

596. marcel - 19/08/16 10:34
Eh ! Qui que revoila !
Tiens, d'ailleurs, De Thuin a sorti un nouvel album recemment, Le corps a l'ombre. T'as pas lu ca par hasard ?...

595. helmut perchu - 19/08/16 10:29
Je suis en train de relire Le Roi des bourdons, et c'est aussi bon que dans mes souvenirs...

594. TILLIERTON - 17/08/16 15:38
Ah désolé ! Mais c'est vraiment un fléau

593. Piet Lastar - 17/08/16 15:07
Quand on voit c'qu'on voit, puis qu'on entend c'qu'on entend, il y a d'autres choses que la clope qui m'énervent pour l'instant.

592. TILLIERTON - 17/08/16 13:28
La clope, je sors le fusil ! Faut vraiment avoir rien dans le gadin pour fumer !!

591. Suzix@bdp - 17/08/16 10:29
On a même des préjugés sur notre entourage, notre famille et sur nous-mêmes ... ce n'est pas pour cela qu'on est "raciste".

Perso j'ai des préjugés sur les fumeurs qui laissent leurs clopes parterre dans la rue, devant les halls d'immeubles, sur les routes, sur les plages et même dans le petites criques sublimes et isolées. Sans doute pas tous mais quel fumeur n'a jamais balancé qq clopes ? Tous ceux que je connais le font. Pas étonnant comment qq'un qui ne respecte pas sa santé et son corps peut-il respecter son environnement? ... Préjugés oui. Racisme non.

Tiens même chose avec les pêcheurs du bord de mer ... à chaque fois que je passe où ils étaient je retrouve fils cassés, résidus de machin rouge où se trouve leurs apâts, clopes, plastique ... Préjugés fondés sur mon expérience mais pas racisme.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio