FILM BLUEBERRY (2)

Les 355 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8


305. pm - 04/03/04 12:47 - (en réponse à : woolley)
pour répondre a ta question sur le film : oui! il y réussit.

Ah mais non, une argumentation s'impose, sinon ça n'a aucun sens ni aucun intérêt!

çà, tu le comprends ou pas, c'est ton problème, pas le mien...

Ca c'est ce qu'on appelle de l'escroquerie intellectuelle ou l'argument du pauvre...

deuxièmement, comment pourrais-je discuter avec quelqu'un qui considère que bilal ou hyslaire sont des auteurs qui n'ont plus grand chose a dire, alors que justement, ils ont toujours un temps d'avance .

Tu ne dois pas très bien connaître la bande dessinée pour dire ça. As tu seulement lu Bidouille et Violette et les Christin/Bilal ? Si tu ne vois pas la différence avec leurs productions actuelles c'est que vraiment tu as un truc qui sent pas bon devant les yeux!


(pour hyslaire, c'est surtout XXem ciel com...

C'est une plaisanterie là, pas possible autrement. Même Yslaire n'y croit plus vraiment à son entreprise démodée avant d'être réalisée.

304. daiboken - 04/03/04 10:09 - (en réponse à : woolley)
***cher daiboken, si vous avez le courage de relire tous les posts depuis la sortie du film***

Non, pas vraiment. Une fois m'a amplement suffi.

*** (et du courage il en faut, il est vrai), vous remarquerez qu'en matière de mépris et d'idées toutes faites, je suis loin d'égaler certains ici présent...***

Il ne me semble pas que les idées toutes faites des uns justifient celles des autres.
Ceci dit, je comprends qu'on s'emporte, mais ce n'est pas une raison pour foutre tout le monde dans le même panier avec un "si on n'aime pas, c'est une question de sensibilité, de culture et d'ouverture d'esprit".

Enfin bon... tout cela n'est pas bien grave.
Cordialement.

303. Manu Temj - 04/03/04 09:50 - (en réponse à : Woolley)
Euh... Comment dire...

Je ne suis pas un pilier de BdP, je ne fréquente ce forum que depuis quelques semaines.

Encore très récemment j'ai eu l'occasion de me faire "gentiment" renvoyer dans les cordes.

Pour autant, je m'y sens bien, sur ce forum. Et surtout, pour avoir suivi le débat sur Blueberry sans y intervenir, je n'ai pas trouvé qu'il était particulièrement insultant ou agressif. Les threads de BdP ne sont pas des négociations sociales, il n'est pas obligatoire d'en sortir sur un consensus mou.

Bref... Pourquoi te faches-tu ?

302. thierry - 04/03/04 08:17 - (en réponse à : woolley)
solaris de tarkovski est toujours dispo
si tu te depeches, il est reste 1 sur amazon:
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B00006L92F/qid=1078384690/sr=2-2/ref=sr_2_3_2/171-4191092-9816252

301. woolley - 03/03/04 23:49 - (en réponse à : woolley@wanadoo.fr)
mon cher pm, premièrement je ne traite pas tous le monde d'abruti...
un abruti reste un abruti qu'il aime ou pas le film...
pour répondre a ta question sur le film : oui! il y réussit.
çà, tu le comprends ou pas, c'est ton problème, pas le mien...
deuxièmement, comment pourrais-je discuter avec quelqu'un qui considère que bilal ou hyslaire sont des auteurs qui n'ont plus grand chose a dire, alors que justement, ils ont toujours un temps d'avance (pour hyslaire, c'est surtout XXem ciel com...).
solaris de tarkovski n'esxiste pas en dvd! j'ai cherché! (ou mal)mais celui de soddenbergh est excellent (ha oui, il a pas très bien marché! ceci expliquant cela).
tes valeurs ne sont pas les miennes (et ce n'est pas pour çà que les tiennes sont mauvaises!!!!ne me fait pas dire ce que je ne dis pas...)).
on ne sera jamais d'accord...
maintenant, je vous laisse entre vous, entre piliers virtuels de forums... vous n'etes bien je pense qu'entre vous...
et comme le disait si joliment coeurdechose, je me casse...
respirez...
pw

300. nemOrtel - 03/03/04 23:37
De toute façon yatta!

299. pm - 03/03/04 23:23
Wooley, au lieu de traiter tous ceux qui n'aiment pas le film d'abrutis est-ce que tu peux te poser la question suivante dans ta petite tête: est-ce que le film réussit ce qu'il souhaite montrer?
Ma réponse est non concernant le shamanisme que je trouve abordé à la façon d'un occidentale se tournant vers le bouddhisme ou vers une secte. Ma réponse est non concernant la qualité cinématographique du film qui reste très tape à l'oeil. Bref c'est paradoxalement le fond qui est superficiel dans ce film.
Alors oui c'est un film d'auteur avec un budget hollywoodien, mais un film d'auteur raté, ou un film raté d'un gars qui s'est pris pour un auteur.
Est-ce que c'est possible pour toi d'admettre qu'on puisse ne pas aimer le film sans en revenir à ton unique argument(si vous n'aimez pas c'est que vous n'avez pas retrouvé la bd)?

298. woolley - 03/03/04 23:08 - (en réponse à : woolley@wanadoo.fr)
ben alors coeurdepat? c'est pas parceque t'es pas fichu de comprendre le film et que t'as l'air sacrément benet, qu'il faut etre désagréable...
ceci dit mon petit bonhomme, je t'emmerde joyeusement...
(o seigneur, pardonnez moi, je deviens comme lui! vil et sans interêt!)
pw

297. CoeurDePat - 03/03/04 20:34
Voilààà, c'est ça : casse-toi.

296. woolley - 03/03/04 19:12 - (en réponse à : woolley@wanadoo.fr)
sans vouloir titiller, je pose une question...
vu déjà certaines diatribes assassines a l'encontre du film (because il parait que c'est pas vraiment blueberry!(mais si! mais si!), que ceux la se rassurent, le réal de taxi (vroum! vroum!)va adapter tanguy et laverdure "comme la bd", ceux la auront donc la niaiserie qu'ils méritent...), j'ose pas imaginer ce qui aurait été dit si jan avait plus développé le côté shamanique dans le film! je trouve au contraire qu'il a simplement montré une facette culturelle des indiens (presque complètement ignorée la plupart du temps dans ce genre de film) sans en faire un film qui parle de shamanisme de manière dicdactique ou documentaire (pour cela, il est en train de faire des docus plus pointus).
le shamanisme dans ce film, c'est comme une cerise sur un gateau, qu'on le veuille ou non, il y a quand meme une histoire de blueberry derrière...
enfin, maintenant la cible va etre bilal avec son immortel! et je suis près a parier qu'on retrouvera les memes énergumènes avec les memes intentions et les memes phrases...
j'en souris d'avance...
nemo, il arrive un moment ou il est sage de ne pas s'enerver...
fais comme le vent, laisse passer les feuilles mortes...
pw

295. nemOrtel - 03/03/04 18:55 - (en réponse à : Danyel)
Non, moi j'ai juste expérimenté la trance :)

294. Danyel - 03/03/04 18:18
Ah, et puis j'oubliais un détail. J'ai séjourné en compagnie de chamanes apaches dans la réserve de White Mountains en Arizona. J'y ai participé à quelques cérémonies rituelles. J'ai aussi étudié le boudhisme pendant cinq ans avec Dagpo Rimpoché un lama Guelupa, la branche la plus philosophique du Vajrayana tibétain.
Bien entendu, je n'ai pas tes connaissances, Nem.

293. Bert74 - 03/03/04 18:18 - (en réponse à : Daiboken)
Et c'est pas faute de lui répéter (cf mon post n° 104) !

292. Danyel - 03/03/04 18:07
Nem, tu n'as pas compris l'ironie de mon propos ? J'aurais du mettre un :O), c'est ça ?
J'ironisais sur la façon à mon sens simpliste et réductrice qu'avait Kounen de montrer le chamanisme dans son film.
Désolé que tu ne l'aies pas pris dans ce sens, ça me semblait pourtant évident.

291. nemOrtel - 03/03/04 17:57
"moines"

290. nemOrtel - 03/03/04 17:56 - (en réponse à : Danyel)
Et, au passage, pour l'aspect philosophie à deux balles dont tu parles avec une élégance rare, les techniques sonores des chamanes sont similaires à celle qu'utilisent les lamas tibétains et les moins bouddhistes, et elles sont héritées de millénaires de pratique en Inde. Mais j'imagine que les racines de tout ça, c'est de la philosphie à deux balles, hein?

289. nemOrtel - 03/03/04 17:45
Passons au message. Alors le chamanisme s'est fumer des pipes, psalmodier et faire divers bruits avec sa bouche ? Ah c'est vachement profond alors le chamanisme !
Quand à la révélation finale, elle tient du pétard mouillé, l'équivalent cinématographique de la philosophie à deux balles de "l'Alchimiste", si vous voulez.

Désolé si je passe pour suffisant aux yeux de certains, mais encore une fois ce genre de commentaire imbécile me fait bondir. Comment peux-tu parler ainsi du chamanisme? Tu n'as pas l'impression de passer pour un gros con réac' par moments, Danyel? Parce que moi, quand tu t'exprimes comme ça, je te vois pas autrement. Pour ta gouverne, les bruits que font les chamanes sont des basses fréquences destinées à produire des harmoniques à l'intérieur du système osseux et cartilagineux, ceci dans le but de déclencher la trance. Et le résultat est, entre autres, le show 3D final. Tu peux trouver ça ennuyeux, mais garde tes opinions de gros beauf, on s'en passe, merci!
Critique le film sur le reste, je m'en fiche, mais parler d'une culture dans ces termes, ça me met toujours hors de moi, et je persiste à penser que c'est une forme de xénophobie, voire de racisme dans le pire des cas.
A bon entendeur...

288. CoeurDePat - 03/03/04 16:33
J'aime quand les gens se comprennent à demi-mot. :)

287. woolley - 03/03/04 16:32
danyel, mon sens de l'amitié n'a rien a voir, je te l'assure.
dobermann ne m'avait pas emballé plus que çà. il y avait la virtuosité, mais bof, sans plus. je défend juste un bon film et un état d'esprit que j'ai trouvé ici qui est de descendre pour descendre. ce qui n'est pas ton cas puisque tu as vu le film, le comprend a ta manière et argumente ton avis...çà, c'est honnete, ce qui n'a pas été le cas de bien d'autres...
bon, je retourne dessiner...
pw

286. woolley - 03/03/04 16:27 - (en réponse à : woolley@wanadoo.fr)
cher daiboken, si vous avez le courage de relire tous les posts depuis la sortie du film (et du courage il en faut, il est vrai), vous remarquerez qu'en matière de mépris et d'idées toutes faites, je suis loin d'égaler certains ici présent...
il n'y a chez moi aucun mépris, juste un constat. que ce constat ne vous plaise pas, c'est normal et c'est votre droit.
ceci dit si vous vous fichez des polémiques sur ce film, votre intervention est assez paradoxale...
mais je ne suis plus a un paradoxe près sur BDP...
pw
ceci dit pour enfoncer le clou, mon intervention était juste pour mr delmas, je finis par me contrefoutre totalement de bien des autres... j'espère etre assez clair.

285. Danyel - 03/03/04 16:20
J'ai longuement hésité et finalement je suis allé le voir. Vraiment pas de quoi sauter au plafond.
A l'instar du cinéma anti-intello d'un Gans ou d'un Besson, chez Kounen la forme écrase le fond. Kounen semble se fiche éperdument de son histoire comme de ses personnages. Il noit ses ambitions d'auteur dans de vaines démonstrations techniques. En gros c'est : "Regardez tout ce que je sais faire avec une caméra, admirez la sophistication de mes plans. Pourquoi je ferais simple quand j'ai à ma disposition des kilomètres de rails, des steady cam, des grues et des hélicoptères ?".
Comme il faut bien rentabiliser la location du matériel, on chercherait donc en vain un seul plan fixe dans Blueberry. Tout se doit de bouger tout le temps. Un gros plan sur un visage ne se conçoit qu'accompagné d'un lent traveling avant. Le plan suivant sera forcément en lent traveling arrière. Parfois c'est un traveling tournant, dans un sens, puis dans l'autre. Le tout monté à la hache. Kounen semble ignorer l'adage selon lequel en musique ce sont les silences qui comptent. C'est tout le problème avec ce cinéma d'esbrouffe et ces réal fascinés par la technique : les ficelles sont trop apparentes. C'est un peu comme ces dessinateurs virtuoses qui font passer la belle image avant la narration.
La séquence finale Imagina "Regardez-je-suis-aussi-balèze-en-3D", bien que réussie esthétiquement n'offre rien de bien nouveau et elle est interminable.
Que dire des comédiens ? Quand il est pas content, Cassel entrouvre la bouche, fait osciller sa mâchoire latéralement et dissimule son regard sous son grand chapeau. C'est signal que ça va barder ! Il faisait la même chose dans la "Haine", le chapeau en moins.
Juliette Lewis ne sert à rien alors pour se faire pardonner Kounen nous montre son entrejambe et ses tétons au garde à vous. Merci pour le grâcieux interlude, dommage qu'il arrive à la fin ça nous aurait changé un peu les idées.
Passons au message. Alors le chamanisme s'est fumer des pipes, psalmodier et faire divers bruits avec sa bouche ? Ah c'est vachement profond alors le chamanisme !
Quand à la révélation finale, elle tient du pétard mouillé, l'équivalent cinématographique de la philosophie à deux balles de "l'Alchimiste", si vous voulez.
Personnellement, je me fiche que le "Blueberry" de Kounen soit fidèle ou non à la série. Je suis allé voir ce film comme un œuvre de cinéma. J'ai vu un clip tape-à-l'œil, superficiel et chiant.
Pour moi, Kounen est doublement passé à côté de son sujet.
Wooley, à mon avis ton sens de l'amitié t'honore mais te fait perdre un peu d'objectivité. :o)

284. daiboken - 03/03/04 16:05 - (en réponse à : woolley)
***aimer ce film, c'est une question de sensibilité, de culture et d'ouverture d'esprit...
rien d'étonnant que vous ayez aimé...
certains autre ont du chemin a faire! ***

L'ouverture d'esprit dont vous vous faites le parangon, ça serait aussi de reconnaître qu'on peut ne pas apprécier le film pour des raisons qui ne justifient pas d'en faire de manière méprisante une question de sensibilité, de culture et... d'ouverture d'esprit.

Ceci dit, personnellement, je n'ai pas vu le film et je me contrefiche des polémiques qu'il suscite.

283. woolley - 03/03/04 15:08 - (en réponse à : woolley@wanadoo.fr)
monsieur Delmas, je vous aime! rien de sexuel, rassurez vous!
finalement, tout cela est normal, aimer ce film, c'est une question de sensibilité, de culture et d'ouverture d'esprit...
rien d'étonnant que vous ayez aimé...
certains autre ont du chemin a faire!
pw

282. gabriel delmas - 03/03/04 14:35 - (en réponse à : je l'ai vu)
Ah ça ! Je ne m'attendais pas à ça.
En fait, Kounen a fait un film d'auteur avec les moyens des films hollywoodiens.
Merveilleux.
J'ai trouvé le film nouveau, expérimental, osé, différent, parfois génial, très beau, très original, très artistique dans la forme et dans le fond.

281. Gilles - 26/02/04 19:16
Enfin vu "Blueberry le film"...
L'echec commercial se confirme... La salle etait pas bien grande en 3eme semaine et bien vide...

Le film est raté (plutot longuet, sans fil narratif et techniquement parfois douteux.. Les zooms sur les personnages)... Mais neanmoins bigrement interessant et original... Il y'a dans ce film un "je ne sais quoi" qui ne me deplait du tt...

Je comprends que les producteurs aient fait la gueule en voyant le produit, car ce film est un veritable Hold-up... Kounen a pris Blueberry et les 40 Millions d'Euros et a fait ce qu'il voulait... A savoir un truc bizarre, hybride...

Je comprends que les heritiers Charlier fassent la tronche... Il n'ya rien du personnage de Charlier dans ce film...(Le passé de Blueb est changé, Blueb n'est pas militaire etc).. TT le coté heros qui vit des aventures est passé à l'as...

Je comprends aussi pourquoi Giraud defend le film... Kounen a fait un Blueb que Giraud n'aurait jamais osé faire... Un Blueb qui reverait de faire s'il n'avait pas peur de la reaction de ses lecteurs et s'il etait moins respectueux de "l'esprit Charlier"...
Giraud s'est plusieures fois plaint de la vision caricaturale qu'on donne des indiens dans Blueb... Ce sont des indiens de Western et il a tjr revé de faire un truc avec de "vrais indiens"... Or Kounen le fait...
Giraud a tjr eu du mal avec le coté militaire de Blueb, Kounen passe ca à l'as...
Giraud s'est svt plaint du coté ado de Blueb qui se fout chq fois ds une merde noire... Kounen a negligé l'aspect aventure et complot de la bd...

Bref la vision de Kounen est certes tronqué (il fait un Blueb comme si Charlier n'avait jamais existé), mais elle est personnelle et apporte malgré tt au personnages et au mythe... (Je trouve d'ailleurs que Cassel est plutot convainquant et qu'il fait exister son personnage, ce qui est plutot rare dans les adaptations Bd particulierement en France)...

280. nemOrtel - 25/02/04 14:14 - (en réponse à : efa)
Il y a beaucoup de choses anciennes dans les Pyrénées.

279. ours jaune mais neammoins cool - 25/02/04 14:06
d'ailleurs pour peu qu'on relise les corto maltese, on découvre des cultures qui proposent ce type de voyages,( de culture) un peu partout en fait.Ce n'est pas forcément relié aux indiens ni aux champignons.Et je trouve que la comparaison avec corto fait d'ailleurs tres vite mal au film blueberry dans la mesure ou Pratt a su traiter le sujet avec style, et justesse sans tomber dans la comparaison avec des junkies.Et cette impression semble particulierement due au réalisateur.

278. efa - 25/02/04 13:37
ici même en europe on trouve encore des traces de ce qu'ont était des anciennes cultures chamaniques, sans aller trop loin de chez moi , aux pyrinées (la partie catalane) il y a encore des bergers et chasseurs de la region qui continuent a consommer la amanita muscaria (yes, a magic mushroom) , le même truc qu'avalaient les ancients chamans de la siberie. mais là ce n'est q'un example...

277. ours jaune mais neammoins cool - 25/02/04 09:51 - (en réponse à : ha ba bravo)
qu'est ce qu'elle te dirait ta maman si elle te lisait , hein?t'y as pensé à ca?
prout?non mais n'importe quoi!apres tu t'etonnes que ton projet sens...
(ok c bon ct une blague...)

276. ours jaune mais neammoins cool - 25/02/04 09:50 - (en réponse à : ha ba bravo)
qu'est ce qu'elle te dirait ta maman si elle te lisait , hein?t'y as pensé à ca?
prout?non mais n'importe quoi!apres tu t'etonnes que ton projet sens...
(ok c bon ct une blague...)

275. Le Commentateur - 25/02/04 01:27
... Surtout que les Amérindiens (ou plutôt les Premières nations, comme certains demandent à être nommés; "Indiens" c'est très mal vu) qui utilisent des hallucinogènes, peyolt et cie, c'est principalement ceux centre et du sud des État-Unis et c'est loin d'être la totalité d'entre eux.

Dans notre région, c'est surtout les vapeurs d'essence, le lisol, l'alcool à 90 degrés et ça n'a pour seul but que de donner une bonne cuite.

Il y a également une bonne culture (clandestine) de la marijuana dans les réserves de la région de Montréal, mais c'est au profit ($$$) du crime organisé (mafia, motards...).

Pas mal moins romantique, hein...

Bon, vous allez me dire que ce n'était pas comme ça au temps de Blueberry. Mais, en matière de rites d'initiation, cela consistait surtout à envoyer les ados dans le bois en leur disant de revenir quand ils seront du monde! Héhéhé bon, j'exagère un peu. En fait, les jeunes partaient dans le bois et devaient apprendre à se débrouiller tout seuls. Ils pouvaient également jeûner et prier, ce qui pouvait finir par induire, à la longue, des visions.

274. nemOrtel - 25/02/04 00:23 - (en réponse à : ojmnc)
Cinq lettres : P.R.O.U.T.

273. pm - 24/02/04 23:06
Ah si il faut être juste, parmi les films actuellement proposés Blueberry semble excellent comparé à Rrrrrrr(comment un tel film peut exister)?

272. larry underwood - 24/02/04 22:08
En attendant, Podium c'était vraiment bien. Beaucoup ri, beaucoup ému, beaucoup reviendu.

En plus, j'y suis allé un peu réticent, j'avais peur de m'ennuyer, mais la mise en scène est très inventive, Poelvoorde est un extra-terrestre et Jean Paul Rouve fait très bien Polnareff. Faites-vous du bien.

271. ours jaune mais neammoins cool - 24/02/04 20:52 - (en réponse à : juste pour contredire)
non ce film est pas-mal-heu.lalalalere heu!

mon pov nemo tu t'es enflammé et maintenant t'es completement cramé!!!mais 'ourquoi tu fais pas plus attention avec les allumettes?et les champignons?
(à lire avec un air paternel)
(sachant que nemo doit payer ses 10 ans de plus que moi au moins, c drole)


(merci)

270. CoeurDePat - 24/02/04 17:46
Ce film est une-euh merde-euh, la lala lala. (bouche en coeur)

269. Kabé - 24/02/04 17:44 - (en réponse à : nemOrtel)
Hi hi, ça aussi c'est rigolo :

Moi : "le film a justement l'air de réduire les indiens à des junkies fumeurs de pétard"

Réponse : "Ainsi les fumeurs de pêtards sont des junkies ?"

Chacun appréciera le fabuleux raccourci...

Pour le reste, je renonce, j'en ai pris assez dans la pomme pour aujourd'hui ;-)

268. nemOrtel - 24/02/04 16:47 - (en réponse à : bandito)
On est entre nous, appelle-moi maître.

267. bandit - 24/02/04 16:44
Apparemment, je suis gravé dans ta mémoire
tu dis ce que tu veux, mais viens pas faire la leçon aux autres en les traitant de xénophobes.
t'as pas l'impression que ta suffisance énerve bcp de monde ?
tu vas me dire que c'est le lot de tous ceux qui détiennent la Vérité, exact, car TU es La Vérité

266. Bert74 - 24/02/04 16:37
Vous saviez qu'on fornicait et chiait à même le sol à Versailles? Non? C'est peut-être parce que personne n'en parle jamais, ni dans les films, et encore moins dans les manuels d'histoire

Tututut...
Il y a une scène la-dessus dans le film "Que la fête commence", et je crois mêm qu'une vignette y fait référence dans Apocalypsemania.
Alors, tu vois...
:0)

265. Michaël - 24/02/04 16:34 - (en réponse à : Woolley)
Euh au temps pour moi. Je viens de me rendre compte que j'avais sauté cette page. Avec tous ces posts, la vue divague...

264. nemOrtel - 24/02/04 16:30 - (en réponse à : bandit)
Tiens? Le fan de Matrix à moto. J'ai écrit que les autrichiens sont presque des nazis? Oh zuuuut, je m'en veux là, les pauvres, c'est vrai qu'ils sont tellement ouverts et tolérants, ça va sùremement les blesser. Enfin...
Bon, je vais vous le dire avec calme, zen et volupté : on vous demande pas d'aimer les Indiens ou de faire dans le politiquement correct, mais de les comprendre. Quand Kounen propose une vision chamanique (shaman est anglais, c'est vrai), c'est pour nous montrer une facette méconnue d'un peuple très différent du notre. Mais nous avons été comme eux, nous l'avons seulement oublié. Nous avons été nomades, nous avons été libres, sans villes, cuisines et dépendances, sans entraves que celles de la vie. Quand c'est Kevin Costner qui fait Danse avec les loups pour montrer (d'abord) aux américains que ces peuples n'avaient rien des barbares assoiffés de sang décrits dans les bons vieux westerns de John Wayne ou Gary Cooper, personne n'est venu dire "Ouuuuh, c'est réducteur, c'est l'apologie la paix". Là, un gars propose (maladroitement peut-être, cela peut se discuter) une autre facette des Indiens, tout aussi importante, essentielle quel le nomadisme ou le respect de la nature, on entend les loups hurler au scandale. Vous saviez qu'on fornicait et chiait à même le sol à Versailles? Non? C'est peut-être parce que personne n'en parle jamais, ni dans les films, et encore moins dans les manuels d'histoire! Notre histoire (je parle de celle de l'humanité cette fois) n'est pas un long fleuve tranquille d'eau pure.
Et là, pour deux ou trois chmapignons hallucinogènes, vous nous chiez une pendule.
Mais le second message du film de Kounen, et derrière lui de Moebius, bande de galopins, c'est que votre western de Papa, il crève la gueule ouverte, il sent la charogne! Il pue le mensonge, la révision historique! Quand est-ce qie vous allez accepter la vérité? Revoyez donc Little Big man, pour les réfractaires à la jeunesse, et restez-en à la bd Blueberry si le film vous dérange. Mais critiquer la vision des Indiens du film, c'est comme dire "Je trouve les gitans fascinants, mais pourquoi diable ces gens n'habitent-ils pas des maisons comme tout le monde?".
Allez, je vais vous expliquer mon point de vue perso en une petite histoire courte : un trappeur et son guide indien avancent dans la forêt du nord américain. A un moment, le trappeur s'arrête, et l'air désespéré, s'écrie : "Nous sommes perdus, nous ne retrouverons jamais le village!"
Et l'indien de répondre, surpris:
"Mais non voyons, c'est le village qui est perdu."

263. woolley - 24/02/04 16:18 - (en réponse à : woolley@wanadoo.fr)
michael...
j'ai dis ce que je pensais du film et pourquoi au post 70 je crois...
pour comprendre le ton de certains de mes posts, faut relire (hélas) depuis ma première intervention sur ce sujet...
je défends pas forcément yan, c'est les attaques gratuites que je combats... que le film ne plaise pas a certains, c'est normal et c'est leur droit... ce que je combats (enfin plus maintenant, parceque j'ai pas que çà a faire non plus...) c'est les avis définitifs qui ont été donnés sans avoir vu le film, ou la méchanceté gratuite qui consiste a descendre quelqu'un uniquement pour le descendre...
je continue de dire que c'est un bon film...
quand a écorcher mon nom, t'inquiètes pas pour çà, j'ai connu pire...
a+
pw

262. bandit - 24/02/04 16:07 - (en réponse à : nemO)
hem, ton amalgame entre l'accent autrichien et naz..., limite mais surtout stupide.
C'est surement pas ce que tu as voulu dire mais tu l'as écrit

261. nemOrtel - 24/02/04 16:05 - (en réponse à : 0_0)
M'énèrvent, m'énèrvent, m'énèrvent...

260. Danyel - 24/02/04 16:01
Bon les gars, d'abord arrêtez d'écrire shamanisme, ce mot s'écrit avec un "c" : chamanisme !
Ensuite je ne vois effectivement pas en quoi ne pas s'intéresser à cet aspect de la culture indienne revient à ne pas aimer les Indiens. Dans ce cas on pourrait dire de ceux qui ne s'intéressent pas au bouddhisme qu'ils n'aiment pas les Asiatiques.

259. nemOrtel - 24/02/04 15:50 - (en réponse à : Altaïr)
You can live it up and die in bed!
Ca, ça me calme ;)

258. Altaïr - 24/02/04 15:46 - (en réponse à : NemO :o))
Boy, boy, crazy boy,
Get cool, boy!
Got a rocket in your pocket,
Keep coolly cool, boy!
Don't get hot,
'Cause man, you got
Some high times ahead.
Take it slow and Daddy-O,
You can live it up and die in bed!

Boy, boy, crazy boy!
Stay loose, boy!
Breeze it, buzz it, easy does it.
Turn off the juice, boy!
Go man, go,
But not like a yo-yo schoolboy.
Just play it cool, boy,
Real cool!

257. nemOrtel - 24/02/04 15:35 - (en réponse à : kabé)
Ce qui m'a fait partir au quart de tour, ça n'est pas tant ta critique du film, dont je me fous comme de ma première chemise, que la dernière partie de ton post, que tu pouvais nous épargner tellement elle est lamentable. Non, c'est devant ce jugement définitif et péremptoire qui classe le film dans la catégorie "pour drogués" qui me fait sortir de mes gonds.
Je ne dis pas que tu es raciste, je dis que tu es obtus et xénophobe. Vers l'étrenger, mais pas du dehors, du dedans. tu as peur de la différence et tu rejetes donc cette culture. Car c'est bien un trait majeur de la culture indienne, et ta maladroite tentative de rattrapage ne fait que t'enfoncer un peu plus. Ainsi les fumeurs de pêtards sont des junkies? Intéressant comme point de vue. C'est quoi la suite? Contrôle des papiers de ceux qui ont apprécié le film? Et si on a apprécié que la fin, on échappe à la garde à vue?
Allez, va poser tes barbelés ailleurs, ici on parle. Et c'est valable pour tous les réacs de tous âges qui dénigrent ce qu'ils ne comprennent pas. Après vous vous plaignez que la bd soit méjugée et méconsidérée. Commencez par analyser vos propres préjugés, et on alors on avancera. C'est valable aussi pour moi, puisque Kabé a prouvé qu'il était capable d'étayer son discours, j'avais méjugé. Je suis un imbécile.

256. Michaël - 24/02/04 14:45
Oups, c'est Woolley, désolé d'avoir écorché le nom.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio