Fabrice Neaud : le Journal Tome 4 (5)

Les 162 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4


62. sebso - 31/03/07 10:37
Je viens de mettre en ligne la première partie d'un entretien fleuve avec Fabrice Neaud sur le site qui lui est consacré.
C'est à cette adresse : http://perso.orange.fr/soleille/fabriceneaud/auteur/entretien1.htm
Cette première partie opère un retour en arrière, notamment sur l'accueil qui a été réservé au Journal et aux démélés de l'auteur avec la presse...

Bonne lecture

61. Philhary - 05/02/06 00:11
Hop encore.

60. nemOrtel - 12/12/03 20:33 - (en réponse à : HB)
Ah c'est bête ça, j'ai réessayé genre 15 fois de le faire partir (en corrigeant quelques erreurs dans la foulée). Ca va en faire des réponses!

59. HervB - 12/12/03 20:29 - (en réponse à : A nemOrtel )
Heu... Je viens de me rendre compte que l'attente risque de durer... Encore un forum qui va perdre un peu de son intérêt à mes yeux.

58. HervB - 12/12/03 20:23 - (en réponse à : A nemOrtel )
Je me suis posé la même question à une époque : pourquoi ça part pas ? En fait, sur un forum phpBB, quand un MP ne part pas, c'est qu'il n'a pas encore été lu par son destinataire, vu que la transmission est instantanée. Il suffit donc de patienter.

57. nemOrtel - 12/12/03 19:18 - (en réponse à : saving private neaud)
Fabrice, si vous passez, j'ai répondu à votre message sur la mdabd, mais bizarrement, ma réponse ne part pas. Elle reste bêtement coincée dans la boîte d'envoi. Comprends pas. Je vous indique donc à nouveau un mail pour me joindre, si vous avez une boîte oubliée pour que nous y conversions, n'hésitez pas : cyb.org@free.fr

56. pym - 12/12/03 17:30
eh ,ben beaucoup de bonnes choses ....
d'abord la laicite est reafirme et les derives integristes denonces ...

pour les langues ,on supprime l'appelation "langues d'origines " ce qui etait une aberration communautariste et on la remplace par une impulsion a l'etude comme langues etrangeres de l'arabe et du tamazight (excellente nouvelle )....

y a encore le cas de l'alsace qui me chiffonne .... et cette histoire de jours feries .....

mais bon ,dans l'ensemble c'est tres positif et ça fait longtemps que je l'attendais .....

55. goolwen - 12/12/03 17:12
Je crois qu'ils l'ont dans l'os, mais cela demande à être confirmé

54. jean-no - 12/12/03 17:10
Les curés et les pasteurs sont payés par l'état dans nos départements germaniques mais qu'en est-il des imams et des rabbins ?

53. pm - 12/12/03 14:30 - (en réponse à : Quentin)
Tu es bien un belge toi car cette histoire est notre grande honte. L'alsace et le Moselle étaient annexés par l'Allemagne après la guerre de 1870, et n'a été récupéré par la France qu'à l'issue de la première guerre mondiale en 1918, donc la loi sur la laïcité de 1905 n'a pas pu s'appliquer et ces régions sont restés sous le régime du concordat Napoléonien. Personne n'a osé remettre en cause ce modus vivendi depuis(la loi sur la laïcité de 1905 étant acquise de haute lutte personne ne voulait en 1918 d'une nouvelle guerre scolaire) et en 2003 on reste avec ce particularisme régional.

52. Quentin - 12/12/03 14:23
La commission Stasi vue de Belgique:

http://www.lesoir.be/articles/a_049F4E.asp

51. goolwen - 12/12/03 13:11
En Alsace, les prêtres sont payés par l'état, il y a des facs de théologie .... laïc ? Ben non ...

50. Quentin - 12/12/03 12:40
Pas de grande surprise. Le plus intéressant dans tout ca, c'est qu'apparemment on donne des cours de religion à l'école en Alsace-Moselle. Est-ce compatible avec la laïcité?

49. pm - 11/12/03 23:13
Puisqu'on en a beaucoup parlé il y a quelques temps(cf journal tome 4(4)) voici le texte du rapport de la commission Stasi:


LAÏCITÉ
LE TEXTE COMPLET DU RAPPORT DE LA COMMISSION STASI : IL PRÉCONISE DE LÉGIFÉRER



Le 17 décembre prochain, Jacques Chirac se prononcera sur la façon dont il entend régler la question de la laïcité dans les institutions de la République. Ce matin, il a reçu Bernard Stasi et les membres de sa Commission qui lui ont remis leur rapport, lequel préconise notamment une loi prohibant les signes d'appartenance religieuse et politique dans les établissements scolaires.


Les conclusions et propositions du rapport Stasi sur la laïcité (VERBATIM)

PARIS, 11 dec (AFP) -

"La loi du 9 décembre 1905 a affirmé la séparation de l'Eglise et de l'Etat. La question laïque ne se pose plus aujourd'hui dans les mêmes termes. En un siècle, la société française est devenue sous l'effet de l'immigration, diverse sur le plan spirituel et religieux. L'enjeu est aujourd'hui de ménager leur place à de nouvelles religions tout en réussissant l'intégration et en luttant contre les instrumentalisations politico-religieuses. Il s'agit de concilier l'unité nationale et le respect de la diversité. La laïcité, parce qu'elle permet d'assurer une vie commune, prend une nouvelle actualité. Le vivre ensemble est désormais au premier plan.

Pour cela, la liberté de conscience, l'égalité de droit, et la neutralité du pouvoir politique doivent bénéficier à tous, quelles que soient leurs options spirituelles. Mais il s'agit aussi pour l'Etat de réaffirmer des règles strictes, afin que ce vivre en commun dans une société plurielle puisse être assuré. La laïcité française implique aujourd'hui de donner force aux principes qui la fondent, de conforter les services publics et d'assurer le respect de la diversité spirituelle. Pour cela, l'Etat se doit de rappeler les obligations qui s'imposent aux administrations, de supprimer les pratiques publiques discriminantes, et d'adopter des règles fortes et claires dans le cadre d'une loi sur la laïcité.

Un rappel des obligations auxquelles les administrations sont assujetties :

Lutter fermement contre le racisme et l'antisémitisme. Inviter à cet égard les administrations à la plus grande fermeté, notamment dans le secteur de l'Education nationale.

Faire respecter strictement les règles d'obligation scolaire et le contenu des programmes.

Faire de la laïcité un thème majeur de l'instruction civique, à l'occasion notamment d'une "Journée de Marianne ".

Mieux assurer l'enseignement du fait religieux.

Inviter les administrations à prévoir des mets de substitution dans les cantines publiques.

Adopter solennellement une Charte de la laïcité qui serait remise à différentes occasions : la remise de la carte d'électeur, la formation initiale des agents du service public, la rentrée des classes, l'accueil des migrants - qu'un contrat d'accueil et d'intégration soit signé ou non - ou l'acquisition de la nationalité. La commission préconise qu'elle soit aussi affichée dans les lieux publics concernés.

Insérer la laïcité dans le programme des journées de préparation à la défense nationale.

Inviter les administrations à prendre en compte les impératifs religieux funéraires.

La suppression des pratiques publiques discriminantes :

Encourager la destruction des ghettos urbains par le remodelage des villes. Rendre possible l'accès à l'école publique dans toutes les communes. Donner dans les communes la priorité aux équipements sportifs communs favorisant le brassage social.

En Alsace-Moselle, inclure l'Islam au titre des enseignements religieux proposés et laisser ouvert le choix de suivre ou non un enseignement religieux.

Supprimer les Enseignements des langues et cultures d'origine (ELCO) et les remplacer progressivement par l'enseignement des langues vivantes.
L'enseignement de langues non étatiques nouvelles doit être envisagé (par exemple, berbère, kurde). Développer l'apprentissage de la langue arabe dans le cadre de l'Education nationale et non dans les seules écoles coraniques.

Assurer un enseignement complet de notre histoire en y intégrant l'esclavage, la colonisation, la décolonisation et l'immigration.

Rééquilibrer le soutien apporté aux associations au profit des associations culturelles.

Recruter des aumôniers musulmans dans l'armée et dans les prisons.

Mettre en place une autorité de lutte contre les discriminations.

Donner aux courants libre-penseurs et aux humanistes rationalistes un accès équitable aux émissions télévisées de service public.

L'adoption d'une loi sur la laïcité :

Cette loi comporterait un double volet : d'une part, préciser les règles de fonctionnement dans les services publics et les entreprises ; d'autre part, assurer la diversité spirituelle de notre pays.

a) Le fonctionnement de services publics :
Affirmer le strict respect du principe de neutralité par tous les agents publics. Inclure l'obligation de neutralité des personnels dans les contrats conclus avec les entreprises délégataires de service public et avec celles concourant au service public. A l'inverse, préciser que les agents publics ne peuvent être récusés en raison de leur sexe, race, religion ou pensée. Prévoir que les usagers des services publics doivent se conformer aux exigences de fonctionnement du service public.

Adopter pour l'école la disposition suivante : "Dans le respect de la liberté de conscience et du caractère propre des établissements privés sous contrat, sont interdits dans les écoles, collèges et lycées, les tenues et signes manifestant une appartenance religieuse ou politique. Toute sanction est proportionnée et prise après que l'élève a été invité à se conformer à ses obligations" ; cette disposition serait inséparable de l'exposé des motifs suivant : "Les tenues et signes religieux interdits sont les signes ostensibles, tels que grande croix, voile ou kippa. Ne sont pas regardés comme des signes manifestant une appartenance religieuse les signes discrets que sont par exemple médailles, petites croix, étoiles de David, mains de Fatimah, ou petits Coran".

Prévoir dans la loi sur l'enseignement supérieur la possibilité d'adopter un règlement intérieur rappelant aux étudiants les règles liées au fonctionnement du service public.

Compléter la loi hospitalière pour rappeler aux usagers leurs obligations, notamment l'interdiction de récuser du personnel soignant ou le respect des règles d'hygiène et de santé publique.

Insérer dans le code du travail un article pour que les entreprises puissent intégrer dans leur règlement intérieur des dispositions relatives aux tenues vestimentaires et au port de signes religieux pour des impératifs tenant à la sécurité, au contact avec la clientèle ou à la paix sociale interne.

b) Le respect de la diversité spirituelle :
Faire des fêtes religieuses de Kippour et de l'Aïd-El-Kebir des jours fériés dans toutes les écoles de la République. Dans le monde de l'entreprise, permettre aux salariés de choisir un jour de fête religieuse sur leur crédit de jours fériés. Créer une école nationale d'études islamiques.

La commission s'est prononcée à l'unanimité des présents sur l'ensemble des propositions et, sous réserve d'une abstention, sur la proposition relative à l'interdiction du port de tenues et signes religieux et politiques dans les établissements d'enseignement. La commission est convaincue que ses propositions peuvent affermir l'existence de valeurs communes dans une laïcité ouverte et dynamique capable de constituer un modèle attractif et fédérateur. La laïcité n'est pas qu'une règle du jeu institutionnel, c'est une valeur fondatrice du pacte républicain permettant de concilier un vivre ensemble et le pluralisme, la diversité".

48. nemOrtel - 11/12/03 22:11
Cool Cubik.

47. cubik - 11/12/03 21:35 - (en réponse à : a nemOrtel)
bah, y a po de merite, contrairement au fait d'etre auteur, etre amateur ne requiert aucune qualite


sinon, je viens faire amende honorable puisque je viens de recevoir un message de Fabrice Neaud m'expliquant au passage que tu l'avais bien compris
au temps pour moi

46. nemOrtel - 11/12/03 17:31 - (en réponse à : Goolwen)
Tous les gool sont dans l'art matûre.

45. goolwen - 11/12/03 17:15
Ou un art mateur ?



Désolé, c'est ma pèriode vannes à deux balles ....

44. nemOrtel - 11/12/03 17:12 - (en réponse à : Cubik)
Oh tu sais, je ne suis qu'un Amateur face à toi ;)

43. cubik - 11/12/03 15:50 - (en réponse à : a nemOrtel)
j'en pense que j'ai po compris la même chose que toi sur ces interventions, et je ne pense pas que tu aies mieux compris que moi en fait
ou alors t'as po tout lu

42. jean-no - 11/12/03 15:38
Pour comprendre tout ça il faut revenir à Guy Debord et à Marshall McLuhan plutôt que d'invoquer des penseurs de seconde zone comme Renaud Camus (désolé Fabrice si vous me lisez mais vous vallez nettement mieux que ce type alors pourquoi s'accrocher ?).
Les médias ne savent pas forcément quel but ils servent - s'ils le savaient, ceux qui les font se révolteraient car ils sont plus naïfs que malhonnêtes et plus lâches que manipulateurs. Les médias se nourrissent eux-mêmes, ils servent leur propre format. Exemple le plus évident, celui du présentateur-télé qui défendra becs et ongles le sentiment de connivence dans lequel le spectateur doit se sentir englobé. Il suffit que ce sentiment disparaisse (quelle que soit la raison : quelqu'un qui ne sait pas quoi dire pendant minute, un trouble-fête qui ne cherche pas à distraire, une tronche qui ne passe pas à l'écran, etc., et la tension devient véritablement insuportable, les plus endurants sont tellement moulés pour le format qu'ils font une mauvaise réaction. Il est intéressant de voir à quel point on ne voit d'oeuvres d'art vidéo que dans les musées, sur une petite télé : de telles oeuvres seraient très mal vécues par des téléspectateurs alors ça ne se voit pas.
D'autres médias souffrent du même genre de problème (le format tient lieu de propos - the medium is the message) avec parfois quelques bons réflexes dus à une histoire longue et intéressante : la plupart des journalistes sont de médiocres recopieurs de dossiers de presse dont le premier impératif est d'avoir le style journalistique et de remplir les cases qu'on leur a aménagées plutôt que d'avoir quelque chose à dire... Mais quelque part restent en mémoire la référence des grands journalistes : éditorialistes innoubliables, grands reporters, etc. La télé n'a pas de telles références, non pas parce que c'est impossible mais parce que c'est le média de l'oubli par excellence (plus que la radio me semble-t-il, mais je ne saurais dire pourquoi).

41. pm - 11/12/03 15:24
Oui oui Godard interviewé est souvent très bon. Je crois me souvenir qu'il avait rembarré Ardisson qui lui disait combien il l'admirait en lui répondant "Ca m'étonnerait", Ardisson interloqué était décontenancé et lui avait répondu"pourquoi?" et Godard de lui répondre "Parce que vous ne feriez pas votre émission de cette façon". Je me suis d'ailleurs toujours demandé pourquoi Ardisson n'avait pas coupé au montage(une de ses grandes manies).
Le cinéma de Godard est excellent jusqu'en 1967/1968, c'est à dire tous ces premiers films d'A bout de souffle jusqu'à week-end en passant par pierrot le fou, le petit soldat, masculin féminin(dans masculin il y a masque et il y a cul, et dans féminin? dans féminin y'a rien! Du Godard pur sucre)et quelques autres. ensuite période gauchiste soixantuitarde très chiante, une éclipse assez longue et des films plutôt médiocres depuis une bonne vingtaine d'années. Je ne lui pardonnerai jamais d'avoir laissé tomber Anna Karina ( qui est quasi ma muse) comme une vieille chaussette.

40. nemOrtel - 11/12/03 13:57 - (en réponse à : ola)
Grosse coquille dans mon précédent post, lire "seul l'interviewEUR est soupçonnable (mais pas forcément soupçonné)". Sinon la phrase perd son sens. Comme quoi, voilà un joli contre-sens :)
Mais ce lapsus n'infirme pas complètement mon propos, seulement là j'aurais été mon propre intervieweur, ce qui n'a pas de sens en soi. Aspirine... En tout cas on fait toujours bien de se relire :)

pm > on pourrait aussi citer Godard (le cinéaste), parfois odieux, parfois absent, souvent cabot, mais toujours génial. Après, son cinoche, faut s'accrocher mais le personnage reste unique.

39. pm - 11/12/03 13:35
Les deux plus belles interviews que j'ai jamais entendues étaient celles des écrivains Vladimir Nabokov et de Patrick Modiano, sur feu Apostrophe. Nabokov, les plus jeunes n'étaient pas nés ,c'était au début de l'emission, avait simplement refusé de répondre oralement aux questions de Pivot, tout était préparé à l'avance, tout était écrit dans le plus pure style Nabokovien(c'est à dire dans une langue de très haut niveau, il était variment multilingue) qui est à mille lieues du langage parlé. Ca n'en avait que plus d'intérêts et le décallage était saisissant. Quant à Modiano tout le monde sait qu'il est absolument incapable de terminer une phrase oralement, il recommence indéfiniment une nouvelle phrase et devient strictement incompréhensible(quand on sait que c'est un écrivain au style très construit et très lisible), on finit par se mettre à sa place, on a tellement pitié pour lui, on aimerait l'aider mais on ne voit guère comment, bref on achète son livre.

38. nemOrtel - 11/12/03 12:12 - (en réponse à : Du coeur (sans cible))
Je viens de voir que Fabrice vient aussi de quitter le forum de la mdabd, poussé par la vindicte populaire. C'est curieux l'acharnement de certains, qui s'obstinent à chercher un reflet de leur vérité quand on est précisément en train de leur en exposer une autre, afin de mieux de comprendre mutuellement. Dommage. J'ai cru comprendre que Fabrice essayait d'expliquer (mais il s'est perdu à courir plusieurs lièvres à la fois, semble-t'il) que les rapports entre l'artiste et le public sont comme les autres, imparfaits, et sont donc soumis, eux aussi, à à la possibilité de malhonneteté intellectuelle. Sans y voir de Grand Complot Universel, l'idée que Fabrice n'a pas réussie à faire passer est (j'espère bien traduire son propos) que seul l'interviewé est soupçonnable (mais pas forcément soupçonné) de cette malhonneteté. Ne pas saisir cette évidence montre une certaine inertie cérébrale, qui semble avoir épuisé notre Néaud national. Je m'en désole car, tout "Don Quichotte" qu'on l'imagine, Fabrice possède, à mon sens, une vision de la décadence sociétale d'une rare lucidité, du fait qu'elle traite de la déliquescence de nos codes de communication. Ce qui s'est passé illustre bien ce travers. Son interlocuteur, journaliste amateur, est resté muré dans l'idée qu'une interview (c'était le sujet) est par convention devenue quelque chose que l'on tente mutuellement de mettre sur le même plan qu'une conversation normale. Ce qu'elle n'est pas, évidemment, mais la bien-séance et les usages font que l'on tente en général de la rendre la plus "agréable", au sens humain, et non professionnel, j'insiste sur ce point. Mais, et c'est là je crois le coeur du propos de Fabrice, l'usage ne saurait prévaloir sur l'utile. Une interview doit avant tout petre pro, cad servir les deux parties, le journaliste a son "papier", l'artiste a sa vitrine. Tout le monde est content. Oui mais si l'inteviewé a déjà été piégé par le passé, mettons à cause du combat social qu'il défend ou d'opinions politiques, ou parce qu'il ne mange pas de carottes, peu importe, a t-'il le droit d'être méfiant, pas envers une personne, entendons nous bien, mais envers un système? En a-t'il encore le droit aujourd'hui? C'est là, encore une fois, le coeur du combat Neaudien contre l'idéologie du "sympa", véritable rouleau compresseur moderne, qui place la convention avant le sens, qui prône le règne du paraître sur le discours. On est au "coeur" de l'image, et de sa problèmatique. Si je possède un discours "fort" (au sens du fond ET de la forme car la forme en EST le fond), dois-je convenir à la posture moderne, tout sourires et politesses hypocrites. Prenons garde à ne pas faire d'un discours véritablement moderne (qui défend l'intégrité de celui qui l'émet, mais au-delà l'humain et donc chacun d'entre nous) un discours faussement moderne qui se contente du fonctionnel, et de ce fait vide l'acte (cela s'applique à tous les domaines) de son sens. Oui, j'ai une affection certaine pour ce mot, noterons les plus avertis. Maintenant foin de longs discours ampoulés et pompeux, je vais aller m'aérer sur le sommet de la montagne où philosophe l'ami Neaud, et discuter avec lui de choses vraiment préoccupantes, comme la dernière couleur de Stevie.
Qu'en penses-tu Cubik?

37. nemOrtel - 10/12/03 00:01 - (en réponse à : Ramo Lash)
Non non, "le mur est criblé d'impacts", c'est parce que j'évite les balles en ralentissant le temps. Hé! Comédien et martyre, ça donne quelques capacités propres à étonner les imbéciles.
Maintenant, si tu ne veux pas que je te fesse devant tout le monde comme à l'époque, lâche-moi un peu.

36. RamoNash - 09/12/03 23:49
>Excusez-moi d'être énervé, j'ai le droit? Sinon, je sais pas, fusillez-moi. Pff >

"Saint NemOrtel, comédien et martyre".

Il a pas changé, une des ses premières interventions, alors qu'il s'était -à juste titre- fait houspiller, se terminait par "le mur est criblé d'impacts". La boucle est bouclée, (mais à l'envers parce qu'avec nemOrtel rien ne se fait normalement) ((((c:

35. cubik - 09/12/03 23:36 - (en réponse à : cubik@caramail.com)
ca marche :)

je connais rien sur ces sujets, ca me changera po beaucoup >)

34. Ben Ef His - 09/12/03 23:20
Je propose alors qu'on arrete de parler des opinions politiques d'Hergé... Et du proces de Bourgeon... Et des déprimes de Franquin...

33. cubik - 09/12/03 23:10 - (en réponse à : a nemOrtel)
effectivement, evitons de parler a la place des absents
alors arrete de parler pour Fabrice Neaud, merci >)

32. nemOrtel - 09/12/03 21:47 - (en réponse à : ohlala)
Amical, amical... la question n'est pas là. Et puis je n'ai jamais parlé d'insultes. Le fait est que Fabrice s'est vu dans l'obligation de quitter ce forum, ce que je comprends, et donc il ne saurait intervenir pour réagir sur tel ou tel affirmation. Connaissant un peu ce forum, et les dérives rapides qu'il peut héberger, je dis juste d'éviter de parler de quelqu'un qui ne peut pas répondre, quelles qu'en soit les raisons. Maintenant, si vous permettez, j'aimerais pouvoir quitter cette armure de chevalier blanc, j'ai mieux à faire, et il y a plus grave, non?
Excusez-moi d'être énervé, j'ai le droit? Sinon, je sais pas, fusillez-moi. Pff

31. Ben Ef His - 09/12/03 21:40
Fabrice Neaud me manquera avec son Donquichottisme cultivé.

Désolé, je vois pas ce qu'il y a de si insultant... C'est amicale, je trouve...

30. nemOrtel - 09/12/03 21:37
En quoi je t'ai agressé? Je te dis juste que Don Quichotte, c'est peut-être pas très flatteur pour lui! Je te signale qu'il lit peut-être, tu y as pensé avant d'écrire ça? En plus tu avoues que c'est pas faux, mais c'est quand même moi le méchant de l'histoire??? On croit rêver!!! C'est dingue!!! Salut!!!

Ps : évitez de parler des gens absents, ce serait une bonne marque de respect, qu'on soit Auteur ou pas.

29. vieto - 09/12/03 21:07 - (en réponse à : NemO)
Je tiens à préciser que pour moi le terme de Don Quichotte, non seulement ne définit pas l'ensemble du personnage, (tout juste une tendance sur ce forum), mais en plus n'est absolument pas une insulte dans ma bouche (devrais-je écrire, sous mon clavier?). Je considère en effet ce genre de comportement comme salutaire par les temps qui courent. C'est même une forme d'héroisme, de mener des combats contre plus fort que soi, aux risques d'y laisser des plumes. Ce qualificatif que j'appliquais à Fabrice Néaud était donc un compliment de ma part. Un compliment maladroit apparemment, mais un compliment sincère. Si cela pouvait prêter à confusion, voilà le malentendu levé.
De ton côté, mon cher NemO, tu endosses le costume de Chevalier Blanc et ça ne te va pas mal, mais là, je crois que tu te trompes complètement d'adversaire!

28. nemOrtel - 09/12/03 20:04 - (en réponse à : J't'emmerde avec un grand A (citation)
C'est bien mon gars, évacue ta frustration. Allez, un p'tit film X, un suppo à la tisane et puis au lit hein? Mes amitiés à ta main.

27. cubik - 09/12/03 19:40 - (en réponse à : a nemOrtel)
t'as raison, je l'ai traite de faineant
c'est pas comme si c'etait la raison qu'il avait donne avant de partir, non pas du tout
mais qui suis-je pour contredire un Auteur comme toi de toutes facons? >)

26. nemOrtel - 08/12/03 12:06 - (en réponse à : lamentable)
Don Quichotte...fainéant... allez les gars, encore un effort, je crois qu'il est pas encore tout à fait dégoûté de vous!
Foutez-lui la paix, ça vaut mieux tiens.

25. cubik - 08/12/03 11:56 - (en réponse à : cubik@caramail.com)
bah, y a ptet aussi le fait de passer beaucoup de temps ici qui aurait pu etre consacre a ses planches

24. pm - 08/12/03 11:51
Les raisons du départ de Neaud sont assez compliquées à expliquer, il y a évidemment le sentiment de perdre son temps sur les forums en répétant sans arrêt la même chose, sans avoir jamais ou presque le sentiment d'avancer. Le sentiment aussi de s'être fait piéger(que je ne partage pas) et bien sûr cette histoire avec Joann Sfar qui est bien douloureuse.
C'est bien dommage parce que son forum était devenu un véritable espace de liberté où il se disait des choses parfois très intéressantes, et qui n'avaient pas toujours grand chose à voir avec ses albums, et tout ça est retombé d'un coup, comme un soufflé!

23. nemOrtel - 08/12/03 11:32 - (en réponse à : Quentin)
Non, c'est parti pour de bon. Et comme je pense, je le suis. Bye!

22. Quentin - 08/12/03 11:23
Il y a eu une série de facteurs expliquant pourquoi Fabrice a quitté BDP (on les découvrira sans doute dans son "journal 2003"). Je crois qu'un de ces facteurs est qu'il est convaincu que rien d'intelligent ne peut sortir de ce genre de forum. Il ne tient qu'à nous de montrer le contraire, et de parler de son oeuvre d'une manière intéressante. C'est à mon avis la meilleure facon de l'encourager à revenir parmi nous. Pour le moment, c'est plutôt mal parti.

21. vieto - 07/12/03 15:39
Pour ma part, j'étais complètement passé à côté de la polémique entre Sfar et Neaud, arbitrée par Trondheim... Assez hallucinant!
Fabrice Neaud, s'il tient sa parole(et je serais fort étonné qu'il ne le fasse pas) me manquera avec son Donquichottisme cultivé.

20. Fred Boot - 07/12/03 15:31
"Fabrice ne vient plus, hélas, et il semble bien que ce départ soit définitif."

Zut, moi qui espérait qu'il répondrait à mes questions de haute volée.

19. ours jaune mais neammoins cool - 07/12/03 14:51
ben c nul!
moi j'espere juste qu'ils feront comme moi, qu'ils seront laches, qu'ils tiendront pas parole et qu'ils reviendront bajram, sfar et neaud.tous!
ca sert à rien de se barrer...ca fait pas avancer le scmilblick ni rien.

18. pm - 07/12/03 10:39
Cf le sujet sur Joann Sfar(Wanted...)

17. ours jaune mais neammoins cool - 07/12/03 10:09 - (en réponse à : a raté un épisode)
heu pourquoi il s'est barré fabrice?

16. larry underwood - 07/12/03 01:26 - (en réponse à : fred)
Fabrice ne vient plus, hélas, et il semble bien que ce départ soit définitif. On entretient ce sujet par respect pour celui qui l'a inspiré.


Pis aussi pour s'engueuler, en fait.

15. Fred Boot - 07/12/03 01:11 - (en réponse à : De vraies questions)
Bon... De quoi on va parler alors...

J'ai appris dernierement qu'un numero de Pif Gadget de 1975 possédait une jeune pousse d'épicea prête à être plantée. Soit une logistique de 615 000 pousses à distribuer au plus faible prix dans toute la France, je trouve ça trop fou. Depuis je souhaite entrer au service gadget du journal, mais on vient de m'annoncer qu'il n'existe plus depuis belle lurette (dommage, je me voyais bien aller en Chine pour ramener quelques productions locales)

Donc, voici mes questions:
Fabrice, étiez-vous lecteur de Pif Gadget en 1975 ?
Aimez-vous les épicias ?
Pensez-vous que Pifou mérite une atomisation totale ?
Sincèrement, Docteur Justice le film, c'était pas un peu limite ?
Quand est-ce que vous nous la pondez cette bd de super héros ?

La dernière question s'est insérée subrepticement pour vous tourmenter quelques jours. Oui, je suis une ordure ! Gniiiiiiiiii....

14. larry underwood - 06/12/03 20:19
ah bon ?

13. ours jaune mais neammoins cool - 06/12/03 20:18
waow, stanislas il a roseline bachelot à coté de lui!!!



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio