Que pensez vous des collectionneurs?

Les 97 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2


47. zac - 05/10/06 16:38 - (en réponse à : cathy.serge@wanadoo.fr)
L'album Comixland de Alep et Deloupy paru en 2004 aux éditions Jarjille évoque en images et en textes le parcours d'un collectionneur de bandes dessinées. De nombreux albums sont évoqués dont deux de Hergé, "On a marché sur la lune", et un album inédit découvert dans un souk du Caire ! Il s'agit évidemment d'une fiction, l'album se termine sur cette découverte, une sorte de Graal pour tout collectionneur ... Cet album est une petite merveille qui malmene gentiment les travers de tous collectionneurs
je vous invite à decouvrir sur le site de l'éditeur www.jarjille.net

46. alban - 13/01/05 22:10
tiens j'avais oublié le quizz ... bon je vais vous trouver une vraie question pour une fois que j'ai ma biblio à portée de main !!!

philma > je sais bien tu avais mis des smileys à la fin ;)
n'empêche c'est joli les reproductions ;) (enfin chez les autres !!!!)

45. philma - 13/01/05 19:40 - (en réponse à : alban)
Je dirai exactement la même chose aujourd'hui puisque ma phrase était ironique ( si tu lis bien les posts ça te paraîtra évident).

44. dens - 13/01/05 19:15 - (en réponse à : alban t'as la main au quizz)
tu vas nous trouver une question oui?

43. dens - 13/01/05 19:05
excellent bert!!

LOL

42. alban - 13/01/05 18:13
tsssssttt tu déformes tout ...
c'est pas de leur faute ... ils trouvent de la para-bd qui tombent des camions et hop 100% de marge ... quoi ??? c'est pas ce qu'il voulait dire ;)

41. bert74 - 13/01/05 17:56
J'aime beaucoup la remarque du dernier intervenant "des temps anciens" :

sur une Bd la marge est de 30%, sur le parabd elle depasse les 100%

Etant donné que dans n'importe quelle activité commerciale la marge est calculée sur le prix de vente, je trouve que les libraires qui font du "plus de 100%" exagèrent quand même un tout petit peu en vendant plus chère que leur prix de vente... C'est vrai quoi, mince, alors !!!
;0)

40. alban - 13/01/05 13:36
WAOUHHH en plus il est vachement astucieux ton grand-père ...

Chasseurs de dédicaces Mais Robert il fait ça aussi? Peut-être laisse-t-il sa moumoute faire la file à sa place...

39. alban - 13/01/05 13:34
c'est la classe, même les auteurs le remercient :

Pour ou contre Robert Moumoute je suis auteur et je vous dis ceci les peïs, foutez une fois la paix à notre Robert Moumoute parce que lui, il n'a pas le dikkenek. C'est grâce à lui que je sais dessiner des femmes à poil, tellement il m'en a demandées depuis des années.

38. alban - 13/01/05 13:33
philma ...

grosse différence notable notre moumoutte à nous il n'est pas encore bon pour l'asile ... si il reste encore quelques années sur BDP ce sera peut-être le cas mais pour le moment il n'a pas l'air encore complètement perdu ;)

37. helmut perchu - 13/01/05 13:33 - (en réponse à : alban)
Ouah ! J'vais aller fouiller dans le grenier moi !

36. alban - 13/01/05 13:30
Tu as vu mon moumoutte ... ton grand-père te cache des choses :

à Midam: celui que tu appelles moumoute, ce serait pas un monsieur avec un gros accent bruxelaire, qui postillonne tout plein et qui demande toujours des femmes à poil? (son prénom est celui d'un dictionnaire).

là prochaine fois tu lui demandes ses dédicaces ;)

35. helmut perchu - 13/01/05 13:30 - (en réponse à : philma)
Non non non, le "moumoute" de Midam a l'air d'être un "vilain" alors que moi, "votre" moumoute, je suis un gentil hein... et puis comme l'as dit alban, je n'étais pas encore "né" sur BDP à l'époque...

34. helmut perchu - 13/01/05 13:29 - (en réponse à : philma)
Non non non, le "moumoute" de Midam a l'air d'être un "vilain" alors que moi, "votre" moumoute, je suis un gentil hein... et puis comme l'as dit alban, je n'étais pas encore "né" sur BDP à l'époque...

33. alban - 13/01/05 13:25
Moumoutte tu as vu il y a même eu un sujet sur ton grand-père sur BDP !!!!!

"pour ou contre Robert Moumoute ?"... il était super célèbre ton grand père ici ... par contre le sujet a été un peu effacé mais tu as des traces si tu vas dans la recherche sur le contenu du forum ...

extrait :
Pour ou contre Robert Moumoute Faire d'un fan de dédicaces un sujet du forum? C'est vrai que le cas résulte plus de la psychiatrie que de la simple observation humaine, le tout formant un imbroglio dans lequel la logique s'égare. Mais bon, en tant que libraire depuis 10 ans, j'ai eu la chance (ou le malheur ça dépent des jours) de cotoyer le spécimen.

32. alban - 13/01/05 13:09
tiens tu fais bien de passer par là … muuuum tu es sur que tu dirais toujours :
Ben, achète une repro d'un rembrandt c'est beaucoup moins cher que l'original et en bien meilleur état.(;o)
même avec le smiley à la fin ;)
Si tu me dis oui … je t’échange ton Avril contre une photocop ;)

PS : pour moumoutte ça m'étonnerait ... il était pas né à l'époque ;)

31. philma - 13/01/05 13:06
Est-ce que le moumoute dont parle midam est le notre ?

30. alban - 13/01/05 12:48
Finalement les discussions ne varient pas beaucoup ;)

29. Gilles - 01/11/00 21:19
Je trouve un peu vexant de traiter à chaque fois les tres gros lecteurs de Bd de collectionneurs.... J'ai pres de 2000 BD chez moi (dont une majorité d'EO), des centaines de dedicaces.... Et pourtant je ne me sens pas etre un collectionneur, mais un Bédéphile... De la meme façon, je ne suis pas un collectionneur de films, mais je suis un cinéphile.... - Le paraBD m'interesse pas vraiment... Je trouve les objets en general tres mal faits et ce meme qd ils sont (tres) chers... Et je ne vois pas l'interet de me balader avec un tshirt Marsu, ou d'avoir une grosse statuette moche de Gaston sur mon bureau... Si certains collectionnent ca... Tant mieux pour eux.. Cependant, le paraBD me semble indispensable à la BD actuelle, car c'est elle qui fait vivre bon nombre de librairies specialisées... Pour certaines, le paraBd respresente 50% de leur chiffre d'affaire.. Et surtout, c'est sur ce genre de produits que les libraires se font les marges les plus importantes (sur une Bd la marge est de 30%, sur le parabd elle depasse les 100%)... Ce type de collectionneur est donc celui qui fait vivre bon nombre de librairies...Et le fait qu'il existe un nombre important de libraires independants en BD est à mon avis ce qui permet à cet Art de rester dynamique.

28. Gode - 01/11/00 18:11 - (en réponse à : à Tonton Pol)
Boah, histoire de chaussettes en réponse à Midam qui dit un peu plus bas que le para-bd permet de draguer de nouveaux auteurs. Moi je doute et il semble que toi aussi.

Un nom de dictionnaire....Larousse? Nan je rigole. Tout le monde l'aura reconnu (du moins les belges) mais on frise un peu la caricature là, non?

Je me suis déjà retrouvé dans des files pour les dédicaces, il me semble quand même qu'ils (que je) ne sont pas tous aussi atteint.
Maintenant où est le mal, il semble qu'il dépense un max de fric (il suffit de lui demander combien) dans la Bd, cela devrait ravir auteurs, éditeurs, libraires...
L'auteur reste libre de ce qu'il accepte de faire pour un lecteur ou un collectionneur (sait-il faire la différence?). Certains mettent la limite d'entrée et personne ne trouve rien à redire.

27. Tonton Pol - 01/11/00 17:53
à Gode: le producteur de chaussettes, il s'en fout qu'on vende plus d'albums, ce qui compte pour lui, c'est qu'on vende plus de chaussettes. Je sais qu'on dit que certains éditeurs sont des vrais marchands de tapis mais j'ai pas encore entendu dire d'eux que c'était des marchands de chaussettes.

à Midam: celui que tu appelles moumoute, ce serait pas un monsieur avec un gros accent bruxelaire, qui postillonne tout plein et qui demande toujours des femmes à poil? (son prénom est celui d'un dictionnaire).

26. Morti - 01/11/00 17:41
Midam : tu ne m'as pas froissé, je voulais simplement te faire passer le message qu'il existe des tarés graves (tu as donné les noms...) mais également des gens qui aiment la BD au point de la collectionner mais sans tomber dans les excès des susnommés.
Je pense que parmi ceux-là, on peut trouver de vrais passionnés qui apprécient le travail des auteurs au point de dépenser plus pour un objet de collection qui en vaut la peine donc qui respectent et admirent ce travail sans pour celà tomber dans la collectionnite aigüe.
A la limite, les gens que tu citais ne sont pas pour moi des collectionneurs mais des "accumulateurs" qui à la limite se f... de l'auteur qui dédicace du moment que eux ont la leur...pitoyable...
J'ai déjà aussi expliqué mon point de vue sur les dédicaces, n'y revenons plus... (par contre le t-shirt est toujours là... :o) ).
Pour ce qui est du para-BD, j'ai déjà répondu, pour moi ça n'a plus rien à voir avec la BD qui ne l'oublions quand même pas concerne des LIVRES et pas des boîtes de cachoux ou des paréos... :o)
Marc :o)

25. Gode - 01/11/00 17:29 - (en réponse à : à Tonton Pol)
Tu pourrais tenir le même raisonnement pour tout?
Prenons Pin-up par exemple.

Autre remarque. Tes chaussettes font elles vendre plus de BD ou c'est l'inverse?

24. Tonton Pol - 01/11/00 17:27
Vous parlez de merchandising, de collectionneurs de trucs de luxe ou pas de luxe, de se faire du fric sur le dos des pauvres gentils collectionneurs...
En ce qui concerne le fric que ça peut rapporter aux auteurs, j'espère que ce sera un max, surtout quand on connaît le système des licences. Je fabrique et vends des chaussettes ou des calbutes. Je veux percer dans le secteurs enfant mais la concurence est rude. Je sais que Kid Paddle est un best seller auprès des enfants. Je vais donc contacter Dupuis pour obtenir une licence et, le cas échéant, j'espère que mes chaussettes ou calbutes se vendront 10 fois plus. Bon, c'est évident que là, je cherche pas le collectionneur. Maintenant, si un collectionneur achète mes 12 modèles de chaussettes et de calbutes avec Kid Paddle dessus, c'est vraiment un gros con monomaniaque à qui on peut faire achetter n'importe quoi!! Là, dans ce cas-ci, ça rejoint l'autre sujet "le collectionneur est-il un crétin"

23. Gode - 01/11/00 15:59 - (en réponse à : à Midam)
Pas seulement les figurines en résine, mais aussi les vêtements, montres, bouteilles de toutes sortes (pour l'étiquette), cartes postales, tirés à part, jeux vidéos, sortie de l'album avec plusieurs couvertures, jacquettes, marques pages, ex-libris en pagaille....
Franchement, si je ne suis pas amateur de BD, je ne vois pas pourquoi j'irais acheter des chaussettes avec machin ou un t-shirt avec truc. Faudrait peut être pas tout à fait nous prendre pour des billes. C'est pour faire du fric.
Au lecteur à ne pas se faire avoir, c'est tout.

22. Midam - 01/11/00 15:47
Aaaah ! Quelle sagesse, Morti ! Tu n’aurais pas une racine asiatique dans ton arbre ?
Oui, j’apprends qu’il existe un petit cercle de “gentils “collectionneurs dont toi et quelques autres ici font partie, mais il est très difficile pour un auteur de faire la part des choses. En tout cas sur place je n’ai pas la patience ni le devoir de faire un interrogatoire poussé avec recoupements pour savoir si la personne devant moi est animée de bonnes intentions ou si ses intentions sont vénales ou pur caprice de collectionneur-accumulateur. Sorry si je vous ai un peu froissé en vous mettant dans le même sac que Marie-Jeanne, Moumoute ou Happy-mike ou... j’arrête ici sinon je vais devoir en écrire des centaines ! Je vous dis : 80% du public de festival !
En effet je manque sans doute d’objectivité, j’ai été très tôt vacciné contre la collectionnite : avant de faire de la BD, je travaillais au ‘journal du collectionneur’. J’y ai rencontré une belle brochette de tarés irrécupérables et égocentriques.

Je pense que le para-bd ne s’adresse pas au collectionneur mais essaye de faire sortir le personnage de son univers papier pour draguer de nouveaux lecteurs et leurs donner le goût de découvrir la BD. Le para-bd dont parle Gode est sans doute celui de luxe ( les figurines en résines par ex. qui sont signées et vendu à 300 ex.) et ne s’adresse, dans ce cas là, qu’aux collectionneurs, c’est sûr.
Mais faire signer une montre en plastoche made in china qui a coûté 1 Euro est un aveu à peine déguisé de lui donner une valeur ajoutée... C’est un peu vain et ça évoque une mentalité de capitalisme d’épicerie, vous en conviendrez...

En effet Morti, entre le blanc et le noir il y a le gris et qui dit gris dit gris métallisé donc Toyota donc garçon-coiffeur...la boucle est bouclée.

21. Morti - 01/11/00 13:21
Et le débat continue... :o)
Pour Erick : j'ai la même impression que toi en lisant la réponse de Midam...mais j'ai déjà entendu sa version lors d'un débat précédent. Je comprends parfaitement son point de vue mais je ne suis pas certain qu'il ait essayé de comprendre le nôtre.
Ses arguments sont corrects mais il semble (et d'autres avec lui) mettre tous les gens qui osent se dire collectionneurs dans le même sac et sa réflexion sur les gens qui préfèrent le contenant au contenu est révélatrice : Midam, on peut aimer les deux !!!
Pour moi un tirage de tête est un objet qui doit être beau pour me plaire sinon l'édition normale me convient et de ce fait est comparable à n'importe quel autre bel objet qu'on peut acheter. Il se fait qu'ici c'est un livre avec des dessins, ça pourrait être une estampe, un vase, un meuble, que sais-je...là d'accord, c'est l'objet qui compte le plus. Mais le contenu doit être à la hauteur, je ne me vois pas acheter un TT de Michel S. par exemple...
De plus étant donné qu'un TT est déjà dédicacé, ce n'est pas nécessairement ce public-là qui risque de venir em... le dessinateur (qu'on a éviedmment forcé à venir, attaché sur sa chaise et traîté comme un malpropre...) lors des séances de dédicaces...
Je répète, je suis collectionneur depuis 30 ans, jene pense avoir causé de tort à personne et n'avoir jamais em... un dessinateur donc qu'est-ce qui permet de sous-entendre que les collectionneurs sont des gens "nuisibles" au bien-être de la profession ?
Ca revient à dire que tous les gens qui aiment les Toyota gris métallisé sont des garçons-coiffeurs ou que les gens qui vont voir Star Wars n'aiment que le cinéma américain et ne peuvent être cinéphiles...je trouve ça un peu limitatif comme raisonnement et réducteur...entre le blanc et le noir, il y a une variété infinie de gris...
Marc

20. sylged - 01/11/00 13:12
.. argh, Tom a été plus rapide que moi ! Tant pis.

19. sylged - 01/11/00 13:10 - (en réponse à : jenloo@club-internet.fr)
Beaucoup de réactions en un temps record : visiblement, il y a débat !
Je crois qu'il y a tout simplement différents amateurs de BD. Il y a celui qui aime en lire sans avoir besoin de posséder l'objet : c'est l'adhérent aux bibliothèques. Il y celui qui veut pouvoir relire à loisir les BD qu'il aime et qui apprécie de les avoir dans sa bibliothèque : c'est l'acheteur de BD (j'en suis un). Il y a celui qui vénère l'objet-livre et qui lui confère une valeur intrinsèque : c'est le collectionneur d'éditions originales. Enfin, il y a le collectionneur qui veut rassembler tout objet ayant un rapport avec une ou des séries qu'il affectionne : c'est l'acheteur de para bd.
Tous ces amateurs correspondent à des personnalités différentes. Je comprends qu'on puisse vouloir posséder des EO, même si je n'en ressens pas du tout le besoin - et c'est tant mieux pour mes finances ! On peut juger excessive telle ou telle manière d'aimer la BD, mais le plus important est que chacun y trouve son compte, non ?

18. Gode - 01/11/00 12:31
Il y a aussi deux catégories de dessinateurs.
Ceux qui font du para-bd mais qui refusent de signer ce qui ne l'était pas au départ. Ils ont en général commencé par le faire, pour faire plaisir, puis ont retrouvés les objets en question chez des marchands.
Puis il y a ceux qui encouragent la chose, qui signent tout et n'imoorte quoi et qui vont jusqu'à proposer leurs marchandises au stand ou ils dédicacent. Pas besoin de faire un dessin (façon de parler) le public visé est le collectionneur. Et cela fait toujours en rentrées financière complémentaire.
Ha, le mot est laché; "rentrée financière". Peut-on m'expliquer quel est le public visé par le para-bd si ce n'est le collectionneur? Collectionneur qui évidement va dépenser son argent, argent qui va finir dans la poche de quelqu'un.
Peut-être même dans la poche de ceux qui n'aiment pas le collectionneurs ;o).

A Midam, ce n'est pas une attaque perso.

17. Tom - 01/11/00 12:18
Je pense qu'il faut distinguer 2 catégories de collectionneur :
Le lecteur : il est avant tout lecteur et non pas collectionneur; ce dernier état étant une conséquence du premier. Il aime beaucoup La BD, en découvrir de nouvelles, lire ses anciennes et de ce fait il en accumule au fur et à mesure de ses achats. De fait, il achete des EO et il les gardent parce que c'est avec elles qu'il a découvert la BD en question (il ne va pas les vendre pour acheter des rééditions même si économiquement ca se dicute). Au long de son périple, il a bien sur quelques ex-libris, objets ou dédicaces mais il n'en fait pas à priori une lubie.
L'accumulateur : son cas est différent, il veut tout avoir (et les marketeurs peuvent lui fournir) si possible dédicacé, en plusieurs éditions et avec tout le parabd qui va avec. Ici, c'est plus les objets qui sont recherchés (qq fois leurs valeurs marchande) que le contenu graphique et scénarique de l'oeuvre.
De temps en temps, on trouve des gens qui sont dans les deux catégories, soit simultanément (pour un auteur particulier) soit successivement. Je pense qu'il y a une profonde animosité (sans doute cachée) entre les 2
@+ Tom

16. berre - 01/11/00 11:35
Ce n'est pas parce qu'on est collectionneur qu'on harasse les dessinateurs. Bon il y a des types qui combinent ces deux vices. Et il y a effectivement un paradoxe quand les lecteurs réclament tout le temps les auteurs aux séances de dédicaces, pour après lui demander: à quand le prochain album? Si mon auteur favori décide de ne plus faire de dédicaces, exlibris, sérigraphies etc pour se concentrer uniquement aux albums, je ne serai pas malheureux, parce que j'aime tout d'abord la bd. a+

15. Erick - 01/11/00 10:44 - (en réponse à : erick-mk@bluemail.ch)
Je suis un collectionneur. J’ai toujours pensé que le collectionneur contribuait à l’existence de la BD. Après lecture du commentaire de Midam, j’ai presque l’impression d’être un nuisible (?). Je ne suis ni un fan de festival, ni un fan de para-BD (j’ai quand même 2 statuettes). Je n’ai pas beaucoup de tirage de tête ou de lux et pourtant j’éprouve toujours un grand plaisir à les lires. J’achète un TT ou TL forcement pour le contenant et le contenu. Où est le mal?. La BD est ma passion, et je n’ai jamais eu l’impression que mon attitude était injurieuse vis a vis des auteurs. Pour les EO j’ai le même problème que Morti: comme j’achète les BD à leur sortie, j’ai forcement beaucoup de EO. Pour certaine série, je préfère en effet acheter l’EO , pour d’autre je n’en vois pas l’intérêt. Maintenant si collectionner est condamnable, alors je dirais que je suis un multirécidiviste incurable (et j’en ai même pas honte).
A+

14. Midam - 01/11/00 04:23
En tant qu’auteur la question posée par Dallas me va droit au coeur. Je vous trouve un peu sévère avec lui...Beaucoup de dessineux se sont éloignés des festivals à cause des collectionneurs. On ne peut pas être en phase avec un public qui préfère le contenant au contenu et une file de dédicace représente, aujourd’hui et d’après mon expérience, environ 80 % de collectionneurs alors que le pourcentage de collectionneurs sur l’entièreté du public est négligeable. On a une vision faussée du vrai public quand on fait un festival, finalement on rencontre ceux qu’on voudrait voir le moins souvent et qui représente pourtant le plus petit volume. Le problème aussi est que plus il y a de gadgets et de para-BD pour un personnage, plus il y a de risques. A ma dernière dédicace j’ai dû signer des cartes postales, des montres, des monstres en caoutchouc, des guimauves (!), j’en passe et des meilleurs... Et puis il y a aussi des différences dans les collections, bien sûr que personne n’a rien contre un gars qui “fait” les sacs plastiques ou les pingouins mais que penser d’un gars qui avant d’obtenir ce qu’il veut doit dire un truc style : “ Excusez-moi monsieur, est-ce que vous pourriez éventuellement me signer ce...” Vous voyez un peu ce que je veux dire ? D’ailleurs un collectionneur sait le malaise qu’il peut produire, il est toujours plus poli quant il s’agit de faire signer une EO alors que le dessinateur est là pour “pousser” une nouveauté (pour autant qu’on estime que ça serve à quelque chose).

13. berre - 31/10/00 17:45 - (en réponse à : à Dallas)
d'accord, tu ne fais que poser la question, mais il faut savoir que d'autres avant toi sur ce forum s'en sont pris aux collectionneurs et je voyais déjà le retour du même débat donc j'ai anticipé. Bon, tu cherches à comprendre les motifs du collectionneur, seulement je crains que le plaisir du collectionneur est très difficile à comprendre par quelqu'un qui ne partage pas la même maladie. Estime toi heureux de trouver du plaisir dans une édition simple et bon marché (et rassure toi, ça m'arrive encore à moi aussi). a+

12. Dallas à berre - 31/10/00 15:46
Faudrait peut etre pas confondre question et jugement.

11. Félix - 31/10/00 09:50
Je pense, comme Rascal, que le collectionneur s'interesse au livre en temps qu'objet. On peut trouver qu'un Gaston dos rond ou format à l'italienne est plus beau que les éditions actuelles. De même pour les dos toilés de la collection du Lombard.
Enfin, je crois que ce qui amuse le plus le colectionneur, c'est la recherche (un petit peu comme les gens qui ramassent des champigons alors qu'ils auraient plus facile d'aller les acheter... ;-))

10. Morti - 31/10/00 09:24
Je suis content de voir que Berre abonde dans mon sens :o) mais je voudrais quand même répondre à Dallas. Tu parles du para BD et là je te renvoie à ma première réponse "que penser des éditeurs qui savent que les collectionneurs existent". C'est pour moi un tout autre marché, à la limite tu pourrais collectionner le para BD sans même être un lecteur : statuettes, lithographies, vêtements,... mais les spécialistes du marketing savent très bien qu'une fois qu'on y a goûté, on ne peut plus s'en passer. Moi-même je ne suis pas amateur de para BD mais j'ai quand même 4 statuettes, des chaussettes Tintin ou Cubitus et quelques sérigraphies qui traînent...comme quoi... Mais là ce n'est pas une collection, c'est soit décoratif soit utile (?) soit un cadeau. Pour la collection maintenant, je suis collectionneur depuis près de 30 ans et je suis toujours incapable de te dire ce qui est à la base de cette situation (et je n'ai pas à le faire, je précise...j'assume). Pourquoi une EO plutôt qu'une réédition ? D'abord simple question de logique : j'achète mes BD quand elles paraissent donc d'office j'ai des EO même s'il m'arrive de plus en plus aujourd'hui d'acheter des BD d'occase pour compléter mes "trous", je ne me vois effectivement pas payer 2000 BEF pour un vieux Buck Danny que j'ai trouvé à 120 BEF en parfait état en réédition brochée... Mais c'est vrai aussi que si j'attendais un peu, je pourrais trouver une BD récente que je n'ai pas encore en EO à côté d'une occase et là je crois que j'achèterai l'EO, simplement pour le plaisir inexplicable du collectionneur qui préfère une version originale à une copie. La notion de valeur de revente est purement théorique vu que si je sais très bien à combien se monte la valeur de ma collection, je n'ai absolument aucune intention de la vendre mais néanmoins je suis content de les avoir en EO...même si je ne peux objectivement pas te dire pourquoi. Et j'en reviens à mon premier message En fait ça ne regarde que lui et tout ce qu'on pourra dire n'y changera rien, je ne comprends même pas le sens de la question....c'est vrai je ne comprends pas la question parce que je n'y ai jamais pensé et que je ne sais quoi répondre, c'est un plaisir personnel compréhensible uniquement par un autre collectionneur je crois. Cela répond-il mieux à ta question ? Marc :o)

9. berre - 31/10/00 07:32
Toujours la même chanson. Le collectionneur est décidément mal vu ici. Mais enfin si quelqu'un collectionne je ne sais quoi, les deuxième éditions, les sacs plastiques ou que sais je, il n'a pas à se justifier là-dessus! On est toujours dans la partie libre du monde. On a vu ce qu'a donné la révolution culturelle qui condamnait l'élitisme pour faire place à une culture populaire accessible à tous. L'intolérance est un des grands dangers de notre société. a+

8. Rascal - 30/10/00 23:28
Je pense que tu melanges un peu tout... le "paraBD" et le marche de l'EO et de la planche originale sont des choses differentes, bien qu'ils peuvent etre collectionnes par la meme personne. Je pense que le collectionneur d'EO (qui n'est pas une chose reserve au domaine de la BD) est anime par un plaisir du livre en tant qu'objet. Tintin au Pays des Soviets en EO, est un objet historique. Maintenant il n'est pas a moi de juger cette passion. Mais je peux la comprendre. Et puis dans certain cas l'EO est vraiment differente de l'edition courante. Si tu lis Le Secret de l'Espadon en EO par exemple, c'est le jour et la nuit au niveau des couleurs. Je ne parle pas des variations entre les differentes editions des Innommables ou de Tintin... Mais c'est vrai que 600FF pour l'EO du premier XIII dont l'edition courante est un clone (a par pour le papier glace ;0) c'est un choix que je ne ferais pas...
A+

7. Dallas - 30/10/00 23:15
Tout d'abord,dans ma dernière intervention,je parlais d'édition originale et pas de planche originale.Evidemment une planche originale est beaucoup plus belle qu'une copie cependant pour moi une planche retiré de son ensemble,ça n'a pas de sens.C'est le liens des pages qui fait l'oeuvre.
Un avis?
Merci de répondre à ma question sur les eds originales également.

6. J-C - 30/10/00 23:05
ah mince, pm a ete plus rapide :-((
At'chao !

5. J-C - 30/10/00 23:04
oui, c'est vrai ! pourquoi mettre 1 million dans un original de Monnet alors qu'a Carrefour on peut avoir le poster pour 50 balles ??
At'chao !

4. pm - 30/10/00 23:04
Ben, achète une repro d'un rembrandt c'est beaucoup moins cher que l'original et en bien meilleur état.(;o)

3. Dallas - 30/10/00 22:56
Ce qui m'interloque c'est la place que prend le parabd par rapport à la bd elle meme.Par exemple,pourquoi acheter une édition originale quand il existe une version à moindre prix en meilleure état?

2. Morti - 30/10/00 22:48
Je pense qu'un collectioneur est un type comme les autres qui a une passion et comme pour toute passion, il est prêt à dépenser l'argent qu'il gagne pour l'assouvir.
En fait ça ne regarde que lui et tout ce qu'on pourra dire n'y changera rien, je ne comprends même pas le sens de la question.
Maintenant si tu veux parler de ce que font les éditeurs en sachant qu'il existe des collectionneurs, c'est un autre débat...
Marc

1. Dallas - 30/10/00 22:10
La bd est sensé etre un art populaire.Mais il existe des acharnés qui dépensent de grosses sommes pour avoir des tirages de tete,des éditions originales,illustrations,planches etc.
Mon opinion est que ce qu'on peut trouver de mieux d'un auteur de bd,c'est l'album à 80F chez le libraire.
Quelle est votre opinion?




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio