Gillain alias Jijé : qu'en reste-t-il aujourd'hui ?

Les 92 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2


42. francois - 04/07/01 17:32 - (en réponse à : un petit ajout à la )
j'ai également deux albums de deligne que paape a fait fin 40 début 50 :
valhardi et les rubens (sc doisy) 35 pl
les diamants artificiels 26 pl
jean valhardi détective (sc inconnu) 86 pl
le roc du diable (sc delporte) 26 pl
les êtres de la foret (sc delporte) 59 pl
tout ceci est antérieur à marc dacier (1952) et paape reprenait le style jijé avant de trouver le sien qu'on retrouvera dans dacier.

d'autre part, pour ceux que ça intéresse, le scénariste philip (valhardi et jerry spring) n'est autre que le fils philippe de jijé...
fd

41. krisv - 04/07/01 16:00 - (en réponse à : à Morti)
voilà une explication qui est claire et didactique et surtout qui a le mérite de rafraîchir ma mémoire de lecteur. 'Faut dire que ma dernière lecture des Valhardi remonte à 13 ans. Merci, Morti.

40. Morti - 04/07/01 15:55
Si on dit du mal de Valhardi, j'arrive... :o) Valhardi a effectivement subi plusieurs changements correspondant tous à une époque très différente et surtout à un look différent. Jijé avait commencé la série où Valhardi était une sorte de grand boy-scout (catho ?) qui roulait à moto et qui avait un adolescent pour compagnon...2 albums mythiques mais au dessin...heuuu bon, c'est Jijé on ne dit pas de mal... :o) Ensuite Paape a repris le personnage pour 3 aventures sur scénario de Charlier : le Château maudit, le Rayon super-gamma suivi de La Machine à conquérir le monde. Là Valhardi est enquêteur pour une compagnie d'assurances et a comme compagnon un photographe (Arsène). Pour moi ce sont 3 bijoux, surtout le premier INDISPENSABLE à tout bédéphile, très datés et un peu désuets mais avec un scénario et un dessin qui collent comme rarement vu dans ce créneau de BD. Ensuite Jijé a repris le personnage pour une plus longue série d'albums mais dans un style plus moderne, assez proche de Jerry Spring (scénarios Jijé et Philip). Le compagnon de Valhardi s'appelle alors Gégène et c'est je pense la partie la plus connue. Quelques très bons albums (le mauvais oeil, Le gang du diamant, L'affaire Barnes) jusqu'à une collaboration avec Mouminoux (hé oui) pour 3 albums qui ont quasiment clôturé la série pendant l'époque yé-yé (!) où Gégène finit comme chanteur à la mode...n'importe quoi, à ce moment Valhardi est passé au second plan. Après une longue absence, on a retrouvé les personnages dessinés par René Follet pour 2 albums (scénario Stocquart et Duchateau) avec le style Follet inimitable mais qui m'a moins convaincu tout en ayant beaucoup d'admiration pour les talents d'illustrateur de Follet. Mais illustration n'égale pas BD...j'ai un peu de mal j'avoue. Entre parenthèses, je suis en train de lire le petit bouquin A Propos de Bob Morane où on rappelle que Follet a également participé aux illustrations des romans de Herni Vernes. Et finalement avant de disparaître tout à fait, on a eu droit à une réédition d'un Valhardi par Paape (scénario de Delporte) mais loin d'égaler les 3 premiers (Les Etres de la forêt). Ouf...voilà un petit résumé du sieur Valhardi... Marc

39. krisv - 04/07/01 15:43
Tu es toujours aussi agressif lorsque tu réponds à quelqu'un ou bien es-tu simplement mal élevé. Si tu as quelque chose à dire, exprimes-toi clairement et lançons un débat sur le sujet.

38. FIFI - 04/07/01 15:32 - (en réponse à : à krisv)
"Mais il n'y avait pas un valhardi où il roulait en voiture de sport jaune ou rouge? Avec tous ces héros assexué droit dans leur botte aux cheveux blonds et au scénar très jeunesse catho, on ne s'y retrouve plus."
Je ne vois pas où tu veux en venir avec toutes tes fôtes d'orthographe , pas plus qu'avec tes histoires de jeunesse catho !
A ce train-là , il est vrai que toutes les histoires publiées dans le Journal Spirou sont du genre "jeunesse catho" ... et là on ne s'y retrouvera vraiment plus du tout.

37. krisv - 04/07/01 15:23 - (en réponse à : à Pierre-Paul)
J'ignorais que Valhardi était antérieur à Ric Hochet. 'Faut dire que j'ai tout lu quand j'étais petit en que j'ai fait une soupe. Mais il n'y avait pas un valhardi où il roulait en voiture de sport jaune ou rouge? Avec tous ces héros assexué droit dans leur botte aux cheveux blonds et au scénar très jeunesse catho, on ne s'y retrouve plus.

36. Pierre-Paul - 04/07/01 15:01
Je serais d'accord sur les traits en travers le visage, cela m'a aussi toujours paru inutile. Sur l'autoparodie de Charlier par rapport à Marc Dacier (que je préfère à Valhardi), je ne suis pas d'accord: Dacier est un grand voyageur tandis que Valhardi, c'est plutôt du policier. D'accord que "Le Train Fantôme" aurait très bien pu être une série de Valhardi, c'est très peu "exotique" comme histoire.
Enfin, je te rejoins sur le côté "hétéroclyte" de la série: différents dessinateurs, visage très différent selon que ce soit Paape ou Jijé qui s'y colle.
Ce serait difficilement du Ric Hochet étant donné que cela lui est antérieur mais les deux personnages sont du même genre, il est vrai: détective ou reporter athlétique, propre sur eux, un brin BCBG...
Enfin, je suis d'accord que Follet est un grand monsieur mais à l'instar de certains autres de ses collègues, sa trop grande modestie et son originalité graphique l'ont empeché d'être un auteur à succès. Je ne suis d'ailleurs pas sur que plus de 5 personnes pourraient citer tous ses albums, ici sur ce forum.

35. krisv - 04/07/01 14:42 - (en réponse à : Pierre-Paul)
Non, je ne plaisante pas. Monsieur Jijé, respect! Même si j'aime tout chez ce Monsieur d'Emmanuel à Blondin et Cirage, je préfère et l'époque de ces débuts (bd humoristique), le passage chez les catho (Foucault, Badin-Powel, etc) et puis la fin (les derniers Jerry Spring, les derniers Tanguy) pour le reste niet. Et puis, il y avait la patte Jijé: les gros traits noirs au milieu de la joue qu'on retrouve dans les premiers Blueberry ou chez Hermann (époque Jugurtha, Bernard Prince) qui m'énervait un peu ou les tignasses en brosse des personnages aux cheveux noirs. Alors Valhardi est déjà une série hétéroclite: Paepe, j'oublie. Il nous fait un mélange entre Ric Hochet et Tintin. Pis, il auto-parodie les scénar de Marc Dacier. Follet nous livrait des albums vers la fin. Certes, les scénar n'étaient pas en béton mais le trait de Follet, j'adore. Sans compter qu'il nous offre les meilleures couvertures de la série. Et puis, c'est pas tout les jours qu'on peut dire du bien d'un Monsieur que tout le monde semble avoir oublié, y compris les éditeurs.

34. Pierre-Paul - 04/07/01 11:42 - (en réponse à : à Krisv)
Follet les meilleurs Valhardi ?????? Tu plaisantes je suppose ? J'aime aussi bien son dessin mais, amha, son Valhardi faisait pâle figure par rapport à celui de Jijé. Mais je t'accorde que les scénaristes (j'ai à nouveau un trou de mémoire: c'était Duchateau pour le 1er et Stocquart pour le 2e, non ? Morti, tu es là ?) ne lui ont pas rendu la tâche facile !

33. krisv - 04/07/01 09:43 - (en réponse à : à Grégoire)
tu as raison de rappeler Follet qui est vraiment un grand Monsieur et dont le talent est souligné par tous les vieux renards de la bd franco-belge. Mais Follet a toujours eu un problème pour moi: le sens du mouvement. Il lui manque ce petit quelque chose que Cuvelier, Gillon qui sont des auteurs de la même veine ont réussi à donner. Du rythme, coco!! D'où le succès de Follet dans la conception d'affiches, de couvertures, etc. Follet a fait les meilleurs Valhardi pour moi même si j'adore le travail de Paepe ou Jijé.

32. Adrien - 03/07/01 13:53
J'aprecie bcps le travail de Jijé, mais j'ai été plus marqué par ses biographies édifiantes, notamment Baden-Powell et Don Bosco, mais aussi Charles de Foucauld: toute la beauté du trait de jijé, et tout le charmes des années 40-50.
Je connais moins bien Jerry Spring, et si le trait est elegant, je prefere l'atmospheres de blueberry, qui fait plus vraie, moins "pasteurisée", mais ces deux westerns me semble assez difficile a comparer, tant ils sont differents.

31. gregoire - 03/07/01 00:14
Il reste un peu de Gillain dans le dessin de René Follet ! Certaines personnes ont tendance à oublier que le dessinateur d'Ikar, Edmund Bell et de Daddy est un tout grand bien souvent resté dans l'ombre de Mitacq et de William Vance...

30. RamoNash - 02/07/01 18:51
Je suis tout à fait d'accord pour confirmer la filiation entre Jerry Spring et le western des années '50. Par contre dire que que Blueberry doit à Leone je trouve ça moins probant.
Ces deux séries, bien qu'elles appartiennent toutes les deux au genre 'western' n'ont vraiment pas les mêmes références: dans Jerry Spring les références sont principalement cinématographiques (Ford, Mann, Walsh) et ce sont celles de l’époque. Jijé a sûrement dû voir « La prisonnière du désert » ou les affameurs ».
Blueberry au contraire nous renvoie à ces feuilletons qu'on pouvait lire autrefois dans la presse enfantine. Charlier contrairement à Jijé ne dessinait pas et de ce fait il lui manquait une dimension visuelle dans l'élaboration de ses histoires. Son travail est celui d'un écrivain à la petite semaine qui fait rebondir l'action interminablement (du genre "mais que va devenir notre héros ?"). En fin de compte, le travail de Giraud c'est uniquement celui d’un illustrateur, un executant, et d'ailleurs, Charlier semblait assez précis : il donnait de nombreuses indications au dessinateur dans ses scénarios.
Jijé c'est autre chose car il pensait le dessin et l'histoire en même temps, il fait une oeuvre d'auteur. Ses scénarios sont conçus comme des histoires autonomes pareilles à un film, à l'inverse de ceux de Charlier qui sont à suivre, comme une série télé. Son découpage est très aéré: (3 strips par page seulement), et il tire d'avantage de ressources de l'utilisation des grands espaces américains que Giraud: Jijé raconte autant avec le dessin qu'avec le texte. Ses histoires laissent une grande place à des scènes de chevauchée, de veillée au près d'un feu, de poursuites « psychologiques ». Jerry Spring c'est très méditatif, voir contemplatif, on y prend le temps de faire les choses et on y ressent pas l'urgence oppressante des aventures de Blueberry toujours sous le signe de la cavale.
Tout ça pour dire que Jerry Spring est, à mon avis, bien supérieur à Blueberry même si j'apprécie évidement les qualités de la série de Charlier et Giraud.

29. francois - 02/07/01 17:55 - (en réponse à : à rork)
sous cet angle-là je suis entièrement d'accord. aaah little big man j'adore. et derib (qui a travaillé avec jijé) a repris un peu le même thème dans le cycle "celui qui est né deux fois". we are all human beings... mais je ne me souviens pas que dans les vieux westerns (ceux avec wayne, cooper, widmark, mitchum etc.) il y avait cette touche d'humour que jijé a mise dans spring.
fd

28. Rork - 02/07/01 17:46
La raison pour laquelle je compare volontiers Jerry Spring à John Ford, ou en tout cas au films westerns américains des années 50, est qu'ils représentent tous les deux une vision idéalisée et "pure" de l'Ouest, bien antérieure à celle, révisionniste, de Léone. Que Jijé ait travaillé avec Leone apres (ce que je ne savais pas) ne modifie pas mon point de vue: Jerry Spring est typiquement un western des années 50, comme on en fait plus. (Ce n'est probablement plus possible d'en faire des comme ça.)
Blueberry (qui a aussi précédé Leone d'ailleurs) est d'emblée, des le départ révisionniste, et anticipe et rejoint Peckinpah (plus que Leone, à mon avis d'ailleurs). Quand a série atteint son rythme de croisière avec Tête Jaune ou La Mine de l'Allemand Perdu, on est en pleine période de déboulonnage de mythe: Little Big Man, etc.
De ce point de vue là, Charlier n'aurais jamais pu faire le Duel avec Blueberry, mais Jijé n'aurait pas non plus pu faire Hors-la-Loi ou Angel Face avec Jerry Spring non plus.

27. francois - 02/07/01 17:23 - (en réponse à : à rork)
c'est marrant comme comparaison blueberry/leone et spring/ford. j'aurais plutôt mis blueberry/ford et spring/jijé. leone a recopié/parodié le style western et je trouve que jijé en y ajoutant le personnage de pancho faisait un peu la même chose. de plus, jijé a travaillé avec leone en 1973 sur le tournage de "my name is nobody" que leone avait produit. jijé en a fait une petite dizaine de planches inédites à ce jour.
fd

26. Rork - 02/07/01 17:09
J'aime à la fois Blueberry et Jerry Spring, mais comparer les deux est difficile: c'est comme comparer John Ford et Sergio Leone. Ce sont deux approches de l'Ouest complètement différentes. Blueberry est une réaction à Spring, comme Leone l'est à Ford. L'entreprise de demythification a commencé. Il y a aussi une sensibilité différente, plus poétique, dans Spring qui s'exprime. Je ne crois pas que Charlier aurait jamais pu écrire un truc comme Le Duel.

25. Pierre-Paul - 02/07/01 15:57
François, tu as tout à fait raison pour Chauvin: décidemment, je perd la mémoire ! Pour Mouminoux, je n'étais pas au courant, il me smeblait que son apport s'était limité au scénario (les moins bons de la série d'ailleurs, mais c'était dans l'air du temps). Dans sa biographie parue il y a une quinzaine d'années chez Dupuis, il se disait grand amateur de bagnoles et il a même déposé un brevet pour un véhicule d'un nouveau type, ce qui veut dire qu'il était capable d'en dessiner des belles. Cela ne retire rien à son talent, bien entendu.

24. francois - 02/07/01 15:50 - (en réponse à : à pierre-paul)
petite rectification :
les avions dans tanguy étaient dessinés par daniel chauvin (il est mort il y a qqs années je crois). les voitures des trois derniers valhardi (le retour, rush, le duel..) étaient dessinées par guy mouminoux (alias dimitri). mais cela n'empêche qu'il était pluridisciplinaire comme tu le fais remarquer.
fd

23. Pierre-Paul - 02/07/01 15:37
J'ai toujours préféré Blueberry a Jerry Spring mais je garde un souvenir impérissable de quelques albums tels que Jerry contre KKK qui ont bercé mon enfance. Mon paternel possédait tous les journaux Spirou depuis le début jusqu'en 1964 et m'a laissé les consulter quand j'avais 7-8 ans, j'ai donc eu l'occasion de passer des heures à les feuilleter et à découvrir l'oeuvre de Jijé (et bien d'autres).
Blondin et Cirage, cela n'a jamais fait Tilt mais j'ai adoré Jean Valhardi, en particulier Le Secret de Neptune. Quand je relis Valhardi ou Jerry Spring aujourd'hui, une bonne partie de la magie a disparu bien sur (aaah! dur le cap de la trentaine! ;o)) mais au niveau du dessin, cela reste du tout grand art.
On peut dire aussi de Jijé qu'il était pluridiciplinaire: il dessinait avec autant d'aisance des chevaux dans un superbe paysage américain qu'un Mirage dans Tanguy et Laverdure ou une bagnole de course dans Le Duel des Idoles (Valhardi): quel talent !
Anecdote: c'est la lecture de "Comment devient-on dessinateur de BD par Jijé et Franquin"(depuis réédité) qui, vers mes 9 ans, m'a donné l'envie d'en faire mon métier, envie qui ne s'est éteinte que 6 ans plus tard après des cours de peinture trop barbants à mon goût.

22. FIFI - 02/07/01 12:59
Moi je préfère le cassis-vin blanc !
Sinon j'opte plutôt pour Emmanuël 1 & 2 .

21. francois - 02/07/01 10:38 - (en réponse à : à vincent)
ignore donc ces serpent qui sifflent sur nos têtes !

ah cassis, les calanques, tout un programme de vacances. un des plus beaux coins de france où j'en garde un ...mauvais souvenir. en 1979 avec ma femme on traversait la france du sud et on logeait à la belle étoile (c'était en juillet). justement à cassis on avait trouvé un super coin dans une clairière au bord de la mer lorsqu'on fut intrigué par une manoeuvre d'encerclement d'une bande (on ne saura jamais de quoi : voyoux, baba cool, vendeurs d'aspirateurs...). on n'a pas attendu de savoir quel bien il nous voulait, on a sauté dans la voiture et zou en route pour marseille. le lendemain on visite marseille et une de ses collines, on avait laissé la voiture en bas. en revenant de la promenade, quelques heures plus tard, coffre ouvert, valises envolées...la file au commissariat (anglais, allemands, neerlandais, tous dans le même cas que nous aux quatre coins de la ville). nous y sommes retournés quelques fois et il ne nous est plus jamais rien arrivé. ceci aurait pu se passer dans n'importe quelle ville. non, franchement les calanques c'est à voir !

cela dit, à part spirou et les hommes grenouilles il y a une autre histoire qui se passe dans le coin c'est le secret de neptune où valhardi...passe ses vacances, sauve un gars qui saute en parachute avec un tas de faux dollars et se fait dévaliser ensuite !
fd

20. vincent - 01/07/01 22:50
Il est décevant de constater que quel que soit le thème abordé , un sombre individu choisit toujours de s'y glisser pour cracher son venin.
A croire que ce forum n'est plus qu'un cirque où il n'est plus possible de discuter entre collectionneurs , en respectant l'avis de l'autre sans pour autant y retrouver chaque fois un vilain petit canard.

Pour ma part, j'aime assez l'épisode de Spirou & les hommes grenouilles où Gillain nous fait découvrir son lieu du moment, Cassis.
Ceci dit c'est aujourd'hui dans ses peintures que je le préfère.

19. Cédric - 01/07/01 18:44 - (en réponse à : de bdcool.com)
Allez voir le sujet en question je m'explique.
Alors ce n'est pas moi qui prend plusieurs pseudo pour lancer des paris. Je ne sais quel genre de bêtise vous lancé là mais ça touche vraiment le bas-fond. Les plusieurs pseudos pour la bio de Serge Clerc c'est mon petit frère qui c'est amusé à un jeu idiot. Que l'on ne me dise pas après "Oooooh l'excuse facile". Je ne suis pas un menteur là preuve puisque honnêtement je m'explique.
Pour JIJE Citons aussi Blondin et Cirage qui est vraiment intéressant point de vue graphique. Je possède une édition originale et vraiment on sent à quel point cet auteur avait à l'époque un énorme potentiel.

18. Rork - 01/07/01 18:03
J'aime beaucoup Jerry Spring que j'ai découvert tardivement en réeditions Dupuis et si on aime le grand western classique (style John Ford) je trouve pas que ca a vieilli. C'est tres beau. Valhardi, par contre, je ne connais pas.

17. encore plus vilain - 01/07/01 17:56
je viens de remonter un sujet ( "enfin une bio...) qui montre nous montre qui est le Cédric de bdcool.com. On peut le voir à l'oeuvre dans l'utilisation excessive des pseudos multiples pour faire sa pub, et passer pour une andouille auprès de cath&alex.

16. Le vilain - 01/07/01 17:40
Le vilain (celui du premier message) t'emmerde. Par contre si je ne suis pas "encore plus vilain", je pense moi aussi qu'effectivemment que le sieur Cédric a plusieurs identités, et qu'il se complait à mettre le souk sur ce forum depuis quelques semaines (avec des paris, etc). Quant à sa relation avec ce site médiocre qu'est BD Cool, je n'en sais rien et je m'en fout, mais il a déjà laissé une adresse e-mail comtenant "bdcool". A vous de voir pour la suite

15. francois - 01/07/01 13:42 - (en réponse à : au vilain)
cedric = vincent ?????
ben non, vincent = vincent et cedric = cedric
par contre vilain = pabô
je ne connaissais pas ce site bdcool.com, j'y suis allé et je le trouve bien fait et facile à charger MAIS qu'est-ce qu'il y a comme fautes d'orthographe, donc si le concepteur du site lis ce message, ce serait sympa de passer tous ses textes au correcteur orthographique et grammatical AVANT de les publier. ça fera un peu plus sérieux je pense. bien amicalement.
un exemple, la bio de jijé : Jijé de son vrai nom Joseph Ghislain, est un auteur belge de Bande dessinée, dont les plus connues sont " Blondin et Cirage ". Le style de Jijé est bien définis, ses dessins sont toujours net, précis et les scénarios s’adapte vraiment bien au style. Mais Jijé c’est aussi une référence pour des dessinateurs, car en effet celui ci fut un professeur pour Morris, Franquin, Will. Jijé, il dessinait merveilleusement bien les femmes, comme le dit Will, qui lui d’ailleur est un peu le fils spirituel de Jijé.
sic, sic et resic
c'est l'enfer de sic-sic comme aurait dit le père maurice !
fd

14. francois - 01/07/01 12:40
son meilleur album = baden powell. il a dessiné ces 88 planches en 1948 et 49 lorsqu'il habitait au mexique et aux states. séjour où il avait emmené franqin et morris dans ses bagages... c'est le premier album où il maîtrise parfaitement son style (nettement plus achevé que les valhardi tomes I et II en 1941 et 1945). il préfigure déjà ce dessin réaliste qu'on retrouvera dans les albums de jerry spring et qui influencera plus tard giraud, derib et hermann. on y trouve aussi ces touches d'humour qu'il développera entre 1951 et 55 dans les cinq albums de blondin et cirage et fin des années cinquante avec les gags de gégène dans valhardi.
j'aime également sa reprise des tanguy où son dessin a évolué de façon magistrale : observez le dessin "à la uderzo" dans les anges noirs par rapport au style très réaliste de son dernier album opération tonnerre.
à propos de ses peintures : quelqu'un connait-il un ouvrage où l'on peut retrouver toutes les peintures qu'il a faites ? il y en a quelques unes dans le "vous avez dit bd, jijé" de 1982 mais je cherche quelque chose de plus exhaustif.
jijé est le plus grand (avis très personnel) et je le place bien au dessus d'hergé et franquin qu'on cite souvent dans ces cas-là. cet homme mérite un musée pour lui tout seul, faudra d'ailleurs qu'on s'en occupe :-))
fd

13. Morti - 01/07/01 11:32
Pour moi ses Jerry Spring réédités en grand format et en N&B, imbattables dans le genre.
Et aussi quelques Valhardi : le Gang du diamant, l'Affaire Barnes, le Mauvais oeil...
Mais son talent était énorme et diversifié, il peignait également de façon superbe tandis que l'homme lui-même était généreux et a influencé plusieurs générations de dessinateurs...sans compter les "coups de pouce" à quelques personnes comme Franquin, Will et Morris...
Marc

12. vincent - 01/07/01 08:36
Quels sont ses meilleurs albums pour vous ?

11. berre - 01/07/01 08:07
Il y a aussi le dessin humoristique de Jijé, qui atteint sa perfection dans Blondin et Cirage (surtout "Silence, on tourne"). Un dessinateur comme Ever Meulen lui doit beaucoup (graphiste flamand peu connu en Fance mais omniprésent en Flandre (affiches, illustrations, pub...)

10. Slem - 01/07/01 02:32 - (en réponse à : stephane.lemaire@skynet.be)
Encore des infleuences sur le dessin de Fabrice Lamy ou de Baron Brumaire.

J'adorais ses Tanguy et Laverdure.

9. Onc'Phlegmon - 30/06/01 22:15
De jijé, il en reste Giraud et Mezières, et c'est déjà pas mal ! Hélas, même si moi j'adore Jerry Spring et valhardi, je comprends que ça puisse sembler ringard aux enfants d'aujourd'hui... sales mômes !

8. Cédric - 30/06/01 21:21
Ah j'avais pas vu ce truc là. bdcool c'est pas mon site ;)
Mais c'est bien moi qui demande mon chemin.
Ben mon vieux t'es mal là.

7. Cedric - 30/06/01 21:19 - (en réponse à : à encore plus vilain)
Cédric-Vincent ?????? Ah bon j'ai changé de nom ???????
Dis vieux tu t'enfonçes et tu raconte vraiment des carabistouilles.

6. pm - 30/06/01 19:30
A quand la suite de tout Jijé? Le dernier était formidable avec des raretés totalement introuvables ou hors de prix comme le deuxième Valhardi et des histoires de Spirou actuellement introuvables autrement.Comme ils remontent dans le temps et que le programme est indiqué à l'avance ça promet bien du plaisir, mais si les deux derniers étaient sorties de façon assez rapprochée, après une longue attente il est vrai, là ça commence à être long.Si quelqu'un a une info, parce que dans mon fort intérieur j'ai l'impression que ça n'attire plus grand monde et j'ai un peu peur que Dupuis jette l'éponge.

5. encore plus vilain... - 30/06/01 17:23
N'oublions pas que Cédric=Vincent, donc là il lance un sujet sur Jijé dans l'optique évidente de pomper les messages (hypothétiques) des intervernants pour un dossier qu'il a la flemme de faire tout seul comme un grand, vous savez pour son GENIAL site bdcool.com. Pffffffff
Et ça demande son chemin en plus.

4. francois - 30/06/01 15:50 - (en réponse à : à vincent)
qu'en reste-t-il ?
il faudrait d'abord savoir où il est enterré ? des indices ? draveil, gedinne, corbion, père lachaise ???
fd

3. Le vilain - 30/06/01 15:29
"je crois". T'en a pas marre de parler avec l'avis d'un autre ?

2. Cedric - 30/06/01 10:17
Jijé, toute mon enfance :)
Ce dernier laisse une oeuvre très riche, il m'arrive en effet de lire encore du Jijé. Je crois aussi que cet auteur est toujours considéré comme un des précurseurs et des grands maîtres de la bande dessinée.

1. Vincent - 30/06/01 08:14
Que reste-t-il de Jijé pour vous ?
Comment faut-il le concidérer ?
Le lisez-vous encore ?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio