Miller, géant de la BD ou indésirable ?

Les 363 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8


13. Christ Oliver - 24/08/00 06:15
Quelques renseignements qui n'ont pas encore étés dit sur Miller et ses créations : -un dessin animé de Rusty boy robot a été sorti. Je les ai pas vu, je ne peux peux pas dire si c'est bon. -Miller à scénarisé 2 Spawns (Spawns #11 et Spawn/Batman) -2 figurines de Sin City ont étés sortis. La deuxième est assez spéciale, c'est Marv sur la chaise électrique. Quand on tire l'interrupteur, les yeux s'allument et Marv Dit «it's all you got...»

12. draggar - 24/08/00 02:07 - (en réponse à : arfang.draggar@freesbee.fr)
Euh, la fin de Darkknight fasciste? j'ai du mal a comprendre, dans cette Bd batman est a l'image de la revolte mais surtout de la liberte, alors que superman, lui, illustre la capitalisme; l'ordre etablie, et meme la tyrannie (puisqu'il y a absence de choix). En ce qui concerne la maturite du comics, je suis un peu dubitatif... Je suis fan de comics depuis longtemps, j'aime cette categorie de Bd mais apres dire qu'elle est intelligente est autre chose, mais je m'accorde avec toi lorsque tu dis qu'il y a d'autres perles que Miller ou Moore, la serie des inhumain illustree par Jae Lee est un tres bon exemple!

11. Alfred - 23/08/00 20:33
Bon, je vais passer pour le vieil emmerdeur, mais maturité et Miller me semble complétement incompatible. D'ailleurs les comics n'ont pas besoin de maturité. Kirby, Lee, Ditko, Wolfman, etc. n'ont pas attendu Miller pour faire des comics de qualités (la liste est loin d'être close). Le problème de maturité vient plus tôt du lectorat qui a visiblement du mal à assumer la lecture de petits comics. J'ai 27 ans, bientôt 28, et je lis régulierement Detective comics, Legend of the Dark Knight, Starman, Nightwing, Birds of Prey, Flash, Orion, JSA, Top ten, Promothea, Tom Strong, The Authority, Lucifer, Swamp Thing. Je ne lis que des choses qui me plait, personne ne me force ni ne m'oblige.
Si je reconnais un talent certain à notre ami Franck Miller (Je posséde à peu près tout ce qu'il a publié, sauf son run sur Daredevil), on ne peut affirmer que grâce lui les comics sont devenus plus adulte; plus noir, plus sombre peut être, mais pas plus mature. Miller traite de sujet dit adulte mais d'une manière caricaturale, adolescente. Sa vision du Mal me semble dangereuse, très réactionnaire. D'ailleur Batman returns est une bd ouvertement fasciste, La fin de l'histoire montre un Batman reconstruisant le monde à son image dans les grottes de Gotham.
Soyons clair je ne cherche pas la provocation, simplement Miller est un auteur trop complexe pour être réduit à géant ou indésirable. Et autre chose les européens ont une vision un peu tronquée des comics : sorti de Miller, Moore ou la collection Vertigo tout le reste de la production s'adresse à des adolescent dégénéré. C'est faux. Même le mainstream le plus dur recele des perles que l'on peut savourer sans honte.

10. draggar - 23/08/00 00:44 - (en réponse à : arfang.draggar@freesbee.fr)
... Entre geant et indesirable? sans aucun doute geant! Entre sa provocation des le premier episode de Sin City il donne au comics se qu'il lui manquait depuis longtemps, c'est a dire un peu de maturite, meme si il n'y a que des stereotype, il y a surtout des personnalites. Pas la peine de parler du DarkKnight return, et de son retour futur (qui semblerait il ne soit nullement decevant!), d'ailleurs y a t il un moyen de nos jours de trouver les sin city en francais? je n'ai que trois volumes et j'avoue que cela m'enerve....

9. SPOCK - 14/08/00 21:31
Dark Knight return, est selon moi le chef d'œuvre de Miller, a lire absolument! La serie de quatre albums a ete reedite en "one- shot" dans la collection Contrebande chez Delcout. Dans la meme collection, Elektra assassin, Batman year one.

8. Alfred - 14/08/00 19:07
Ce que je lis sur Franck Miller, “Miller est un dieu”, “Miller est certainement une tres grande figure du comics par sa production varie et incontournable!”, me laisse sans voix.
Soyons clair si je suis venu aux comics c'est grâce au Dark Knight de Miller (superbe traduction chez Zenda). Dessin puissant, “charactérisation” éfficace, suspense haletant, récit maitrisé, etc. Tout pousse à parler de chef d'œuvre. Et une grande partie de son œuvre est de cet acabit, son “run” sur Daredevil, Ronin, Martha et même 300. Mais Sin City dévoile une partie assez détestable de l'Auteur. Complaisance dans une violence glauque, héro tellement immortelle qu'ils en deviennent ridicules, méchants bien souvent stupide, érotisme de super marché. Chez Miller les méchants ne sont pas méchants ils sont pervers pédophile, prêtre défroqué amoureux d'un tueur en série, politicien véreux au dela de l'imaginable (la ville leur appartient point). Le mal quotidien n'existe pas, Sin city est peuplé d'ogre qui mangent les fillettes et sodomisent les chiens ou inversement. Dans ce contexte les héros (ou le héros puisqu'ils ont quasiment tous le même profil : asociaux, inadaptés, marqués par une grande histoire d'amour contrarié, et ancien militaire/flic/voyou, du moins sachant se servir de leur mains et/ou pieds avec une rare éfficacité) sont des chevaliers blancs jusqu'au-boutiste qui ne s'arrêtent que lorsque l'ogre est mort. Les histoires deviennent rapidement répétitive, complaisante dans la violence (Les méchants ont toujours des morts à la hauteur de leur perversions, ignobles), et un tout petit peu idiote. Il faut lire son dernier run Sin City a love story, Miller tente de faire de l'humour, de montrer qu'il n'est pas dupe de ses histoires, n'empêche que la fin est toujours la même, sa vision du Mal(!!!) toujours aussi grotesque.
Certes tout ces éléments sont déjà présents dans l'univers de Miller avant Sin City, mais pas de façon aussi systématique. Et surtout avant il ne sa drapait pas dans la défense de la liberté d'expression pour justifier de tels excés.
A l'heure ou Moore lance une ligne entière de comics, commercial et adulte(Top Ten, Tom Strong, Promothea), Miller tourne serieusement en rond (cf la suite de Dark Knight Return pour l'année prochaine). il serait temps qu'il devienne enfin adulte et qu'il nous raconte des histoire moins manichéenne.

7. Thierry - 14/08/00 17:56
Toujours aux USA, je me suis enfin decide a plonger dans l'univers de SIN CITY. J'ai donc achete Booze, Broads & Bullets, eleven SIN CITY yarns. Pourquoi spacialement celui-la ? Parce que je me suis dit qu'au fil de ces izes histoires, je pourrais sans doute me faire une meilleure idee de l'univers de la serie, et surtout parce que la couverture ma seduit: entierement noire avec cette silouhette de faemme gainee dans une robe rouge sang, les levres dessinees du meme rouge et les cheveux blancs. De quoi mechamment accrocher l'oeil.
Etje dois reconnaitre que j'aurais du plonger dans SIN CITY beaucoup plus tot. Miller maitrise superbement la technique du N&B, avec quelques touches de couleurs en a-plat quand l'histoire le necessite (la robe rouge de "the baby wore red" ou les yeux bleus de delia dans "Blue eyes"). Je crois que le meilleur adjectif qui me vient pour definir son dessin est tranchant. Noir sur Blanc en permanence, avec des cadrages originaux et efficaces, ses personnages ont vraiment une presence incroyable.
Quant aux histoires, on vogue en pleine serie noire, glauque a souhait. Tueurs a gages sans scrupules, femmes fatales... tous les stereotypes sont la, mais utilises a merveille. Miller parvient meme a insuffler une pointe d'humour et d'emotion dans cet univers si noir. Sans doute parce que SIN CITY n'est pas une serie noire mais une histoire qui utilise tous les ingredients propre a ce genre tout en les transcendant. Je crois que je suis dors et deja accroc. Je vais rapidement m'acheter les autres tomes de la serie.
A+

6. sylged - 02/07/00 11:23
En fait, je ne pensais pas au forum quand je déplorais l'étrange silence de bdparadisio autour de Miller, mais aux albums chroniqués. Le sommaire du site propose de nombreuses biographies d'auteurs où Miller ne figure pas. Il ne se trouve pas davantage accessible dans "Les nouvelles BD", alors que "300" par exemple est sorti bien après la création de bdparadisio.
En tout cas, ça fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à apprécier les talents de conteur et de graphiste de cet incontournable auteur ricain !

5. Rascal a Sylged - 29/06/00 18:28
Non! Non! on oublie pas Miller mais la BD US est discute sur le sujet "BD Yankee Returns" ou nous t'invitons.
Miller est certainement une tres grande figure du comics par sa production varie et incontournable! Je tiens a cite Ronin qui est souvent oublie... Cependant, un des credos les plus importants de Miller dans le cadre du comics reste son combat contre la censure et pour la liberter des createurs de comics. Il est notament une figure proue du Comics Legal Defense fund. Certains auteurs independents/underground (comme les gens du Comics Journal) US lui reproche de jouer sur les deux tableau vu qu'il ne rechigne pas a travailler pour le mainstream (il faut dire qu'il a debute chez Marvel...) Mais il faut noter qu'il a recemment accepte d'ecrire et de dessine la suite de Dark Knight Returns chez DC. Je pense personellement que Miller aime etre la ou on ne l'attend pas ou plus. Ce qui explique Sin City ou 300. Ce besoin de surprendre et meme d'embeter son monde et surtout le Statu Quo, est evidemment present dans son graphisme qui ne cesse d'evoluer (ne serait-ce que dans les differents Sin City yarns.) Le dernier Sin City (Hell and Back en 9 partie chez Dark Horse) en est un bonne exemple. Le dessin adopte des cotes tres underground qu'en a l'histoire elle semble piratee de par les humeurs de l'auteur. Certains diront qu'il se fout de la gueule du monde, d'autres accepterons de le suivre... a vous de voir.

PS: Marvel s'est enfin decide a reediter la periode Dardevil de Miller. Le Vol.1 sort le 18 Octobre prochain et propose les numero 159 a 169 dessine et scenarise par Miller.
Daredevil Visionaries: Frank Miller Vol.1 (256 pages) $24.95
A+

4. Al - 28/06/00 23:32 - (en réponse à : alremy@hotmail.com)
pas un géant, c'est LE génie du noir et blanc avec sin city...

a+
Al.

3. J-C - 28/06/00 17:55
moi j'aime bien son travail avec Geof Darrow mais peut-etre que le dessin y est pour quelque chose. sur Liberty et Martha, je trouve ca plus classique, rien de transcendant mais tres agreable a lire quand meme. 300, heu, la je suis plus reserve, le scenario n'est pas de lui, c'est une histoire vieille come le monde :-))) et le dessin difficile pour un europeen comme moi. ceci dit, je me soigne, j'ai attaque les Sin City :-))
en conclusion, je dirais un grand de la BD.
At'chao !

2. Kazane - 28/06/00 12:22
Mais non !!! C'est juste que le forum BDParadisio est plus tourné vers les auteurs franco-belges que sur les auteurs de comics. Miller est un dieu, il n'est que de relire ses Daredevil et Elektra, surtout dans la saga "Born Again". Sin City est bien, mais je regrette personnellement l'époque bénie où le jeune Miller passait d'une série à l'autre et les revitalisait, les rendait génialissimes - Daredevil juste avant lui était triste à voir (si j'ose dire parlant de ce héros-là !). 300 est éblouissant au niveau du dessin mais il faudrait que je le relise à yeux reposés pour apprécier l'histoire. Ses Martha Washington sont OK, même si je n'accroche pas au dessin schématique de Gibbons. Et ses scénars pour Robocop étaient top délire, c'était vraiment un plaisir de lire les critiques français et US, je suppose), se tordre de rage devant les "dérives fascistes" de notre auteur ! Miller est donc devenu un "auteur" à part entière, avec ce que cela suppose de défauts tels que les scénarios parfois en roue libre (certains Sin City) mais toujours agréable à lire. On a simplement envie qu'il nous surprenne un peu plus, même s'il se gourre à l'occasion (cf. mon idole Byrne !).

1. sylged - 28/06/00 11:39
Sin City. The Dark Knight (Batman). 300. Voilà quelques ouvrages d'un créateur hors du commun, j'ai nommé Frank Miller. Ce type a à lui seul relancé le genre du comics (Batman, mais aussi Daredevil) avant de se lancer dans le polar noir de chez noir ou la reconstitution historique héroïque. Alors pourquoi ce type est-il inconnu sur bdparadisio ? Pas un album, pas une ligne sur cet auteur majeur. Suis-je donc le seul internaute qui ait lu et apprécié son oeuvre ? J'en doute. Alors pourquoi ce silence méprisant ?
Merci de me rassurer et de protester avec moi auprès des gentils webmasters de bdparadisio ;-)




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio