RURAL ! d'Etienne davodeau

Les 73 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2


23. stef - 04/06/01 15:54 - (en réponse à : à Boum)
Alors là j'aimerais bien que tu développes un peu ta comparaison entre Bové et un curé...
De plus, je me permets de faire remarquer que Bové ne détruit pas les Mac Do, il en a seulement démonté un, nuance. Cela n'était pas un acte de vandalisme mais un coup médiatique destiné à porter le débat sur la place publique.
Pour terminer, la comparaison d'une multi-nationale qui combat l'identité des peuples (un même sandwich pour tous les terriens) et l'agriculture traditionnelle (au profit de l'agriculture productiviste) avec une maison d'édition de BD (certes plus commerciale que la moyenne) me parait beaucoup, mais alors beaucoup exagérée. Même en tant que "note d'humour", elle fausse le débat.

22. Boum - 04/06/01 03:50
Je n'ai pas lu Rural qui n'est pas arrivé en Amérique. Je lirai probablement cette BD puisque j'ai a peu près tout ce qu'a fait Davodeau. Mais y a tout de même un truc qui m'embête, cette préface de Bové... Je n'ai jamais trop aimé les curés. Ce serait triste si Davodeau en devenait un, mais bon, je me tais, je n'ai pas lu ce livre. Puis si Bové détruit les Macdos, est-ce que Davodeau va s'en prendre aux éditions Soleil?

21. Zongo - 30/05/01 17:00
Et bien moi je ne l'ai pas encore lu mais je dis bravo a Sophie ! Pour une fois, on a un avis plutot negatif argumente et pas un "c'est nul" qui n'apporte rien.
Et puis dans ce genre de discussion, il est important d'avoir des avis pour et contre.

20. Sophie-termite - 30/05/01 16:23 - (en réponse à : termite@multimania)
Bon, ben je viens de lire Rural ! J'avoue avec honte ne pas avoir lu les bouquins de Joe Sacco (je les ai feuilleté et j'ai pas aimé le dessin, du coup j'ai acheté autre chose ...) mais ça m'a évoqué le "Zélie Nord-sud" de Cosey, ou dans une moindre mesure le cours de fromage dans "Le Privilège su Serpent" du même Cosey - je précise que là, c'est plutôt un compliment puisque j'aime assez Cosey, au cas où je l'aurais jamais dit ici ;o)). Ceci dit, je suis pas non plus totalement enthousiaste... J'ai eu le sentiment qu'il manquait un peu de "souffle" à l'histoire. Ca m'a donné l'impression d'un patchwork avec plein de petits bouts de vie, des petits bouts de cours sur l'exploitation agricole (c'est ce que j'ai le moins aimé....) sans fil conducteur suffisamment "net" pour m'emmener d'un bout à l'autre de l'histoire. Ou alors, trop de fils conducteurs : d'une part l'autoroute, d'autre part le dessinateur "découvrant" (devrais-je plutôt dire "décrivant" ?) le monde rural aujourd'hui. J'avoue avoir été énervée au départ par la discussion avec l'archéologue qui voulait faire de la BD. C'est certainement du vécu, mais ça n'apporte rien au Schmilblick ... une anecdote qui m'a semblée très partisane, genre : "et oui ! la BD, c'était ça autrefois mais aujourd'hui ça bouge". J'avais envie de répondre : "Je le sais bien puisque je suis en train de lire ce bouquin !". Bref, une anecdote intéressante dans l'absolu mais qui n'a pas sa place dans ce récit-là àmha .... Bref, ça m'a donné le sentiment que Davodeau n'a pas tout à fait trouvé comment se placer face au sujet. On hésite entre le récit autobiographique à la Shenzen dans lequel l'auteur est volontairement le centre de l'histoire, et des passages où il se place plus en retrait ... M'enfin, j'ai pas non plus détesté (il y a des milliers de BD sur lesquelles j'ai même pas envie de donner mon avis ;o)). Disons que c'est une expérience intéressante à approfondir mais que je ne crie pas au chef d'oeuvre... A+ Sophie :o))

19. Cubik - 29/05/01 15:09 - (en réponse à : cubik@caramail.com)
moi j'ai bien aime rural!, surtout que ca se passe po tellement loin de chez moi, j'ai appris des trucs
mais bon, y a un truc qui m'inquiete un peu
bon, c'est bien que la bd ait aussi une fonction educative, informative, tout ca, du reportage en bd ok, mais ce dont j'ai un peu peur, c'est qu'a un moment, ca devienne des trucs genre capital, ou karl zero, ce que j'appelerai du reportage oriente
deja, dans rural, E.Davodeau explique bien qu'il n'est pas alle demande l'avis des gens de l'autoroute, sachant l'accueil qu'il allait recevoir, mais bon, pour tout ce qu'il a dit, il a montre, justifie, tout ca, du journalisme quoi
a l'avenir, j'ai peur qu'on tombe sur des auteurs qui nous fasse des trucs genre "ca me revolte" sur la 6 ou on prend un sujet a la mode genre "la sncf fait toujours greve" et qu'on montre du doigt en disant "c'est po bien", bien demagogiquement (ca existe comme mot ca?)
alors du journalisme, meme avec l'avis de l'auteur ok, mais bon, vu l'engouement qu'il y a sur un seul album, rural! (et je le comprends), j'espere quand meme que ca va trop devenir une mode histoire que ca derive pas


c'est po tres clair ce que je dis en fait :)

18. yoknapataw - 29/05/01 14:48
Voilà au moins un album que j'attendrai avec impatience ! La rentrée ne sera donc pas limitée au Blake et Mortimer.

17. Thomas Ragon - 29/05/01 13:52
À Yoknapataw : plus qu'une apparition, il s'agirait plutôt d'un renouveau. Qui tient peut-être aux envies des auteurs, qui ont aujourd'hui, je pense, une plus grande culture et connaisance de leur moyen d'expression, et une autre vision de ses possibilités, qu'il y a, allez, 30 ans... J'encourage les auteurs à me contacter, d'ailleurs, si projet il y a... :O)) Pour ceux que ça intéresse, nous sortirons chez Delcourt, après Rural!, un album document de Jean-Philippe Stassen, à la rentrée. Et j'aime autant vous dire que ce sera tout aussi instructif, avec un sujet terrible (dans le sens négatif, on est bien d'accord) que Stassen maîtrise à fond, et je crois qu'on peut lui faire confiance pour le traiter avec toute la finesse qu'on lui connait. Le sujet : la région des Grands Lacs (Rwanda-Burundi-Congo... pour ceux qui passent leur temps devant Loft Story). À suivre

16. marcel - 29/05/01 10:41
Les albums de Teule (excellents d'ailleurs), ont ete soldes il y a pas mal de temps. Il existe des inedits publies uniquement dans (a suivre)... Dont un qui a fait interdire la vente du numero du magazine...

15. yoknapataw - 29/05/01 10:35
Et si, avec Maus de Spiegelman, la guerre d'Alan de Guibert et Rural de Davodeau (et sans doute quelques autres que je n'ai pas lus), un nouveau genre était en train de naître ? La BD témoignage/document... En tout cas bravo à Davodeau dont les précédents albums étaient déjà très bons. Et n'oublions pas que si un sujet a priori aussi peu commercial passe si bien, c'est aussi grace à un dessin de très grande valeur.

14. pm - 29/05/01 09:03
J'aime beaucoup le travail de Menu et Blutch "la présidente" mais il y a une différence importante avec une BD documentaire comme Palestine Gorazde ou Rural.En effet dans "la présidente" il s'agit de deux dessinateurs qui partent faire un reportage et ce point de vue ne s'éfface jamais vraiment, bref le reportage sur la région Nord tenue par une écologiste devient alors secondaire au profit du reportage sur Blutch et Menu suivant la présidente.C'est également très intéressant mais très différent puisqu'on est en fait à cheval entre le reportage et l'autobio.
Ceci dit le fait que l'auteur apparaisse dans une BD de reportage semble être actuellement presque nécessaire, afin de se démarquer de la fiction, pour désactiver le désenchantement?

13. Etienne DAVODEAU - 28/05/01 22:17
Merci à tous.
Quelques réponses...
À FRED et KHAYYAM:Outre l'excellent Sacco , on peut citer "La présidente" de Blutch et J.C. Menu dans "Noire est la terre" Ed. Autrement ,qui raconte le travail d'une présidente de région verte( la présidente , pas la région). Et aussi les plus anciens "Gens de France" et "Gens d'ailleurs" de Jean Teulé chez Casterman.Mais est-ce encore disponible?
À TOINE:Je tiens à te rassurer quant au sort des épouses des 3 paysans qu'on rencontre dans Rural! S'il est vrai que jadis , épouser un paysan impliquait qu'on épouse aussi son métier , là aussi les choses bougent.Jean-Claude, Etienne et Olivier sont mariés respectivement avec une éducatrice de jeunes enfants , une directrice de centre social et une graphiste . Rien à voir comme tu peux le constater avec le milieu paysan.(Ca n'empêche pas ces dames de suivre tout ça de très près.)
À PAFLECHIEN:Ce scarabée est un ami personnel.Alors respect.
À DAV:Festival d'Amiens les 2 & 3 juin.Le 9 ,librairie "Librairix" à Bourges puis festival de Sierre.

12. Dav - 28/05/01 19:14 - (en réponse à : fanzineux qui aime la nature)
Je rajouterais rien pasqu'il n'y a rien a ajouter... Rural ! est simplement superbe... Il y a un festival où on pourra se croiser Etienne (Si ce n'est l'éternel Chalonnes/Loire ) pour te féliciter de m'avoir offert du bonheur sur papier ?

11. paflechien - 28/05/01 19:04
Je dois l’avouer, faire du reportage en BD est original ; suivre les malheurs de nos congénères nous rassure ; et savoir que Davodeau vit dans une maison en bois et porte des bottes en caoutchouc, c’est génial !
Toutefois, je me demande parfois si tout ce qui est original est intéressant. La BD est un moyen d’expression permettant à l’imagination d’assouvir toutes ses fantaisies les plus folles de décors, de personnages et de lieux, pour un budget minimum (principe élémentaire de l’écologie). Alors pourquoi un professionnel artisan du rêve et de l’évasion vient-il nous renifler le quotidien alors qu’il pourrait vaporiser des extraits d’intelligence et de mondes merveilleux à tous ceux qui n’en ont pas.
Entre chez moi en banlieue parisienne et mon bureau, j’emprunte 7 km d’autoroute bordée de panneaux publicitaires dont certains vantent les mérites des laits bio pour le nourrisson.
Votre bouquin m’a fait penser à mon boulot…
P.S.
Ce matin un hanneton s’est explosé sur mon pare-brise en dessinant une grosse étoile brune et grasse alors j’ai pensé à votre prochain livre : " Rural N°2 : ou les mésaventures du scarabée Pique-Prune contre l’A-28 " ?

10. khayyam - 28/05/01 14:42
ça y'est, je l'ai lu... c'est vraiment un bel ouvrage ! Chapeau bas ! "une vraie histoire, aussi captivante qu'une fiction", sauf qu'on ne peut pas s'en amuser comme à la lecture d'une fiction, on y prend certes du plaisir mais ici cela va plus loin : le style narratif nous plonge au coeur même de l'histoire, nous met en relation directe avec ses protagonistes et implique une prise de conscience que d'autres types de supports (reportage télé, journaux, etc...) n'étaient pas parvenus à faire émerger (en ce qui me concerne en tout cas...). Je trouve que ce type d'initiative devrait davantage se développer, peut-être les éditions Delcourt seront-elles sollicitées par d'autres auteurs...? Si certains d'entre-vous pouvaient conseiller d'autres BDs proposant une approche similaire... ça m'intéresse ! Je n'en connais personnellement pas (mise à par les reportages dessinés de Charlie Hebdo, mais c'est enecore autre chose...) D'avance merci et encore bravo, Monsieur Davodeau !

9. toine - 28/05/01 13:08
Je reprend mon avis du forum Tohu-Bohu/Encrage puisque Davodeau semble nous faire le plaisir de passer par là...
Où sont les femmes dans Rural ! ? L'album est réussi et captivant (ça se lit comme une histoire classique) mais les femmes des agriculteurs sont totalement absentes alors que je sais, par ma connaissance de ce monde, que leur rôle est souvent important dans l'exploitation. Elles sont justes mentionnées et c'est tout. Est-ce volontaire (refus de celles-ci), technique (150 pages c'est déjà beaucoup) ou involontaire ?
J'ai trouvé cet album vraiment bien (comme tous les Davodeau) mais là y a juste ce détail qui m'empêche de dire c'est parfait.
à la prochaine
toine

8. pm - 28/05/01 08:48 - (en réponse à : madarphilippe@hotmail.com)
Finalement ce post a plutôt lieu d'être ici.
Je viens de lire la dernière BD d'Etienne Davodeau, qui est un de mes

auteurs préférés, et il faut bien dire que les agriculteurs et leurs

problèmes, et bien j'en suis assez loin.Et pourtant, parce qu'il

s'intéresse vraiment à ses personnages cette BD reportage m'a vraiment

interessé.Je ne dirai pas que c'est bouleversant, ce n'est guère le but,

mais Davodeau nous intéresse parce qu'il s'implique complètement dans

son projet.Il prouve lui aussi que la bande dessinée est capable de

traiter de bien d'autres choses que de ce qu'elle traite ,use et abuse le

plus souvent.Même si le parallèle est osé sa démarche est voisine de

celle de Sacco, qui plus est sur un sujet beaucoup plus quotidien.Il est

à noter que le parti pris de se représenter lui-même est le même que

chez Sacco.

7. fred - 28/05/01 00:00 - (en réponse à : à E.Davodeau)
bravo pour ce livre "pas comme les autres", qui est une vraie leçon de journalisme pour certains qui se prétendent en être. C'est un genre assez nouveau en BD (je ne vois guère que Sacco pour approcher de la même façon un thème et un évènement) et je trouve que c'est un support idéal, pourvu que le découpage et les plans choisis viennent argumenter, éclairer le propos. C'est le cas dans Rural; votre dessin n'a jamais été aussi efficace ( même si j'ai adoré Le Constat et Le Réflexe De Survie en leur temps). bravo aussi de ne pas vous être fait pièger par une douce complaisance malgré toute l'indignation dont vous auriez pu légitimement abuser et d'être resté sur une ligne objective qui renforce finalement notre sentiment d'absolue nécessité de respect de l'environnement humain, animal et végétal. merci de permettre à la BD d'avoir des ouvrages de référence qui la font reconnaitre au bout du compte par ceux qui la prenaient de haut il y a encore peu et pour ceux qui rigolent encore, nous nous chargeons de leur montrer les beaux livres, grâce à vous auteurs qui rendez la BD adulte et responsable. un libraire BD

6. Kris - 27/05/01 22:08
Heureux aussi de découvrir depuis quelques années qu'il existe des auteurs capables de BIEN réaliser ce genre de BD (et qui prouve une fois de plus que les possibilités de la BD sont bien plus larges qu'on veut parfois l'imaginer) Il faut de tout pour faire un monde bédéphile et si vous n'existiez pas Mr Davodeau, il faudrait vous inventer... Ce n'est pas de la flatterie gratuite, ça fait quatre ans que j'avais envie de vous le dire et puisqu'internet nous en donne facilement les moyens...

5. Etienne DAVODEAU - 27/05/01 12:26
Du chlore?Sûrement.Desarbres abattus aussi pour fabriquer le papier .Sans compter les litres de gas-oil brûlés par les camions qui ont diffusé ce bouquin aux quatre coins de notre doulce france.
Bien sûr ,je charrie . En fait une des idées de RURAL! , c'est aussi ça : Montrer un exemple d'écologie concrète , en "vrai" sans tomber dans l'écologie théorique et idéaliste . N'oublions pas que la majorité des "écolos" sont citadins (Ca n'est pas un reproche!) . Mais sur le terrain , au jour le jour , c'est forcément plus compliqué.En réalisant RURAL! , j'ai essayer de parler de ça.
Content que ça vous ait plû.
Heureux surtout de savoir qu'il existe des lecteurs sensibles à ce genre de bande dessinée .

4. ArzaK - 26/05/01 23:12
Moi aussi, j'ai beaucoup aimé. peut-être bien mon album de l'année, qui sais. a conseiller à tout le monde. d'autant plus qu'il y a une préface de José Bové. La bd bio? pourquoi pas! une question: du clore dans ce papier?

3. khayyam - 26/05/01 09:44
Ben vous m'avez donnée envie, je l'ai acheté...!!! Je reviens vous en dire un peu plus après lecture...

2. Bronx - 25/05/01 07:25
Belle argumentation, je suis d'accord avec stef.

1. stef - 24/05/01 10:53
Je viens de terminer la lecture de Rural ! , le dernier album de davodeau ... et j'en reste sur le cul.
Le précédent album que j'ai lu était Western, de Rosinsky et Van Hamme. Je m'attendais à avoir un choc, celui que nous procure l'intensité de certains one-shot ... il n'en a rien été. J'ai juste passé un moment agréable, sans plus.
Avant d'attaquer Rural ! , je ne m'attendais à rien de précis ... une BD un peu documentaire ... après tout pourquoi pas.
A l'image des protagonistes de cette histoires, opposés par deux courants d'agriculture, l'un respectueux de l'homme et de l'environnement, plus naturel que le second, productiviste, qui vise à repousser sans arrèt les limites quantitatives de l'activité humaine, au détriment de la qualité, je dirais que Davodeau défend ici une bande dessinée sans artifices, plus proche des humains que nous sommes, face à une production BD qui nous assome d'artifices plus ou moins indigestes.
Et bien cette BD fait mouche ! Elle nous touche, nous bouleverse, nous ramène à une certaine réalité des choses ... Oui, c'est de la BD Bio !! Et ça fait du bien par ou ça passe.
Et quand j'aurai l'occasion de rencontrer Davodeau lors d'une séance de dédicaces, ce sera peut être devant une file de sacs que je lui dirai que son album est Génial, et la dédicace que j'obtiendrai sera le fruit d'une vraie rencontre avec un auteur.
Bon, je vous laisse parcequ'ilfait soleil et que je vais un peu aller profiter de la campagne ... salut !




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio