La bande dessinée maltraitée, un sujet douloureux.

Les 518 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


68. nemOrtel - 26/11/05 19:14 - (en réponse à : la preuve)

67. nemOrtel - 26/11/05 19:08
Non parce qu'arriver à caser trois plans successifs dans une case avec le vent qui change deux fois de direction, c'est pas à la portée du premier tâcheron venu!

66. larry underwood - 26/11/05 19:07
Oui, j'aurais du casser le vent aussi.

65. nemOrtel - 26/11/05 19:05
Le vent Larry! T'as oublié le vent!

64. larry underwood - 26/11/05 19:03
Tiens, un coup de chaud mon Bert ?

Pour te rassurer, et reprendre ton exemple de divertissement bien foutu, sache que je suis on ne peut plus client de bons films de studios distrayants, drôles, rythmés, qui ne prennent pas le public pour un enfant demeuré (ex : Pirates des Caraïbes, Harry Potter 3, Une journée en enfer, pour ces films là crois moi je suis toujours partant.) Mais ils ont le respect du public : ils ont couté cher, ça se voit à l'image, les acteurs sont bons, ça bouge, c'est enlevé, séduisant et vivifiant. Aucune des BD que j'ai listées en dessous ne me semble avoir un tel respect du lecteur/consommateur. C'est vite torché, copie conforme d'un tas d'autres trucs, pas un pouce d'originalité, des dessins souvent tape à l'oeil, et les couleurs, parlons-en des couleurs !, elles feraient zapper un macaque. Sur les planches de Ythaq par exemple, c'est d'autant plus scandaleux que Floch n'est pas mauvais du tout, il a du style le gaillard, mais voilà quoi... avec nemO on avait bien ri des quelques planches que j'avais postées en previwe : effets photoshop dans ta face, halos lumineux autour de n'importe quelle source de lumière, une tache ronde et sombre pour faire les ombres, et un atroce dégradé "map-painting" en arrière plan en guide de décor, sans même prendre la peine de varier les teintes. Je trouve ça lamentable.

63. Bert74 - 26/11/05 18:33
Moi j'ai bien aimé TDB, et beaucoup aimé Topkapi (a la limite les Naufragés d'Ythaq et Karmatronics m'ont aussi fait passer un bon moment)

Et je ne suis pas , mais pas du tout, d'accord pour les classer au même niveau que les sous-sous-sous-sous-sous-merdes de chez Jungle.

Ca veut dire quoi, ça? :
"Ouais, les pauv' trucs de récup de la Télé, c'est de la BD commerciale, mais on n'est pas naïfs (on n'a fait fait des études), le mainstream (beuha) c'est pareil, en fait, hein?... Heureusement qu'on lit Sfar et Gubert, nous autres"
C'est ça que ça veut dire ?

Merde ! Y faut que la BD intellectualise absolument sinon c'est tout dans le même sac ?!?

Le 9e art, ça peut pas être l'art de divertir simplement, alors ? Comme un tour de grand 8 bien foutu, ou une séance de ciné-pop corn...

Il y a une vraie différence entre ces débilités qui ne font que s'appuyer sur un média imaginé plus aisé pour toucher le gogo incapable d'ouvrir un bouquin, et des albums fait par des gens qui en ont (au moins un petit peu) la culture. Un gouffre même...

Chié, quoi à la fin !!!

62. dens - 26/11/05 17:58 - (en réponse à : Larry)
on dirait le sujet "quels albums achetez vous"

hehe...

Je connaissais pas TDB... mais je jetterai un oeil...
Et Topkapi c'est du Travis... qui plutot une bonne serie meme si le pourquoi du changement dedessinateur sur ce tomem'a un peu echappe...

61. nemOrtel - 26/11/05 17:54 - (en réponse à : ratafiole)
Je crois que tu devrais aller jetter un oeil à Dunkerque. J'ai pas les dates.

60. ratafiole - 26/11/05 17:19
"Je pense que l'omniprésence de la BD "sans prétention" + la multiplication des titres "mainstream contribuent en ce moment à dévaloriser la bande dessinée."
C'est sûr que ça occupe le terrain. En fin il existe des libraires qui font de la résistance. Et pas que des petites échoppes, Campo à Besançon fait du très bon boulot de mise en avant d'auteurs, d'éditeur avecc des couilles. Ils bougent, invitent. Cette année ils ont fait venir Frederik Peeters, François Ayroles et Fromental, pas de roupi de sansonnet, crébondieu !
Il ne nous reste qu'à boycotter les enseignes vendues, qui osent tout, afficher le Bruel en vitrine.

Sinon Aurel n'est pas mon pote, c'est le copain d'un copain. Je l'ai vu 2 fois. Enfin si je me sens capable de lire son Semoun en bd (surtout que j'ai ri au gag en pature), le Bruel, c'est une autre paire de manche!

59. Odrade - 26/11/05 17:14
On dit "je trouve que..." Larry.
Il y en a des pas si nuls que ça, comparés aux autres.

On cherche juste les pires, ici.
La certaines des bd on un scénario et un dessin qui se tient. Après on peut juger du sujet bateau ou du dessin "pourrait faire mieux".
(quoique j'aie vraiment de la peine avec la couv du TDB)


O.




58. larry underwood - 26/11/05 15:53
C'est de la merde.

57. Arnaud3895 - 26/11/05 13:58
C'est quoi le problème avec ces albums ?

56. larry underwood - 26/11/05 13:20
et comme j'aime être exhaustif...
















et ça continue, encore et encore...

55. Coacho - 26/11/05 12:24
Wibz post 43 : Je suis d'accord avec toi mais c'est une réponse assez bâteau généralement apportée à chaque débat qui s'ouvre sur les bouses et daubes diverses qui fleurissent comme des mycoses dans nos bacs ! ;o)

Dens post 45 : Oui, hélas, le maniement des remerciements pour certains cadeaux est... délicat ! J'aimerai que ton éléphantesque mémoire oublie ce funeste moment qui fut un drame personnel ! ;o)

Ce qui a été listé par Larry colle parfaitement à ce sujet.
JE ne faisais quant à moi qu'appuyer là où ça fait mal car si nombreux sont ceux qui disent que c'est un phénomène qui a eu lieu dans toutes les périodes de la bande-dessinée, je me permettrai de dire que notre époque surmédiatisée permet une portée, et donc des dégâts, bien plus conséquents aujourd'hui...
En cela, les BD Jungle sont très représentatives du sujet en question...

54. larry underwood - 26/11/05 09:27
Parce que Bigard et Sémoun ne sont pas les seuls... Mais que fait Dieudonné ?










53. Manu Temj - 26/11/05 09:18 - (en réponse à : ratafiole)
Je suis assez d'accord avec toi sur le fond. Tout ça c'est de la BD sans prétention, mais je trouve juste qu'on va tellement loin dans le "sans prétention" que ça en devient délétère.

Ceci écrit je te rejoins sur le constat de surproduction de bande dessinée mainstream ultra-formatée, sans imagination et constamment encensée au nom du sacro-saint "beaaaaauuuuu dessin". (le pire c'est que tu le sais très bien que je suis d'accord avec toi)
Ceci écrit tu critiques à ce titre le festival d'Angoulême alors même que c'est plutôt le reproche contraire qui lui est fait le plus souvent : ne pas tenir compte des goûts du "vrai public amateur de BD" (beuark !). Va voir sur BDGest les posts post-angougou chaque année. C'est tristounet...

Je pense que les deux phénomènes (l'omniprésence de la BD "sans prétention" + la multiplication des titres "mainstream" toujours plus identiques aux précédents) contribuent en ce moment à dévaloriser la bande dessinée.

52. l'étranger - 26/11/05 08:49
ICI AUSSI IL NEIGE
WOUHOUUUUUUUUUUOOuuuHOU!!

ratafiole et stanislas : des noms,on veut des noms!

51. nemOrtel - 26/11/05 02:10 - (en réponse à : kapoué!)
Ici aussi : il neige!

50. nemOrtel - 26/11/05 02:10 - (en réponse à : kapoué!)
Ici aussi : il neige!

49. dens - 26/11/05 01:51 - (en réponse à : le mot mystere:)
"lepoue'
ce mot nous ne le connaissons pas ni vous , ni nous (oh le petit chat!?)

sans les mouffles ca aurait donne:
"a l'epoque" mais la ca commence a peler par ici!

desole!

48. stanislas - 25/11/05 23:55
D'accord avec ratafiole, c'est bien plus agaçant de voir des daubes encensés à longueur de forum.

47. ratafiole - 25/11/05 23:46 - (en réponse à : Manu temj)
Tes remarques sont peut-être justifié, en tout cas j'ai lu le gag qui nous est donné à voir sans rencontré de difficulté particulière de compréhension. Mais peu importe, c'est de la BD de gare, de beauf mais sans aucune prétention. Une production qui m'indiffère au bout du compte. Pas comme la cavalerie commerciale avec ses gros sabots qui remporte des prix ou toujours les mêmes invité à la radio.
Cette année, j'ai entendu que le prix RTL allait à Période glaciaire, c'est mieux, ils sont plus crédibles.

46. l'étranger - 25/11/05 22:22
pour répondre à Wibz, après les albums scénarisés par Fred qui valaient le coup, je pense qu'on peut facilement rajouter les x guides aux bd nazes, même si parfois pas 100% ridicules de couverture.Tout ces trucs qui parient sur des blagues pourries et revues 100 fois depuis le collège.
Pour le mainstream,soit je suis pas d'accord avec Ratafiole, il précise.

45. dens - 25/11/05 21:44
en 1995 pour mes 20 ans on m'avait offert un Eric Thomas illustré...

ce qui se rappellent de "la Classe" apprecieront la saveur de ce cadeau...
:o)

ca me fait rire maintenant ... mais a lepoue pas tellement ... ce doit etre pour ca u'on dit que c'est pas facile de dire merci..

pas vrai Coach'?

44. dens - 25/11/05 21:41
la blague de bigard me fait rire plus que la couverture faut bien le dire ...

j'imagine bien Bigard sur scene dire que dans les pubs pour le cafe on te ferait croire qu'il est tellement bon que si Jessica Rabbit venait te sauter dessus tu l'enverrais bouler pour boire ton kawa...

-fin de la pub -

mais c'est completement con parceque vraiment c'est bien cool une pipe apres le cafe...

c'est pas fin (mais c'est Bigrad en meme temps) mais c'est drole.

Par contre la mise en page de la planche ne porte pas du tout l'emphase necessaire sur ls ressorts comiques ...

il faut que l'intensite monte jusqu'au Climax de l'arrabicca... pour qu'on puisse apprecier tout le sel du " tout bien pesé..."

n'est ce pas ?

43. WiBz - 25/11/05 21:18
Ce genre de BD ne me choque pas plus que les "Guides du Jeune père" ou autre ...
Je ne vois pas en quoi c'est gênant. Personne ne nous oblige à les lire ...

42. Manu temj - 25/11/05 21:07 - (en réponse à : ratafiole)
Aaaah Ratafiole ! Pour une fois que je me lâche un peu voilà que tu me rentres dans le lard pour défendre ton ami Aurel ! Monsieur le chantre de la narration impeccable, de la transition, de la maîtrise du temps de narration, j’ai envie de te répondre, et de m’adonner à un exercice que j’affectionne assez peu habituellement… parce que grâce à toi j’ai pu creuser un peu l’œuvre de l’immense Winshluss et aussi parce que tu es celui qui a eu le courage de détricoter une planche de Tardi ici même… Alors allons-y, souffre que je critique un peu plus avant le travail de Aurel (que je n’ai pas la chance de connaître).

D’abord, que ce soit dit, si le professionnalisme se mesure au courage à la tâche, à la capacité à répondre à un cahier des charges, à la rapidité d’exécution ou à la capacité d’abattage (définition qui se défend), Aurel est peut-être un très grand pro. Je n’en sais rien je ne le connais pas et je n’ai pas remis quoi que ce soit de ce genre en cause. Pas plus que sa passion pour son métier ou son honnêteté par exemple.

Ce que j’entendais par ce mot « pro » qui – convenons-en – n’est peut-être pas le bon, c’est – dans le cadre qui est le nôtre ici, celui d’un travail de commande, humoristique, qui se veut énergique et percutant – cette capacité à synthétiser son trait justement, à faire économique, sans perdre ses repères de dessins, sans casser son style ni laisser passer des erreurs de débutants. Pour ça la solution de facilité pour ce fameux « pro » c’est appliquer des recettes et faire du caméra café, et puis les plus talentueux, les plus magiques, s’appellent Joann Sfar et arrivent à produire à 250 à l’heure tout en restant maîtres de leur talent et de leur narration. Ce n’est pas donné à tout le monde, ça se saurait.

Mais quand je vois la planche d’Aurel qui est exposée ici, je ne ressens pas ça. Je trouve un dessinateur peu sûr de son dessin, à qui on a sans doute demandé de travailler très vite et qui – ce faisant – perd pied et retombe dans les travers de l’amateurisme. Alors sûrement que la cause en est le contexte et qu’il est plus facile de faire mieux en chiadant des planches pendant 3 mois pour un obscur concours de BD (ma comparaison n’était peut être pas très bonne), mais en l’occurrence moi, lecteur, je ne vois que le résultat.

Reprenons la fameuse planche. De toute évidence le trait est spontané, avec peu de corrections, souvent raide ou tremblé. Les erreurs d’anatomie ou de perspective sont légion, la méthode « d’encrage » utilisée ne permet pas de complètement détacher les plans et mettre en évidence le sujet principal. Les aplats de couleur sont bruts et criards. Ils ne sauvent pas cette fâcheuse impression de manque de profondeur. Le dessin du gendarme et sa femme dans sa cuisine est assez démonstratif de tout ça.

Mais tu le reconnais toi-même, et après tout je te suis, ça n’a pas forcément d’importance (quoi que, déjà, le manque de détachement des personnages et de dynamisme du cadrage est ennuyeux pour l’impact humoristique). Ce qui compte, comme tu l’écris si souvent c’est la narration, la fluidité, la compréhension immédiate (ou adaptée au propos) du sujet et de l’ambiance… Et là non plus, selon-moi, ce n’est pas bon !

On comprend évidemment le gag, mais dans un travail parodique dynamique tout doit couler de source. Ce n’est pas le cas.

A la première case déjà, il faut un temps d’arrêt pour comprendre que le jeune sur le banc s’adresse à la femme au premier plan. Pas de mouvement de tête ou de regard vers elle, pas d’effet de cadrage qui suggèrerait la même chose. Seul le contenu de la bulle nous le laisse comprendre. Mais alors pourquoi ces traits autour de la tête du jeune ? La femme je comprend : la surprise. Mais lui ? La forme de la bulle suffit à saisir que c’est lui qui parle. C’est superflu.

Les deux cases suivantes n’explosent pas non plus de fluidité. la continuité de mouvement et le déplacement d’Elie Semoun entre les cases 2 et 3 est loin d’être évidente. Rien dans la mise ne place de la case 2 ne nous laisse penser que leurs trajectoires vont se croiser.

Entre les cases 4 et 5 ça ne fonctionne pas mieux. Peu probable en case 4, étant donné l’impression de marche dynamique donnée par le personnage de Semoun (jambe tendue, air décidé, pas de charge quoi…) que le ballon du gamin, qui est déjà dans un axe perpendiculaire à la trajectoire du marcheur alors qu’il a encore deux mètres à parcourir, vienne le percuter. Ce que d’ailleurs nous ne comprenons qu’à grand peine en case 5, puisque le cadrage ne permet pas d’identifier le ballon ou une quelconque tache sur le pantalon par exemple. Nous sommes loin d’une magnifique maîtrise de l’ellipse comme tu les affectionnes.

Alors je veux bien accepter que tout ça est le fait d’une cahier des charges dément, proposé à un jeune dessinateur par un éditeur sagouin, seulement préoccupé de son planning de production. Mais tu ne me feras pas écrire que ce genre de résultats n’est pas délétère pour la bande dessinée et ne conforte pas le lecteur occasionnel dans l’idée que c’est un genre facile, dont il n’y a pas grand chose à tirer et à la portée de n’importe quel gribouilleur. Le résultat final c’est de l’amateurisme. Le lecteur n’est pas sensé connaître le contexte de la création.

Et puis je suis très content qu’Aurel soit très bien payé pour ce travail. Si ça peut lui permettre par ailleurs de nous démontrer son talent et son amour de la BD dans des travaux plus personnels, j’en serai le premier ravi.

41. ratafiole - 25/11/05 18:45
la bande dessinée maltraitée...
moi ce qui me fait mal, c'est toutes ces daubes mainstreams, suivez mon regard, récompensées à longueur d'année, à Angoulème ou ailleurs, par des prix RTL à la con et j'en passe.
La mauvaise image de la bd, c'est pas la faute des pastiches ci-dessous.

40. ratafiole - 25/11/05 17:47
Extraits du post de MAnu temj:
"j'ai l'impression que nous n'étions jamais tombé si bas dans l'indigence graphique sur ce type de segments. Là où autrefois on demandait à de vrais pros de bâcler un album en peu de temps (le modèle Caméra Café disons...), on embauche aujourd'hui des dessinateurs vaguement amateurs, et je n'ose imaginer la grande arnaque des contrats signés...
"Cette planche des gags d'Elie Semoun est hallucinante. Dans n'importe quel concours amateur tu trouve des gens qui maîtrisent mieux que ça. Jusqu'à présent il n'y avait guère que des albums régionalistes plus ou moins auto-édités pour tomber si bas dans le manque de professionalisme."

Sans blague. C'est quoi le professionnalisme ? Etre capable de répondre à la demande, produire vite, être éfficace.
C'est qui les amateurs de concours qui maîtrisent mieux que ça ? Des boutonneux qui vont peaufiner trois mois trois malheureuses pages destiner à gagner son poids en bd à Cousance ou colomier ?
Je connais vaguement Aurel, je le juge comme un bosseur redoutable, rapide, efficace. Il dessine "mal" mais soigner son anatomie on s'en fout, c'est pas ce qu'on lui demande. Sa caricature d'Elie Semoun est très satisfaisante pour de la bd. Oui. C'est lisible, le gag "énervé" est bon. Il y en a qui vont ricaner mais pour moi ça vaut bien Blacksad (arf arf) et plein d'autres trucs mainstream. Il doit être aussi rapide qu'un Sfar (Aurel), il est jeune, 2 BD jazz, du dessin de presse, des strips hebdo pour le site d'un éditeur de musique, etc, et maintenant le jackpot avec Elie Semoun ! Car ( qu'est-ce que c'est que se foutre le doigt dans l'oeil, quand même...) ça paye très très bien, il a un super contrat, le gars. A rendre jaloux un paquet de galériens semi-réalistent qui suent sang et eaux pour des clopinettes.
Soyez vous aussi réalistes et faites-en autant. Tout est dans la capacité à synthétiser et la rapidité à produire, ici.


39. Quentin - 25/11/05 17:31 - (en réponse à : Coacho)
Pour comprendre la chute du gag, il faut peut-être savoir s'il prend du sucre dans son café, et connaître la blague suivante:

La police raffle toutes les prostituées d'un quartier chaud. Elles font la file devant le commissariat pour être fichées. Une petite vieille passe et demande ce qui se passe. "Distribution gratuite de sucre", lui répond l'une d'entre elle en rigolant. La petite vieille se réjouit, fait la file, arrive devant le commissaire qui s'écrire: "Quoi, mère-grand, que faites-vous ici à votre âge?" Et la vieille de répondre en chevrottant: "ben quoi, je ne peux peut-être plus les croquer mais je peux encore les sucer".

De là à imaginer la suite, où le mec ouvre la porte et la femme lui préfère un morceau de sucre...

38. YogSototh - 25/11/05 16:18
en tout cas c'est fort bigaré.

37. nemOrtel - 25/11/05 14:34
La chute du gag, c'est que Bigard est gay.

36. alban - 25/11/05 14:34 - (en réponse à : Coacho)
c'est réellement dans le bouquin sur Bigard cette planche ?????

35. alban - 25/11/05 14:33 - (en réponse à : Léopolsud )
Erreur de ma part, je pensais bien au lac aux requins.

34. nemOrtel - 25/11/05 14:29 - (en réponse à : picoti-picotin...)
Elle est belle Jessica Rabbit...

33. Vieto - 25/11/05 14:09 - (en réponse à : Coacho)
Moi j'ai bien compris la chute : la femelle libidineuse se casse la gueule par terre ;-)
Quand je pense qu'il se vend sans doute cent fois plus de cette daube immonde que du dernier Jason :-/

32. marcel - 25/11/05 14:06
Sur la planche de Bigard... Autant je suis difficilement choque par la grossierete d'un Bigard (ca me fait meme plutot marrer), autant la on est pas loin du comble de la vulgarite.
C'est une blague des Grosses Tetes ?...

31. Léopolsud - 25/11/05 14:02 - (en réponse à : Alban)
Pourquoi Tintin et les Picaros ?
Le lac aux requins je veux bien mais les Picaros, je ne comprends pas. C'était un dessin animé à la base ?

30. Coacho - 25/11/05 14:00 - (en réponse à : qui refait le lien...)
Pour faire plaisir à mon Altie à moi que j'ai... ;o)



Je sais, comme vous, je cherche à comprendre la chute de ce gag... :o/

29. Coacho - 25/11/05 13:58
Pour faire plaisir à mon Altie à moi que j'ai... ;o)



Je sais, comme vous, je cherche à comprendre la chute de ce gag... :o/

28. Coacho - 25/11/05 13:57
Un triplé basique dont le dessin est peut-être un peu moins en cause mais dont le fonds ravira les cibles...


Et je vous réserve une bonne surprise...

27. nemOrtel - 25/11/05 13:44 - (en réponse à : au viol!)

26. Manu Temj - 25/11/05 13:23 - (en réponse à : Ramo Nash)
Le phénomène n'est certe pas nouveau et les histoires proposées n'ont jamais volé bien haut, de Daktari à Zaza, la chienne de Michel Drucker...

Pourtant j'ai l'impression que nous n'étions jamais tombé si bas dans l'indigence graphique sur ce type de segments (mais il existe peut-être des contre-exemples). Là où autrefois on demandait à de vrais pros de bâcler un album en peu de temps (le modèle Caméra Café disons...), on embauche aujourd'hui des dessinateurs vaguement amateurs, et je n'ose imaginer la grande arnaque des contrats signés...

Cette planche des gags d'Elie Semoun est hallucinante. Dans n'importe quel concours amateur tu trouve des gens qui maîtrisent mieux que ça. Jusqu'à présent il n'y avait guère que des albums régionalistes plus ou moins auto-édités pour tomber si bas dans le manque de professionalisme.

En plus, le bon directeur marketing va se draper de la vertu de l'éditeur qui "met le pied à l'étrier" de jeunes auteurs... C'est d'une tristesse...

25. alban - 25/11/05 13:02
On peut aussi citer les exemples de célébrités qui ne sont pas restées dans l'hsitoire de la BD pour leurs succès :



Sinon pour illustrer le propos de Ramo je pense au plus célèbre exemple :
Tintin et les picaros

24. RamoNash - 25/11/05 12:32 - (en réponse à : pierrre_richard@hotmail.com)
Vous semblez oublier que cette production parallèle a presque toujours existé. Les adaptions en bd de succès cinématographiques ou télévisuels est un concept commercial bien trouvé puisque les produits ne nécessitent qu'une visibilité limitée (aux grandes surfaces) et trouvent un public large mais occasionnel qui d'habitude, ne lit pas de bande dessinée. Les années 80 ont connu nombre d'adaptations en bd des dessins animés télé mais personne ne s'en souvient. Seules la fréquentation des braderies de quartier permet de voir ressurgir ça et là dans des cartons ces sommets du kitsch. Ce serait d'ailleurs un beau terrain pour un sociologue en mal d'idée.

23. marcel - 25/11/05 12:17 - (en réponse à : Coacho)
Y a pas de mal... il suffisait de lire la date ecrite dans ton post.
Tu croyais pas que t'allais echapper a une bonne grosse honte comme ca ?...

MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH !

22. Coacho - 25/11/05 12:13
Pardonne moi Marcel de ne pas être au fait de cette existentielle information mais en fait, ça faisait écho au tirage de Blacksad par "Rêves de Bulles"...
En tout cas, on a pris le plus représentatif de l'horreur, mais y'a plein d'autres trucs qu'on peut mettre ici encore (et pas QUE L'Affaire du siècle) ! ;o)

21. yannick - 25/11/05 12:11 - (en réponse à : coacho)
Dis donc toi, tu as l'air vachement au courant de ce que fait "Jungle" !
Tu n'es pas ami-ami avec eux par hasard ? ;O))

20. marcel - 25/11/05 12:08
Euh... Coacho ?... Elle a 1 an, ton info.
D'ailleurs, je crois que ca avait fait du barouf quand elles etaient allees a Angouleme.

19. Coacho - 25/11/05 12:03
Allez, vu qu'il faut être complets...





A noter qu'un tirage de luxe des L5 va sortir à 130 Euros (glups) et 10 euros seront reversés à une oeuvre caritative... Ca tente quelqu'un ?

Voilà le texte de l'éditeur :



Un tirage collector numéroté et signé de 600 exemplaires sortira fin Janvier. Dix euros par collector seront reversés à l'association "Enfants de Coeur", parrainée par les L5. Il comportera notamment 8 pages inédites et un tiré à part signé par les L5 et les auteurs de la BD.

Il sortira fin Janvier et sera présenté à Angoulême par les L5. En effet, Samedi 29 janvier 2005, Alexandra, Coralie, Lydy, Marjorie et Claire seront présentes à cette date sur le stand THELOMA accompagnées par les auteurs de la BD Jean-philippe Pogut et Quentin Surget.

Si vous ne pouvez vous rendre à Angoulême pour cet événement il est possible de commander directement ce collector aux éditions THELOMA des maintenant en cliquant ici



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio