Odrade

Les 1409 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29


409. Odrade - 27/03/07 13:54
Je tiens à préciser à toutes les personnes qui se posent des questions comme moi que je n'ai absolument pas soudoyé Golem pour remonter constamment le sujet qui porte mon nom.

Mais ça me fait penser que dès que mon ordi sera réparé, je vous scanne une tite pin-up.


biz
O.

408. Golem - 27/03/07 13:50
OSCAR DELTA ROMEO ALFA DELTA ECHO

407. Odrade - 27/03/07 11:59
Bien sûr que tu peux faire les paralleles que tu veux, mais personnellement je crois que tu te trompes d'objet.
Il y a *tellement* d'autres liens et découvertes à faire avec Dune.

Déjà, si je me souviens bien, les fedaykin de Dune sont les soldats de Muad'dib, des fremen. Donc rien à voir à priori avec Le Padishah Shaddam IV...


O.

406. vox - 27/03/07 11:51 - (en réponse à : 'j'avais vu la ville de loin')
Moi, ce qui me fascine chez Herbert, c'est son côté visionnaire.

405. vox - 27/03/07 11:45
Je sais que c'est Muad'dib, je voulais appuyer sur la phonétique, plein de gens ignorent que c'est le nom d'origine. Je fais les parallèles que je veux, merci, si les tenants de la bien-pensance reine pouvaient cesser un peu partout de nous dire comment lire une oeuvre, il y aurait un peu moins de fights je pense.
A bon lecteur...

404. Golem - 27/03/07 11:30
Je suis plutôt Asimov avec "Le grand livre des Robots" et la saga de "Fondation".
Et en ce moment, je suis complètement immergé dans Graham Masterton.
J'ai pas encore eu le courage d'attaquer la saga de Dune.
J'essaierai un jour peut-être...

403. Odrade - 27/03/07 11:25
Et c'est Muad'Dib.


O.

402. Odrade - 27/03/07 11:24
Oui mais non. C'est le Padishah Emperor. Donc une lignée à sonorités orientales. D'où Shaddam.

Faut pas chercher des paralleles où il n'y en a pas.

Par contre, tous les termes Shai-Hulud, Zensufi, etc., ont des sonorités évocatrices. On "sent" de quoi il veut parler. De même qu'un cow-boy se nommant "Charles-Edouard" inspire des doutes quant à ses capacités de vacher. Frank Herbert a utilisé à fond les "raccourcis verbaux". Il invente, manipule ou recycle une immense quantité de mots d'origine berbère, germaniques ou même japonais. Et même si on ne parle pas ces langues, on comprend ce que cela est sensé nous donner comme informations.
Je ne dis pas du tout que c'est le seul, mais c'est celui (pour moi) qui a créé l'univers le plus complet et passionnant que je connaisse.

Enfin bref.
Il y a assez de sites sur Dune, s'pas.


re*soupir*.


O.

401. vox - 27/03/07 00:31 - (en réponse à : Nul ne peut aller contre la volonté de Dieu)
Ne vous-a t'il jamais frappé que le dernier Empereur de l'univers avant Paul Mourad Dib Atreïdes se nomma... Shaddam?

400. herve - 26/03/07 23:45
Et un petit Yatta, avant d'aller se coucher!

399. Odrade - 26/03/07 22:06
Terrible, hein ?
Encore plus quand on sait tout ce qui précède et ce qui suit.

*soupir*
Pas juste qu'il soit déjà parti, jamais j'aurai la possibilité de discuter avec lui.


Odrade

398. Golem - 26/03/07 16:52 - (en réponse à : D U N E - LA MERE DU BASHAR)
La main appuyée sur le plaz de la baie vitrée, Darwi Odrade contemplait les vergers du Secteur Central qui sétendaient en contrebas.
Cette vue lapaisait et lui donnait ce sentiment de plénitude dont elle avait si cruellement besoin, surtout après la douloureuse prise de Mélange matinale.
Tandis que lEpice gériatrique entrait peu à peu dans son organisme, pénétrant chacune de ses cellules et la livrant à une réminiscence de lagonie qui avait fait delle une Révérende Mère, Odrade se sentit vibrer au diapason de tout le Chapitre.
Elle ressentait au plus profond de son être les changements qui étaient en train de sopérer sur cette planète que le Bene Gesserit occupait depuis plus de quinze siècles.
Lair était beaucoup plus sec, plus rocailleux. Poussiéreux. Et cela, même la Régulation du Temps ne pouvait rien faire pour lempêcher.
Elle sentait au loin la présence de cette bande de désert qui grandissait de jour en jour. Et lEnfant de la Mer qui était en elle détestait cela.
Les vecteurs du Ver, les Truites des Sables, continuaient à assécher le sol de la planète pour préparer la venue du Faiseur. Shai-Hulud.
Et nous serons enfin libérées de lascendant de Scytale sur la Communauté !
Limage mentale du petit Maître Tleilaxu à la peau grise et aux allures de lutin qui simposa à elle réussit à lui faire retrouver lhumeur morose que la contemplation des vergers était parvenue à dissiper.
Je nirai pas y faire ma promenade matinale, aujourdhui. Maigre sacrifice, en comparaison de celui que je vais exiger dans quelques minutes !
Le Mère supérieure se détourna de la fenêtre et revint sasseoir à son bureau, où lattendait une pile impressionnante de dossiers transmis par les Archives.
Celui qui lintéressait plus particulièrement ce matin était celui de la Révérende Mère Malika. Elle lavait déjà parcouru la veille, mais elle ne put résister au besoin de le consulter à nouveau.
Malika était une Révérende Mère dune quarantaine dannées standard, aux formes sensuelles, dont le doux visage ovale ne laissait aucun doute quant à ses origines Atréides. Toutes les SSurs qui avaient accès à la Mémoire Seconde saccordaient à dire quelle présentait une ressemblance frappante avec Dame Jessica, la grand-mère du Tyran.
Damnée Jessica ! Pourquoi faut-il que je pense à toi maintenant ?
Le visage de Malika était pour elle un rappel du danger que représentait lamour pour le Bene Gesserit, ce que les SSurs appelaient entre elles le « crime de Jessica. »
Et pourtant, nous devrions peut-être essayer de redécouvrir ce sentiment. Ce qui ne va pas rendre ma tâche plus facile, bien au contraire.
Le dossier de Malika indiquait quil sagissait dune Mère Reproductrice, ainsi que dune Imprégnatrice. Elle avait déjà donné cinq enfants au Bene Gesserit.
Odrade lut le commentaire que Bellonda avait glissé parmi ses annotations.
« Sacrifiable ! »
Un trait dironie de Bellonda. Et cest moi quelle accuse de sensiblerie !
« Cest une aberration ! sétait écriée la Mère archiviste. Je trouve le procédé abject et vos motivations douteuses. Comme si Idaho ne suffisait pas !
 Je connais vos arguments, Bell, avait répondu la Mère Supérieure. Toujours la même rengaine. Vous allez une fois de plus crier au Kwisatz Haderach. Vous me faites de plus en plus penser à Schwangyu !
La vieille Tamalane, enfoncée dans son canisiège, assistait à léchange verbal dans dire un mot, mais son regard trahissait son intérêt et sa perplexité.
 Schwangyu nous a trahies, Dar, avait rétorqué Bellonda, piquée au vif. Je ne fais quémettre une opinion.
 Je ne vous reprocherai pas davoir fait montre dun peu de compassion, Bell. Noubliez pas quici, cest moi, la sentimentale& »
Sacrifiable ! Les mots gravés par le Tyran sur les murs du Siecth Tabr sinscrivirent en lettres rouges luminescentes devant les yeux dOdrade. Où sont donc les nobles fins, dans tout cela ?
Une fois de plus, vous voyez à quel point il nest pas aisé dêtre assise dans le fauteuil que vous occupez, lui dit la présence intérieure de Taraza.
Je sais, Tar. Vous aussi, vous avez dû faire des choix délicats, et ce malgré lopposition de certaines de nos SSurs.
Une nouvelle hérésie au sein du Bene Gesserit ?
Grands Dieux den bas ! Pas maintenant ! Nous devons rester unies face à Elles.
Soyez ferme, Dar. Ne livrez pas la Communauté en pâture aux catins de la Dispersion !
Les Honorées Matriarches avaient déjà annihilé une dizaine de leurs planètes.
Et ce nest quune question de temps avant quelles ne découvrent le Chapitre. Nous avons besoin de lui pour survivre. Il doit revenir. La survie. Voilà les nobles fins ! Ce que jai à faire ne me répugne pas moins.
Quelquun frappa à la porte à ce moment. Odrade neut pas besoin de se demander de qui il pouvait bien sagir. Elle était à lheure.
 Entrez ! dit-elle dune voix neutre.
La porte souvrit sur Malika. La Révérende Mère, dont la chevelure évoquait un casque de bronze, entra dans la pièce et approcha dun pas ferme et résolu.
 Asseyez-vous.
Malika repoussa le canisiège qui faisait face à la Mère Supérieure (celui dans lequel Bellonda laissait souvent tomber son quintal !) et choisit une simple chaise à la place.
Odrade sautorisa à sourire. Cela navait pas de réelle importance entre SSurs, et les chiens de garde qui les épiaient à travers les oeils com le prendraient comme elles le voudraient !
Typiquement Atréides !
Le Bashar et elle-même détestaient aussi les canisièges. Ils rejetaient loppression de toute forme de vie.
Faites que je ne me mette pas à apprécier cette femme !
 Avez-vous déjeuné ?
 Pas encore, Mère Supérieure.
 Dans ce cas, vous maccompagnerez.
Odrade appuya sur une commande de sa console et deux minutes plus tard, une acolyte pénétra dans le bureau chargée dun plateau quelle posa sur une desserte. Dans les assiettes trônaient deux larges tranches de melon paradan saupoudrées dun peu de Mélange.
La Mère Supérieure continua dobserver Malika tandis quelle découpait un morceau de melon du tranchant de sa fourchette avant de le porter à sa bouche.
Ces lèvres sensuelles, ces yeux. Même ses cheveux ! Vraiment son portrait craché !
Malika mâcha et déglutit avant de dire :
 Vous étiez en train de vous dire que je lui ressemble, nest-ce pas, Mère Supérieure ?
Perspicace, avec cela ! Je ten prie, Malika, ne me rends pas la tâche plus dure !
 Le miracle des gènes, répondit Odrade. Ces traits-là sont apparus plusieurs fois au cours des derniers millénaires. Il sagit dune dominante Harkonnen. Mais je ne vous apprends rien.
Toute Révérende Mère confirmée quelle fût, Malika montra sa perplexité.
 Vous ne mavez pas fait venir ici ce matin pour discuter généalogie, Mère Supérieure.
 En quelque sorte si. Que connaissez-vous de votre lignage génétique, Malika ?
La Révérende Mère secoua la tête.
 Je nai pas eu accès à tous les détails, Mère Supérieure. Et certaines zones de ma Mémoire Seconde comportent des blancs.
Cétait la stricte vérité. Odrade lavait lu dans le dossier, mais elle avait besoin de cette transition.
 Laissez-moi donc vous en apprendre un peu plus, dans ce cas. Malika, vous êtes une cousine directe de Janet Roxbrough, des Roxbrough de Lernaeus. Ce nom vous est-il familier ?
 La mère du Bashar, répondit Malika.
 En effet. Vous êtes de la même branche. Des Atréides. Comme moi-même. Le sang de MuadDib, de Ghanima et de Siona coule dans nos veines encore aujourdhui. Et les Atréides ont toujours fait ce qui devait être fait, quel que soit le prix à payer...
La compréhension se lut dans les yeux bleus sur bleu de la Révérende Mère.
 Parlez et vous serez obéie, Mère Supérieure.
Odrade poussa un soupir. Franchise et honnêteté. Tels étaient les mots dordre de cette entrevue.
 Nous conservons un prisonnier des plus intéressants à bord du non-vaisseau stationné près du Secteur Central.
 Lequel, Mère Supérieure ? Tous trois ont leur importance. Le ghola Idaho ? LHonorée Matriarche Murbella ? Ou le sale Tleilaxu ?
Comme elle est vive ! Un beau gâchis, en vérité !
 Je vois que vous êtes au courant. Je veux bien entendu parler de Scytale. Nous avons pu le sauver dune mort certaine alors quil fuyait les Honorées Matriarches, près de Jonction. Nous navons pas encore pu obtenir tout ce que nous désirions de lui, notamment le secret de la fabrication industrielle du Mélange. Mais il a tout de même consenti à nous donner quelque chose en signe de reconnaissance.
Ce fut au tour de Malika de soupirer.
 Une cuve axlotl, nest-ce pas ?
Odrade hocha la tête. Elle vit que les éléments se mettaient en place dans lesprit de la Révérende Mère.
 On dit quà la fin de sa vie, il était capable de se déplacer à une telle vitesse quil était impossible de le voir. Est-ce vrai ?
 Nous lignorons. Cest une des réponses que nous espérons obtenir.
 Doù viennent les cellules ? On dit que le Bashar est mort sur Rakis, peu de temps avant sa destruction.
 Jai pu prélever quelques échantillons de sa peau avant quil ne quitte le non-vaisseau, fit Odrade. Je ne pouvais pas le laisser partir ainsi.
Malika opina du chef. Son expression était résignée. Ni peur, ni ressentiment.
 Les nécessités de linstant, dit-elle.
 Les nécessités de linstant, répéta Odrade.
La Mère Supérieure garda le silence un long moment.
Cette fille est une perle. Puis-je vraiment me permettre de la perdre ?
 Vous mimpressionnez, Malika, dit-elle simplement.
Malika reposa sa fourchette et la fixa intensément. Encore une fois, le spectre de Jessica vint tourmenter Odrade.
 Pourquoi, Mère supérieure ? Parce que je nai pas demandé :  Grands Dieux, dans toute votre miséricorde, pourquoi moi ? 
 Je sais que vous valez mieux que cela.
Malika ignora le compliment. Dailleurs, lintention dOdrade nétait pas de la flatter, mais dexprimer son sentiment. Et elle lavait compris.
 Seule une imbécile poserait cette question, Mère Supérieure. Car à celle-là, on pourrait rétorquer :  Et si une autre que toi avait été choisie, naurait-elle pas demandé, elle aussi, pourquoi moi ? 
 Dois-je en conclure que vous êtes volontaire ? demanda la Mère supérieure, la mort dans lâme.
Malika la fixa intensément de nouveau.
 La survie de lOrdre nécessite parfois de grands sacrifices. Si tel est le prix que la Communauté exige de moi en remboursement de tout ce quelle ma apporté, je suis prête à le payer.
 Quand est venu le moment de payer, deux choses peuvent nous aider, Malika. La première est la Litanie contre la Peur. La deuxième...
  A tes SSurs tu resteras fidèle.  enchaîna Malika. La loyauté envers la Communauté.
Faites-là sortir dici, Dar ! fit la voix intérieure de Taraza. Vous allez flancher !
Le mal est déjà fait, Tar. Je me suis prise daffection pour elle. Une partie de mon humanité sen ira avec elle, je le sais à présent.
Malika dut comprendre ce qui se passait dans la tête dOdrade, car elle se leva sans attendre dy être invitée.
 Si vous en avez fini avec moi, Mère supérieure, je prendrai congé. Quand cela doit-il avoir lieu ?
 Dans deux semaines, le temps que nous soyons au point, répondit la Mère Supérieure dun ton laconique. Vous Partagerez avec les SSurs dont voici les noms.
Elle lui tendit une feuille de papier glacé.
 Bien, Mère Supérieure.
Elle fit mine de séclipser.
 Malika, attendez !
La Révérende Mère la surprit en lui souriant doucement.
 Ne rendez pas les choses plus compliquées, Mère Supérieure. Il faut bien que quelquun le fasse. Une fois encore, ce sont les nécessités du moment.
Puis elle sortit sans laisser à Odrade le temps de répondre.


* * *


Bellonda arriva essoufflée dans le bureau dOdrade, flanquée de deux acolytes.
 Venez, Dar ! Cest en train de se produire.
Odrade, qui était en train de consulter le dernier rapport de Burzmali en provenance de Lampadas, comprit immédiatement de quoi il sagissait.
Elle laissa le rapport sur son bureau et enchaîna prestement le pas aux trois autres femmes. Le groupe prit le premier tube ascensionnel disponible et se rendit à la maternité du Chapitre.
Cela arrive enfin ! se dit la Mère Supérieure. Il fallait bien un évènement tel que celui-ci pour quelle accepte dutiliser un tube de transport !
Le tube sarrêta au niveau de la salle spécialement aménagée pour loccasion.
Un sentiment dappréhension sempara dOdrade tandis quelle approchait de la porte. Elle sentait dans son dos le regard lourd et accusateur de Bellonda.
Peu importe ! Les dés sont jetés depuis longtemps !
La Mère Supérieure prit une grande inspiration et ouvrit la porte de la maternité.
Une certaine agitation régnait dans la salle. La Révérende Mère Suk ne semblait plus savoir où donner de la tête. Il ne sagissait pas là dune naissance comme les autres.
Au centre de la pièce trônait la cuve abjecte. Un sarcophage de métal relié à une multitude de tubes noirs qui vibraient au rythme des liquides et des gaz qui les parcouraient. Et dans la cuve, un ventre énorme, immonde protubérance qui avait été autrefois labdomen dune Révérende Mère. Dune de leurs SSurs.
Odrade ne put réprimer un frisson de dégoût en contemplant le visage éteint aux yeux vitreux de Malika.
Bellonda émit un ronflement. Odrade dut contenir une envie soudaine de la frapper.
 Cest en cour, dit la Suk.
Odrade choisit de se concentrer sur le travail de la Mère Suk, aidée de ses assistantes, plutôt que de regarder plus longtemps cette morbide cuve axlotl.
Maudits Tleilaxu ! Shai-Hulud ! Faites que nous nayons pas besoin de recommencer une telle chose pour produire lEpice !
Enfin, au bout de ce qui parut une éternité, un cri denfant parvint jusquà ses oreilles.
 Comment va-t-il ? demanda Odrade.
La Suk finit dextirper lenfant de la cuve, lessuya et commença à lexaminer.
 Il est en bonne santé et tout à fait normal, Mère Supérieure. Le Bashar est de retour. Désirez-vous le prendre ?
Malgré la réaction de Bellonda, Odrade ne put résister à la tentation. Après avoir été témoin dun tel spectacle, elle avait besoin de sentir contre elle cette nouvelle vie qui venait déclore.
Elle prit dans ses bras lenfant que lui tendait la Mère Suk. Il était si petit ! Dire que dans sa précédente existence, le Bashar mesurait largement plus de deux mètres !
Odrade se tourna alors avec le bébé vers ce qui restait de Malika. Les derniers signes de vie quittèrent le légume quelle était devenue.
Il fallait que tu voies cela, Miles. Ceci est ta première leçon : tout a un prix.
Puis elle regarda le bébé ghola droit dans les yeux et dit tout haut :
 Bienvenue parmi nous... Père !


A Frank Herbert.
Paris, le 20/01/2006

397. Odrade - 25/03/07 17:06
... De comprendre quoi ???
Dites, les mecs, faut me dire ce que vous consommez, là ! Apparemment, ça a des effets terrifiants sur votre besoin de vous exprimer électroniquement !
8oO
;o)


O.

396. Gillix - 25/03/07 14:52
Et comme ton personnage, tu as un certain don pour trouver un élément qui fait que tous les mecs (amateurs de sports) de tous les pays sont capables de comprendre ...

395. Odrade - 07/03/07 21:22
Euh oui... ?

"I must not fear. Fear is the mind-killer. Fear is the little-death that brings total obliteration... " etc.


Et ?
:o)


O.


394. Golem - 07/03/07 14:11
Décidément elle a plusieurs cordes à son arc.

393. Golem - 07/03/07 14:06 - (en réponse à : Darwi Odrade)
Elle est la fille de Miles Teg et donc une Atréides, descendante de Siona. Elle est l'auteur du Manifeste des Atréides.

Période : Post Dispersion

Darwi Odrade (également surnommée Dar) accède à la tête du Bene Gesserit après la mort de la Mère Supérieure Taraza (surnommée Tar) dans une embuscade des Honorées Matriarches.

Darwi Odrade aura comme principale tâche durant le temps où elle sera Révérende Mère de s'occuper de la menace posée par les Honorées Matriarches.

L'histoire de Darwi Odrade commence dans le roman "Les Hérétiques de Dune" et est le fil conducteur du dernier roman de la saga de Dune : "La Maison des mères".

392. Piet Lastar - 15/02/07 13:23 - (en réponse à : O.)
Ah, bien, bien...

Merci

391. Odrade - 14/02/07 22:37
Oups Piet :o)


Bon nonanniversaire à toi zossi !

Biz
O.

390. Laurent CoIonnier - 14/02/07 22:11 - (en réponse à : piet)
Je link vers la chanson pour donner plus de force à ton souhait, il n'y a même pas redite.

Bon Odrade t'a oublié, ça c'est pas sympa, mais j'y suis pour rien...

389. Piet Lastar - 14/02/07 22:05
Pareil qu'au quizz, ici. Y en a un qui souhaite un truc, et puis hop, un suceur place un gribouillage et il est remercié.
Bravo, belle mentalité..

;)

388. Laurent CoIonnier - 14/02/07 21:23 - (en réponse à : odrade)
Bah euh! De rien.

;o)


L.

387. Odrade - 14/02/07 20:53
WOW !
Euh
Hé bien !

Merci Laurent !
;o)


O.

386. Laurent CoIonnier - 14/02/07 14:14 - (en réponse à : odrade)
Cliquez pour la chanson

385. Piet Lastar - 14/02/07 14:08 - (en réponse à : O.)
Joyeux Non-anniversaire

384. Sitcom - 14/02/07 12:32
Pareil que marcel (comme dirait l'autre).

383. marcel - 14/02/07 12:28
Bon, j'etais pas la hier alors : Bon anniv' en r'tard !

382. Odrade - 13/02/07 21:29
Pov'tache !
;o)

O.

381. herve - 13/02/07 21:27 - (en réponse à : laurent Colonnier)
ouaip, les anniversaires on commence à les fêter à partir de 53 ans , -))

380. Odrade - 13/02/07 19:36
Mais, Laurent, t'es un petit nouveau, toi !
On fête que les *vrais* anciens, icite.

;o)


O.

379. herve - 13/02/07 19:35 - (en réponse à : laurent Colonnier)
pour le le bureau des réclamations, adresse-toi à Cath & Alex -))

378. Laurent CoIonnier - 13/02/07 19:25 - (en réponse à : Hervé)
Ah oui, j'avais pas vu. Dites-donc,elle est pistonnée Odrade, y'avait pas mon nom moi le 31 janvier.

377. herve - 13/02/07 19:21 - (en réponse à : laurent Colonnier)
Mais comment connaissent-ils ta date d'anniversaire?


c'est marqué sur la page "home" de BDP tout simplement!

376. Odrade - 13/02/07 18:28
Ah ben oui !
Bonnanni jicece !
;o)




O.

375. jicece - 13/02/07 17:54 - (en réponse à : Laurent)
merci
mais je suis beaucoup moins connu qu'Odrade - pour le moment du moins - rassurez vous, je ne fais pas de BD ;-)

374. Laurent CoIonnier - 13/02/07 17:45 - (en réponse à : jicece)
Ah mais dans ce cas Bon anniversaire aussi Jicécé!

373. jicece - 13/02/07 17:43
ben, c'est aussi mon nanniv', alors c'est facile à retenir pour moi.
on s'était rendu compte qu'on avait la même couleur en "colorstrologie" (sur un autre sujet... je ne sais plus lequel), donc la même date d'anniv'
pour connaître "ta couleur" : http://www.colorstrology.com/

372. Laurent CoIonnier - 13/02/07 17:13 - (en réponse à : odrade)
Mais comment connaissent-ils ta date d'anniversaire?

371. Odrade - 13/02/07 17:05
Z'êtes trop chous !

:o)


O.

370. yannick - 13/02/07 13:36
Bon anniv' à notre grande suissesse ! :O)

369. nemO² - 13/02/07 11:43


C'est pas génial mais je suis pas encore habitué à la tablette, pis faut la régler au petit poil et...

368. Odrade - 13/02/07 10:49
Angus :




;o)
O.

367. Odrade - 13/02/07 10:34
Glps
Chuis toute émue.
Vous êtes les premiers (après mon copain, quand même ;o)



Merci beaucoup !

*smack*


O.


366. Coacho - 13/02/07 10:06
Bon annif' Mâm' ! ;o)

365. angus - 13/02/07 09:32 - (en réponse à : Odrade)
Bon anniv' Odrade!
53 ans...Quel bel âge...

364. herve - 13/02/07 08:05
tiens oui!

bon anniversaire Odrade!

363. jicece - 13/02/07 08:03 - (en réponse à : Odrade)
au fait, bon anniversaire ;-)

362. nemO² - 10/01/07 06:44
Quelques images, glanées au détour d'un cyberchemin.

361. nemO² - 02/10/06 23:36
On voit que tu as fait de gros progrès, et comme le dit Lien à son habituelle manière désagréable, bouge tes fesse miss! Tu peux te vendre là :)

360. Odrade - 02/10/06 22:57
Tit test si on voit quéqchose...




O.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio