la renaissance de FUTUROPOLIS

Les 785 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16


535. LO - 02/01/07 12:54 - (en réponse à : Quentin)
Les Prix de l'ACBD :
98, un Ver dans le Fruit
99, Azrayen
2000, l'Art Invisible
2001, From Hell
2002, Un Monde de Différence
2003, Jimmy Corrigan
2004, la Grippe Coloniale
2005, Blankets
2006, Les Mauvaises Gens
2007, Les Petits Ruisseaux

Pour les selections, tu sauras tout ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_de_la_critique_(ACBD)

Quant à l'Aigle sans orteil, il n'a pas eu le Prix de la Critique mais celui d'RTL et de la BD historique.

534. DTC - 02/01/07 01:10
mon pauvre loic, monsieur 200 %,
Les 2 effets pyrotechniques similaires, en guise de pivot, au début de Les pieds dedans, tome 1 et d'Un vers dans le fruit, c'est pas seulement un argument, c'est un fait.
mais donnez de la bonne sousoupe aux cochons...

533. DTC - 02/01/07 01:05
voilà que phicil parle au nom de la majorité...
avec son pote ils sont deux, waouh !
faites silence.
la majorité va nous expliquer pourquoi elle aime Les p'tits ruisseaux.
Non ?

532. DTC - 02/01/07 01:00 - (en réponse à : fait son interessant)
Torpedo,
pour ton histoire de choix secondaire, difficile...
Ca serait plus simple si je pouvais mélanger tous les auteurs de toutes nationalités ! Il y aurait Gipi, Richard Sala, Nabiel Kanan.
Parce que j'ai été plus ou moins déçu sinon.
Je te dirais Emile Bravo sans hésiter, si son dernier Jules, qui démarre tambour battant, était génial de bout en bout. M'enfin Emile Bravo c'est un sacré client.
J'ai bien aimé Leçon de chose de Gregory Mardon. C'est son meilleur livre.
J'aime Davodeau mais depuis Rural, il a pris un virage, genre plus engagé, autobio machin, qui m'attire pas. Donc pas lu ses derniers bouquins.
J'aime Winshluss mais ne parlons pas de sa bd pour les gosses, sans grand intérêt.
Ah, il y aussi Nancy Pena qui monte, dont je voulais lire Sa guilde de la mer mais j'ai reporté.
Et j'ai découvert cette année Rabagliati, qui est un indispensable, sauf que Paul dans le métro est le moins intéressant.

531. DTC - 02/01/07 00:39 - (en réponse à : Quentin)
une ou deux choses à savoir sur Plus ou moins :
Cela doit faire 4 livres : Le printemps ; L'été ; L'automne et L'hiver. Plus ou moins le printemps et je crois la première BD de Peggy Adam et ce n'est pas un livre parfait, elle s'y rode, avant le magistral été. On peut lire dans le désordre, c'est ce que j'ai fait et ça ne m'a pas dérangé.

Sinon je dois aller faire un tour chez mon libraire et s'il n'a rien de neuf qui m'attire, je prendrai alors peut-être enfin Lucille.

530. phicil - 02/01/07 00:36 - (en réponse à : quentin)
"Tandis que quelqu'un qui a dépensé 15 euros pour un truc qui l'a fait chier se gênera moins pour le faire savoir. C'est cette franchise que j'aime lire chez les simples lecteurs."

Tu confond franchise et ego démeusuré,
on peux ne pas aimer un bouquin et le dire sur un forum, ya des tas de gars qui critiquent de maniere respectueuse.
là, ce que tu appel franchise, c'est un gars qui te dis,
voila , cette bd est mauvaise, et tout ceux qui l'ont aimée sont des crétins.
ya une légère difference et comme le dis loic, c'est avant tout pour faire de la polemique et pour vous donner de l'importance, mais en fait la majorité des lecteurs s'en fouttent completement.








529. torpedo31200 - 01/01/07 23:38 - (en réponse à : Quentin - post # 528)
C' est vrai pour l' ACBD. Mais ils sont nombreux (70) et je crains parfois que l' aspect "sérieux" de l' association ne les oblige à ne pas prendre trop de risques, surtout sur les formats de publications.

528. Quentin - 01/01/07 22:54
Torpedo: je parlais des prix décernés par les critiques de bande dessinée. Les derniers prix de la critique de la BD sont L'aigle sans orteil, les mauvaises gens, blankets, les petits ruisseaux. Rien de mauvais. Pour moi, c'est entre bon et très bon, mais jamais vraiment une surprise.

Bis cot: les analyses et théories, c'est dans les revues spécialisées. Les avis non-critiques, c'est dans les journeaux ou les sites internets plus ou moins pro. Les avis critiques, bêtes ou moins bêtes, c'est dans les revues spécialisées et sur les foras (j'aimerais d'ailleurs connaître ton avis, Bis Cot. Pour qui aurais-tu voté et pourquoi?). Et c'est en général pas plus bête que les avis écris par des auteurs ou des critiques qui préfèrent s'abstenir que de dire des choses négatives sur leurs potes. Tandis que quelqu'un qui a dépensé 15 euros pour un truc qui l'a fait chier se gênera moins pour le faire savoir. C'est cette franchise que j'aime lire chez les simples lecteurs.

527. torpedo31200 - 01/01/07 22:24 - (en réponse à : Quentin - post # 523 )
Cela dit, les BD choisies par les "critiques de BD" ne sont jamais mauvaises non plus. On peut toujours acheter les yeux fermés.

Des noms ?
Et je préfère des titres parfois bons que des jamais mauvaises. Surtout de la part de quelqu' un qui peut se définir comme un critique ou journaliste...
Le prix RTL et les finalistes mensuels, ou les présélections des 4 ou 5 derniers palmarès d' Angoulême, c' est pas trop mal (même si il y a des fautes de goût, parfois terribles, ou des oublis scandaleux). Mais des "critiques" qui ne choisissent jamais un truc mauvais...

526. bis cot - 01/01/07 22:20
de bêtes avis oui, mais des théories ou des analyses surement pas

525. Quentin - 01/01/07 22:13 - (en réponse à : Bis cot)
Je ne parlais pas de mes avis mais de ceux de DTC ;o)

Il n'y a que sur les foras que je lis des avis vraiment négatifs sur des albums de BD. Et ce n'est généralement pas écrit par des "critiques" ni par des auteurs.

524. bis cot - 01/01/07 22:08
**reste les foras internet**
huhu! ça va, les fleurs que tu te balances te font pas mal au crane? tu les a vu où guignol les analystes ou les théoriciens ici? tes avis à deux balles sans interet?

523. Quentin - 01/01/07 22:04 - (en réponse à : DTC)
Pas lu "plus ou moins" mais j'inscrits sur ma liste d'achat ;o) Par contre, chez atrabile, j'ai été époustouflé par Priape, de Nicolas Presl. Je recommande chaudement (tout comme Lucille - ne t'arrête pas au prix, qui n'est finalement pas très cher vu le nombre de pages).

Ceci dit, c'est vrai que quand on regarde les prix, ceux des critiques de BD récompensent généralement des albums grands publics qui sortent un peu de l'ordinaire, mais ne se mouillent pas plus que ca. Les petits ruisseaux entre tout à fait dans ce schéma. Il faut attendre Angoulème pour espérer une bonne surprise (Jimmy Corrigan, Ripple, etc.). Cela dit, les BD choisies par les "critiques de BD" ne sont jamais mauvaises non plus. On peut toujours acheter les yeux fermés.

Il me semble que les critiques de BD sont pour la plupart des journalistes, pas des analystes ou des théoriciens de la BD (je me trompe?). Donc il ne faut pas trop attendre de leur part. Sauf qu'on peut bien entendu pinailler sur l'intérêt de les appeler "critiques" quand ils ne sont que "journalistes" - c'est pas la même chose. Il ne faut pas non plus compter sur les auteurs pour faire une critique (voir les réactions sur ce forum par exemple). Reste les revues spécialisées (qui font faillite les unes après les autres) et les foras internet (à condition de ne pas se laisser museler par les fans des BD qu'on critique ;o))

522. torpedo31200 - 01/01/07 19:35 - (en réponse à : loic - post # 521 )
Quel argumentaire ?
Je doute fort que quiconque ait envie d' argumenter quoi que ce soit sur un forum, quel qu' il soit.
Des réactions ou des impressions suffisent.

521. loic - 01/01/07 19:25 - (en réponse à : loic.dauvillier@wanadoo.fr)
DTC, toi qui semble avoir beaucoup d'assurance..
ne demande pas son nom d'auteur à Phicil puisque c'est son nom d'auteur.

Sache que je suis d'accord avec Phicil à 200 % !

Ton argumentaire me fait plus rire que pleurer...
tu n'es là que pour generer de la polémique.
Tu sembles pour ce qui est contre et contre ce qui est pour.

520. torpedo31200 - 01/01/07 19:18 - (en réponse à : DTC - post # 519)
Janvier 2006.
Et si tu devais en choisir 4 ou 5 autres, lesquels auraient tes faveurs ?

519. DTC - 01/01/07 19:08 - (en réponse à : Quentin)
Pour répondre à ta question de quel serait mon choix. N'étant pas dans la presse bd, je ne lis que ce qui me tente ou qu'on me prête.
Lucille m'aurait bien tenté mais peut-être que le prix m'a retenu jusqu'à maintenant.
En fait j'ai lu 3 nouveau futuro et aucun ne m'a enthousiasmé : le De Crécy Période glaciaire, le Rabaté et le Simon Hureau.
Un album en français que j'ai dû lire en début d'année, mais je ne sais pas s'il est sorti cette année, c'est le Plus ou moins l'été de Peggy Adam chez Atrabile. Je l'ai trouvé formidable, totalement abouti contrairement au premier. C'est pour cette BD émouvante, qui pétille d'invention, que je voterais.

518. DTC - 01/01/07 18:48
"les redites ne sont pas si évidentes que ça,"
Je comprend, quand on est pas très futé. Ou alors tu n'as pas lu le premier Les pieds dedans et Un vers dans le fruit, ce qui ne m'étonnerais qu'à moitié, vu que je te sent bien faux-derche.
Mais ça ne change rien sur le fait que déjà, il se répétait. Il nous fait bien 2 fois le même coup. La mort du vieux peintre du dimanche dans les petits ruisseaux est bien à rapprocher.

"un pivot element declencheur dans les deux tier du recit"
c'est une blague ? je peux t'en trouver dans 75 % des histoires lol..."
Gamin, d'abord regarde ce que tu écris. ça veut rien dire. T'es énervé ou quoi? Les 3 passages qui nous intéressent sont au début, à leur place. Ca n'est pas leur présence qui est en cause mais leur qualité. La répétition dans un vers dans le fruit est un signe. Il n'y a plus chez Rabaté d'inventivité. C'est pour ça que Les petits ruisseaux c'est aussi roublard. Il nous fait un peu, on dirait, du mauvais Davodeau (j'aime beaucoup Davodeau, Quelques jours avec un menteur, Le constat...).

"quand a la critique des personnes agées qui devraient faire un pelerinnage, c'est agressif et encore a coté de la plaque.
la sexualité au troisieme age ca existe."
Qu'est-ce que tu dis ? T'as trop picoléééé (sur l'air de philippe Katerine). Les vieux font ce qu'ils veulent. T'es con.
Le vieux pêcheur resté seul retourne sur ses pas, très bien. Sauf que, ensuite, y'a pas d'imagination, du Davodeau qui serait pas inspiré. C'est trop beau. Balourd (la critique de la société de conssomation). Non, je crois pas à ce qu'on me raconte.

"je suis d'accord avec les babas, mais dans la lecture c'est tellement bien a mener que ca m'a pas gener,"
Putain, relis-toi. C'est pénible. Enfin là on comprend que tu es vexé, que tu te sens visé, par mes allusions sur le père Noël, tout ça.

"quand a la fin ce n'est pas la definition d'un deu ex machina, (ressort ton lavandier man), l'histoire par dans une autre direction voila tout"
Voili voilou, man! Holala... J'adoOOre les petits cons qui te servent du "man".
Bref... on s'en fout des définitions de dico (man), range ton lavandier. j'ai utilisé le terme deuS avec un S (encore une fois relis-toi) ex machin, paske ça commence à être connu sur ce type de forum, y me semble.
On parle de Deus machin, quand un scénariste fait rebondir son histoire à l'aide d'une facilité, de quelque chose de léger, qui tient moyennement la route. Je prétend que c'est ce que fait Rabaté, scénariste en panne d'inspiration selon moi, avec son accident de bagnole et surtout sa mémé visiteuse d'hôpital. Il additionne les hasards...

"donc quoi ,on doit bouffer ce genre de critiques sortient sous un ton agressif , par un gars qui se prend pour un dieu de la dramaturgie, et qui n'a surement rien pondu de sa vie... lol"
Arrête avec tes lol et tes :
"mais bon ce qui m'a fait le plus rigoler"
T'es tout sauf détendu et on te voit venir avec tes gros sabots.

"le seul qui n'ai pas de couille pour moi, ce ne n'est ni l'auteur, ni les critiques professionelles qui ecrivent sous leur vrai noms c'est celui qui insulte sous un pseudo, sur des forums"
A ouais, c'est vrai, j'insulte Rabaté, à partir du moment que je dis qu'il n'a plus d'imagination, que c'est devenu laborieux.

"quand on fait se metier on rencontre des auteurs, et plus je rencontre des auteurs connu, plus je suis frappé par une chose , ces gens sont tellement humble, (surtout les meilluers d'ailleurs)"
Arrête tu vas me faire chialer. Tes auteurs humbles s'abstiendront de toutes critiques négatives sur le net sous leur vrais noms, et ça se comprend. Ce que tu es naïf. Et toi, qui vient me faire une morale à deux balles, qui t'es ? C'est quoi ton petit nom d'auteur de bédaie ?

517. phicil - 31/12/06 21:03
bouarf tu vas me faire pleurer,

mais bon ces critiques sont tellement faibles, subjectives,
rien de très puissant,
les redites ne sont pas si évidentes que ça,
"un pivot element declencheur dans les deux tier du recit"
c'est une blague ?
je peux t'en trouver dans 75 % des histoires lol...

quand a la critique des personnes agées qui devraient faire un pelerinnage, c'est agressif et encore a coté de la plaque.
la sexualité au troisieme age ca existe.

je suis d'accord avec les babas, mais dans la lecture c'est tellement bien a mener que ca m'a pas gener,

quand a la fin ce n'est pas la definition d'un deu ex machina, (ressort ton lavandier man), l'histoire par dans une autre direction voila tout , et les rencontres au troisieme age sont frequentes.

donc quoi ,
on doit bouffer ce genre de critiques sortient sous un ton agressif , par un gars qui se prend pour un dieu de la dramaturgie, et qui n'a surement rien pondu de sa vie... lol


mais bon ce qui m'a fait le plus rigoler c'est ca :


"dans une société où le politiquement correct sévit. les journalistes bds n'y connaissent rien (on est à la préhistoire de la critique bd) et n'ont pas de couilles"

le seul qui n'ai pas de couille pour moi, ce ne n'est ni l'auteur, ni les critiques professionelles qui ecrivent sous leur vrai noms c'est celui qui insulte sous un pseudo, sur des forums
bien assis derriere sont ordi , et qui se prend pour un être superieur.
quand on fait se metier on rencontre des auteurs,
et plus je rencontre des auteurs connu, plus je suis frappé par une chose , ces gens sont tellement humble, (surtout les meilluers d'ailleurs)
pourquoi ?
parceque il savent comment c'est difficile de pondre une histoire de haut niveau , et de la "réaliser" de maniere fortes,


je ne suis pas contre la critique, mais faut rester dans dans la courtoisie et l'humilité.

sur ceux je vais faire la teuf !
bonne année!

516. Quentin - 31/12/06 14:54 - (en réponse à : Phicil)
Rien de tel qu'une insulte pour museler quelqu'un dont on n'aime pas le propos. C'est comme agiter un chiffon rouge devant un taureau: on dévie son attention sur soi. C'est encore mieux que de donner des arguments pour défendre l'album qui est mis en question. C'est encore mieux que la censure. C'est quasi du trollisme. Bravo Phicil, tu as réussi à noyer un des rares sujets intéressants du moment :o(

515. phicil - 31/12/06 06:54
bon, meme si tu est très marrant,
on va peut etre arreter de monopoliser ce forum consacré a cette belle maison d'edition.

mais si tu veux, on pourra continuer cette sympathique conversation.
seulement faudra un peu grandir et poster sous ton vrai nom, ou avec ton pseudo professionnel,
bah ouais ;-)

514. DTC - 31/12/06 05:14
et alors, t'as compris ou je voulais en venir ou t'es toujours aussi con ?

513. phicil - 30/12/06 20:08
oh bah nan alors,
j'voudrais pas louper la lecture enrichissante de tes post^^

bon sinon, je me suis relu "Les petits ruisseaux" :-)

512. DTC - 30/12/06 02:07
hé, si t'es pas content tu retournes sur bdgest ou bulle dair, dugenou.

On t'a pas sonné.

511. phicil - 29/12/06 20:42
mouahaha, bien ouej quentin,
il est trop fun ce forum !


510. Coacho - 29/12/06 19:32 - (en réponse à : Je la fais ou je la fais pas ? Je la fais...)
Phicil, le regard ! ;o)

509. Quentin - 29/12/06 17:52 - (en réponse à : Phicil)
La seule insulte que l'on trouve dans ce sujet, jusqu'à présent, est dans ton post (DTP)

508. torpedo31200 - 29/12/06 14:54 - (en réponse à : phicil - post # 507 )
C' est une localisation, pas une insulte.

507. phicil - 29/12/06 10:58
"BdParadisio se réserve le droit de retirer de ce forum tout propos injurieux , diffamatoire, aggressif ou non lié à la bande dessinée."

Non mais déjà, à la base, comment on peux discuter avec quelqu'un dont le pseudo est une insulte, DTC (dans ton cul).

506. Quentin - 28/12/06 21:41 - (en réponse à : DTC)
Je ne connais pas le ver dans le fruit ni les pieds dedans. Mais pour le reste, je suis assez d'accord avec toi: le détour avec les babacool, la visite à l'hosto... Ceci dit, ce n'est pas parce qu'il a fait un album qui est fort loin de ce qui se passe dans 99% des cas que c'est mauvais. J'ai bien aimé le côté optimiste de la BD, justement parce que ca ne colle pas avec ce que j'ai vu autour de moi. Mais bon, d'accord pour dire que d'autres albums mériteraient sûrement plus ce prix. Mais à quels albums aurais-tu donné ce prix si tu avais pu choisir?

505. torpedo31200 - 28/12/06 20:06
Mais pourquoi exprimer une opinion sur une oeuvre en la comparant aux autres (opinions) ?
Que l' on s' énerve sur qqchose de mauvais parceque c' est mauvais, pourquoi pas (même si ça suppose beaucoup de temps libre...) Mais s' énerver sur un truc mauvais parceque d' autres le trouveraient bon, c' est pas un débile et infantil ?

504. DTC - 28/12/06 19:04
Je ne suis certainement pas le seul à trouver ces ruissellements faiblards et à y voir les trucs et les redites.
nous vivons dans une société où le politiquement correct sévit. les journalistes bds n'y connaissent rien (on est à la préhistoire de la critique bd) et n'ont pas de couilles. je ne dis pas que le Rabaté est médiocre mais que c'est pas terrible et que ça mérite certainement pas tout ce cinéma autour.
le seul passage bien vu est la disparition du vieux peintre du dimanche avec la famille qui brûle les toiles coquines, dans le premier tier du récit MAIS, car il y a un mais, là Rabaté nous refait toujours le même coup depuis le premier Les pieds dedans. Un retournement identique à la bombe enterrée dans le jardin. Un procédé utilisé à nouveau dans Le ver dans le fruit avec le type qui s'assied sur de la dynamite et part en fumée. C'est du même ordre. un pivot / élément déclencheur survenant dans le premier tiers du récit. Ca marchera très bien avec tous les nouveaux lecteurs de Rabaté (et ça tombe bien, je suis sûr que la politique du nouveau Futuro est de faire des succès - il y a un bin's autour de cette bd un peu comme Les bienveillantes de mon cul) mais ça marche pas totalement avec moi, parce que je sais.
Ensuite, je ne peux pas adherer a cette histoire trop belle. Si raconter c'est mentir, compiler les meilleurs moments (il ne faut pas ennuyer), il y a des limites.
Tous ces adultes qui déclarent aimer sincèrement Les petits ruisseaux, ils croient encore au père noël !
Même si la réalité nous permettra toujours, par des exemples, de dire qu'elle peut dépasser la fiction, je me doute trop bien que 99% des vieux qui partiront dans un dernier pélerinage, en quête de leur souvenirs, crêveront seuls. Et croire à la bouffonerie de Rabaté c'est un peu se voiler la face.
Le destin de ce vioc qui va rendre service à des babacools, baiser une des leurs qui pourrait être sa petite fille, mais on est en plein fantasme guère éloigné des destinées de héros pour ados ! Réveillez-vous.
La cerise sur le gâteau, c'est le gâteux qui se fait rentrer dedans par une vieille qui va lui rendre visite à l'hosto sous un prétexte minable et tomber dans son escarcelle.
Deus ex machina bien pourri mais de circonstance. Qui ne me surprend pas du tout...
Quant au dessin, c'est du vite fait bien fait sans intérêt. Rabaté y dessine des cyclistes - c'est une marotte - avec des casques qui ressemblent à des berets fluo.

503. loic - 25/12/06 22:34
DTC...si tu ne trouves pas de critique négative sur cet ouvrage, c'ets peut être parce que tu es le seul à ne pas tourver de qualité à ce livre !

502. Quentin - 25/12/06 20:10 - (en réponse à : DTC)
Ben vas-y, lances-toi. Ceux qui ont attribués le prix ont donné des arguments. On attend les tiens pour comprendre pourquoi ca ne mérite pas de recevoir le prix. Et j'aimerais surtout savoir à qui tu aurais décerné le prix si ca n'avait tenu qu'à toi?

Moi je l'aurais donné à Lucille (Debeurme), grosso-modo pour les mêmes raisons que la CBD l'a donné au petits ruisseaux (difficulté du sujet, finesse de la narration, vitalité du graphisme, joyau de simplicité nous montrant la vie telle qu'elle est), sauf que je trouve que l'album de Debeurme est 10 fois plus puissant que celui de Rabaté.

501. DTC - 22/12/06 18:45 - (en réponse à : Hé,)
le grand prix de-mes-deux des "critiques" aux petits ruisseaux suscite un tas de baillements ou quoi ?
quand j'entends mon libraire, par ailleurs (trademark PPDA) que j'aime bien, vanter (vendre) ce bel alboum aux péquins, j'me dis qu'on est bien, les pieds dedans (arf arf), dans le politiquement correc'!
Mais si c'est ça le meilleur ouvrage francophone de l'année 2006, alors c'est un millésime pas fameux fameux.
y'a vraiment personne nulle part qui dit du mal de cette bd ? Tout le monde est d'accord pour applaudir? Ca en dit long sur la culture de ces critiques!

500. marcel - 22/12/06 13:59
YATTA !

(Merci Laurent).

499. Laurent CoIonnier - 22/12/06 13:57 - (en réponse à : Kdo)
...

498. Laurent CoIonnier - 22/12/06 13:55
Tiens un remontage de sujet.
J'ai lu "La mémoire dans les poches", très chouette, bonne surprise.

497. loic - 27/11/06 19:41
Communiqué de presse

"Le Grand Prix 2007 de la Critique Bande Dessinée"
couronne l'ouvrage de Pascal Rabaté
"Les petits ruisseaux"
aux éditions Futuropolis.

Avec ce prix, l'ACBD, l'Association des Critiques et
journalistes de Bandes Dessinées, consacre, pour la 2ème fois,
un auteur exigeant, spécialiste de la chronique villageoise.
Pascal Rabaté avait été honoré, en 1998, pour son album «Un
ver dans le fruit».
«Les petits ruisseaux» aborde, avec beaucoup d'humour et de
tendresse, les amours du grand âge, l'un des derniers sujets
tabous de la société française, sans jamais tomber dans la
vulgarité et la paillardise. Outre la finesse de la narration,
la saveur des dialogues et l'originalité du sujet, il faut
aussi insister sur la vitalité du graphisme ! Enfin, ce petit
joyau de simplicité nous montre la vie telle qu'elle est, nous
rappelant, avec une infinie délicatesse, que faire l'amour
n'est pas réservé uniquement à ceux qui sont jeunes et beaux !
L'ACBD compte 77 journalistes et critiques qui parlent
régulièrement de bande dessinée dans la presse écrite,
audiovisuelle, nationale et régionale, et dans les nouvelles
technologies. Cette année, le "Grand Prix de la Critique
Bandes Dessinées" de l'ACBD a été choisi parmi quelque 3000
nouveautés publiées dans l'espace francophone européen
(France, Belgique, Suisse), entre novembre 2005 et fin octobre
2006 : une production en augmentation constante depuis 11 ans
maintenant.

496. Quentin - 13/06/06 13:21 - (en réponse à : Luc Brunschwig)
Au vu de mes dernières lectures, je dois dire que ce sont celles de la nouvelle structure futuropolis (je parle des romans graphiques, pas de la collection 32) qui se démarquent le plus, dans un sens positif. Jusqu'à présent, on peut parler d'un "sans faute". Ca veut dire que je peux acheter en toute quiétude un album marqué "futuropolis" car je sais d'avance que ca sera bon, et peut-être même extraordinaire (Lucille de Debeurme!!!). C'est ca que j'attend d'un bon choix éditorial. Bravo pour la qualité du travail. je dis ca en espérant ne pas être décu dans le futur, comme je le suis avec la collection Aire Libre par exemple.

495. pegase - 13/06/06 12:38 - (en réponse à : Luc)
...et tant mieux...

Non, non, pas tant mieux du tout, c'est vraiment bien plus grave que tu ne l'imagines les fautes qu'on trouve dans les bd(en général). La bande dessinée a encore besoin de reconnaissance de base et y trouver tant de fautes d'orthographe et de grammaire( excluons les fautes de frappe) est un chèque en blanc donné aux détracteurs.
Donc faites attention merde!

494. larry underwood - 13/06/06 11:34
Pareil que marcel !


Sinon j'ai lu l'album (respire Luc), chronique à quivre... (***suspens***)

493. marcel - 13/06/06 11:23
(Message perso : Merci pour l'idee Coacho mais je suis prems')

Luuuuuuuuuuc ?... Si tu veux, je fais le correcteur complementaire gratis... Tu m'envoies juste les albums gracieusement et je m'en charge.
Hurm. Non ?

492. marcel - 13/06/06 11:14 - (en réponse à : Luc)
Je suis d'accord que des fautes peuvent se glisser, personne n'est infaillible, et moi aussi j'en trouve dans les romans ou chez d'autres editeurs... mais pas dans ces proportions-la ! Et surtout pas de ce niveau !
Si votre correcteur est "professionnel", et sachant que, sauf ton respect, tu sembles coutumier du fait, il devrait avoir une attention accrue. C'est quand meme son boulot. Si moi, qui n'ai aucune qualif (et ne suis meme pas particulierement bon), je les vois juste en lisant l'abum, sans me concentrer dessus (encore que maintenant, je veille), elles devraient pas passer.
Je sais que ce debat peut sembler accessoire mais je trouve ca important moi, ne serait-ce que parce que ca trouble ma lecture.

Mais, bon, retiens surtout que j'ai aime l'album, Luc !

491. luc Brunschwig - 13/06/06 10:56
Oui, je ne comprends pas non plus toutes ces (quelques) fautes d'orthographes que tu relèves. Les albums sont depuis la Mémoire, relu par un correcteur professionnel, correcteur de roman, puis relu encore par notre directeur et par moi-même, bref, je ne sais pas comment des fautes arrivent à passer dans les mails du filet mais elles le font. Ceci dit, notre correcteur nous a avoué que dans tous les romans qu'il a corrigé ou qu'il a pu lire, il a vu des fautes d'orthographe, donc c'est loin d'être une profession infaillible et tant mieux, hein... on est des êtres humains.

490. marcel - 13/06/06 09:57 - (en réponse à : Petit message a Luc)
J'ai lu hier Le memoire dans les poches.
Un grand plaisir avec cette histoire, des personnages tres attachants, un graphique qui m'a quand meme fait penser a Plessix (periode Boisvert) ou Bazile, tres belles couleurs... Vivement la fin !

En revanche, Luc, bordel, meme si y en a moins que sur Le sourire du clown... Y a encore BEAUCOUP de fautes. Conjugaisons, accords... meme des fautes de ponctuation (un point d'interrogation a la fin d'un phrase affirmative, c'est pas normal).
Faites un effort !

489. Coacho - 11/04/06 20:07 - (en réponse à : Ma Phil donc)
Je replace là ma prose malencontreusement égarée sur un autre sujet sérieux et je WAHAHAHAHAHAHAhise ici ! ;o))

Je disais donc :

"Ahahaha ! T'es marrant là ! ;o))))
Regarde, un truc qui m'a fait pouffer (je sais, il m'en faut peu !) :

c'est peut-être bien ce qu'on appelle le génie et c'est ce que je nomme universel. Au cinema nous avons Chaplin, Ford, Hawks, Lang, Mizogushi,

Après, y'a chais pu qui qui soulève le fait que Mizogushi n'est paut-être pas connu et là, tu écris :

Mizogushi est un cinéaste universel en ce sens qu'il touche au plus profond. Evidemment ce n'est plus un cinéma très à la mode mais je crois me souvenir qu'il était plutôt populaire de son vivant dans son pays.

D'universel, tu le fais passer presque pour un cinéaste de quartier un peu connu de ses voisins ! Ahahahahaha ! C'est rigolo ! ^___^



Dernier truc pour la route, et faisant moi aussi parti des Futuro du passé, je pense que c'est quelque chose qui a de l'importance pour quelques gardiens du temple dans le sens où cela concerne les professionnels qui connaissent l'histoire des maisons d'édition, et les lecteurs de la première heure...

Donc je ne suis pas sûr que pour le public, large ou moins large, la production NewFuturo repose sur cette fameuse image de marque et, par conséquent, on ne peut pas taxer de manichéisme forcené et volontaire cette association étrange qui a dépoussiéré ce label...

Il y a chez Mourad Boudjellal aussi un fond de passion qui l'anime avec l'envie de réussir ('tain, j'hallucine, je dis du bien du boss de Soleil ! O__o) et je ne crois pas qu'il laisserait autant de latitude à Luc B. s'il voulait mieux maîtriser l'outil...

Mais ça se discute et étant déjà HS, je vous prie d'excuser ma digression ! ;o)"

Voilà !

Et je plussoie mon Phil en disant qu'il faut lire absolument le Lucille de Debeurme qui est vraiment un album ADMIRABLE ! ;o)

488. torpedo31200 - 05/04/06 15:48 - (en réponse à : marcel -post # 487)
Ou aux scans...

487. marcel - 05/04/06 13:44
Tiens ! J'avais pas fait le rapprochement entre le dessinateur du Monde de Lucie et celui de William Panama ! C'est d'autant plus bizarre que je le trouve moins bon sur les planches de Lucie que j'ai vue... Peut-etre est-ce du aux couleurs ?

486. marcel - 03/04/06 13:20 - (en réponse à : sidne)
Le planning de BDP est a la ramasse pas que sur cette collec... C'est pas un exemple de mise a jour, en fait...



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio