la renaissance de FUTUROPOLIS

Les 785 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16


35. luc Brunschwig - 09/09/04 15:41
Nous sommes en effet en discussion avec Dupuis pour savoir si ils veulent bien laisser partir Après la Guerre vers Futuro... tant le projet n'a plus de sens chez eux après le départ de Sébastien (pour ceux qui ne connaissent pas le sujet, c'est de l'anticipation réaliste très noir, avec un dessin tout sauf ligne claire) et un découpage très différent aussi de ce qu'on trouve aujourd'hui dans la BD franco-belge.
Je ne pense pas qu'il faille renoncer au feuilleton (ou au série longue) chez un éditeur comme Futuro... parce qu'un rythme différent sur un grand nombre d'album est aussi un choix d'auteur, et on ne peut pas contrarier ce genre de choix si le sujet est passionnant.
La télé nous a prouvé qu'il y a feuilleton et feuilleton... il est clair (pour moi en tous cas) que des séries (si elles avaient leur équivalent en BD) comme OZ ou Six Feet Under auraient plus leur place chez un Futuro que chez tout autre éditeur grand public.

34. rahan - 09/09/04 14:58
La grande particularité de Futuropolis c'est l'abandon de la sempiternelle série, chaque album ayant son unité. Si le nouveau Futuropolis se met à sortir des séries, même si elles sont très bonnes, il me semble que ce sera simplement un nom et une image de marque qui aura été repris, sans plus.
C'était aussi l'idée d'Aire libre même avec des dérogations de plus en plus nombreuses mais sans dépasser 3 albums.

33. Enzymïx - 09/09/04 14:55
Et on pourra lire du Brunschwig chez Futuro ? ^_^
Peut-être le projet APRES LA GUERRE, s'il ne se fait pas chez Dupuis ? ;^)

HS1 : Elle est parue ton interview que tu étais en train d'accorder à Joseph Behé pour son cite professionnel atelierBD.com en mai dernier ?

HS2 : Et ton rôle de "script doctor" de chez Dupuis tu vas le conserver et cumuler les fonction avec ton travail de scénariste et tes nouvelles fonction chez Futuro ?

Merci

32. ian - 09/09/04 14:48 - (en réponse à : deliancreation@free.fr)
... bonne comparaison ;o)
eheh

ian

31. daiboken - 09/09/04 14:45
***Rien n'est fermé... il est possible faire du genre, mais à condition de le décaler suffisamment pour montrer un nouvel aspect, une nouvelle vision...***

S'il n'est pas à l'abandon, le projet de série de super-héros de Fabrice Neaud, ça le ferait bien...
Je dis ça juste comme ça...

30. luc Brunschwig - 09/09/04 14:35
Je n'ai pas de date précise sur le début des choix... je reviendrais ici poster l'adresse des locaux de Futuro... mais il se peut que ce ne soit pas avant 2 ou 3 mois.
En ce qui concerne la ligne éditoriale, elle ne réside que dans la volonté de laisser à des Auteurs (oui, oui, avec un grand "A" la possibilité de s'exprimer dans ce qu'ils ont de plus passionnant et de plus sensible). Rien n'est fermé... il est possible faire du genre, mais à condition de le décaler suffisamment pour montrer un nouvel aspect, une nouvelle vision...
Le meilleur exemple que je puis donner (et désolé d'être aussi immodeste), c'est la différence qu'il peut y avoir entre XIII et le Pouvoir des Innocents... tous les deux sont des thrillers de politique fiction... à part ça...

29. un destin grêle - 09/09/04 14:32 - (en réponse à : scoop)
le premier titre du nouveau futuro est L'affaire du siècle, la bd de Beinex. Puis j'espère ben qu'il y aura + d'audace encore et qu'on nous servira du Lanfeust de l'espace, du kookamachin et plein, plein d'aut' choses réjouissantes !

28. ian - 09/09/04 14:21 - (en réponse à : deliancreation@free.fr)
Luc, j'ai suivi la discussion ici et sur un autre forum.
Savez vous quand les décisions seront prises quant aux titres qui seront édités ?
Je demande ça bien entendu par pur intérêt ;o)
(rassurez vous, pas pour KatZ, mais dans le but de présenter d'autres projets un peu plus en adéquation)...

ian

27. Thibaut - 09/09/04 14:12
Aire Libre n'avait pas attendu l'arrivée de Sébastien Gnaedig pour être une excellente collection. Il me semble que son arrivée est fort récente chez Dupuis et qu'il n'a fait que continuer dans une voie déjà ouverte. Hormis la maquette de la collection, je n'ai pas constaté de rupture avec la "politique" Aire Libre pratiquée depuis 15 ans. Il a fait un excellent travail de directeur de collection dans la droite ligne du passé... on ne peut que lui souhaiter bonne chance chez Futuro.

Par contre, il me semblait avoir lu à l'époque de son passage des Humanos chez Dupuis avait entraîné le départ de Dupuy et Berberian. Non qu'ils aient été mécontents aux Humanos mais tout simplement parcequ'ils souhaitaient continuer à travailler avec lui (rien que cela me rend confiant quant aux futurs albums Futuro...) Et là crac, à peine deux ans plus tard le voilà qui les lâche. Alors, Monsieur Jean chez Futuropolis ??

26. Enzymïx - 09/09/04 14:07
J'ai été quand même surpris de lire que c'est avec Soleil que tout ca allait ce faire. Mais c'est vrai que Soleil essai depuis un moment de changer sa ligne d'édition et de donner une autre image que celle d'un éditeur d'éroic-fantasy mais j'ai du mal à imaginer l'impact que cela aura sur Futuro. Disons que c'est quand même un des derniers éditeurs auquel j'aurais pansé pour s'impliquer dans la résurrection de Futuropolis... Mais attendons voir ils peuvent faire ca très bien :^D

25. Coacho - 09/09/04 13:54
Je suis d'accord avec Spip sur la qualité de la production de Chauzy et Joncquet, c'est très très bon !
Mais Manu n'a pas tort dans sa description de la déférence qui existe chez les littéraires par rapport à la BD !

Sinon, sans avoir l'aspect mauvaise langue de Jean-Paul si je me souviens bien, qu'en est-il, ou plutôt qu'adviendra-t-il des projets entérinés, ou suivis par Sébastien Gnaedig pour ce qu'il dirigeait jusqu'alors ?

Car il était le gage de qualité de la collection Aire Libre et un peu comme Poisson Pilote risque de perdre beaucoup (attention, ce n'est qu'une supputation !) avec la disparition de Guy Vidal, Dupuis ne risque-t-il pas de voir un de ses fleurons qualité pâtir de ce départ ?

Sinon, sans vouloir ressasser le passé et espérer des rééditions (bon, c'est plus facile quand on a déjà les volumes qui nous intéressent aussi ! ;o)), quelle sera la ligne éditoriale ?
A part la qualité, ce que nous vous souhaitons, et ce que nous souhaitons, des sujets ou des thématiques seront-elle préférées ?
Ou bien une grande disaprité de sujets, de communs à sensibles ?

Merci Luc et bonne chance !

;o)

24. luc Brunschwig - 09/09/04 13:45
On va donc parler de résultats commerciaux.
Gallimard et Tardi se sont rendus compte que leur travail autour de la Débauche n'atteignait pas le potentiel de vente d'un Tardi traditionnel... ils en ont donc déduit que la BD n'était pas leur métier.
En s'associant avec Soleil, ils se sont garantis d'avoir une vision juste du marché de la BD (dans ses défauts et dans ses qualités), d'avoir un diffuseur capable de faire de vraies mises en place tant chez les spés, que chez les libraires généralistes (Delsol) et surtout, on leur a offert la piste du meilleur directeur possible pour cette boîte à savoir : Sébastien Gnaedig.

23. rahan - 09/09/04 13:33 - (en réponse à : Bert74)
Non, pas pile dans cette catégorie, le livre de Vargas et baudoin n'est pas exactement une bd avec un scénariste et un dessinateur; par exemple il y a des pages de textes sans dessin ou presque sans dessin mais écrite de la main de Baudoin alors que le texte lui est bien de Fred Vargas.On est donc davantage dans l'objet hybride que dans la bd pure et dure avec scénariste et dessinateur.
C'est un excellent livre à conseiller à tous les amateurs de polars, les maateurs d'expériences, les amateurs de Baudoin...


En dehors de la débauche (même si c'est pas le meilleur Tardi je ne vois pas non plus de réel problème) il y a eu un album de Ferrandez/Benacquista aussi chez Futuro-Gallimard, "la boîte noire" qui bien que vite lu n'était pas une bouse immonde!

22. Bert74 - 09/09/04 13:21
Mais il faut bien reconnaître que nombre de BD scénarisées par des romanciers ne sont ni faites ni à faire (particulièrement des polars d'ailleurs).

On m'a dit pourtant que la BD de Varagas et Baudoin (pile dans cette catégorie) était très bien.

Bon, je sais toujours pas ce qui n'a pas marché avec la Débauche, moi..

21. Manu Temj - 09/09/04 13:15 - (en réponse à : spip)
Je n'ai pas dit ça !... et même le contraire puisque j'ai reconnu que certains auteurs ont pu ou voudront faire de l'excellent boulot. :o)

Mais il faut bien reconnaître que nombre de BD scénarisées par des romanciers ne sont ni faites ni à faire (particulièrement des polars d'ailleurs).

De là à faire le lien avec une certaine condescendance, dont il était question ce matin même dans le sujet sur les perles BD dans les médias ?... Je m'interrogeais, c'est tout !

20. spip - 09/09/04 13:00
La collaboration Jonquet(auteur de polars,je crois..)/Chauzy(tiens,il a commencé chez Futuro celui là...) chez Casterman est plutot une réussite...

Y'a pas qu'Begbeider dans la vie...

19. luc Brunschwig - 09/09/04 12:54
C'est à eux de voir... une chose est sûre, Futuro ne publiera leurs albums que si ils sont du niveau du reste de la production (ce qui ne sera pas peu dire, croyez-moi).

18. Manu Temj - 09/09/04 12:43 - (en réponse à : Luc)
Bonne chance pour encadrer les romanciers souhaitant faire de la BD...

Je me fais peut-être une fausse image et il est certain qu'il existe des romanciers "humbles" devant la bande dessinée, mais je n'ai aucun mal à me figurer un romancier très courroucé de devoir suivre les conseil d'un scénariste de bande-dessinée - fût-il reconnu - (car après tout qu'est-ce-qu'un scénariste BD par rapport à un romancier, sinon un sous-raconteur d'histoires, légères et pas sérieuses ? ;o))

Bref, louable et courageuse entreprise !

17. luc Brunschwig - 09/09/04 12:34
J'ignore dans quelle mesure l'ancien catalogue va être réexploité... c'est trop tôt pour le dire, mais ce n'est pas la priorité.
Les axes de développement sont les suivants : Albums d'auteurs confirmés, ouverture aux jeunes auteurs et ouverture aux romanciers souhaitant faire de la BD (sachant que mon rôle sera d'encadrer à la fois les jeunes et les romanciers).

16. un destin grêle - 09/09/04 12:22
J'ai rencontré une fois Sebastien Gnaedig, à Angoulème, du temps des Humanos. Je l'ai trouvé charmant, disponible, attentif et de bons conseils.

La "renaissance" de Futuropolis va dérouter personne. Ce n'est pas une "appelation" aussi chargée, connotée et connue que Métal hurlant, qui selon moi à une image désuète.

C'est franchement une bonne nouvelle qu'on nous annonce. De quoi être enthousiaste et impatient de voir.

15. Enzymïx - 09/09/04 12:19
A-t-on espoir un jour de revois les paris-macon des frères Mathieu ou les albums de Mattt Konture ou JC Menu et les autres, parus sous ce label ? Surtout la collection "X" ? En attandant les nouveautés bien sûr :^D

14. Bert74 - 09/09/04 12:17
En quoi c'était une expérience malheureuse La Débauche par Tardi/Pennac ?

13. luc Brunschwig - 09/09/04 12:09
En ce qui concerne les changements de maison d'édition de Sébastien, elle ne concerne que lui et sa conscience, et je souhaiterais donc que les mauvaises et anonymes langues veuillent bien éviter de dresser un portrait d'un homme qu'elles ne connaissent ni d'Eve, ni d'Adam.
En ce qui concerne l'association Soleil-Gallimard, elle est née de la volonté de Gallimard de s'attacher la collaboration d'un éditeur qui connaît le métier de la BD (l'expérience de la Débauche (Pennac-Tardi) leur ayant clairement montré que la BD n'était pas leur métier)... Soleil apporte non seulement le nom de Sébastien (inconnu jusqu'alors des décideurs de Gallimard), mais aussi une diffusion que ne possède pas Gallimard à travers Delsol.
L'éditorial se fait sous contrôle de Gallimard... Soleil assurant la large diffusion du catalogue chez les spé, les librairies généralistes.
Pourquoi avoir conservé le nom d'un éditeur dont l'image peut dérouter le lecteur ? Parce que la volonté de Gallimard était de relancer ce label... et qu'on ne vienne pas me dire que la politique du Dargaud d'aujourd'hui est la même qu'il y a 20 ans... si les maisons d'édition devait changer de nom à chaque fois qu'elles changent d'axe ou de politique on n'en finirait plus d'assister à leurs baptêmes.

12. Léopolsud - 09/09/04 12:08
Et quel est l'intérêt de quitter Dupuis et d'aller reprendre un ancien label si c'est pour en faire l'équivalent de ce qui existait déjà chez Dupuis ?

11. Manu Temj - 09/09/04 11:32
Luc Brunschwig a écrit :
"une BD qui veut rester populaire mais derrière laquelle on doit sentir la patte et la voix d'auteurs (l'exemple le plus simple étant ce qui se fait aujourd'hui chez Aire Libre et déjà développé par Sébastien).

Intéressant et la collection sera sûrement formidable.

Ceci dit, quel intérêt pour celà de ressusciter le label "Futuropolis", dont l'image ne me semble pas être tout à fait celle là...

10. Kube - 09/09/04 11:22 - (en réponse à : à luc Brunschwing)
C'est effectivement une bonne nouvelle. Avec un pote scénariste, on comptait sur les doigts d'une main les éditeurs susceptibles d'etre interessé, voire de publier notre projet. C'est vrai que dans le monde de la bd, dés que l'on tente d'aborder des sujets graves, de société, on est rapidement mis hors-jeu. Cela fera toujours un éditeur supplémentaire qui correspond à ce que j'attends aujourd'hui de la bd. Quand pourra-t'on proposer nos travaux?

9. Mano - 09/09/04 09:57
JC Menu et l'Association n'avait pas déjà un projet de résurrection du phénix Futuro ?
C'est pas un peux bizarre de la part de Gallimard qui n'avait, me semble-t-il, racheté Futuropolis pour les ouvrages de Céline illustrés par Tardi (entre autre) et qui se contrefichait pas mal du reste du catalogue et qui n'éditait quasiment plus depuis (mis à part du Tardi).
Pourquoi ce revirement ? Que nous vaut cette bonne nouvelle ? Pourquoi ont-ils décidé d'enfin injecter des fonds dans cette ligne d'édition ? Et que viens faire Soleil la dedans ? Quel sont leurs rôles respectif ?

8. chu loic - 09/09/04 09:57 - (en réponse à : luc Brunschwig )
Luc Brunschwig a écrit :
"une BD qui veut rester populaire mais derrière laquelle on doit sentir la patte et la voix d'auteurs (l'exemple le plus simple étant ce qui se fait aujourd'hui chez Aire Libre et déjà développé par Sébastien).
[...]
une BD qui respecte les auteurs et donne à des livres ne correspondant pas à un certain marché une chance d'être lu. "

Et alors? Bah non rien, juste pour dire que j'aime quand on parle ainsi de la bd. J'aime cette façon de la voir :-)

7. Gillix - 09/09/04 09:54
Comme Luc l'a précisé ailleurs, Soleil / Gallimard c'est 50/50, Delsol pour la diffusion et Gallimard pour la direction éditoriale.

6. cubik - 09/09/04 09:49 - (en réponse à : cubik@caramail.com)
pour les auteurs concernes, je pense qu'ils ont ete prevenus avant nous
et qu'ils ont du s'expliquer avec le monsieur en question
et puis de toutes facons, dupuis ne disparait pas non plus

pour soleil, si j'ai bien compris, ils mettent des sous, ca s'arrete la

5. cubik - 09/09/04 09:47 - (en réponse à : cubik@caramail.com)
ayé, c'est officiel? on peut enfin exprimer sa joie publiquement?
ah ben youpi tralala alors :)

4. jean-paul 3 - 09/09/04 09:47
Etienne Robial va apprécier : Futuropolis, champion du livre de bande dessinée, apôtre de la qualité, repris par Soleil, maison d'édition au bon goût légendaire. Pour ne pas trop choquer, Gallimard va jouer les partenaires et faux-nez, conservant ainsi la distribution du catalogue.

A la tête de tout cela : Sébastien Gnaedig, l'homme qui a peur d'aller au bout de ce qu'il entreprend et qui prend, cette fois-ci, prétexte du changement d'actionnaire de Dupuis pour s'enfuir (rappelons, si j'ai bien suivi, qu'il avait fait à peu près la même chose aux Humanos à la veille de prendre seul en mains la destinée de cette vénérable maison). Les auteurs laissés sur le carreau chez Dupuis, après toutes les promesses reçues, apprécieront.
Il sera intéressant de voir si Gnaedig en embobinera d'autres chez Futuro...

3. Enzymïx - 09/09/04 09:43
En voilà une nouvelle qu'elle est bonne ^_^
Et le fond de futuropolis va-t-il ressortir ?
Avez vous déjà des propositions ?

2. spirou2733 - 09/09/04 09:07
Ah ben c'est plutôt prometteur :o)
Par contre pas pour Dupuis qui perd ses meilleurs éléments...

1. luc Brunschwig - 09/09/04 08:58 - (en réponse à : à tous)
Puisque l'annonce en a été faite sur BDP, je viens ici confirmer que Sébastien Gnaedig quitte les éditions Dupuis d'ici deux à trois mois (le préavis reste à négocier).
Ce départ ne marque pas un désaccord entre Sébastien et la nouvelle direction de Dupuis, mais son ambition de contribuer au renouvellement de la bande dessinée et d'assurer un suivi d'auteur et une qualité d'album toujours plus grand.
Avant l'été, Gallimard et Soleil se sont associés pour relancer le label FUTUROPOLIS. Ils ont demandé à Sébastien de présider au développement et à l'avenir de cette toute nouvelle maison d'édition. Ils lui ont aussi laissé l'entière responsabilité de la politique à mettre en place. Cette politique est ambitieuse : il s'agit de ne publier qu'un petit nombre d'albums (entre 15 et 20 par an), en privilégiant une BD développant des thèmes peu usités dans le paysage BD actuelle, une BD qui veut rester populaire mais derrière laquelle on doit sentir la patte et la voix d'auteurs (l'exemple le plus simple étant ce qui se fait aujourd'hui chez Aire Libre et déjà développé par Sébastien).
L'envie est de commercialiser ces albums pour leur fond, en élargissant la communication au public susceptible d'être touché par le thême abordé, plutôt que de ne viser que le public BD et uniquement ce public là.
L'autre ambition est de sortir du cadre des collections et de créer des livres dont le fond et la forme seront pensés conjointement (nombre de pages, maquette,choix ou non de la couleur, format en adéquation avec le sujet traîté).
L'autre ambition est d'apporter une attention toute particulière à chacun de ces albums. Dans ce cadre là, Sébastien a fait appel à Didier Gonord pour tout ce qui est visuel, maquette et objet... et à votre serviteur pour encadrer les jeunes scénaristes (car le but est d'ouvrir cette maison aux jeunes talents). Je vais donc être amené à jouer un rôle plus ou moins grand dans l'éditorial de Futuropolis...
Merci de votre attention... en précisant simplement que j'ai accepté ce rôle pour défendre aux côtés de Sébastien l'idée que nous nous faisons d'une BD qui respecte les auteurs et donne à des livres ne correspondant pas à un certain marché une chance d'être lu.




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio