BRIAN MICHAEL BENDIS

Les 253 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6


203. nemOrtel - 06/02/04 01:14 - (en réponse à : bon, puisque c'est comme ça et que je me fais chier aussi)
J.E. (un peu de pudeur que diable), je compatis à ta douleur, mais l'empathie, vois-tu, ça se ressent, ça ne s'explique pas. Au mieux, ça s'illustre. Je comprends ton propos, je perçois bien ta frustration face à l'inertie européenne. Figure-toi qu'elle m'est arrivée en pleine poire à Angoulême. Un vrai festival de cannes. Oui, c'est un jeu de mot, mais il est tard.
Je ne crois pas à cette théorie de la sclérose de la création. That's bullshit, comme ils disent en face. La création est en nous, partout, elle est dans l'arbre, dans les rochers, entre les pierres, elle est ta meilleure alliée..euh, non, je dérive. Ce que je veux dire, c'est que même à Petroglouvosk-les-Caillovski en Sibérie orientale, tu trouveras toujours un type (ou un meuf) qui aura un feeling, une idée, une simple étincelle, et qui aura, qui devra la jetter sur du papier (ou de la pellicule, de la pierre, de la glace, du la vodka, à la tienne). C'est juste humain. Donc c'est con. Et j'en sais qqchose, j'essaie de créer. Et j'en chie comme un bossu, crois-moi. Mais je pourrais très bien habiter un appart d'otaku dans la banlieue de Tokyo, ou une jolie maison blanche du middle-west, ou un igloo en laponie, ça ne change rien. Ca ne change que mes moyens, pas mon envie. Et, qu'on s'appelle Brunschwig, Bendis ou nemO, ou même Larry Underwood (mais là c'est lourd à porter), la passion existe.
A chacun de la transmettre. Tout est alors question de moyen.
J'ai peur qu'Angou (et loin de moi l'envie d'y revenir) ne récompense plus dans une optique pratique que passionnée.
Mais je ne suis qu'une étincelle, pas de quoi s'enflammer.

202. nemOrtel - 06/02/04 01:02 - (en réponse à : Post-yatta)
Je n'ai rien à dire.

201. Maravilla - 06/02/04 00:58
Yatta plus one.

200. Maravilla - 06/02/04 00:56 - (en réponse à : Jeude)
Pas de problème, je ne t'oblige pas à changer d'avis. Inutile de t'en demander plus, j'ai bien compris. Je suis content qu'au moins tu ais pu voir ce qu'était un développement. Peut-être m'en offriras-tu un, un jour. Un vrai point de vue. T'as lhonnêteté de reconnaître ta vision "obtuses" (donc un peu crétine). C'est toujours ça de bénéfique, cette lucidité.

Et puis, après tout, tu as reconnu ne pas connaître: Aire Libre, le Manga, etc. Tu as reconnu que ton potentiel de crédibilité était, enfin je veux dire, euh, enfin nul quoi.

Ce que je ne comprends toujours pas (enfin j'espère pas d'explications non plus, j'ai saisi ton non-message: out of brain), c'est pourquoi tu t'obstines à cracher sur ce que tu ne connais pas? Ne comprends-tu donc pas que tu agis comme ces vieux croûtons qui crient au moindre kanji: "Japoniaiseries!". Toi qui lis quelques mangas, tu as bien conscience tout de même de ne pas être aussi abruti qu'ils le prétendent, non? Bref, tout jeunot que tu sois, ça me dépasse. Que tu reproduises, pour une autre production, ces schémas d'ignorants, arbitraires et dangereux (le principe de l'exclusion culturelle aveugle, tu sais bien où ça mène, t'as tout de même vu ça dans tes cours j'imagine), j'arrive pas à concevoir tout ça. Je te jure.

Méfie-toi tout de même, au final, on sait jamais. Tout "de l'intérieur" que tu sois (curieux de le connaître ce fier intérieur en question, envoie-moi ton fanzine un de ces quatre), à force de marteler ces propos balourds et malsains, tu risques vite d'être "extériorisé". Tu n'es pas un bienfait pour la BD. Ca, au moins, c'est un fait certain. Pas besoin de plus de développement ("De quoiça?").

Bon courage à toi tout de même. Au plaisir de tes prochaines bétises.

199. Jean-eude - 06/02/04 00:43
J'aime bien Larry, c'est pas mère courage, plutôt poisson pilote, petite crotouille babillante, pérorante. Il fretille, c'est beau à voir. Je ne m'en lasse pas. Long et lent à la détente, quand même... Il s'était dit, celle là, je la garde sous le coude, au cas ou. Et on n'a nem', juste derrière qui a rit sûrement bêtement, n'ayant toujours rien à dire, mais l'écrivant, infatigablement.

malavida, je reste sur mes certitudes obtuses, desolé hein. Je maintiens que la production europeenne traine peniblement et ecore, là, je ne parle que de notre haut d epanier, parceque le ventre mou qui nous sert de quotidien...Je maintiens que Luc B a raté une bonne occasion de se taire et que Bendis doit le regarder en se marrant.

198. nemOrtel - 05/02/04 23:29 - (en réponse à : Maravilla)
J'ai bien ri.

197. larry underwood - 05/02/04 22:16 - (en réponse à : est mauvais joueur)
En principe, avec le dernier message de Maravilla, Jeude a son compte. Je tiens tout de même à en rajouter une couche, gratuitement, parce que tu m'as gonflé. Je suis plutôt sympa en général comme gars, débonnaire, bon vivant tout ça, mais j'ai un sale caractère aussi.

Je cite avec délice l'une de tes plus belles perles : "Ton absence d'objectivité, doublée d'un aveuglement profond, puisque tu prends simultanément la défense d'un livre que tu n'as pas lu et en attaque un autre que tu n'as pas lu non plus te discrédite bien assez comme ça... "

Pour rappelle, le livre "que je n'ai pas lu" est donc bien le Pouvoir des Innocents (que je défendais justement contre les attaques sans fondement de Jeude) et celui que "j'attaque sans l'avoir lu non plus" est censé être, dans l'esprit de J-E, le Daredevil de Bendis, que je reconnaissais effectivement ne pas avoir lu et sur lequel je me défendais bien, par conséquence, de porter le moinde jugement de valeur. Eh oui... la dyslexie, c'est terrible... mais comment peut-on MAL LIRE à ce point ? C'est de la matière fécale dans les yeux ou c'est juste de la mauvaise volonté assumée et élevée en mode de vie ?

196. Maravilla - 05/02/04 20:11 - (en réponse à : Jeude)
Jeune Ami,

Dans le but que plusieurs personnes cessent de te rendre vivement plus ridicule que tu ne l'es, je viens t'apporter un point de vue avec arguments, exemples, développements. Ce afin que tu aies quelque chose sur quoi t'appuyer pour contre-argumenter et ensuite t'essayer à cet exercice qui t'est manifestement encore inconnu au stade de ton existence: la réflexion.

>"Malavida, employer le mot empathie après m'avoir poursuivi des tes aboyantes questions insistantes était un peu hors de propos, non?"

Je constate que tu ne connais toujours pas le sens du mot "empathie". Tu l'as compris, et je t'en félicite, ce n'est pas un synonyme d'"antipathie". Et, je te l'annonce, ce n'en est pas un non plus d'"obstination". Continue à chercher, c'est autant d'appris.
Ca m'ennuie qu'après les gens te raillent durement aussi facilement. On dirait que tu leur tends le bâton.

>"Tu devais pas me lâcher au fait?"

Je l'ai fait. Ne considère pas mon post précédent comme une relance. C'était un résumé à l'attention de mon camarade Boon. Mais, puisque tu me relances, je viens conclure pour toi.

>"Tu demandes des explications de texte à tous ici comme ça?"

Quand on tient des propos aussi radicaux, voire destructeurs, oui. Mais rassure-toi on arrête d'insister après la quatrième demande quand la partie d'en face ne cesse de vous renvoyer du vent, des erreurs (quand on a de la chance), des contresens ou, mieux, des propos hilarants de contradiction et d'immaturité (je dis hilarant quand ça vient d'un ado mais comme dit Larry, si ça vient d'un quadra, on s'inquiète).

>"Je pense que mes justifications, aussi lapidaires qu'elles puissent être à tes yeux de mollason concessif en diable te permettent de conclure rapidement que je suis un crétin."

Absolument pas. Que tu manques d'expérience, plus certainement. Et que tu parles beaucoup, sans connaître, absolument.

>"T'es un beat heureux de nos sorties en Europe, c'est bien."

Mieux que ça. Je pense que l'Europe propose la production la plus variée, renouvelante et diversifiée de la bande dessinée. Mais je vais développer ("Dévequoi? Ca veut dire quoi?" me demande-t-il soudain).

>"Ton seul argument aura été me situer au lycée, hey, fait gaffe, c'est justement l'argument que sortent les types de ton genre qui n'ont pas fait d'etudes, (surtout à une epoque des surdiplomés comme actuellement)...Un vague sentiment d'infériorité qui leur colle aux basques, comme toi aux miennes en fait."

Dois-je rebondir sur une telle démonstration de ton handicap? Le prestige de mes diplômes ne reluit que dans un cercle particulier, souvent différent de celui composé de mes co-diplômés d'ailleurs. Comme si mon diplôme "brillant" dans un domaine X me préservait d'être stupide dans un domaine Y (remarque même dans le domaine X). Je suis sûr que tu adhères. Quand tu auras le Bac, tu sais pertinemment que tu continueras à croiser des imbéciles bacheliers et des non-diplômés particulièrement affutés. Je pense que tu partages cet avis, non? Mais là n'est pas la notre sujet. C'est juste un nouveau signe de la limite de ton propos: argument zéro. J'ignore mais je cause. Mieux cette fois: je spécule (cf. dico).

>"Mais les tiens d'avis, ils sont ou?"

Nous y voilà. D'abord, je tiens à te conseiller une chose: imprime ce court texte qui suit. Il devrait te servir de structure originelle dans ta façon de percevoir la BD, dans ta petite tête encore vide d'ingénu attendrissant (je le pense, je suis ravi de voir ton enthousiasme nubile pour le Manga). Libre à toi de l'orienter plus tard à ta guise. De te documenter, puis d'exprimer un désaccord. Mais au moins tu auras des bases.

Dans un premier temps, je voudrais remettre certaines notions en place dans ta tête (ou te les apprendre). Tu parles de la médiocrité de la production. Si l'on te rétorque L'Association, Ego comme X, Atrabile, etc. tu surenchéris en parlant de "minorités", d'"élitisme" et en opposant tout ça aux "têtes de gondole" selon tes termes.

Ainsi, on devine ta première erreur majeure. Il te faut employer les mots justes (tu ne dis pas "une bicyclette" quand tu vois une voiture, n'est-ce pas? là c'est pareil): tu ne veux pas nous parler de la médiocrité des succès de librairie, et non de la médiocrité de la production. C'est déjà un distingo énorme, fondamental. Que tu ignorais, d'accord, mais bon.

Soit, admettons: la majorité des succès de librairie sont médiocres. Comparé à ce qui nous "arrive de là-bas" comme tu dis. Il me semble que la logique serait de comparer les succès de librairie d'ici, aux succès de librairie de "là-bas", pour affirmer qu'il y a une telle différence de qualité, n'est-ce pas? Quels sont-ils? Les plus gros succès du Japon? Et d'Amérique? Leurs titres? Auteurs? Editeurs? Tirages? Je te parie que tu es incapable de les désigner. Je me trompe?

Au Japon, les plus gros tirages de Manga sont des histoires réservées aux adolescents masculins. Et une part non négligeables aux adolescentes. Ce sont des histoires très culcul, rose bonbon pour leur grande majorité (pour les filles), ou bien très viriles, très sport (pour les garçon). Une grande part de ces succès pharaonesques sont quasi-introuvables en France. J'espère que tu commences à comprendre ton erreur, et prendre conscience de ton manque de culture dans le domaine: tu compares la production française (à laquelle tu as accès dans sa totalité, du plus mauvais au meilleur), à une production nippone parcellaire, filtrée par des exigences préalables. Tu veux comparer deux éléments mais tu n'as accès qu'à un seul de ces éléments. Au Japon, où il ne reçoivent qu'une partie de notre production, il y a fort à parier qu'il y a un Jean-Eude un peu bourrin qui crie à la nullité de toutes ces productions nippones, en regard de ce qui leur arrive d'Europe. Raisonnement évidemment faux de son côté également, pour les mêmes raisons. Commences-tu à comprendre ta bêtise qui, malheureusement, fait un peu rire?
Le constat est le même du côté de l'Amérique, avec des Comics de Super-Héros plus mauvais les uns que les autres où DC tire la bourre à Marvel, avec quelques satellites outsiders. Evidemment, si on ne retient que les Bendis, McFarlane, etc. qui nous arrivent facilement, on peut facilement faire du Jean-Eude.

Voilà pour le premier point:
a)tu crois parler production alors que tu parles de succès.
b)tu crois pouvoir faire une comparaison entre une production dans son ensemble et une autre que l'on a déjà filtré, présélectionné avec de grandes exigences de qualités, en fonction d'un lectorat potentiel.

Premières grosses bourdes, donc. Tout ça pour dire qu'au Japon ou aux U.S, ne te leurre pas, leurs proportions de conneries, à l'échelle de leurs marchés propres, est sensiblement la même que chez nous.

Maintenant que tu as compris le distingo entre succès et production, revenons-y sur la production, justement. La production européenne.

Depuis une dizaine d'années et l'avènement de l'Asso, la BD en Europe a connu un renouvellement peut-être inégalé dans l'histoire de l'art, tous arts confondus. Un renouvellement, pour ne pas dire une révolution. Révolution graphique, thématique, narrative, mais aussi économique et productive. Des auteurs se sont donnés les moyens d'une structure. Dès lors, la BD a changé jusque dans sa façon de se faire. Certains argueront de cas similaires: l'Underground New-Yorkaise des 70's, les tendances apocalyptiques à la Otomo ou à l'inverse néo-peace & love à la Ghibli, la mouvance crumbienne ou Krazy Kat, ou bien même quelques cas francophones (Metal Hurlant, Druillet, etc. ), mais tu as le temps de découvrir tout ça. Il n'empêche que le contre-courant n'avait jamais été aussi fort. Avec l'autonomie, on voit non pas apparaître mais s'imposer l'autobiographie, le reportage, l'essai politique, tout comme d'autres expériences. Aujourd'hui, derrière les sacro-saints David B., Trondheim, Menu, Sfar, Blain and co. des auteurs de tous bords et de tous pays profitent de l'appel d'air: Winschluss, Squarzoni, Mathieu, Guibert, Jason, Gerner, Peeters, Wazem, Al Rabin, et j'en passe.
Jamais dans nos contrées la production n'a été aussi vive, aussi diversifiée, aussi inventive, aussi assoifée de recherche, de découvertes en tous genre. La BD francophone et européenne connaît peut-être son plus bel âge d'or depuis la ligne claire. Mais surtout son plus mature.

Voilà un aperçu de ce qu'on appelle un "développement", cher ami. Je sais, c'est pas facile. J'espère qu'après ça, tu éviteras de te lancer dans des diatribes idiotes et immatures, sans fond, ou sans références. Surtout quand tu avoues crânement qsue tu ne "lis pas" (au sujet d'Aire Libre), ou que ta culture est très maigre (au sujet du Manga). Tout passe du fait de ton jeune âge. Mais si tu avais 25 ou 30 ans: tu serais le nouveau Régis des nuls.
Ca m'ennuie de voir qu'on se moque de toi aussi facilement, simplement parce que tu es un peu grande goule et qu'il te manque pas mal d'années et de culture.
Ce post n'est qu'une goutte d'eau incitative (il serait bien long de parler de tout) dans l'océan qu'est la production européenne et sa variété. C'est surtout un exemple parmi tant d'autres de discours, qui précède l'affirmation d'une opinion (enfin, normalement, si on est un minimum sensé). J'espère que cela t'aura donné envie de t'intéresser à tout ça. Tu voulais mon avis (et donc ma réflexion), je t'en propose un. J'espère que dorénavant tu feras de même quand tu voudras prendre la parole, surtout pour affirmer des choses aussi virulentes et réductrices. D'autres, plus influents que toi, ont des raisonnements ideentiques (au sujet du Manga que tu aimes tant par exemple), et leur font beaucoup de mal. J'espère que tu comprends tout ça, et que tu grandis un peu par la même.

Promis maintenant je ne t'embête plus. J'ai compris qui tu es, comment tu fonctionnes, ton enthousiasme comme tes limites et ta "grande goule", j'espère juste que je t'aurais apporté un soupçon de variété et de connaissances.

Si tu es arrivé au bout: chapeau. C'est un signe. Tu deviendras un homme, mon fils. ;o)

A+

195. Pat boon - 05/02/04 20:01 - (en réponse à : Berth 74)
Le grand Braquage, je m'y suis intéressé parce qu'on en disait du bien. Tu parles de foutue bonne BD et moi je parlerais plutôt de BD sympathique. Je ne crois pas être sévère. Ce que j'ai lu dernièrement comme Comics m'a légèrement déçu. Je salue l'aspect très professionnel du boulot des intéressés, Sale, Loeb en particulier, mais j'ai quand même un peu l'impression d'avoir passé l'âge.

194. nemOrtel - 05/02/04 19:57 - (en réponse à : sacré georges)
Copains. C'est pas comme si t'avais dit une connerie, genre : "le fond est à deux km".

193. larry underwood - 05/02/04 19:54
putain, j'avais même pas fait gaffe !

euuuuh...



en fait, après tout c'est bien fait.

Copains ?

192. nemOrtel - 05/02/04 19:51
Pardon...crétin? Commprend plus rien moi...

191. nemOrtel - 05/02/04 19:47 - (en réponse à : G.)
Qui tu traites de débile...débile? :(

190. larry underwood - 05/02/04 18:23
mon tendre ami...

tu crois donc sincèrement que je cherche à "passer la pommade" à Pat Boon ? On ne peut donc plus dire les choses telles qu'elles sont à quelqu'un sous risque de se voir accuser de flatterie ? Si j'ai précisé les choses, c'est justement en raison de la tendance que Pat et moi avons à nous foutre sur la gueule dès que possible, et comme j'en avais pas envie, j'y vais prudemment. Tu sais, en expliquant les choses... mais si, tu sais bien... "ex-pli-quer". Non ? Ah merde...

Quant à mes "vélleités de futur scénariste", encore une affirmation sans fondement et non argumentée : je n'en ai parler qu'une seule et unique fois et de façon encore confuse, et ça m'est d'ailleurs pénible de devoir en reparler ici. Sois donc rassuré sur ce point : j'étais sentencieux bien avant de vouloir écrire mon petit scénar. Qui ne demande rien à personne d'ailleurs, est très bien là où il est, et tu penses bien que ce n'est certainement pas ici que je viendrais en discuter. Enfin, voyons... eh, crétin peut-être, mais pas débile... !


(et je voudrais en finir avec ta haine du yatta : je te ferais remarquer que je n'ai pas yatté depuis un sacré bout de temps, et que ça ne m'a d'ailleurs plus amusé dès l'instant où le jeu est devenu "officiel." Relis le sujet "les règles du yatta", en dehors de ta dernière intervention sans intérêt où j'ai eu plaisir à réagir, tu n'y trouveras aucun post de ma part.)

(et bon sang, cesse donc de te débattre inutilement : tu vois pas que tu coules de plus en plus ?)

189. Bert74 - 05/02/04 18:20 - (en réponse à : Pat Boon)
Je commence à avoir un apperçu bien précis de tes goûts en matière de BD, mais t'es quand même un peu sec avec Catwoman-Le Grand Braquage.
Ok ça transcende pas l'absolu, et ça na rien du chef-d'oeuvre à porter aux nues, mais c'est quand même une foutue bonne BD.
Ca se lit de manière hyper agréable et on reste jusqu'au bout du film. Moi, à la fin, j'ai même regretté que ça s'arrête déjà, tant je passais un bon moment.

Ca peut être ça aussi, de la bonne BD.

188. Jean-eude - 05/02/04 18:05
Malavida, employer le mot empathie après m'avoir poursuivi des tes aboyantes questions insistantes était un peu hors de propos, non? Tu devais pas me lâcher au fait? C'est vrai ça, tu me colles depuis un nombre de posts incroyables. Tu demandes des explications de texte à tous ici comme ça?
Je pense que mes justifications, aussi lapidaires qu'elles puissent être à tes yeux de mollason concessif en diable te permettent de conclure rapidement que je suis un crétin. Mais les tiens d'avis, ils sont ou? Allez, Je vais en rajouter une couche, que tu aies du grain à moudre pour ce soir mon gars. ^__^ T'es un beat heureux de nos sorties en Europe, c'est bien. Mon propos sec et tenu, notre haut du panier (le considéré comme tel) laisse franchement à désirer en comparaison de ce qui se fait hors d'ici... Ton seul argument aura été me situer au lycée, hey, fait gaffe, c'est justement l'argument que sortent les types de ton genre qui n'ont pas fait d'etudes, (surtout à une epoque des surdiplomés comme actuellement)...Un vague sentiment d'infériorité qui leur colle aux basques, comme toi aux miennes en fait.

Larry, tu lui tires une claque derrière les oreilles, il te pond deux paragraphes pompeux, hop, comme ça, dans la foulée, un yatta, deux blagues idiotes et il retourne dormir... Ses velléités de futurs scénariste le rendent sentencieux à mort, c’est qu'il de l'ambition ce petit, après nous avoir présenté sa thèse il va se joindre aux expériences mitigées de nemortel pour prétendre à la postérité. Là il te passe la pommade Pat, te fait pas enfler surtout...

187. Pat boon - 05/02/04 17:58
Ok, c'est entendu, Jean Eude n'argumente pas. Mais il aime Bendis et donc il était normal de le voir débarquer sur le sujet rapidement. Et, plutôt que de lui prendre la tête et histoire de voir combien d'internautes allaient venir démentir Luc, il suffisait de compter les points, parce que, entre nous, combien argumentent leur j'aime, j'aime pas ?
J'oblige personne. A chacun de juger de la pertinence des propos tenus.

186. sonatine - 05/02/04 17:45
Mortel, comme c'est drôle.

185. nemOrtel - 05/02/04 17:34 - (en réponse à : Au sujet des bulledairiens pénibles)
Je m'excuse d'avoir traité ces imbéciles de nazes.

184. larry underwood - 05/02/04 17:18 - (en réponse à : pat )
tssssss, rah la la ! (*soupir amusé sans aucune moquerie*)

C'est pas la question de savoir si j'aime bien nemOrtel, ou quoi que ce soit d'autre. Pat, je t'assure, ça n'a rien à voir... quand nemO se fait chahuter sur d'autres sujets, je ne me tiens pas là, dans ma panoplie de pompier, prêt à le secourir. On n'en est plus là, quand même... et toi non plus d'ailleurs. Je t'en prie, essaie juste de voir pourquoi Mara et moi avons reprus Jeude de façon presque systématique. Tu n'es pas stupide, et même si on est rarement d'accord, tes posts un peu incisifs ont le mérite d'être argumentés : tu remarqueras d'ailleurs que je te fous la paix, ça ne m'amuse en aucune façon de venir te critiquer gratuitement. (par exemple, à propos de Où le regard... c'était correct, entre gentlemen, tu vois ?)

Jeude, c'est différent : il s'est lui-même enterré je trouve... Sincèrement, alors que tu fais toi-même l'effort de fournir depuis quelques temps des réflexions argumentées, ne me dis pas que JE a dit la MOINDRE chose valable. Qu'il trouve, au hasard, que "Air Libre est un fourre-tout", soit, j'ai même cru comme Mara qu'il allait developpé, mais en fait non. Rien. Et il l'avoue lui-même : il ne lit pas. Il ne lit même pas grand-chose, si on le croit : s'arrêter à un ou deux tomes du Pouvoir des Innocents et critiquer Luc B comme il l'a fait, c'est triste si on a 18 ans, c'est pathétique si on en 30. Et toutes ses interventions sont identiques, c'est une suite illogique de phrases sans structure, et il a ensuite l'amusante prétention de dire que je m'embrouille dans mes propres phrases. Personnellement, je sais toujours où je vais quand j'écris un long paragraphe, après je n'y suis pour pas grand chose s'il n'arrive pas à me comprendre. Enfin voilà, tout ça pour grand-chose finalement, comme d'habitude sur BDP... mais on le sait tous, et on revient toujours.

Ah si, un dernier truc : laisse tomber le coup du Monsieur Underwood, tu peux me tutoyer si tu veux ? ;o) (je rappelle juste que c'était une blague sortie à l'occasion contre Ombre, que je trouvais bien familier. Juste pour rire quoi... comme la plupart de mes posts. Que ça puisse en énerver certains, c'est le cadet de mes soucis : je pense qu'il vaut mieux profiter de rire chaque fois qu'on en a l'occasion plutôt que de faire la gueule. Mais libre à chacun de ne pas me lire, on ne le répétera jamais assez apparemment... et sinon t'inquiètes, aucun problème de grosse tête... : j'ai fait élargir les portes.)

(là par exemple, la dernière phrase c'était pour rire.)

(et celle juste au dessus pour expliquer que je riais.)

(et celle-ci juste pour emmerder.)

183. Maravilla - 05/02/04 16:45 - (en réponse à : M'sieur Boon)
Salut M'sieur Boon.

Je ne connais pas Messieurs Némortel et Underwood. A dire vrai, je trouve Monsieur Underwood plutôt pertinent jusqu'ici (un peu acide, mais plutôt intéressant).

Par contre, ce que j'ai vu de Monsieur Eude, c'est pas reluisant reluisant.

Je te résume: ça commence avec Monsieur Luc Brunschwig, qui envoie une réflexion sur le travail de Monsieur Bendis, qu'il trouve trop surestimé. De là, plusieurs phases.

Phase 1. Première salve classique et hors-sujet: et toi, t'as vu ce que t'as fait, d'où que tu critiques? Hormis un post pertinent de Monsieur pm, qui justifiait l'usage du comparatif, rien de vraiment constructif.

Phase 2. Deuxième salve, menée par Monsieur Eude. En résumé: quoi? Critiquer Bendis? Alors que la BD européenne est complètement médiocre, rabougrie, incapable d'être aussi talentueuse, inventive et innovante que le Manga et que le Comics?! C'est là que j'ai bondi.

Phase 3. Dans un troisième temps, les choses se sont un peu éclaircies. Il s'est avéré que Monsieur Eude était incapable de fournir un argumentaire (exemples, ou chiffres, ou analyses, articles, citations diverses) à ses durs propos, malgré mon insistance (je n'ai eu comme réponse qu'un "Tu veux pas me lâcher?"). Il s'est avéré que Monsieur Eude n'avait comme seul bouclier intellectuel qu'un "Toi t'es un collectionneur, moi je connais la BD de l'intérieur". Il s'est enfin avéré que Monsieur Eude a avoué ne pas lire, donc ignorer entièrement ce qu'il fustigeait. Qu'il mélangeait certains termes de vocabulaire (Empathie et Antipathie), tout comme certaines notions (Livre et Maison d'Editions), tout comme par ailleurs certaines idées (Production et Succès). D'où certaines railleries compréhensibles sur son fameux "intérieur". Mais nous avons compris que cette absence totale de crédibilité du Sieur venait très certainement de son jeune âge, de son manque de maturité en la matière. Dont acte. Il fut, nous dirons, "excusé".

Il n'empêche. Il n'empêche qu'il avait parlé. Qu'il s'était exprimé. Et qu'il avait exprimé un véritable courant de pensée. Un courant parallèle à des courants que nous connaissons déjà bien: "La BD c'est pas de l'art", ou "La BD c'est pour les dégénérés", ou "Les Mangas ne sont que des japoniaiseries". Cette fois-ci, le courant était: "La BD européenne c'est médicrité et compagnie". Même si nous avons vu qu'il était proclamé par une absence totale de culture, c'est un fait: il a été proclamé. Et comme ce genre d'idées, portées par leur ignorance et par rien d'autres, ont le malheur de se répandre bien trop loin trop souvent, il nous a fallu réagir, et endiguer. Car ce genre d'idées nuit au média: à sa reconnaissance, donc à son épanouissement, à sa transmission, son étude, son encadrement, son économie. Monsieur Eude en était un symptôme. Il a peut-être compris (je crois que les exemples parallèles sur le Manga lui parlent). Mais certains de ses clones, hélas, existent encore, et font le même mal que lui. A chaque fois, il faut réagir.

Nous en sommes donc-là. La phase 4, plus calme, où certains dommages collatéraux sont constatés ci et là. Où certains reprochent des chiffonnades publiques, sans comprendre qu'il s'agit là d'un sujet de société général à l'échelle de la BD. Où l'interrogation légitime de Monsieur B. est devenu la cristallisation des reflexes austracistes de bon nombres. Bendis devenait LE Comics, donc LA qualité. Luc B. devenait LA BD européenne donc LA médiocrité.

Jamais il n'est venu à l'idée du pourfendeur, que les plus gros succès du Japon étaient tout aussi médiocres que les plus gros des succès d'Europe ou d'Amérique. Qualitativement comparables tout du moins. On s'est contenté de comparaisons bancales, maladroites, incomplètes, et d'idées fausses (et parfois drôles par leur bêtise mais n'y revenons plus).

A ceux qui n'ont vu que chamaillages futiles, j'espère qu'ils comprendront qu'il s'agit peut-être d'un enjeu plus fort que cela, un travail de pédagogie sur lequel il faut et faudra revenir souvent, autant de fois que nécessaire. Un ouvrage qu'il faudra remettre éternellement sur la table. D'autres médium ont été tués par de telles idées. Et ce travail, même de fourmi, même insignifiant sur un forum perdu, il faudra encore et encore le reproduire.

Je ne laisserai pas les Peeters, Jason, Moore et autres Guibert être envoyés si facilement au bûcher.

On peut maintenant s'en prendre aux Sieurs Underwood et Némortel, qu'est-ce que j'en sais?
Mais je crois, Monsieur Boon, que sur ce sujet ô combien utile (merci Monsieur Brunschwig au passage de cette métonymie esthétique qui, à travers Bendis, nous a permis de penser le Comics et sa réception, quand on l'invite au(x) pays de Tintin, quand il doit donc nécessairement souffrir de comparaison) je pense que sur ce sujet, donc, il ne faut pas se tromper d'objectif.

Bien à vous tous.

182. Pat boon - 05/02/04 16:30 - (en réponse à : Bendis)
Je vais parler de ce que j'ai lu.
Underboss.
Ca n'était pas désagréable mais ça n'avait rien d'extraordinnaire non plus. Je parle de l'histoire. Mais bon, le peu de comics que j'ai lu dernièrement (Daredevil jaune; Dark victory ; Catwoman/grand braquage) m'ont fait le même effet. Ca se laisse lire, sans plus.
Je ne sais plus qui en-dessous disait acheter les DD surtout pour le dessin de Maleev. Même si j'ai été séduit au départ par le dessin, en ce qui me concerne, ce n'est plus suffisant, en définitive. Et comme les autres comics que j'ai cités, mon libraire me les a repris.
J'ai lu les premières pages d'Alias avec attention. Ce qui m'a fait renoncer à l'achat, ce sont les "expérimentations" du découpages. Pourtant l'histoire démarre bien. Mais la mise en image... Quand sur une planche entière, en 3/4 plans fixes, un type passe à travers une porte, c'est pas l'idée que je me fais de la BD. S'en est même l'opposé. 1. sur l'échelle de la page, c'est graphiquement très pauvre. 2. Qu'est-ce que c'est statique, saccadé, brrr...
Bref, pas convaincu.

181. Pat boon - 05/02/04 16:04
Regarde-toi, Nemortel.
Regardez-vous (Larry), vos rêglements de compte, campagne de soutien , sont puérils.

Jean-Eude dit de Nemortel qu'il intervient régulièrement pour ne rien dire et Bon Dieu, il semblerait qu'il y ait du vrai là-dedans. Car, ce n'est certes pas un hasard, j'arrive sur le forum et qu'est-ce que je vois, sur les deux premiers sujets que je consulte à 15H et des poussières, des posts vides ou gratuitement agressif de Nemortel.
Mais bien sûr il ne viendrait à personne l'idée de le traiter de troll. Surtout pas à Larry, son poto.

Larry... Ca fait très cour de récré de venir à la rescousse de son copain à qui Jean Eude fait des misères. Mais fidèle à toi-même, tu y vas de toute la mauvaise foi dont tu es capable pour discréditer ton ennemi.
Ce qui est terrible, c'est que tu fermes les yeux sur le déchaînement de violence verbale de ton gentil Georges envers d'autres internautes.
Heureusement, heureusement que Jean Eude lui est rentré dans le lard, il le méritait. Surtout qu'il y a un peu de vrai dans cette histoire de vacuité.
Et si tu pouvais arrêter de te la jouer MONSIEUR Underwood... Vu d'ici t'as un peu chopé la grosse tête. C'est depuis Angoulème ?
Enfin bref tu sais pas tout. Jean Eude était sur ce forum bien avant toi.
Maravilla, lui il débarque. Jean Eude a fait les frais de son esprit de contradiction légendaire. Quand Maravilla s'est trouvé un os, il ne le lâche plus, hihi...

180. nemOrtel - 05/02/04 09:57 - (en réponse à : niko)
Non, des casse-couilles plutôt.

179. Niko - 05/02/04 07:32 - (en réponse à : Luc B.)
tu n'as pas à t'excuser. tu as lancé un sujet, certes polémique, mais intéressant, qui appelait à vrai débat.

il s'est totalement barré en couilles après une soixante-dizaine de posts. ça arrive parfois, on n'y peut rien, ananke et fatalitas couchant ensemble....

178. Manu Temj - 04/02/04 23:06
Et Bendis dans tout ça ?

177. Manu Temj - 04/02/04 23:05 - (en réponse à : Danyel)
C'est sans doute la soirée qui avance ou mon fond intellectuel déficient, mais j'ai un peu de mal à suivre ta pensée...

Qu'est-ce-qui est potache neuneu ?

- Les duels de connaissances et les quizz ? pourquoi pas, mais ça a le mérite d'être ludique et de faire cogiter les participants sur leur culture BD.
Ils n'ont pas la place sur le forum ? Effectivement, ça se défend, et c'est en cours de réglement apparemment (un espace réservé à ce genre de choses devrait nous être ménagé par les gourous de BdP)

- Les querelles interminables de sous-entendus et d'insultes variés qui fleurissent dès que deux internautes d'avis contradictoires et au sang un peu chaud se rencontrent ? Ça se défend aussi, je trouve...
En tout cas, je ne les qualifierais sûrement pas de débats et d'échanges d'idées , et je n'ai aucune envie de les arbitrer.

Restent les vrais débats, les vrais sujets où s'échangent vraiment des idées. Ils ne représentent qu'un tiers des sujets ? C'est dommage, c'est sûr... Mais je crains que ce ne soit la loi de tous les forums.

Est-il pour autant définitivement impossible de participer à la fois aux débats d'idées et aux neuneuseries potaches ? Où est la contradicition ? l'incompatibilité ?

Merci de ta réponse.

176. lème - 04/02/04 22:39 - (en réponse à : pov' jean-eude)
Pauvre jean-eude!
C'est décidé : avant qu'on parle de moi comme de J-Eude , je quitte définitivement ce forum. ( enfin je me contenterai juste de lire ! )

175. larry underwood - 04/02/04 22:15 - (en réponse à : A encore bien ri, décidément...)
Jean-Eude !! Jean-Eude, mon Jean-Eude !! T'es le roi, mon idole, mon maître à penser, mon gourou du temple solaire à moi ! Je t'adore, tu m'as fait crever de rire gratuitement !

Le mec, il croit vanner en faisant "nan, c'est antipathie qu'il fallait dire", et il est même pas foutu de comprendre le sens de "empathie". En plus, il se fout de ma gueule avec mes circonvolutions underwoodiennes qui pour la plupart s'élèvent bien plus haut que les interventions au contenu inexistant qu'il nous impose comme la Grande Vérité Révélée. Jean-Eude, t'en as pas marre de te pourrir tout seul ? Non vraiment, surtout change pas, t'es unique, t'es Bozo le clown, t'es le dieu de la vanne contre soi-même, le prince de l'auto-cassage involontaire, tu m'as détruis les abdos chacal, j'en peux plus de rigoler, ça fait dix minutes que je pleure. Aaaaaaaaaaah...

Enfin bon, je te l'ai dit quand t'es arrivé sur BDP, plutôt gentiment au début... d'autres s'en sont ensuite chargés, pendant que tu commençais à m'irriter, mais toujours sympa hein, relax, à la fraîche... puis, acculé dans ton recoin d'ignorance et de bêtes certitudes toutes faites piquées dans le supplément Michel Drucker de Télérama, tu attaques nemOrtel, qui t'as rien fait, mais bon faut bien trouver une cuisse (de dinde) à mordre quand on n'a plus (pas) d'arguments... Maravilla arrive, te ressors exactement ce qu'on te dit depuis le début, en termes moins polis certes, mais aussi c'est vrai que tu commences à être pénible, tu te braques, toujours pas l'ombre d'un vent de contenu dans tes "démonstrations" (pas trop compliqué le mot, ça va ?), et enfin l'ultime parade : le refus de communiquer. "C'est moi qu'j'ai raison" et nemO, Larry et Mara sont des pieds nickelés jumelés avec des trolls de bas étage... bon sérieusement, comme pour les enfants un peu gonflants à la longue : si tout le monde te l'dit, c'est qu'ça doit être un peu vrai quelque part.

Repasse quand tu veux, c'est toujours un plaisir.

174. Danyel - 04/02/04 16:22
Oui !
Et personnellement, je trouve ce genre de débats et d'échange d'idées nettement plus intéressants que les sujets de potaches neuneu qui éclosent en ce moment sur BDP.
C'est vrai qu'échanger des calembours et des vannes à deux balles ça au moins ça ne fait pas de vagues. Ça donne juste envie d'aller voir ailleurs…

173. Manu Temj - 04/02/04 16:15 - (en réponse à : Maravilla)
Mara , T'es là ?

Viens donc calmer tes nerfs sur le sujet Manu Temj vs Coacho. On t'y réclame !

172. Maravilla - 04/02/04 16:10
>Jeude: bon ben là on est d'accord, pour une fois. ;o)

>Faust: absolument, rien ne t'oblige à y assister. L'intérêt qu'il soit public est de débattre sur la descente en flammes de tout un pan de la BD, simplement à cause de sa provenance. Et que pour finir par admettre de tels propos il faut, plus qu'un aplomb démesuré pour le proclamer, qu'il soit porté par une force argumentaire sans égal. Sous peine de raisonnement biaisé totalement discriminatoire. Et contrairement à toi, sans me prendre pour Dieu le père, je ne porte aucun jugement sur ta personne, que je respecte. Mais ne suis-je pas libre de placer un débat où ça m'enchante, voire plus, où je le trouve le plus opportun? Tu n'es pas obligé de respecter mon point de vue (ni même moi si ça te stimule) mais tu ne m'imposeras rien. Ton totalitarisme, je m'en passe. Goodwin.

171. faust - 04/02/04 14:09
"Personne ne t'oblige à y assister."

Bah mon navigateur affiche tous les posts, j'ai pas de filtres. Donc il affiche même les tiens et ceux de jean eude.
Donc quelque part je suis obligé d'y assister. Mais tu connais peut être un navigeur qui peut le faire?

"Nous ne sommes pas seulement deux à être concernés par de telles considérations"
Ok, on va dire 3, mais pas de quoi pourrir un forum.

"C'est un échange collectif. Peut-être le plus collectif qui soit."+
"Et c'est justement parce qu'elle tend vers une certaine universalité qu'elle a parfaitement sa place ici"+

Dis tu te prends pour qui?, Dieu le père? Je me méfie toujours de ceux qui me montre "leur" lumière. Ton avis n'est qu'un avis comme peut l'être celui de Jean-Eude ni pire ni meilleur, il est le résultat de ton expérience acquise, de ta façon de voir le monde et de tes préjugé comme le sont tous les avis personnels. Il n'y a rien d'universel dans tes propos surtout dans la forme véhémente qu'il ont pris.

Quand à "Un certain penchant qu'il faut rectifier en permanence en somme".
Là c'est le ponpon de l'etroitesse d'esprits! Tu crois vraiment que tu as "le devoir" de rectifier la façon de penser des gens, tu pense que la tienne est meilleur que les autres.


Bon je vais allez boire une bière, Voici mon mail pour continuer cette "passionante discussion". En effet je vais pas me mettre moi non plus a pourrir ce forum ce serai contraire à ce que je défends, ceci constitue donc mon dernier post sur ces polémique.
sonneck.romain@wanadoo.fr
(Notes que cette adresse donne mon nom et mon prénom, et toi comment t'apelles tu?)

170. Jean-eude - 04/02/04 13:59
Ta prose betonneuse concasseuse à eu raison de moi malavida, qui plus est j'ai rien fichu de la matinée... Pourtant je le sais que c'est vain les forums, je le sais.

169. Maravilla - 04/02/04 13:41 - (en réponse à : faust)
Personne ne t'oblige à y assister. Et c'est justement parce qu'elle tend vers une certaine universalité qu'elle a parfaitement sa place ici. Nous ne sommes pas seulement deux à être concernés par de telles considérations. Tu l'es aussi. Un certain penchant qu'il faut rectifier en permanence en somme. C'est un échange collectif. Peut-être le plus collectif qui soit.

Je te laisse donc à tes appréciations et tes jugements.

168. Bert74 - 04/02/04 13:38 - (en réponse à : Cubik, Fongor et Danyel)
Ouais, j'ai pas encore lu ce dernier tome (une de mes nombreuse série en cours), mais juste en le feuilletant c'est bien ce qu'il m'avait semblé aussi.

Ca sent la belle arnaque marketing ça (cela dit peut-être que ce tome 6 est plaisant, après tout).

Pour le Powers 3, j'ai mis mes impressions un peu avant dans le thread, mais je suis aussi déçu par le bouclage de l'histoire que pour le 2. Pourtant après le 1 on pouvait s'attendre à des développements extraordinaires, mais bon...c'est pas Top ten, oh ça non.

Par contre le dernier Alias, c'est pas mal. L'histoire casse pas des briques, mais les personnages sont franchement intéressants.
La derniere partie, traitée sous forme de dialogues théatrales, avec les dessins de Sankiewitz (pas sûr de l'orthographe), passe super bien.

167. faust - 04/02/04 13:27 - (en réponse à : Maravilla)
Jean-eude t'as donné son Email, alors tu lui réponds par ce medium ce qui évitera à tout le monde d'assiter à votre navrante discussion.

Sur ce personne pour une bière? Vous habitez pas près de Lille, à coté de la terre sainte?

Amikalement, Romain

166. Maravilla - 04/02/04 13:19 - (en réponse à : Jeude)
Oh, et je précise:

Lupus 2 (Atrabile): tête de gondole
Adamgorodok (Aire Libre): tête de gondole
Zapata (Les Requins): tête de gondole
Blonde Platine (Seuil): tête de gondole
Le combat ordinaire: tête de gondole

Evidemment, je parle pas des têtes de gondole du Carrefour Petzouilles-Les-Paladins.

165. Maravilla - 04/02/04 13:16 - (en réponse à : Jeude)
Jeude, jeude, jeude...

Vraiment je voudrais bien arrêter de t'embêter, mais, tu comprends, quand tu commences par: "Aire libre, c'est la collection fourre tout par excellence", on se dit pourquoi pas, son propos est recevable, voyons ce qu'il a à nous dire, ça change de l'engouement habituel que suscite cette collection, ce garçon à un point de vue tranché et solide, c'est intéressant, mais ensuite, quand tu poursuis par: "je lis tres peu ce qui s'y trouve", ben voilà, ça revient: de l'empathie. La fatuité (un mot de fac aussi, ne t'inquiètes pas) sur lequel tout repose chez toi, ça ne permet ni de te faire des reproches (on sent que tout est trop simpliste et gentiment imbécile chez toi), ni de te prendre vraiment au sérieux (tu n'en as pas les références suffisantes, ni la logique convaincante).

Voilà donc comme tu raisonnes: tu ne connais pas (ou tu ne lis pas), mais tu parles, tu parles, tu parles...

Ah la la, il doit être bien étonnant, cet "intérieur" qui te fait déployer ton plus beau ramage. N'oublie tout de même pas que tu t'adresses ici, régulièrement, à des gens qui savent de quoi ils parlent. Tu n'es plus à la pause-clope du cours d'anglais.

Vivement qu'on est grand, hein?

164. Jean-eude - 04/02/04 13:05
L'Association, Ego comme X, Rackham, Cornelius, Fremok, Atrabile, Les Requins Marteaux, Aire Libre, Poisson Pilote, Graphica, Carrément 20X20, Tohu Bohu, Le Seuil, Vertige Graphic, Mosquito, Les Humanos

Dans ce lot, cherchez les erreurs vous meme. Si on me retorque encore qu'ils squattent tous les tetes de gondole je vais me mettre à douter de votre intelligence...

Poisson pilote peut constituer un cas particulier ( encore que le fait de recuperer des auteurs qui se sont fait eux meme dans leur coin ne soit pas ce que j'appellerais du courage editorial) J'ignorais que tohu bohu existait toujours, mea culpa. Aire libre, c'est la collection fourre tout par excellence, je lis tres peu ce qui s'y trouve, ils ne sont pas particulierment bon ni representatif d'une certaine nouvelle vague ou d'un renouveau de qualité, une belle maqette c'est assez limite... Plutot l'inverse meme, pour forcer le trait... Je sens que je vais avoir droit à des cas particuliers en guise de rponses. Mais meme au sein de ces cas particuliers, la qualité reste tres insuffisante. je pense par exemple à Blain, que je trouve pour la peine effroyablement surestimé, qui a produit ds choses relativement mediocres et insipides et qui jouit d'une notorieté discutable...

163. Fongor - 04/02/04 12:54
Oui, un peu la même impression que cubik à la lecture de ce volume 6. J'ai même eu la désagréable sensation que Bendis n'avait pas relu les épisodes précédents, et qu'il ne se souvenait plus trop de l'histoire qu'il devait poursuivre. J'ai même un peu peur que le fameux procès ne passe carrément à la trappe.
J'espère qu'il y a un peu plus de continuité dans Powers 3...

162. Danyel - 04/02/04 12:48
Sans compter que les épisodes en question sont dessinés par des tâcherons et que Maleev ne réapparaît que dans le denier chapitre qui commence un autre arc à suivre en juillet.
Comment appelle-t-on prendre les gens pour des pigeons, déjà ? Ah oui, ça s'appelle avoir le sens du marketing.

161. cubik - 04/02/04 12:41 - (en réponse à : cubik@caramail.com)
bon, pour revenir au sujet initial, j'ai lu le tome 6 de daredevil ce matin, du sieur bendis donc, et effectivement, ca traine
autant le tome 5 m'avait emballe, je trouvais l'idee et son traitement super interessants, autant la, ca tombe un peu a plat
pour rappel, dans le tome 5, un mafieux devoile a la presse l'identite secrete de daredevil et matt murdock (son identite civile donc), avocat de son etat decide donc de porter plainte pour diffamation
et donc, dans ce tome 6, je m'attendais a trouver le proces concernant cette affaire et qui devait conclure l'arc
et en fait non
ca s'appelle bien le proces du siecle, mais c'est d'un autre proces qu'il s'agit, certes lie, mais quand meme
et etant donne qu'on a ensuite le premier episode d'un nouvel arc, on se rend compte que le fameux proces attendu n'est toujours pas a l'ordre du jour
franchement, la il m'a bien decu, apres un tome 5 percutant, il part un peu dans toute les directions en laissant filer l'idee qu'il a si bien mise en place
bon, ca reste quand meme de bons episodes mais j'attendais mieux

160. Manu Temj - 04/02/04 12:38 - (en réponse à : Bert74)
Désolé Bert, je dis la même chose que toi...
Téléscopage de posts.

159. Manu Temj - 04/02/04 12:37 - (en réponse à : Jean-Eude)
En quoi les collections Aire Libre, Poisson Pilote, Tohu Bohu ou les albums édités par Le Seuil sont "réservés à une élite" ?

Ils sont diffusés très largement dans toutes les grandes surfaces culturelles et même chez Leclerc ou Carrefour (au moins en ce qui concerne Aire Libre et Poisson Pilote).

Je veux bien croire que les "indés" soient réservés à une "élite" d'amateurs de Bd qui fréquentent les librairies spécialisées. A la rigueur...

(Au passage, la diffusion de la plupart des V.F. de mangas ou de comics suit un mode à peu près équivalent.)

Quand à la question "Faut-il appartenir à une élite (culturelle ?) pour apprécier les bons albums des catalogues des éditeurs indépendants ?", est-il utile d'y revenir dans ce sujet ?

A moins qu'il ne faille poser celle-ci "Faut-il appartenir à une élite pour apprécier le meilleur du manga ?"

P'tain ! Je me rends compte que j'appartiens en même temps à deux élites !

158. Maravilla - 04/02/04 12:34 - (en réponse à : Bert)
"Ca me semble assez évident", "Il faut le reconnaître". C'est tout le problème de Jeude. Sa réthorique. Sa conclusion sans aucun fond. Voilà comment il jette aux lions Poisson Pilote, Aire Libre ou les Humanos à coup de "confidentiels pour une élite".

C'est ça que je lui reproche: une telle bêtise de propos qui l'amène à une bêtise non moins grande de conclusion. En s'appuyant sur des postulats complètement à côté de la plaque. C'est terrible pour un étudiant, qui plus est un jeune "de l'intérieur de la BD".

157. Maravilla - 04/02/04 12:30 - (en réponse à : Jeude)
Non, non, c'était empathie, je te jure (tu devrais découvrir ce mot à la Fac): une certaine tendresse envers l'oisillon qui s'égosille vainement, qui bat des ailes dans le vide aussi vite qu'il peut sans parvenir à décoller. ;o)

156. Bert74 - 04/02/04 12:30 - (en réponse à : Jean-Eude)
Ben, je suis pas vraiment d'accord avec tes évidences...

Un exemple cité : Poisson Pilote.
C'est la collection la plus poussée actuellement du premier éditeur européen de BD, Dargaud. Succès public, critique, financier, ... et sur quasiment tous les titres (intellectuels ou non).
Ca n'a rien à voir avec un quelconque rempart intellectuel, et c'est quand même bien représentatif du marché BD actuel (surtout vu leur part de ce même marché).

Et en aucun cas je ne qualifierais ça de confidentiel.

155. Jean-eude - 04/02/04 12:10
Bert, mon propos était le suivant:
Ces tirages que tu cites, en plus de ne surtout pas constituer un quelconque rempart intellectuel valable, car contenant le meme quotas de daubes que la BD dites grand public ne peuvent pas non plus faire office de généralités car ne sont pas représentatifs du secteur BD actuellement. Ca me semble assez evident, non ?
Je ne vais pas me transformer en apôtre du manga non plus, j'ai une véritable inculture dans le domaine Je constate simplement, que ce que l'on me recommande actuellement, le haut du panier, fait simultanément preuve d'une grande intelligence, d'une véritable générosité pour le lecteur, on prend du plaisir à lire, et oui, c'est une notion sans doute idiote. Idem, dans le très bon amercain, ou il y a foule il faut le reconnaître... Donc, j'ai un mal de chien à trouver des choses de qualité en nombre conséquent (c’est à dire non confidentiel, non réservé à une élite) dans la BD ici actuellement. Ça va comme ça?

154. Bert74 - 04/02/04 11:56 - (en réponse à : Explication de texte)
Maravilla :"...L'Association, Ego comme X, Rackham, Cornelius, Fremok, Atrabile, Les Requins Marteaux, Aire Libre, Poisson Pilote, Graphica, Carrément 20X20, Tohu Bohu, Le Seuil, Vertige Graphic, Mosquito, Les Humano et tous ceux que j'oublie"

Jean-Eude :" Malavida, lache moi un peu, si tu consideres que les tirages confidentiels des livres que tu cites font office de generalité satisfaisantes"

Bert : "Air Libre, Poisson Pilote ou les Humanos ne sont pas exactement ce que j'appellerais des collections à "tirage confidentiel"..."

Et voilà, je suis assez respectueux des avis de chacun, les goûts et les couleurs (moches sur TDB n°2, apparement) et tout ça..., mais je ne supporte pas les contre-vérités sur la BD, c'est pour ça que je suis intervenu.

A part ça y me semble que Tohu Bohu et les Humanos, c'est la même chose, non?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio