Seule contre la loi de Roger Seiter Wagner Vincent - 2 critiques

Série : Mysteries - T. 1
Edition : Casterman
Collection : Ligne Rouge
Pages : 48 pages en couleurs
Parution : mai 06
Auteurs : Roger SeiterScénariste Wagner VincentDessinateur

Ajouter une critique
 
Par : Jean-Marc Lernould Voir les critiques de Jean-Marc Lernould (07 août 2006)

"Seule contre la loi", "Mysteries" tome 1 de Seiter et Wagner. Casterman.

Ce premier volume séduira surtout les inconditionnels des ambiances "so brittish" puisque la série est adaptée de "Seule contre la loi", un roman victorien de Wilkie Collins. Cette histoire de lourd secret qu'un homme, qui vient de se marier, ne veut pas livrer à sa jeune épouse, n'est pas sans rappeler "Rebecca" de Daphné du Maurier moins enlevé, certes, que la version du film d'Hitchcock). Valeria, dont elle ne sait plus finalement quel est le vrai nom de son mari, devra faire preuve d'une ténacité exemplaire dans l'Angleterre de 1875 afin d'innocenter son époux. Le dessin de Vincent Wagner et le scénario de Roger Seiter (auteur de la série Fog) sont bien léchés mais on conseillera essentiellement cet album aux fans de la reine Victoria.

La compassion du jour :
"Dieu m'est témoin,
mon enfant, j'ai pitié de vous
du fond du coeur !"
(La tirade la plus rigolote de l'album)

Par : DR Voir les critiques de DR (10 juin 2006)

Avec « Mysteries », Roger Seiter nous livre une adaptation d'un roman éponyme de Wilkie Collins, un auteur anglais de la fin du 19ème siècle.
Comme pour la série « Fog », l'action se situe au sein de la bonne société britannique durant la période victorienne. Une bonne moitié de l'album consiste à planter le décors en livrant les divers éléments qui serviront de base à l'intrigue. Roger Seiter se livre également à une description des moeurs de l'époque avec lesquelles son héroïne, Valéria, ne semble pas en harmonie. Ceci étant posé commence alors le volet enquête policière de cette histoire. A ce propos, Valéria m'a étrangement fait penser au personnage de Miss Marple avec une cinquantaine d'années en moins. Une bonne mise en bouche pour préparer le second tome.
Coté dessins, le style de Vincent Wagner me rappelle celui de Cyril Bonin (« Fog ») dont il fut le camarade aux Arts Décos. Les personnages sont donc là aussi plutôt anguleux, ce qui n'empêche pas l'artiste de faire passer les émotions dont sont animés les personnages. Pour les décors, Vincent Wagner a certainement du travailler à partir de photographiques d'époque car de nombreux détails rendent les illustrations assez réalistes. Passer donc la petite réticence du début et laissez-vous emporter.
"Seule contre la loi" constitue un bon premier tome pour ce diptyque.


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio