Baron Samedi de Dog Baker - 3 critiques

Edition : Glénat
Collection : Treize Etrange
Pages : 144 pages en couleurs
Parution : octobre 10
Auteurs : Dog BakerScénaristeDessinateur

Ajouter une critique
 
Par : Jean-Marc Lernould Voir les critiques de Jean-Marc Lernould (22 nov. 2010)

La couverture est prometteuse, mais là je dois avouer que je suis tombé dans le gore total, mettons plus sévère qu’un « Nécron » de Magnus, c’est peu dire. « Baron Samedi » débute pourtant par beau mariage en Amérique du Sud, jusqu’à ce que débarquent deux camions chargés de mercenaires dirigés par un certain Bob Bernard. Des tueurs qui, « au nom de la République française » vont massacrer tous les habitants du village, et là, ça saigne dur. Mais dans l’horrible charnier, un petit garçon a survécu, et il est bien décidé à se venger de la France. Quinze après, il débarque au Havre où un catcheur vieillissant, qui combat en tenue de squelette, le prend sous sa coupe et devient son second père. Mais au cours d’un combat, le jeune homme reconnaît Bob Bernard parmi les spectateurs et se lance à sa poursuite. Le mercenaire tue son père adoptif dans la bagarre, puit lance un sac de chaux vive au visage du catcheur, le défigurant à jamais. Dans la foulée, comme la scène se passe dans un cimetière, le nouveau Baron, qui se baptise Samedi, sauve une jeune fille d’un viol, Brigitte qui va alors l’accompagner dans sa vengeance sanguinaire.

Attendez-vous donc à un récit aussi saugrenu que cruel, Fantômas apparaissant comme un petit rigolo auprès du terrifiant Baron, qui nous emmène dans une histoire sans aucune morale (Dans le vaudou, Baron Samedi est l'esprit de la mort et de la résurrection…).
Un album qui peut en déranger beaucoup malgré son originalité et un excellent dessin où seuls du rouge et du jaune vient ponctuer le noir et le gris, et à ne pas mettre entre toutes les mains.

Par : Lefutur Voir les critiques de Lefutur (24 oct. 2010)

Une histoire vraiment déjantée et sans concession comme on en lit peu souvent ! Un homme travesti en squelette usurpe le nom de Baron Samedi et met la France à genoux par pure vengeance ; violence, massacre, manipulation, tout cela dans la forme d'un pulp retro très bien dessiné avec une mise en couleur astucieuse d'où ressort un rouge saisissant. L'histoire se lit d'un trait, on ne lâche pas une demi seconde le rythme effréné du tueur et de ses poursuivants notamment le commissaire appelé "Le Porc". Tout d'abord très dérouté par cette histoire provocante, on finit par bien rire et savourer toute l'ironie de cette bd. Un très très bon moment de lecture !

Par : Karima Voir les critiques de Karima (13 oct. 2010)

C'est mon copain qui m'a ramené cet album à la maison. Je ne suis pas fan d'histoire très violente, et j'ai eu un peu de mal au début. Mais en fait, cette BD est tellement bien faite et drôle qu'on s'habitue aux horreurs. Les dessins sont élégants, les couleurs très graphiques et l'histoire psychologiquement très crédible. Il y a pas mal de sensualité aussi. On a lu ça ensemble et ça nous à beaucoup fait rire et aussi frissonner. Je conseille vraiment aux amateurs de livres originaux et qui sortent de l'ordinaire.


 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio