Angoulême 2022

Les 414 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9


414. pm - 05/04/22 16:55
Passant d’un truc vraiment mainstream à un autre vraiment indé et beaucoup plus personnel il faut le dire, conjugué avec une mémoire défaillante, j’ai vraiment zappé tout rapprochement.

413. pm - 05/04/22 16:53 - (en réponse à : marcel)
Exact, c’est juste banal.

412. marcel - 05/04/22 15:40
Ben, c'est pas tres tres beau, mais pas choquant pour moi :


411. pm - 05/04/22 14:21 - (en réponse à : marcel)
Ça ne m’avait pas frappé mais peut-être est ce la colorisation d’Oxford, ou ma mémoire!

410. marcel - 05/04/22 14:18
Pourtant, le dessin était assez proche de ce qu'il a fait ensuite sur Tungstene.

Pour Caboto, je parlais evidemment de l'histoire, le dessin de Mattotti est toujours parfait.

409. pm - 05/04/22 14:10 - (en réponse à : marcel)
Pour tout dire je ne me souviens plus guère de Caboto sauf que comme toujours le dessin de Mattotti est très beau.
Oxford j’avais dû acheter le premier ou les deux premiers mais je n’ai plus depuis longtemps. De mémoire, le dessin n’était pas top et la colorisation photoshop bien moche, mais je peux confondre.

408. marcel - 05/04/22 09:14
J'aime beaucoup Dieter Lumpen, mais Caboto est peut-être le seul Mattotti que je n'ai pas aime.
Oxford, j'aimais bien le debut mais ca s'enlise apres.

407. pm - 05/04/22 00:04
Et ceux avec Mattotti aussi. En revanche les albums de Zentner avec Sala étaient plutôt moyens.

406. pm - 04/04/22 23:44
C’est bizarre d’ailleurs que 7 balles pour Oxford soit une mauvaise série car Zentner est plutôt un bon scénariste dans l’ensemble. J’aime ses boyquins avec Pellejero en particulier.

405. marcel - 04/04/22 20:20
Je n’avais jamais fait le rapprochement mais c’est le dessinateur de 7 balles pour Oxford ( à partir du tome 2)
Perso, j'ai fait le rapprochement tout de suite ; mais il a bien dessine toute la serie, il a juste change de signature.

404. froggy - 04/04/22 17:10 - (en réponse à : Philippe #401)
Ah ben ca alors! Effectivement.

Le probleme de cette serie qui s'est averee au final tres decevante est que le concept de base est nettement plus seduisant que le resultat. Il a ete tres mal traite. Cela n'a pas du marcher tres fort car j'ai eu beaucoup de mal a trouver le dernier titre quand il est sorti.

403. froggy - 04/04/22 17:04
Le grand prix donne cette annee aura servi a me faire connaitre cet album que j'ai inscrit sur ma liste d'achat.

402. pm - 04/04/22 16:52
De mon coté je possède Tungstène et les lumières de Niteroi.

401. pm - 04/04/22 16:50
Je n’avais jamais fait le rapprochement mais c’est le dessinateur de 7 balles pour Oxford ( à partir du tome 2), très mauvaise série.

400. pm - 04/04/22 16:29 - (en réponse à : Torpedo)
Merci, je l’ai réservé chez les potes de Bert à la planète dessin.

399. heijingling - 04/04/22 16:24
"Parution le vendredi 10 septembre 2021".

398. heijingling - 04/04/22 16:23
J'ai été voir ce qu'ils en disent sur le site de son éditeur français, et je vois: " Il publie son premier livre en 1999[et]a reçu de nombreux prix, notamment à la Biennale internationale de bande dessinée de Rio de Janeiro en 1991 et 1993." :)

397. torpedo31200 - 04/04/22 16:21 - (en réponse à : pm - post # 395)
Tous des EO. Entre la pénurie de papier et la taille de l' éditeur, tu n' as pas à te poser de questions avant mi avril.
De mémoire, sorti en aout 2021. (Ou septembre)

396. heijingling - 04/04/22 16:19
Je ne vais pas sur BDgest donc ne sais ce qu'il s'y dit que par les échos que je peux en avoir ici (ou là), mais je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il est diffcile de changer de style (pour un auteur occcidental tout du moins, pour qui on est défini par son style; l'éducation artistique traditionnelle en extrème orient est tout autre, comme on le sait). Par contre pour Quintanilha c'est flagrant; il ne change pas la structure de son dessin, mais les couleurs, la finition du trait, le cadrage.

395. pm - 04/04/22 16:16 - (en réponse à : Torpedo)
Et c’est forcément des eo ? Pas encore réimprimé ?

394. torpedo31200 - 04/04/22 16:04 - (en réponse à : heijingling - post # 390)
Suzix effect. Ou Le Message.
Plus sérieusement, ça devient un peu pointu, donc certains décrochent.

393. torpedo31200 - 04/04/22 16:03 - (en réponse à : pm - post # 391)
A Paris, il en restait au moins dans 10 librairies ce matin
https://www.librairiesindependantes.com/product/9782369902959/

392. Danyel - 04/04/22 16:00
J'avais perçu l'aspect télénovela. Mais comme je découvrais cet auteur avec ce livre, je pensais que c'était son style habituel.
D'autant que "adapter son dessin à l'histoire" m'a toujours paru un lieu commun dénué de sens (pas dans ce cas précis, bien sûr).
Un dessinateur fait avec ses moyens à un moment T. Il est très rare de pouvoir adopter un tout autre style en dehors d'une évolution sur le temps long. Cela demande un travail considérable et une réflexion sur ses propres limites graphiques et la façon de les contourner ou de les transcender.
Un style naît tout autant des défauts que des qualités d'un artiste. C'est pareil en littérature.
Curieusement (ou pas) on peut par contre en changer sans problème en musique quand le compositeur a une base solide.
En dessin, les cas de métamorphose soudaine sont rarissimes. C'est pour cela que je me méfie de ceux qui croient avoir tout dit quand "le dessin colle parfaitement à l'histoire". Une antienne sur BDGest par exemple.

391. pm - 04/04/22 15:41
Ce qui m’énerve c’est que j’ai zappé son dernier bouquin alors que j’ai acheté et aimé les deux précédents. Et maintenant qu’il a le prix l’album est très difficile à trouver en EO. Fait ièch angougou!

390. heijingling - 04/04/22 15:40 - (en réponse à : torpedo31200)
Tu attribues à quoi cette baisse de demande pour les lauréats? Comme suzix, au fait que les prix deviendraient, selon lui, de plus en plus élitistes?

389. heijingling - 04/04/22 15:23
Marcello Quintanilha uilise différents styles selon les thèmes de ses récits, le dessin faisant office de discours. Savoir cela ouvre une porte pour la lecture. Puisque dans ce volume cela reflète donc l'esthétique des telenovelas, je ne suis pas étonné que celle-ci ne t'attire pas spontanément. Ceci dit, tu l'avais peut-être vu toi -même à la lecture, ou bien le savoir maintenant peut aussi offrir un regard rétrospectif.

388. torpedo31200 - 04/04/22 14:10 - (en réponse à : Danyel - post # 387)
Lauréats moins demandés depuis 12 ans environ (d' après mon expérience et celle de qq collègues).
Mais si c' est un petit éditeur qui est récompensé, ç' est loin d' être anecdotique, tu multiplies par environ 250 points de vente et ça peut représenter facilement une année de CA.

Les gros peuvent vivre sans, mais ça peut permettre de justifier le budget événementiel à perte lors du festival.

387. Danyel - 04/04/22 08:40
Merci Torp'.
J'ai un peu de mal à mettre ces chiffres en perspective. Est-ce qu'ils représentent une réelle progression de la demande ou cela reste-t-il anecdotique pour les éditeurs récompensés ?

386. torpedo31200 - 03/04/22 16:15 - (en réponse à : Danyel - post #383)
Avant 2010, ça rajoutait 20 à 30 ventes, en aveugle la plupart du temps (ç-à-d sans feuilleter et sans regarder) de bouquins lauréats ou Grand Prix. A partir de 2010 et le Pascal Brutal 3 de Sattouf, c' est tombé aux alentours de 10.

Pour cette année, on m' a demandé 4 ou 5 fois le Quintanilha (en réimp), 1 fois Le grand vide. Et vendu 1 Doucet (en réimp) et 1 Roussin, déjà repérés par les acheteurs.
Pour le Quintanilha, j' étais agréablement surpris que plusieurs le connaissaient déjà pour Tungstène, son plus grand succès en France (et qui avait fait du bien à Cà&Là).

A noter que pour un tiers des demandes, ils veulent le gagnant ou le Grand Prix, le palmarès complet des 19 prix ne les intéressent pas.

385. Danyel - 03/04/22 13:42
A côté de quoi ?
Graphiquement, je trouve cela intéressant. J'ai examiné les procédés graphiques attentivement comme d'habitude.
Je dis juste que, spontanément, ce n'est pas ce vers quoi je vais. Mais je suis heureux d'avoir découvert cet auteur. Je lirai d'autres choses de lui si l'occasion s'en présente.

Et, en effet, la façon dont cet auteur est capable de changer de style est étonnante et rare.

384. heijingling - 03/04/22 12:28
-Danyel: "Les couleurs et le dessin n'avaient rien pour me séduire, mais on s'y habitue vite et sans effort."

Le dessin et les couleurs sont très différents entre chacune de ses BD, comme L'Athénée ou Mes chers samedis, il les adapte en fonction de ce qu'il veut faire passer. Ici, il a joué avec l'aspect flashy et les larges applats de couleurs des telenovelas. Si tu t'y es juste "habitué", tant mieux pour toi que tu aies apprécié ce livre, mais tu es passé à côté de quelque chose.

383. Danyel - 03/04/22 10:43
Une question pour Torp'.
Au fil des années, as-tu constaté une incidence sur les ventes des livres primés à Angoulême ?

J'en profite pour dire que le prix attribué à "Écoute jolie Márcia" est amplement mérité. L'auteur dont je n'avais jamais entendu parler n'est pas un débutant. C'est l'une des BD les plus bouleversantes que j'ai lues depuis longtemps. Les dialogues sont incroyables, les situations d'un réalisme déchirant, les personnages beaux. Il n'y a pas de jugement moral. Et on peut le prendre comme un document sur la vie dans les favelas. La narration use de procédés de cinéma parfois un peu insistants.
Les couleurs et le dessin n'avaient rien pour me séduire, mais on s'y habitue vite et sans effort.
Les prix n'ont aucune influence sur mes choix de lecture car je n'en tiens aucun compte et ils ne m'intéressent pas (c'est aussi le cas pour le cinéma ou la littérature). C'est pour cela que je ne fais jamais de commentaires sur ce sujet.

382. heijingling - 02/04/22 23:27 - (en réponse à : Quentin)
-"L'entaille, les critiques sont bonnes également. Quelqu'un a lu?"

Il a beau avoir reçu le Fauve polar, les amateurs de polars risquent d'être déçus, car s'il y a bien des meurtres et un criminel, l'auteur réduit l'enquête à la portion congrue, et l'histoire n'est pas construite sur la recherche de l'identité du criminel, mais sur ce que ces évènements produisent sur les personnages, surtout les principaux, des lycéens marginaux. Par contre, ce que l'auteur a retenu du polar classique est une narration sèche, tendue, sans s'apesantir.

-"Les saveurs du béton, j'attendrai le retour d'Heijingling pour voir."

C'est bon, je suis revenu, j'étais juste dans le jardin à protéger les jeunes arbustes du gel. Alors, l'autrice est une fille venue enfant de HK à Paris avec ses parents, alors que je suis un homme parti adulte et seul de Paris pour Shenzhen, à côté de HK, autrement dit, on a un parcours exactement opposé. Je n'ai rien appris parce que je connais bien ce dont elle parle, mais j'ai apprécié son ton juste, entre enjouement, légèreté et sérieux selon les situations, et la balance entre son histoire familiale et celle de son quartier à travers ses fréquentations et la description urbaine. Mais c'est le contraire de L'entaille, ses 200 pages se lisent vite, et pas mal auraient pu être supprimées sans problème, la narration n'étant pas du tout au cordeau. Graphiquement des passages sont bien trouvés, mais ce n'est pas son point fort dans l'ensemble.

Quant à "Écoute, jolie Marcia", c'est construit sur une base de telenovella, une histoire familiale avec des rebondissements permanents et sans limites, mais il y a une parfaite adéquation entre le traitement graphique et tout ce que désire faire passer l'auteur, l'histoire étant très glauque sans tomber dans le vulgaire, le sordide, le gratuit ou le voyeurisme, grande différence avec les telenovellas, et malgré tous les malheurs, l'auteur réussit à rendre parfaitement crédible l'esprit positif de son histoire.

381. LienRag - 02/04/22 14:00
Froggy : ici alors.

Odrade : Un certain Max Yme, que je ne connaissais pas. Il est apparemment métalleux et critique.

380. froggy - 01/04/22 22:54
Lien; il n'y a pas de lien a la video que tu as postee ici. Je ne peux pas la voir.

379. Odrade - 01/04/22 21:15
C'est qui ? (je parle du type de la vidéo, pas de Manoeuvre)

O.

378. Odrade - 01/04/22 21:11
C'est qui ? (je parle du type de la vidéo, pas de Manoeuvre)

O.

377. LienRag - 31/03/22 22:36 - (en réponse à : Froggy post 361)
Tiens je suis tombé sur ça récemment et c'est finalement assez pertinent concernant Philippe Manoeuvre, à propos de qui je n'avais jusque-là pas vraiment d'opinion à part un a priori favorable vu son rôle dans Métal Hurlant...


376. froggy - 25/03/22 13:56

375. suzix@bdp - 25/03/22 12:19
Félicitations pour ta non-contamination! (;o)

374. Odrade - 25/03/22 11:57
C'est Anlor.

Hé les mecs, je viens de me faire tester après Angoulême. Chuis négative covid !!!

Incroyable, moi qui chope toujours tout.


O.

373. totom - 25/03/22 07:44
Ou Tillier ds un autre style mais tjs assez editeurs mainstream

372. totom - 25/03/22 07:42
Il y a aussi qq femmes qui dessinent particulièrement bien dans le FB classique actuel, comme Alnor par exple

371. pm - 24/03/22 13:29
S’il y a peu d’autrices lauréates du Grand prix c’est tout simplement parce qu’il y a une proportion très faible de femmes ayant une longue carrière dans la bande dessinée. Pendant longtemps on pouvait les compter sur les doigts d’une ou deux mains ( Brétecher, Cestac, Gotzinger et quelques rares autres). Les choses ont changé peu à peu depuis les années 2000( en gros), mais le grand prix couronne une carrière qui en principe dure plus qu’une ou deux décennies. Ce Grand prix me semble précipité en ce sens. Même si Doucet est plutôt des années 90, et si j’ai quelques livres d’elle parus à L’Association, je ne trouve pas que ce soit quelqu’un de majeur dans la bande dessinée, pas négligeable mais pas majeur non plus. Il y a quand même Mattotti, Baudoin, Bourgeon,, Loustal, Blain, Ferrandez, Rochette, Gipi, Igort, Rabaté, Davodeau, Pellejero, Mc Kean et tant d’autres qui me semblent plus importants.

370. torpedo31200 - 24/03/22 13:19
Sinon ce matin, reçu un Hanselmann publié chez Dupuis...

369. torpedo31200 - 24/03/22 13:14 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 366)
Je la comprends très bien ta position, je te trouve juste trop jeune pour être aussi réac et aussi peu curieux (car on est d' accord que tu portes des jugements sur des bouquins récompensés mais que tu n' as pas lu ?).

368. Quentin - 24/03/22 13:13 - (en réponse à : Suzix)
Je crois que le jury attribue le fauve d'or à un album qui innove, ou qui sort de l'ordinaire, d'une facon ou d'une autre. Si c'était fait pour récompenser une BD qu'on a déjà lue ailleurs, quelque soient ses qualités, où serait l'intérêt? Et puisque les grands éditeurs ont tendance à formater pour toucher le plus grand public possible, l'innovation a plutôt tendance à venir des petits éditeurs, qui ont donc plus de chances d'êtres récompensés.

Quant aux 3 femmes sélectionnées pour le grand prix, c'est la première fois que ca arrive, et c'est le résultat de centaines de votes des gens de la profession. Pendant de nombreuses années, personne n'a crié au scandale quand il n'y avait que des nominés masculins (jusqu'en 2016, juste avant #MeToo, quand on a trouvé scandaleux qu'il n'y ait pas une seule femme parmi les 30 nominés cette année là). En 2022, pour la seule et unique fois où il n'y a que des femmes parmi les 3 nominés, je trouve qu'il est un peu tôt pour crier à la discrimination. Attendons de voir si ca se reproduit dans les années qui viennent.

367. torpedo31200 - 24/03/22 13:11 - (en réponse à : suzix@bdp - piost # 366)
Mais vas-y, continue ! Ca fait 10 ans que tu fais ça.
Peut-être que si tu chouines pendant 30 ans, le monde s' adaptera à tes désirs. Peut-être que des manifestations soudaines et populaires (loin de l' intelligentsia) se créeront spontanément pour réclamer un prix Suzix à Angoulême !

366. suzix@bdp - 24/03/22 13:02
mais va chier Torpedo. J'ai qd même le droit de commenter le festival d'Angoulême aussi souvent que cela me chante et dans les termes que je veux. Si tu ne comprends pas ma position, j'en ai rien à foutre.

365. torpedo31200 - 24/03/22 12:52 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 362)
Sans déconner, tu viens ici depuis 15 ans à proclamer que te te fous d' Angoulême (car bizarrement le festival n' a pas les mêmes goûts que toi, ce qui est vraiment très étrange...) et tu chouines depuis des jours !

Je pensais que si le jury était composé de non professionnels, c' était en partie pour éviter les suspicions de privilégier des éditeurs importants., ou des copinages d' auteurs.

Je pense que je te l' ai déjà dit il y a 1 ou 2 lustres, mais tu créées ton propre festival, en faisant venir les éditeurs que tu souhaites, et tu crées ton propre jury et tes propres lauréats !
Et après tu t' attaqueras à des sujets moins importants (cabinets de politologues, construction de bunkers anti atomiques...)



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio