A propos des dessinateurs-trices shizophrènes, règles de sécurité.

Les 6 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



6. janlouis - 07/03/19 20:26
Je me souviens avoir rencontré un jeune auteur schizo en soirée VIP, il faisait des dessins très abstraits.

Dans les HP à la salle d'ergothérapie on les force à recopier des photos au liue de faire des monochromes de whiteman.

5. janlouis - 06/03/19 10:59
Tiens le genre de gaffe à jamais faire c'est leur dire "tu pètes les couilles à parler sans arrêt du complot des martiens".

Au fond de lui il y croit pas en vrai. Mais tous les jours il va chercher des "indices" pour consolider sa croyance en mousse. Il lutte pour échapper à la guérison, qui signifierait se dire "ha non je suis pas biouman qui va sauver le monde du complot des martiens, je suis juste un débile qui délire."

Or son problème c'est pas les martiens, c'est qu'il s'est réfugié dans l'imaginaire pour supporter un stress post-traumatique intense, et c'est à ça qu'il faut s'attaquer.

4. janlouis - 06/03/19 10:54
Bon fin bref c'est des gens en porcelaine, faut être très délicat.

3. janlouis - 06/03/19 10:09
J'ai un copain pianiste schizo qui a fait un an de fac de psycho pour comprendre sa maladie. Il m'a expliqué que c'est une maladie qu'ils provoquent volontairement, pour vivre dans un monde de bisounours, parce que le monde réel il est trop moche.

2. janlouis - 06/03/19 10:08
Tiens Chantal Montellier avait fait une B.D. sur le sujet.

Une écrivaine schizo est guérie par son psychiatre, et se retrouve soudain au chômage puisque c'est sa maladie qui lui procurait l'inspiration.

1. janlouis - 06/03/19 10:05 - (en réponse à : non)
J'ai cotoyé des artistes schizo, tous fâchés avec l'art figuratif, j'ai été très surpris de découvrir qu'il y'en a quand même un ou deux qui s'essayent à la b.d.

Alors il faut savoir que les gens trop cartésiens leur fichent la trouille.

J'explique un peu ce spectre de troubles psychiques divers et variés, c'est en gros la psychose inverse de la bipolarité. Les schizo viennent en général de familles taciturnes et n'ont pas appris à exprimer leurs émotions - ce pourquoi on les a longtemps confondus avec les autistes avant l'invention des scanners cérébraux - sauf qu'à contrario des autistes à qui il manque des connections aux neurones, les schizo intériorisent leurs émotions dans un monde imaginaire. Ce qui fait qu'ils vivent dans une bulle avec des lutins, des princesses, des complots de martiens, etc... et mettent en place des mécanismes d'auto-récompense qui agit comme de l'exstazy (montée de dopamine), ce qui fait qu'ils peuvnet avoir des accès de joie ou de colère pour des raisons qu'eux seuls comprennent et qu'ils n'arrivent pas à expliquer.

Alors la merde avec ces gens c'est que la schizophrénie est facile à guérir, ça prend trois séances, le problème c'est que la guérison finit souvent en catastrophe (clochardisation, suicide, etc) donc on préfère les bourrer de médocs comme ça ils meurent plus lentement.

Bon ben le simple fait de leur expliquer ça c'est DEJA une tentative d'homicide involontaire.

Voilà donc il faut être très délicat et ne surtout pas chercher à démonter leur délire, parce que pour eux bien souvent la guérison est synonyme de mort sociale.

J'ai connu des musiciens et des écrivains brillants, qui sans leur schizophrénie, seraient devenus balayeurs. Donc faut être compréhensif.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio